Travesti-e et transgenre sans régime ! Dix conseils et astuces pour réussir

30 juin 2013 | Tags: , , , ,

regime-sante-transNous le savons touTEs, les régimes ne fonctionnent pas et au mieux la reprise du poids est une vraie plaie, sans compter les carences, les privations, les frustrations, … !

Faisant partie des filles transgenres qui ont perdu quelques vingt kilos en neuf mois puis stabilisées pour obtenir une silhouette plus féminine (et oui, j’ai succombé au dictat de la mode °) mais surtout être une travestie bien dans sa peau, je voudrais partager avec vous quelques conseils et astuces que j’applique avec succès depuis trois ans déjà.

Il faut que je vous avoue aussi que j’ai promis un plan de bataille à une copine – qui se reconnaitra – et qui va finir par se fâcher si je ne m’exécute pas rapidement 😀 … donc un billet de saison !

En préambule, je voudrais aussi vous rappeler qu’une femme (au sens biologique) a des besoins énergétiques inférieurs à l’homme et qu’il est d’autant plus important pour celles qui démarre une transition de prendre ces astuces en considération (équivalent d’une femme en ménopause qui va prendre du poids …).

Perdre un kilo correspond environ à 7.000 calories et cela peut se faire en deux semaines en supprimant seulement 500 calories par jour de son alimentation. Un homme biologique dépensant entre 2000 et 3500 calories par jour en fonction de son activé, on comprendra aisément que nos astuces vont consister à réduire l’apport en calories (de 25% quand même pour les sédentaires) mais aussi à augmenter la dépense …

A ce stade, je voudrais aussi vous rassurer. Nous n’allons pas commencer à compter les calories … c’est en pratique laborieux et psychologiquement trop difficile. Je vous propose donc plutôt d’adopter une ou plusieurs des conseils et astuces suivants pour réduire les calories tout en se nourrissant équilibré et en gérant sa faim.

1 – ne sautez aucun repas et notamment n’oubliez pas de prendre un petit déjeuner.

C’est essentiel pour perdre puis maintenir son poids de ne pas affamer son corps pendant des périodes trop longues. Le cas échéant, cela inciterait le corps à manger plus aux autres repas et notamment le soir.

Personnellement j’applique le résultat d’une étude qui montre que manger des protéines le matin (oeufs par exemple) permet de prendre moins de calories au repas du midi et le reste de la journée.

2 – mangez léger le soir et interdisez vous de grignoter devant la télé !

Les calories excédentaires sont souvent prises en grande proportion le soir ! Évitez de manger devant la télé car la nourriture est consommée sans prêter vraiment attention aux quantités.

Il m’arrive d’avoir encore faim à 23h – dans ce cas, je prends un ou deux yogourt 0% avec de la stévia (plante naturelle au pouvoir sucrant très fort, sans les contre-indications de l’aspartame), éventuellement agrémenté d’une petite cuillère de son d’avoine (j’en parle plus loin).

3 – Faites attention aux boissons

L’apport en calorie des boissons notamment énergisantes est dramatique. A éviter absolument : coca, jus d’orange, alcools, … Boire de l’eau est bon pour le drainage.

En apéritif, préférez la coupette de champagne sans aucune addition qui reste l’alcool le plus sobre. Un verre de jus de légume, qui est nutritif et faible en calories, peut permettre aussi de combler la faim entre les repas.

Je ne prends plus aucune boisson en dehors d’eau, d’un verre de vin par jour (bon pour les oligo-éléments) et éventuellement d’un coca-zéro. Méfiez-vous cependant des boissons “sans sucre”, des études montreraient qu’elles induisent comportements et manques facilitant ensuite la prise de poids.

4 – Consommez plus de fruits et de légumes

Les fruits et légumes ont un apport calorifique faible en regard de leur volume et comblent ainsi la sensation de faim. Ils fournissent d’autres nutriments ou fibres bénéfiques pour notre santé. Et donc manger beaucoup de fruits et légumes permet de réduire la quantité des aliments qui sont plus riches en gras et en calories.

Je vous conseille de consommer les fruits plutôt entre les repas (1 ou 2h après). Cette dissociation permet aussi une bonne gestion des graisses et un fruit consommé en amont d’un repas permet de réduire la consommation de calories ensuite.

Pour les légumes, il faut bien s’entendre sur la définition … des frites ne sont pas des légumes … le riz non plus ! Voir l’annexe en fin de billet pour une vraie liste de légumes …

Pour les fruits, évitez simplement ceux qui sont gras et lourds : cacahouètes, noix, pistache, amande et noisettes sont à plus de 600 calories pour 100 grammes ! Bon en gros, préférez tomates cerises et olives lors des apéritifs et ignorez le reste !

5 – Consommez des grains entiers (et du soin d’avoine)

Remplacer les grains raffinés par des grains entiers fournit des fibres bénéfiques pour la santé et favorise mieux la satiété. Préférez le pain complet au pain blanc, le riz brun au riz blanc, les pâtes au blé entier aux pâtes classiques.

Je vous conseille aussi de manger du soin d’avoine tous les jours – je ne me déplace jamais sans ! En poudre ou paillettes, le son d’avoine s’incorpore aux fromages blancs, potages, pains, omelettes, … Grâce à sa remarquable teneur en fibres solubles, il favorise la satiété et capte une partie des graisses alimentaires pour les éliminer naturellement. La bonne dose : 1 cuillerée à soupe par repas, petit déjeuner compris.

6 – Prenez des protéines à chaque repas

Avoir une source de protéines à chaque repas permet de combler la faim sur la durée. Au besoin, vous pouvez consommer des légumineuses comme les fèves qui fournissent beaucoup de fibres et de protéines avec peu de calories.

Attention à éviter certaines viandes ou poissons très gras et/ou trop calorique : thon, hareng, anguille, rollmops, saumon, caviar, porc (en dehors du jambon dégraissé et découenné), canard, peau du poulet.

Les régimes hyperprotéinés tels que le régime Dukan poussent à l’extrême le recours aux protéines pour combler la faim et préserver les muscles avec un minimum de calories. Efficace pour la perte de poids, problématique et générant des carences sur la durée.

7 – Choisissez des aliments faible en gras

Lorsque possible, utiliser des versions faibles en gras des vinaigrettes à salade, des produits laitiers et autres produits alimentaires. Le bon fromage est autorisé mais limitez vous à un morceau par jour.

Attention aux condiments : préférez une sauce yaourt ou de la moutarde plutôt que de la mayonnaise.

8 – Contrôlez votre environnement

Pour réduire les calories, il est important de bien contrôler son environnement : avoir des légumes (cf liste en annexe) dans son frigo, des réserves saines et variées, choisir des restaurants adaptés à son alimentation, …

9 – Marchez

Il est conseillé de marcher et de monter des marches d’escalier. Au moins 40 minutes par jour. D’une façon générale, cette pratique non sportive permet néanmoins de drainer les toxines. Plutôt que prendre le métro pour trois ou quatre stations, marchez donc le kilomètre que cela représente. En variante, faire régulièrement les soldes en talons …

10 – Autorisez-vous des écarts

Rien de pire que la frustration qui finit par nous annihiler toute volonté d’appliquer nos conseils sur le long terme. Il est normal et conseillé de faire des écarts de temps en temps (une pizza, des pâtes aux gruyère, un couscous, …), une à deux fois par semaine mais restez raisonnable sur les rations (double pizza n’est pas conseillée …).

Cela permet notamment de garder une vie sociale normale car rien de plus détestable pour tout le monde que la personne qui s’efforce de ne manger qu’une simple laitue à la pizzeria.

Conclusion

Voilà, j’espère vous avoir convaincu que perdre du poids et maintenir sa silhouette féminine dans la durée est tout à fait possible, sans réelles contraintes et ne demande finalement pas beaucoup d’effort si ce n’est une bonne hygiène de vie. Vous trouverez aussi d’autres conseils sur des ingrédients préconisés (thé vert, son d’avoine, vinaigre de vin, …) dans ce billet.


Annexe : Liste des Légumes

Pour compléter cet article sur point que je considère comme essentiel, je vous donne la liste des légumes que je m’autorise en quantité illimité à chaque repas. Les autres légumes sont soit improprement nommés (pomme de terre, riz ou pates par exemple) soit trop caloriques (carotte à éviter), soit nécessitant une préparation trop calorique (lentilles par exemple) – je les réserve pour les repas avec écarts.

Artichaut
Courgette
Asperge
Endive
Blette
Épinard
Céleri
Frisée
Brocoli
Fenouil
Champignons
Haricot vert
Chou Bruxelles
Laitue
Chou blanc
Mâche
Chou-fleur
Oignon
Chou-rave
Poireau
Chou rouge
Potiron
Chou vert
Radis
Coeur de palmier
Soja
Concombre
Tomate


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Conseils vestimentaires pour les travesti(e)s
Première étape Travestie ou Transgenre, vous devez réaliser que vous êtes une femme à part entière avec ses qualités et ses défauts ; dans votre cas, généralement assez grande, plutôt ronde du bidou, plutôt carrée des épaules, plutôt masculine du visage, ... Vous n'êtes ni pire ni vraiment différente. Vous devez vous assumer et ne surtout pas chercher à vouloir ressembler à la poupée barbie sexy que les sites de VPC soit disant spécialisés "Travesti" essayent de nous vendre. Votre shopping : à ...
LIRE L'ARTICLE >>
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
Pour faire suite à nos conseils pour vos première sorties, vous êtes nombreuses, travesties et transgenres, à hésiter à franchir le pas de votre porte par crainte d'être vu par l'entourage, les voisins ... tout le monde n'ayant pas la chance d'habiter un immeuble dans une grande ville, réel avantage car dès le couloir atteint, personne ne sait d'où vous venez ... Alors évoquons ici les petites stratégies pour se travestir puis filer à l'anglaise passer une agréable journée en promenade ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dix conseils pour votre première sortie en travestie
NDLR : ce billet était initialement une syndication autorisée d'articles d'un blog de travestis. A la demande récente de l'auteur, nous avons supprimé ce contenu et, en lieu et place - notamment pour garder les commentaires de qualité, référencé dix conseils basés sur du contenu original publié sur Txy. Dix conseils pour votre première sortie en travestie comprends les rubriques suivantes : 1. être prêtE à sortir pour  « tester » son passing 2. se préparer un programme en dix sorties 3. s'exfiltrer de chez soi 4. choisir ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comment dire à son conjoint que l’on est travesti ou transgenre ?
Nous explorons depuis quelques semaines le sujet très vaste et très complexe du coming out, notamment sur la démarche général, les risques et les précautions à prendre et quelques recettes pour gérer les outings involontaires ; mais nous n'avons fait qu'effleurer un sujet extrêmement sensible pour beaucoup de nos amiEs, celui du coming out auprès de son conjoint. Non pas le pourquoi mais surtout le comment le lui dire ! Les forums sont pleins de questions en ce sens mais si les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Oméga 3, un complément indispensable à un Traitement Hormonal
Pour changer et montrer que je ne suis pas juste celle qui provoque les polémiques, je viens publier ici un petit billet sur les Oméga-3 et leurs effets bénéfiques. Plusieurs personnes ayant commencé une hormonothérapie se sont vues prescrire de l’Androcur 50 mg ou Acétate de cyprotérone en dose quotidienne de 25, 50 voire 100 mg afin de ralentir la production d’hormones mâles. La liste des contre-indications et des recommandations est si longue que l’Androcur a déjà fait l’objet d’un article. Parmi ...
LIRE L'ARTICLE >>
Travesti, Transgenre – Oui je te connais, toi !
Oui je te connais toi ! J’ai été comme toi. Toi, oui toi, le travesti-e, le transgenre, Dès que je vais écrire ces trois lettres, tu vas quitter la lecture de ce billet. Tu me connais, tu sais ce que je fais pour notre communauté depuis 2 ans. Alors je vais te demander de m’écouter, de me faire confiance, et d’aller jusqu’au bout de ce billet. Je n’ai jamais rien exigé, mais l’heure est d’importance. Lis moi jusqu’au bout. Il s’agit d’une question de vie ou de mort. Je vais ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dix bonnes raisons pour un travesti d’avoir ses ongles en mauvais état !
Je viens de me casser un ongle, malgré toutes les précautions prises :(. Et ce n'est pas la première fois ! Donc j'ai étudié la problématique en détail et j'ai fini par trouver dix excellentes raisons pour les travestis d'avoir leurs ongles en (très) mauvais état ! Cette étude me permet aussi d'affirmer que l'état et la longueur de vos ongles n'est pas qu'un indicateur de bonne santé mais qu'ils sont directement proportionnels à votre degré de transidentité. 1 - le travesti est d'abord ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming Out © Sarah Joly
Le plus souvent, que l'on soit travesti ou plus largement une femme transgenre qui s'ignore encore, nous enfouissons notre secret au plus profond de nous même mais aussi au plus profond d'une cave ou d'un placard, dans une valise ou un carton ... parfois même, pris d'un terrible remord, jetons-nous toute notre panoplie de la parfaite bimbo, entre deux compulsions, persuadés que nous sommes que ce besoin ne reviendra plus jamais ... Et alors que, paradoxalement, il nous arrive dans ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l’esprit du temps » ; en cette fin d’année 2013 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. Une année 2013 un pas en avant deux pas en arrière pour nos droits en France ! Un mariage pour tous qui pose encore questions, un gouvernement qui recule sur la loi trans, ... En nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2012 haute en couleur !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l'esprit du temps » ; en cette fin d'année 2012 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. En nous souhaitant à toutes et tous, travestis, transgenres, transsexuelLEs une belle année 2013 riche de diversité, de solidarité, de joies et d'amour. Janvier 2012 ► François Hollande pour la présidentielle de 2012 nous promet une loi ...
LIRE L'ARTICLE >>
Conseils vestimentaires pour les travesti(e)s
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
Dix conseils pour votre première sortie en travestie
Comment dire à son conjoint que l’on est travesti ou transgenre ?
Les Oméga 3, des acides gras destinés à devenir nos amis …
Travesti, Transgenre – Oui je te connais, toi !
Dix bonnes raisons pour un travesti d’avoir ses ongles en mauvais état !
Travesti et Transgenre – Réfléchir à deux fois avant de faire son coming out !
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2012 haute en couleur !

13 responses to Travesti-e et transgenre sans régime ! Dix conseils et astuces pour réussir

  1. AlexMec a écrit le 30 juin 2013

    Évitez de manger devant la télé car la nourriture est consommée sans prêter vraiment attention aux quantités.

    Ca vaut aussi pour l’ordi, les bouquins, et tout ce qui fait qu’on ne se rend pas compte qu’on est en train de manger. L’exception, c’est évidemment la discussion avec d’autres personnes, qui est trop importante socialement et bénéfique psychologiquement pour être supprimée pendant tous les repas pour ceulles qui mangent régulièrement en companie.

    Je vous conseille de consommer les fruits plutôt entre les repas (1 ou 2h après).

    Attention toutefois si vous avez des problèmes de régulation de la glycémie! Les fruits sont pleins de sucre naturel, et leur effet sur la glycèmie est encore plus important s’ils sont pris seuls (ce qui peut aussi être un atout si votre glycémie a tendance à trop baisser entre les repas: un fruit est alors bien meilleur à tous points de vue qu’une barre chocolatée.)

    Bon en gros, préférez tomates cerises et olives lors des apéritifs et ignorez le reste !

    Ne pas forcer sur les olives, quand même, qui sont bien grasses, même si c’est de la “bonne” graisse.

    Et attention à la cuisson des aliments en général: des courgettes frites, ce n’est pas la même chose que des courgettes vapeur. Un blanc de poulet grillé, ce n’est pas la même chose que des aiguillettes de poulet à la crème. Et ainsi de suite. Les modes de préparation et de cuisson des aliments comptent pour beaucoup dans la réussite ou l’échec d’un régime.

    Au besoin, vous pouvez consommer des légumineuses comme les fèves qui fournissent beaucoup de fibres et de protéines avec peu de calories.

    L’association “une légumineuse + un féculent” est une alternative végétarienne classique à la viande. On la retrouve aussi dans toutes les cuisines du monde: riz et haricots rouges, graine de couscous et pois chiches, riz et pousses de soja, et ainsi de suite.

    Attention à éviter certaines viandes ou poissons très gras et/ou trop calorique : thon, hareng, anguille, rollmops, saumon, caviar, porc (en dehors du jambon dégraissé et découenné), canard, peau du poulet.

    A noter toutefois que le gras du thon, du saumon, du hareng, et des autres poissons gras est une “bonne” graisse qui aide à lutter contre le “mauvais” cholestérol et qu’on trouve difficilement ailleurs.
    Par contre, la peau du poulet! Je suis toujours atterré quand quelqu’unE prend un poulet grillé parce qu’ille est au régime – et mange allègremment la peau dudit poulet!

    Lorsque possible, utiliser des versions faibles en gras […] des produits laitiers

    L’exception: le lait. Le lait demi-écrémé est à peine plus gras, toutes proportions gardées, que le lait écrémé, et retient beaucoup d’autres bonnes choses qui sont perdues dans le lait écrémé.

    • Julie Mazens a écrit le 30 juin 2013

      Merci Alex. Très bon complément d’information !

    • Alexandra a écrit le 3 juillet 2013

      Pour info, Alex. Quand j’étais sous Androcur, mon médecin homéopathe ainsi que mon endocrinologue m’ont conseillé les poissons fumés gras comme le hareng, et autres bouffis, maquereaux afin d’introduire des acides gras chassant le mauvais cholestérol. Combiné au régime macrobiotique dont je parle plus bas, mes triglycérides ont été annihilées ainsi que le mauvais cholestérol que je commençais à accumuler à cause de cette progestine.

  2. Marion TUDURI (de roanne) a écrit le 30 juin 2013

    et moi qui croyait manger 5 fruit et légumes par jour (riz, pâtes, boulgour, purée, et frites !!!!)
    non sans rire, c’est horrible je n’aime que ce qui est mauvais….

    Mais il faudra bien que je m’y mette quand j’attaquerais ma transition car en plus de l’arrêt du tabac (j’y travaille) et le THS je vais en baver (….. ça fera toujours de l’eau en moins sur la balance ;-D )

    comme je ne suis pas très active j’en profite pour souhaiter de bonnes vacances à tous et aussi à l’équipe de txy qui fait un travail énormissime et on ne les remercieras jamais assez

    voili voilou
    Marion

  3. Brigitte Goldberg a écrit le 30 juin 2013

    J’ai faim ! :)

  4. Brigitte Goldberg a écrit le 30 juin 2013

    Ps : au moment où je lis ton excellent article, je suis en train de regarder un doc sur les pâtissiers sur la Cinq. c’est duuuuuuuuuuur :)

  5. Brigitte Goldberg a écrit le 30 juin 2013

    Cela dit, la gourmandise peut parfois se marier avec notre combat :)
    http://www.lesboulangers.com/index.php?option=com_content&task=view&id=424&Itemid=1

  6. Alice Del Dongo a écrit le 30 juin 2013

    si vous êtes comme moi qui j’aime bien les cocktails, attention, on atteint vite des sommets !
    mon préféré (le long island ice tea) est à environ 800 calories ! :(

  7. yukarie a écrit le 1 juillet 2013

    on complète par un peu d’exercice physique :

    http://youtu.be/6gX1Yz_rbxs

    traduction par Vincent Magnin

  8. Alexandra a écrit le 3 juillet 2013

    Vacances plus que studieuses durant quatre semaines, Clarisse et moi, dans un lieu que j’adore et que je connais depuis maintenant 17 ans, Cuisine et Santé à Saint-Gaudens, haut-lieu de la gastronomie et de l’art de vivre macrobiotique. Bon… C’est pas toujours très sexouille comme nourriture, mais c’est ce qui m’a permis bien des choses au-delà de la simple perte de poids.

    Pour ceulles que ça intéresse http://www.cuisine-et-sante.com/

    Pour info, quand j’étais dans mes graves problèmes hormonaux, j’ai recentré mon alimentation sur ce mode alimentaire et ça a été une de mes manières de me maintenir en forme et de récupérer rapidement après ma vaginoplastie. Bon… Après, je suis revenue à un non-régime alimentaire, mais pendant les périodes dures ça a été ma planche de salut.

  9. Julie Mazens a écrit le 6 août 2013

    Voici une information qui devrais motiver toute copine qui pense démarrer un THS à avoir une alimentation équilibrée avec un poids de forme.

    La prise d’hormones va influer notamment sur la répartition des graisses et donc concrètement en déplacer certaines. Et plus vous avez de graisse à déplacer et plus le traitement prendra du temps … à contrario, une hygiène de vie, un poids de forme et du sport doivent vous permettre d’optimiser les résultats de votre transition.

    Pour calculer votre poids de forme : http://www.aufeminin.com/mag/forme/d4826/x25286.html

    Le mien ressort à 76 Kg, qui est mon poids actuel :D.

    • Aurore a écrit le 6 août 2013

      Certe, plus on a de graisse et plus c’est long. Mais l’inverse est vrai aussi !! Il faut des graisse a deplacer (ma medecin m’a conseillée de prendre du poids car j’etais a la limite inferieur : anorexie). Donc rien à deplacer, logique, mais aucune forme a venir…

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -