Photo du profil de Celia

by

Zut, je suis pas une vraie trans, je suis juste un travgenre

12 avril 2012 | Tags: , , , , , , , , , , ,

C’est marrant de penser que la transidentité ne choisit pas ses cibles. Ça veut dire en gros qu’on peut être trans et ne rien comprendre à la transidentité. Ainsi, il existe des trans qui n’ont absolument rien compris à la différence entre sexe et genre.

On peut être trans et reproduire les pires discours de la pathologisation !

Pour ces personnes, comme la Madame Lysebeth “femme issue de la transidentité” qui doit s’ennuyer comme un rat mort sur son forum de VRAIES femmes excluant toutes les FAUSSES, et qui vient nous embêter jusqu’ici avec ses commentaires débiles voire dangereux, n’est pas une vraie femme qui veut.

Pour cette Madame, être “transsexuelle” (mot qu’elle refuse mais qui est le seul accepté sur son forum), c’est d’abord être malade. C’est à dire qu’un truc ne colle pas chez vous. Vous êtes tombée depuis toute petite dans la mauvaise marmite ! En gros vous ETES une femme née dans un corps d’homme. Heureusement la SOFECT est là pour vous sauver. Qu’importe les épreuves que vous subirez, elles ne viendront que renforcer votre conviction que vous avez été élue entre toutes d’abord par Dieu qui a fait de vous une femme (même si il s’est un peu planté dans les dosages hormonaux parce qu’il est débordé), et ensuite par la SOFECT qui vous permet de faire coller votre apparence (plus ou moins) à cette vérité divine un peu foirée. Les épreuves traversées vous donneront ensuite cette légitimité  d’objet de la science que les médecins autoriseront à témoigner pour conforter et imposer à tous ces parcours hospitaliers forcément douloureux, puisqu’il s’agit d’un mal immense, celui d’être née dans le mauvais genre !

Dire qu’on est née dans le mauvais corps, après tout, c’est un discours trans très répandu et qui ne me dérange pas plus que cela quand il se propose simplement de faire comprendre ce que l’on peut ressentir depuis longtemps.

Ce discours devient plus dangereux quand il essentialise l’être dans un genre. Vous ETES une femme, c’est votre identité profonde, essentielle, qui vous constitue.

Ce discours est à combattre franchement dès l’instant ou il proclame une vérité unique, celle de la VRAIE transidentité, opposée à toute autre. Soit vous êtes dans ce ressenti essentialiste, soit vous n’êtes “qu’un mec déguisé en femme”. Un travgenre. Beurk.

Un travgenre c’est d’abord un mec (surtout pas une femme qui est bien évidemment un être supérieur quoique infériorisé, va comprendre Charles !). Un travgenre c’est un mec qui fantasme, qui s’excite sexuellement, alors qu’une femme, elle s’en fout du sexe c’est bien connu, une femme ça ne s’excite pas. Un travgenre c’est un homme déguisé à ses heures perdues c’est un tordu qui va mettre des culottes de femme (ou de petite fille même si ça se trouve) juste pour jouir dans sa culotte. Un travgenre, c’est rien qu’un travesti, un putain de travelo, comme le préfixe l’indique, donc un être pas tout à fait humain, ni homme ni bête, en tous cas pas une femme. Un travgenre ça devrait être interdit, car ils font du tort à l’image des “vraies femme issues de la transidentité”.

Un travgenre c’est un pervers, d’ailleurs c’est vrai puisque les psys le disent. Et les psys ils savent le vrai donné par la science qu’ils possèdent et puis pas toi. Ecoutez Chiland, femme 100% bio, écoutez Madame Lysebeth, femme issue de la transidentité, elle disent tout pareil, même si elles ne seront jamais pareil ! Enfin c’est Chiland qui a commencé à parler. C’est elle qui a fait le “pitch”, la “réponse folle à une demande folle”. Quand je dis Chiland, c’est un terme générique pour désigner le courant de pensée pathologiste tellement bien de chez nous encore en 2012.

Donc un travgenre, c’est pas bien. Heureusement, il y a des lois en France pour nous protéger de ces pornographes, pédophiles en puissance, qui n’ont absolument rien à voir avoir les transsexuelles, les vraies, celle qui vont “jusqu’au bout de leur rêve”, celles qui mettent leurs parties génitales en conformité d’apparence avec leur genre  ressenti depuis toujours !

Moi je les plains au fond ces trans essentialistes. Ben oui c’est dur d’être née dans le mauvais corps. Car le “bon” corps, de leur point de vue, elle ne l’auront jamais. Le bon corps, le vrai corps, c’est celui qui vous permet de vous unir dans l’altérité de votre sexe avec le sexe opposé pour vous reproduire. Quel malheur ! Cela ne leur sera jamais donné. Elles auront peut-être des gros seins, mais elles n’auront jamais leurs règles ! Mais pour se consoler, heureusement qu’elle peuvent se dire que la société dans sa grande prévoyance à prévu pour elles la stérilisation, afin que ne se reproduise pas cette erreur de la nature, ce mal immense, la transidentité.

Plus jamais ça !

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Pourquoi ne suis-je pas trans ?
Pourquoi ne suis-je pas trans ? C’est une vraie question à la Marcel Duchamp ! Depuis Duchamp, l’artiste, c’est celui qui dit qui l’est. Il suffit de se déclarer soi-même artiste pour l’être. Trans, c’est pareil ? J’ai rencontré une fille qui s’appelait Sophie. Mon beau-frère l’aurait prise pour un homme : habits d’homme, look d’homme, apparence sociale totalement masculine. Barbe, calvitie. Juste une fine chaînette dorée autour du cou – un homme peut en porter, c’est dans les limites de la tolérance sociale. Mais cette personne ...
LIRE L'ARTICLE >>
La vraie trans, plus femme que les femmes. Mode d’emploi en 26 leçons
Aujourd'hui, un texte est arrivé sous mes yeux qui doit être lu par toute VRAIE trans', toute trans' PLUS femme QUE les femmes et PLUS femme QUE TOUTES les trans' réunies. On ne plaisante pas avec la transitude !! C'est un état avec lequel le plus grand sérieux est de mise. Amies du Syndrome de Benjamin, de la Dysphorie de Genre, du malaise mental, ce texte est pour vous !! Pour nous !!! Enfin ! Pour toutes celles qui doivent passer ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
Je viens de finir de lire un recueil « Trans’ avec les Loups ». Je vais d’abord laisser place a une petite description, avant de vous donner mon avis: — Si découvrir autre chose sur la transidentité que les éclats de Morandini vous tente, ce livre est fait pour vous … de la sincérité, de la pudeur, de l’authenticité et du vrai … Nous avons réalisé ce beau livre de 172 pages au format 16 x 22.6 cm et tout en couleur comme ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Concours Trans de l’été 2012 : à vos claviers ! Liste et Dates des Publications !
Votre communauté Txy organise un Concours pour l'été qui se déroule du 1er juillet au 15 septembre 2012, en partenariat avec l'association ABC, Le Salon de Pauline et le site Tgirls.fr, en deux phases distinctes et qui met en œuvre vos talents d'Auteur-e-s : ► Nous venons de clôturer hier soir, mercredi 15 aout, la participation des contributeurs qui nous ont fait parvenir un texte écrit en français sur une thématique en relation directe avec la transidentité (roman, témoignage, analyse et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Concours Trans de l’été 2012 : à vos claviers ! Toutes les contributions
Votre communauté Txy organise un Concours pour l'été qui se déroule du 1er juillet au 15 septembre 2012, en partenariat avec l'association ABC, Le Salon de Pauline et le site Tgirls.fr, en deux phases distinctes et qui met en œuvre vos talents d'Auteur-e-s : ► Nous avons clôturé mercredi 15 aout, la participation des contributeurs qui nous ont fait parvenir un texte écrit en français sur une thématique en relation directe avec la transidentité (roman, témoignage, analyse et réflexion, ...) ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
..... La psy cause ..... Quelle signification cela peut-il avoir ? Encore un ghetto ? Que cela signifie être trans ? C'est comme se poser la question que cela signifie d'être une femme ou un homme ? Selon quel critère serait-on une trans primaire ou une trans secondaire ? Des psy bien intentionnés nous amènent à vouloir nous faire croire qu'en fonction de la date de la révélation de notre identification à l'autre sexe, nous serions trans primaire ou trans ...
LIRE L'ARTICLE >>
Karine Espineira, entretien sur la construction médiatique des trans
Pour assister à la soutenance du travail de Karine ! Elle se déroulera le 26 novembre prochain à l’Université de Nice - Sophia Antipolis à 13 heures : Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales (98, Boulevard Herriot). N'hésitez pas à y assister si vous êtes sur la région ! Tous mes encouragements et mes vœux de pleine réussite dans cette présentation Karine, kiss. Bonjour Karine. Tu t'apprêtes à soutenir ta thèse sur la construction médiatique des transidentités. Peux-tu nous résumer ton propos ? Mon ...
LIRE L'ARTICLE >>
La prochaine réunion se tiendra le : Samedi 2 mars de 15h à 17h au Girofard Bordeaux 34 rue Bouquière, A l'ordre du jour : informations générales sur la transidentité, explication sur les différents sigles que l'on peut rencontrer : DSM IV, Sofect etc.
LIRE L'ARTICLE >>
La transphobie, rejet des personnes Trans et de la transidentité
La transphobie est le rejet des personnes Trans et de la transidentité. Elle peut prendre plusieurs formes : exclusion familiale, amicale, professionnelle, refus de soin de la part du corps médical, stérilisation forcée réclamée par les tribunaux pour obtenir le changement d’état civil. Elle peut aller jusqu’à l’agression, voire le meurtre. Il est impossible de porter plainte en cas d’acte ou de comportement transphobe puisque ni la loi, ni la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Déconstruire le vocable “Trans”
Qui sommes-nous ? Comment nous désigner en tant que communauté ? Et en tant que classe d'individus ? C'est une question qui me taraude et qui je pense devrait vous aussi vous picoter un peu les méninges. Parce qu'allons ! il s'agit quand même de notre identité, de comment nous sommes et serons connus, Mt*, Ft* et autres semblables, aux yeux du monde. Alors, interrogeons-nous : Qui suis-je ? Qui sommes-nous ? La zone des commentaires est à vous pour fabriquer ensemble ...
LIRE L'ARTICLE >>
Pourquoi ne suis-je pas trans ?
La vraie trans, plus femme que les femmes. Mode d’emploi en 26 leçons
Trans’ avec les Loups
Le Concours Trans de l’été 2012 : à vos claviers ! Liste et Dates des Publications !
Le Concours Trans de l’été 2012 : à vos claviers ! Toutes les contributions
Trans primaire … Trans secondaire …
Karine Espineira, entretien sur la construction médiatique des trans
2 mars 2013 – Réunion Trans 3.0
La transphobie, rejet des personnes Trans et de la transidentité
Déconstruire le vocable “Trans”

2 responses to Zut, je suis pas une vraie trans, je suis juste un travgenre

  1. loulou a écrit le 18 octobre 2012

    Ca fait plaisir de voir ce genre de texte :) J’ai toujours eu un peu de mal à me définir, j’aime à croire que je souhaite être une femme à part entière tout en sachant dans le fond que ce ne sera jamais réellement possible, je m’explique, même si la science permettait d’être une copie conforme/indifférentiable des autres bio en tout point, on ne pourra jamais enlever notre passé, hors celui au quotidien à quand même été (au moins un minimum) masculin. Notre enfance, notre adolescence ne peuvent pas être effacer. C’est pour ça que ça me fait aussi doucement rire quand j’entend des trans dire qu’elles sont des femmes à 200%, à la limite si c’est dans une démarche militante je veux bien, ça nous donne une bonne image mais bizzarement ça ne vient que très rarement de Ts avec un passing parfait. Ça fait un peu je cherche une preuve inexorable pour prouver à la société que je Dois être accepté comme tel même si ça se voit qu’il y a un truc qui cloche. Paradoxalement je me donne comme but d’être une femme à part entière pour au moins être une trans réussie car j’ai peur qu’en assumant seulement le fait de vouloir être une trans mes objectifs ne soit pas abouties :) “Viser la lune pour atteindre les étoiles.” O.Wilde Bon après je sais que certaines ne pensent pas du tout comme ça et sont très heureuse. C’est uniquement mon point de vue

  2. Nathasha a écrit le 25 octobre 2012

    Moi je les plains au fond ces trans essentialistes. Ben oui c’est dur d’être née dans le mauvais corps. Car le “bon” corps, de leur point de vue, elle ne l’auront jamais. Le bon corps, le vrai corps, c’est celui qui vous permet de vous unir dans l’altérité de votre sexe avec le sexe opposé pour vous reproduire. Quel malheur ! Cela ne leur sera jamais donné. Elles auront peut-être des gros seins, mais elles n’auront jamais leurs règles ! Mais pour se consoler, heureusement qu’elle peuvent se dire que la société dans sa grande prévoyance à prévu pour elles la stérilisation, afin que ne se reproduise pas cette erreur de la nature, ce mal immense, la transidentité.

    Plus jamais ça !

    c est assez dur ce que tu ecrit ! je connais Lysebeth je ne partage pas du tout !mais pas du tout son point de vu !

    par contre le tien me colle une etiquette enorme dans le dos j ai des gros seins et je suis toujour en pré op pour un truc ou un autre !mais je n ai rien a voir avec les irreductible que tu denonce ! mais tu va loin ! je n ai rien contre les TV et TG ! mon refus et d adopter la soupe du genre , et la non binarité imposé par des groupe de pression ! pour le reste chacun sa soupe du moment qu il vient pas salé la mienne ! je n oblige personne a l op , je n oblige personne a prendre ou pas des hormones , j interdit pas les Queer ou autre truc ? alors que des C……… de forum (je prcise pas toi ,pur eviter tout malentendu futur) m interdise mon denominatif Transsexuelle , ou me juge de Stereotype Trans passeiste faisant tout pour copié un model de feminité revolu ! ca me gonfle prodigieusement , au meme titre que les feministe qui me denigre le droit d etre femme ! ou des Transbienne qui me colle un etiquette lesb Trans car ma compagne est Transgenre ! dans le millieu et je parle de toute les mouvence , c est un merdier absolu et plus le temps passe moins j ai envie d ouvrir le dialogue dans des reunion d info de l inter a cause des fouteuse de merde venu pour la sois disant revolution du genre

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -