Photo du profil de Olivia

by

Coming-out à mon travail – 1ère partie

8 janvier 2012 | Tags: , ,

4 juil. 2010

La transition d’un sexe vers l’autre n’est pas une chose aisée, loin s’en faut. J’ai pu lire sur plusieurs documents que pour reussir sa transition, 2 conditions incontournables doivent etre respectées:

- l’acceptation de sa famille et de ses amis. – l’acceptation sur son lieu de travail. En ce qui concerne la première, il n’y a pas de doute, je suis entourée de gens formidables qui ont su accepter ma différence et composer avec cette dernière, et je ne vous remercierais jamais assez pour cela. Il restait encore la grosse inconnue de mon travail, où, mes changements physiques aidant, beaucoup de remarques avaient fleuri durant ces derniers temps concernant ma féminité naissante. Il était donc temps que j’en parle. Durant les 3 derniers jours beaucoup de choses ont bougé à mon travail: petit compte-rendu…
Jeudi 30 Juin 2010;
Après avoir prévenu, la veille, la responsable de mon centre d’appel (ma N+2), que je souhaitais la rencontrer en entretien individuel d’une durée relativement importante (je lui ai indiqué entre 1heure et 1h30), cette dernière, un peu angoissée par l’annonce que j’allais lui faire (elle me dira après coup qu’elle avait envisagé ma démission) me convoque dans son bureau vers 16h. C’est donc la boule au ventre que je me suis rendue dans le local pour lui parler de mon projet de vie. Elle a bien entendu été abassourdie, et, après quelques instants de “choc”, nous avons discuté de mon cheminement qui m’a ammenée à prendre cette décision, des aspects techniques de la transition ainsi que de ma vie personnelle qui s’épanouit de jour en jour (sans rentrer dans les détails bien entendu) . Elle m’a dit, à ce stade de la conversation, qu’elle me soutenait dans ma démarche qu’elle considérait courageuse, et qu’elle m’apporterai tout son soutien en me confirmant que sa politique était de promouvoir la mixité au sein du centre d’appel. Elle me parle d’une mixité totale, une mixité d’origines, une mixité de handicap, une mixité de sexualité, et maintenant, elle parle d’une “mixité inédite d’orientation de genre”. Ensuite, elle m’a dit qu’elle n’avait jamais eu à gérer ce genre de situation, et qu’elle avait besoin d’échanger avec un manager ayant eu cette expérience. Du coup, je lui ai parlé de mon association “ORTrans” qui se propose pour des interventions de sensibilisation, tant au niveau des équipes managériales que des équipes de terrain et de back-office (à mon niveau). Je lui dis que l’association propose également une mise en relation avec un responsable “diversité” d’un grand groupe. Enfin, on parle de la meilleure façon de l’annoncer à la société (à tous les niveaux, aux collègues proches et moins proches, aux dirigeants importants et moins importants…). En définitif, elle me conseille, après une heure d’entretien,  de rapidement prendre RDV avec le DRH, ce que je fais pour le lendemain matin à 10h.
Vendredi 1er Juillet 2010;
10h – J’ai RDV avec mon DRH, et après être entrée dans son bureau, je lui annonce que ce que je vais lui dire est assez complexe… Après mon annonce, il me confirme que c’est la première fois de sa carrière qu’il doit faire face à la situation (il est jeune, il doit avoir mon âge et est nouveau dans la société). Pour résumer, il m’a dit qu’il souhaitait effectivement s’investir pour la réussite de ma transition au sein de la société en “protégeant mon bien-être et en me protégeant au maximum”. Pendant une heure, je lui ai exposé mon projet en mettant en valeur mes compétences professionnelles, qu’il a aisément reconnues en me confirmant que j’étais “la personne idéale” pour ce genre de démarche puisque “professionnellement compétente et irréprochable et socialement très appréciée de l’ensemble du personnel sans exception”. Il me répète que “si je n’avais pas été aussi bien intégrée socialement, il aurait émis des réserves sur mon changement d’identité”. Il ajoute, qu’à entendre ce que je lui dis, “il est aussi rassuré sur le bien-fondé de ma démarche ainsi que sur le fait qu’elle est mûrement réfléchie”. Ensuite, il m’explique que son boulot consiste à gérer la communication autour du phénomène et éviter la médiatisation (pour me protéger). il ajoute que cette transition doit  avoir un minimum d’impact sur la vie de groupe de la société. Il m’explique qu’il va se renseigner sur la meilleure façon de procéder: je lui propose alors de lui communiquer les coordonnées de mon association ORTrans en lui parlant d’une possible sensibilisation ainsi que de la mise en relation possible avec le responsable “diversité” d’un grand groupe. Il accepte et prend en note les renseignements que je lui communique. Il me conseille d’en parler rapidement à mes 2 sup’s (mes N+1) puis avec les collègues avec lesquels j’ai le plus d’affinités. Il m’explique aussi qu’il se donne une semaine pour en parler au Big-Boss (le directeur régional, mon N+30 ) , puis en parler en réunion avec mon chef de service (mon N+3) et ma responsable (ma N+2), et qu’il reviendra vers moi pour me donner le feu vert en ce qui concerne mes annonces. Il souhaite aller très vite pour anticiper les difficultés car il m’explique que le bouche à oreille va très vite dans ma boîte. Nous interrompons cette entrevue très positive à mon sens au bout d’une grosse heure.
L’après-midi, ma N+2 (ma principale interlocutrice) me convoque dans son bureau pour m’expliquer que le DRH en a parlé au big-boss (un homme d’un certain âge) , qui, malgré une grande incompréhension, a tranché et a déclaré que si c’était mon choix, il le respectait. Il a ajouté que s’il y avait le moindre problème de stigmatisation ou de discrimination à mon égard, sa porte m’était grande ouverte! FAN-TAS-TIQUE !!! Ma responsable me donne alors l’autorisation de prévenir mes deux sup’s qui sont également dans l’expectative, puisqu’elles voient bien mes allers-retours incessants et sont inquiètes au sujet de ce qui se passe.
J’en parle donc dans la foulée à ma première sup, Nadia, qui a une réaction d’euphorie très positive qui tranche carrément avec celles que j’ai pu entrevoir jusqu’à présent. elle a dit: “j’hallucine, c’est énorme, c’est trop génial” A l’entendre, j’ai du mal à penser qu’elle imagine l’ampleur de la démarche et ce que cela va générer dans la vie de tous les jours! Mais bon…. En tout cas elle me soutient, et lorsque je lui montre mes photos (elle est la seule personne à laquelle j’ai montré celles-ci) , elle est abasourdie et se dit “presque jalouse de moi en me disant que je vais être trop jolie”. Le reste de la conversation est axé sur les aspects techniques et sociaux de la transition. J’ai prévu d’en parler Lundi à ma seconde sup, Camille qui revient de vacances.
Tout cela c’est tellement bien passé en l’espace de seulement 2 jours, mais a aussi généré un tel stress, que j’avais besoin de décompresser, d’évacuer toute cette tension. Du coup nous avons fêté cela avec Jem lors d’un “Paris by night” mémorable.
Samedi 3 Juillet 2010; En soirée, j’appelle mon ancienne responsable de Cholet qui m’a permise de rentrer en CDI dans la société, dans le but d’éviter qu’elle ne soit informée de ma transition par quelqu’un d’autre. Comme je m’y attendais, elle est très réceptive et ouverte à l’idée et me met bien évidemment en garde en me conseillant de m’appuyer sur une personne “miroir”: elle me conseille ma N+2 qui saura m’orienter en ce qui concerne ma crédibilité et me dire si je suis “too much”. Nous raccrochons au bout d’une demi-heure et elle conclut en se disant très flattée de la confiance que j’ai pu lui accorder!
Pour conclure; Je dois admettre que j’ai de la chance de travailler pour une société aussi sociale que la mienne. Je ne suis pas sûre que cela se passe aussi bien dans les autres boîtes… Je suis également satisfaite d’avoir géré ma mutation comme je l’ai fait en Septembre 2009, de manière logique et réfléchie (je réponds maintenant au téléphone sans contact visuel avec le client, et j’ai pu expliquer cela à mes différents interlocuteurs). Enfin, je n’oublie pas que le plus dur pour moi reste à venir: d’abord, l’annonce à mes collègues, ensuite et surtout la vie quotidienne au travail qui ne va pas être facile tous les jours… J’essaierai de gérer les choses au jour le jour, de la manière la plus cartésienne et humaine possible !!!


Classé dans:Uncategorized
Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Début aout 2012 je me lance à l’assaut de ma famille que je n’ai pas vu depuis 4 mois. Car j’ai ce poid en moi et j’ai peur craquer à tout moment et que la révélation ce face sur une explosion. J’effectue l’annonce à ma mère après avoir pris mon petit déjeuné en lui disant que je dois lui parler. J’ai choisi ce moment là, car pas mon père adoptif. Je lui dis que si je ne suis pas venu les voir ...
LIRE L'ARTICLE >>
Message du 30/05/10 18:08 > De : “Olivier” > A : “Jonathan” , “Fabien” , “Mickael” > Copie à : > Objet : nouvelles importantes!!! > > Le 30/12/2010 De la part de “olivier” bonjour à vous trois, mes meilleurs amis, Désolé pour cet énigmatique intitulé (De la part de “olivier” ), les choses vont s’éclaircir d’ici la fin de ce message. Je vous écrit ce mail collectivement sans le personnaliser individuellement car c’est avant tout pour moi que je fais cette démarche, dans un ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming-out à mon travail – 2ème partie
3 août 2010Mon coming-out professionnel ne s’est pas arrêté à ma hiérarchie: il s’est poursuivi sur l’ensemble de ma société. Cela s’est fait, globalement de manière très positive et, je dois associer à cette annonce mes différents responsables ainsi que certains collègues qui ont oeuvré pour la réussite de cette dernière (merci seb et lilia pour ne citer qu’eux…)Je n’entrerais pas dans le détail des conversations qui, à peu de choses près, se sont toutes ressemblées, ont toutes duré à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lors de mes séance de lumière pulsée que j’effectue dans un institue de beauté, l’esthéticienne à changé en début d’année. Lors du premier rendez vous avec cette nouvelle personne, on a parlé un peut parler. Et durant la conversation je lui dis que je fais la barbe pour deux raisons différentes : ras le bol de me raser et que je suis aussi transgenre.Sur le coup je n’ai pas vu son visage, car j’avais sur les yeux ma protection contre ...
LIRE L'ARTICLE >>
Parents de Trans – Le Coming Out
Je voudrais témoigner d'une étape essentielle dans un parcours de transition, celui du coming out auprès de ses parents. En préambule, je voudrais préciser que mon témoignage sera forcément limité, j'ai perdu mon père il y a quelques années. Et même si je suis persuadée qu'il aurait compris et accepté ma démarche, je n'aurais malheureusement pas cette joie de partager ma transidentité avec lui. Je voudrais aussi profiter de ce témoignage pour rappeler un certains nombre de points qui sont, à mon ...
LIRE L'ARTICLE >>
Samedi 16 Juillet 2011Réunion 1 de préparation de l’Existrans 2011 Présent-e-s :Erika (Acceptess-t) ; Laure-Anne (ACTHE) ; Sun Hee (ACTHE) ; Elisabeth (Inter Trans) ; Monique (ALGO) ; Giovanna (Acceptess-t) ; Florence (Arc en Ciel Toulouse) ; Hélène (Act Up) Ordre du jour :- Introduction- Date de l’Existrans- Site web, mail de contact du collectif et liste de diffusion- Financement de la marche- Création d’une association loi 1901- Slogan, mot d’ordre, thème de la marche- Choix d’une date ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’Histoire de Lou – 1ère Partie  – Lou n’est pas née dans un chou
Cela faisait un bon moment que Lou l’apercevait, cette porte entre-ouverte, mais elle n’y prêtait pas plus d’attention que cela. Et puis, un jour, on ne sait pourquoi, Lou, qui à l’époque ne s’appelait pas encore Lou, sentit en elle-même une forte attirance à aller y passer la tête. Elle avança prudemment, à pas feutrés, jetant un œil derrière son épaule pour vérifier que personne ne l’aperçut et avec un geste lent mais décidé entreprit de faire coulisser la paroi de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Alexis HK – Coming Out
Juste une belle chanson qui parle de se dévoiler … http://www.youtube.com/watch?v=itdlVN6jLm8 J'aurais dû prévoir Qu'il ferait un peu chaud Pour mettre des bas noirs Et mon long manteau de biche Ma jupe est étroite Ma démarche est bizarre On dirait que je suis Nominé pour les césars Je me suis fait Belle belle belle Pour aller les voir Je remercie toute l'équipe De la gare Saint-Lazare Gentils machinistes Au doux accent du Gard Qui m'ont permis De prendre le train du mois d'août Je m'en vais déverser les flots De mon coming out Je suis un garçon Sensible et réfléchi En grandissant je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Nikki Sinclaire, membre du parlement européen, fait son coming out Trans’
Nikki Sinclaire, britannique et membre du parlement européen âgée de 45 ans, a révélé dimanche qu'elle avait changé de sexe à l'age de 23 ans. Un coming out qui donne une belle visibilité aux personnes transgenres. Nikki Sinclaire a pris la décision de réaliser une intervention chirurgicale il y a 20 ans pour éviter dune vie "solitaire, névrotique et jamais en place". Élue députée européenne en 2009, femme politique membre et secrétaire du parti UKIP (NDLR : parti pour l'indépendance du royaume ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming out à une collègue de travail
En discutant à mon travail avec une collègue avec qui je m’entends très bien durant le mois d’aout (effet vacance, on était que deux au taf). On parlait de nos vies et que les gens changent avec le temps. Dans la conversation je dis un truc qui éveille sa curiosité. Elle insiste pour que j’en dise plus. Je lui demande si elle est sur de vouloir savoir, car cela va la surprendre et lui faire un choc. Elle insiste, car ça ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming Out à ma mère
Coming-out: la lettre que j’ai envoyée à mes meilleurs amis le 30 Mai 2010. (à toutes fins utiles)
Coming-out à mon travail – 2ème partie
Coming Out chez l’esthéticienne
Parents de Trans – Le Coming Out
Compte-rendu 1ère réunion de préparation de l’Existrans 2011
L’Histoire de Lou – 1ère Partie – Lou n’est pas née dans un chou
Alexis HK – Coming Out
Nikki Sinclaire, membre du parlement européen, fait son coming out Trans’
Coming out à une collègue de travail

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -