Choisir un prénom féminin (si ce n’est pas déjà fait … ou en changer)

5 août 2012 | Tags: , , , , , , ,

Comme le dit ce vielle adage, « Ce qui n’a pas de nom, n’existe pas… » ! Ainsi lorsque votre féminité évolue, notamment du travesti pulsionnel à la travestie assumée voir transgenre, un besoin irrésistible apparait : celui de symboliser cette existence toute nouvelle par un joli prénom qui vous va si bien.

Le prénom, c’est un reflet extérieur qui donne aux autres une idée de notre moi intérieur quand on se présente à eux.

Et puis dans l’inconscient collectif, certains traits de caractères sont assimilés à certains prénoms (à tort ou à raison, on se le demande) … il suffit de voir la prolifération des sites internet pour vous aider à choisir le prénom d’un enfant (nous ne vous ferons pas l’injure de vous donner des liens … google est mon ami).

Basé sur quelques conseils de simple bon sens, nous avons écrit ce petit billet pour aider, celles qui ne l’ont pas encore fait ou celles qui veulent en changer, à se choisir un prénom féminin qui vous ressemble et qui accessoirement va vous définir dans votre nouvelle vie !


Bien choisir son prénom

Bon votre féminité démarre dans la vie. A l’instar du nouveau né, il va falloir vous choisir un prénom qui représente votre moi intérieur. Petite différence avec un nouveau-né, mais pas des moindre : c’est à vous de le choisir ! en votre âme et conscience :). Puis de l’assumer …

Et si il ne devait y avoir qu’un seul conseil dans ce billet, ça serait celui-ci : vous devez choisir d’abord votre prénom par un coup de cœur, parce qu’il “sonne” bien et vous correspond. Après vous pouvez toujours chercher la signification et l’origine de ce prénom, c’est toujours enrichissant. Nous donnons quelques pistes plus loin sur la sociabilité d’un prénom ou quelques critères supplémentaires.

Premier travers dans le choix d’un prénom, travers à connaitre pour l’éviter tant que faire ce peut : en tant que travestie, nous avons souvent tendance à choisir un prénom très (trop) “féminin”, et donc qui finit par -a ou -ine. C’est certainement une forme de réaction ou de compensation de notre masculinité résiduelle, comme celle de mettre des porte-jarretelles ou une mini pour aller faire ses courses à la supérette …

Le problème supplémentaire des prénoms finissant par -a, c’est que tous les travestis compulsionels et fantasmeurs s’appellent erika, sandra, barbara, nikita, … donc prénoms préférablement à éviter sauf si le travestissement n’est que votre seul objectif.

Sachez aussi que votre féminité peut / va progresser au point où vous pourriez être amenée à envisager un changement d’état civil. Il serait dommage d’avoir à changer à nouveau votre prénom parce que vous aviez choisi Lachaude, Ladytrav, Veronika, ou tout autre pseudonyme un peu trop typé …

Dernier conseil, mais non des moindres, évitez de vous donner le prénom de toute femme très proche dans votre cercle familial (votre femme, la meilleure amie de votre femme, votre maman, votre grand-mère, votre sœur ou votre fille, …).  Cela pourrait singulièrement compliquer un futur coming out …

Et l’inconscient dans tout ça ?

Plusieurs études prouvent qu’il existe une réelle influence psychologique inconsciente des prénoms notamment concernant l’estime de soi, la vision positive de l’autre sur vous ou encore sur votre “désirabilité sociale”.

Estime de soi

Il existe plusieurs critères d’auto-appréciation d’un prénom : le fait qu’il soit de sonorité agréable et de prononciation aisée, le fait qu’il soit court à écrire ou qu’une personne aimée le porte également. C’est donc l’existence d’une corrélation positive entre l’appréciation de son propre prénom et l’estime de soi.

Plus récemment, il a été montré qu’à l’estime de soi s’ajoute aussi la satisfaction dans la vie, une humeur plus positive, une plus grande proportion de temps à être heureux.

Renforcement positif par l’autre.

Le prénom est le premier élément d’information que l’individu donne sur lui-même à autrui. Le prénom est donc une variable sociale qui fait l’objet d’un traitement et d’une évaluation, souvent inconscients, par l’autre.

Ainsi, un des principaux critères d’appréciation est la sonorité lors de la prononciation. certains prénoms accrochent bien : et vos ami(e)s y associent inconsciemment des valeurs positives.

Désirabilité sociale.

Plus un prénom est fréquent, plus il sera apprécié car la familiarité engendre souvent la préférence dans un groupe. Vous pouvez par exemple vérifier que votre prénom est largement usité dans votre année de naissance.

Vérifiez aussi si votre prénom se prête facilement à des diminutifs (n’est-ce pas JuJu …) car le diminutif comporte une réelle coloration affective souvent particulière.

En conclusion sur la sociabilité de votre prénom

N’hésitez pas à tester votre prénom auprès de proches, d’amies et de leur demander leur avis sur leur perception selon les différents critères (sonorité, positivité, familiarité, …).

Puis consultez des sites comme http://www.signification-prenom.com/ ou http://www.quelprenom.com/ pour vérifier qu’il n’existe pas de connotation trop négative ou de traits de caractères associés trop éloignés de votre personnalité féminine ressentie.

D’autres pistes pour choisir son prénom ?

Si vous n’avez vraiment toujours aucune idée à ce stade du billet ou si cela vous parle au fond de vous, peut être vous faut-il demander tout simplement à … votre mère. Avant de connaitre votre sexe, elle aura vraisemblablement choisi un prénom féminin pour votre naissance. Soyez prête néanmoins à lui expliquer (coming out ?) le pourquoi d’une telle demande …

Autre possibilité pour choisir un prénom, et bien que cela ne soit pas toujours possible : féminiser son prénom de garçon ou son deuxième prénom. Par exemple Cyril deviendra Cyrielle, ou Stéphane deviendra Stéphanie. Ou garder votre prénom si il est mixte comme Camille. Mais évitez Roberta si vous vous appelez Robert …

Le problème de cette approche est l’inconvénient de l’avantage : il ne marque aucun changement radical. Personnellement, c’est une approche que je vous déconseille car si cela peut vous permettre de dire à votre famille ou à vos amis que la personne en vous est toujours là, psychologiquement, vous aurez du mal à marquer votre différence.

Vous pouvez aussi vous mettre quelques contraintes dans le choix de votre prénom. Comme le fait de garder la première lettre de votre prénom de garçon parce que vous adorez signer avec cette lettre dans vos correspondances et que vous souhaitez garder la dynamique de cette signature.

Et un nom de famille ?

En plus d’un prénom, vous pouvez en profiter pour vous attribuer aussi un nom de famille différent de celui que vous portez en tant que garçon. Ça peut être l’occasion de faire (re)vivre le nom d’un de vos grands parents.

Ainsi, pour une raison toute personnelle que j’ai expliqué dans le forum, j’ai pris le nom de jeune fille de ma mère. C’est un élément important de ma construction féminine. Et ce nom fait un tout avec mon prénom ! il est porteur d’une histoire familiale qui m’est chère.

D’ailleurs, dans vos tests de sonorité et de musicalité, juxtaposez toujours votre prénom et votre nom, dans un sens comme dans l’autre. L’ensemble doit être agréable à l’oreille, facile à prononcer et harmonieux. Pour un nom de famille très long, mieux vaut choisir un prénom court. Pour un nom court, vous avez plus de possibilités.

Et pensez à votre futur lorsque vous devrait parapher sans doute toutes sortes de documents et de contrats (à commencer par votre nouvelle carte d’identité) … Évitez les initiales du genre : Pauline Delorme, Pauline Quattro, Sophie Muller, Katie Klaxon ou Wendi Charlot …

Et ensuite ?

Prochaine étape, mettez votre nouvelle identité sur votre boite aux lettres … car quel plaisir que de recevoir des correspondances et même de la publicité sous votre identité féminine :) ! Attention quand même aux recommandés – pas facile d’expliquer au facteur qu’il vous faut enfiler votre perruque pour signer son récépissé !

Et un jour ça pourrait vous servir dans le cadre de la procédure de changement d’état civil. Pouvoir prouver que votre utilisation de votre identité féminine de date pas d’hier, cachet de la poste faisant foi !

Dernière petite remarque : si cet article vous a donné envie de changer de prénom féminin, et quelque en soit la raison, alors n’hésitez pas un instant ! vous êtes totalement libre de votre choix, profitez en !

Voili.

N’hésitez pas à utiliser la zone de commentaires de ce billet pour nous raconter comment et pourquoi vous avez choisi votre prénom féminin.

Kisss!

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Premier courrier à mon prénom féminin
J’ai reçu un courrier ou plus précisément une carte postale début septembre de ma sœur (pas ma biologique, celle cœur) a mon prénom féminin. Cela m’a fait un énorme plaisir et ce pour diverse raison que je ne développerais pas.Ce courrier ou cette carte postal a eu un impact sur mon mental plus important que je le pensais et dans le bon sens sur ma personne.Puis une semaine plus tard, je reçois une seconde postal à mon prénom de femme. ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comment changer de prénom en Belgique ? La procédure à suivre pour changer de prénom est presque identique à la procédure en changement de nom. Changer votre prénom coûte toutefois moins cher. Un changement de prénom nécessite un droit d'enregistrement de 490 euros. Ce montant peut se réduire à 49 euros dans les cas suivants : - votre prénom présente un caractère ridicule ou odieux par lui-même, par son association avec votre nom ou en raison de son caractère manifestement désuet. - vous portez un ...
LIRE L'ARTICLE >>
Se Travestir – Comment rendre votre visage plus féminin et améliorer votre «passing» ?
Bien qu’il soit dorénavant communément admis que le genre est une construction sociale, il n’en reste pas moins que l’évolution nous a doté de quelques aptitudes à détecter très rapidement si une personne est une femme ou un homme – au sens mâle ou femelle - juste en regardant son visage (il y a notamment des études sur les primates à ce sujet). Ce billet tente de passer en revue les caractéristiques du visage qui nous permettent de classifier aussi rapidement ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les secrets du langage corporel féminin
Bonjour, les Tgirls ! Notre sujet brûlant de cette fin de semaine porte sur le langage corporel féminin. Ce langage corporel a une très forte influence sur votre Passing car c'est une grande partie de l'image féminine que vous renvoyez. Pour rappel, le langage du corps se compose essentiellement : de la posture, des gestes, des expressions faciales, et du contact avec les yeux. 1 - La Posture Je vais vous présenter les trois plus grandes différences entre la façon dont les hommes et les femmes se tiennent. 1.1. ...
LIRE L'ARTICLE >>
Automne en Normandie, c’est masculin féminin permis !
Bonjour Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ou quoi que ce soit qui vous convienne comme appellation, C'est beau l'automne en Normandie. Je l'ai sous les yeux à l'instant même et c'est très... normand. Mais c'est beau... Chaque année, un très bon festival culturel a lieu en Haute-Normandie qui s'appelle judicieusement "Automne en Normandie". Il remplace "Octobre en Normandie" depuis qu'il dépasse largement sur novembre. Pas cons ces normands. Cette année, le thème est: Masculin/féminin.  Ca interpelle, non ? Dans l'édito du président, on lit ceci: "Ce ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le sexe fort, c’est le sexe féminin !
Le sexe fort, c'est le sexe féminin ! Voilà une affirmation fort polémique qui nécessite quelques explications ... Il existe un phénomène génétiquement intéressant dans certaines régions de République dominicaine qui est très révélateur de l'évolution des identités sexuelles. Les Guevedoces sont des enfants nés apparemment femmes et qui plus tard (autour de la puberté) commencent à développer des caractéristiques mâles. Littéralement, guevedoces est un mot qui veut dire "testicules à douze ans". Les guevedoces ont des chromosomes XY, mais à cause ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 3 et Appel à contribution
Ce numéro de TransKind, la revue FtM, est consacré aux militantisme(s). Vous y trouverez plusieurs textes écrits par des militants trans, ainsi qu’une interview de Tom Reucher et un reportage photo sur l’Existrans de 2012. Pour le prochain TransKind nous recherchons des témoignages concernant le choix du prénom. Vous pouvez nous soumettre un texte sur ce sujet en respectant les consignes de soumission suivantes : • La longueur de votre texte doit être comprise entre 4000 et 8000 signes • Tous les textes doivent être ...
LIRE L'ARTICLE >>
ACTHE : Décision transphobe au TGI de Bobigny ?
Nous relayons cette information afin qu'elle soit diffusée le plus largement possible. Une fois de plus la Justice interdit à une MtF son changement d'état-civil, y compris le seul changement de prénom au prétexte que la requérante est encore mariée, faisant fi de la décision prise concernant à l'époque Chloé Avrillon. COMMUNIQUE DE PRESSE DU 9 AVRIL 2013 Décision transphobe au TGI de Bobigny ? Après les refus de changement d'état civil, un refus de changement de prénom. Invariablement depuis 8 ans, en réponse à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les hommes japonais découvrent leur côté féminin
Le Japon, c'est une culture qui célèbre le bushido, ou la voie du guerrier, un endroit où les hommes sont des hommes, des soldats, des sumo et des samouraïs. Mais aujourd'hui, de plus en plus d'hommes japonais cultivent leur côté féminin, avec une explosion des ventes de produits de beauté masculins ainsi que des jupes et des robes conçues spécialement pour les hommes. Les activités de travestissement deviennent de plus en plus commerciales dans une société qui était jusqu'à présent très rigide ...
LIRE L'ARTICLE >>
Premier courrier à mon prénom féminin
Changer de prénom? Facile (En Belgique) !
Se Travestir – Comment rendre votre visage plus féminin et améliorer votre «passing» ?
Les secrets du langage corporel féminin
Automne en Normandie, c’est masculin féminin permis !
Le sexe fort, c’est le sexe féminin !
TransKind n° 5
TransKind n° 3 et Appel à contribution
ACTHE : Décision transphobe au TGI de Bobigny ?
Les hommes japonais découvrent leur côté féminin

36 responses to Choisir un prénom féminin (si ce n’est pas déjà fait … ou en changer)

  1. Aurore a écrit le 5 août 2012

    Horreur voila Aurore! Lol
    Pour mon prénom, cela fait deja tres longtemps que je l’ai en tete, depuis mes année lycée. Pour moi, il est lié a l’energie solaire qui rayonne d’une lumiere d’or, et qui rechauffe la vie. Et aussi par le calme appaissant de l’eau (element que j’apprecie depuis toute petite…et par mes activitées sportive) donc… (eau – or).
    Elle est surement tirée par les cheveux, mais c’est la mienne propre que je me suis faite sur mon prenom!
    Et non pas celle trop courante du reveil d’un nouveau jour, un renouveau de la vie…. Mais je l’accepte aussi. Le soleil tourne autour de la terre, est donc soit caché (masculinite aux yeux des autres ) et brillant quand je suis moi et radieuse! Ambivalence des cycles?

    Et puis aussi je l’utilise quand je joue en ligne…depuis presque 8ans… Car dans les tag on peut mettre de jolie couleur! (en rose pale : aur….e et en en jaune or)

    Apres il ne relie aucune personne de ma famille, car a ma connaissance personne ne le porte!
    Je l’ai communiquer a ma cousine qui adore, et a une amie qui aime aussi. Elles ont meme changer mon ancien prenom dans leur repertoire de tel par mon nouveau. Cela m’a beaucoup touchée.

    Bise!

    Ps : suis la première? Hihihihi

    • Julie Mazens a écrit le 5 août 2012

      J’ai eu une collègue qui s’appelait Aurore. Très gentille et très dynamique … et très curieuse … tout comme toi LOL.

      Bravo, ce prénom te correspond et te rend très féminine. Kisss.

  2. Aurelie a écrit le 5 août 2012

    hihihi tellement vrai lol ce billet, pour ma part quand il as eu que je me trouve un prénom et bien c’est surement mon inconscient qui as du parler a ma place (aussi pipelette que moi ce dernier lol) j’y est trouver une sécurité, un câlin, une grande douceur, une complémentarité a mon identité. Ce qui donne pour info du prénom le lien suivant lol http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-FREDERIQUE.html
    trop cool cela me ressemble assez bien. ????????? pourquoi frederique ??? hahahaha parce que c’est mon prénom principale pour les curieuse Aurélie est juste mon deuxième prénom lol d’ailleurs sur le net vous me trouverais plus facilement en associant les deux prénom hihihhi bisouilles a toutes kissssss

  3. Julie Mazens a écrit le 5 août 2012

    Bon, comme Aurore me harcèle dans le tchat pour que j’explique d’où vient mon prénom … et histoire d’avoir la paix pendant 5 minutes (heu, 2 minutes …).

    Dans la période travesti compulsionnel, j’utilisais beaucoup le prénom de Louise et parfois même Louise Michèle. Déjà des accents de militantisme inconscients ? LOL. Je trouvais ce prénom particulièrement joli, d’un certain “age” et j’avais déjà inconsciemment des références à ma famille maternelle en tête (arrière grand mère).

    J’ai utilisé d’autres pseudos plus trash comme beaucoup d’entre nous. Mais je n’en suis pas forcément très fière car me rappellent trop la période où je cherchais frénétiquement le seul regard du mâle pour tester ma féminité.

    C’est en octobre 2011, lorsque j’ai fait mon coming out auprès de mon Agnès que nous avons baptisé ensemble “Julie” après avoir testé quelques prénoms. Nous sommes restés fixées sur celui là, Agnès était contente d’avoir une nouvelle “copine” avec ce prénom là.

    Pour le nom Mazens, ça c’est fait en deux temps. Assez rapidement après avoir baptisé Julie, j’ai décidé d’accoler un nom en m’apercevant qu’il y avait beaucoup de Julie dans notre communauté …

    J’ai d’abord choisi le nom de MAS non pas pour Jeanne Mas mais parce que mes grands parents maternels s’appelaient Mazens – nom qui en albigeois veut dire “habitant du Mas”. C’est mon grand-père qui m’a reconnu à ma naissance …

    Plus récemment, suite à mon coming out auprès de ma soeur début mai, j’ai décidé d’assumer complétement cet origine et de prendre complétement le nom de ce grand père.

    Bon il était temps aussi, il ne restait plus que 247 Mazens en France.

    Pour être complète sur le sujet, le nom Mazens ne plait pas trop à Agnès mais tant pis. C’est un choix très personnel dont j’ai besoin pour me construire.

    • lapeire a écrit le 11 novembre 2012

      Une brave femme qui vendait des jupons anciens sur ebay, me prit en affection, par …email … elle me donnait des conseils pour ma garde robe. Quand je lui ai demandé un prénom pour moi, elle me répondit:
      “juliette, c’est joli, féminin et çà fait Roméo et Juliette …”, aussitot j’ai pris Juliette qui est, peut-etre devenu, Julie, j’hésite encore …

  4. Aurore a écrit le 5 août 2012

    vouiiii !!! me manquais juste la période Julie !! je connaissais deja Mazens….
    ca a du bon d’etre curieuse !

    Je suis surprise que tu es eu plusieurs prenoms avant celui la, car pour ma part c’est le seul que je me suis choisie!

    j’en apprend un peu plus donc ! miciii !

    gros poutou pour tout le travail que tu réalises

  5. Aurelie a écrit le 5 août 2012

    Bravo aurore et bravo julie j’aime votre approche lol par contre que dire de son nom de famille ????? un choix judicieux ? ou un outils qui nous blesser certes j’y voit une importance identitaire mais dois t’on le mettre en visible sur le net j’ai peur que certain mauvais esprit s’en sert contre nous autant ne pas donner le baton pour nous faire battre lol alors voici je me devoille un peu de part mon papa c’est ALIGNIER et par ma maman EON ( et oui coïncidence lol) que faire dans les deux cas je me fais allumer lol

  6. Aurelie a écrit le 5 août 2012

    lol sur avec cette compression cela fait très lumière lol

  7. Nadine a écrit le 5 août 2012

    J’ai passé des années à me travestir sans (vraiment) choisir un prénom. Ce n’est qu’au moment de faire mes premiers coming-out et transition. Mais, à l’heure actuelle, je ne me rappelle plus la raison pour laquelle j’ai choisi Nadine. Peut-être, d’une part, pour le côté féminin comme tu l’expliques dans cet article, et d’autre part, parce que c’était un prénom que j’ai souvent entendu tout au long de ma vie. De plus, cela me rappelle une chanson de mon adolescence ‘Hello Nadine” de Mungo Jerry. Il y a aussi la chanson ‘Nadine’ de Chuck Berry. Quand j’ai racheté des vêtements sur eBay, j’ai vraiment et agréablement surprise de voir que mon premier paquet m’avait été envoyé par une Nadine et que j’ai pu voir comment elle avait signé avec son prénom. Depuis, j’utilise toujours sa manière d’écrire la première lettre ‘N’ en majuscule.

    Quand à mon alias Grenadine, autant ici que dans d’autres forums, c’est un jeu de mot de entre ‘Grrrrrrr’ et ‘Nadine’ qui donne une boisson sucrée.

    J’ai bien essayé d’utiliser un nom de famille différent, j’ai trouvé que phonétiquement parlant, Chauveau collait assez bien avec Nadine. Mais je ne l’ai jamais utilisé. Sur Facebook, j’ai utilisé un nom de famille d’une chanteuse que je n’aime pas, puis j’ai mis autre chose en correspondance avec le département où j’habite. En plus, je pense que se choisir un nouveau nom de famille ne me semble pas adéquat, notamment pour le changement d’état-civil car il ne sera pas pris en compte.

    Nadine

  8. Alixia a écrit le 5 août 2012

    j’aurai eu un peu de mal a transformer “rainier” au féminin, j’ai préférer faire un mix entre Alicia et Alexia, tout en sachant qu’Alixia existe et qu’il fait parti des prénoms rares tout comme Rainier.
    sinon me suis choisi un 2eme prénom qui ne fini pas par ” a”, loll, c’est un vieux prénom occitan.
    en sachant que Rainier seras dans mes prénoms sur mon CEC.
    sinon, comme dit sur FB, donc si j’en déduis ce qui est écris ci-dessus, je suis un travesti, loll, je dois vraiment être un drole de travesti alors, et oui, pas de robe ou jupe ou si peu, pasde chaussures dite féminine, pas de maquillage, ni de bijoux, pas de coiffure stéréotypé ou de perruque coupe femme. une bonne grosse tete de mâle et pourtant, la chose la plus étrange, c’est que partout ou je vais ou ne me dis pas Mr mais bien madame, bizarre.

  9. Kaya a écrit le 6 août 2012

    Coucou

    DOnc pour ma part et ce qui est de l’ histoire de mon prénom, je m’ étais décidé sur celui de Kaya, assez rare, épicène et qui me plait aussi beaucoup.

    Puis, je me suis dis que je devrai prendre comme prénom celui que ma mère m’ aurai donné si j’ étais née directement comme il faut. Je lui est donc demandé et sa réponse est d’ un total refus à me le communiquer cependant j’ ai réussit à feinter à la savoir avec mon père, ma mère croyant mon père peut être atteints d’ Alzheimer ^^. Ce prénom là serai donc celui d’ Emilie, mais je ne pourrai pas le porter d’ un certain point de vue qui m’ est personnel. Aussi, lorsque je demandais à ma maman le prénom qu’ elle aurai voulu me donner, je lui disait que c’ était Audrey, me répondant négativement mais disant tout autant que cela m’ irai très bien et vu son sourire je le prenais pour argent comptant.

    Troisièmement, un autre prénom, Aliyah, est un prénom que j’ affectionne énormément et qui me démange de plus en plus de le prendre à titre définitif car il me correspondrai pour beaucoup de raison et la première celle du coeur.

    Pour autant, parmi les trois je n’ arrive toujours pas à me décider et je pense mettre les 3 sur ma carte d’ identité lors de mon changement d’ état civil. Reste à savoir lequel je prendrai en principal.

    Affaire à suivre …

  10. joanna a écrit le 8 août 2012

    coucou a tous voila. j’ai choisi mon prénom féminin déjà lia long tant a mon adolescence suite a la mort de mon copine sai pour sela pour quelle reste avec moi dan mon ceur son prèmon joanna mais avoir un prénom féminin et le choisirez sa i le debout de ma transition bisous les girls

  11. Alexandra a écrit le 8 août 2012

    Pour ma part, à 4 ans je sentais que je n’étais pas à ma place sans arriver à mettre le doigt sur ce qui me faisait me sentir si décalée par rapport aux garçons. Je me sentais confusément fille sans pouvoir le formaliser.
    À 8 ans, j’ai formalisé et fixé d’un coup le fait d’être une fille, et comme dans le même temps passait la série Cosmos 1999 dont j’étais fan, et que je m’identifiais fortement à Sandra Benes, j’ai choisi à ce moment-là Alexandra qui est le prénom racine de Sandra. Donc… Ca met sacrément en berne l’article. Oups !

  12. Corinne HESTIA a écrit le 22 décembre 2012

    Et bien moi, je voulais que ce soit mes parents qui décident. Comme il y a plus de prénoms que de saints (et de jours dans l’année) … j’ai choisi le prénom féminin de ma fête …. 18 mai = CORINNE ! youpi, j’adore !

  13. Solange a écrit le 4 janvier 2013

    Moi ce fût un choix de l’inconscient, mais je me retrouve beaucoup dans ce que décrit le site :
    http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-SOLANGE.html

  14. Lauréana heels a écrit le 14 février 2013

    Découvrez Gratuitement quels prénoms sont faits pour vous ou votre futur bébé !!

    Signification du prénom Laureana
    Etymologie : Couronnée de laurier (latin). Prénom basque.

    Fête : 10 août

    Donnez une note à ce prénom :
    Note de 8.6 après 5 votes
    Tout le classement des prénoms

    En anglais meaning of name Laureana
    En espagnol significado del nombre Laureana

    Genre : féminin,fille

    Origine : espagnol

    Numéros :
    Comment interpréter ces nombres ?

    Partagez cette page :
    Share on facebook Share on email Share on twitter Share on favorites More Sharing Services

    Qui sont elles ?

    Vives, courageuses et plutôt autoritaires, leur caractère est colérique. On ne peut pas dire qu’elles soient caractérisées par leur discipline ni leur souplesse… Laureana et Maemi tendent à s’imposer dans la vie et apparaissent souvent cassantes, voire hautaines et fières. Confiantes en elles-mêmes, elles auraient volontiers quelques idées de grandeur, d’autant qu’elles sont sensibles aux signes extérieurs de richesse. Ces tendances, alliées à une certaine volonté de réussir, leur font rechercher des routes d’envergure. Elles ne tiennent guère en place et se montrent actives et dynamiques. Pourtant, leurs résultats ne sont pas toujours à la hauteur de leurs efforts, car elles sont désordonnées et leur esprit est un peu brouillon. Ces femmes sont curieuses, touche-à-tout et passent facilement d’un sujet à l’autre, sans forcément aller jusqu’au fond des choses. Elles aiment le changement et tendent fréquemment aux remises en question, ce qui n’est pas sans quelques risques. Mais elles préfèrent cela à une vie routinière et monotone, qui les lasserait rapidement. Elles adorent leur liberté et sont des féministes acharnées: pour elles, l’émancipation féminine n’est pas un vain mot ! Par ailleurs, elles ont une certaine séduction et un appétit de vivre insatiable. Elles sont sympathiques et gourmandes et ont l’art de persuader que la vie est belle…Enfants Laureana et Maemi ont besoin de repères stables et d’une éducation stricte, car elles auraient facilement tendance à imposer leurs vues et leurs désirs en se montrant capricieuses, jalouses et possessives. Il serait bon de leur inculquer très tôt le partage. Il faudrait également développer leur sociabilité afin qu’elles ne soient pas trop égocentriques. Peu conciliantes, elles ont volontiers l’esprit critique et analytique, alors qu’elles sont elles-mêmes très susceptibles.

    Découvrez le prénom Laureana en chanson :

    Qu’aiment-elles ?
    Laureana et Maemi aiment plaire, séduire, parader et impressionner leur entourage. Voilà pourquoi elles sont sensibles à leur apparence physique et portent volontiers des vêtements de bon goût, ainsi que des bijoux. Elles recherchent chez leur partenaire le statut social, et peut-être la fortune. Pourtant, elles veulent avant tout fonder une famille, car la vie sentimentale est importante à leurs yeux… Elles apprécient un intérieur douillet et confortable dans lequel elles aiment recevoir en parfaites maîtresses de maison, qualité qu’elles aiment qu’on leur reconnaisse. Elles ne détestent pas non plus l’aventure, les voyages et le changement.

    Laureana,retrouvez votre avenir amoureux en consultant nos services de Voyance par téléphone

    Que font-elles ?

    Les professions en liaison avec les chiffres et la finance sont susceptibles de les attirer, surtout si elles sont nées un 8, 17, 26, ou possèdent un chemin de vie 8 (comptabilité, banque, gestion, affaires, commerce), les professions où la mobilité est nécessaire, surtout si elles sont nées un 5, 14, 23, ou possèdent un chemin de vie 5, les professions médicales ou paramédicales, surtout si elles sont nées un 6, 15, 24, ou possèdent un chemin de vie 6, les professions à caractère créatif ou en liaison avec le domaine de l’esthétique (architecture, décoration, sculpture, couture, coiffure…).
    Bon !!!! Des choses sont vraies et d’autres moins…. A suivre pour celles qui apprendront a me connaître
    En faite c’ parti tout simplement que mon prénom masculin est Laurent et que Laurence me paraissait trop simple pour moi…. Puis c’ parti sur Lauréana une marque de chaussure mode urbaine et très accessible, car en faite mes “chaussons” sont des chaussures de fille, ma passion j’suis très souvent en pantalon mais toujours en chaussure a talons d’où mon nom d’famille heels en anglais “talons” voilà !!! J’m Lauréana Heels c’ international c’ moderne, actuel et j’y suis habituée maintenant. Cela me représente bien et je ne pense pas que l’faite qu’il finisse par a m’soit préjudiciable et même si cela était l’cas, je l’assumerai, de toute façon je doute que j’finisse mes jours en France alors c’ certainement l’destin qui m’a fait choisir c’nom et prénom très international
    Voilà, c’ mon premier post sur txy !!! Super !!!

  15. Shalin a écrit le 25 février 2013

    Je n’avais pas vu ce sujet alors que j’avais sollicité Julie pour qu’elle modifie le mien voici quelques mois déjà.

    On me connait exclusivement sous le prénom Lumena [Louména] aussi bien en virtuel qu’en réel et comme cela justement est précisé sur l’article, c’est uniquement par pulsion que j’ai trouvé attirance vers celui-ci. Son origine ? Il s’agit du prénom d’une fille que j’avais croisé au collège. Lumena s’avère être une étiquette faisant référence à ce que j’avais imaginé de la féminité en me cachant derrière des fringues dont les centimètres de sont avérés trop courts pour les prétentions que la fille s’est mise à exprimer au fur et à mesure que je me suis permise de la faire exister. J’ai pensé au jour où j’en parlerai à ma famille et leur sortir Lumena, je l’avoue, cela m’a paru complètement impossible tant ce prénom fait désormais office de déguisement dans mon esprit. Alors, pour y remédier, j’ai pris la peine, un après-midi durant, de réfléchir posément sur le prénom qui me correspondrait le mieux et mon choix a fini par se poser sur celui de Shalin [Shaline].

    Alors oui ! ça finit par “in” (lol) et plus par “a” mais ce prénom possède pour origine celle de mes racines en plus de l’esthétisme sonore que je lui trouve. C’est aussi et surtout un point commun avec mon histoire, ma vie et qui supplante ce conflit que j’ai toujours entretenu avec mon physique de garçon car on ne peut changer d’où on vient. A l’instar de celui que je porte depuis ma naissance, ce prénom aussi est peu répandu. Il est un peu comme un pansement (puisque ça reste une étiquette tant qu’il n’est pas officiel) à ce flot de questions quant au pourquoi je n’ai jamais considéré ressembler aux autres garçons et est une cicatrice pour me permettre d’aller de l’avant.

    Shalin signifie littéralement plant de coton et c’est désormais mon prénom ^^

  16. Celyne a écrit le 2 mars 2013

    misère de misère… pleurs, sanglots et lamentations… encore tout faux…

    à force de lire les forums du site (parce que, nouvellement inscrite, faut bien voir où l’on met son 43 fillette…), je commence à me demander si mes presques 55 ans (eh oui!) de trv m’ont servis à grand’chose…

    les cheveux… attention à la longueur… faut coller à son âge!
    les ballerines… ça boudine!
    le noir… ça le fait pas !
    les prénoms en “*a” ou en “*ine” … voir plus haut dans l’article… (compulsion ou fantasme…)

    j’ai été Annhya, Monalisa puis de nouveau Annhya sur un autre site… pendant des années… maintenant Celyne (mon tout premier prénom, époque préhistorique-minitel)… j’adore plus les ballerines qui boudinent que les talons aiguilles et le noir… ah! le noir… en plus ça rime avec “placard” !

    il faudrait un jour dresser le/un “portrait-robot” du T* (on met ce qu’on veut derrière le “*”)…

    Celynannhya…

  17. Chloé a écrit le 3 mars 2013

    Ben j’sui pas dans la merde moi !!! sa fini par ine sniffff !!!
    Mais peut-être doit-je trouver un autre prénom. Lequel me conviendrait le mieux d’après vous?

  18. vanessa a écrit le 3 mars 2013

    Le prénom de Vanessa s’est imposé de lui meme car toutes les Vanessa que je connaissais affichaient cette féminité que j’affectionnais.J’ai toujours aimé les prénoms finissant par”A” depuis toute petite et j’ai meme appelé ma fille Cassandra.Les années passant,je me suis aperçu que beaucoup de “T” avaient cette terminologie et j’ai voulu bien souvent changer mon prénom mais il n’y avait rien à faire,je revenais toujours à Vanessa.
    Finalement,j’ai décidé de le garder car ce prénom est somme tout banal,commun et passe partout;tout comme moi.

  19. Celyne a écrit le 3 mars 2013

    http://jcgl.ovh.org/documents/Prenoms.zip

    et avec une petite expression régulière pour extraire et supprimer ceux en *ine et les *a… on devrait avoir le choix !

    allez, je rigole !

  20. clara a écrit le 3 mars 2013

    Hello a tou-te-s 😉
    pour ma part, j’ai 3 raisons sur mon prénom.

    la premiere, c’est que j’aime beaucoup se prénom “Clara”, je le trouve jolie, simple a retenir, et pas compliquer a écrire lol

    la seconde, c’est lier a ma date de naissance, qui est le jour de la sainte Claire, et la Sainte Clara.
    ça me permet en moi (et c’est peux être débile en sois) mais de rester attaché a ma naissance, et au choix de mes parents.
    c’est pas leur rendre hommage, mais dans un sens les respecter, et ainsi, malgré le faite de ne pas etre née comme je devrais, et avec un prénom féminin.
    enfin sa me rattache a tous ça lol

    et le troisième?

    ben c’est juste lier a une personne (public) que j’adore par sa beauté, et aussi par ça force de caractère dans ses profession, et sa carrière, qu’elle a bien décidé et prise en main seule.

    c’est personne c’est………………(vous avez trouvez? lol)…………………..

    Clara Morgan

    Voilà pour ma part d’ou viens mon prénom 😉

  21. Chloé a écrit le 3 mars 2013

    Moi pour le moment je suis en doute avec mon prénom féminin. J’ai poster un sondage avec tout les noms qui me plaise sur ma page facebook publique pour que mes amies est mes fans m’aide a choisir.

  22. Amandine a écrit le 21 mars 2013

    Amandine parce que c’est assez contemporain de l’epoque ou je suis née…ou plutôt a ce moment c’etait relativement a la mode. de plus c’est un prénom a consonance francaise au meme titre que mon prénom de naissance. sa peut paraitre bête mais c’etait important pour moi. puis tiffany sa allez bien 5 Minutes hein!

    enfin, j’aime ce prenom. qui apres recherche me correspond plutot bien.
    enfin, tout mes amis m’appelle comme sa! alors j’ai plus le choix xD

  23. Bérénice a écrit le 20 mai 2013

    Et bien, j’ai choisi mon prénom sur un coup de coeur. C’est un prénom qui m’a toujours plu à tous les niveaux. Je n’ai jamais connue de Bérénice mais si j’avais eue une fille, je l’aurai baptisée comme ça. Et après avoir été découvrir sa signification, je suis complètement bluffée de la façon avec laquelle il reflète tant ma personnalité.
    C’est un signe ça! C’est sûr.
    Vraiment heureuse de ne pas m’être trompée. C’est complètement dingue!
    Très bel article comme tous ceux que j’ai pu consulter jusqu’à maintenant d’ailleurs.
    Je vais peut-être vous paraître complètement cinglée mais je suis super heureuse à la limite de l’hystérie!!!!

    • Julie Mazens a écrit le 20 mai 2013

      aie … quand je disais à @alexandra que nous étions contagieuses … 😀

      prends soin de toi. Bisous

      • Bérénice a écrit le 20 mai 2013

        Tu peut pas savoir à quel point j’ai la frite ce soir!!!(Enfin si j’imagine :-P) Complètement éxcitée j’arrive pas à effacer ce sourire!!!!
        Bises à vous Merci d’être ce que vous êtes.

      • Alexandra a écrit le 20 mai 2013

        D’toute façon le “chui heureuse” est une marque en copyleft. Hihihihi !
        En plus maintenant faut lui accoler “appartement”, “travaux”, “blablabla”, “chui heureuse”, “aspirine”.
        Hihihi !
        Vraiment… Heureuse ! Pour toi Bérénice. :-) Nous avons cette chance de pouvoir choisir notre prénom. Ce n’est pas donné à tout le monde et ça fait plein d’jalouses et d’jaloux !

  24. Alice Del Dongo a écrit le 20 mai 2013

    Au bureau certaines personnes m’appellent Alice.
    Pourtant elles ne connaissent pas ma 2e vie…
    En fait, c’est le nom d’une application informatique dont je m’occupe !
    Ca vient de là donc, principalement.
    Je m’était inscrite lors d’un précédente crise de féminité (il y a quelques années) sur homme fleur sous le pseudo Alicia.
    Vous avez dû aussi passer par là : les prénoms en “a” !
    Lors de ma dernière crise, plus poussée, j’ai voulu quelque chose qui fasse moins… enfin plus… enfin vous voyez, quoi ! Ce serait donc Alice et plus Alicia.

    Comme il y a beaucoup d’Alice, je voulais ajouter quelque chose. Alice94 ou AliceTV, c’est nul ! désolée s’il y en a !
    Il me fallait plutôt un nom de famille, surtout si je devais avoir une vie sociale.
    Il fallait aussi que quand je google “prénom nom” je ne tombe pas sur un tas d’homonymes.
    Alice Ventura, y en avait plein… Alice De La Vega, pareil… j’en passe et des meilleures… Oui vous avez vu, des noms en “a” !
    Il y a un personnage dans la chartreuse de Parme de Stendhal, un M. Del Dongo qui a mon prénom d’homme, qui rime avec Alice (ça tombe bien).
    Pas d’Alice Del Dongo sur google. Mon nom était tout trouvé !

  25. djean klodine a écrit le 3 février 2014

    Bonjours , Aprés de nombreux mois d’hésitation Lors de ma première sortie transformée en femme , j’étais tellement magnifiée par mon apparence que je n’ai pas pensé un seul instant à savoir quel prénom je pourrais utilisé .. pour la bonen et simple raison que lors de cette première sortie je n’avais pas prévue de rencontrer qui que ce soit et encore moins que l’on me demanderait mon prénom !!! Et bien ce fut ratée , car portée ma ma magnifiscience je toquais vers 1 heure du mat dans un cabaret de la croisette à cannes et l’ouvreuse me demandit comment je m’appelais !!! Alors jai été au plus préssé et au plus simple ”Klao-dhia” en référence à la partie féminine de mon vrai prénon qui est Jean Claude !!
    Ce prénom Klao-dhia m’a suivi pendant plus de deux années et correspondait à l’image scintillante des stars des années 60 a travers lesquelles je me véhiculais .. Par la suite avec mon évolution au féminin de plus en plus profonde et moins flashi je fus baptisé par une célébrité de saint Tropez ”DjeanKlodine” soit raport avec Jean-claude … Ce prénom me va comme un gant et si un jour j’ai l’occasion de le faire officialiser sur les papier d’identité se serait magique … voilà je rêve encore !! encore et toujours !! Bises

  26. Michèle de Guernhir a écrit le 31 mars 2014

    coucou

    pour moi c’est comme émilie , sauf que je n’ai pas eu à le demander toute mon enfance j’ai entendu : ” si savait été une fille saurai été michelle ” (dans le texte )
    le privilège de l’age vue que je suis née en 53 ( bon ca va ! pas 1853 non plus ) et qu’a cette époque pas d’échographie donc les parents avaient 2 types de prénoms.
    je l’ai juste écrit michèle , mais ca c’est mon sale caractère de bretonne trouvant qu’écrit avec e-l-l-e ce n’est que le féminin de michel masculin.

    autrement j’avais questionné mon entourage ( proche affectivement ) et le plus ‘potable’ était laurina , déclinaison de laurent ( bhein oui il en faut ) mais bof et puis comme je l’ai lu ca termine en A (lol)

    par ailleurs , sans vouloir donner de lecon , ni critiquer : Celyne et tous ces prénoms à l’écriture dénaturée font bizarre et généralement les gens pensent danseuse de cabaret . peut être est de ca dont tu a à souffrir l’orthographe du prénom pas de ton image

  27. Michèle de Guernhir a écrit le 2 avril 2014

    pour le nom , je n’en ai pas changé.

    il y a bien plusieurs étiquette sur ma boite à lettres mais seules les deux avec les prénoms officiel et le mien sont vraiment utilisés.
    j’ai pendant un temps essayé ‘ De Guernhir ‘ wouah !!! ou je suis allée cherché ça ?
    simplement dans ma généalogie et ça me plaisait sur le moment de montrer le peu de noblesse (bretonne ) que j’ai en moi ; mais même les bretons me demandaient d’épeler donc ça m’a “saoulée’

    puis je me suis dit ” est-ce que j’en veut tant que ça à mes parents pour changer de nom ?”
    et finalement non . ils ont fait ‘au mieux’ sans vraiment savoir , ni comprendre . soit ! ils n’ont rien fait ‘pour’ mais avaient-ils compris , avaient-ils les moyens de comprendre ? je ne le pense pas .
    maintenant il nous ai facile sur une requête dans internet de trouver 1000 réponses à nos interrogations , des points de vue , des échanges et tout ce que l’on souhaite pour se forger une opinion ; mais avant ? tout ce grand cirque n’existait que lorsqu’il passait avec tambour et trompettes dans la rue.

    j’ai gardé mon nom par respect de m’avoir préservée malgré tout ; car hormis que j’ai été un enfant bizarre ( mais à qui ma mère à appris à tricoter et coudre qd même ) je suis très équilibrée et si je n’ai jamais eu la possibilité de m’identifier vraiment ils m’ont inculqué des tas de choses qui me permettent de m’identifier , d’être fière de moi , de dialoguer sans honte avec qui que ce soit sur quoi que ce soit et c’est déjà pas mal

    le reste c’est à moi de l’écrire
    nota : après il y a internet et les formulaires d’inscription inquisiteurs ou en général je mets le minimum et un peu n’importe quoi car s’identifier et être identifiable OK se mettre ‘à nue’ non sachant qu’il n’y à rien de plus indiscret que le net.

  28. Sarah G. a écrit le 9 avril 2015

    J’ai été voir sur le site énoncé dans cet article pour en savoir plus sur le prénom que j’ai choisi (et que j’ai toujours aimé, pour tout dire si je pensais à un nom féminin c’était celui la et aucun autre) et celui que j’ai en tant qu’homme.

    J’ai été étonnée dans un premier temps que mon prénom d’homme avait la même origine que celui de femme et j’ai encore été plus ébahis quand j’ai constaté que les deux descriptions ne se trompaient pas sur un seul point…

    A vrai dire, j’ai même pleuré (vrai de vrai) en lisant la description de mon prénom féminin, car…il ne se trompe absolument sur rien, j’ai eu l’impression que quelqu’un avait enfin su qui j’étais réellement, au plus profond de moi (ce que je trouve que personne n’a réussi jusque la, parents y compris), et ça m’a bouleversé de voir que ce prénom que j’avais toujours adoré me caractérisait à ce point.

    M’enfin, l’ironie de la vie, ce n’est pas la première fois que je pratique…

    • yukarie a écrit le 9 avril 2015

      moi aussi je suis allée voir la signification du prénom. j’ai longtemps hésité avec d’autres prénoms comme Julie, Juliette ou Jade que j’aime beaucoup, (le J correspond à mon prénom masculin, plus facile pour les signatures ou autres) .
      En finale, bien que mon prénom soit très exotique, c’est la description du caractère qui m’a décidée car c’est celle qui me plaît le plus.

      • Sarah G. a écrit le 9 avril 2015

        Moi c’est un prénom qui m’a toujours plus dans mon coeur depuis la tendre enfance (souvenir d’une voisine qui avait 2 ans de plus que moi et qui était, je le pense encore, un véritable ange et qui s’appelait ainsi), et l’ironie étant qu’il me correspond…parfaitement, sans aucune fausse note. ^^

        Et d’ailleurs l’origine éthnique de mes deux prénoms est la même, ce qui est aussi une coïncidence.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -