Tranche de vie

2 juin 2012 | Tags:

Poulpe ramené en surface juste le temps de la photo, pas plus d'une seconde hors de l'eau.

Poulpe ramené en surface juste le temps de la photo, pas plus d’une seconde hors de l’eau.

En ce beau jour ensoleillé, j’ai décidé de parler de choses légères. Ça changera un tout petit peu. Il est vrai que ces derniers temps, l’actualité ainsi que ma confrontation à la recherche de mission ou de CDI en même temps que la finalisation de la plupart de mes papiers, ainsi que deux confrontations à des réactions transphobes m’ont quelque peu assombrie temporairement. Je ne suis après tout (si si ! Je vous assure !) qu’un être humain ! Ça peut étonner certaines personnes qui voient les femmes et hommes qu’elles savent être ou avoir été transidentitaires comme des sortes de … (je vous laisse le choix du mot), nous sommes tout de même des êtres humains.

Comme je le fais régulièrement pour passer à l’étape suivante de ma vie depuis aussi loin qu’il m’en souvienne, je fais de temps à autre un point qui me permet de trouver quel chemin prendre pour vivre toujours plus heureuse. J’ai cela de particulier, je suis très combattive pour les causes qui me motivent, mais cela ne nuit nullement à mon bonheur. Des situations les pires, j’arrive toujours à trouver du positif ! De tous temps, j’ai fonctionné ainsi, personne de mon entourage n’a jamais compris comment je faisais, ni même moi d’ailleurs !! Je me suis parfois trouvée confrontée à des divergences complètes de vue avec des personnes, m’obligeant à rompre tout contact, mais cela ne m’affecte pas plus que cela. Si plus aucune discussion n’est possible sans en arriver à des propos parfois odieux il vaut mieux couper les ponts. La personne se calmera, aura l’impression d’avoir gagné (quoi… On se demande bien !), mais l’essentiel est de désamorcer la situation. C’est aussi en quelque sorte le secret d’une vie heureuse. Les égos surdimensionnés, sûrs d’avoir raison en tout, ne se remettant jamais en question sont souvent bien malheureux de rester ainsi dans leur tour d’ivoire. Il m’est arrivé par le passé de tomber dans ce piège, j’en fus malheureuse. La leçon a payé. Désormais, je fais très attention à ce que mon égo ne me trahisse pas et je ne me heurte plus à ce genre de personnage, je les laisse dans leur vérité. Et… Ben finalement je suis simplement heureuse ! J’ai encore digressé !

Alors que me dit le point que j’ai fait ? En fait, c’est très surprenant ! Ces tous derniers temps je viens de me rendre compte que j’ai revécu dans l’âge adulte des événements et des lieux de l’adolescence. Ce qui a été fantastique dans cette affaire c’est que je ne m’en suis pas rendue compte de suite. J’ai donc depuis plusieurs mois, en fait depuis février 2012, refait des gestes, revisité des lieux, pratiqué des activités dans des lieux, cette fois-ci sans le brouillage du genre incorrect. Ces moments ont été un total bonheur sans que je me rende compte de leur portée symbolique avant maintenant. Mon inconscient a forcément dicté ce besoin impérieux de revivre ces moments à l’âge adulte dans le bon genre en une sorte de réappropriation du passé dans le présent.

Je vis les gestes du quotidien en parfaite harmonie, les rendant agréables alors qu’auparavant ils pouvaient m’être pénibles. Hier, j’ai été palmer à la piscine et jamais je ne me suis sentie si bien dans le mouvement, la glisse dans l’eau. Mon passé d’apnéiste est ressorti, et j’ai tracté mes palmes de chasse avec une aisance que je ne m’étais jamais connue. L’endurance n’est pas encore totalement revenue mais elle me permet à nouveau de vraiment m’amuser. Je me contente de peu. J’ai peu de besoins. J’en ai bien moins qu’auparavant. Être obligée de vivre dans un petit appartement m’a obligée à revoir ma vie et la simplifier. Et pourtant ! J’en ai eu des larmes de venir vivre dans ce petit appartement ! Mais… Il m’a permis de m’approprier ma fin de transition. J’ai fini par en faire un nid douillet, un lieu qui me ressemble que j’ai rendu chaleureux. Je m’y sens désormais bien et avec peu de choses par rapport à avant. J’ai gagné en liberté.

Il y a un mois j’ai fait un mail à mon ancien club de cyclisme pour dire que je vendais mon vélo de compétition. Ce mail n’est jamais arrivé dans la boite mail de mon président de club. Je devais le renvoyer… Je ne l’ai pas fait… Ma main a été retenue sans vraiment de volonté de la retenir consciemment. Maintenant tout s’est éclairci. Je ne vends plus mon vélo et je compte bien le réutiliser au final. J’aurais changé deux fois d’avis concernant ce vélo. J’ai envie à nouveau de parcourir les routes mais cette fois-ci en promenade contrairement à avant. Je m’oubliais auparavant dans l’effort, maintenant je ne veux plus faire d’efforts inutiles. Le sport, surtout de compétition, est par excellence inutile.

Quelqu’un que je connaissais qui est décédé à présent et qui a apporté beaucoup à la nourriture saine, disait : “plutôt que faire du sport, des efforts inutiles, regardez ce que vous avez à faire chez vous. Faites-le. Et si cela ne suffit pas, aidez quelqu’un qui ne peut faire ce qu’il a à faire. Vous aurez fait des efforts utiles. Le sport est par essence inutile.”. Je sais qu’il a raison. Cela ne m’empêche pas d’en faire tout de même un peu, mais sans esprit de surpassement de soi, juste en vrai loisir, quand il n’y à réellement plus rien d’autre à faire.

Je continue finalement mon combat pour l’obtention de mon changement d’Etat-Civil dans des conditions extrêmement confortables, plus aisément que jamais.

Ce matin, il fait beau. Je vais prendre mon petit-déjeuner, aller voir une démonstration d’une école d’arts martiaux, faire mon marché, et déjeuner sur le marché. Ce week-end promet d’être fantastique !

 

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Quand ancienne et nouvelle identités clignotent ! Une bonne tranche de rire !
Aujourd'hui je vais vous raconter une histoire que je trouve drôle mais qui aurait pu l'être beaucoup moins si je n'avais été prévoyante ! Hier soir lorsque j'arrive chez moi, je découvre dans ma boîte aux lettres un papillon de recommandé. Je regarde dans la pénombre et vois mon nom de famille. Je regarde toujours rapidement des fois qu'il y ait erreur de boîte aux lettres. Je ne me préoccupe pas plus que cela de ce recommandé si ce n'est que ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Surmonter à nous mêmes
Hier soir, en famille, j’ai regardé l’émission « Ballando con le stelle » sur une chaine de la télé italienne, l’équivalent  un peu « quiche » de Danse avec les stars. Une des participantes était Léa T, top model transsexuelle brésilienne, je l'adore, je la trouve fantastique ; mais surtout, ce que j’ai aimé c’était de voir les personnes de son entourage et leurs commentaires, le témoignage émouvant de son père! On pouvait imaginer comme c’était dur aussi pour lui, un joueur de football, milieu super ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une avancée importante
Le 5 décembre 2013 ce jour est d'importance dans mon histoire . Il marque la fin provisoire de ma recherche d'emploi . Cela a débuté hier , à 10 heures , par le 14ème entretien d'embauche que j'arrive à décrocher depuis début septembre . Celui là , comme les autres , s'est très bien déroulé avec en plus , une discussion ouverte concernant ma « différence » (NDLR Émilie est en parcours transidentitaire). Cet entretien s'est terminé sur le constat que la décision serait ...
LIRE L'ARTICLE >>
28 août 2010 bon oui je sais ca fait pas exactement 4 mois de traitement mais plutôt 4 mois et 3 semaines! je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire de bilan avant aujourd’hui. 1- bilan physique En ce qui concerne ma masse musculaire, la tendance qui se dégageait lors de mon 1er bilan se confirme: j’ai clairement moins de force, et, il m’arrive régulièrement d’avoir des courbatures (surtout au niveau des bras et des épaules) sans pour autant avoir pratique de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Fille ou Garçon mon sexe n’est pas mon genre
Réalisateur : Valérie Mitteaux Producteurs : ARTE FRANCE, OSTINATO PRODUCTION, CHAZ PRODUCTIONS Ils sont nés femmes mais vivent aujourd’hui comme des hommes. Portraits croisés de quatre "transboys" ou trans' FtM. Kaleb a une trentaine d’années. Après avoir fait le choix de "transitionner" (passer du féminin au masculin), il participe à des ateliers pour s’approprier sa masculinité. Lynn, lui, n’a jamais suivi de traitement hormonal. Il s’est autoproclamé "homme" et le revendique dans un one-man-show. Miguel, qui a collé des photos du temps où il s’appelait ...
LIRE L'ARTICLE >>
Communiqué du collectif Existrans : quelques nuances nécessaires
On ne peut que se réjouir des récentes conclusions de la CNCDH appelant à l'arrêt des pratiques de stérilisation forcée sur les personnes trans', actuellement conditions préalables à la correction de leur état civil. Toutefois, le communiqué signé par Txy et d'autres organisations et diffusé par le collectif Existrans n'est pas exempt de défauts et il importe, aussi tardif que cela puisse sembler, de les mettre en avant et d'appeler à un débat public et à des éclaircissements en attendant ...
LIRE L'ARTICLE >>
La liberté de vivre sans contrainte, la tête haute
J'ai enfin pu reprendre mes activités sportives et martiales en totalité. J'ai décidé de reprendre la compétition cycliste et je m'entraîne désormais avec quelques femmes qui sont devenues des copines. Je m'entraîne aussi avec les copains de l'époque "précédente" et avec qui je m'entends toujours aussi bien. Durant quinze jours, quand je suis revenue sur le lieu majeur d'entraînement que j'ai fréquenté pendant nombre d'années, j'avais pris la décision de laisser les autres cyclistes des autres clubs me re-découvrir. Je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Étiquettes pour tous
La question est simplement celle-ci: d'où vient ce besoin si fort de classification et d'étiquetage ? Pour une grande partie de ma vie et sans même me rendre compte, j'ai classé et appliqué toutes ces étiquettes qui me sont rendues disponibles. Sauf que quelque chose a changé, j'ai commencé à comprendre une réalité beaucoup plus complexe en termes de sexualité humaine, où il n'y a que les "hommes" qui aiment les "femmes" et vice versa, les "hommes" qui aiment les "hommes" et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Quand ancienne et nouvelle identités clignotent ! Une bonne tranche de rire !
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
TransKind n° 5
Surmonter à nous mêmes
Une avancée importante
2ème bilan biologique apres 4 mois de traitement
Fille ou Garçon mon sexe n’est pas mon genre
Communiqué du collectif Existrans : quelques nuances nécessaires
La liberté de vivre sans contrainte, la tête haute
Étiquettes pour tous

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -