Pourquoi cette dramatisation du genre?

Les transgenres sont confrontées a toutes sortes de difficultés dans la SOCIETE par ce qu’enfreindre la Séparation des genres masculins et féminin heurte encore beaucoup de gens.

Ce texte date de 2011, depuis le changement de prénom a été beaucoup facilité. il suffit juste de le demander, pratiquement. Pour le changement de la mention du sexe a l’état-civil aucune justification médicale n’est plus exigée, il faute encore faire la demande au tribunal.

Mais en vérité si ces personnes (choquée par les transgenres) réflechissaient un peu elles réaliseraient que les transgenres ne causent pas de tort à la SOCIETE ni à elles mêmes en particulier. Il existe toute une série de mesures simples et ne coutant RIEN à la SOCIETE qui permettraient de faciliter la vie des transgenres et d’arrêter leur exclusion (or l’exclusion a un coût: celui des aides sociales). Ce sont des mesures administratives. Avez vous réfléchi à la nécessité d’indiquer le sexe de naissance sur les documents administratifs? Pour les personnes qui ne sont pas transgenre (on dit cisgenre) elles ne voient aucun inconvénient à donner cette indication mais pour les transgenres c’est quelque chose de pénible à vivre. J’avais réflechi aux circonstances dans lesquelles cette information était absolument nécessaires et, finalement, elles sont rares: j’avais trouvé les cas en relations avec la santé, la prison.

Si cette information du sexe de naissance a si peu d’importance c’est que déjà actuellement la discrimination fondée sur le sexe est interdite donc par exemple dans une recherche d’emploi l’employeur ne peut pas (suivant la loi..) refuser un emploi à une femme parce qu’elle est une femme. Naturellement les choses ne se passent jamais comme ça puisque l’employeur n’a pas à justifier les raisons de son choix. Dans le cas d’une transition transsexuelle au travail les choses sont plus claires et il y a eu des employés transgenre qui ont pu faire condamner leur employeur pour licenciement abusif. En effet le public ignore souvent que les transsexuelLEs mal informées sont souvent des « sans papiers » tout en étant de nationalité française! Maintenant les choses ont changées et il faut faire circuler l’information.

Parce qu’enfin quel mal il y-a-t-il a avoir besoin de vivre dans le genre opposé ou dans un état intermédiaire? Dans les personnes transgenres il y a toutes sortes de besoins d’affirmation du genre qui vont d’un besoin temporaire vers un besoin permanent. Mais dans tous les cas elles restent les mêmes, gardent leurs compétences au travail, continuent d’aimer leur famille et enfants, ne demandent qu’à vivre tranquillement sans vouloir provoquer ou choquer. Il faut comprendre aussi que les transgenres passent par une évolution et qu’au début il y a une période de recherche et d’affirmation de son identité: pendant cette période il arrive que le comportement puisse surprendre. En effet on se trouve devant des personnes qui passent par une phase ayant des points communs avec la puberté tout en en ayant souvent largement dépassé l’âge. Au début il y a aussi parfois des périodes ou le comportement et l’habillement sont plus ou moins caricaturaux, tout simplement parce que ces personnes auront pris pour modèle des stéréotypes sans tenir compte de la réalité quotidienne. Les transgenres occasionnelles (travestis) auront aussi tendance à vouloir profiter le plus intensément possible de leurs moments à leurs débuts. Ensuite, avec le temps les choses évoluent et, même les travestis, vivent alors leurs moments dans l’autre genre avec davantage de sérénité. Pour mieux comprendre il faut réaliser qu’au début unE travestiE se pose des challenges (serai-je capable d’entrer dans un magasin? par exemple) et qu’au fur et à mesure qu’elle les réussi elle prend à la fois de l’assurance et se construit une identité qui lui correspond mieux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire