Thailande : Une candidate transgenre se lance en politique

3 mai 2012 | Tags: , ,

La Thaïlande est réputée pour accueillir une importante « communauté transgenre ». Pour la première fois, une candidate transsexuelle se lance en politique, et brigue le mandat de dirigeante du bureau provincial de Nan.



Une première dans la politique Thaïlandaise

Cela ne saute pas aux yeux, mais cette charmante politicienne en campagne, connue sous le nom de Yonlada « Nok » Sunyot est née de sexe masculin. Si elle remporte les prochaines élections dans sa très conservatrice province thaïlandaise, elle pourrait devenir le « transgenre » le plus gradé, dans la hiérarchie politique de toute l’histoire du pays.

D’après le Bangkok Post et The Nation, Yonlada Sunyot est en lice pour le bureau provincial de Nan. Aucun transgenre thaïlandais – dits kathoeys dans la culture locale – n’a été élu à un poste plus élevé que celui que brigue la candidate.

La politicienne s’est fait connaître du grand public à travers une carrière artistique. Plus connue sous son nom de scène, Posh Venus, Yonlada Sunyot a chanté plusieurs années au sein du groupe de pop transgenre, « Venus Flytrap ». Elle a depuis quitté la bande pour se consacrer à la politique.

Une ouverture à nuancer

La Thaïlande est considérée comme un pays ouvert concernant la transsexualité. Cependant, hormis l’industrie du divertissement, les « kathoeys » éprouvent certaines difficultés à accéder à des postes de pouvoirs.

Les transgenres, en pleine ascension sociale, ne se sentent pas pris au sérieux et sont souvent ignorés. Ils restent la cible de blagues sur les plateaux télévisées. Ils pouvaient être enrôlés dans l’armée, mais depuis une récente réforme de la politique militaire, ils sont considérés comme « inaptes », qualifiés de « définitivement fous » ou « déformés ». Un « diagnostic » inscrit sur leurs papiers d’identité, que ces derniers doivent présenter lors des entretiens d’embauche.

Un programme solide

Mais l’ancienne chanteuse, qui a réussi dans le business, a prouvé sa bonne foi. D’après The Nation, Yonlada Sunyot alias Nok est détentrice d’un doctorat et possède « sa propre joaillerie, et dirige une station de télévision sur le câble ».

Dans son programme, elle formule des promesses sensées et en adéquation avec la politique thaïlandaise. Elle voudrait traiter efficacement les conséquences des inondations, offrir de meilleurs services pour les jeunes et les personnes âgées, et enfin ouvrir une hotline citoyenne fonctionnant 24/24.

Elle sera opposée à Pawat Sattayawong, le candidat du parti Pheu Thai, actuellement en place. Une victoire pour Yonlada Sunyot ne ferait pas entrer les transsexuels dans une nouvelle ère d’acceptation, mais de nombreux Thaïlandais sont curieux de voir si un candidat transgenre peut remporter la victoire dans une province si attachée aux traditions.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Gina Duncan
Une candidate transgenre à la commission "Orange County" en Floride (NDLR: dans la région d'Orlando, l'équivalent d'un Conseil Général français, le Comté d'Orange) attire favorablement l'attention de la part des médias locaux. Gina Duncan a réalisé sa transition en 2007 à l'âge de 50 ans. Elle est propriétaire d'une petite entreprise et était précédemment directrice de banque où elle s'occupait de questions économiques. Gina, une démocrate, a récemment été interviewée par la WOFL d'Orlando, affiliée à la Fox. Dans le cadre de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
« Rencontre avec le troisième sexe » La Thaïlande compte 63 millions d'habitants dont 180 000 transsexuels, vingt fois plus qu'en France. Là-bas, on les appelle des « Katoeys », et la plupart semblent bien intégrées dans la société. Certaines sont mannequins, femmes d'affaires célèbres ou maire de leur village. Comment vivent-elles ? Comment sont-elles acceptées ? Si les Katoeys ont aujourd'hui leur place dans la société thaïlandaise, c'est notamment grâce à la religion bouddhiste, qui considère la transsexualité comme un destin, une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Alors que la France vient d'être condamnée par les Nations-Unies pour ses pratiques de "normalisation" sur les personnes trans et intersexes, au Pakistan, pays conservateur musulman de plus de 180 millions d'habitants, où les personnes transgenres sont définies comme un troisième sexe verra la participation d'un membre de la communauté des eunuques, ou "hijras" en ourdou, des hermaphrodites, des transsexuels et des travestis lors des prochaines élections nationales. En 2009, les "eunuques" avaient été reconnus comme un sexe à part. Deux ans plus tard, la justice ...
LIRE L'ARTICLE >>
Camille Barré, femme trans et candidate aux élections municipales de Rueil-Malmaison
Comme j'habite moi aussi à Rueil-Malmaison depuis plus de dix ans, c'est avec une certaine fierté que je partage cette vidéo avec vous, réalisée par Le Parisien. D'autant que Camille et moi partageons un autre point commun, nous avons le même prénom de naissance :) ... Camille Barré, une candidate aux élections municipales sous l'étiquette Front de Gauche. Son parcours trans (réassignée en 98, changement d'état civil en 99) lui confère un parcours atypique et une motivation décuplée pour lutter contre ...
LIRE L'ARTICLE >>
La candidature d’une transgenre dénoncée
MONTRÉAL - Une candidate au concours de Miss Univers Canada 2012, Sophie Mokbel, s’oppose à la participation de la transsexuelle Jenna Talackova. De passage sur le plateau de Denis Lévesque, Sophie Mokbel s’est défendue de souhaiter que la candidate transsexuelle soit disqualifiée parce qu’elle représente une menace. «Sincèrement, moi qu’elle soit acceptée parce qu’elle est transgenre, ça ne me dérange pas. Il y a des filles qui ont subi d’autres chirurgies esthétiques, donc pourquoi pas.» «Par contre, elle a mal rempli le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coup de sang ! Louis-Georges Tin lance une grève de la faim
Ils y croyaient. Ils sont déçus. A quelques jours de la Marche des fiertés de Paris, qui aura lieu samedi 30 juin, Ils ne mangent plus ! Hier, Louis-Georges Tin, fondateur de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, qui se déroule désormais dans une centaine de pays, ainsi que deux autres membres du Comité Idaho (International Day Against Homophobia and Transphobia) ont entamé une grève de la faim pour protester contre l’inaction «honteuse» du gouvernement. "Chaque fois, l'urgence a été ajournée : ...
LIRE L'ARTICLE >>
Pas évident...
Bonjour à toutes, Revenue il y a peine trois semaines de ce fabuleux voyage, je tenais à vous faire part de mes opinions à travers cet article écrit à peine quelques jours avant mon retour sur la France. Trois semaines en Thaïlande... Un joli voyage, déjà fait auparavant par deux fois mais on ne s'en lasse pas. Et puis il faut avouer que le dépaysement est total pour un prix très attractif... Cela faisait cinq ans que je n'y étais pas retournée. Pas grand chose n'a ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l’esprit du temps » ; en cette fin d’année 2013 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. Une année 2013 un pas en avant deux pas en arrière pour nos droits en France ! Un mariage pour tous qui pose encore questions, un gouvernement qui recule sur la loi trans, ... En nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Thailande – Signe distinctif obligatoire pour les ladyboys
A Phuket, les prostituées trans devront arborer un bracelet bleu, imposé par le ministère local du Tourisme. Ce dernier aurait été submergé de plaintes. Les autorités touristiques thaïlandaises sont manifestement très à l'écoute des visiteurs étrangers, et même des amateurs d'escapades sexuelles. Elles ont ainsi répondu à des plaintes «massives» émanant d'usagers des bars à hôtesses de Phuket avec une nouvelle loi. Dès le 1er janvier prochain, les transsexuelles qui y exercent devront arborer un bracelet spécial, de couleur bleue, rapporte le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des quartiers chauds aux quartiers chics : l’étonnant destin des transsexuels thaïlandais
Enquête exclusive - Des quartiers chauds aux quartiers chics : l'étonnant destin des transsexuels thaïlandais Documentaire diffusé sur la chaine M6 le 20/05/2012 Synopsis : La Thaïlande compte 63 millions d'habitants dont 180 000 transsexuels, soit vingt fois plus qu'en France. Ces personnes sont appelées des «katoeys». Elles sont bien intégrées dans la société thaïlandaise grâce à la religion bouddhiste qui considère la transsexualité comme un destin. Un collège a même créé des structures adaptées aux jeunes «katoeys» de l'établissement qui sont de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une candidate transgenre pour entrer dans l’histoire de la Floride
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Camille Barré, femme trans et candidate aux élections municipales de Rueil-Malmaison
La candidature d’une transgenre dénoncée
Coup de sang ! Louis-Georges Tin lance une grève de la faim
Vision “trans-européenne” du transsexualisme en Thaïlande
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Thailande – Signe distinctif obligatoire pour les ladyboys
Des quartiers chauds aux quartiers chics : l’étonnant destin des transsexuels thaïlandais

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -