Associations et étudiants

26 mars 2013 | Tags: , , , , , , , , , ,

Facebook-virez-vos-ex_w300Depuis quelques temps, nous sommes sollicitéEs par des étudiants qui souhaitent faire des mémoires ou des thèses sur le sujet des transidentités. La plupart des demandes que nous avons eues étaient tout à fait sensées et plutôt positives. Nous nous efforçons toujours de répondre le plus clairement possible, d’intégrer les étudiants dans nos organisations afin de faciliter leur travail dès lors que celui-ci correspond à ce que nous cherchons nous-mêmes à promouvoir, c’est à dire une vision non-déformée des transidentités.

Il se trouve qu’actuellement je suis activement deux étudiantes afin de répondre à leurs questions, les aider dans leur travail, les guider vers les associations quand c’est possible et leur permettre de mener à bien leur travail de recherche et de rédaction de leur mémoire ou de leur thèse.

L’une d’entre elles a été très malmenée par une association en particulier à l’issue d’une projection. Elle voulait uniquement discuter à l’issue de celle-ci, et s’est retrouvée mise en accusation sans même avoir eu le temps de poser une question. La discussion s’est même terminée en lui disant de faire une transition pour comprendre ce que c’est d’être trans’ !! J’ai dû la rassurer et lui redonner confiance en son travail de recherche en cours car elle avait été fortement molestée psychologiquement et était clairement choquée.

Alors là, je me pose beaucoup de questions. Faut-il être junky pour pouvoir pouvoir parler de la drogue ? Faut-il être victime du cancer pour savoir soigner le cancer ? Faut-il être sportif de haut niveau pour parler de sport ? Faut-il être virtuose pour parler piano ?? Sommes-nous les seulEs à “tout savoir” sur les transidentités ???

Pour ma part, j’apprends pratiquement tous les jours quelque chose de nouveau nous concernant. Mon expérience se forge au travers de tout ce que je lis et vois autour du sujet. Alors nous qui sommes “au centre” du sujet sommes loin de savoir tout et nous empêcherions des étudiants de nous aider à en savoir encore plus ? Mais qui sommes-nous si nous nous comportons ainsi ?

Une expertise se construit tout au long d’une vie. Si certainEs chez nous sont considérées expertes, cela les met encore plus au service de la connaissance et de la recherche car toute expertise se maintient par un travail actif. Elle passe aussi par un travail commun avec d’autres personnes pas forcément expertes mais qui apportent encore et toujours plus à l’expertE. Je ne me considère nullement experte en matière de transidentités, je ne fais que donner la définition de ce qu’est l’expertise telle que vue dans le travail que je fais autour de l’architecture des systèmes d’information.

Pour revenir au sujet central, je ne comprends pas que l’on puisse ainsi molester des étudiants qui sont preneurs de connaissance, qui cherchent même à aider à la mesure de leurs moyens.

Je ne comprends pas que l’on puisse ainsi se placer dans une Tour d’Ivoire gardien d’une pseudo-connaissance comme si la partager revenait à faire rentrer l’étudiant dans une sorte de sérail, de société secrète où seuls les “initiés” peuvent parler d’un sujet, en l’occurrence ici le sujet des transidentités.

Tout le monde se plaint que notre cause ne soit pas soutenue suffisamment. Tout le monde veut que les choses changent. Or, la propagation de la connaissance a toujours été bénéfique à quelle que cause que ce soit. Elle a toujours permis d’éloigner les volutes de l’obscurantisme, du dogmatisme et de l’oppression.

Par essence, un étudiant est une personne en soif d’apprendre, qui ne demande qu’à découvrir, cultiver et propager sa connaissance dès qu’il le peut. Dans le domaine de la sociologie, beaucoup de domaines de connaissance restent à défricher dont le domaine des transidentités dans tous les axes possibles.

Nous avons la chance que des étudiants s’intéressent à ce que nous vivons, à ce que nous avons vécu et puissent peut-être à leur mesure aider à démystifier nos existences. Ne passons pas à côté !

Bien entendu, il faut toujours regarder avec attention ce que l’étudiant va réaliser en terme de dossier, cela va de soi. Mais est-il besoin d’éconduire celui-ci de la manière la plus goujate sous prétexte que sa recherche ne correspond pas à nos objectifs ? La courtoisie n’a jamais fait de mal à personne.

Tant nous que les associations, avons un rôle de propagation de la connaissance et de la démystification. Faisons-le ! Faisons-le proprement ! Ne donnons pas une image d’un groupe enfermé dans sa Tour d’Ivoire qui passe son temps à se plaindre que “tout le monde il est méchant” mais qui dès qu’il est sollicité n’hésite pas à mettre à la porte avec pertes et fracas les demandeurs !

Txy n’adhérera jamais à ce type de comportement. Les étudiants dans le domaine des transidentités sont les bienvenus. Il est bien entendu que nous étudierons toujours les demandes afin de voir si nous pouvons apporter quelque chose, mais dans tous les cas, que notre réponse se solde pour “oui” ou par “non”, ce sera toujours dans le respect d’autrui et en toute courtoisie.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles
Prenez connaissance des échanges qui ont eu lieu le 7 juin 2012 lors de l'audition par le Sénat des personnes se présentant comme je cite "Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à trois, mais nous les représentons toutes." à vous "toutes" de voir... Kiss. Mme Laura Leprince, présidente d'ID Trans' et membre de la commission Identité de Genre d'Homosexualités et Socialisme (HES). - Beaucoup d'associations travaillent sur les questions transgenres. Nous sommes venus au pied levé, à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des associations trans appellent à un rassemblement MERCREDI 25 SEPTEMBRE à 19H devant le PS
(Communiqué de Presse) Des associations trans et leurs alliéEs appellent à un rassemblement MERCREDI 25 SEPTEMBRE à 19H devant le siège du Parti Socialiste, aux côtés du Collectif OUI OUI OUI ! Droits des personnes trans : le Parti socialiste au pouvoir doit respecter ses engagements et ses promesses ! Démédicalisation et déjudiciarisation du changement d’état civil pour les personnes trans ! Accès à la PMA pour toutes les personnes y compris les trans ! Nous nous associons aujourd’hui au collectif OUI ...
LIRE L'ARTICLE >>
Associations
Cette liste des associations transgenres est triée par Pays Francophones : France DOM-TOM Belgique Luxembourg Suisse Quebec Monde (worldwide associations) NB: les Collectifs (Existrans ...), groupements, centre d'études (Gest, ODT, ...) et autres mouvements (AllInOut, ...) sont répertoriés dans une page spécifique. Cette liste d'associations transgenres doit mettre à chaque membre de la communauté T de trouver un lieu d'échange et de contacts avec d'autres T et à proximité de son lieu de résidence. Cette liste doit être enrichie et mise à jour le plus régulièrement possible. N'hésitez pas à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
Communiqué commun : ORTrans / ID Trans’ / Inter-LGBT Les associations ORTrans, ID Trans’ et Inter-LGBT ont été reçues le jeudi 7 juin par le groupe de travail du Sénat sur le harcèlement sexuel. Cette audition a fait suite à une demande spécifique de nombreuses associations de personnes Trans (ORTrans, ID Trans’, ACTHE, ACCEPTEES-T, Mutatis Mutandis, ABC ) appuyée par l’Inter-LGBT organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Paris. Sous la présidence de Jean-Pierre Sueur, président de la commission des Lois, Annie ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Transsexualisme, transidentité et transgendérisme
J'écris ce petit article pour mettre en évidence un point qui à mes yeux revêt une importance non-négligeable, celui de l'emploi de certains termes ou non, entre autres celui de : transsexualisme, transsexualité, transsexuelle, transsexuel. Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, ces termes me font froid dans le dos car ils s'appuient à tort sur le terme de "sexuel" évoquant immédiatement dans l'inconscient collectif une démarche à connotation sexuelle. C'est d'ailleurs pour cela que nous n'aimons généralement pas avoir ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Autres Liens Utiles
Les liens utiles sont mis à la disposition de la communauté T. N'hésitez pas à nous contacter pour ajouter un lien manquant ou modifier un lien non fonctionnel. A noter que les Partenaires figurent en bas de page sur le site et les Associations ont leur page spécifique ici.
LIRE L'ARTICLE >>
Transidentités : soustraire les différences au diagnostic
Le reportage « Diagnosing difference », base d’une analyse de la question de diversité que recouvre les transidentités, du problème du diagnostic, et des réalités sociétales et individuelles qui en découlent. L'article complet ici : http://www.revue-ganymede.fr/transidentites-2/
LIRE L'ARTICLE >>
Karine Espineira, entretien sur la construction médiatique des trans
Pour assister à la soutenance du travail de Karine ! Elle se déroulera le 26 novembre prochain à l’Université de Nice - Sophia Antipolis à 13 heures : Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales (98, Boulevard Herriot). N'hésitez pas à y assister si vous êtes sur la région ! Tous mes encouragements et mes vœux de pleine réussite dans cette présentation Karine, kiss. Bonjour Karine. Tu t'apprêtes à soutenir ta thèse sur la construction médiatique des transidentités. Peux-tu nous résumer ton propos ? Mon ...
LIRE L'ARTICLE >>
Groupe de travail sur le harcèlement sexuel / Collectif d’associations de personnes transsexuelles
Des associations trans appellent à un rassemblement MERCREDI 25 SEPTEMBRE à 19H devant le PS
Associations
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
TransKind n° 5
Transsexualisme, transidentité et transgendérisme
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Autres Liens Utiles
Transidentités : soustraire les différences au diagnostic
Karine Espineira, entretien sur la construction médiatique des trans

20 responses to Associations et étudiants

  1. Camille a écrit le 26 mars 2013

    C’est bien malheureux qu’une tel chose soit arriver surtout qu’elle cherchait juste à comprendre effectivement =(

  2. Nathasha Show a écrit le 26 mars 2013

    L’une d’entre elles a été très malmenée par une association en particulier à l’issue d’une projection. Elle voulait uniquement discuter à l’issue de celle-ci, et s’est retrouvée mise en accusation sans même avoir eu le temps de poser une question. La discussion s’est même terminée en lui disant de faire une transition pour comprendre ce que c’est d’être trans’ !! J’ai dû la rassurer et lui redonner confiance en son travail de recherche en cours car elle avait été fortement molestée psychologiquement et était clairement choquée.!! pas mal d étudiante en psyco et autre truc sont venue a Chrysalide la bouche en cœur pour comprendre justement ! et le retour de leur travaux fut si mauvais que l asso avait décider de ne plus les recevoir ! il m arrive d être solliciter par des étudiant a henry Gabrielle qui viennent chercher de la Trans pour leur papier ! je refuse systématiquement de leur donner accès , le ZOO est fermer ,je préviens même la sécurité au cas ou !

    • Alexandra a écrit le 26 mars 2013

      Attention aux généralités… C’est exactement le but de mon article.

      • Nathasha Show a écrit le 26 mars 2013

        le soucis c est si a chaque fois il faut faire une enquête c est fastidieux ! et les T qui viennent au Grettis on pas envie d être questionner et observer ! et perso déjà déçu tant de fois par ce type de comportement ou on se livre un peut et après on retrouve des truc horrible sur le papier ! marre de me faire analyser par des étudiant

        • Alexandra a écrit le 26 mars 2013

          Si tu te fais analyser c’est que tu le veux bien. Si tu laisses écrire des choses horribles c’est que tu ne suis pas l’étudiant en question et c’est aussi que tu n’as pas fait un travail de fond avec l’étudiant. Un étudiant n’invente rien. S’il écrit des choses horribles c’est que tu lui as donné l’occasion de les écrire et que ce que tu lui as transmis lui a permis d’écrire des choses horribles. L’étudiant n’est pas le souci, il prend ce qu’on lui donne.

          Réfléchis sous cet angle, tu verras que c’est pas si bête que cela ce que je viens de te dire.

          • Nathasha Show a écrit le 27 mars 2013

            le problème Alexandra , c est que c est souvent des T en début de parcourt au grettis , ils viennent chasser (étudiant ) dans la salle d attente de Lamote leriche ou shoendorf , la ou les filles sont vulnérable et fragile , je vais pas parler du volet psy du grettis que moi même pro protocole je qualifie de sainte inquisition combien de filles j ai vu sortir en larme ,alors c est pas le lieux pour des questionnaire les filles sont déstabilisé a ce moment précis ! et moi je refuse de répondre depuis quelques temps déjà , a cause d un petit con qui a fait l analyse trans pute , et c est bon j en suis sortie ,je me suis battue pour une formation pour un métier ,mais ça c est pas vendeur dans un mémoire !

          • Alexandra a écrit le 27 mars 2013

            Je comprends Nathasha. Mais là on est hors-cadre associatif. Là tu as à faire à des personnes qui cherchent peut-être en effet des T en vulnérabilité. Je pense que l’attitude à adopter dans le cadre du Gretis quand des étudiants arrivent ainsi est de les réorienter vers les associations et leur dire que la salle d’attente de l’hôpital n’est pas le lieu de ce genre d’enquête. Et aussi leur préciser de venir avec un dossier déjà bétonné et avec un réel plan projet de ce qu’ils veulent faire. Comme ça ils sont proprement éconduits et s’ils sont sérieux tu les retrouves plus tard.
            Mais je maintiens que même si leur attitude est profondément incorrecte pour certains, on ne doit pas pour autant adopter leur attitude. Les T sont fragiles, ces quelques étudiants viennent peut-être encore renforcer cette fragilité, autant faire un barrage efficace, courtois et professionnel. La seule attitude à avoir devant de tels comportements est la courtoisie et la fermeté adéquates. Et en effet, seules les personnes comme nous peuvent avoir ce rôle car nous avons franchi les étapes nécessaires pour être très robuste et en protection.

    • Alexandra a écrit le 26 mars 2013

      … Ce sont des voyous pour que tu préviennes la sécurité ? Nan parce que là ça fait un peu marteau-pilon pour écraser une mouche.

      • AlexMec a écrit le 26 mars 2013

        Euh, Henry Gabrielle, c’est un hôpital. Ce n’est pas à mon avis un endroit approprié pour aller chercher des trans à interviewer. Une asso comme Chrysalide, oui, mais pas à l’hôpital!

        • Nathasha Show a écrit le 27 mars 2013

          mon role la bas c est d informer les filles de les aider de les guider de les rassurer ! de les soutenir quand elle sorte d un entretien difficile de les réconforter ! pas de les livrer a une bande de corbeau qui cherche une victime pour un mémoire sans se préoccuper sincèrement de la souffrance de la personne , il viennent la car c est sur ils vont trouver , il y a Chrysalide ou Atis a Lyon , et si c est du vécu qu ils désirent sur Perrache j ai encore des Sister qui bosse la journée ! la elle auront des Trans solide et entouré

  3. Mlle Sawasdee a écrit le 26 mars 2013

    “L’une d’entre elles a été très malmenée par une association en particulier à l’issue d’une projection. Elle voulait uniquement discuter à l’issue de celle-ci, et s’est retrouvée mise en accusation sans même avoir eu le temps de poser une question. La discussion s’est même terminée en lui disant de faire une transition pour comprendre ce que c’est d’être trans’ !! J’ai dû la rassurer et lui redonner confiance en son travail de recherche en cours car elle avait été fortement molestée psychologiquement et était clairement choquée.”

    Lamentable, mais moyennement étonnée voila pourquoi je n’ai jamais dirigé quelqu’un en questionnement vers une association trans, encore une fois nous prouvons par A+B notre immaturité notre impossibilité a vouloir communiquer, comment voulez vous que les T passent pas pour des dingues avec un comportement pareil ?!
    Association irresponsable je ne désire pas être représentée par des personnes pareil…si elles ne veulent pas communiquer pourquoi militer ?
    C’est triste…

    • AlexMec a écrit le 26 mars 2013

      encore une fois nous prouvons par A+B notre immaturité notre impossibilité a vouloir communiquer, comment voulez vous que les T passent pas pour des dingues avec un comportement pareil ?!

      Mes pensées exactement! Difficile d’argumenter d’un côté que non, nous ne souffrons pas d’une névrose ou d’une psychose quelconque, quand de l’autre côté certainEs agissent de façon aussi agressive et paranoïaque =_= Je ne dis pas que nous devons nous laisser marcher dessus et avec le sourire SVP, mais il ne faudrait pas non plus oublier que nous en sommes encore au point où nous cherchons à changer l’image terriblement négative que le grand public a de nous. Ce n’est pas en agressant les gens qui montrent un peu d’intérêt pour nous que nous allons y arriver.

      si elles ne veulent pas communiquer pourquoi militer ?

      De par mon expérience dans divers domaines, je dirais que la plupart des militants de tout poil ne cherchent nullement à communiquer, mais seulement à imposer leurs vues. “J’ai raison, j’ai pas à vous écouter parce que je sais que vous avez tort de toutes façons, et vous, vous devez vous la boucler et m’écouter et penser comme moi sinon vous avez tout faux et vous z’êtes des grands méchants loups!” Et non je n’exagère même pas sauf dans la façon de m’exprimer: le raisonnement, lui, je l’ai vu et entendu tel quel bien trop souvent.

      • Julie Mazens a écrit le 26 mars 2013

        +1!

      • Alexandra a écrit le 26 mars 2013

        +1 ! (aussi)
        Les réflexions qui me plaisent :
        Difficile d’argumenter d’un côté que non, nous ne souffrons pas d’une névrose ou d’une psychose quelconque, quand de l’autre côté certainEs agissent de façon aussi agressive et paranoïaque
        je dirais que la plupart des militants de tout poil ne cherchent nullement à communiquer, mais seulement à imposer leurs vues. –> C’est bien pour cela que je ne suis pas militante.

        • AlexMec a écrit le 26 mars 2013

          Moi je ne pourrais jamais faire long feu dans un groupe militant: soit je me ferais virer vite fait à force de dire que “ceux d’en face” n’ont pas toujours tort sur tout, soit je partirais un jour ou l’autre en claquant la porte sur “tous ces connards égocentriques pas foutus de voir plus loin que le bout de leur nez, bordel!” 😛

  4. Brigitte Goldberg a écrit le 27 mars 2013

    Nous sommes tellement bien médiatisées, on parle tellement bien de nos problèmes, nous sommes si bien acceptées dans notre société et nous jouissons d’une visibilité telle que je ne vois pas l’intérêt de faire le moindre effort :)

  5. Morgane Beaumont a écrit le 1 avril 2013

    Rien qu’à lire vos réactions, j’imagine sans mal toute la difficulté d’un tel débat et ce que peut ça peut donner si on y ajoute des étudiants en mal de vérités… :)

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -