Le monde harmonieux des trans and co…

27 février 2013 | Tags: , ,

Le monde harmonieux des trans and co…

De l’homme (de la femme) du monde cis ou du trans/travesti/autre du monde trans, la/le transgenre aura-t-il/elle à se méfier le plus ?

Notre pire ennemi est dans le miroir me direz-vous…

folle-heureuseAutant je navigue au milieu de mes amis/amies, de ma famille, de fréquentations militantes sans craindre aucun propos déplacé, aucune pique sardonique, autant j’ai pu essuyer quelques fois de la part de quelques trans, des remarques, des observations plus que maladroites, blessantes même, me renvoyant à mon état de trans non encore hormonée, non encore opérée. Mes illusions sur le genre humain me feraient pencher vers un manque de tact. Mais lorsque ces attitudes se reproduisent, est-ce encore de la maladresse ? Nombre de personnes se construisent dans le dénigrement permanent des autres, pour mieux se cacher à elle-mêmes des doutes, peut-être même un vide existentiel ? Pourquoi les trans y échapperaient ? Surtout nous, qui passons par une ou plusieurs phases de questionnements sur notre identité à des âges divers, selon notre propre histoire (je ne crois pas au « joli conte » de celles/ceux qui sont convaincus/es depuis l’age de deux mois d’être nées/nés dans le « mauvais corps », désolée les amies/amis).

Et pourtant à quoi bon ce besoin de se moquer de l’autre, de prendre l’autre pour une imbécile (y compris sur un ton pseudo-comique), de vouloir donner des conseils vestimentaires sans se demander si sa propre manière de se vêtir convient (à quoi d’ailleurs, à qui, à quelle norme ?), de critiquer les manières de l’autre… ? Si il existait un cursus universitaire es-trans certaines s’autoaccorderaient un bac+25 je n’en doute pas !

Ne subissons-nous pas toutes et tous (travesti, trans MtF ou FtM, queer et tout ce que vous voulez comme catégorie de votre choix hors de la norme hétéropatriarcale) suffisamment la dictature de la Norme sociale pour nous dispenser d’en construire d’autres entre-nous ?

Je ressens parfois de la méchanceté dans ce milieu trans qui nourrit des remarques venant combler un vide… pas toujours qu’existentiel. La raillerie et le temps du ciel sont des sujets et des motifs de conversation passionnants… oui, jusqu’à un certain point.

« Tu deviens femme ou tu deviens conne ? » disait la mère de Laurence dans « Laurence anyways »… L’un n’excluant pas l’autre par ailleurs. J’adresse cette question à beaucoup… et surtout à moi-même.

Pour reprendre une copine lors d’une réunion, « je suis heureuse ainsi, s’il vous plait docteur je suis folle, ne me soignez pas ! » (c’est à peu près la teneur de ses paroles). Les regards désapprobateurs des non-trans sont déjà insupportables (et je commence à m’en moquer) … alors ceux des trans le sont encore plus !

Nous sommes toutes/tous différents/différentes, avec des points communs dus à notre transidentité, avec des parcours in-di-vi-duels propres (d’où mon amusement concernant le « joli conte »), certaines sont dans l’excès, d’autres dans la retenue, certaines/certains sont sexe, d’autres non, et nous ne sommes pas obligées/obligés d’être constantes/constants, tous/toutes avons néanmoins droit au respect (ce qui n’oblige pas à nous apprécier tous/toutes, libre à chacune/chacun d’avoir les affinités qu’il/elle souhaite).

Soyons heureuses/heureux et folles/fous, merci docteur !

Bises.

Véronique

(parfois moqueuse aussi et j’essaye de me soigner)

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … Quatro !
J'ai parlé précédemment de mon positionnement de femme d'origine transsexuelle par distinction vis à vis des femmes bio et j'avais mis de coté le transgendérisme. Tout d'abord je rappelle que durant notre parcours nous avons tous été pendant une période plus ou moins longue, tout d'abord travesti(e), ensuite trans-genre et enfin transsexuel(le) pour ceux et celles qui se destinaient à l'opération. Le résultat de ce long parcours fait de nous des hommes ou des femmes socialement reconnu(es) comme tel(le). Pour ceux qui en ...
LIRE L'ARTICLE >>
Déconstruire le vocable “Trans”
Qui sommes-nous ? Comment nous désigner en tant que communauté ? Et en tant que classe d'individus ? C'est une question qui me taraude et qui je pense devrait vous aussi vous picoter un peu les méninges. Parce qu'allons ! il s'agit quand même de notre identité, de comment nous sommes et serons connus, Mt*, Ft* et autres semblables, aux yeux du monde. Alors, interrogeons-nous : Qui suis-je ? Qui sommes-nous ? La zone des commentaires est à vous pour fabriquer ensemble ...
LIRE L'ARTICLE >>
#radfem2013 Parce qu'un corps mutilé d'homme n'est pas un corps de femme.
Twitter est une fenêtre ouverte sur l'activisme Trans' partout dans le monde et en particulier aux Etats-Unis. On y voit passer régulièrement des documents intéressants en suivant certains mots-dièses (#TERF, #transgender par exemple). Aujourd'hui, j'aimerais partager avec vous une lettre ouverte d'une de mes fidèles amies, Laurelai Bailey, activiste Trans' pour les droits des T, le respect de la vie privée, la lutte contre les discriminations, et la transparence du gouvernement américain (ce qui lui a valu une visite du ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … (ter)
Dans un article que j'ai écris ici, je disais que la trans aimait à se définir seule. Dans le cadre privé cela ne dérange en rien, mais lorsque l'on en arrive à un cadre plus général cela créé un méli-mélo dans lequel il est bien difficile d'y voir clair. On a tendance à vouloir généraliser la trans-identité sous l'appellation "trans-genre" ce qui est un grand fourre tout dans lequel on y trouve forcément un grand bordel. Les appelations "transsexuelle" "trans-genre" et ...
LIRE L'ARTICLE >>
5 octobre : Marche de nuit Féministe en non mixité Femmes, Lesbiennes, Trans
(Communiqué de Presse Collectif Féminin / Rennes) Le 5 octobre 2012, 20h30, place de la mairie, Rennes Et non, le patriarcat n’a toujours pas disparu ! Tous les jours, ici comme ailleurs, les hommes nous infantilisent, nous insultent, nous harcèlent, nous agressent, nous violent, nous battent, nous tuent, nous exploitent, nous payent moins qu’eux, nous discriminent, nous réduisent à des objets de consommation, sont lesbophobes, transphobes… L’hétéropatriarcat sévit ici et partout, il n’est pas l’apanage d’autres cultures comme les discours fascisants voudraient le faire ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transidentité est une merde !
Les dégâts sont inévitables. La transidentité est une merde ! J’ai l’air de rigoler ? Ce n’est pas le cas. La transidentité est une merde, pas un choix. On est mal et quand on comprend enfin pourquoi, quand on décide d’agir pour cesser d’être mal, les ennuis commencent. Nous sommes considérées comme égoïstes, dérangées, pas capables d’accepter la réalité (bio), dures pour nos proches, insensibles à la peine que nous faisons aux autres, délirantes. Bien sûr ça se passe bien avec ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc …
Par définition la Trans est une emmerdeuse, ce qui peut se comprendre vu son parcours. Plus elle est vieille et plus elle est chiante, ce qui n'est pas forcément une règle ou exponentiel et là aussi cela peut se comprendre. La trans aime à se définir seule, elle a sa propre vision des choses qui n'est pas forcément mauvaise et elle est susceptible. Pour aborder une personne Trans sans forcément entrer en conflit linguistique avec elle, le mieux est de lui ...
LIRE L'ARTICLE >>
Se faire voler ses papiers, ou le problème de la déclaration de vol pour les Trans’
Il y a trois semaines, l'une d'entre nous a été victime d'un vol de ses papiers et contrainte à faire état de ce vol au commissariat. Elle ne ressemble plus depuis bien longtemps à ce qui apparaît sur ses papiers et surtout au genre ou sexe présent sur ceux-ci. N'ayant plus aucun de ses papiers, il lui a fallu décliner son identité officielle masculine provoquant l'incrédulité chez l'officier à qui elle déclarait le vol, celui-ci l'accusant même de se moquer de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … (bis)
Mais oui ma chérie tu es belle, ta tenue est trop top, tes shoes je t’en parle pas tu peux embrasser une girafe, ton rouge à lèvres me donne envie de te t’en rouler une et tes ongles rien à dire (sauf peut être griffe moi) quant à ta culotte … heu désolée mais là tu vois j’ai autre chose à faire … Faut bien que tu comprennes ma chérie que rien n’est facile dans la vie, oui je sais ce ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans-phobie intériorisée. La pesanteur de la société
Pourquoi toutes les cis-femmes sont reconnues comme femmes, peu importe leur beauté ? Pourquoi ne sommes-nous pas ainsi reconnues, à moins d'attendre le Saint Graal, le passing. Je suis certaine qu'il y a des femmes qui ne se soucient pas de se savoir reconnues parfois en tant que femmes, mais finalement cela n'est pas une préoccupation réelle dans leur vie, peu importe ce qu'elles font, elles feront toujours partie du groupe reconnu de base comme celui des femmes. S'agit-il de l'identité ? Durant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … Quatro !
Déconstruire le vocable “Trans”
Trans et féminisme : une lettre ouverte à Cathy Brennan
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … (ter)
5 octobre : Marche de nuit Féministe en non mixité Femmes, Lesbiennes, Trans
La transidentité est une merde !
Trans bidule, Trans machin, Trans truc …
Se faire voler ses papiers, ou le problème de la déclaration de vol pour les Trans’
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … (bis)
Trans-phobie intériorisée. La pesanteur de la société

12 responses to Le monde harmonieux des trans and co…

  1. Alexandra a écrit le 27 février 2013

    En ce moment, il y a de belles secousses. Et chez certaines le libre-parler ayant cours ici n’est pas forcément de leur goût. Ton article risque d’en secouer plus d’une mais ça va leur faire du bien.
    Le slogan du site est très explicite : libre d’être soi.
    Après, en effet, chaque vécu est unique. Par contre, face aux administrations il y a beaucoup de points communs et c’est sur cela que tout devrait se focaliser pour le plus grand bien de toutes. Diane vient de l’écrire, Candice aussi à une époque, d’autres encore… je l’ai écrit aussi. Mais… Au lieu de se focaliser sur les points communs et se battre pour eux, ben le village gaulois (copyright Diane) est régulièrement en proie aux vols planés de poissons pourris dans les tronches.
    En fait, ce qui est pénible, ce sont les filles qui empêchent en effet les autres de vivre car détenant La Vérité Suprême. Elles ont tout fait, tout vu, tout vécu. Aucune humilité. Ça peut rendre dangereux le manque d’humilité, et surtout ça emmouise tout le monde, surtout celles qui sont en pleine transition et qui ont besoin de soutien et non de critique.

  2. vanessa a écrit le 27 février 2013

    Etant tres naive sur la nature humaine,je prone sans aucune honte:la tolérance,le respect,la gentillesse et l’amour de l’autre.
    Chaque personne a un parcours,une expèrience et une vie différente et c’est cela qui fait la force de chacun et de chacune.Nous apprenons chaque jour de l’autre…j’aime recevoir des avis différents,des leçons ou des conseils mais cela doit toujours se faire avec respect et politesse.
    Pour nous,”T”,la vie n’etait,n’est ou ne sera pas facile tous les jours et je pense que l’on devrait se serrer les coudes et avoir de l’empathie.Nous sommes toutes différentes et pourtant nous faisons parti de la meme communauté.
    Je peux tres bien comprendre que n’étant que “travesti”,ma vie n’intéresse pas vraiment certaines “trans” mais dois-je etre dénigrée pour autant?Cela ne m’est jamais arrivé pour le moment….
    La critique est toujours bonne à recevoir quand elle est constructive et sans dénigrement.C’est comme cela qu’on avance et qu’on nous pousse au cul.

    • Alexandra a écrit le 27 février 2013

      Ouh lala !! Bien au contraire !! Etre entre les deux mondes c’est une sacrée difficulté à vivre parfois. Faite de joies, de peines, de moment de grande solitude, de moments de cœur tout gonflé de pouvoir être soi.
      N’oublie pas que 99,9 % des trans’ sont passées par ta phase de vie actuelle. Elles l’ont simplement oublié parce qu’elles ne veulent pas se “commettre” avec les travesties parce que “ben ça fait pas bien, c’est le psy qui l’a dit, c’est que t’es dévoyée et va savoir si t’as pas fait ça pour le sesque” (Je caricature à peine).
      J’ai été dans ta position jusqu’à l’âge de 42 ans et demi et je ne le renierai jamais. Comme le disait un jour Julie dans un article : “De travestie à trans’ le fil est ténu pour beaucoup” (sic).
      Vous avez des tonnes de choses très intéressantes à raconter, les filles, et c’est bien dommage que vous ne le fassiez pas plus.
      Et celles qui dénigrent sont juste des abruties. Elles se dénigrent elles-mêmes finalement.

  3. vanessa a écrit le 27 février 2013

    Je suis totalement d’accord avec toi,Alexandra.
    Aujourd’hui travesti,et demain? je ne sais pas et je fait confiance a l’avenir….suis-je au début ou fin de parcours?
    J’aime parler avec des travesties et des trans et aucun jugement ne se fait dans mon esprit.Au contraire,ce mélange me permet de mieux me cerner,de savoir avec justesse ce que je veux ou pas.
    Maintenant,soyons honnete au risque de froisser certaines:un con en homme restera une conne en femme!!

    • Julie Mazens a écrit le 27 février 2013

      Une conne chiante en plus !

      C’est bien connu, les filles sont chiantes (ou chipie) …

      Bisous.

    • yukarie a écrit le 27 février 2013

      j’ai reformulé pour moi-même la définition d’une travestie = une trans obligée de s’habiller temporairement en homme pour satisfaire des besoins sociaux (travail, etc …)

    • Alexandra a écrit le 1 mars 2013

      Disons que la connerie est bien l’un des rares traits de caractère qui persiste même après “la bataille” ! 😀 Personne n’a encore trouvé le vaccin.

      • Nathasha Show a écrit le 1 mars 2013

        rahhhhhhhhhhhh je confirme rien ne fonctionne ( pourtant j ai essayer mais incurable ! )et le telethon ne veut pas nous donner d argent pour la recherche trop de boulot et budget équivalent a la NASA en prévisionnel !

  4. vanessa a écrit le 27 février 2013

    Hihihihihihihihihi !!!!!
    Ah !!!et bien voilà,je comprends mieux à présent….

    Bisous.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -