La loi du Genre

17 octobre 2012 | Tags: , ,

Laure Murat

Editions Fayard / Collection: Histoire de la Pensée
484 pages – 22 euros – Octobre 2006

Lien: Editeur


Description de l’éditeur
Homme ou femme. Existe-t-il seulement un espace viable entre ou hors ces deux catégories? Une invention théorique et poétique a tenté de fournir, au cours de l’histoire, une réponse à cette question: le ‘troisième sexe’, celui qui défierait la loi du genre. L’expression désigne, à partir du xixe siècle, les figures considérées comme déplacées par rapport aux canons de la virilité et de la féminité: les «tantinettes» traquées par la police dans le Paris de Balzac, les saphistes de roman et les invertis étudiés par la psychiatrie, les «fastueux travestis» des bals populaires, les féministes tendance garçonnes et les premiers transsexuels des années 1930.

Derrière toutes ces figures dissidentes, l’idée d’un ‘troisième sexe’ provoque, dérange et renvoie la société à cette énigme inépuisable: que signifie vraiment être une ‘femme’ ou un ‘homme’?

Exploitant des archives inédites de la police, des textes méconnus de la sexologie ou de la littérature, Laure Murat a élaboré ici une analyse inattendue et passionnante, éclairant d’un jour nouveau l’archéologie des discours sur les questions de genre que notre époque ne cesse d interroger.

Diplômée de l’EHESS, docteure en histoire, Laure Murat est professeure au département d’études françaises et francophones de l’université de Californie-Los Angeles. Chercheuse spécialisée dans l’histoire culturelle, Laure Murat est l’auteure de plusieurs livres, dont Blanche (Lattès, 2001; Prix Goncourt de la biographie), Passage de l’Odéon (Fayard, 2003) et La Loi du genre (Fayard, 2006).

Voir aussi: 360° Magazine: Troisième sexe: Naissance d’une dissidence.

Voir aussi: Genre et histoire: Laure MURAT, La loi du genre. Une histoire culturelle du «troisième sexe».

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Le genre comme catégorie d’analyse : Sociologie, histoire, littérature
%CODE1% La différence des sexes et les rapports hommes-femmes constituent des objets d’interrogation dans tous les champs du savoir et de la culture. Depuis une trentaine d’années, de nombreuses recherches ont renouvelé l’analyse de la place des femmes, des modèles et des rôles sociaux de sexes, en particulier à travers la notion de genre, qui désigne la construction historique, culturelle et sociale du sexe. Si cette notion fait désormais partie du vocabulaire politique et institutionnel de l’Europe, et paraît s’imposer comme incon­tournable ...
LIRE L'ARTICLE >>
Introduction aux Gender Studies
%CODE1% Manuel d'étude sur le genre de Laure BERENI, Sébastien CHAUVIN, Alexandre JAUNAIT et Anne REVILLARD, publié aux éditions "de boeck". Pourquoi offre-t-on des poupées aux filles et des voitures aux garçons ? Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? Comment expliquer qu'elles effectuent les deux tiers du travail domestique ? Pourquoi est-ce si mal vu pour un homme d'être efféminé ? Le pouvoir est-il intrinsèquement masculin ? Il s'agit là de quelques-unes des nombreuses questions auxquelles s'intéressent les études sur ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Chevalier d’Eon : « Une vie sans queue ni tête »
%CODE1% Est-ce un homme, une femme, un hermaphrodite ? L’énigme de son sexe aura sûrement beaucoup plus fait pour sa réputation que tout ce qu’il entreprit dans sa longue existence. Ses aventures dépassent de loin par l’extravagance tout ce qu’un romancier peut imaginer, mais leur intérêt ne s’épuise pas dans les péripéties d’une vie « sans queue ni tête » comme il le dit un jour. Tout à la fois agent secret de Louis XV et diplomate officiel, il est mêlé à ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transidentité : De l’espace médiatique à l’espace public
C'est à partir de l'opération de Christine Jorgensen en 1952 au Danemark, que le fait qu'un homme puisse devenir une femme, après une intervention chirurgicale, entre dans l'esprit du grand public en raison de sa très forte médiatisation. Les identités trans’ sont alors loin de s’affirmer comme telles. Il faudra attendre la fin des années 80 pour assister à l’émergence d’une visibilité prenant une forme revendicative. Entre les deux, la psychiatrisation de l’identité. %CODE1%Grâce à l’Internet, les transidentités ne sont plus isolées ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
%CODE1% Changer de sexe est une étude transversale de la transsexualité, de la dysphorie de genre et du transgendérisme au XXe siècle. L'ouvrage propose un historique détaillé du transgendérisme ; l'auteur fait aussi état d'entretiens, développe une analyse culturelle et ajoute des anecdotes personnelles, afin de mieux comprendre les problèmes médicaux, sexuels, politiques et sociaux rencontrés par les personnes dysphoriques de genre. Il évoque la vie de quelques transsexuels dont l'histoire personnelle a fait événement, comme Christine Jorgensen, Jan Morris ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
Suite aux cassations, Entretien avec Maitre Caroline Mécary
Nous nous sommes fait l'écho des arrêts rendus par première chambre civile de la cour de cassation concernant des questions LGBT. Caroline Mécary, avocate spécialiste de ces questions – elle défend un des dossiers notamment – et conseillère régionale Europe Écologie Les Verts, a livré son analyse sur ces arrêts. Comment analyser les arrêts rendus sur le changement d’état civil des personnes trans’? Rappelons qu’un arrêt de la Cour de Cassation, ce n’est pas la loi. C’est une interprétation de l’application de ...
LIRE L'ARTICLE >>
“Mémoires d’une transsexuelle” récompensé
NDLR : lire les commentaires, l’achat de ce livre est vivement déconseillé. Le prix du Savoir et de la Recherche 2012 récompense les Memoires d'une transsexuelle de Marie-Edith Cypris, sous-titré La belle au moi dormant (PUF). Le Prix littéraire du Savoir et de la Recherche récompense depuis 2012, une œuvre littéraire en langue française qui privilégie la thèse, l’analyse, la réflexion autour de tous les Savoirs et la Recherche scientifique, médicale ou non. Le Prix du Savoir et de la Recherche choisit un ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sexe, genre et sexualités
%CODE1%Le sexe désigne communément le sexe biologique qui nous est assigné à la naissance (mâle ou femelle), le rôle ou le comportement sexuels qui sont censés lui correspondre (le genre), et, enfin, la sexualité. Les théories féministes s'attachent à la problématisation de ces trois acceptions mêlées du sexe. Elles travaillent à la fois sur les distinctions historiquement établies entre le sexe, le genre et la sexualité, sur leurs constructions et leurs relations. S'agit-il d'une relation de causalité : le sexe biologique détermine-t-il ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’illusion transsexuelle
%CODE1% NDLR : lire le commentaire http://www.txy.fr/blog/2012/10/21/lillusion-transsexuelle/#comment-2026, l'achat de ce livre est vivement déconseillé. Le transsexualisme est-il universel ou moderne ? Naît-on transsexuel ou le devient-on ? Quel est le sexe des transsexuels ? Peut-on parler de droit à l'identité sexuelle ? Le transsexualisme a-t-il des rapports avec la libéralisation des moeurs ? Avec la transformation des rôles masculin et féminin dans la société ?... En confrontant les points de vue parfois très divergents des acteurs sociaux engagés dans le " phénomène ...
LIRE L'ARTICLE >>
Théorie queer et cultures populaires : De Foucault à Cronenberg
%CODE1% Littérature, cinéma, sémitique, psychanalyse, étude sur le genre, féminisme queer, depuis les années 1980, Teresa de Lauretis, universitaire italienne enseignant au Etats-Unis, porte une pensée critique au travers de tous ce champs. Elle relit Freud à partir des épistémologies lesbienne et gaie, en lui empruntant ses théories du fantasme et de la pulsion. Elle revisite Gramsci Foucault ou Althusser, s'appropriant, croisant et hybridant les apports, construisant une conception du sujet de part en part social et psychique. Ce premier recueil de textes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le genre comme catégorie d’analyse : Sociologie, histoire, littérature
Introduction aux Gender Studies
Le Chevalier d’Eon : « Une vie sans queue ni tête »
La transidentité : De l’espace médiatique à l’espace public
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
Suite aux cassations, Entretien avec Maitre Caroline Mécary
“Mémoires d’une transsexuelle” récompensé
Sexe, genre et sexualités
L’illusion transsexuelle
Théorie queer et cultures populaires : De Foucault à Cronenberg

2 responses to La loi du Genre

  1. Celia a écrit le 17 octobre 2012

    J’accroche pas du tout à ce bloubiboulga du troisième sexe. Répétons encore : le genre c’est pas le sexe et c’est pas l’orientation sexuelle.

    Fuyons ces théories dépassées et qui font l’impasse sur la parole trans ! Fourretout à base de rapports de police et de littérature. La transidentité n’est pas un roman. C’est un fait social et politique, qui croise l’intime.

    Laissons gloser entre eux ceux qui n’ont de cesse que de renforcer la patriarcale croyance de la différence des sexes.

    Bises

  2. loulou a écrit le 18 octobre 2012

    Idem… A ce que je sache une/un Ts/Tg/Tv/Tsketuveux se met/sent/est du genre opposé à son genre de naissance. Sinon est cisgenre et tout va pour le mieux. Je considère que sur la ligne du genre Masculin Féminin, soit on se sent homme, soit femme, soit entre les deux, enfin on se place mais ça ne crée pas defacto un “3e sexe” Ça engloberais quoi du coup un 3e sexe? Tout ceux qui se sentent entre les deux, ceux qui se sentent à l’opposé de leur genre de naissance ? Pour moi c’est plutôt discriminatoire, comme je l’ai dis ailleurs, j’ai pour objectif d’être tout à droite, admettons que j’y arrive (en ressentis, en vie de tout les jours toussa) ça voudrait dire que je serai encore (enfermée) dans cette mention de “3e sexe” qui pour moi n’a pas de sens..

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -