Existrans 18 octobre 2014 - save the date !

Dix conseils pour votre première sortie en travestie

24 juin 2012 | Mots-clés : , , , , , , , ,

NDLR : ce billet était initialement une syndication autorisée d’articles d’un blog de travestis. A la demande récente de l’auteur, nous avons supprimé ce contenu et, en lieu et place – notamment pour garder les commentaires de qualité, référencé dix conseils basés sur du contenu original publié sur Txy.

Dix conseils pour votre première sortie en travestie comprends les rubriques suivantes :

1. être prêtE à sortir pour  « tester » son passing

2. se préparer un programme en dix sorties

3. s’exfiltrer de chez soi

4. choisir des lieux en fonction de son niveau ou participer à une de nos sorties

5. être soi et naturel

6. être à l’aise dans ses vêtements et ses chaussures

7. s’assumer

8. faire attention aux détails

9. avoir son kit de survie

10. être accompagnée par une personne accréditéE du site

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Andrej Pejic avec un push-up
Ce tutoriel pour travestie ou transgenre en début de parcours fait suite aux conseils pour réaliser vos premières sorties et aux astuces pour sortir de chez soi en toute discrétion. Cette troisième partie a été réalisé en partant des conseils très pertinents que l'on trouve sur la toile, notamment chez Ester de Paris et chez Jacqueline, conseils disponibles depuis plusieurs années sur leurs blogs respectifs que j'ai enrichis de mes expériences récentes avec mes premières sorties en 2012. Son fil conducteur ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les salons sont magnifiques ... Julie avec Ester, à Musée Carnavalet - Paris Historique.
Lorsque que l'on est travesti ou transgenre et que l'on veut sortir et comme le mentionnait Ester dans un commentaire, il est très important de "choisir son public" : des lieux à certains horaires sont plus tranquilles pour vos premières sorties que d'autres. Et il est important d'y aller crescendo dans les difficultés. Nous vous avons donc mijoté un programme en dix sorties, essentiellement en journée, de difficulté progressive et sans prise de risque inutile, pour que au fil de ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
Pour faire suite à nos conseils pour vos première sorties, vous êtes nombreuses, travesties et transgenres, à hésiter à franchir le pas de votre porte par crainte d'être vu par l'entourage, les voisins ... tout le monde n'ayant pas la chance d'habiter un immeuble dans une grande ville, réel avantage car dès le couloir atteint, personne ne sait d'où vous venez ... Alors évoquons ici les petites stratégies pour se travestir puis filer à l'anglaise passer une agréable journée en promenade ...
LIRE L'ARTICLE >>
[TravestiE Tout Terrain] Maquillage et soleil font très bon ménage !
Nouvelle rubrique que nous initions aujourd'hui : le/la travestiE tout terrain avec un premier sujet que nous avons déjà abordé très rapidement sur ma page facebook : comment se maquiller quand il fait 35°C ou plus à l'ombre ... Le sujet a démarré mardi dernier avec l'arrivée des grosses chaleurs sur la France et notre amie Alexa Queen qui nous faisait remarquer que le maquillage en été, pas facile facile pour unE travestiE : "Dur dur de se make up avec ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sortie en petit comité sur Bordeaux
Coucou, tout le monde les gens. Hier, j’ai organisé une petite sortie sur Bordeaux afin de rencontrer les T locales autour d’une journée/soirée festive en petit comité. En effet lors de la « grande » sortie sur Bordeaux nous avons émis l’idée d’organiser des sorties locales pour celles qui ne peuvent se déplacer loin ou qui n’osent pas trop sortir quand il y a beaucoup de monde (Au mois de Mai, on était un bonne vingtaine de T) Mais revenons à la sortie d’hier, le ...
LIRE L'ARTICLE >>
(c) Nath Sakura, 2012
Un billet qui me trotte depuis assez longtemps dans mes quelques neurones de nana givrée et qui se rappelle à mes bons souvenirs ! car dans deux jours ma prochaine sortie et mon ange Agnès qui me parle de son appareil photo à charger, des photos qu'elle va prendre de nous. Et moi d'imaginer l'organisation nécessaire pour que mon iphone ait suffisamment de jus entre le départ du matin, la rencontre avec Manon pour sa première sortie, la marche Existans, le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Cela fait un petit moment que je n’ai rien écrit, non pas par manque d’inspiration mais par manque de temps et par ce que mon coté féminin n’avait pas besoin de s’exprimer jusqu’à ce week-end. Il fallait bien sur être physiquement présentable c’est pour cela aussi que je n’ai pu faire de sorties faute de [...]
LIRE L'ARTICLE >>
Travestie ou Femme, tout ce qu’il ne faut pas faire en maquillage !
Une vidéo que nous avions sélectionné en mai dernier pour vous (désolée il y a entre 20 et 30 secondes de pubs) et qui présente ce qu'il ne faut pas faire en maquillage et les trucs et astuces qu'il est préférable d'utiliser. C'est toujours intéressant de voir qu'en la matière, les femmes et les travesties font les même erreurs :) ! Pour celles qui n'ont pas le temps d'écouter toute la vidéo réalisée avec les conseils d’une maquilleuse professionnelle de Make Up ...
LIRE L'ARTICLE >>
Petite soirée en perspective avec ma Chérie et Kristel afin de visiter une partie des lieux de la futur sortie du moi de Mai. Le rendez vous est pris ça sera vendredi soir. Au programme resto et bar. 18h00 pointe le bout de son nez, il faudrait peu être que je me décide a me [...]
LIRE L'ARTICLE >>
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Je l’ai fait. Non,ce n’était pas un rêve ni un mirage. Je me pince une dernière fois pour une ultime vérification.Était-ce bien réel ? Il semble bien que oui. Oh, je n’ai rien fais d’extraordinaire mais pour moi, ce fut un pas de géant. J’avais envie de prononcer une phrase bien marketée du type : ”un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité”. Ce week-end, Léa est sortie pour la première fois. Léa, c’est moi. Comment ce fait si dérisoire peut il avoir provoquer tant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dix idées reçues pour votre (première) sortie en travestie
Des conseils pour vos dix premières sorties en travestiE
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
[TravestiE Tout Terrain] Maquillage et soleil font très bon ménage !
Sortie en petit comité sur Bordeaux
Suis-je belle ? La travestiE et le rituel des photos
Première sortie en couple de jour…
Travestie ou Femme, tout ce qu’il ne faut pas faire en maquillage !
Prémisses de la sortie du moi de Mai…
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy

7 réponses à Dix conseils pour votre première sortie en travestie

  1. Véronique a écrit le 24 juin 2012

    Quelques modestes conseils en complément…
    J’ai mis plusieurs mois avant de sortir en plein jour, en pleine rue. Et pourtant c’est tellement agréable. Je vis aujourd’hui le plus souvent en femme. Mon coming-out auprès d’une partie de ma famille et de mes amis m’a pas mal aidé. Et puis il y a aussi les copines.
    La première sortie je vous la conseille de jour, dans un lieu touristique (un château par exemple pas trop fréquenté non plus, éviter Chenonceau ou autre à moins d’être inconsciente aussi) car il est toujours facile d’y arriver sans être scrutée par 2000 personnes, et puis les visiteurs ne vous réserveront pas de remarques désagréables. Visiter un vieux village, avec son Église ou ses fortifications, c’est un bon endroit également. Prévoir aussi un lieu éloigné de votre ville de résidence (j’avais choisi à 200 kms).
    Et surtout éviter de forcer sur le maquillage et sur une tenue hard à moins de souhaiter des regards insistants et des réflexions très pénibles (on peut être maso).
    Le mieux est d’observer les femmes dans la rue et d’intégrer leur gestuelle.
    Au début ne pas chercher à être “parfaite”. Surtout pas de démarche mannequin ! Les femmes qui se déhanchent dans tous les sens avec micro-jupe et talons de 15 cm… ça existe dans des boîtes de nuit, dans les clubs échangistes – ou dans les fantasmes – mais pas dans la rue en plein jour ! Quand je fais mes courses en fille, j’y vais dans des tenues en général soft (on peut être sexy sans être vulgaire, une mini-jupe avec des talons de 13 cm dans un supermarché… une mini-jupe avec des collants ni trop transparents, ni trop foncé c’est joli, mais pas vulgaire) et pas avec une tenue du soir.
    Plus on sort et surtout plus on entre en contact avec d’autres personnes, plus on se sent à l’aise et plus on est naturelle.
    J’ai comme l’impression d’effacer un logiciel qui ne me convenait pas pour le remplacer par un autre avec lequel j’entre en résonance.
    L’idéal est sans doute de commencer à sortir avec une autre copine.
    Chacune d’entre-nous est un cas particulier, on peut se donner des conseils mais nous ne sommes pas dans les têtes des unes et des autres. Certaines se lancent brutalement et cela fonctionne, d’autres prendront plus de temps.
    L’indicateur à avoir c’est “suis-je bien ?”. Il faut aussi se forcer un peu de temps en temps.
    Voilà, bon courage à celles qui se lanceront.
    Soyez prudentes car si beaucoup de gens nous apprécient, il y a des imbéciles méchants.
    Et surtout beaucoup de plaisir ; c’est si difficile de retrouver l’autre après…

  2. Jacqueline a écrit le 27 juin 2012

    Voici quelques lignes que j’ai écrites en 2005, au début de mes sorties. Je les crois toujours d’actualité. Je vous les livre donc ci-dessous.

    “Sortir! C’est un des plus chers désirs de la plupart d’entre nous, mais comment faire ?
    Cette envie, à la limite de l’obsession, m’a taraudée plusieurs années.
    Il faut d’abord oser. Il faut, une fois dehors, dans la rue, devant tout le monde, ne pas se dérober, ne pas raser les murs, s’assumer. En d’autres termes, être fière de soi, de ce que l’on est. Une femme rase-telle les murs ? Non. Alors pourquoi le ferais-je? Je n’ai aucune raison de raser les murs.
    Mais pour cela, que faut-il faire auparavant ? Que faut-il ne pas faire ? Comment faut-il être ?
    Autant de questions, parmi tant d’autres que je me suis posées avant de mettre le nez dehors, comme la plupart d’entre nous.

    Il faut avant tout achat, une stratégie pour stocker ses affaires à l’insu de Madame, pour celles dont l’épouse n’est pas au courant. Chaque cas est différent. A chacune d’étudier ses propres possibilités. Deux exemples : J’ai une amie qui détient toutes ses affaires dans sa voiture, et qui se change sur les aires d’autoroute ; évidemment Madame ne prend jamais la voiture. Une autre détient ses affaires dans le boxe un peu éloigné de l’habitation, et s’y change. Ensuite, il faut une stratégie pour sortir de chez soi sans se heurter aux voisins. Là encore, à chacune de considérer ce qui est possible en fonction de son propre contexte…L’habitation en pavillon présente à mon sens des avantages par rapport à l’habitation en appartement. Mais on ne va pas déménager pour ça ! Quoi que…
    Entrons à présent dans le vif du sujet.

    Je ne pourrai parler que de mon expérience personnelle. Elle est extrêmement simple. Je surfais depuis quelques temps sur la toile, parmi les sites que vous savez, et suis tombée par hasard sur celui de l’une d’entre nous, que je ne nommerai pas, mais qui avait beaucoup écrit sur le sujet «sortir». J’ai évidemment lu et relu dans le détail son chapitre sur les sorties. Puis je l’ai contactée en lui demandant de me faire sortir. Je me suis fait malmener, je n’ai eu droit à aucun cadeau, j’ai été poussée dans mes derniers retranchements, mais j’ai tenu bon. Elle m’a dit après coup avoir voulu s’assurer que j’irai jusqu’au bout, que je ne me déroberai pas au dernier moment. Aujourd’hui je l’approuve, j’aurais fait comme elle. Tant de lapins sont posés…De mon côté, j’avais cette envie tant chevillée en moi, qu’il était hors de question que je me dérobe. Toujours est-il qu’au lieu (chez moi) et à l’heure dite, elle était là. Une inspection du personnage, quelques retouches vestimentaires et de maquillage, et hop, c’était parti! Une de ses amies comme nous attendait dans la voiture, et ce fut une visite de la foire de Paris! Pour commencer, le bain de foule, sur des talons de 10cm ! Quelle erreur ! Après ½ heure, je ne pouvais quasiment plus mettre un pied devant l’autre! J’ai souffert de mes pieds tout le reste de la journée ! Alors vous qui commencez, ne mettez que de petits talons pour vos premières sorties. Même si vous vous êtes entrainées sur la moquette du salon, sachez que ça n’a rien à voir avec une journée entière en ville sur des talons souvent trop hauts. Et puis, voit-on souvent des femmes sur des talons vertigineux? C’est un des éléments de notre approche de la tenue vestimentaire : nous voulons souvent en faire trop. Restons dans un registre soft. La tenue «standart» pour une sortie ordinaire, une partie de lèche vitrines : petite jupe noire, ou de couleur douce, chemisier classique ou robe toute simple, veste sobre, ou manteau, ou imper, ça dépend de la saison et de la météo. Rien de flashy, rien d’extravagant, rien de surprenant, ou alors très peu et dans le bon sens du terme! Observez les femmes qui vont au travail, au supermarché, et inspirez-vous de ce qu’elles portent. Mais essayez de monter d’un cran, car l’élégance et le bon goût sont toujours flatteurs. Respectez aussi l’harmonie des tissus et des couleurs : Evitez jupe à carreaux avec veste rayée, ou de juxtaposer du vert et du rouge…Il y a des basiques de simple bon sens. On peut facilement s’inspirer des catalogues de VPC, sans chercher à ressembler à une star – que nous ne serons jamais – surtout si on sort à 10 heures du matin. On y trouve souvent des présentations de vêtements harmonieuses, pour ne pas dire avantageuses, ces catalogues sont faits pour ça. Facile de prendre modèle ! Par contre en soirée, restau et +, on peut se permettre une tenue plus glamour. Il faut garder à l’esprit que le bon goût et l’élégance paient toujours.
    Quand sortir ? Quand l’envie vous en prend, bien évidemment, mais aussi quand le contexte le permet. Je préfère pour ma part éviter les sorties nocturnes dans les rues désertes qui ne présentent aucun intérêt, où personne ne nous voit, et où de mauvaises rencontres peuvent survenir. Entre ce qui précède, et une belle promenade en plein jour au milieu de la foule, où il n’y a rien à redouter, comme on dit, y a pas photo ! Et puis dans la journée, on est vue, et on peut faire du shopping, prendre un café à une terrasse accueillante, et attirer ainsi les regards… Que peut-il arriver en plein jour ? Au pire, une agression verbale, criée derrière vous à une quinzaine de mètres. Et alors ? Les chiens aboient…
    Le maquillage à présent. Les magazines féminins regorgent de trucs et astuces concernant le maquillage. On en trouve aussi sur le web. Et on peut faire des essais. Alors dire qu’on ne sait pas se maquiller est un peu facile… Il faut autant que possible, faire léger. Commençons par le problème récurent : la barbe. Je sais que les brunes sont désavantagées. C’est ainsi. Quand j’avais de la barbe noire, j’utilisais du Dermablend de Vichy et j’en étais satisfaite. Aurais-je tenté le laser ? Traitement long et onéreux… A présent, ma barbe a blanchi, et je l’ai faite supprimer par électrolyse. Cette question est donc réglée pour moi. Un peu de fond de teint suffit, et l’absence de cache-barbe me permet d’éviter l’effet surcharge. Les poils en général, maintenant : Des bras poilus, un décolleté poilu, des jambes poilues sont inacceptables. Si on ne peut pas s’épiler au moins les régions visibles, il faut sortir avec des manches longues, un col roulé, et un collant opaque. Mais il est hors de question de se montrer poilue, c’est l’horreur absolue ! Les cheveux : Heureuses sont celles qui peuvent sortir avec pour seule chevelure leurs cheveux naturels ! Pour ma part, je suis contrainte comme l’immense majorité, à porter perruque. Mais ce n’est pas forcément un désavantage : on peut varier à volonté coupe, longueur et couleur en un clin d’œil ! Je trouve inutile d’investir beaucoup d’argent dans des perruques en cheveux naturels. De plus, ce type de perruque nécessite brushing et permanente qui sont autant de contraintes, sans parler du coût de cet entretien. Mais il ne faut pas oublier qu’une perruque s’ajuste et se coiffe. On voit trop de gens comme nous qui se sont laissé tomber la perruque sur la tête ! A cela on reconnaît un TG au premier coup d’œil. J’ajouterai que plus on avance en âge, plus-à mon sens- les cheveux doivent être courts. Il faut ici sortir du fantasme de la longue chevelure blonde sur la tête d’une femme de 50 ans, voire plus! C’est très peu vraisemblable, et un bon moyen d’être repérée rapidement. Alors, avant de sortir, un dernier regard dans la glace, comme nos consœurs, pour vérifier que tout, dont les cheveux, est en ordre.
    A combien sortir ? Question anodine diront certaines…Et pourtant! Evitez de sortir avec plus de deux copines. Trois est à mon avis un maximum. Si vous ne voulez pas passer pour une « bande de travs », il est impératif de se limiter à trois. Deux est le nombre idéal. Gardez à l’esprit que plus on est nombreuses, plus on multiplie les possibilités d’être dévoilées. Pas grave, bien sûr, mais dommage ! Et puis, se limiter à deux augmente le nombre de sorties, tantôt avec l’une, tantôt avec l’autre ! Ce qui précède ne s’applique pas si on fait une sortie organisée au cours de laquelle il est prévu de se regrouper nombreuses pour un diner ou autre réunion, bien évidemment.
    Voila jetées en vrac quelques idées quant aux sorties et à leur préparation. C’est forcément incomplet, et ne reflète que ma propre expérience. Mais si ces lignes peuvent être utiles à certaines d’entre vous, j’aurai atteint mon but. Alors, dehors les filles ! Quand vous y aurez goûté il vous sera difficile de vous en passer. Bonnes sorties à toutes.”

  3. ester a écrit le 27 juin 2012

    Bonjour,
    Je ne peux que confirmer les bons conseils d’Emilie et de Véronique. En fait j’emploie parfois un concept: “choisir son public” Cela signifie qu’intuitivement vous vous doutez bien que certains endroits sont plus tranquilles pour vos premières sorties que d’autres. Les lieux culturels comme les musées, expos, vieux villages, chateaux sont ceux qui vous faciliteront les premiers pas. Les centres commerciaux, certains quartiers de luxe peuvent être aussi fréquentés par une population indésirable par petits groupes (de “djeunss”, pas la peine de faire un portrait robot..) . Une reconnaissance préalable des lieux de votre sortie peut au besoin vous rassurer. C’est important pour une première sortie de pouvoir revenir chez soi sans avoir eu de difficultés et c’est pour ça qu’il faut, dans la mesure du possible, éviter des difficultés. Enfin il faut bien se dire qu’il est inévitable, au fil des sorties, que vous ayez parfois des difficultés, des manifestations de rejet ou d’intolérance. Simplement vous pouvez réussir à limiter progressivement ces difficultés en vous améliorant tant au niveau technique de transformations que psychologique .

  4. kaci a écrit le 26 août 2012

    bonjour j aimerai aller me promener habiller en femme
    dans une ville autour de chez moi
    mais j ai peur qu m ont voit

Répondre

Vous devez être connecté pour commenter.