Photo du profil de Cand

by

Mes premières vacances full-time en fille !

14 août 2012 | Tags: , , , ,

Coucou les filles !

Hier matin, après une nuit de navigation, le voilier bien amarré à Port Médoc, j’ai raccompagné mes ami-e-s jusqu’à la voie ferrée.

Je me suis retrouvée seule et triste avec une pitoyable perspective : repasser en mode garçon. Beurk ! Je l’ai fait : enregistrer le voilier à la Capitainerie, prendre une douche dans les sanitaires pour hommes, nettoyer le bateau puis errer comme une âme en peine. Re-beurk !

J’étais fatiguée et triste. C’est difficile d’atterrir au retour de merveilleuses vacances.


Le dimanche 29 juillet, je suis allée chercher mes ami-e-s au tram de Bordeaux. Il y avait Philippe, Arnaud, Jeanne et Charlotte. On a largué les amarres en fin d’après-midi et on s’est dépêchés de descendre la Garonne jusqu’à Lamarque (un petit embarcadère pour le bac entre le Médoc et Blaye). Là, j’ai jeté l’ancre et je me suis speedée pour mettre le zodiac à l’eau car je devais prendre Anne à l’embarcadère. Pendant ce temps, tout le monde s’affairait pour préparer l’apéritif et le dîner : huitres, crevettes, magrets, cèpes, fromages, gâteaux. Au retour, comme j’étais en tenue sportwear, je me suis changée parce qu’il était important d’être belle : on fête mon anniversaire ! Champagne ! Vin blanc ! Vin rouge ! J’étais archi-saoûle ! On a mis la musique à fond et on a dansé sur le voilier jusqu’à épuisement ! C’était juste gé-nial !

Le lendemain, j’ai ramené Anne à l’embarcadaire. Le gardien du bac m’a souri quand j’ai mis les gaz pour repartir. On a rangé le voilier, levé l’ancre et c’était parti pour l’aventure !

Je ne peux pas tout vous raconter. Je risque de trop vous saouler. Juste dire qu’il ne s’est pas passé une seule journée à vide, que c’était tout le temps merveilleux, qu’on s’entendait hyper bien, que c’était mes plus belles vacances. On a jeté l’ancre dans une petite plage sauvage pour se baigner, bronzer et se reposer. On est parti le soir pour une belle navigation de nuit et j’ai mouillé devant la plage des Saumonards, à l’île d’Oléron. On a navigué à fond par bon vent pour dormir derrière l’île de Ré. On a ramé pour sortir des perthuis et rejoindre les Sables d’Olonnes. Là, on a bu l’apéro avec le guitariste de Pierre Perret (ça ne s’invente pas !) et même que je lui ai joué deux chansons. On a mangé du homard flambé au cognac. C’est moi qui ai tué les homards en les plongeant dans l’eau bouillante (avec Miles Davis à fond pour ne pas les entendre couiner). On est parti au petit matin pour l’île d’Yeu mais comme la mer était très mauvaise, Charlotte et Arnaud ont vomi (surtout Arnaud, il était livide tout le trajet – un mort-vivant – il me faisait trop de la peine parce que rien ne peut arrêter le mal de mer, il faut subir jusqu’à destination). On a visité Yeu. On a passé des heures à la terrasse d’un café à rire, à checker nos mails, à regarder les garçons (j’en connais même qui n’ont pas arrêté de les prendre secrètement en photos, hum hum).

Pêle-mêle, quelques souvenirs. Qu’est-ce qu’on a mangé ! et bu ! mais attention, pas n’importe quoi : du champagne, des bordeaux grands crus, du cognac 20 ans d’âge … J’ai adoré les voiliers entassés dans le petit port Joinville : à partir de 16h, personne ne pouvait plus sortir ou entrer. Archi-complet ! Jusqu’à 6 voiliers à couple ! J’ai adoré le vieux monsieur du voilier à côté qui demande à Philippe de frapper une amarre … mais comme il était perdu, il a fallu que je le fasse … le vieux monsieur me regarde interloqué puis sourit et dit “Oh you are the sailor, I’m sorry”. Une meuf capitaine, c’est pas courant. J’ai adoré la gentillesse des gens, tout le temps et partout.

Quand même, une galère. On était en vélos pour faire le tour de l’île d’Yeu. Je papotais avec Arnaud et soudain, mon chapeau s’est envolé. Je ne sais pas mais j’ai dû faire une bêtise. Bref, je suis passée par dessus mon vélo et je me suis écrasée sur la route. J’avais mal partout mais surtout aux poignets et je saignais du menton. Comme j’arrêtais pas d’avoir mal et qu’un bras ne pouvait plus bouger, on est parti pour l’hôpital. Heureusement rien de cassé mais à l’heure où j’écris, j’ai encore le bras tout coincé. Le bon côté de l’affaire, c’est que cela m’a permis de vivre les complications de passing et de papiers. Chez le premier médecin de ville, la secrétaire a appelé les urgences en disant : “je vous envoie un monsieur qui s’est peut-être cassé le bras !”. Et elle a répété 4 fois “monsieur”. Pourtant, j’étais habillée comme ça :

Vous en voyez souvent des mecs avec des robes en lin et un chapeau à foulard, vous ? Quelle nuche ! Ensuite, elle me demande mon nom. Je dis. Elle me demande mon prénom. Je dis Candice. Non mais !

Attendez le meilleur ! donc, on part pour les urgences (500m à pied, c’est l’île d’Yeu !). J’étais super inquiète. J’allais encore me faire griller, passer pour n’importe quoi, peut-être me faire moquer. J’arrive. L’infirmier me sourit et dit “Bonjour Madame”. Il prend mon nom et tout ça (je dis Candice) puis le médecin arrive qui m’emmène à la radio. Il me fait super mal (c’est l’horreur la radio) puis m’annonce que ouf, j’ai rien de cassé. On retourne voir l’infirmier pour les formalités. Là, Arnaud me glisse : “j’ai donné ta carte Vitale, il est au courant, pas de souci”. Merci Arnaud ! Mais le médecin, lui … ne savait pas ! Lorsqu’il veut faire l’ordonnance, il regarde l’écran de l’ordi et lance : “Mais ! y’à un problème Madame là, c’est pas la bonne carte !”. L’infirmier anticipe et dit vite ” si si, c’est bon, c’est la bonne personne, ne vous inquiétez pas. C’est bien Elle”. Le médecin ne comprend toujours pas et insiste : “Ah non, regardez, c’est un homme sur la carte, ça ne colle pas”. Alors, je dis : “si si c’est bien moi, c’est juste que je n’ai pas encore changé de prénom”. Silence. Pis, il a repris son ordonnance. Tout était rentré dans l’ordre. Ils se sont montrés adorables, charmants, prévenants, jusqu’à la fin de la consultation. J’ai même eu mon “au revoir Madame” en partant. Arnaud m’a dit que l’infirmier était super ennuyé parce qu’il était bien obligé de mettre mon prénom de garçon sur l’ordonnance et c’est pas correct !

J’aurais trop de trucs à raconter. Il a bien fallu rentrer. Nous sommes partis vers midi sur une mer calme et belle. On a atterri le lendemain matin vers 5h, le vendredi 10 août, à Port Medoc.

Ce matin, je me suis épilée puis je suis partie me doucher. Pas envie de me forcer. Alors, j’ai choisi les sanitaires des dames. Je me suis faite un petit brushing. J’ai mis mon short préféré et j’ai superposé deux tee-shirts. J’ai mis un peu de mascara, de la BB crème et du blush. Je suis partie au village faire les courses. Le boucher m’a dit : “Bonjour Madame …”. On a papoté puis il a dit : “Au revoir Madame”. Pareil à l’épicerie. Pas envie de me forcer.

Biiiises,
Candice


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Comme une gamine devant un gâteau au chocolat :) – avec Ester chez Make Up For Ever à Rue Des Francs Bourgeois.
Lorsque que l'on est travesti ou transgenre et que l'on veut sortir et comme le mentionnait Ester dans un commentaire, il est très important de "choisir son public" : des lieux à certains horaires sont plus tranquilles pour vos premières sorties que d'autres. Et il est important d'y aller crescendo dans les difficultés. Nous vous avons donc mijoté un programme en dix sorties, essentiellement en journée, de difficulté progressive et sans prise de risque inutile, pour que au fil de ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
Fuijeda envoyé spécial au Queer Conférence !
Un petit retour sur ma soirée du Jeudi 7 Fevrier au Girofare sur la conférence « WHAT’S QUEER ? » Je ne vais pas parler, ici, du contenu de la conférence mais de la soirée en elle même. Tout d'abord un grand bravo au maitre de conférence qui a très bien assuré. Et ensuite je suis hyper content d'avoir enfin pu rencontrer les têtes qui sont "amis" avec moi sur Facebook, des voix entendues qu'au téléphone et des personnes totalement inconnues. J'ai donc pu, enfin ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Je suis allée voir une amie en Nida pour la première fois chez elle. Et sa fille m’a fournit un grand moment de bonheur qu’elle  m’a dit une fois rentré chez moi. Sa fille a demandé à sa mère quand je suis partie si je n’étais pas la sœur de mon il. Mon amie explique à son enfant la situation, qu’elle comprend et rajoute qu’elle me trouve belle. Ce n’est pas grand chose, mais super important pour moi. Quand mon amie m’a dit ...
LIRE L'ARTICLE >>
Alexis HK – Coming Out
Juste une belle chanson qui parle de se dévoiler … http://www.youtube.com/watch?v=itdlVN6jLm8 J'aurais dû prévoir Qu'il ferait un peu chaud Pour mettre des bas noirs Et mon long manteau de biche Ma jupe est étroite Ma démarche est bizarre On dirait que je suis Nominé pour les césars Je me suis fait Belle belle belle Pour aller les voir Je remercie toute l'équipe De la gare Saint-Lazare Gentils machinistes Au doux accent du Gard Qui m'ont permis De prendre le train du mois d'août Je m'en vais déverser les flots De mon coming out Je suis un garçon Sensible et réfléchi En grandissant je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un inattendu prince charmant
Il y a une quinzaine de jours de cela, c'était un samedi, j'étais bien, il ne faisait pas très beau, on subissait les résidus du dernier cyclone Freda qui nous a fait la gentillesse de se transformer en dépression à quelques jours de son arrivée dans les eaux territoriales calédoniennes, pour finir en sale temps qu'on voit régulièrement sur la côte normande durant l'hiver (mais sans le froid!). J'ai donc décidé de rester seule chez moi et de me mettre "en tenue de combat" comme disent ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un nom pour la nouvelle association bordelaise
Coucou ! Comme vous le savez peut-être, l'association Mutatis à Bordeaux vient d'exploser. C'est pas une grosse explosion vue que l'activité n'était pas dantesque non plus ... même dire que ça vivotait, c'est presque exagéré .... c'était moisi quoi. Bref, une nouvelle assoc plus ouverte à toutes les tendances, plus capable d’accueillir convenablement toutes les personnes transidentitaires, est en train d'éclore. Seulement, nous cherchons un nom sympa, porteur, amusant, dynamique, accrocheur, ouvert, rassurant, convivial ... Si vous avez des idées de noms, ce serait vraiment ...
LIRE L'ARTICLE >>
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Je l’ai fait. Non,ce n’était pas un rêve ni un mirage. Je me pince une dernière fois pour une ultime vérification.Était-ce bien réel ? Il semble bien que oui. Oh, je n’ai rien fais d’extraordinaire mais pour moi, ce fut un pas de géant. J’avais envie de prononcer une phrase bien marketée du type : ”un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité”. Ce week-end, Léa est sortie pour la première fois. Léa, c’est moi. Comment ce fait si dérisoire peut il avoir provoquer tant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Si je suis entrée dans la prostitution, c’est parce que je suis transsexuelle. On m’avait dit que c’était le seul endroit où je pourrais rencontrer des trans. Je n’avais pas de famille, personne. J’avais 14 ans et je voulais me procurer des hormones. On m’a envoyée dans un foyer d’urgence pour les mineurs. J’en suis partie. Je dormais à la rue, je vivais chez les uns et chez les autres. J’ai commencé la prostitution au Bois de Boulogne. Je n’ai pas ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des conseils pour vos dix premières sorties en travestiE
Queer Day Bordeaux, un ptit compte rendu de Fuijeda
TransKind n° 5
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Les enfants sont merveilleux
Alexis HK – Coming Out
Un inattendu prince charmant
Un nom pour la nouvelle association bordelaise
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Myriam, transsexuelle et prostituée

7 responses to Mes premières vacances full-time en fille !

  1. Nadine a écrit le 14 août 2012

    Merci Candice de nous faire part de ses bonnes vacances sur l’eau ! Superbes vacances !

    Nadine

  2. Elodie Pam a écrit le 14 août 2012

    Le vélo serait-il plus difficile à conduire que le bateau?
    En tout cas ce sont de belles vacances
    Elodie

  3. Mlle Sawasdee a écrit le 14 août 2012

    Florence Arthaud et Ellen Mac Arthur ne sont plus toutes seules!
    Vive les filles de la marine 😉
    Bises

  4. joanna a écrit le 14 août 2012

    j’adore très belle photo candice on vois que tu heureuse bisous
    joanna

  5. Cand a écrit le 15 août 2012

    Coucou !
    Oui, des fois le vélo c’est plus dangereux parce qu’on ne se méfie pas !!! alors qu’en voilier, tu fais tout le temps gaffe.
    C’est clair Héline ! enfin, maintenant je rêve d’une belle croisière autour du monde … on l’appellerai “Par-delà la Trans-atlantique” !!!!
    Bises les filles

  6. rim a écrit le 21 août 2012

    belle vacance

  7. Karina LAGARCHE a écrit le 21 février 2015

    Super !! j’ adoooore ….
    Bises,
    Karina.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -