Photo du profil de Loan

by

Passagers du genre, Quelques extraits

5 décembre 2012 | Tags: , , , , , ,

Nous vous avions indiqué la sortie du livre “Passagers du genre” en septembre dernier. Suite à un contact avec l’auteure,Bénédicte Radal, nous complétons notre information de quelques extraits du livre.

Livre disponible dans toutes les librairies (sur demande, ISBN : 979-10-91282-18-5, 94 pages) … ou en livre numérique ici.


« Je me considérais comme un garçon mais je savais que physiquement je n’étais pas comme eux »

« Ce qu’on voit à la télé, ce sont des personnes qui savent depuis l’âge de deux ans qu’elles sont une femme alors que dans la réalité, parfois, c’est une révélation beaucoup plus progressive »

« Même opérée de toute façon, il y aura toujours cette part de masculin »

« On parle toujours du changement de sexe, de l’opération. Mais c’est le cheminement intérieur qui commande le parcours »

« Je ne me suis jamais considéré comme transsexuel ou transgenre. J’ai toujours été un homme. Un homme pas complet physiquement mais un homme »


Quatrième de couverture

David, Karl, Magali, Sophie, Stéphanie ont éprouvé le besoin de mettre leur sexe physique en adéquation avec leur sexe ressenti. On les appelle transgenres.

Bénédicte Radal est allée à leur rencontre et a recueilli le récit de leurs parcours singuliers, de la prise de conscience à la transformation.

Ces témoignages, en dehors des discours normés nous interrogent sur notre perception des genres et sur notre identité masculin/féminin.

Certifiée en Lettres classiques, diplômée en Anthropologie et en Santé publique, Bénédicte Radal explore depuis plusieurs années des thématiques liées au corps et à la santé. Passagers du genre livre intime à plusieurs voix, est sa première publication (parution septembre 2012 aux éditions Rêve d’Enfant.

Extrait 1

« Qui suis-je pour dire ce que c’est qu’être transgenre quand j’ai face à moi des personnes qui vivent chaque jour avec cette réalité ? »

Dr Norman Spack.

Qui suis-je pour en parler ?

On me demande souvent pourquoi j’ai choisi ce sujet, moi qui ne suis pas transgenre. Qui plus est, pourquoi je l’ai choisi deux fois. Une première fois en 2001, comme sujet de recherche en anthropologie, puis quelques années plus tard comme sujet de ce livre. Qui suis-je pour parler sur la transidentité ? En quoi les difficultés identitaires et sociales des personnes transgenres me concernent-elles ? J’ai bien quelques éléments de réponse à apporter : il est question d’identité, de corps et de gestes, il est question d’image de soi, d’intimité, de place, il est question de regard des autres. Toutes ces problématiques résonnent en moi. De même que la question du féminin et du masculin. Mais quelle est la raison profonde de mon choix ? Qu’est-ce qui m’a portée, précisément, vers ce sujet ?

C’est en écrivant ce livre qu’une réponse est venue. C’est à travers ce travail et cette écriture que j’ai exploré toutes les étapes et les difficultés que j’avais moi-même traversées pour trouver et construire mon identité de femme. Le besoin de me confronter au thème du genre m’avait poussée à choisir la transsexualité comme sujet de recherche universitaire. Mon étude anthropologique s’appuyait sur une réflexion théorique autour de la notion de genre et en particulier des codes et des rôles sociaux assignés aux sexes. Comme toute approche académique,elle se voulait analytique et rationnelle. Après quatre mois passés sur le terrain à explorer l’univers trans et recueillir des récits de vie, j’ai rédigé un mémoire sobre et synthétique. Pourtant cette recherche n’avait pas seulement été nourrie d’analyses et de théories. Que faire des intimités rencontrées, des histoires dévoilées, des émotions traversées ? Toute cette période allait-elle rester enserrée dans un cadre distancié, réduite à un objet d’étude ?Je restais touchée et déçue de n’avoir pu rendre compte de ce moment que de façon détachée et scientifique. Je gardais le désir de parler des transidentités autrement, … revenir au sujet, à l’individu… au sensible. J’ai choisi de recommencer. D’aller plus loin dans la rencontre, dans l’exploration intime. De dépasser les réactions de fascination/répulsion à l’égard de ces personnes qui ont franchi une frontière interdite, la frontière entre les sexes.

Extrait 2

Je rencontrai N. pour la première fois sur le Vieux-Port.

Je compris immédiatement que c’était elle quand je la vis arriver de loin. Elle avait cette façon de marcher caractéristique de la plupart des femmes transsexuelles que j’avais rencontrées jusqu’ici. Une sorte de léger mouvement ondulant, sans ostentation, comme si elle cherchait à s’éloigner du sol… une pudeur, une façon d’être là, comme s’excusant par avance. De quoi ? De n’être pas la femme qu’elle avait rêvé d’être ? Trop grande ? Trop charpentée ? Ou bien une façon de gommer la trace de l’homme ?

– Bonjour.

Là encore, un adoucissement un peu forcé. La voix dévoile. Un des premiers pièges, parmi les nombreux dont le chemin de la métamorphose est miné. Tu entres dans un magasin, on te dit « Bonjour, Madame ». Tu repars, c’est « Au revoir, Monsieur » : ta voix t’a trahie.

Ne pas parler trop fort. Cela reviendrait à se dévoiler.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Passagers du genre, comprendre la transidentité
Là encore, un adoucissement un peu forcé. La voix dévoile. Un des premiers pièges, parmi les nombreux dont le chemin de la métamorphose est miné. Tu entres dans un magasin, on te dit « Bonjour, Madame ». Tu repars, c’est « Au revoir, Monsieur » : ta voix t’a trahie.Ne pas parler trop fort. Cela reviendrait à se dévoiler. D'autres extraits du livre ici. "Passagers du genre" comme une respiration, un livre à plusieurs visages qui ouvre la porte et donne le ton à la différence et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Travesti, au Féminin ou au Masculin ?
Littéralement le travesti pratique l'art de se travestir, communément appelé travestissement ou pratique du travestisme et parfois eonisme en référence au célèbre chevalier d'eon. Les raisons qui pousse le travesti à porter les vêtements associés l'autre genre sont nombreuses : par confort, par esthétisme, par fétichisme (des chaussures, des bas, de la soie, ...), par jeu (jeu de rôle, jeu de féminisation forcée, cosplay), par militantisme (contre le binarisme homme/femme), par spectacle (cabarets transformistes) et/ou par nécessité (personne en début de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Existrans – Quelques informations d’importance !
La communauté Txy participe à la marche de l'Existrans. A la lecture de millions d'articles, commentaires et statuts sur des blogs et fessebook, je souhaitais clarifier quelques points d'importance et vous donner (en fin de billet) les modalités, le teaser vidéo et le parcours. ► Votre communauté Txy n'est ni une association ni un mouvement militant ni une entreprise commerciale. Vous êtes totalement libre de participer ou pas à cette marche et/ou au repas Txy qui suit derrière. Le militantisme est ...
LIRE L'ARTICLE >>
Quelques mots sur les TERFs
Chloé a récemment publié une lettre en réponse à des propos particulièrement agressifs d'une militante appartenant à un mouvement radical-féministe, que je ne citerais pas pour ne pas lui faire plus de publicité que nécessaire. Je voudrais cependant revenir sur ce sujet pour tenter de caractériser ces personnes qui excluent les transgenres MtF du groupe des femmes ... ces radicales féministes appelées TERF pour Trans-Exclusive Radical Feminists. A la base, la TERF va affirmer que : ► les femmes trans font une transition ...
LIRE L'ARTICLE >>
Communiqué du collectif Existrans : quelques nuances nécessaires
On ne peut que se réjouir des récentes conclusions de la CNCDH appelant à l'arrêt des pratiques de stérilisation forcée sur les personnes trans', actuellement conditions préalables à la correction de leur état civil. Toutefois, le communiqué signé par Txy et d'autres organisations et diffusé par le collectif Existrans n'est pas exempt de défauts et il importe, aussi tardif que cela puisse sembler, de les mettre en avant et d'appeler à un débat public et à des éclaircissements en attendant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Existrans 2013 – Quelques photos et vidéo du défilé
Quelques vidéos et quelques photos "officielles" prises en ce samedi 19 octobre 2013 par un des soutiens non moins officiel mais discret de l'événement ! et le communiqué de presse AFP en fin de billet. (Retrouvez aussi quelques photos supplémentaires dans cet album facebook public). Merci à la trentaine de copines membres de Txy présentes qui ont marché ensemble (dans l'ordre de mes trois neurones de nana givrée) et/ou qui nous ont rejoints ensuite pour un repas festif : Nadine (à la ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le comptoir de l’info: la transidentité
Anne Gaelle et Florence Bertochio discutent sur la transidentité. - mal être dans l'enfance, l'adolescence : j'ai l'impression que je ne suis pas dans le bon corps - la transidentité n'a rien à voir avec la sexualité mais avec le genre - histoire vielle comme le monde : des enfants se construisent dans un genre qui n'est pas le sexe biologique - il faut les accompagner - problématique des papiers d'identité, incompréhension des pouvoirs publics pour simplifier la vie des trans - procédure pour le ...
LIRE L'ARTICLE >>
ACTHE
La vidéo et quelques photos "officielles" prises par le sponsor non moins officiel mais discret de l'événement ! Merci à toutes les copines membres de Txy présentent qui ont marché ensemble (dans l'ordre de mes trois neurones de nana givrée) : Florence (représentant la CGT), Loan (Présidente de l'ABC), Jacqueline, Sonia, Résonancia, Joanna et Lisbeth, Manon, Maud, Nadine, Corie, Laura, Valérie, Diane, Clémence, Aurore, Geraldine, Véronique. En espérant n'avoir oublié personne, ni dans les membres Txy présents ni dans les associations et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
%CODE1% Changer de sexe est une étude transversale de la transsexualité, de la dysphorie de genre et du transgendérisme au XXe siècle. L'ouvrage propose un historique détaillé du transgendérisme ; l'auteur fait aussi état d'entretiens, développe une analyse culturelle et ajoute des anecdotes personnelles, afin de mieux comprendre les problèmes médicaux, sexuels, politiques et sociaux rencontrés par les personnes dysphoriques de genre. Il évoque la vie de quelques transsexuels dont l'histoire personnelle a fait événement, comme Christine Jorgensen, Jan Morris ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
Quelques réalités à propos des toilettes publiques
Nous sommes en 2013 et nous sommes toujours être en train de nous battre contre les droits qu'on nous retire. Le Colorado à certaines de meilleures lois concernant les droits des trans', et nos lois à propos des lieux publics couvrent les droits des personnes transgenres et transsexuelles, mais nous sommes toujours à devoir nous battre pour l'accès aux toilettes. Très récemment, une enfant de six ans a été l'objet de discriminations quand, malgré les lois nous protégeant, son école ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Passagers du genre, comprendre la transidentité
Travesti (quelques définitions, quelques réflexions et des ressources)
Existrans – Quelques informations d’importance !
Quelques mots sur les TERFs
Communiqué du collectif Existrans : quelques nuances nécessaires
Existrans 2013 – Quelques photos et vidéo du défilé
Le comptoir de l’info: la transidentité
Existrans 2012 – Quelques photos et vidéo du défilé
Le Mouvement transgenre : Changer de sexe
Quelques réalités à propos des toilettes publiques

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -