Enfin, une femme: une histoire transgenre

5 mai 2012 | Tags: , , ,

Enveloppée dans les atours d’un homme tel un phénix en attente de renaitre – d’être une femme – une femme qui donne de l’amour et ne demande qu’à être aimée.

Je l’ai rencontré comme un vieil ami en visite dans le pays, c’est une vraie dame jusqu’au bout des doigts, mariée et heureuse. Classée par la société comme un travesti, “Ramona” parle courageusement de sa vie, de la musique de son cœur, et de ce qu’elle appelle “le meilleur argent que je n’ai jamais dépensé.”


Quand avez-vous décidez finalement que vous en aviez assez d’être une femme prisonnière dans le corps d’un homme ?

Il m’a fallu quatre ans de réflexion sur la transition avant que je ne la démarre en 1992 à Bangkok. C’était il y a 20 ans. Il me semble que c’était hier. Il n’y avait personne pour m’arrêter, même pas ma famille, pour me pousser de travers, parce que c’était mon état d’esprit et qu’il était fort. J’étais âgée de 39 ans, la technologie d’hier et celle d’aujourd’hui sont toujours la même, avec peut-être quelques améliorations mineures. J’ai aussi pensé que j’avais fait mon opération un peu trop tard pour mon âge.

Pourquoi le faire ? Que vous manquait-il ?

Je voulais être une femme complète physiquement, spirituellement et mentalement – le paquet dans son ensemble. Je sentais que d’être gay n’était pas suffisant pour moi. Je ne pouvais pas offrir ce qu’une femme peut donner à un homme, c’était impossible. Même dans la communauté gay ici, je me suis sentie comme si je n’en faisais pas partie. Je les aime, nous nous entendons très bien, mais leur vie n’était pas vraiment la mienne. Je n’étais pas attirée sexuellement par les gay, même si beaucoup de gays sont très sympa et très beaux. Je voulais être une femme. Je n’étais pas heureuse.

Avez-vous parlé à vos parents et votre famille de votre changement de sexe ?

Je ne l’ai pas dit à mes parents car ils étaient très vieux. Maintenant qu’ils sont partis, peut-être qu’ils le savent.

Vous voulez me dire qu’ils ne savaient pas qu’ils avaient une nouvelle fille ?

Je leur ai caché pendant les cinq ou six ans avant leur mort. Plus tard, j’ai décidé d’écrire à ma sœur, et, heureusement, tout le monde a accepté. Ils m’ont dit, si je suis heureuse, ils sont heureux. Il y avait deux garçons et une fille parmi les frères et sœurs, maintenant nous sommes deux filles et un garçon! Avant mon départ pour Bangkok mes nièces m’appelaient Tito; quelques années plus tard il est devenu Tita – pas de problème!

Quel est votre traitement pour entretenir votre corps ?

En traitement, je prends des pilules d’hormones pour les cheveux et la peau; pour le vagin, on m’a conseillé d’avoir des rapports sexuels réguliers, et bien sûr, des douches vaginales, car il est important de l’étirer de temps en temps. Juste après mon opération, j’ai eu un objet en verre laissé temporairement à l’intérieur de la plaie pour conserver la forme du canal. Mon médecin m’a conseillé, cependant, d’avoir un petit ami, et je l’ai fait. Oui, j’ai un clitoris. Je peux ainsi connaître les mêmes joies sexuelles que les femmes ont.

Les gens pensent que le changement de sexe est une castration.

Ce n’est pas une castration. Le médecin recrée avec le matériel qui est disponible.

Qu’en est-il des règles ? Gardez-vous des serviettes dans l’armoire de votre salle de bains ?

Je n’ai pas besoin de tampons.

Avez-vous eu des moments difficiles à la recherche d’un homme depuis votre transition ?

Depuis l’opération, j’ai eu quatre petits amis, aucun d’entre eux n’est Philippin. Normalement, je ne leur dis pas que j’ai été un homme, mais finalement j’ai appris à le faire au fil du temps. Je voulais être honnête avec eux. Jusqu’à présent, seulement cinq pour cent ont refusé poliment de sortir avec moi. J’ai un mari maintenant, et il ne savait pas que j’étais un homme avant. Il a été séparé de sa femme et de ses enfants. J’ai fini par lui parler de mon passé, avant que nous vivions ensemble. Finalement il me l’a proposé et nous nous sommes mariés. Nous sommes mariés, comme mari et femme. Nous sommes ensemble depuis 17 ans. Il est hétéro, ni bisexuel ni gay. Ce qui est merveilleux c’est qu’il m’accepte incroyablement pour ce que je suis.

Dix-sept années de mariage, c’est long par rapport aux normes d’aujourd’hui. Aucun regret ?

Aucun. Il travaille tellement dur, je ne peux vraiment pas me plaindre parce qu’il est un bon mari. Je n’ai jamais rêvé d’être une mère. On aurait pu adopter si nous avions voulu avoir des enfants, bien que la maternité n’a jamais été dans mes pensées. Je suis contente que je n’ai pas à éprouver les douleurs de l’accouchement. Pas de douleurs d’enfantement et pas de règles. C’est un monde parfait.

Comment pouvez-vous véritablement satisfaire votre mari, après avoir dit qu’il est hétéro et même pas bisexuel ?

Je peux satisfaire tous ses besoins psychologiques. Si il est heureux avec la façon dont je le regarde, son esprit lui dit qu’il est heureux. S’il est satisfait de la façon dont je m’occupe de la maison, alors il est heureux. Si ses besoins sexuels sont remplis, il est heureux. Les mariages échouent lorsque les besoins psychologiques ne sont pas remplies, même si les deux parties sont sexuellement compatibles. Les besoins psychologiques sont plus importantes que toute autre chose dans un mariage.

Quel est le sexe mentionné dans votre passeport philippin ? Homme ? Femme ? Je suppose que cela ne dit pas transsexuelle ou transgenre ?

Il n’existe pas de lois aux Philippines qui protègent les transsexuelles ou transgenres. C’est ainsi, notre pays est passéiste sur de nombreuses questions. La science avance à un rythme tellement rapide que de nouvelles lois doivent être faites. Je peux me déshabiller devant le Congrès et le Sénat, et ils seront tous d’accord immédiatement pour dire que je suis une femme complète. J’espère que je vais être invitée un jour. Je ne vois pas pourquoi une loi ne doit pas être votée pour que l’on puisse modifier la mention du sexe de naissance après un changement de sexe. Une fois qu’ils m’auront vu nue, une nouvelle loi sera adoptée dans la nuit. Ladlad devrait également continuer son lobbying pour nos droits, malgré le bon travail qu’ils ont déjà fait.

Les temps ont vraiment changé. Jetez un œil au concours de Miss Univers, ils ont permis à une transgenre de représenter le Canada, de participer en dépit de son passé. Je crois personnellement que si l’on veut avoir une égalité sexuelle entre nous tous, le mot «genre» doit être rayé de tous les formulaires de demande. Les femmes devraient comprendre notre situation, après tout, elles se sont battues pour l’égalité des sexes dans les années 60. L’égalité des sexes devrait être pour tout le monde.

Lorsque vous voyagez, quelle file utilisez-vous pour la fouille corporelle ?

Je vais toujours dans la file pour les femmes, comme chaque fois que je dois aller à un toilette publique.

Combien cela a-t-il coûté à l’époque pour obtenir une chirurgie ?

Je travaillais dans des clubs comme chanteuse, mes collègues qui étaient des transsexuelles me disaient déjà dans leurs accents grave thaïlandais, “Opelate ! Opelate ! ” qui signifiait vraiment “opère”. L’une d’eux était tellement excitée, qu’elle a payé pour mon opération à l’avance, qui à l’époque a coûté 5000 francs suisses.

Chère la pièce de rechange ! Des regrets ?

Regrets ? Pas du tout ! J’ai même remporté le premier prix Miss Photogénique au Mrs. Philippines Europe 2011, un concours de toutes les femmes qui s’est tenu en Juin à Bottrop. N’est-ce pas merveilleux ?

Était-ce douloureux ?

Après mon opération, la douleur physique de l’opération a duré deux semaines et elle était difficile à supporter, mais je ne me souviens pas d’un traumatisme émotionnel ou psychologique. Même si j’étais dans la douleur constante de la guérison, je me sentais si libre et si heureuse. Je n’ai vraiment aucun regret.

Avez-vous jamais été battue lorsque vous étiez habillée comme une femme avant votre opération ?

Non. Avant et après mon opération, je disais aux hommes qui j’étais vraiment. J’informais les hommes avant d’être intimement impliquée dans une relation. Maintenant, c’est très différent. La mentalité masculine en Europe a totalement évolué. Il n’y a pas besoin de leur raconter en préliminaire votre passé, aussi longtemps qu’à leurs yeux, à leur esprit et à leurs sensations, je suis une femme.

N’avez-vous jamais été blessée en étant rejetée ?

Non. Permettez-moi de vous raconter une histoire. J’ai rencontré un bel homme juste avant mon opération, et il a été faire une passe avec moi. Je lui ai dit que je n’étais pas une femme. Il m’a dit de l’appeler immédiatement ou de prendre contact avec lui juste après mon opération. Je suis toujours honnête avec eux, contrairement à tant de gens que je connais qui avancent prudemment et font comme si ils avaient toujours été elle.

Pensez-vous que Dieu a été en colère contre vous ?

Non, je pense que vous avez besoin pour être heureux d’être vous-même d’abord, vous savez. Je pense que pour être vraiment heureux, vous devez commencer par vous-même, et les gens alors vous aimeront pour qui vous êtes. Je n’étais pas heureux comme homme. Maintenant, je suis très heureuse en tant que femme. Nous sommes tous des enfants d’un Dieu qui veut que chacun de nous soit heureux.

Comment prévoyez-vous de vieillir ?

Je n’ai pas pensé à ça. Voyons comment les choses vont se passer. Une couguar ? Avec des jeunes pumas sauvages! (Rires).

(article traduit de l’anglais par Julie, publié initialement dans Inquirer Private Life)

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
%CODE1% Changer de sexe est une étude transversale de la transsexualité, de la dysphorie de genre et du transgendérisme au XXe siècle. L'ouvrage propose un historique détaillé du transgendérisme ; l'auteur fait aussi état d'entretiens, développe une analyse culturelle et ajoute des anecdotes personnelles, afin de mieux comprendre les problèmes médicaux, sexuels, politiques et sociaux rencontrés par les personnes dysphoriques de genre. Il évoque la vie de quelques transsexuels dont l'histoire personnelle a fait événement, comme Christine Jorgensen, Jan Morris ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
La candidature d’une transgenre dénoncée
MONTRÉAL - Une candidate au concours de Miss Univers Canada 2012, Sophie Mokbel, s’oppose à la participation de la transsexuelle Jenna Talackova. De passage sur le plateau de Denis Lévesque, Sophie Mokbel s’est défendue de souhaiter que la candidate transsexuelle soit disqualifiée parce qu’elle représente une menace. «Sincèrement, moi qu’elle soit acceptée parce qu’elle est transgenre, ça ne me dérange pas. Il y a des filles qui ont subi d’autres chirurgies esthétiques, donc pourquoi pas.» «Par contre, elle a mal rempli le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Etre transgenre en France en 2012, c’est quoi ?
Article avec des éléments intéressants, je ne suis pas certaine que l'Europe fera bouger les lignes en France sur les questions transidentitaires sans une mobilisation large des personnes concernées et de celles qui soutiennent nos démarches et pour l'instant nous sommes bien trop dispersées et isolées... Cela peut changer heureusement, si nous sommes en capacité de faire abstraction de nos différences et d'unifier nos revendications et nos forces militantes! Kiss.
LIRE L'ARTICLE >>
La miss transgenre finit dans le top 12 de Miss Univers Canada
Jenna Talackova est la première miss transgenre à participer à l'élection de Miss Univers au Canada. Si elle n'a pas remporté le premier prix, elle a tout de même terminé dans le top 12 sur les 61 participantes. La jolie demoiselle n'est pas parvenue à se hisser dans le groupe des cinq finalistes, mais a tout de même reçu le prix de Miss Sympathie, tout comme trois autres candidates. L'histoire se finit donc bien pour Jenna, qui avait d'abord été exclue du ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des lycéens en 1ère S1 au lycée Bonaparte de Toulon session 2011-2012 ont effectué une plongée au cœur du transgenre
L'année dernière, sur l'année scolaire 2011-2012, un groupe de trois étudiants du lycée Bonaparte de Toulon ont mené une recherche approfondie sur le "transgenre". Ils ont réalisé un travail d'investigation de très bon niveau lorsque l'on sait à quel point l'information concernant le monde transgenre est bien souvent cachée ou déformée. Le dossier qui suit souffre forcément de stéréotypes que l'on peut comprendre aisément chez des lycéens qui ont eu un mal fou à avoir accès à l'information : Finalement, au bout ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comment enterrer la loi transgenre … nous ne sommes pas dupes !
Voici la transcription d'une séance de travail de l'assemblée nationale sur l'égalité homme femme qui aborde à nouveau le sujet de l'identité de genre, du rejet d’amendements et d'une loi spécifique renvoyée aux calendes grecques (merci à Chloé Avrillon et Brigitte Goldberg pour m'avoir transmis ce document). Quelle crédibilité apporter à la réponse de la ministre ? n'avait-elle pas parlé il y a encore quelques mois d'encadrer le sujet du changement d'état civil dans le cadre d'une grande loi de simplification ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
« Rencontre avec le troisième sexe » La Thaïlande compte 63 millions d'habitants dont 180 000 transsexuels, vingt fois plus qu'en France. Là-bas, on les appelle des « Katoeys », et la plupart semblent bien intégrées dans la société. Certaines sont mannequins, femmes d'affaires célèbres ou maire de leur village. Comment vivent-elles ? Comment sont-elles acceptées ? Si les Katoeys ont aujourd'hui leur place dans la société thaïlandaise, c'est notamment grâce à la religion bouddhiste, qui considère la transsexualité comme un destin, une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Vision poétique d’une femme transgenre
Assis devant sa fenêtre, il regarde un oiseau au loin. Son regard dans le ciel est lointain car au fond de lui, il est pensif… Bientôt ce moment tant attendu va arrivé… il soupire longuement. Un léger vent s’est levé, faisant tournoyer les feuillages des arbres, réveillant ainsi de son calme et de sa tranquillité la nature. Il ferme les yeux comme pour s’imprégner de cet instant. Au fond de lui, elle se voyait transporter dans un autre monde, celle qu’elle allait ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
TransKind n° 5
La candidature d’une transgenre dénoncée
Etre transgenre en France en 2012, c’est quoi ?
La miss transgenre finit dans le top 12 de Miss Univers Canada
Des lycéens en 1ère S1 au lycée Bonaparte de Toulon session 2011-2012 ont effectué une plongée au cœur
Comment enterrer la loi transgenre … nous ne sommes pas dupes !
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
Vision poétique d’une femme transgenre

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -