Document Junior – Reportage ARTE – Je suis une Fille

30 avril 2012 | Tags: , , ,

Je suis une fille (Pays-Bas, 2010, 15mn)
ARTE, date de première diffusion : 29 Avril 2012 à 08h47

Un bon reportage qui explique tout en simplicité le parcours d’une jeune transsexuelle tout en donnant une image positive du sujet. Apprendre aux enfants des valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture d’esprit.


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Arte - 28 janvier 2012 - "Sex in the comics : la BD érotique" http://www.youtube.com/watch?v=KBkmtiuXtks
LIRE L'ARTICLE >>
Reportage de Serge Moati – “Mes questions sur les Trans”
Documentaire de Serge Moati diffusé sur la chaine France5 le 17/05/2011. Préalablement à la diffusion de ce reportage, Morandini sur Direct8 a reçu Anne-Gaëlle (vu dans le reportage d’Olivier Delacroix) Synopsis : Dans la lignée de ses précédents documentaires sur l'homosexualité masculine et féminine, Serge Moati s'interroge ici sur la "transidentité" en donnant la parole aux femmes devenues hommes et aux hommes devenus femmes. Loin du misérabilisme mais sans oublier les souffrances surmontées, ce film propose des rencontres riches, porteuses de paroles fortes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sophie Ploquin a déjà fait l'objet d'un reportage sur TF1 dans un 7 à 8. On la retrouve dans l'émission Tous Azimuts diffusé sur la chaine LM TV Sarthe. Elle explique son  parcours transidentitaire. Reportage en 3 parties. http://youtu.be/1hisTWRAiUo http://youtu.be/KAMlE6WSALg http://youtu.be/ovvB_k3wbRg
LIRE L'ARTICLE >>
Existrans 2014 – Reportage
Christine Rougemont a produit et réalisé un reportage sur la marche de l'Existrans 2014. Nous le relayons ici. %CODE1%
LIRE L'ARTICLE >>
Reportage diffusé le 11/10/10 sur France 4 mais qui est toujours d’actualité. http://www.dailymotion.com/video/xirv96_olivier-delacroix-changer-de-sexe-pour-un-instant-ou-pour-la-vie_webcam
LIRE L'ARTICLE >>
Reportage France 3 – “Le sexe de mon identité”
NDLR : Film documentaire projeté lors Festival Chéries Chéris dans le cadre de la marche de l'Existrans. Tous les articles sur ce documentaire >> ici<<<. Tout d'abord ce reportage est très respectueux des femmes et hommes interrogé-e-s ce qui est notable lorsque l'on voit la plupart des reportages sur le sujet depuis quelques temps. Pour une fois, je me fends de la phrase suivante : je vous conseille vivement de le voir, surtout si vous êtes dans la boucle du Gretis ...
LIRE L'ARTICLE >>
Document transphobe publié par le Centre LGBT Paris IDF
EDIT : Ce soir, 23 mai 2013, après un travail collaboratif très fructueux avec le Centre LGBT Paris IDF, un communiqué de presse vient d'être rédigé présentant des excuses à l'ensemble de la communautés et des tierces parties impliquées sur ce qu'il s'est passé. Vous pouvez accéder à l'article en suivant le lien. Nous sommes un certain nombre à nous être ému d'un document publié en janvier dernier par le centre LGBT de Paris IDF, une enquête de santé chez les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Litérature – Devenir celle que je suis
%CODE1% A 50 ans, Didier, marié et père de deux enfants, prend conscience de qui il est: une femme, Delphine. Cette évidence, refoulée trente ans de mal-être et d’errances, emporte tout sur son passage: son épouse qui réclame le divorce, ses enfants qui la rejettent, ses parents qui acceptent mal sa transidentité. Delphine navigue entre l’espoir de vivre enfin pleinement et le désespoir où revient parfois, comme un leitmotiv douloureux: « Morte plutôt que trans ». C’est l’histoire de sa transition qu’elle nous raconte, entre ...
LIRE L'ARTICLE >>
18 & 20 Juin 2012 / France 3 : Je suis née Georges
Teaser sous-titré en Anglais, du film Documentaire Je Suis née Georges, de 52 min. Georges devenu Nathalie, a pu après de longues années de souffrance et de brimades, vivre enfin sa véritable identité de genre... Un documentaire réalisé par Laszlho Sefcick en Diffusion le Lundi 18 Juin à 0h10 (mardi très très tôt le matin ...) et Rediffusion le Mercredi 20 Juin à 3h05 (jeudi matin très tôt ...) sur France3. Déclaré « Georges » à la naissance, elle s’est senti toujours femme ...
LIRE L'ARTICLE >>
Il porte les vêtements de sa femme !
Reportage sur Direct8, il porte les vêtements de sa femme et témoigne. Il ne s'agit pas juste d'un questionnement sur son identité de genre mais bien sur son genre vestimentaire. Le débat en question est donc sur le "pourquoi les femmes peuvent elles s'habiller en mec sans choquer mais que l'inverse est impossible ?". Ce jeune homme assume son choix devant sa petite amie, sa mère, ses amis mais aussi devant deux débiles machos en fin du reportage. Sa tenue est un ...
LIRE L'ARTICLE >>
La BD érotique (reportage ARTE)
Reportage de Serge Moati – “Mes questions sur les Trans”
Sophie Ploquin dans Tous Azimuts
Existrans 2014 – Reportage
Reportage d’Olivier Delacroix – Changer de sexe, pour un instant ou pour la vie
Reportage France 3 – “Le sexe de mon identité”
Document transphobe publié par le Centre LGBT Paris IDF
Litérature – Devenir celle que je suis
18 & 20 Juin 2012 / France 3 : Je suis née Georges
Il porte les vêtements de sa femme !

2 responses to Document Junior – Reportage ARTE – Je suis une Fille

  1. lisadq a écrit le 30 avril 2012

    Un père, un fils : ainsi soit-il…
    Comme plusieurs de mon âge, j’ai grandi persuadé que nos comportements étaient dictés par l’éducation et que l’inné n’était qu’une vue de l’esprit. Ainsi le croyais-je, les garçons, équipés de poupées, auraient voulu les allaiter tandis que les filles, en possession de camions Tonka, auraient organisé des poursuites de salon dignes de Bullit. En un éclair, mon fils devait anéantir vingt ans de convictions béhavioristes.
    La suite a lire ici http://olivierkaestle.blogspot.fr/2010_02_01_archive.html

    Voir le film : http://youtu.be/NHebAaxnxKM TOMBOY
    http://t-as-vu-ma-plume.over-blog.com/article-prise-de-bec-questions-de-genre-et-de-sexualite-72917090.html

    iCI de nombreux articles sur les relations (relations particulières) :
    La première étape dans la quête de grandir est de prendre conscience que notre conduite consistant à entrer dans des couloirs qui ne mènent nulle part provient de notre état émotionnel irrésolu et que jusqu’à temps que nous fassions le travail intérieur pour restaurer l’équilibre dans notre propre cœur, nous demeurons susceptibles d’être bousculés en essayant d’atteindre désespérément à l’extérieur des accessoires et des moyens illusoires de soutien.
    Nous devons nous engager à devenir nos propres moyens de soutien, afin que nous n’entrions pas dans l’expérience d’une relation comme un moyen d’être porté par l’autre. Être émotionnellement peu développé n’est pas un crime; c’est une situation planétaire. Il y a énormément de facteurs contribuant à cette situation difficile. En voici certains :
    Nous sommes émotionnellement insatisfaits car nous naissons dans un monde de parents affectivement insatisfaits. Nous ne recevons pas d’amour inconditionnel parce que nos parents n’en ont pas reçu et ne peuvent donc nous offrir de modèle en exemple de ce à quoi ressemble cette expérience. Nos parents ont cru à l’illusion que le mariage est un rite de passage vers le bonheur et nous l’ont ensuite consciencieusement transmis.
    Nos parents sont d’une génération qui se mariait avant d’avoir acquis un sens authentique du Soi et ils ne pouvaient donc pas nous expliquer la nécessité de réaliser un tel état Puisque nos parents ne pouvaient pas voir leurs propre Soi authentique, ils ne pouvaient pas le voir ou le valider chez nous; tout ce qu’ils voyaient était ce qu’ils désiraient et ce dont ils avaient besoin que nous devenions pour qu’ils se sentent comblés.
    En étant témoins de leur comportement dans le besoin et le désir, nous avons finis par l’imiter; nous avons été hypnotisés par l’hypothèse que “l’amour est quelque chose que nous sommes censés obtenir de l’autre”. Nous avons témoigné de nos parents essayant d’obtenir l’amour l’un de l’autre, et nous, à notre tour avons essayé d’obtenir le leur.
    Nos parents, conduits par leurs besoins et désirs non résolus, ont même essayé d’obtenir de l’amour de nous. Oui, nos parents nous ont donné naissance en pensant que c’était là un moyen d’obtenir de l’amour. Etant donné que l’amour ne peut qu’être donné, non pas acquis, tout le monde – dans cette danse inconsciente et émotionnellement immature – est laissé dans le besoin et le désir, amer et déçu.
    Les parents l’admettront rarement, mais ils accusent leurs enfants d’avoir ruiné le conte de fées dans lequel ils pensaient être entrés : l’ “heureuse” vie que le monde leur avait promis sur le chemin du mariage. La plupart des parents de ce monde sont encore des garçons et des filles et les garçons et les filles ne sont pas psychologiquement prêts à se marier et encore moins à élever des enfants.
    Tous ces facteurs influent sur l’état de notre corps émotionnel, manifestant des conditions énergétiques qui apparaissent sous forme d’un comportement nécessiteux et désireux. Lorsque nous atteignons l’âge de sept ans, nous intégrons ce comportement à tel point que cela semble normal. C’est pourtant de la folie et notre grâce salvatrice se situe dans la quête de pouvoir rompre ce conditionnement.
    Vouloir expérimenter l’intimité authentique en nous-mêmes représente le voyage intérieur qui nous amène au-delà du cauchemar d’essayer d’imiter les générations précédentes en “vivant heureux pour toujours”. Souvent, nous ne sommes prêts et disposés à envisager ce voyage, à aborder “une relation consciente” avec quelqu’un d’autre, que lorsque nos illusions se sont effondrées. Nos illusions anéanties par “l’échec” des relations, c’est Dieu nous appelant à nous réveiller de cette situation. Malheureusement, notre cœur doit parfois être brisé en un million d’éclats avant que nous soyons prêts à assumer la responsabilité de son état. Et généralement, nous devons d’abord embrasser pleinement les mensonges à propos du mariage en croyant dans l’institution avant que cela n’arrive. Ne nous jugeons donc pas sévèrement par rapport au passé, mais regardons plutôt nos expériences avec les yeux de l’honnêteté. L’honnêteté est la première étape de ce voyage vers notre réveil du conte de fées. Pour commencer, nous devons nous poser une simple question:
    Sommes-nous un garçon / une fille, ou sommes-nous un homme / une femme?
    Si nous avons l’intention d’aborder l’expérience de l’intimité authentique avec un certain taux d’intégrité, il est très important que nous reconnaissions notre état émotionnel actuel. Nous duper nous-mêmes en croyant que nous sommes prêts pour une relation consciente alors que nous ne le sommes pas – alors que nous sommes toujours noyés dans un comportement de besoin et de désir – conduit inévitablement à la dissolution, à la déception et au désespoir silencieux. Nous n’attirerons à nous qu’une personne qui reflètera notre état émotionnel.
    Notre parcours vers l’intimité authentique n’est pas de trouver le partenaire idéal; il s’agit plutôt de devenir le partenaire idéal. Il ne s’agit pas d’obtenir l’amour; mais plutôt de grandir et devenir un homme ou une femme qui est prêt et disposé à donner l’amour sans condition. Il ne s’agit pas de “vivre heureux pour toujours”; mais plutôt de s’engager dans une relation dans laquelle l’intention est “d’être le plus présent et conscient possible au sein de chaque moment qui se déploie”. Il ne s’agit pas de trouver quelqu’un avec lequel s’installer et établir une routine inconsciente; mais plutôt de rejoindre l’autre en s’élevant intérieurement vers le plan vibratoire.
    A chaque moment charnière de notre voyage, ce qui nous pousse en avant ou vers l’arrière, c’est notre capacité à être honnêtes avec nous-mêmes; à être honnête, même si cela fait mal. Le niveau de conditionnement à partir duquel nous cherchons à nous libérer est profond et se connecte lui-même à travers tous les pores de notre expérience humaine. C’est notre prise de conscience de notre situation, perçue aussi honnêtement que possible, qui transforme notre délicate situation.
    Voici quelques questions parlantes à nous poser. Répondre à ces questions honnêtement permet d’activer la prise de conscience et donc la transformation. Les aborder avec l’intention d’y apporter des réponses que “nous pensons plus matures émotionnellement”, c’est manquer l’essentiel. Si nous cherchons sincèrement à grandir alors ce n’est pas le moment de nous tromper. Si nous cherchons sincèrement une véritable rencontre intime avec quelqu’un, nous devons alors nous présenter à chaque moment devant nous-mêmes en étant honnête et authentique.
    Ai-je envie d’aimer et d’être avec quelqu’un de spécial?
    Est-ce que je recherche une relation parce que je ressens un mal-être dans le fait de vivre seul?
    Est-ce que je crois que c’est l’autre qui va me rendre heureux?
    Est-ce que je crois que le bonheur peut être réalisé à travers une relation?
    Est-ce que je recherche un mari ou une femme parce que c’est ce qu’il est juste de faire ou que c’est censé être la bonne chose à faire.
    Est-ce que je cherche à me marier parce que je ne veux pas me retrouver seul quand je serai vieux ?
    Est-ce que je cherche à me marier parce que c’est ce qui est censé se faire dans ma culture?
    Est-ce que je cherche à me marier parce que mes amis le sont, ou parce que ma famille pense que c’est le moment ?
    Est-ce que je ressens un besoin d’avoir des enfants parce que cela va, d’une certaine manière, me compléter ?
    Ai-je envie d’avoir des enfants parce que bientôt je serai trop vieux pour en avoir?
    Lorsque nous répondons oui à l’une de ces questions, nous avons un travail intérieur à faire avant d’être prêts pour une relation conscience et intime avec un autre être humain. Répondre par l’affirmative à l’une de ces questions montre que notre intention d’être avec quelqu’un est conduite inconsciemment par nos besoins et nos désirs insatisfaits, par des circonstances extérieures et non parce que nous sommes préparés pour une intimité authentique. Dans de telles circonstances, nous cherchons un parent extérieur qui puisse aimer notre enfant intérieur, ou nous cherchons un enfant extérieur afin que nous puissions devenir le parent que nous aurions voulu avoir. Ou bien, nous recherchons des enfants extérieurs comme moyen de prendre contact avec notre propre enfant intérieur. Nous recherchons donc quelqu’un sur qui nous appuyer car nous n’avons pas développé la force émotionnelle qui puisse être notre propre soutien affectif. Nous recherchons une personne qui puisse faire ce que nous sommes censés faire pour nous-mêmes. Dans ces circonstances, entrer dans une relation ne sert qu’à endormir et contrôler temporairement nos besoins et désirs afin que nous n’ayons pas besoin d’y faire face et de nous en occuper.
    Lorsque nous sommes des garçons et des filles, nous utilisons les relations comme moyen de nous distraire de l’état authentique de notre propre cœur. Les besoins et les désirs sous-jacents provenant de toutes les questions ci-dessus sont basés sur l’émotionnel. L’intention d’une relation consciente et intime n’est pas d’ “obtenir” quelque chose de l’autre, surtout émotionnellement; il ne s’agit pas de satisfaire nos besoins et désirs. Il s’agit de donner, donner, donner et d’avoir l’intention de donner uniquement sans conditions imposées sur l’amour qui est offert. C’est la règle d’or:
    Lorsque nous entrons dans une relation à cause de quelque chose dont nous avons besoin ou que nous voulons, pour “obtenir”, nous ne pouvons expérimenter l’intimité authentique. Nous entrons dans une relation véritablement intime seulement pour donner, non pas pour obtenir. Pour être en mesure d’entrer dans cet état d’être, cela demande que nous “grandissions” jusqu’à ce que nous devenions nos propres parents. Sinon, nous attirons inconsciemment et sommes attirés par des gens qui veulent nous materner et que nous transformons en nos parents. Au moment-même où nous faisons cela, toute intimité s’éteint.
    Qui veut être physiquement intime avec ses parents? Seuls les garçons et les filles ont besoin et veulent que leurs parents prennent soin d’eux. Une relation inconsciente naît du besoin et du désir que quelqu’un d’autre prenne soin de nous. Une relation consciente est un choix d’explorer l’intimité physique, mentale et émotionnelle comme un rite de passage vers une conscience élargie.

    Michael BROWN
    Source : http://www.thepresenceportal.com
    http://axial-media.over-blog.org/categorie-10544598.html

    Ce qui me peine le plus dans ce beau reportage c’est le passage ou elle parle de son imposibilité de donner un enfant a son futur…

  2. lisadq a écrit le 30 avril 2012

    Oups allez lire aussi son histoire : Karla la 20ène pas commun non plus.
    Voilà comment ça commence :
    Je suis né Garçon sans jamais m’être soucié de mon identité pendant mon enfance.
    À mes 14 Ans j’ai commencé à être attiré par les filles, jusque là rien de plus normal.
    Jusqu’au Lundi 05 Mars 2007 Soir (Oui oui c’est précis :p ) où je suis tombé Amoureux (Pour la première fois) non réciproquement d’une Fille via Internet. J’en suis devenu fanatique en moins d’une Semaine et me suis mis à la Vénérer (au sens Propre du Terme) jusqu’à Aujourd’hui encore, ses Photos sous cadres recouvrant tous les murs de ma chambre, elle est devenue ma Déesse… (Une longue Histoire compliquée que je prends soin de résumer.)

    Depuis lors j’ai progressivement été fasciné par la Féminité et tout ce qui s’y rattache (Donc les filles aussi), depuis toutes les filles me passionnent, elles, leurs attitudes, leurs façon de penser… Comme je dis souvent, je les aime à la façon des p’tites filles aimant les Dauphins 😆 . Voila comment je me suis retrouvé à Observer dans mon Coin toutes les filles au Self du Lycée avec Admiration en me faisant passer pour un gros Obsédé ^^’. L’idée d’avoir voulu être une fille est née en moi.

    1 An plus tard, sur un coup de tête, sans prévenir aucun de mes Amis, je créai une nouvelle Adresse MSN.. De fille.. Même Pseudo avec un “a” à la fin, Couleur d’écriture Rose et Accord des Adjectifs…
    Mes connaissances ouvrèrent évidement des Grands Yeux ^^. Cela passa comme ca..
    Ainsi donc j’avais 2 MSN, connectés en même temps, un côté Garçon, un côté Fille…. Sans même m’en rendre compte j’avais deux caractères différents sur mes adresses, un Côté Grognon et Méchant, et un Côté Agréable.. Du coup, mes Amis supprimaient mon Adresse de Gars.. J’ai finalement perdu mon Côté Gars en même temps que l’Adresse… :pt1cable: Oui ca sent la Schizophrène, je sais mais je faisais pas exprès ^^

    Mon désir de vouloir Devenir une Fille a grandit avec le temps, comme le mal-être d’être un Gars.
    Ma Copine étant d’accord, je compte donc (et c’est prévu depuis pas mal de temps) me Travestir de façon permanente. Porter des Jupes (longues, moyennes, courtes), Contour des Yeux Noir, Vernis Ongles noir, Bracelets, 1 piercing dans la Narine (Sisi c’est féminin 😉 ) … Mais pas de Talons aiguilles et Noir à Lèvre, ma Copine veut pas 😮 Un jour elle cèdera héhé 😆

    Voila mon Histoire, maintenant si vous voulez bien, j’en viens à mon Soucis.

    Mes amis etc connaissent mes Projets et cela ne les étonnent plus, tous va bien de ce côté.
    Par contre, vivant seul avec ma mère qui ignore tout de mon côté féminin, je vois mal comment le lui en parler…
    Quelques petits détails lui ont déjà mis la puce à l’Oreille (Que je me fais souvent passer pour une fille sur Internet, que je me nomme Karla, que j’écris en Rose sur MSN etc..) mais elle ne peut pas du tout s’attendre à cela..

    Ma mère est extrêmement sensible et fragile, 20 Ans sous anti-depresseurs, nous sortons à peine d’une mauvaise passe de 5 Mois où nous avons tous les deux vécus des moments très éprouvant (3 Mois sans domicile, violences…). Je n’arrive pas du tout à prévoir sa réaction face à cette annonce et ce Changement.
    Je m’en fait peut-être pour rien, mais même si elle est fort ouverte d’esprit, j’ai eu 2 expériences malheureuses voir très malheureuses avec 2 déclarations que je lui avais faite (La première était que je sortais avec une Femme ayant 31 Ans de plus que moi, et la 2eme que je m’étais fait des Piercings)…
    Du coup voila, comment pourrais-je annoncer cela à ma mère, qui est en train de dormir juste à côté de moi, pour ne pas lui faire du mal ni qu’elle me parle plus pendant des Mois… :??: ?

    http://forum.ados.fr/mes-copines/Confidences/facination-feminite-travestissement-sujet_31160_1.htm

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -