La vision de bien des journalistes du mouvement LGBT et en filigrane, des trans’

3 juin 2013 | Tags: , , ,

stp2012En ces temps de projecteurs braqués sur le mariage pour tous et de marches des fiertés, les journalistes en mal de sensation s’en donnent à cœur-joie pour focaliser l’attention de la population sur les quelques personnes dans les cortèges qui adoptent des tenues festives et caricaturales.

Il est sûr que parler, comme le fait le Huffington Post dans ses articles du 03 juin 2013, des ”

[…] déguisements traditionnels des défilés homosexuels: jeunes hommes en bas résilles et porte-jarretelles, groupe de filles en spider men, et autres “bonnes soeurs” moulées dans des robes aux couleurs arc-en-ciel côtoyant des drag queens à talons compensés et perruques “flashy”

” est plus vendeur que de parler des vraies revendications, particulièrement de celles des T.

Ce dénigrement systématique des T est non seulement pénible mais ne contribue nullement à ce que nous soyons vuEs normalement par la population. Deux mots définissent particulièrement ce comportement, stigmatisation, transphobie.

Nous ne les remercierons pas !

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Rapport sur le vieillissement des personnes LGBT – quid des Trans ?
Dans le cadre d'une lettre de mission de juin dernier, les associations SOS homophobie, AIDES et le groupe SOS viennent de rendre un rapport sur les personnes âgées LGBT et celles vivant avec le VIH à la ministre Michèle Delaunay. Voici un résumé des éléments importants concernant les personnes Trans, on y trouvera notamment les 23 recommandations du groupe de Travail. Rapport des associations SOS homophobie, Aides et le groupe SOS sur les personnes âgées LGBT remis à la ministre Michèle Delaunay En ...
LIRE L'ARTICLE >>
Précisions complémentaires de vocabulaire à destination des journalistes généralistes
Mesdames et messieurs du métier du journalisme. Vous êtes régulièrement intéressés par la population des personnes dont l'identité de genre ne correspond pas initialement au genre d'assignation à la naissance. Cependant, force est de constater que vous vous mélangez régulièrement quant à la manière de parler de celles et ceux qui vont sous les feux de vos projecteurs. Pas plus tard que tout à l'heure, alors que je me connectais à mon profil Twitter, chose que je n'avais faite depuis de très ...
LIRE L'ARTICLE >>
Discriminations manifestes à Carré Annexe avec leurs soirées « Ladyboy »
Nous nous faisons l'écho d'un message envoyé par L’ Association des Transgenres de la Côte d’Azur (ATCA). L’ Association des Transgenres de la Côte d’Azur a été avertie des démarches publicitaires de la discothèque le Carré Annexe sur leurs soirées « Ladyboy ». Le style des textes choisi par la direction de cet établissement « Transgenre ne caches pas ton genre », « Toutes les ambiguïtés sont les bienvenues », « soirée talons » est orienté de curieuse manière. Au lieu de proposer ...
LIRE L'ARTICLE >>
TDOV : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans
Journée internationale de la visibilité Trans : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans COMMUNIQUE DE PRESSE DU 2 AVRIL 2014 Le 31 mars a eu lieu la journée internationale de la visibilité trans (TDOV) qui a pour but de promouvoir la visibilité des transidentités, dans une société encore marquée par de nombreux préjugés à l’égard des personnes trans. A cette occasion l’Inter-LGBT dénonce les propos transphobes trop souvent relayés par les médias et souhaite ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un indice pour estimer le nombre de personnes Trans en France et dans le monde
Cet article vient de parvenir dans ma boîte : 24 000 personnes trans pourraient être privées de droit de vote dans 9 états des États-Unis. Outre ma révolte face à la privation de droits civiques, qui mérite un article à part, faisons un calcul simple. L'article nous indique qu'il y aurait 85 000 personnes trans susceptibles de voter dans ces 9 états. WolframAlpha nous indique que la population totale de ces états est de 51 millions d'habitants. Nous arrivons donc à ...
LIRE L'ARTICLE >>
GENDERFUCKING ! Masculinités, féminités et tout le reste ?
Les éditions "Des ailes sur un tracteur" publient le second numéro de la nouvelle revue Miroir/miroirs, une nouvelle publication semestrielle d'analyse et de réflexion autour des genres, des sexualités, des familles, des sociétés... Ce second numéro est consacré aux genderfucking et aux porosités entre les masculinités et les féminités : drag (kings et queens), folles, discours sur le genre... Depuis 2013, le genre a dépassé le discours scientifique et militant pour faire son entrée dans le champ populaire de l’actualité, utilisé ...
LIRE L'ARTICLE >>
15ème VILLAGE ASSOCIATIF: samedi 6 juin de 12h à 18h sur la place de la République à Lille. 25 associations, des commerces, un bar, et sur scène des artistes, prises de paroles associatives et syndicales, les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence... 20ème Marche des Fiertés LGBT: Rassemblement dès 13h00 sur la place de la République. Nous emprunterons les rues G. de Châtillon, de Valmy, avenue Kennedy, rues du Molinel, de Tournai, place de la Gare, rues Faidherbe, des Manneliers, Place Charles ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … Quatro !
J'ai parlé précédemment de mon positionnement de femme d'origine transsexuelle par distinction vis à vis des femmes bio et j'avais mis de coté le transgendérisme. Tout d'abord je rappelle que durant notre parcours nous avons tous été pendant une période plus ou moins longue, tout d'abord travesti(e), ensuite trans-genre et enfin transsexuel(le) pour ceux et celles qui se destinaient à l'opération. Le résultat de ce long parcours fait de nous des hommes ou des femmes socialement reconnu(es) comme tel(le). Pour ceux qui en ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans bidule, Trans machin, Trans truc …
Par définition la Trans est une emmerdeuse, ce qui peut se comprendre vu son parcours. Plus elle est vieille et plus elle est chiante, ce qui n'est pas forcément une règle ou exponentiel et là aussi cela peut se comprendre. La trans aime à se définir seule, elle a sa propre vision des choses qui n'est pas forcément mauvaise et elle est susceptible. Pour aborder une personne Trans sans forcément entrer en conflit linguistique avec elle, le mieux est de lui ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le dernier comics de Batgirl rencontre une vieille icône féministe...
Découvrez Gendertrender, le site "transphobe par féminisme". Joie et félicité ! J’ai découvert un site en anglais qui représente une forme de transphobie méconnue. J’en avais brièvement parlé dans ma traduction sur youtube intitulée « Transphobie lesbienne anti-FTM », mais je viens de découvrir qu’une féministe qui s’attaque aux MtFs est encore plus redoutable, par son ancrage dans une victimisation presque légitime, ainsi que par la violence de ses attaques. C'est le mythe pseudo-trans du Silence des Agneaux, l'horrible bonhomme qui maltraite les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Rapport sur le vieillissement des personnes LGBT – quid des Trans ?
Précisions complémentaires de vocabulaire à destination des journalistes généralistes
Discriminations manifestes à Carré Annexe avec leurs soirées « Ladyboy »
TDOV : L’Inter-LGBT demande aux médias de faire preuve de respect à l’égard des personnes trans
Un indice pour estimer le nombre de personnes Trans en France et dans le monde
GENDERFUCKING ! Masculinités, féminités et tout le reste ?
LGBT PRIDE 2015 À LILLE
Trans bidule, Trans machin, Trans truc … Quatro !
Trans bidule, Trans machin, Trans truc …
Trans, pour mieux te violer mon enfant

9 responses to La vision de bien des journalistes du mouvement LGBT et en filigrane, des trans’

  1. Francesca Pietra a écrit le 3 juin 2013

    bien dit et totalement juste!
    les discours médiatiques collent à la représentation que s’en font les quidams de base…..on ne répète que ce que veut entendre l’autre pour le conforter dans ses croyances…c’est plus rassurant……
    dire le contraire et ou souligner que les T seraient des humains comme les autres pourrait perturber notre modèle d’équilibre social……

  2. Damia a écrit le 3 juin 2013

    Non mais aux yeux des meRdias, homo, trans, drag queen, trav, tout ça, c’est peu ou prou la même chose hein. Voyez, on fait une grande boite et on met tout dedans.

    A gerber… Aucun sens de la mesure, aucun sens de l’analyse, aucun sens de la recherche. Se contenter de mettre le DVD de La Cage Aux Folles et de prendre ça comme une documentaire. Et après, ben vas-y ma chère pour faire passer nos revendications T… C’est vraiment lassant à force. Des efforts souvent sapés par quelques mots.

    Hé les journaleux ! On est des trans et on n’est pas fait-es pour amuser la galerie !

  3. sylvieb78 a écrit le 3 juin 2013

    D’ou la nécessité d’opérations de visibilité ciblées et spécifiques, correspondant réellement au monde “Tx”,
    en veillant à prendre soin :
    .
    · – d’élaborer des revendications réalistes et irréfutables
    . (compréhensible et surtout admissible par tout un chacun),
    .
    · – d’exprimer avec dignité et détermination, notre droit à vivre notre vie de femme ou d’homme (selon..),
    . au sein d’une société, qui a, sauf extrémistes, seulement mais sérieusement besoin d’être rassurée.
    .
    Par conséquent,
    .
    · – de faire comprendre aux “troublions de tous poils” :
    . . – Tx Hyper exubérantE, journaliste en quête de sensationnel, banderoles inadaptée,
    d’aller jouer ailleurs.
    .
    · – individuellemnt, d’éviter de se compromettre, dans toutes opérations de visibilité,
    . . ne correspondant pas à ces critères,
    . . sachant que les multiples visibilités individuelles, de bon aloi, entretenues tous les jours,
    . . mêmes modestement, devraient petit à petit, porter leurs fruits…
    .
    . . . . . . . L’utopiste de service

  4. Brigitte Goldberg a écrit le 3 juin 2013

    Nous avons interpellé à de nombreuses reprises le CSA afin que l’utilisation par les médias du terme “travello” par les médias, bien trop fréquente à notre gout soit considéré comme injurieuse, (et elle l’est Ô combien !) Malheureusement, il nous a été répondu que d’après le dictionnaire, c’était un terme populaire. Nous sommes donc intervenu auprès des maison d’édition, sans résultats :(

  5. Christine Elodie a écrit le 3 juin 2013

    Quand on observe un groupe, ce qui saute aux yeux, se sont les particularités!
    c’est donc pas étonnant que les médias cadrent sur ces particularités, parce que ce qui attira l’attention des spectateurs se sont des choses différentes de ce qu’on a l’habitude de voir tous les jours! Ce raisonnement s’applique dans beaucoup de domaines. Donc ça c’est malheureusement appliqué au défilé LGBT ” le mariage pour tous” ! moi je ne pense pas que “l’extravagant” a sa place dans ce type de manifestation, car le sérieux des revendications en dépend et que beaucoup de personnes sont là pour tourner ces événements à la dérision (homophobie, trans-phobie,…)
    L’énergie que dépensent les associations à faire connaitre notre cause, peut être réduit à néant !
    Ce n’est pas ce que l’on veut, on veut pouvoir se fondre à la population et être considérée comme tout le monde avec les mêmes droits et ne pas être vu comme des bêtes de foire ou des débiles de service.
    Ces grandes manifestations portent notre image dans les médias, alors à nous de faire en sorte que cette image ne soit pas faussée, car certain groupes n’attendent que ça pour caricaturer !

  6. Brigitte Goldberg a écrit le 3 juin 2013

    Un exemple d’un commentaire concernant un documentaire sur Bambi. Il y a des mots qui font mal…
    http://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/4186814-bambi/

  7. sylvieb78 a écrit le 3 juin 2013

    Christine Elodie
    => Totalement d’accord !…

  8. Ester a écrit le 6 juin 2013

    Bonsoir
    Cet article me rappelle ce que j’ai écrit sur mon blog netlog le 4 Mai 2009
    “La Gay-Pride n’est pas pour les trans*”

    La Gay-Pride est une manifestation à laquelle viennent aussi des transgenres (travestis et/ou transsexuelles).
    Parmi elles certaines se font remarquer par leur tenues ou maquillage.
    Le public et les médias les remarquent.
    Résultat les reportages ne monteront qu’elles et l’idée que le public a sur les trans reste toujours la même.
    De mon point de vue c’est exactement le contraire de ce qu’il faudrait obtenir. Et donc les années passent et rien n’avance.
    J’ai tous les ans des amies qui me demandent si je viendrais et tous les ans j’explique (à celles qui ignorent mon point de vue) mon opposition de principe.
    Remarquez qu’il existe une manifestation DEDIEE aux transgenres et intersexes EXISTRANS et là je trouve logique de participer. J’ai mis 2 reportages pour 2005 et 2006 sur mon site de photo et j’ai mis aussi une page de réflexions.

    • Julie Mazens a écrit le 6 juin 2013

      Les Gay Pride ont pour finalité la tolérance aux pratiques et orientations sexuelles des individus …

      Impossible de faire passer un message transidentitaire ou des revendications liées à l’identité de genre.

      Et qu’effectivement Existrans est une possibilité mais qu’il faut toiletter sérieusement … marcher dans l’anonymat médiatique le plus complet n’a pas beaucoup d’intérêt à notre époque.

      Sur la liste existrans, j’ai fait quelques propositions pour des actions plus visibles – je les met dans notre forum pour discussion (cf http://www.txy.fr/forums/topic/organisation-de-lexistrans-2013/)

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -