“Mémoires d’une transsexuelle” récompensé

12 décembre 2012 | Tags: , ,

NDLR : lire les commentaires, l’achat de ce livre est vivement déconseillé.

Le prix du Savoir et de la Recherche 2012 récompense les Memoires d’une transsexuelle de Marie-Edith Cypris, sous-titré La belle au moi dormant (PUF).

Le Prix littéraire du Savoir et de la Recherche récompense depuis 2012, une œuvre littéraire en langue française qui privilégie la thèse, l’analyse, la réflexion autour de tous les Savoirs et la Recherche scientifique, médicale ou non. Le Prix du Savoir et de la Recherche choisit un essai n’ayant jamais été primé durant les neuf derniers mois depuis sa publication.

Synopsis de l’éditeur

Si le transsexualisme n’est plus une maladie mentale, la transsexualité, terme qui s’y substitue aujourd’hui, ne nous éclaire pas davantage sur ce qu’est cette inexplicable affection. Alors même “qu’affection” devient obsolète pour parler de ce qui désormais serait un “droit” de l’homme et de la femme à changer de sexe.

L’écart est patent entre pathologie et fantaisie, entre souffrance et caprice. Interrogeant son expérience, l’auteure croise les points de vue d’universitaires et de transsexuels pour parvenir à une synthèse atypique. Sans complaisance et avec un regard neuf sur les questions des troubles d’identité de genre, elle dispense des séries de questions souvent inédites. Elle nous interroge et nous interpelle sur les bouleversements qui pourraient signer l’abolition des genres.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
L’illusion transsexuelle
%CODE1% NDLR : lire le commentaire http://www.txy.fr/blog/2012/10/21/lillusion-transsexuelle/#comment-2026, l'achat de ce livre est vivement déconseillé. Le transsexualisme est-il universel ou moderne ? Naît-on transsexuel ou le devient-on ? Quel est le sexe des transsexuels ? Peut-on parler de droit à l'identité sexuelle ? Le transsexualisme a-t-il des rapports avec la libéralisation des moeurs ? Avec la transformation des rôles masculin et féminin dans la société ?... En confrontant les points de vue parfois très divergents des acteurs sociaux engagés dans le " phénomène ...
LIRE L'ARTICLE >>
Devenir TranssexuelLE ?
Des étudiants de Sciences Po ont effectué une enquête sur la controverse liée à la question Trans au printemps 2012. Un travail dans le cadre de leur cours «Cartographie des Controverses scientifiques», pour rendre visible et intelligible pour le public la controverse qui existe aujourd'hui en France autour de la prise en charge du changement de sexe. %CODE1%
LIRE L'ARTICLE >>
Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)
Ce roman fantastique de Lizzie Crowdagger avec des illustrations de Rose Butch déroule trois histoires sur 183 pages où l'on suit le parcours de la narratrice, Cassandra qui croise le chemin d'un gang de lesbiennes surnaturelles. Ce livre aborde les thèmes lesbiens, féministes et trans. Afin d'avancer dans son parcours transsexuel, Cassandra décide de se procurer des hormones de manière illégale, sans se douter que l'association lesbienne à laquelle elle s'adresse sert en fait de couverture à un gang de motardes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Questions Stupides à ne pas poser à une transsexuelle !
Questions Stupides à ne pas poser à une transsexuelle ! En tout cas, faut pas les poser à Calpernia Adams :) ! (sous-titrage en français réalisé par Chrysalide Lyon) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1qYEpgCfsqw
LIRE L'ARTICLE >>
Julie transsexuelle témoigne pour l’égalité
Julie est transsexuelle. Elle témoigne pour l'égalité des droits des couples de même sexe et surtout sur les conditions des transsexuel-les en France et des progrès importants qu'il reste à faire en matière de législation. Ce témoignage est enregistré par l'Association Acthé dans le cadre du Projet Entourage LGBT. http://www.youtube.com/watch?v=BkTuVMTl0qc Association Acthé http://acthe.fr/ Projet Entourage LGBT http://www.projet-entourage.org/
LIRE L'ARTICLE >>
Le transsexualisme
%CODE1% Présentation de l'éditeur Il serait aujourd'hui facile de changer de sexe. La science permet de modifier l'apparence sexuelle du corps; le droit ne s'oppose généralement pas au changement d'état civil. Beaucoup semblent même voir dans le transsexualisme une étape logique dans la libération des mœurs, après celle de l'émancipation féminine ou de la reconnaissance sociale de l'homosexualité. Mais la levée de la répression en matière de sexualité n'empêche nullement de s'interroger sur une pratique médicale qui, pour répondre à la demande, porte ...
LIRE L'ARTICLE >>
Femme transsexuelle et musulmane, Lucy Vallender bannie de la mosquée !
C'est un peu l'information qui défraye la chronique depuis quelques jours, à l'intersection d'une multitude de préjugés et de tensions communautaires. Lucy Vallender est la première musulmane transsexuelle de Grande-Bretagne, ou tout au moins la première à révéler son identité de genre au grand jour, au risque de provoquer des remous dans la communauté musulmane. Cette femme transsexuelle était un ancien soldat de l'Armée de terre britannique qui a fait sa transition juste après avoir quitté les rangs de l'armée. Un changement ...
LIRE L'ARTICLE >>
Carnet de bord d’un stewart devenu hotesse de l’air
%CODE1% Changer de sexe, pour Bruno Colliaux, ne releva pas d'un caprice de « grande folle » mais d'une cruelle ambiguïté de la nature. Traité de ravissante petite fille dans l'enfance, bourré d'hormones mâles à la puberté pour que se développent ses organes masculins, cet androgyne n'a jamais supporté les attributs virils qui ne correspondaient pas à sa réalité profonde. Sans parler du regard des autres, de la solitude, de l'impossibilité de se confier. Ni « homo », ni « hétéro ...
LIRE L'ARTICLE >>
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Alors que la France vient d'être condamnée par les Nations-Unies pour ses pratiques de "normalisation" sur les personnes trans et intersexes, au Pakistan, pays conservateur musulman de plus de 180 millions d'habitants, où les personnes transgenres sont définies comme un troisième sexe verra la participation d'un membre de la communauté des eunuques, ou "hijras" en ourdou, des hermaphrodites, des transsexuels et des travestis lors des prochaines élections nationales. En 2009, les "eunuques" avaient été reconnus comme un sexe à part. Deux ans plus tard, la justice ...
LIRE L'ARTICLE >>
Litérature – Devenir celle que je suis
%CODE1% A 50 ans, Didier, marié et père de deux enfants, prend conscience de qui il est: une femme, Delphine. Cette évidence, refoulée trente ans de mal-être et d’errances, emporte tout sur son passage: son épouse qui réclame le divorce, ses enfants qui la rejettent, ses parents qui acceptent mal sa transidentité. Delphine navigue entre l’espoir de vivre enfin pleinement et le désespoir où revient parfois, comme un leitmotiv douloureux: « Morte plutôt que trans ». C’est l’histoire de sa transition qu’elle nous raconte, entre ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’illusion transsexuelle
Devenir TranssexuelLE ?
Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)
Questions Stupides à ne pas poser à une transsexuelle !
Julie transsexuelle témoigne pour l’égalité
Le transsexualisme
Femme transsexuelle et musulmane, Lucy Vallender bannie de la mosquée !
Carnet de bord d’un stewart devenu hotesse de l’air
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Litérature – Devenir celle que je suis

7 responses to “Mémoires d’une transsexuelle” récompensé

  1. Celia a écrit le 12 décembre 2012

    Une trans qui prône la pathologie ! Elle semble téléguidée par un psy. Christophe Dejours, le directeur de collection qui l’édite aux PUF est psy, il déclare :

    “Elle n’a pas fait d’études, mais je pense qu’elle a beaucoup lu parce qu’elle voulait comprendre”, selon Christophe Dejours, psychiatre et directeur de collection aux PUF.

    Elle est aussi farouchement contre les associations trans. Sans être parano, il n’est pas interdit de penser que ce bouquin est une arme des psys contre les assos pour retrouver un peu de crédibilité. Sur le reste elle débite le chapelet de conneries rituelles et ment probablement sur l’antériorité de son sentiment transidentitaire. C’est atterrant de voir là encore la soumission à ce rituel, qui constitue une clé d’entrée pour l’apparition médiatique. C’est “la règle du jeu”. refuser de s’y soumettre, c’est à coup sûr être tenue à l’écart de cette visibilité. Il faut servir la soupe servilement et ne pas cracher dedans.

    Au sujet de ce bouquin, un article très intéressant dans Yagg :
    http://yagg.com/2012/09/15/livres-memoires-dune-transsexuelle-autres-parutions/

  2. lana a écrit le 12 décembre 2012

    Surprenant qu’un site “transgenre” fasse de la pub pour ce bouquin alors que l’auteure dénigre ouvertement dans une vidéo les “transgenres” qu’elle ne comprend visiblement pas.

    • Julie Mazens a écrit le 12 décembre 2012

      Ce n’est pas de la pub c’est une information (livre récompensé) et les commentaires (nous sommes sur un site collaboratif) sont tout aussi important et pertinent que le synopsis transmis par l’éditeur.

      Dans pareil cas (livre transphobe), nous allons rajouter une indication NDLR en tête d’article, comme cela a déjà été fait pour d’autres livres.

  3. lana a écrit le 13 décembre 2012

    La présentation d’un livre sans y émettre un avis critique qu’il soit positif ou négatif ne fait que l’annoncer et donc en faire la publicité. Quand je vois sur une chaîne de télévision l’annonce d’un produit de consommation, on ne me dit pas qu’il est bon ou mauvais, on me l’annonce tout simplement. Mettre l’accent sur le fait qu’il soit récompensé m’incite à m’y intéresser davantage, je pense que je vais l’acheter pour les fêtes.

  4. Celia a écrit le 13 décembre 2012

    Ce n’est effectivement pas de la pub car la pub paye pour être diffusée, c’est donc bien de l’info et quand je peux je dis ce que j’en pense et Julie est très à l’écoute de nos avis. Mais je trouve que quand l’achat est déconseillé, il n’est pas utile, voire un peu confusant, de mettre un lien publicitaire vers Amazon.

  5. Celia a écrit le 13 décembre 2012

    et pour compléter l’info, il serait bien aussi d’indiquer la source du texte “synopsis” et de bien préciser que ça n’émane pas de TXY car en l’occurence le petit texte est assez élogieux et ne permet pas de se faire une juste idée de ce que colporte Marie-Edith Cypris, et qui est ni plus ni moins que le discours pathologisant de la SOFECT.

  6. Alexandra a écrit le 16 décembre 2012

    Rien que cette vidéo donne le ton… http://www.wat.tv/video/marie-edith-cypris-memoires-58tlt_2iynl_.html
    Donner ou ne pas donner le lien vers l’achat…
    Le donner alors qu’on est contre le contenu de ce livre peut paraître en effet paradoxal.
    Ne pas le donner peut être aussi fermer la possibilité à celles et ceux au voudraient le lire de se faire leur propre opinion.
    Je pense que c’est un faux problème.
    Pour ma part, je n’achèterai pas ce brûlot car je n’ai pas envie de m’énerver tous les deux mots.
    Ensuite… A nous de faire en sorte que ce livre ne soit plus que de l’histoire lointaine en publiant nous-mêmes des contenus pertinents… Et surtout en en faisant la publicité autour de nous. Le site Txy est très riche de contenu, pourquoi ne pas en parler autour de nous ? C’est en tout cas ce que je fais et cela porte ses fruits.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -