La loi doit aller au bout des intentions !

17 juillet 2012 | Tags: , , , , , , , , ,

Un positionnement net et de poids pour toutes les personnes transidentitaires sans discriminations!

Souvent accusé à tord de ne pas être suffisamment investis dans la lutte pour l’égalité et la non discrimination des personnes LGBT dans le monde du travail, la Confédération CGT en appuyant l’urgence d’une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel et moral des personnes, s’exprime clairement pour demander que l’avancée proposée par le Sénat pour lutter contre la transphobie dans son projet sous le terme “d’identité sexuelle” reprenne les accord de Jogjakarta adoptés en 2006 et inscrive “l’identité de genre” pour permettre de protéger toutes les personnes concernées.

Réaffirmant de plus dans ce texte son soutien aux revendications globales des personnes trans dans les domaines médicaux et institutionnels. Un travail de fond est mené par la CGT sur ces questions relatives aux personnes LGBT dans le monde du travail, au quotidien dans les entreprises et comme le mois passé par sa présence active dans les marches des fiertés, aujourd’hui avec ce communiqué adressé aux législateurs à l’occasion de la rédaction de cette loi.

La CGT et son Collectif de lutte contre l’homophobie Pour l’Égalité et la non-discrimination des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans. (LGBT) sont pleinement engagés parvenir à tout pour cela!

Kiss.


Les trans sont des personnes qui ne s’identifient pas, ou pas totalement, avec leur sexe biologique, de naissance, et chez qui il existe une combinaison ou dualité entre le genre féminin et le genre masculin (transidentité). Certaines personnes empruntent les attributs du sexe opposé et le revendiquent.

La CGT salue la volonté du gouvernement d’agir rapidement afin que les femmes, principales victimes, puissent à nouveau faire condamner par la justice pénale les auteurs de harcèlement sexuel, après l’invalidation de la précédente loi au mois de mai.

Nous apprécions que les personnes trans soient également concernées par le projet de loi. Pour celles et ceux qui sont victimes de harcèlement, cela constitue un élément de protection face aux agissements dont ils sont victimes dans leur quotidien et qui restent impunis car non prévus dans le code pénal et dans le code du travail. Néanmoins, nous demandons que la notion de personne trans soit précisée afin que l’interprétation faite par les juges n’aboutisse pas à vider la loi de sa substance.

Le texte proposé parle de la notion d’identité sexuelle car elle est, selon les rapporteurs des textes, une notion juridique, la notion d’identité de genre étant elle, vue comme une notion philosophique. Si tel était le cas dans le texte définitif, celui-ci serait inopérant pour une partie des personnes trans.

Nous demandons que le texte qui protège les trans soit conforme aux principes de la législation internationale des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre de Jogjakarta adoptés en 2006. Ils stipulent que l’identité de genre reflète l’expérience intime et personnelle de son genre vécue par chacun. Elle peut donc ne pas correspondre au sexe assigné à la naissance. La reconnaissance, par la loi française, comme dans d’autres pays, de l’identité de genre doit permettre à chacun de vivre librement son genre.

Par ailleurs, l’adoption de ce texte ne doit pas faire oublier les revendications globales des personnes trans notamment concernant le changement d’Etat-civil qui est encore à ce jour un vrai parcours du combattant. Il reste aussi à inscrire l’identité de genre dans le code du travail comme source de discrimination, conformément aux engagements pris par le Président de la République lors de sa campagne.

Montreuil, le 17 juillet 2012

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Le Sénat décide que la discrimination envers les transsexuels sera désormais réprimée
(AFP) Le Sénat décide que la discrimination envers les transsexuels sera désormais réprimée. Le Sénat a inscrit à l'unanimité, jeudi, la discrimination envers les transsexuels dans la liste des discriminations punies par le code pénal, dans le cadre du débat sur le projet de loi contre le harcèlement sexuel. Un amendement consensuel, rédigé sur la base d'un sous-amendement du gouvernement et de plusieurs amendements des écologistes, de l'UMP, du PS et du groupe CRC (communistes), a été adopté en ce sens. Il ...
LIRE L'ARTICLE >>
Après le Sénat, l’Assemblée nationale reconnait la transphobie
Après le Sénat, l’Assemblée nationale reconnait la transphobie - Les Ministres annoncent en séance leur souhait d’un prochain débat sur toutes les problématiques liées à l’identité de genre. Communiqué de Presse inter-LGBT A l’Assemblée nationale, lors des discussions sur le projet de loi sur le harcèlement sexuel, déjà amendé par le Sénat, l’ajout du motif de discrimination fondée sur l’identité sexuelle à l’article L.225-1 du code pénal a été confirmé. Cela fait suite au travail du collectif composé d’ID Trans’, ORTrans et ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l’identité de genre peut attendre
Nous nous faisons l'écho de la nouvelle loi votée le 25 juillet, les réactions continuent à tomber ... ________________________________________________________________________________ Vote à l'unanimité du projet de loi sur le harcèlement sexuel. La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l'identité de genre peut attendre. ________________________________________________________________________________ Communiqué de Presse Fédération LGBT / ANT Le 25 juillet, l'Assemblée nationale a adopté le nouveau projet de loi relatif au harcèlement sexuel, pour combler le vide juridique laissé par l'abrogation, le 4 mai dernier, du ...
LIRE L'ARTICLE >>
Après le Sénat, l’Assemblée nationale reconnait la transphobie ?!
Désolée mais absolument pas d'accord avec ce titre! Reconnaître qu'une personne est victime de faits de harcèlement motivés par son "identité sexuelle" et punir l'auteur pour cela qu'est-ce que cela signifie exactement concernant une personnes transidentitaire victime d'actes de discriminations, de violences ou même d'agression de nature sexuelle? En quoi cela "reconnait" dans la loi la transphobie elle même??? Et d'abord avant même de parler de reconnaitre la transphobie, si on parlait vraiment de reconnaitre les personnes transidentitaires comme des citoyen-ne-s qui ...
LIRE L'ARTICLE >>
Article 225-1 du code pénal voté par le Sénat : nous préférons toutefois l’emploi des termes « identité de genre » à « identité sexuelle »
Communiqué commun - Inter-LGBT/ORTrans/ID-Trans’ Le Sénat vient d’inscrire à l’unanimité, jeudi 12 juillet, la discrimination envers les personnes trans dans la liste des discriminations punies par la loi (article 225-1 du code pénal). Quoiqu’imparfaite dans sa formualtion, cette inscription s’est faite à la faveur du débat sur le projet de loi contre le harcèlement sexuel. Suite à l’initiative d’ORTrans, un collectif composé d’ID Trans’, ORTrans et Inter LGBT auditionné le 7 juin 2012 par le groupe de travail sur le harcèlement sexuel ...
LIRE L'ARTICLE >>
Article 225-1 du code pénal voté par le Sénat : Transcription des discussions
D'abord plébiscité, le vote du sénat introduisant la transphobie dans la loi sur le harcèlement sexuel a donné lieu quelques échanges houleux entre ANT et Inter-LGBT. L'Association Nationale Transgenre (ANT) est rapidement montée au créneau pour protester contre l'expression «identité sexuelle»: «Dans le texte voté au Sénat, nous avons une vague notion “d’identité sexuelle”, qui laissera au juge une totale liberté d’appréciation, puisque cette notion n’est pas définie par la loi», déplore l'association. Mais la réaction de l'ANT ne fait pas consensus. ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
Communiqué commun : ORTrans / ID Trans’ / Inter-LGBT Les associations ORTrans, ID Trans’ et Inter-LGBT ont été reçues le jeudi 7 juin par le groupe de travail du Sénat sur le harcèlement sexuel. Cette audition a fait suite à une demande spécifique de nombreuses associations de personnes Trans (ORTrans, ID Trans’, ACTHE, ACCEPTEES-T, Mutatis Mutandis, ABC ) appuyée par l’Inter-LGBT organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Paris. Sous la présidence de Jean-Pierre Sueur, président de la commission des Lois, Annie ...
LIRE L'ARTICLE >>
APPEL A NE PAS OUBLIER LA POPULATION TRANS
Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, les associations co -signataires de cet appel  souhaitent vous interpeller alors que vous participez au groupe de travail sénatorial en vue de la préparation de la loi sur le harcèlement sexuel. Nous considérons en effet que la question de harcèlement sexuel intéresse aussi au plus haut point la population trans, et cela à plusieurs titres: 1. la discrimination (et par extension le harcèlement) à l'encontre des personnes dites "trans" est considérée comme une question de discrimination ...
LIRE L'ARTICLE >>
Harcèlement : le défenseur des droits veut que la loi protège homo et trans
Le défenseur des droits veut que la loi protège aussi les homos et les trans Le Défenseur des droits Dominique Baudis s'est prononcé mercredi en faveur d'un élargissement de la future loi sur le harcèlement sexuel aux "brimades" et "humiliations" dont peuvent être victimes homosexuels et transsexuels. Auditionné mercredi par le groupe de travail sénatorial chargé de plancher sur le projet de loi, Dominique Baudis s'est "exprimé en faveur d'une définition du harcèlement sexuel qui ne se cantonne pas à la recherche de faveurs ...
LIRE L'ARTICLE >>
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles
Prenez connaissance des échanges qui ont eu lieu le 7 juin 2012 lors de l'audition par le Sénat des personnes se présentant comme je cite "Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à trois, mais nous les représentons toutes." à vous "toutes" de voir... Kiss. Mme Laura Leprince, présidente d'ID Trans' et membre de la commission Identité de Genre d'Homosexualités et Socialisme (HES). - Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Sénat décide que la discrimination envers les transsexuels sera désormais réprimée
Après le Sénat, l’Assemblée nationale reconnait la transphobie
La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l’identité de genre
Après le Sénat, l’Assemblée nationale reconnait la transphobie ?!
Article 225-1 du code pénal voté par le Sénat : nous préférons toutefois l’emploi des termes « identité
Article 225-1 du code pénal voté par le Sénat : Transcription des discussions
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
APPEL A NE PAS OUBLIER LA POPULATION TRANS
Harcèlement : le défenseur des droits veut que la loi protège homo et trans
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles

2 responses to La loi doit aller au bout des intentions !

  1. Julie Mazens a écrit le 17 juillet 2012

    Bon Julie me fera faire vraiment tout et n’importe quoi ! Me voila toute PDGette que je suis associée à la CGT … :) que pour une fois je soutiens à 200 % ;).

  2. Aurelie a écrit le 17 juillet 2012

    Quoi ?, comment le patronna soutien le syndicalisme ??????????????? bon bah on seras deux patronnes syndiqué ok
    Bravo ma grande ma!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j’en suis toute retourné pffffffffffff

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -