Se Travestir – avoir une poitrine réaliste…


Comment avoir une poitrine réaliste et un décolleté plongeant

Parce qu’il s’agit d’une caractéristique importante de la féminité, la poitrine est un sujet que tout travesti doit maitriser, peut être même avant le maquillage. Avoir des faux seins réalistes est essentiel pour avoir une allure féminine mais aussi pour se sentir féminine. CertainEs m’opposeront que certaines femmes ont peu de poitrine. Certes, mais le reste de leur silhouette est à l’avenant …

Selon le résultat que vous voulez obtenir il faudra bien sûr dépenser une somme différente.

On trouve des sortes de faux seins en silicone qui sont prévus pour les femmes ayant déjà une poitrine (cela signifie que pour un homme ça ne convient pas vraiment) mais trop petite. Ces accessoires se mettent SOUS le sein naturel et sont cachés par le soutien gorge: ils ajoutent environ une taille de bonnet. Comme ils sont prévus pour des petites poitrines il n’est pas possible d’obtenir plus avec un un faux sein suppléméntaire. Leur forme ne permet pas de les empiler, ils sont assymétriques.

Vous avez aussi des faux seins silicones vendus séparément. Au moment de l’achat assurez vous que la matière ne soit pas brillante ce qui se remarque au travers des dentelles de soutien gorge. Leur consistances et leur poids sont normalement trés naturels et procurent des sensations agréables. Ils peuvent , selon les modèles, avoir une forme « goutte », « triangle » ou assymétrique, la présence de têtons dépends aussi des modèles. Ils peuvent être ajoutés et adhésifs ou incorporés au faux sein. Il existe aussi des modèles de seins adhésifs. Dans ce cas il faut le savoir tout de suite à partir de « bonnet C » l’adhérence n’est pas suffisantes pour se passer d’un soutien gorge. Dans le meilleur des cas, sans soutien gorge la prothèse reste partiellement collée au centre et les bords sont décollés, vous pensez bien que ça ne peut pas tenir ainsi longemps .Il existe des lotions anti transpirantes (à base d’Alun dilué) qui évitent que la sueur finisse par décoller la prothèse. Mais aussi sur me modèles non adhésifs cette lotion est utile, surtout pour des longues duréees ou des circonstances qui vous mettront en sueur. Les déodorants antitranspirant ne conviennent pas vraiment parce qu’ils ont aussi une partie huileuse (pour laisser la peau douce). On peut, faute de mieux s’en servir. Dans ces cas le meilleur est NARTA 72H les autres Narta 48H ou 24H ne conviennent pas du tout. J’ai essyé plusieurs marques et c’est ce que j’ai trouvé de mieux

Il existe différentes techniques pour obtenir une belle fausse poitrine et les références sur internet très nombreuses, tout comme les recherches des internautes. La vidéo culte d’Amandyne donnait une première réponse à la conception d’une fausse poitrine tout à fait utilisable même si je trouve personnellement le temps de réalisation bien trop long et la nécessité de maquillage peu adapté à une sortie sans tracas. Technique à réserver donc pour des décolletés plongeants dans des robes de soirées et sous l’œil averti d’un photographe de mode.

Émilie nous avait présenté deux techniques : celle d’Auxane qui utilise des bandes et une autre consistant à utiliser un corset dit magique provenant de Chine. J’ai essayé les deux techniques et je dois vous dire que je ne suis absolument pas convaincue : ça serre, ça tient chaud, c’est vilain, c’est compliqué à mettre, …

J’ai d’ailleurs supprimé tout corset et tout serre-taille car je trouve qu’ils nous enserrent vraiment trop, limitent nos mouvements, insupportables en été et rendent tout fluidité féminine assez illusoire. En réalité il est plus convaincant de créer la silhouette en rembourrant aux bons endroits en employant un vêtement de maintien. Essayez par exemple de magasiner dans une boutique de chaussures et vous allez vite comprendre le problème d’un corset … A réserver donc avec votre amant pour une séance BDSM ;).

Les grands moyens!

Il existe, en plus des faux seins silicones des poitrines en silicone qui permettent en enfilant une sorte de débardeur portant des faux seins d’obtenir un résultat plus convaincant et permettant d’offrir un magnifique décolleté plongeant. Ces ensembles sont avec un col montant qui permet de dissimuler le raccord entre le silicone et la peau. Le plus simple st d’aller voir sur ce site ROANYER C’est bien sûr plus cher que des faux seins séparés mais le résultat est bien meilleur. Cette matière est extrêmement extensible . L’enfilage n’est pas (vraiment) facile.

Vous trouverez aussi une technique que je trouve personnellement très risquée pour la santé comme l’injection à l’aide d’une perfusion d’une solution saline dans les seins pour en augmenter temporairement le volume. Une perfusion est un acte médicale qui pose des problèmes d’hygiènes et d’asepsies pouvant mener à de très graves problèmes d’infection ! Hautement proscrit. Seule technique que je n’ai pas essayée, je ne donne pas le lien, vous le trouverez facilement avec votre moteur de recherche préféré mais vous êtes prévenues.

Pour être complète sur le sujet, nous n’oublierons pas non plus la prise d’hormones féminines dont l’un des principal effet est de vous donner une poitrine naturelle mais définitive. Dit autrement, comme indiqué dans notre document sur les hormones, c’est une très mauvaise idée de prendre des hormones pour avoir une poitrine …

Liposusction et liposculture.

Enfin il existe réellement des techniques pour liposuccer la graisse du ventre pour la réinjecter dans les pectoraux …La liposuccion semble idéale mais elle nécessite une parfaite maitrise du chirurgien afin d’éviter la formation de creux et bosses si ce n’est pas fait pareillement partout. Ensuite, aprés l’opération c’est douloureux pendant longtemps et il faut porter un vêtement compressif plusieurs semaines. La liposculpture consiste a employer ce quia été aspiré pour le réinjecter ailleurs . Pour cela il faut centrifuger le mélange graisse et cellules adipeuse pour ne garder que les cellules ce qui ne fait que la moitié environ. Ensuite une fois injecté il faut savoir que cela détruit de nouveau des cellules adipeuses et que finalement il n’y aura que la moitié du volume qui sera conservé pour de bon. Dans les jours qui suivent l’oedème se résorbe et la graisse et les restes de cellule détruites sont éliminé par le corps. Pour obtenir une augmentation importante il est nécessaire de renouveler l’opération: il n’est pas possible de faire autrement, hélas. Pour la poitrine une augmentation d’UNE taille de bonnet et possible, pas plus

Dans ce billet, je vous propose donc une technique beaucoup plus simple et efficace que j’utilise à chacune de mes sorties, technique que nous avions rapidement abordés dans le billet sur la vidéo d’amandyne car utilisée par différentes copines. C’est une variante rapide et efficace : des silicones, éventuellement de la colle satien et un soutien-gorge normal bonnet B bien serré.

Pour les silicones, je vais superposer un silicone bonnet A et un silicone bonnet B et en fonction du volume que je veux donner à ma poitrine, ajouter un second bonnet B. Pour une bonne crédibilité, il est essentiel de ne point trop en faire en la matière …

A noter que j’utilise des faux seins de forme goutte d’eau et que nous discutons des différentes formes possible dans un billet dédié.

J’utilise des soutiens gorge classiques mais bien serrés, et j’évite les soutiens gorge type push-up qui ne tiennent pas suffisamment et ne cachent pas votre fausse poitrine. éviter aussi les balconnets …

A savoir aussi que les silicones en contact avec votre peau vont prendre la température de votre corps. Et au toucher au travers de vos vêtements, ils sont très réalistes. Ajouté au poids de l’ensemble, vous aurez vraiment l’impression d’une vraie poitrine.

Les silicones sont souvent vendus avec une surface autocollante mais elle ne tient pas suffisamment bien sur la peau. Il faut donc enlever cette surface des bonnets A et utiliser une colle Satien, normalement utilisée pour tenir les bas de contention, colle que l’on trouve dans toute pharmacie. Par contre, les bonnets B étant posés au-dessus d’un autre silicone, la zone auto-collante fonctionne parfaitement et peut être gardée même dans la durée (mes bonnets B ont plus de 2 ans et auto-collent encore très bien).

Évidemment pour une adhérence optimale il est nécessaire que votre poitrine soit parfaitement bien épilée.

Pour la mise en place :

► Je positionne le soutien-gorge sous la poitrine, prêt à être placé.

► J’encolle les silicones A avec la colle satien, je place sur les seins le plus éloigné possible du décolleté (le bord du côté avec l’attache du silicone est donc posé sur votre téton),

► puis je rapproche les deux seins l’un de l’autre pour clipper l’attache fixante des deux faux seins, ce qui ramène pas mal de “graisse” et de peau et va donner le volume du décolleté.

► Je place ensuite les silicones B par dessus, sans attaches (je les ai préalablement coupé) et auto-collés et je mets le soutien-gorge en place et ajusté pour tenir l’ensemble.

That’s all !

Pour la photo, j’ai utilisé les références suivantes (prix indicatifs sur mes facturettes) :

► ++colle Sigvaris Satien bas de contention++, cherchez sur internet

► silicones bonnets A et B : ne commandez surtout pas dans les boutiques spécialisées qui vendent à des prix irrévérencieux ! Vous pouvez utiliser Priceminister pour trouver à des prix raisonnables.

► soutien gorge bonnet B taille 105 (c’est mon tour de poitrine -5 cm pour bien serrer :)) chez Bonprix par exemple (15 euros le lot de 3 soutiens-gorge – je prends des coloris pour assortir avec mes hauts, c’est plus joli)

Soit un total de 51 euros pour une poitrine complète et réaliste qui vous donnera satisfaction pendant très longtemps ! Et moins du tiers du prix d’un soutien-gorge pour travesti dans les boutiques spécialisées …

En variante, il est possible de se faire faire des silicones personnalisés (et donc en une seule pièce), ou d’acheter de véritables prothèses comme Amoena au centre Paris Kleber Santé. Vous y serez reçue en cabine personnalisée pour des essayages en toute discrétion avec des conseils d’un spécialiste. Le prix n’est pas le même, mais c’est un peu comme les perruques Any d’Avray. Il faut réfléchir en terme de rapport qualité/prix/conseils/fréquence de l’usage car c’est un réel investissement qui vous donnera entière satisfaction dans la durée.

Lorsque vous avez finit votre sortie, n’oubliez pas de bien nettoyer les silicones bonnets A de leur colle satien avec un peu d’eau et de bien protéger les zones auto-collantes de vos seins bonnets B avec le plastique de protection vendu avec. A stocker en zone sèche dans votre tiroir avec vos soutiens gorge par exemple.

En espérant vous avoir motivé à tester et à utiliser cette technique efficace et surtout très rapide. N’hésitez pas à nous donner vos techniques, conseils et astuces en zone commentaires.

Tutoriel : Parce qu’il s’agit d’une caractéristique importante de la féminité, la poitrine est un sujet que tout travesti doit maitriser, peut être même avant le maquillage. Avoir des faux seins réalistes est essentiel pour avoir une allure féminine mais aussi pour se sentir féminine. CertainEs m’opposeront que certaines femmes ont peu de poitrine. Certes, mais le reste de leur silhouette est à l’avenant … Et avant de vous précipiter sur les produits vendus fort chers par les boutiques dites “spécialisées” en faux seins fausses poitrines ou autre soutien-gorge spécial travesti, nous allons passer en revue les différentes techniques puis nous focaliser sur les seins silicones, leur utilisation et quelques conseils importants pour votre travestissement. Il existe différentes techniques pour obtenir une belle fausse poitrine et les références sur internet très nombreuses, tout comme les recherches des internautes. La vidéo culte d’amandyne donne une première réponse à la conception d’une fausse poitrine tout à fait utilisable même si je trouve personnellement le temps de réalisation bien trop long et la nécessité de maquillage peu adapté à une sortie sans tracas. Technique à réserver donc pour des décolletés plongeants dans des robes de soirées et sous l’œil averti d’un photographe de mode. Émilie nous avait présenté deux techniques : celle d’Auxane qui utilise des bandes et une autre consistant à utiliser un corset dit magique provenant de Chine. J’ai essayé les deux techniques et je dois vous dire que je ne suis absolument pas convaincue : ça serre, ça tient chaud, c’est vilain, c’est compliqué à mettre, … J’ai d’ailleurs supprimé tout corset et tout serre-taille car je trouve qu’ils nous enserrent vraiment trop, limitent nos mouvements, insupportables en été et rendent tout fluidité féminine assez illusoire. Essayez par exemple de magasiner dans une boutique de chaussures et vous allez vite comprendre le problème d’un corset … A réserver donc avec votre amant pour une séance BDSM ;). Vous trouverez aussi des techniques que je trouve personnellement très risqué pour la santé comme l’injection à l’aide d’une perfusion d’une solution saline dans les seins pour en augmenter temporairement le volume. Une perfusion est un acte médicale qui pose des problèmes d’hygiènes et d’asepsies pouvant mener à de très graves problèmes d’infection ! Hautement proscrit. Seule technique que je n’ai pas essayée, je ne donne pas le lien, vous le trouverez facilement avec votre moteur de recherche préféré mais vous êtes prévenues. Pour être complète sur le sujet, nous n’oublierons pas non plus la prise d’hormones féminines dont l’un des principal effet est de vous donner une poitrine naturelle mais définitive. Dit autrement, comme indiqué dans notre document sur les hormones, c’est une très mauvaise idée de prendre des hormones pour avoir une poitrine … Enfin dernière technique assez improbable mais néanmoins détaillée dans cette vidéo à mourir de rire mais difficile à réaliser dans la vraie vie 🙂 et même si il existe réellement des techniques pour liposuccer la graisse du ventre pour la réinjecter dans les pectoraux … Le décolleté technique simplissisme made in Julie ! Technique simplissime pour la poitrine : trois silicones autocollants (1 A et 2 B) et un soutien-gorge bien serré. Pas besoin de corsets magiques, de maquillage ou de bandages ! Ils ne bougeront pas de toute la soirée au Too Much malgré les danses ! Julie est parfaite ! Dans ce billet, je vous propose donc une technique beaucoup plus simple et efficace que j’utilise à chacune de mes sorties, technique que nous avions rapidement abordés dans le billet sur la vidéo d’amandyne car utilisée par différentes copines. C’est une variante rapide et efficace : des silicones, éventuellement de la colle satien et un soutien-gorge normal bonnet B bien serré. Pour les silicones, je vais superposer un silicone bonnet A et un silicone bonnet B et en fonction du volume que je veux donner à ma poitrine, ajouter un second bonnet B. Pour une bonne crédibilité, il est essentiel de ne point trop en faire en la matière … A noter que j’utilise des faux seins de forme goutte d’eau et que nous discutons des différentes formes possible dans un billet dédié. J’utilise des soutiens gorge classiques mais bien serrés, et j’évite les soutiens gorge type push-up qui ne tiennent pas suffisamment et ne cachent pas votre fausse poitrine. éviter aussi les balconnets … A savoir aussi que les silicones en contact avec votre peau vont prendre la température de votre corps. Et au toucher au travers de vos vêtements, ils sont très réalistes. Ajouté au poids de l’ensemble, vous aurez vraiment l’impression d’une vraie poitrine. Les silicones sont souvent vendus avec une surface autocollante mais elle ne tient pas suffisamment bien sur la peau. Il faut donc enlever cette surface des bonnets A et utiliser une colle Satien, normalement utilisée pour tenir les bas de contention, colle que l’on trouve dans toute pharmacie. Par contre, les bonnets B étant posés au-dessus d’un autre silicone, la zone auto-collante fonctionne parfaitement et peut être gardée même dans la durée (mes bonnets B ont plus de 2 ans et auto-collent encore très bien). Évidemment pour une adhérence optimale il est nécessaire que votre poitrine soit parfaitement bien épilée. Pour la mise en place :

► Je positionne le soutien-gorge sous la poitrine, prêt à être placé.

► J’encolle les silicones A avec la colle satien, je place sur les seins le plus éloigné possible du décolleté (le bord du côté avec l’attache du silicone est donc posé sur votre téton),

► puis je rapproche les deux seins l’un de l’autre pour clipper l’attache fixante des deux faux seins, ce qui ramène pas mal de “graisse” et de peau et va donner le volume du décolleté.

► Je place ensuite les silicones B par dessus, sans attaches (je les ai préalablement coupé) et auto-collés et je mets le soutien-gorge en place et ajusté pour tenir l’ensemble.

► soutien gorge bonnet B taille 105 (c’est mon tour de poitrine -5 cm pour bien serrer :)) chez Bonprix par exemple (15 euros le lot de 3 soutiens-gorge – je prends des coloris pour assortir avec mes hauts, c’est plus joli) Soit un total de 51 euros pour une poitrine complète et réaliste qui vous donnera satisfaction pendant très longtemps ! Et moins du tiers du prix d’un soutien-gorge pour travesti dans les boutiques spécialisées …

4 Commentaires

  1. Bonjour Ester, Votre article est fort intéressant car il abonde d’informations essentielles à nous femmes trans. Même si nous croyons maîtriser parfaitement tout ce qui concerne nôtre poitrine il y a toujours un truc nouveau que nous apprenons dans ce genre d’article. Toutes nous avons constaté très tôt dans cette démarche que nous avons adoptée de devenir des femmes trans que cela comportait mille et une choses. Comme la plupart d’entre nous n’avions pas de tutrice pour nous montrer le chemin nous dû nous débrouiller par nous mêmes et nous avons vite découvert que ce trajet serait long et peut-être sans fin. (Paresseuses prière de vous abstenir. )

Laisser un commentaire