Y a-t-il vraiment des SRS en France ?

/mode polémique

Je lis actuellement énormément de témoignages post SRS sur différents forums, y compris des sites comme susans.org (et il y en a même sur Txy).

J’y trouve beaucoup d’informations relatives à l’opération elle-même et aux traitements post opératoires, pour différents chirurgiens dans différents pays, tout autour de la planète.

On y découvre aussi beaucoup d’informations intéressantes sur les complications, des plus bénignes ou plus délicates, nécessitant parfois des retouches. Et les témoignages abordent tous ces sujets sans tabou, des techniques de dilatation aux problèmes de fistules…

J’apprécie cette grande transparence de beaucoup de sœurs, qui ont le courage de parler aussi des difficultés qu’elles rencontrent pendant leur convalescence.

Alors je m’étonne de n’avoir jamais croisé ni lu aucun témoignage d’une opération ou de traitements postopératoires d’une personne opérée en France, même dans les forums privés de sites comme Txy.

Alors je me demande juste si les filles opérées en France ont signé un contrat avec une clause de confidentialité et/ou s’il y a des choses à cacher ?

À se demander presque s’il y a vraiment des SRS en France …

À vous lire …

A propos Julie Mazens 11 Articles
Co-fondatrice du site, Militante (2012-2014), Auteure, Conteuse.

8 Commentaires

  1. NB : il n’y a rien de moqueur dans mes propos. je constate que j’ai trouvé des dizaines de témoignages post-opé sur tout un tas de chirurgiens et pays et rien sur la France.

    Je ne parle pas d’orgasme (ni de profondeur, ni de largeur).

    Je parle par exemple sur le déroulé de l’opération, les soins pendant et après, la convalescence, le régime de dilatation, les petits tracas, et les vraies complications (fistules, adhérence, porosité …) et les retouches (le plus souvent visuelles) …

    • bonjour j’ai une petite question à te poser je voudrais savoir combien ça coûte pour se faire opérer pour un homme devient une femme à mon avis c’est assez cher et je voudrais savoir à peu près les prix si tu peux me répondre ça serait génial allez grosses bises et à très bientôt Gilles jade c’est mon femmeil faut pas s’inquiéter pour les fautes de frappe c’est mon portable qui je parle et il écrit et mais c’est une catastrophe nucléaire et il y a des fautes des fois. Pour la petite anecdote.

  2. bonjour j’ai une petite question à te poser je voudrais savoir combien ça coûte pour se faire opérer pour un homme devient une femme à mon avis c’est assez cher et je voudrais savoir à peu près les prix si tu peux me répondre ça serait génial allez grosses bises et à très bientôt Gilles jade c’est mon femme.il faut pas s’inquiéter pour les fautes de frappe c’est mon portable qui je parle et il écrit et mais c’est une catastrophe nucléaire et il y a des fautes des fois. Pour la petite anecdote.

  3. Je me suis faite très rare sur ce site. Mais néanmoins, en réponse à la question initiale  » y a-t-il vraiment des srs en France », je vais apporter quelques éléments de réponse au filtre de mon expérience. Tout d’abord, oui bien sûr – et là je prends la question au premier degré – il y a des srs en France, et même de plus en plus : de nouvelles équipes se créent ou se renouvellent. J’ai été opérée le 30 oct à Lyon (hôpitaux Lyon Sud) par le Dr Terrier. Mon opération s’est bien passée. J’ai été hospitalisée une semaine. J’ai eu très peu de douleurs et j’ai pu me passer très vite des antalgiques. Elles venaient d’ailleurs principalement du drain et de la sonde urinaire. Ma convalescence se déroule bien. Je n’ai pas eu de complications. Je suis contente du résultat sur le plan esthétique à condition d’ extrapoler au-delà des hématomes et cicatrices, bien sûr. Il est vrai aussi que j’ai fait un choix réduisant les risques et les complications : celui de ne pas avoir de cavité vaginale. Il s’agit donc d’une vulvoplastie. Je sais que ce choix est marginal mais pour moi il avait un sens. C’est un choix qui mérite une réflexion approfondie car même s’il est toujours possible de créer un vagin plus tard, ce serait tout de même compliqué. Donc en réalité c’est un choix irréversible. Mes suites opératoires sont donc simplifiées puisque je n’ai pas à faire les dilatations. D’ailleurs je pense que j’aurais eu beaucoup de peine à m’y astreindre si ce type d’intervention n’avait pas été possible. Je n’ai jamais fait de cette opération le graal absolu, elle ne représente pas l’ essentiel de ma transition, loin de là. Mais même sans la magnifier je sais qu’il y a aura un avant et un après. Je me sens en cohérence, entière et complète. Je suis tout à fait ok pour répondre à des questions. Bises à toutes et tous. Agnès.

Laisser un commentaire