Thailande – Signe distinctif obligatoire pour les ladyboys

3 septembre 2012 | Tags: , , ,

A Phuket, les prostituées trans devront arborer un bracelet bleu, imposé par le ministère local du Tourisme. Ce dernier aurait été submergé de plaintes.

Les autorités touristiques thaïlandaises sont manifestement très à l’écoute des visiteurs étrangers, et même des amateurs d’escapades sexuelles. Elles ont ainsi répondu à des plaintes «massives» émanant d’usagers des bars à hôtesses de Phuket avec une nouvelle loi.

Dès le 1er janvier prochain, les transsexuelles qui y exercent devront arborer un bracelet spécial, de couleur bleue, rapporte le site AsiaUnknown. Objectif: permettre aux clients de les distinguer des jeunes femmes «biologiques» dès le premier coup d’œil.

Apparemment, beaucoup de touristes s’estimaient grugés en ramenant à leur chambre d’hôtel des jeunes femmes dont ils découvraient trop tard qu’elles étaient dotées d’un pénis.

Ni perles ni diamants
La mesure aurait provoqué un coup de colère dans la communauté ladyboy de l’île. Stigmatisante, elle est également hypocrite: la prostitution étant théoriquement illégale en Thaïlande.

Certaines ont également réagi avec humour, comme Coco: «J’aime bien les cadeaux, mais je pense que ce bracelet est vraiment laid, déclare-t-elle à AsiaUnknown. Il n’y a pas de perles ni de diamants – en plus, il est bleu. Est-ce que personne ne sait comment traiter une ladyboy? Monsieur Irty [le ministre local du Tourisme], que je connais bien, aurait au moins dû me laisser le dessiner…»

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Pas évident...
Bonjour à toutes, Revenue il y a peine trois semaines de ce fabuleux voyage, je tenais à vous faire part de mes opinions à travers cet article écrit à peine quelques jours avant mon retour sur la France. Trois semaines en Thaïlande... Un joli voyage, déjà fait auparavant par deux fois mais on ne s'en lasse pas. Et puis il faut avouer que le dépaysement est total pour un prix très attractif... Cela faisait cinq ans que je n'y étais pas retournée. Pas grand chose n'a ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
« Rencontre avec le troisième sexe » La Thaïlande compte 63 millions d'habitants dont 180 000 transsexuels, vingt fois plus qu'en France. Là-bas, on les appelle des « Katoeys », et la plupart semblent bien intégrées dans la société. Certaines sont mannequins, femmes d'affaires célèbres ou maire de leur village. Comment vivent-elles ? Comment sont-elles acceptées ? Si les Katoeys ont aujourd'hui leur place dans la société thaïlandaise, c'est notamment grâce à la religion bouddhiste, qui considère la transsexualité comme un destin, une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une publicité Ikea décriée par les katoyes !
Les Katoeys ou ladyboys sont des jeunes hommes thaïlandais qui subissent des transformations hormonales et/ou chirurgicales pour devenir des femmes. Ils représentent plutôt un troisième genre, à la fois homme et femme, et sont généralement bien acceptés dans leur pays, ne subissant pas les discriminations que peuvent supporter les transgenres, transsexuelles ou apparentées dans nos pays. L'association des Katoeys thaïlandais, la Thai transgender Alliance, a envoyé un courrier à IKEA pour se plaindre d'une publicité récemment mise en ligne par le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un soutien-gorge au royaume éclairé des Ladyboys
Alors que les pubs pour soutiens-gorge se font de plus en plus rares dans nos pays, une très jolie video pour un soutien-gorge Thaïlandais pour la marque de lingerie Wacoal Mood. Au royaume éclairé des Ladyboys, la chute n'est pas bien difficile à deviner mais ne boudons pas notre plaisir... Et puis le modèle est tellement joli ! Préparez les brumisateurs, il va faire chaud sur le site ... Voici l'œuvre : http://www.youtube.com/watch?v=aUArFxV_V5g Synopsis : Une publicité thaïlandaise pour un soutien-gorge push-up révolutionnaire qui se nomme ...
LIRE L'ARTICLE >>
Thailande : Une candidate transgenre se lance en politique
La Thaïlande est réputée pour accueillir une importante « communauté transgenre ». Pour la première fois, une candidate transsexuelle se lance en politique, et brigue le mandat de dirigeante du bureau provincial de Nan. Une première dans la politique Thaïlandaise Cela ne saute pas aux yeux, mais cette charmante politicienne en campagne, connue sous le nom de Yonlada « Nok » Sunyot est née de sexe masculin. Si elle remporte les prochaines élections dans sa très conservatrice province thaïlandaise, elle pourrait devenir ...
LIRE L'ARTICLE >>
Thaïlande bien-aimée
Nadine a raison : on va la regretter, la Thaïlande  - je pars en réalité demain, puisqu’après minuit, pas d’erreur, c’est déjà le lendemain… j’ai failli me tromper, heureusement que j’ai mailé à la compagnie… Voici la vue qu’on a depuis la salle de restaurant du centre commercial, snif, elle va me manquer, cette vue ! Mon opérée chérie dort tout le temps. C’est bien paisible, tout ça ! J’ai passé l’après-midi à la regarder dormir – tout en crochetant de la ...
LIRE L'ARTICLE >>
Bref aperçu de mon voyage en Thaïlande
NDLR : en complément du témoignage très complet d'Alexandra, voici le témoignage tout récent d'Elora. Coucou tout le monde, je me permets d'écrire ce long post pour vous donnez ma vision de la Thaïlande pour celles qui suivraient. Celles qui ont mon facebook ont pu le suivre en direct mais pour les autres, voici ma contribution. J'ai du arrêter mon traitement deux semaine avant de décoller. Étape dure car les aspects psychologiques sont assez imposants. J'ai eu peur pour un retour arrière (que j'ai ...
LIRE L'ARTICLE >>
QUEEN RAQUELA
%CODE1%Raquela est une transsexuelle - ou “ladyboy” - des Philippines qui rêve d'échapper aux trottoirs de Cebu City pour vivre un conte de fées à Paris. Pour réaliser ses rêves, elle abandonne la prostitution pour le business plus lucratif du porno sur internet. Son succès sur la toile lui permet de se faire de nouveaux amis : Valerie, une ladyboy qui vit en Islande et Michael, le propriétaire du site internet pour lequel travaille Raquela. Valérie aide Raquela à quitter les Philippines pour ...
LIRE L'ARTICLE >>
Txy et les médias
Chers amiEs, Plusieurs fois par mois, nous recevons des messages de sollicitations émanant de médias, principalement télévisuels, pour mettre en relation des intermédiaires, réalisateurs ou autres sociétés de production avec des membres du site. Je m'appelle XXX, je suis réalisatrice, et je prépare un documentaire pour une nouvelle chaine de la TNT (xxxxxxxxx), un documentaire consacré aux jeunes trans. Le but est de mieux faire connaitre cette problématique pour aider les plus jeunes qui se trouvent parfois en situation difficile. Je cherche ...
LIRE L'ARTICLE >>
La candidature d’une transgenre dénoncée
MONTRÉAL - Une candidate au concours de Miss Univers Canada 2012, Sophie Mokbel, s’oppose à la participation de la transsexuelle Jenna Talackova. De passage sur le plateau de Denis Lévesque, Sophie Mokbel s’est défendue de souhaiter que la candidate transsexuelle soit disqualifiée parce qu’elle représente une menace. «Sincèrement, moi qu’elle soit acceptée parce qu’elle est transgenre, ça ne me dérange pas. Il y a des filles qui ont subi d’autres chirurgies esthétiques, donc pourquoi pas.» «Par contre, elle a mal rempli le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Vision “trans-européenne” du transsexualisme en Thaïlande
Le bourlingueur en Thailande : “rencontres avec le 3ième sexe”
Une publicité Ikea décriée par les katoyes !
Un soutien-gorge au royaume éclairé des Ladyboys
Thailande : Une candidate transgenre se lance en politique
Thaïlande bien-aimée
Bref aperçu de mon voyage en Thaïlande
QUEEN RAQUELA
Txy et les médias
La candidature d’une transgenre dénoncée

6 responses to Thailande – Signe distinctif obligatoire pour les ladyboys

  1. Alixia a écrit le 3 septembre 2012

    bon, je vais dire comme sur FB ” putain de touristes”.
    vais aussi rajouter, je sais que certaines se disent du ” 3eme sexe”, qui sait, peut-être qu’a l’avenir vous, nous risquons de vous, nous retrouvez avec un signe distinctif extérieur en plus de la mention “X” ou “machin” sur les papiers. bien a vous si cela vous plait, sauf que si cela se fait, dites-vous bien que cela ne seras pas appliquer qu’a ceulles qui le veulent , mais pour tous le monde et ce, même si NOUS, on en veut pas de signe distinctif sur papier ou extérieur.

  2. Jeanne Swidzinski a écrit le 3 septembre 2012

    J’ai l’impression que les autorités thaï prennent les gens pour des imbéciles. Si l’on se risque à des relations sexuelles tarifées en Thaïlande, il faut bien se douter que ça risque d’être avec une trans? Ce serait la même chose si on se plaignait de la même chose avec une prostituée rencontrée au Bois de Boulogne.
    Ce qui me surprend, c’est qu’ils se plaignent parce qu’elle a encore un pénis alors que je sais très bien que la majorité des translovers souhaitent faire joujou avec l’entre-jambe de la dame et qu’une trans ayant été opérée ne les intéressent plus du tout!

  3. Nadine a écrit le 3 septembre 2012

    Je me souviens que, dans mes vingt ans, un collègue s’était enorgueillie que son frère, marin faisant son service militaire dans la marine nationale, ait tué une trans dans un pays du sud asiatique (philippines, indonésie). Essayant de défendre les trans, sans me dévoiler, je me suis faite rétorquée que les trans avaient des armes !!! Et que j’ai répondu que c’était pour se défendre, mais là je ne ma rappelles plus de la suite de la discussion.
    Donc, il est fort possible que certains touristes ayant été échaudés aient pu avoir la même réaction que celle du frère de mon collègue. Porter un tel bracelet sauverait-il la vie de certaines trans, j’en sais rien ? Toujours est-il que je considère ceci comme étant très discriminant !

  4. DustWind a écrit le 3 septembre 2012

    Un bracelet bleu … pour ne pas les gruger … les pauvres ne savaient pas a quoi s’attendre…

    Ce n’est pas plus tard qu’hier que j’entendais “gay fear reaction”/”trans fear reaction” comme réaction commune a ces bellâtres ( là je verse somme toute dans le fantasme ) qui ne peuvent pas assumer que la personne qu’ils aient séduite ( ou payée ) n’aient pas l’attribut attendu … mais dans le cas cité cela se termine par un meurtre ou une violence, un procès et une défense ( dont je n’ai pas cité le ressort principal ).

    C’est une réaction commune tout comme l’étiquetage: le suivit transparent de la chaine de conditionnement ( je ne demanderais pas a un veau qui est sa mère … … … ou pas … … … donc pas de conception ici ) … pousserait à n’importe quel responsable indécis à la contradiction flagrante ( la prostitution ??? illégale mais peut-être tolérée ??? ).

    Si l’on me forçait à porter un bracelet bleu … quel ne serait pas mon droit de le dessiner moi même ???
    Si je me cantonne a “pull, chemise, jeans et après vous n’avez pas à savoir” en milieu “public” … donnez moi le choix de vos maux.

  5. Naïs a écrit le 4 septembre 2012

    Avant il y a peu c’était une étoile que l’on devais porter …….

  6. admin a écrit le 4 septembre 2012

    *** COMMENTAIRES MODÉRÉS ***

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -