De l’importance des crises et de ce qu’elles révèlent

20 mai 2012 | Tags: ,

IMG_3157EDIT : j’ai pu contacter 123People et “verif.com” afin qu’ils suppriment toute référence à mon ancien prénom et les permalinks qui vont avec. Le nettoyage des informations a été très concluant. Désormais, il ne reste plus que Google dans ses suggestions de bas de page, mais cela aussi devrait disparaître.

J’ai vécu un état de crise allant crescendo depuis mercredi. Tout s’est ligué pour me mettre en situation de malaise grandissant me conduisant samedi matin à avoir l’impression que le monde s’écroule. Dans cette crise apparaissent forcément les composantes les plus fondamentales de son être profond : le ressenti profond, le passé, l’environnement… Tout ce qui finalement nous construit.

Du fait de nos parcours hors du commun, la société nous bouscule très fortement. Lorsque nous entamons la transition, la société fait tout pour que nous restions dans le genre initialement arbitrairement décidé sur foi de nos organes génitaux (quand on n’a pas en plus la malchance d’être intersexe. Je n’ai pas eu cette malchance). La transition, vous l’aurez compris, est une phase d’une difficulté inimaginable. Vous avez dans votre entourage des personnes compréhensives, et d’autres totalement réfractaires. Il aura fallu faire avec. J’en parle au passé car pour moi c’est passé.

Notre transition nous permet d’accéder à notre zone de confort de vie, dans mon cas, femme. Et l’après-transition est aussi d’une difficulté inimaginable dès lors que quelqu’un vous jette un passé qui n’est pas vous à la figure, ou que vous savez que quelqu’un est en train de fouiller dans votre passé pour des considérations fallacieuses d’embauche ou de mission.

Ce qui est par contre présent, correspond à ce que le passé vous renvoie, vous distille au travers des épreuves du présent. Nous vivons dans une société très connectée, surtout si notre métier est en relation très directe avec internet. J’en suis arrivée au point (voir article précédent) de me dire que je vais devoir faire état de qui je fus officiellement lors des entretiens afin de ne pas risquer d’être accusée de cacher des choses. Merci internet et sa capacité à ressortir des informations du passé qui en plus n’existent plus ! Merci à des 123-People qui conservent un passé de sites WEB professionnels qu’ils ont sniffé pour afficher une information erronée dans le présent, mais ayant des conséquences !

Quoi que je fasse, du fait de mon passé professionnel sur le WEB, je ne peux vivre que dans un relatif anonymat, ce qui me désole. Je vais donc devoir faire un atout de ma particularité de parcours de vie. Ca, c’est pour ce que je vis actuellement, et pour ma résolution de crise.

Ce que je vis actuellement, justement, abordons-le… Je suis, comme vous l’avez compris, confrontée très régulièrement à mon passé sans pouvoir y faire grand-chose. En clair, je n’ai pas le droit à l’anonymat. Ceci a fini par amener la crise de ce week-end qui m’amena à ne plus avoir envie de rien, me sentir dépossédée de moi-même, me sentir à la merci des fouilles-merde, avoir l’impression que le passé me collerait toujours aux talons. Mais… Cette crise a eu un bénéfice moral non-négligeable. En effet, de telles crises vous amène forcément sur le terrain de qui vous êtes. Pas besoin d’avoir un parcours comme le mien pour que cela se produise ! Qui n’a pas eu cette désagréable sensation dans sa vie de se demander ce qu’il/elle faisait ici-bas ? Qui n’a pas eu de remise en question de sa vie et de son être le plus profond ? Et là, je parle de la prise de conscience profonde de qui nous sommes, sans parler de mon cas très particulier.

Et, j’ai eu l’indicible bonheur de ne pas être un seul instant remise en question sur ce qui s’est avéré le roc le plus stable, ma base, mon noyau central, car dans les crises de conscience graves, seul notre noyau central nous rattache à nous-même. Ce noyau est Alexandra. Ce noyau est la femme que je suis. Ce noyau est incassable, inaltérable puisqu’il est moi, la seule liberté qu’on ne peut me retirer. Cette crise a eu cela de bon, qu’elle a renforcé mon identité profonde, la consolidant plus que jamais. Cette crise m’a prouvé que je ne serais pas déstabilisée si on me jetait à la figure mon passé officiel. Il était officiel, il n’était pas moi, ça je le sais depuis l’âge de 8 ans, mais les autres ne le conçoivent bien souvent pas.

Après, il existe et existera toujours des personnes ignares qui auront l’impression d’avoir fait la découverte du siècle au travers de ce que je peux finalement qualifier de virtualité d’internet, mais comme on le dit : heureux les simples d’esprit ! Des crises avant transition, j’en ai vécu. Dans ces crises, ce moi-profond était révélé dans toute sa splendeur. Mon introspection avant transition, je l’avais largement faite. Mais pour celles et ceux qui n’ont pas encore transité, il faut penser à l’avenir, le présent actuel pour celles et ceux ayant terminé leur parcours en l’occurrence. Dans ce présent, s’apercevoir qu’on aurait fait fausse-route pourrait avoir des conséquences désastreuses. C’est, je pense, ce qui a amené certaines personnes au suicide, se rendant d’un coup compte qu’elles n’auraient jamais dû transiter et ne le supportant pas.

J’en viens à cette conclusion pour celles et ceux qui commence à se dire qu’ils/elles doivent entamer leur parcours du fait de l’inconfort total qu’ils/elles vivent à se conformer à ce que la société leur a imposé. Prenez clairement le temps de l’introspection avant de vous jeter à corps-perdu dans la transition. Dès que vous êtes sur le chemin, vous n’aurez pas d’autre choix que d’arriver au bout, les portes étant fermées derrière vous. Pensez aux crises que vous avez pu vivre, elles sont les plus révélatrices de qui vous êtes réellement. Et si une crise survient, tirez-en toutes les leçons nécessaires, embrassez-la dans toute sa splendeur. Elle vous fait mal, mais elle a aussi cette vertu de vous révéler à vous-même. La crise est le meilleur moyen de savoir qui vous êtes réellement. Et ce “qui vous êtes” peut ne pas être “qui vous pensez être”. La crise a cela de bon qu’elle vous révèle à vous-même si vous acceptez de vous regarder en face et peut vous éviter de faire fausse-route, ou vous convaincre tout au contraire que la transition est bien la seule voie vers votre zone de confort du point de vue de votre identité de genre réellement révélée à ce moment précis. Car, que cherche-t-on au final si ce n’est vivre dans notre zone de confort ?

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Une transition, une vie, dans un environnement stable
Les personnes transidentitaires en début de questionnement me demandent assez souvent comment réussir leur transition. Ma réponse est simple et toujours la même : construit toi un environnement stable autour de toi. Le plus souvent, la personne reste sur sa faim car elle ne matérialise pas ce qu'elle doit concrètement faire, me parle d'un zillion de trucs qui ne marchent pas dans sa vie, etc. A mon humble avis, avoir un environnement stable autour de soi passe par deux points fondamentaux : 1- apprendre ...
LIRE L'ARTICLE >>
Précisions complémentaires de vocabulaire à destination des journalistes généralistes
Mesdames et messieurs du métier du journalisme. Vous êtes régulièrement intéressés par la population des personnes dont l'identité de genre ne correspond pas initialement au genre d'assignation à la naissance. Cependant, force est de constater que vous vous mélangez régulièrement quant à la manière de parler de celles et ceux qui vont sous les feux de vos projecteurs. Pas plus tard que tout à l'heure, alors que je me connectais à mon profil Twitter, chose que je n'avais faite depuis de très ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les trans’ et les media
Depuis quelques temps, les reportages sur les trans' ont tendance à se multiplier et à renvoyer une image nous concernant toujours plus sensationnelle et surtout très déformée des réalités. Nous sommes présentées (Ce sont majoritairement les trans' MtF qui sont concernées par ces reportages) comme si nous n'étions pas des êtres humains à part entière. Il résulte de cet état de fait que nous qui sommes intégrées classiquement dans la société, faisant nos commissions, allant travailler, prenant les transports en commun, ...
LIRE L'ARTICLE >>
La force de caractère, notre meilleure arme
Nous avons eu, sur le merveilleux nouveau chat de Txy, une conversation sur les psys, les ALDs, et le parcours transidentitaire globalement. Nous parlions notamment de la détestable toute-puissance des médecins, et j'évoquais le fait que je ne l'avais pas ressentie durant mes interactions avec iceux. Mon hypothèse, et je l'espère vraie, c'est que la nature déteste le vide. Du coup, quand la personne trans' est effacée, faible, et ne s'affirme pas au centre des démarches, le corps médical remplit le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Jenny témoigne de sa décision d’entamer une transition MtF
D'origine anglaise, j'habite en France à Saint Malo depuis quinze ans et je viens de décider d'entamer une transition MtF. Voici une petite vidéo pour présenter ma décision. Avant de me lancer sur cette transition irréversible, j'ai considéré toutes mes options. Même si je sais que je me sens femme, une transition c'est pour la vie et c'est plus compliqué que de juste prendre des hormones ou faire des séances laser. D'après moi le succès d'une transition dépend d'abord de la qualité ...
LIRE L'ARTICLE >>
Être trans’ et pouvoir voter dignement
Demain, dimanche 10 juin 2012, se déroulera le premier tour des élections législatives. À cette occasion la plupart des citoyens qui ira voter ne se posera pas la question de savoir de quelle manière se déroulera le vote pour elle. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Lorsqu'on est trans' en transition administrative, nos papiers officiels : carte nationale d'identité, permis de conduire, passeport, reflètent encore contre notre gré notre ancienne identité. Ainsi, lorsque nous nous présentons au bureau ...
LIRE L'ARTICLE >>
2nde Réunion d’Organisation de Existrans 2012
Contexte : Depuis des années le Collectif Existrans, un collectif informel qui regroupe des membres d'associations trans diverses comme des individus, organise la marche de l’Existrans pour porter les revendications trans dans l’espace public et politique. Txy se doit de participer à la préparation de cet événement qui concerne tous les transgenres. Le compte-rendu de la 1ere réunion est ici. Organisation : La seconde réunion de préparation de l'événement Existrans 2012 est confirmée pour le 24 juillet à 19h00 chez Act'Up Paris. Julie devrait y ...
LIRE L'ARTICLE >>
Transition… Du verbe transiter… Se déplacer… Se mouvoir… L’Evolution
Ce matin, au fil d'un échange, le mot transition a été évoqué dans son sens le plus large et m'amène à cet article afin d'éclairer quelques lanternes. La transition pour nous qui sommes ou avons été dans un mouvement "Homme vers Femme", ou "Femme vers Homme" a un sens fort et que nous nous sommes approprié-e-s du fait qu'il résume bien tout ce que nous faisons pour nous retrouver nous mêmes. On en arrive même durant cette période critique, tellement nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un an de traitement hormonal (MtF)
(transcription rapide) Emma aborde sa transition un an après le début de son THS au travers d'une vidéo en français fort sympathique et passe en revue plusieurs sujets d'importance : - manque d'information sur la possibilité d'éviter un parcours "officiel" trop discriminant, - l'auto-médication est une très mauvaise idée, - important d'être suivi par un médecin endocrinologue, - décision de la transition au bord du précipice : ça ou rien ! - aller en douceur, prendre le temps - ...
LIRE L'ARTICLE >>
Cube © Metropolitan FilmExport
Je ne parlerai pas du cocon familial incluant le/la conjoint-e et les enfants, le sujet étant très vaste et très complexe. Il dépasse très largement ce que je souhaite aborder au travers de cet article. Il s'agit bien entendu d'une dimension de la transition, mais du fait de sa complexité et de ses implications, il ne m'est tout simplement pas possible d'en parler ici sans tenter de tenir compte de chaque cas particulier, d'autant que tou-te-s les trans' ne sont ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une transition, une vie, dans un environnement stable
Précisions complémentaires de vocabulaire à destination des journalistes généralistes
Les trans’ et les media
La force de caractère, notre meilleure arme
Jenny témoigne de sa décision d’entamer une transition MtF
Être trans’ et pouvoir voter dignement
2nde Réunion d’Organisation de Existrans 2012
Transition… Du verbe transiter… Se déplacer… Se mouvoir… L’Evolution
Un an de traitement hormonal (MtF)
La transition, une notion multidimensionnelle

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -