L’association EnFemme à Barcelone

14 mai 2013 | Tags: , , , , , ,

NDLR : C’est avec plaisir que nous donnons la parole à Alexandra Travès qui témoigne du fonctionnement d’une association très active en Espagne d’aide aux travestis et aux transgenres pour créer du lien social. Ce témoignage est d’autant plus important que plusieurs copines ont approché Txy pour voir la possibilité d’offrir un service comme EnFemme notamment sur Paris … réflexion en cours …

EnFemme

Qu’est que c’est EnFemme ?

EnFemme est une association de personnes qui pratiquent le travestissement (cross-dressing) dans la région de Barcelone, fondée le 2 mai 2006. Comme toute association, EnFemme est une organisation à but non lucratif, qui offre un local pour ses membres, espace pour la pratique du travestissement et qui permet aussi de créer des liens sociaux entre personnes travestis.

EnFemme est devenue un véritable refuge pour de nombreuses personnes qui pratiquent le travestissement et qui vivaient cette pratique dans le secret et la culpabilité. On peut y rencontrer des travestis de tout horizon, qui ont une vie conventionnelle avec des activités professionnelles et des vies familiales diverses, très éloignés de l’image “marginal” ou des préjugés habituels. EnFemme accueille aussi des personnes transidentitaires et transgenres qui pratiquent le travestissement comme un prélude ou un accompagnement de leur transition.

À EnFemme on peut parler ouvertement de beaucoup de choses, soit devant une bière, soit lors des différentes réunions qui sont organisées. Il y a une grande diversité d’opinions, de parcours et de points de vue mais les positions des uns et des autres sont toujours respectées et tous les membres sont responsables du maintien de cette ambiance chaleureuse et respectueuse.

Une règle incontournable régit les lieux mis à disposition : les activités sexuelles dans le local sont strictement interdites, ainsi que les drogues, afin de maintenir un environnement sain et serein pour tout le monde.

Les membres

EnFemme est un groupe qui travaille sur la base du volontariat de ses membres et où chacun décide des contributions qu’il peut et veut apporter. EnFemme compte environ 20 membres. Un membre, président du groupe, a mis à son nom le loyer et les différentes fournitures nécessaires (eau, électricité, internet).

L’association n’exige pas que les membres fournissent leur nom légal, c’est-à-dire, ce qui apparaît sur leur carte d’identité.

Beaucoup de membres sont des personnes mariées qui pratiquent le travestissement en secret. Et si les personnes vivant seules n’ont pas besoin d’un endroit pour se cacher, pour beaucoup d’entre elles, il est important d’avoir cet espace de socialisation offert par EnFemme.

Tout au long de l’histoire d’EnFemme le groupe a pas mal évolué.

Un nouveau membre apparait quand une personne pratiquant le travestissement découvre l’existence d’EnFemme et que cette association peut fournir un endroit pour s’habiller et stocker ses vêtements féminins. Cette personne découvrira qu’EnFemme est aussi un lieu de socialisation.

Une personne peut quitter EnFemme pour différentes raisons, le plus souvent par incapacité de payer les frais ou tout simplement parce que sa situation personnelle évolue. Par exemple certains anciens membres sont dans une démarche de changement de sexe ou une démarche leur permettant de vivre au féminin avec leur conjointE à la maison. Des évolutions qui ne nécessitent plus d’avoir à stocker des vêtements dans un local tierce ou de se cacher pour se vêtir.

Le local

Le local utilisé par l’association EnFemme a une superficie de 120 m2 situé au rez-de-chaussée d’un immeuble résidentiel.

L’adresse du local n’est pas publique. Dans un monde où la violence contre les personnes travestis et transgenres est une réalité, cet endroit est un lieu de sécurité pour tous les membres et leurs amiEs.

Les membres utilisent souvent le terme de «club» pour faire référence à ce local.

Chaque membre a un ensemble de clés lui permettant d’accéder librement au lieu à tout moment.

Dans le local, il y a des placards pour les membres et des espaces pour s’habiller et se maquiller. Il y a également un salon avec des canapés pour s’asseoir et discuter et tenir des réunions. Dans un coin de la salle il y a un petit bar et un réfrigérateur. Il y a des toilettes avec douche et WC. Il a de l’eau chaude. Une autre pièce contient une kitchenette avec évier, micro-ondes et lave-linge.

Les hommes sont interdits dans les locaux à moins, bien sûr, ceux qui sont trans.

Le Quartier

Le local de l’association EnFemme se trouve dans le quartier Guinardó de Barcelone, à quelques pas de l’Hôpital de Sant Pau. La station de métro la plus proche est celle de Guinardó | Hôpital de Sant Pau de la ligne 4 (jaune).

Le quartier est calme et permet de faire petites excursions aux alentours du local, habillées en femme, bien sûr. Nous utilisons, par exemple, les supermarchés du quartier pour acheter des boissons ou des snacks, les bars et les services d’un institut de beauté.

Le Financement

Chaque membre contribue avec 60 € par mois aux frais de l’association. Les paiements sont effectués en espèces ou par virement sur le compte bancaire approprié. La législation actuelle n’oblige pas la banque d’identifier la personne qui effectue un paiement de ce montant. Ce qui est nécessaire est de donner le code de compte client et le nom du titulaire du compte qui reçoit le paiement. C’est le seul nom qui est exposé à la connaissance des autres membres.

EnFemme fonctionne comme un organisme à but non lucratif: les cotisations des membres sont des prix très serrés et aussi certains membres collaborent pour faire en sorte que les coûts soient maitrisés. Ces contributions des membres sont utilisées pour payer le loyer des locaux, les fournitures et les réparations mineures.

EnFemme offre aux membres qui ont des difficultés financières la possibilité de substituer les paiements mensuels par du travail au bénéfice de l’association.

Il y a un droit d’entrée au local de 10 € pour ceux qui veulent nous visiter sans être membre. Les boissons du réfrigérateur sont payées séparément.

Présence sur Internet

L’association EnFemme a son propre site web : http://www.enfemme.eu/.

Elle a aussi un groupe Facebook « EnFemme – Barcelona », avec les membres et sympathisants de l’association. Cette page est utilisée pour faire les annonces des différentes activités proposées par l’association.

Les publications sont écrites soit en Catalan soit en Castillian (Espagnol).

Activités

L’activité principale d’EnFemme est la réunion des jeudis soir de 17 à 22 heures. L’horaire est approximatif: le premier membre qui arrive au local l’ouvre et le dernier à partir le ferme. Le reste du temps, il n’y a pas d’activité précise. Les membres viennent, s’habillent en femme et se maquillent. Ensuite, on passe le temps à bavarder avec les copines ou à faire une promenade dans le quartier.

EnFemme a quelques vêtements et perruques qui peuvent être utilisés par des personnes qui nous visitent et qui n’en ont pas. Souvent il s’agit de personnes qui habitent en dehors de la ville de Barcelone et qui viennent connaître l’association et, éventuellement, devenir membre du club. EnFemme est visitée par des personnes d’autres villes et régions d’Espagne et du monde.

Parfois des sessions de «lip-dub» sont organisées. Le «lip-dub»  consiste à choisir une chanson, à apprendre les paroles par cœur, et une fois habillées et devant la caméra, simuler le mouvement des lèvres de la chanteuse. Un bon travail d’édition des vidéos enregistrées, avec des actions éventuellement combinées de plusieurs personnes avec le son original, donnent des résultats surprenants.

L’association organise également de la Danse (style Gangnam, Cabaret de Liza Minnelli, …), une idée similaire aux sessions lip-dub ; mais dans l’ensemble les compétences de danse sont plus faibles.

Une activité émergente est l’atelier de féminisation de la voix. Certaines personnes affirment que sans une voix féminine acceptable elles ne sont pas capables d’aller dehors, par peur d’avoir à parler à quelqu’un.

Actuellement, une maquilleuse professionnelle, Dafni, visite EnFemme régulièrement pour enseigner aux membres l’auto-maquillage (environ 30 € pour deux heures de formation). Dafni vend également des produits de maquillage à des prix très intéressants.

A l’occasion de d’événements comme le Carnaval ou Halloween des rencontres sont organisées au local.

Certains membres sortent le soir pour dîner ou danser, généralement le vendredi ou le samedi. Elles s’habillent à EnFemme avant de sortir et y reviennent pour changer de vêtements avant de rentrer chez elles.

Le site d’EnFemme est aussi utilisé par le service “Alter Ego service” en cas de besoin. Ce service consiste en aider à s’habiller et de maquiller à la personne qui l’a embauché. Le service comprend le maquillage et la séance de photo par des professionnelles.

Activités de soutien

Le deuxième jeudi de chaque mois, de 18:30 à 20:30, il y a une séance de thérapie de groupe menée par une psychologue spécialisée, Soraya. Le contenu de ces sessions est conçu pour améliorer l’estime de soi et pour apprendre et de comprendre les concepts modernes de sexe – identité de genre – orientation sexuelle.

Les séances de thérapie de groupe d’EnFemme visent à aider les gens qui se culpabilisent de pratiquer le travestissement, activité mal acceptée par la société.

Les séances sont gratuites et ouvertes aux membres et aux visiteurs. Soraya offre ce service professionnel de façon altruiste.

La coordination des séances de thérapie se fait à l’aide d’un groupe fermé sur Facebook où sont membres toutes les personnes qui ont déjà participé à ces sessions.

Il y a aussi un groupe de soutien pour les familles. Il s’agit d’un groupe thérapeutique mené par notre psychologue et qui intègre les conjointes afin de mieux se comprendre.

Récemment il y a eu une séance d’information du groupe «services de transit – la promotion de la santé pour les personnes trans » de l’Institut Catalan de la Santé.

Enfin, même si il n’est pas proprement dit une activité d’EnFemme, l’association accueille une étudiante de l’Université de Barcelone, Alba, qui prépare sa thèse doctorale au sujet des personnes qui pratiquent le travestissement à Barcelone sous une perspective ethnographique.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
28 juin 2013 – Soirée “Pass the wig – flower power”
Soirée organisée par les amies d'EnFemme Barcelone. Le vendredi 28 juin 2013 à Barcelone, de 22h à 03h. Diner et consommation: 12€.
LIRE L'ARTICLE >>
Andrej Pejic - Barcelone 2012
Andrej Pejic Rosa Clara Bridal Collection Barcelona 2012 source: Haus of Andrej Pejic Andrej Pejic a toujours refusé de répondre aux questions sur son homosexualité présumée tout comme il refuse de revendiquer le statut d'homme ou de femme exclusivement !
LIRE L'ARTICLE >>
Le logo de l'association auvergnate AQTIA.
Comme promis cette nuit, je suis hyper heureuse de vous annoncer la constitution de l'association AQTIA Association Agenre Queer Trans Intersexe Auvergne. L'assemblée constitutive a eu lieu le 01 février 2014, nous étions 14 fondateurs. Voici les membres du Conseil d'Administration provisoire en attendant le dépôt de statuts et la publication au Journal Officiel pour la première A.G. statutaire: la présidence est confiée à Clotilde, la trésorerie à Anais, le secrétariat à Damien, le secrétaire adjoint est Didier et je suis simple ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les hommes japonais découvrent leur côté féminin
Le Japon, c'est une culture qui célèbre le bushido, ou la voie du guerrier, un endroit où les hommes sont des hommes, des soldats, des sumo et des samouraïs. Mais aujourd'hui, de plus en plus d'hommes japonais cultivent leur côté féminin, avec une explosion des ventes de produits de beauté masculins ainsi que des jupes et des robes conçues spécialement pour les hommes. Les activités de travestissement deviennent de plus en plus commerciales dans une société qui était jusqu'à présent très rigide ...
LIRE L'ARTICLE >>
Femmes habillées en homme : infraction à la loi du 17 novembre 1800
Près d'un siècle après la loi du 26 brumaire an IX (17 novembre 1800) disposant que « toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation » et que « cette autorisation ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé », la Ligue pour l'émancipation des femmes manifeste en 1891 le souhait de modifier le costume féminin, les journaux du temps publiant alors l'information suivante : "D'une manière ...
LIRE L'ARTICLE >>
Hommage à JoAnn Roberts, une travestie/transgenre merveilleuse
Un billet pas rigolo à écrire mais je pense nécessaire pour rendre hommage à une personne qui a énormément fait pour la cause travestie, transgenre et transsexuelle outre atlantique, dans une approche très respectueuse de la diversité de nos positionnements, réhabilitant le travestissement comme activité tout à la fois ludique pour certainEs et nécessaire pour d'autres. JoAnn Roberts nous a quitté la semaine dernière à 65 ans d'un cancer découvert en ce début d'année, laissant la communauté T américaine bien orpheline. JoAnn, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Angel Mode – la boutique européenne pour Travestis (et Transgenres)
Une fois n'est pas coutume, je voudrais vous parler aujourd'hui d'une excellente adresse pour les travestis, et dans une moindre mesure pour les transgenres, unique en son genre sur toute l’Europe et qui mérite d'être connue et visitée ! Je veux parler de la boutique d'Angel qui se trouve à quelques centaines de mètres au nord ouest de la Place de Clichy dans un quartier fort agréable et en plein renouveau. J'y suis passée hier en début d'après-midi, j'ai fait connaissance avec ...
LIRE L'ARTICLE >>
Chrysalide Lyon - Flyer Recto - LGBT n'oubliez pas les T !
Nous sommes quelques membres de cette association inscrits ici dont moi-même. En lisant le coup de gueule de Nida hier, les flyers de cette association très appréciée et très compétente n'en sont que plus d'actualité :) ! Depuis 2007, l'association Chrysalide élabore et réalise de nombreux projets : ►soutenir des personnes transidentitaires, ►créer un lieu d'échange, ►faire évoluer les lois et les politiques de soins, ►lutter contre la transphobie, ►documenter, informer, militer ... L'association a besoin de vous tous pour continuer à produire un travail de qualité ...
LIRE L'ARTICLE >>
Bonjour tout le monde !
BienvenuE sur la plateforme communautaire Trans' pour la promotion et l'information des personnes Transidentitaires et apparentées (travestis, transgenres, intersexes, transsexuels, tgirls, tboys, FtM, MtF, queer, androgynes, agenre, ... et toutes les autres appellations) ! Un groupe de personnes ayant participé à la sortie Tgirls de Clermont en février 2012 a décidé de prolonger cette aventure sous une forme communautaire basée tout à la fois sur le respect, la tolérance, la bonne humeur, la convivialité et le partage. Dans cette communauté Trans' que ...
LIRE L'ARTICLE >>
28 juin 2013 – Soirée “Pass the wig – flower power”
Andrej Pejic – Barcelone 2012
Association AQTIA – une naissance au pied des volcans !
Madrazo 89 Music Bar – Barcelone
Les hommes japonais découvrent leur côté féminin
Femmes habillées en homme : infraction à la loi du 17 novembre 1800
Hommage à JoAnn Roberts, une travestie/transgenre merveilleuse
Angel Mode – la boutique européenne pour Travestis (et Transgenres)
LGBT n’oubliez pas les T !
Bonjour tout le monde !

10 responses to L’association EnFemme à Barcelone

  1. Isa Lana a écrit le 14 mai 2013

    Une expérience qui fait rêver !
    Merci de ce témoignage Alexandra.
    Isa-Lana

  2. Emilie Dumont a écrit le 14 mai 2013

    Dans ce beau pays qu’est l’Espagne , il y a aussi des problèmes pour les T .cette initiative est heureuse . Bravo à eux.
    Emilie

  3. Kamille a écrit le 14 mai 2013

    Très intéressant, comme concept, qui pourraient aider beaucoup, je pense.

  4. Julie Mazens a écrit le 14 mai 2013

    Alexandra,

    Un point nébuleux pour moi. Tu indiques que c’est une association à but non lucratif. Je ne connais pas le droit des associations en Espagne.

    Une association étant une personne morale, il est normal que son président qui la représente en toute occasion soit publiquement connu ; les autres membres de l’association pouvant rester anonyme (l’ABC en France utilise un mécanisme similaire).

    Cependant je suis surprise que le président de cette association soit dans l’obligation de prendre les charges (loyer, électricité, eau, …) à son nom alors que l’association est normalement une personne morale en capacité à prendre directement ces dépenses avec facture à l’appuie.

    Bises

    • Alexandra Través a écrit le 15 mai 2013

      Rèponse facile: parce que l’association n’existe pas. Nous avons le projet de devenir une vraie association, legallement constitué, mais ce n’est pas le cas pour l’instant. Justement une des avantages d’avoir une association serait d’avoir le bail et les autres contrats a son nom.
      Bisous

      • Julie Mazens a écrit le 15 mai 2013

        Dans le cadre de vos activités, vous avez vraiment intérêt à vous constituer en association légalement constituée, notamment pour la responsabilité civile en cas de problème dans le local.

        Bises.

  5. Ester a écrit le 15 mai 2013

    Bravo pour cette initiative Enfemme! je vois que beaucoup de sujets concernant le travestissement sont abordés, bien plus que la mises à disposition du local et des rangements individuels. Nul doute que cela intéresserait pas mal de personnes en France.

  6. Lola de France a écrit le 23 mai 2013

    Projet qui serait interessant de mettre en place a Paris, comme discute avec Julie en janvier dernier a la mutinerie; en effet, un espace de stockage genre garde meuble coute deja environ 50 euros par mois et on ne peut pas s y changer, une chambre d hotel meme miteux au moins dans les 45 euros pour une soiree !

    Mutualiser un espace avec armoires verrouillees et coin miroir/ maquillage assis dans l antichambre d un grand salon commun permettrait a bcp de sortir du placard dans de bonnes conditions et sans investir une location de chambre de bonne.

    Qui suit ?

    • Julie Mazens a écrit le 23 mai 2013

      Suis quasi décidée à le lancer :) je vais lancer prochainement une consultation pour voir combien de copines seraient prêtes à participer.

  7. Lola de France a écrit le 23 mai 2013

    Ok pour moi si sur Paris intra muros dans un quartier qui ne craint pas et que les aspects juridiques de responsabilites/assurances sont bien cadres.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -