Le lanceur d’alertes de Wikileaks est une lanceuse d’alertes

22 août 2013 | Tags: , , , , ,

chelsea manning

Photographie de Chelsea Manning diffusée par l’armée américaine.

Le blog Big Browser du Monde.fr relaie un communiqué de Bradley Manning, récemment condamné à 35 ans de prison dans l’affaire Wikileaks :

Alors que je tourne la page et entame une nouvelle période de ma vie, je veux que tout le monde sache qui je suis réellement. Je suis Chelsea Manning. Je suis une femme. Considérant la façon dont je me sens, et dont je me suis sentie depuis mon enfance, je veux commencer une thérapie hormonale dès que possible. J’espère que vous me soutiendrez dans cette transition. Je demande aussi qu’à partir d’aujourd’hui, vous vous référiez à moi en utilisant mon nouveau nom et en utilisant le féminin (en dehors des messages officiels liés à ma détention). Je suis impatiente de recevoir vos lettres de soutien et de pouvoir y répondre.

Le centre de détention où Chelsea Manning est détenue ne lui fournit pas le traitement hormonal auquel elle souhaite accéder pour rendre sa transition effective.

Plus d’informations sur le blog Big Browser.

Mise à jour

Les questionnements identitaires de Manning sur son identité de genre ont été évoqués par l’éditorialiste Paris Lees dans les blogs du Guardian. Celle-ci a passé 8 mois en prison durant son adolescence pour avoir participé à un vol, et évoque l’expérience pénible que représente l’impossibilité d’exprimer son identité de genre. Ce passage, notamment, témoigne de cette pénibilité :

When I was 16, to my shame, I took part in a robbery. I was terrified of going to borstal, as anyone might be, but with the added fear of what happened to people like me there. Like Manning, I hadn’t yet transitioned, but I had always known who I was and that, eventually, I would have to do something about it. I also knew that, because I’d committed a crime, my transition would have to wait.

I was locked up for eight months. Inside, I grew my hair long and shaved my legs. I sneaked chalk out from my weekly art classes and ground it into dust so that when the doors were locked at night and I was alone in my cell, I could make my cheeks pink and lips red, and my eyes green. I must have looked like Grotbags, but there you go. It was torture not expressing my femaleness and I certainly wouldn’t have coped with 90 years of it.

soit en français (traduction libre)

Quand j’avais 16 ans, et je n’en suis pas fière, j’ai participé à un vol. J’étais terrifiée à l’idée d’aller dans un centre de redressement, comme tout le monde je pense, mais avec en plus la crainte de ce qui pouvait arriver aux gens comme moi là-bas. Tout comme Manning, je n’avais pas encore transité, mais j’avais toujours su qui j’étais et que, un jour ou l’autre, je devrais faire quelque chose à ce sujet. Je savais aussi que, parce que j’avais commis un crime, ma transition devrait attendre.

J’ai été enfermée pendant huit mois. A l’intérieur, j’ai laissé pousser mes cheveux et j’ai rasé mes jambes. Je piquais de la craie dans mes cours hebdomadaires d’art, je la réduisais en poudre afin que quand les portes étaient verrouillées la nuit et que j’étais seule dans ma cellule, je puisse maquiller mes joues en rose, mes lèvres en rouge et mes yeux en vert. Je ressemblais sûrement plutôt à une hideuse sorcière, mais bon, on fait ce qu’on peut. C’était une véritable torture que de ne pouvoir exprimer ma féminité et je n’aurais très certainement pas pu supporter cela pendant 90 ans.

(N.d.l’A.: Manning risquait jusqu’à 90 ans de prison, elle n’en a eu que 35)

On peut s’interroger sur l’assourdissant silence qui a été la règle dans les médias généralistes sur l’identité de genre de Chelsea Manning.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Chelsea Manning et Wikipedia
Les Inrocks nous apprennent que cinq utilisateurs de Wikipedia ont été bannis pour propos transphobes à l'égard de Chelsea Manning. Pour mémoire Chelsea a été emprisonnée suite à la divulgation de documents secrets alors qu'elle avait joué un rôle de "lanceur d'alertes". Durant tout son procès, elle était restée silencieuse quant à sa transidentité afin de ne pas perturber l'instruction, mais au lendemain de sa condamnation avait fait son coming-out officiel et de fait mondial. Le 21 août 2013, Chelsea Manning a ...
LIRE L'ARTICLE >>
Changement de nom : une victoire pour Chelsea E. Manning
Nous apprenons via le réseau de soutien à Chelsea Manning que celle-ci a obtenu son changement légal de nom (et non d’état civil comme disent nos confrères de Yagg, qui ont aussi couvert l'événement). La lanceuse d'alertes s'appelle désormais légalement Chelsea Elizabeth Manning. Cela n'améliorera pas ses conditions de détention, et ne lui permettra pas d'accéder au parcours de soins qu'elle sollicite, ni d'être transférée dans un centre de détention pour femmes. Cependant, elle pourra au moins correspondre sous son identité propre ...
LIRE L'ARTICLE >>
American Apparel cherche des modèles transgenres
La marque American Apparel n'en est pas à sa première sur le sujet transgenre. Nous nous étions déjà fait l'écho de sa campagne de publicité en juin 2012. Et entre temps différentes marques lui ont emboité le pas comme Philippe Klein, Toyota ou encore Benetton, au point de se demander qu'elles sont les intentions de ceux qui font la mode. American Apparel vient donc de lancer un nouveau casting en utilisant le réseau social Instagram. Cette recherche de mannequin est intitulée ...
LIRE L'ARTICLE >>
Tgirls.fr participe au Concours de l’été 2012
Bonne nouvelle pour notre communauté Trans, dans cet esprit d'ouverture, de tolérance et d'amitié qui nous anime, le site Tgirls.fr devient partenaire du Concours. Et nous espérons vous annoncer d'autres partenariats dans les jours qui viennent !
LIRE L'ARTICLE >>
Des sociétés américaines qui soutiennent les personnes transgenres
Le Huffington Post, dans son édition américaine, a publié une liste des trente plus grandes sociétés américaines qui soutiennent activement les personnes transgenres dans leur parcours de transition. En annonçant la semaine dernière qu'elle est une femme et qu'elle veut être identifiée en tant que tel, Chelsea Manning a attiré l'attention des médias sur les discriminations dont sont l'objet les personnes transgenres tous les jours. Et pour ne prendre qu'un sujet, le fait qu'une personne transgenre se voit souvent refuser l'accès aux ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un petit guide de transition très bien fait, réalisé par l'association Trans Aide.
LIRE L'ARTICLE >>
Je suis née Georges (documentaire France 3)
Je suis née Georges est un film Documentaire de 52 minutes réalisé par Laszlho Sefcick. Georges devenu Nathalie, a pu après de longues années de souffrance et de brimades, vivre enfin sa véritable identité de genre ... Déclaré « Georges » à la naissance, elle s’est senti toujours femme dans un corps d’homme. Elle a été depuis son enfance confrontée aux incompréhensions et aux humiliations au sein d’une société normalisatrice, sourde et aveugle aux questions de genre et de sexualité. Délaissée par ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dessin Deligne
Ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit, effectivement il y a déjà un certain temps que j'ai envie de ne rien faire, envie de m’isoler,  de disparaître … de rêver d'être capable de tout recommencer comme dans un livre magique. Le problème de m'isoler en espérant que tout ira mieux demain ne semble pas vraiment fonctionner, ce texte c’est ma manière d'exprimer que les choses ne vont pas bien, pardonnez-moi ! Même dans mon coin, isolée du monde, je continue à avoir ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’instant “T”
Comme je l’ai parfois lu sur de nombreux posts facebookiens ou sur d’autres forums, la transition est un état… transitoire où l’état d’esprit évolue en fonction d’un certain nombre de paramètres : vécu, environnement, traitement, humeur, etc. C’est pourquoi j’ai choisi ce titre (l’instant “T”) et parce que les lignes qui vont suivre seront forcément subjectives, personnelles, n’engageant que moi et susceptibles d’évoluer su l’un des paramètres pré-cités changeait, la transition étant une altérité en mouvement. Donc à l’instant “T” de mon ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une séance Existrans à Chéries Chérie – Samedi 13 octobre à 20h00
Rencontre débat avec le Collectif Existrans autour du documentaire "Le Sexe de mon identité" le samedi 13 octobre à 20h00, en partenariat avec l'association What The Film! Le collectif Existrans organise depuis 1997 l'Existrans, la marche des trans et de celles et ceux qui les soutiennent. Une fois encore, le collectif soutient la campagne internationale Stop Trans Pathologization 2012, "campagne pour la dépathologisation des identités trans". Nous avons choisi de nous aligner sur cette campagne, car nous partageons ses objectifs, dont les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Chelsea Manning et Wikipedia
Changement de nom : une victoire pour Chelsea E. Manning
American Apparel cherche des modèles transgenres
Tgirls.fr participe au Concours de l’été 2012
Des sociétés américaines qui soutiennent les personnes transgenres
Trans Aide – Guide de Transition
Documentaire – Je suis née Georges
Trans-identité, c’est effrayant
L’instant “T”
Une séance Existrans à Chéries Chérie – Samedi 13 octobre à 20h00

8 responses to Le lanceur d’alertes de Wikileaks est une lanceuse d’alertes

  1. Cand a écrit le 22 août 2013

    Je suis atterrée, comme d’habitude, par les commentaires de l’article cité. Je me demande toujours pourquoi les humains sont si méchants.

    • Chloé Tigre Rouge a écrit le 23 août 2013

      Leur expertise m’impressionne, leur essentialisme du vagin aussi. C’est fou, les dégâts que l’utilitarisme a causé.

      J’approfondirai mon article demain.

    • AlexMec a écrit le 23 août 2013

      Mon expérience avec des personnes vraiment très méchantes m’a donnée quelques clés à ce sujet. Jusqu’ici, j’ai compté trois grandes catégories de raisons pour lesquelles les gens sont méchants avec d’autres:

      1. Par plaisir. Cela peut être du sadisme “pur” (juste aimer faire du mal), ou du sadisme de compensation, comme par exemple dans le cas de personnes qui manquent cruellement d’estime de soi, ou qui sont elles-mêmes maltraitées par d’autres (le cas stéréotypique du gamin qui tape sur les autres à l’école, et on découvre qu’il est abusé chez lui, par exemple).

      2. Par peur. Beaucoup de personnes ont besoin de croire qu’il existe des règles absolues dans cette vie et cet univers. Affronter le chaos et le néant les terrifie, alors ils s’accrochent à des valeurs, des principes, des règles qui sous-entendent que s’ils vivent selon les règles, ils seront “protégés” et s’en sortiront relativement bien.

      3. Par arrogance. Ceux-là, je les appelle les adolescents atardés. Penser qu’on a tout compris et qu’on sait tout mieux que tout le monde, c’est normal quand on est ado. On devient adulte quand on devient capable de dire humblement et sincèrement, “Ah merde, j’avais tort.” Beaucoup de gens ne deviennent jamais adultes de cette façon-là: ils préfèrent s’enferrer dans leur position, même quand elle est prouvée fausse par A+B, plutôt que d’affronter l’humiliation qui à leurs yeux est liée au fait de reconnaître son erreur.

      Il y a d’autres raisons, j’en suis sûr, mais ces trois-là reviennent vraiment souvent.

  2. Chloé Tigre Rouge a écrit le 23 août 2013

    J’ai commenté :

    Merci aux docteurs de la Loi de bien avoir voulu nous dicter le dogme qui dit que l’on naît homme ou femme et que notre biologie nous régit. Cela simplifie bien des choses et nous évitera d’avoir à étudier constructivisme, existentialisme et autres thèses philosophiques qui disent que nous sommes ce que nous faisons de notre vie.

    C’est tellement plus simple d’être un amas de chair plus ou moins doté d’une forme et animé par des atavismes génétiques.

    Je me demande pourquoi l’utilitarisme petit-bourgeois du XVIIIème/XIXème continue à être autant à la mode chez les conservateurs (dont je fais partie). C’étaient des théories qui voulaient expliquer le monde et la destinée humaine par la science pour s’affranchir de la religion. N’avez-vous pas trouvé mieux depuis ? Doit-on être guidé soit intégralement par la science soit aveuglément par la religion ? N’y-a-t-il pas de place chez vous pour un peu de bon sens humain et de compréhension envers ceusses qui ont des histoires différentes, des vécus et des constructions humaines différentes ? Qu’est-ce qui vous a amené, et qu’est-ce qui a construit chez vous ce conservatisme et cette volonté de vous raccrocher à des paramètres biologiques en qui vous vous contentez d’avoir foi, sans les maîtriser, sans les connaître réellement ?

    Nous sommes ce que nous faisons de nos vies et ce que nos vies font de nous, et ce dans tous les détails de nos êtres, identité sexuelle y compris. La biologie y joue un rôle mais il n’est pas déterminant.

  3. Alexandra a écrit le 23 août 2013

    En réponse, ou plutôt en ajout à vous deux, Alex et Chloé…

    Avoir foi en simplement la science équivaut en n’avoir foi en rien. Tout comme ceux qui n’ont foi qu’en la religion des hommes. Ils ont besoin de croire d’autres hommes censés avoir “vu” mieux qu’eux. Et ça peut rendre méchant car nous leur enlevons leurs repères, plutôt leurs béquilles du simple fait de nos existences.

    L’histoire des aveugles et du borgne.

    C’est ce qui me donne toujours envie de vomir, cette méchanceté qui découle de ces croyances, que ce soit en la science ou en la religion. Leur assurance les aveugles. Et c’est cette fausse assurance qui fait bien des dégâts.

    Mon meilleur ami croyait fermement en la science et ne voyait que par la science. Il était aussi très fasciné par la science-fiction et très cul-béni. Finalement, il naviguait entre cartésianisme et foi aveugle en un dieu qu’il n’avait jamais vu et se rassasiait de SF comme le voyageur du désert qui d’un coup trouvait une oasis. C’est la première personne proche “d’avant” que j’ai perdue, avant même mes parents que j’ai “définitivement” perdus le samedi 25 juin 2011 à 19h45 (heure de Bangkok) alors que j’étais dans le dernier quart-d’heure de ma SRS. J’ai encore là aussi le mail de mes parents d’une extrême violence. Quant à mon ami, le pauvre n’avait et n’a toujours rien compris à ce que je vivais. Par contre, il m’a fait un mal moral fou, car en même temps que je perdais progressivement mes parents, je perdais brutalement mon seul ami à l’époque. J’ai vécu une trahison. Nous nous connaissions depuis 33 ans et il était “mon meilleur ami”. Je me rappelle encore son courrier en ce 1er février 2011 : “J’étais ami avec G., je ne pourrai être que demi-ami avec Alexandra.”. C’est pesant à lire. J’ai pleuré.toutes les larmes de mon corps. J’ai été fortement vulnérabilisée et je l’ai payé cher en cette année 2011. J’ai plongé et j’ai fortement déprimé. Je me suis raccrochée à ma survie comme j’ai pu et accessoirement à mon travail. En ce 1er février je me suis retrouvée très seule. C’est là que j’ai commencé à tenter de tout reconstruire, non par manque mais parce que c’était simplement le début d’une vraie “nouvelle” vie, avec l’entourage que je ne connaissais finalement pas, qui restait et qui n’était pas parti à l’annonce de mon mouvement. J’ai découvert des joyaux autour de moi que je ne soupçonnais pas.

    Depuis cet épisode, j’ai revu ma copie concernant l’amitié et surtout je me méfie comme de la peste des cartésiens et des trop croyants. Il y a un aveuglement chez eux qui me met mal à l’aise de fait. C’est la raison majeure qui me fait détester de base les pratiquants des religions et les cartésiens trop sûrs d’eux. Ce n’est même pas de la méfiance, c’est un réflexe de protection. J’ai été très cartésienne essentiellement par amitié alors qu’au fond de moi je ne l’étais pas. Je n’avais qu’à tourner ma vision en moi pour savoir que le simple fait de mon existence mettait à terre ce cartésianisme. Je me refuse depuis à risquer de tomber tant dans le piège de la science que dans le piège de la religion.

    Énergie Infinie pour Chelsea. Elle vit un passage extrêmement difficile mais elle a été et est très courageuse.

  4. Alexandra a écrit le 23 août 2013

    Je vois cette photo de Chelsea “avant”, et j’y lis une très profonde tristesse, une détresse. Elle est peut-être actuellement maintenue sous les verrous mais elle est devenue libre, comme jamais tous ses matons, jusqu’au plus haut niveau de l’administration américaine, ne le seront jamais.

  5. Julie Mazens a écrit le 23 août 2013

    Très bon article sur Slate et le traitement médiatique : http://www.slate.fr/monde/76740/bradley-manning-chelsea-manning-transgenre-media

  6. Chloé Tigre Rouge a écrit le 23 août 2013

    Je continue sur le blog de Big Browser et la bêtise y fait peur.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -