Photo du profil de Nida

by

Coming Out à ma mère

24 septembre 2012 | Tags: , ,

Début aout 2012 je me lance à l’assaut de ma famille que je n’ai pas vu depuis 4 mois. Car j’ai ce poid en moi et j’ai peur craquer à tout moment et que la révélation ce face sur une explosion.

J’effectue l’annonce à ma mère après avoir pris mon petit déjeuné en lui disant que je dois lui parler. J’ai choisi ce moment là, car pas mon père adoptif.
Je lui dis que si je ne suis pas venu les voir depuis un bout de temps c’est parce que ce que j’ai a lui dire me pèse tellement que j’ai fait une sorte de fuite.

Ne sachant pas comment le dire, je n’ai rien préparer ni idéaliser même si j’espère au fond de moi que tout ce passe pour le mieux car c’est une personne ouverte d’espris.
Je ne sais plus trop comment je l’ai annoncé, l’émotion etant la tout comme l’angoisse fauce mes souvenirs. Une chose est sur je lui ai avoué mon désire de devenir femme.

Elle me répond qu’effectivement je suis distant depuis quelque temps et que je me cherchais. Mais ne s’attendais surement pas a cette révélation.

Elle a voulu aborder la question de le sexualité. Car elle a fait confusion entre le genre et l’orientation sexuel. J’ai boté en touche sur ma vie sexuel qui ne la regarde et insister sur le genre. L’explication n’a pas été trop dur à lui faire comprendre cette suptilité.

La conversation a tourné sur le sujet médical. Vu que c’est une ancienne praticienne de santée, la question des hormones est posé. Je lui ai dis que pour l’instant rien mais que cela va venir tout comme l’opération. Pour ce dernier point, j’aurais avec du recul du ne rien dire, trop tot. Toujours plus simple avec du recul.

Un autre point a été abordé, celui de la drogue. Car ma mère a été au PACS de la fille (lesbienne) d’un ces amies. Et elle a dit que dans le milieu homo, ces substance circulait facilement.
Je lui que non et qu’il n’y a pas danger. Surtout avec le passé de mon père biologique.
Et puis de nos jours, la drogue est a tout les niveaux dans notre socité. Et j’ai ésiter a lui dire qu’elle n’est pas bien placé avec des amis qui fume des pétards à soixante ans !

On a discuté du passé et de certaine de mes actions comme simulé la pose de verni a ongle avec ma salive dans mon lit. Mais que pour elle rien ne transparaissait, j’était un mec.

J’ai parlé de certains de mes caractère physique, comme mes petites mains, ma légère poitrine que j’ai depuis l’adolecence, de mes long cils et du fait que je n’ai pas de pomme d’adan très visible. On a comparé nos mains, j’ai les doigts plus fin que ma mère.
On est d’accord sur ce point, j’ai peut être un déséquilibre hormonal et que je devrais faire des tests de ce coté là.

Je lui propose que si elle le désire je pourais lui passer des reportages vidéos affin qu’elle comprenne. Et elle est partante.

Après on a plaisanté un peu et dit que ces bijous serait pour moi.

Le lendemain matin (dimanche), revirement de situation, elle n’accepte plus après reflexion, ne veut plus voir les reportage et qu’il ne faudra surtout rien dire à mon père adoptif.
Elle est partante pour en parler a une amie a elle dont le fils serait peut être comme moi.
Je garde un espoir.

Je quitte le foyer parental décus, non soulagé et avec une renqueur.

Lundi, confirmation du revirement de situation par mail et de facon très virulante et volonté de fermeture, de non acceptation.
La je n’ai pas deception, c’est un déferlement de pensés négative qui me travaille. Elle a tapé ou ca fait mal, très mal. Le moral déjà pas bon fait que je plonge. Le taf m’aide tout comme des amies qui m’ont écouté.

Quelques jours plus tard, ma mère m’envoie un mail d’excuse sur sa réaction. Peut être un début pour me faire accepter.

Je l’ai eu au téléphone, et elle a voulut aborder le sujet. Je lui ai dit que l’on en discutera en tête à téte et non par mail ou téléphone.

Il y a peut de temps chez mes parents, j’étais dans la cuisine avec ma mère et du monde à manger lorsqu’elle a voulu aborder le sujet. Elle m’a dit que je peux perdre gros et moi de lui répondre je sais. Mais ce n’est pas le meilleur moment pour aborder cette conversation avec pleins d’oreille pas loin.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
L’annonce c’est faite en même temps que ma mère, car elle est arrivé au moment des discutions avec ma mère.Elle n’a rien dit sur le coup.J’ai discuté avec elle dans les deux semaine qui ont suivi.Pour elle c’est dur a accepter et n’est pas prète à me voir en femme.Elle m’a aussi parler des conséquences que je connais et anticipe. Mais elle a insité lourdement sur notre père adoptif qui lui ne comprendra pas et qu’il va ce soulager en ...
LIRE L'ARTICLE >>
Parents de Trans – Le Coming Out
Je voudrais témoigner d'une étape essentielle dans un parcours de transition, celui du coming out auprès de ses parents. En préambule, je voudrais préciser que mon témoignage sera forcément limité, j'ai perdu mon père il y a quelques années. Et même si je suis persuadée qu'il aurait compris et accepté ma démarche, je n'aurais malheureusement pas cette joie de partager ma transidentité avec lui. Je voudrais aussi profiter de ce témoignage pour rappeler un certains nombre de points qui sont, à mon ...
LIRE L'ARTICLE >>
Message du 30/05/10 18:08 > De : “Olivier” > A : “Jonathan” , “Fabien” , “Mickael” > Copie à : > Objet : nouvelles importantes!!! > > Le 30/12/2010 De la part de “olivier” bonjour à vous trois, mes meilleurs amis, Désolé pour cet énigmatique intitulé (De la part de “olivier” ), les choses vont s’éclaircir d’ici la fin de ce message. Je vous écrit ce mail collectivement sans le personnaliser individuellement car c’est avant tout pour moi que je fais cette démarche, dans un ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lors de mes séance de lumière pulsée que j’effectue dans un institue de beauté, l’esthéticienne à changé en début d’année. Lors du premier rendez vous avec cette nouvelle personne, on a parlé un peut parler. Et durant la conversation je lui dis que je fais la barbe pour deux raisons différentes : ras le bol de me raser et que je suis aussi transgenre.Sur le coup je n’ai pas vu son visage, car j’avais sur les yeux ma protection contre ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming-out à mon travail – 1ère partie
4 juil. 2010La transition d’un sexe vers l’autre n’est pas une chose aisée, loin s’en faut. J’ai pu lire sur plusieurs documents que pour reussir sa transition, 2 conditions incontournables doivent etre respectées:- l’acceptation de sa famille et de ses amis. – l’acceptation sur son lieu de travail. En ce qui concerne la première, il n’y a pas de doute, je suis entourée de gens formidables qui ont su accepter ma différence et composer avec cette dernière, et je ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming out à une collègue de travail
En discutant à mon travail avec une collègue avec qui je m’entends très bien durant le mois d’aout (effet vacance, on était que deux au taf). On parlait de nos vies et que les gens changent avec le temps. Dans la conversation je dis un truc qui éveille sa curiosité. Elle insiste pour que j’en dise plus. Je lui demande si elle est sur de vouloir savoir, car cela va la surprendre et lui faire un choc. Elle insiste, car ça ...
LIRE L'ARTICLE >>
Marie-Marcelle, la Mère Teresa des transsexuels
L’infirmière Marie-Marcelle Godbout, 69 ans, a fondé en 1980 le premier organisme d’aide aux transsexuels du Québec. Elle-même transsexuelle, elle voulait changer l’image négative associée à sa condition. Sa première entrevue à la télé, avec Jean-Luc Mongrain, a suscité tout un émoi. «Je me prenais pour mère Teresa! Je voulais tellement aider que j’ai donné en ondes mon numéro personnel pour dire qu’une ligne d’écoute existait pour les transsexuels.» Le téléphone a commencé à sonner chez elle jour et nuit. Trente ans ...
LIRE L'ARTICLE >>
Tout sur ma mère (Pedro Almodovar)
%CODE1% Drame réalisé par Pedro Almodovar, sortie en mai 1999, avec pour acteurs principaux : Cecilia Roth : Manuela Marisa Paredes : Huma Rojo Candela Pena : Nina Penélope Cruz : Soeur Maria Rosa http://www.dailymotion.com/video/x9ahn3_tout-sur-ma-mere-bande-annonce-vost_shortfilms Synopsis (source wikipedia) Pour les dix-sept ans de son fils unique Esteban (Eloy Azorín), Manuela (Cecilia Roth) l'emmène au théâtre. À la sortie, cherchant à obtenir un autographe de la vedette Huma Rojo (Marisa Paredes), il est mortellement accidenté. Infirmière à Madrid, coordinatrice des dons d'organes, Manuela accepte que le cœur de son ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming-out à mon travail – 2ème partie
3 août 2010Mon coming-out professionnel ne s’est pas arrêté à ma hiérarchie: il s’est poursuivi sur l’ensemble de ma société. Cela s’est fait, globalement de manière très positive et, je dois associer à cette annonce mes différents responsables ainsi que certains collègues qui ont oeuvré pour la réussite de cette dernière (merci seb et lilia pour ne citer qu’eux…)Je n’entrerais pas dans le détail des conversations qui, à peu de choses près, se sont toutes ressemblées, ont toutes duré à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lettre à mon père
Cher Père. Tu me prévoyais les pires affres, j'ai réussi au-delà de ce que tu espérais pour "celui", celle, en réalité, que tu as "créé-e". Malgré ce que tu m'avais prévu comme trajectoire pour toi "la pire",... Ce qui suit répond à ce que tu dis le 14 novembre 2010, jour de l'anniversaire de mes 43 ans, et aussi lendemain du jour où je te communiquais qui j'étais... Je ne suis pas au bois. (Ce qui est pour toi la déchéance et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming Out à ma soeur
Parents de Trans – Le Coming Out
Coming-out: la lettre que j’ai envoyée à mes meilleurs amis le 30 Mai 2010. (à toutes fins utiles)
Coming Out chez l’esthéticienne
Coming-out à mon travail – 1ère partie
Coming out à une collègue de travail
Marie-Marcelle, la Mère Teresa des transsexuels
Tout sur ma mère
Coming-out à mon travail – 2ème partie
Lettre à mon père

3 responses to Coming Out à ma mère

  1. yukarie a écrit le 28 septembre 2012

    Nida, je ne comprends pas un revirement comme celui de ta mère. Ce n’est pas logique.
    La seule chose qui me vienne à l’esprit est qu’elle ne peut pas accepter à cause de ton beau père. Ce ne serait donc pas toi le problème, mais lui.

    Maintenant ce n’est qu’une piste, à partir de ce que tu as écrit.

  2. Alex a écrit le 22 janvier 2013

    je te souhaite que ta mère finisse par accepter et comprendre
    je pense qu’il ne faut pas s’offusquer de ses revirements : ça doit être terrible pour une mère, elle doit se poser plein de questions, se cuplabiliser, ….
    Il nous faut du temps à nous aussi pour finir pas nous accepter tels que nous sommes et c’est vrai que quand nous sommes prêts à faire le grand saut, on voudrait que notre entourage nous suive les yeux fermés, mais il faut se dire qu’ils ont besoin de temps eux aussi pour faire leur chemin
    en tout cas, bon courage à toi

  3. paloma a écrit le 17 février 2013

    Bon courage

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -