Tribune : Les personnes trans, toujours victimes, toujours oubliées

17 mai 2012 | Tags: ,

Tribune écrire le 29 mars 2012 par Elisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie, et Laura Leprince, présidente de la fédération Inter-trans’.

Pour la Journée Mondiale contre l’Homophobie, il nous parait nécessaire plus que jamais de rediffuser cette tribune !

Lire aussi le livre blanc que nous avons mis en ligne récemment.


À la rentrée scolaire 2011, le débat public en France s’est focalisé sur l’enseignement de l’identité de genre aux élèves de 1ère. De nombreuses voix, pour la plupart conservatrices, se sont élevées pour s’opposer fermement à ce qui, pourtant, constitue une occasion remarquable de sensibiliser les jeunes Françaises et Français à la différence entre genre (son identité sexuelle) et sexe (son anatomie). Et donc, en écho, de lutter contre les violences dont peuvent être victimes les personnes trans, qu’elles soient transexuelles ou transgenres, et qui peuvent détruire de nombreuses vies, comme le démontrent les témoignages reçus chaque année par SOS homophobie et l’Inter Trans’.

La population trans est estimée à au moins 20.000 personnes en France. Mais elle subit toujours une violence inouïe, nourrie par l’ignorance, le déni, et la stigmatisation de toutes les personnes transidentitaires qui, chacune, sont autant de preuves vivantes que le genre ne peut se réduire au sexe d’une personne. Ainsi, si l’on cumule les témoignages reçus par nos deux associations, chaque semaine, en 2011, une personne trans se faisait agresser sur le territoire français. À chaque fois, ces personnes, victimes d’un acte transphobe (insulte, discrimination, rejet familial, agression physique, meurtre…), ont pris leur courage à deux mains pour témoigner de leur détresse.

Mais combien de personnes trans sont en réalité victime de transphobie ? On ne saurait le dire. Les difficultés à obtenir des chiffres en matière de transidentité sont nombreuses. C’est encore plus difficile à savoir quand on entend tant de fois que l’acte de porter plainte auprès des autorités est douloureux et rarement mené à son terme. Les données dont nous disposons ne peuvent nous donner qu’une idée, non la réalité.

Pourtant, les actions à la disposition des victimes ne manquent pas. En réalité, tous les moyens classiques que peuvent utiliser chaque citoyen-ne français-e pour se défendre existent. Mais si les victimes de transphobie ont des recours possibles, encore faut-il qu’elles trouvent le courage de faire potentiellement face à de nouvelles manifestations d’hostilité lors de leurs démarches, ce qui arrive dans la plupart des cas. Et qu’elles acceptent même que le fondement de l’attaque qu’elles ont subi ne soit pas reconnu. Car la transphobie n’est en effet pas un critère légal de discrimination ou d’aggravation de la peine prononcée suite à la commission d’une infraction. Une agression transphobe est considérée, aujourd’hui, aux yeux de la loi, comme n’importe quelle autre agression. Les personnes trans ne peuvent pas faire reconnaître la cause des violences subies, contrairement aux personnes victimes d’homophobie, de racisme, de sexisme ou d’antisémitisme.

Si la transphobie est assimilée tantôt à l’homophobie, tantôt au sexisme, elle ne saurait pourtant se confondre avec ces deux formes de discrimination. Une agression transphobe n’est pas commise en raison du sexe ou de l’orientation sexuelle de la victime, mais bien en raison de son parcours transidentitaire, de son identité de genre particulière. La transphobie a bien un fondement et une existence propres. C’est pourquoi SOS homophobie et l’Inter Trans’, comme beaucoup d’associations LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans), demandent aux responsables politiques et au Défenseur Des Droits à ce que l’identité de genre soit enfin reconnue comme dix-neuvième motif de discrimination dans nos textes de lois.

La situation est encore plus regrettable lorsque l’on pense que bien des actes transphobes seraient évités si le changement d’état civil était facilité. Il suffit d’un coup d’œil aux papiers d’identité d’une personne pour avoir connaissance de sa transidentité. Or l’acte discriminant le plus récurrent, mais aussi le plus blessant, reste en effet pour une personne trans de se voir appeler en référence à son genre “administratif” et non pas à son genre vécu et affiché. Aussi, si simplifier les conditions de changement d’état civil améliorerait évidemment la vie quotidienne des personnes trans, une telle adaptation du dispositif légal actuel (ou jurisprudentiel, devrait-on dire) permettrait surtout d’éviter un certain nombre d’actes hostiles à leur encontre.

Qu’attend-on pour voir la sphère politique s’emparer de ce sujet et sortir de l’impasse et de l’arbitraire jurisprudentiel dans laquelle la France est enfermée depuis 1992 sur ce sujet ? Qu’attend-on pour voir appliquée la résolution 1728 (adoptée en avril 2010) du Conseil de l’Europe qui requiert un nouvel encadrement des conditions de rectification de l’état civil indépendamment des soins médicaux et donc sans obligation de stérilité ? Les personnes trans ont droit au respect de leur dignité et de la primauté de leur personne, à une protection réelle contre la discrimination et les violences, ainsi qu’à un parcours juridique visant à leur permettre de vivre leur vie et non à l’entraver.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
La transphobie, rejet des personnes Trans et de la transidentité
La transphobie est le rejet des personnes Trans et de la transidentité. Elle peut prendre plusieurs formes : exclusion familiale, amicale, professionnelle, refus de soin de la part du corps médical, stérilisation forcée réclamée par les tribunaux pour obtenir le changement d’état civil. Elle peut aller jusqu’à l’agression, voire le meurtre. Il est impossible de porter plainte en cas d’acte ou de comportement transphobe puisque ni la loi, ni la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
La journée du Souvenir trans ( T-DOR ) – 20 novembre 2012
La journée du Souvenir trans ( T-DOR ) sera célébrée le 20 novembre 2012, en mémoire des victimes transgenres et transsexuelles. Le 20 novembre est la Journée internationale du souvenir trans. Elle est l’occasion de rendre hommage aux victimes de crimes,de violences,maltraitances, persécutions transphobes et de rappeler cette réalité : La transphobie tue ! Dans le monde, des milliers de personnes transgenres ont été assassinées ces dernières années,ou poussées au suicide,à cause de la "soi-disant norme" sur les sexes et les genres. La violence ...
LIRE L'ARTICLE >>
ASTT(E)Q – au service des personnes Trans du Québec depuis 1998
Nous relayons un message de l'ASST(E)Q (Action Travesti(e)s et Transsexuel(le)s du Québec) reçu sur notre page Facebook, dans le cadre du lancement de leur nouveau site. Au service des personnes Trans depuis 1998 Action Santé Travesti(e)s et Transexuel(le)s du Québec (ASTT(e)Q) est un projet de CACTUS-Montréal (Centre d'action communautaire auprès des toxicomanes utilisateurs de seringues). ASTT(e)Q a été fondé en 1998, principalement dans l’objectif de répondre aux besoins des personnes trans en matière d’accès à des services sociaux et de santé qui ...
LIRE L'ARTICLE >>
FAQ – Les personnes transgenres en Europe
Document Amnesty International du 4 févier 2014 Qui sont les personnes transgenres ? Les personnes transgenres sont des personnes dont la perception profonde de leur propre genre diffère du sexe qui leur a été attribué à la naissance, et qui expriment leur identité de genre selon divers schémas. Certaines personnes transgenres s’identifient comme complètement homme ou femme, d’autres perçoivent leur identité de genre comme s’inscrivant quelque part entre les deux. Certaines d’entre elles souhaitent apporter des modifications à leur corps par des traitements de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Carte des discriminations Transphobes
La carte des discriminations sert à répertorier sur tout le territoire français toutes les discriminations et les violences subies respectant le lexique international utilisé pour l'atteinte aux droits humains : HURIDOCS. Actuellement il y a 67 actes de transphobie répertoriées sur le territoire français. Née d'un projet interassociatif, cette carte est subventionnée sur fond documentaire européen géré par IlGA Europe. Elle permettra de réaliser une étude quantitative et géographique des actes de transphobie (discrimination et violences) subies par les personnes trans. Si vous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un indice pour estimer le nombre de personnes Trans en France et dans le monde
Cet article vient de parvenir dans ma boîte : 24 000 personnes trans pourraient être privées de droit de vote dans 9 états des États-Unis. Outre ma révolte face à la privation de droits civiques, qui mérite un article à part, faisons un calcul simple. L'article nous indique qu'il y aurait 85 000 personnes trans susceptibles de voter dans ces 9 états. WolframAlpha nous indique que la population totale de ces états est de 51 millions d'habitants. Nous arrivons donc à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Rapport sur le vieillissement des personnes LGBT – quid des Trans ?
Dans le cadre d'une lettre de mission de juin dernier, les associations SOS homophobie, AIDES et le groupe SOS viennent de rendre un rapport sur les personnes âgées LGBT et celles vivant avec le VIH à la ministre Michèle Delaunay. Voici un résumé des éléments importants concernant les personnes Trans, on y trouvera notamment les 23 recommandations du groupe de Travail. Rapport des associations SOS homophobie, Aides et le groupe SOS sur les personnes âgées LGBT remis à la ministre Michèle Delaunay En ...
LIRE L'ARTICLE >>
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles
Prenez connaissance des échanges qui ont eu lieu le 7 juin 2012 lors de l'audition par le Sénat des personnes se présentant comme je cite "Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à trois, mais nous les représentons toutes." à vous "toutes" de voir... Kiss. Mme Laura Leprince, présidente d'ID Trans' et membre de la commission Identité de Genre d'Homosexualités et Socialisme (HES). - Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à ...
LIRE L'ARTICLE >>
TDOV : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans
Journée internationale de la visibilité Trans : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans COMMUNIQUE DE PRESSE DU 2 AVRIL 2014 Le 31 mars a eu lieu la journée internationale de la visibilité trans (TDOV) qui a pour but de promouvoir la visibilité des transidentités, dans une société encore marquée par de nombreux préjugés à l’égard des personnes trans. A cette occasion l’Inter-LGBT dénonce les propos transphobes trop souvent relayés par les médias et souhaite ...
LIRE L'ARTICLE >>
Changement d’état civil des personnes « trans » en France : du transsexualisme à la transidentité
Étude sur la situation actuelle concernant le changement d'état civil pour les personnes transidentitaires. Document co-écrit par Corinne Fortier, anthropologue et psychologue, chargée de recherche au C.N.R.S., Paris. Laboratoire d’Anthropologie Sociale (C.N.R.S.-E.H.E.S.S.-Collège de France) Et Laurence Brunet, juriste, Chercheuse associée au Centre «Droit, sciences et techniques», U.M.R. 8103, Université de Paris 1. «Personne ne sera forcé de subir des procédures médicales, y compris la chirurgie de réassignation de sexe, la stérilisation ou la thérapie hormonale, comme condition à la reconnaissance légale de son identité de genre.» (Principes ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transphobie, rejet des personnes Trans et de la transidentité
La journée du Souvenir trans ( T-DOR ) – 20 novembre 2012
ASTT(E)Q – au service des personnes Trans du Québec depuis 1998
FAQ – Les personnes transgenres en Europe
Carte des discriminations Transphobes
Un indice pour estimer le nombre de personnes Trans en France et dans le monde
Rapport sur le vieillissement des personnes LGBT – quid des Trans ?
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles
TDOV : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans
Changement d’état civil des personnes « trans » en France : du transsexualisme à la transidentité

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -