Le “Passing” – toute une histoire !

6 octobre 2013 | Tags:

(c) Nath Sakura, 2012

(c) Nath Sakura, 2012

Ou, pour être plus exacte, tout un tas d’histoires…… Aussi nombreuses qu’il y a de transidentités et d’individualités pour le lire, le passing ^^.

Je n’ai aucunement l’intention de mettre une quelconque notice ou de faire tout un tas de généralités, vu que, comme cité plus haut, c’est un travail titanesque et quasi impossible de rendre un reflet même simplement “approchant” de la réalité….

Et puis, je suis un peu fainéante aussi!

Ce billet n’a qu’un seul but, vous citer quelques unes de mes propres expériences en la matière afin que vous preniez et laissiez ce qu’il vous semble bon ou moins bon…..

Je préviens à l’avance que certaines choses vous paraîtrons “Déjà vues” mais c’est un peu les choses qui nous font des points en communs aussi!

Dès que je repense à l’époque de mes premières sorties, les mots angoisse et irréflexion résonnent dans ma tête. En effet, toute une mascarade doublée par une certaine impatience d’ado m’ont irrémédiablement poussée à commettre des erreurs qui auraient pu se terminer de façon funeste!

Passées ces étapes de cirque ambulant, Mon style s’est adapté à des choses beaucoup plus discrètes et c’est bien là ou je veux en venir. Outre le fait qu’une personne bornée ne verra toujours qu’un homme là ou il y a une femme tout ce qu’il y a de plus féminine, le passing est vraiment au top quand on ne fait rien pour le provoquer!

Exemple parlant, les “Madame” viennent plus naturellement lorsque je ne suis ni maquillée, ni habillée avec des vêtements féminins! Comme quoi, moins on en fait et plus ça ressort.

Je travaille comme technicienne dans un métier très masculin et on me reconnait comme une femme pourtant! Malgré mes bleus de travail sales et mes grosses chaussures de sécurité! Je ne compte plus les fois où on se réfère à moi dans mon genre sans avoir le moindre doute quand au fait que je sois une femme!

L’autre fois, je vais simplement chercher du pain à la boulangerie, Maquillée, peut être un peu trop pour aller chercher du pain^^,et habillée un brin trop classe peut être! En plus de la méchanceté innée dont fait preuve la boulangère, j’ai eu droit à un monsieur! Comme quoi….. C’est bien des histoires de fous et des problèmes insolvables complètement.

Au risque de ne pas être vraiment novatrice, je veux seulement vous dire que le principal est de savoir qui on est et de ne pas vraiment porter attention à la façon dont vous êtes lu-e-s par vos semblables!

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Le Passing en passant …
Un rapide article concernant le Passing ! Juste pour ouvrir les débats en publique - la zone des commentaires vous est ouverte. En fonction des retours, nous réaliserons un dossier plus complet que nous mettrons à disposition de nos membres dans la rubrique Tpedia. Quelques définitions Dans le contexte du genre, le "Passing" renvoie à la capacité d'un individu à être considéré ou perçu comme un membre du sexe par lequel il se présente physiquement et qui n'est pas son sexe de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Déconstruisons les stéréotypes de la féminité !
Force est de constater que nos meilleurs billets sur le site, lus des zillions de fois par mois, sont essentiellement ceux ayant pour thématique le travestissement et plus précisément les mille et unes astuces indispensables pour être la plus féminine possible : les accessoires pour être plus féminine, le contenu de son sac à main, la démarche d'une vraie femme en Carmen Steffens, comment parler comme une vraie femme [NDLR : méthode totalement inutile pour Aurore (°) ], comment s'habiller ...
LIRE L'ARTICLE >>
Se Travestir – Comment rendre votre visage plus féminin et améliorer votre «passing» ?
Bien qu’il soit dorénavant communément admis que le genre est une construction sociale, il n’en reste pas moins que l’évolution nous a doté de quelques aptitudes à détecter très rapidement si une personne est une femme ou un homme – au sens mâle ou femelle - juste en regardant son visage (il y a notamment des études sur les primates à ce sujet). Ce billet tente de passer en revue les caractéristiques du visage qui nous permettent de classifier aussi rapidement ...
LIRE L'ARTICLE >>
La plus grande Hollandaise mesure 2m20 pour 142 kilos (elle est bien proportionnée)
Ce tutoriel fait suite à nos différents conseils sur le passing, un élément important de crédibilité pour envisager des sorties sereines et épanouissantes. Nous avions montré notamment dans un billet que le passing est d'abord une affaire d'état d'esprit, de feeling, de comportement, bien plus que d'une apparence féminine digne d'un catalogue de mode. De ce que je peux lire sur différents sites et des discussions que j'ai pu avoir récemment lors de sorties avec des copines, il me semble important d'insister ...
LIRE L'ARTICLE >>
Si j’étais une femme belle et libre
La pilosité Une femme qui ne se rase pas les jambes : "tu es une féministe indomptable en plein combat contre la société binaire" Une femme transgenre qui ne se rase pas les jambes : "tu n'es qu'un homme velu dans des vêtements de femme" Le maquillage Une femme pas maquillée : "tu es d'une beauté si naturelle, tu as une telle confiance en ta féminité" Une femme transgenre pas maquillée : "tu n'arriveras jamais à ressembler à une femme, mais essaye au moins de ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Bistouri oui oui ?
La chirurgie est-elle une façon d’aller au bout d’une démarche ? Il existerait un ultime de la transidentité, qui suppose d’ailleurs une fin en soi, qui de ce fait ne se trouve pas loin de l’essentialisme. Il faudrait avec cette technique si mystérieuse, qui confine au sacré et au geste divin, atteindre une essence jusque là refusée. Je ne ressens pas ma future opération comme une façon d’aller au bout de quelque chose. J’étais déjà en totale harmonie avec moi même avant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Féminisation – Quelques vérités à rappeler
Homme et Femme sont des constructions sociales. Après l'opération génitale, on ne devient pas une bio! On se féminise mais on ne devient pas femme. Les hormones ne sont pas des bonbons! Les meilleurs passings sont souvent les plus naturels (et les moins retouchés chirurgicalement). Un bon passing ne passe pas forcément toujours par les talons hauts et les jupes ultra courtes. Dans l'art du travestisme, un jeans est aussi féminin.Se maquiller comme un camion volé n'évite pas les regards, il les attire. Le trait de ...
LIRE L'ARTICLE >>
De passage chez une amie qui connait mon coté il et mon coté elle. On en vient à discuter de ce que je veux pour mon futur.Dans la discutions, je lui dis que vais faire une transition. Je sais en lui disant cela son point de vu sur les questions de genre, j’y reviendrais plus tard. Résultat, en disant que je veux changer de sexe, cela l’a fait pleurer.Elle m’explique, qu’elle ce met à la place de ma mère ou ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le Passing en passant …
Passing – Belle comme Nathasha en trois leçons …
Se Travestir – Comment rendre votre visage plus féminin et améliorer votre «passing» ?
(Se travestir) Sept idées reçues sur le “passing”
Si j’étais une femme belle et libre
TransKind n° 5
Bistouri oui oui ?
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Féminisation – Quelques vérités à rappeler
Annonce à une amie que je vais faire une transition

13 responses to Le “Passing” – toute une histoire !

  1. Alexandra a écrit le 6 octobre 2013

    L’autre jour j’étais avec une amie de longue date à qui je montrais mes photos de vacances.
    “Et elle ? Ça fait longtemps qu’elle a commencé sa transition ? On voit encore un peu ses traits masculins, il faudrait qu’elle retouche peut-être un peu le visage.”
    Sauf que… C’était une femme sur la photo ! Pas une trans ! :-)
    Comme quoi… Le passing… 😀

  2. Nathasha a écrit le 6 octobre 2013

    Ah le passing ! courir après c est parfois allez trop loin ! et si il y a une chose ou je suis en mesure d être certaine c est bien ça !

  3. Kamille a écrit le 6 octobre 2013

    mes expérience sur le passing sont similaires. Il ne faut pas en faire trop.
    Je me réserve de temps en temps, ce que j’appelle mes “journées filles”. Un matin, j’étais en jupe et bas noir à faire du shopping dans un grand magasin. La vendeuse m’a dit quand je sortais de la cabine d’essaye : ” ça allait Monsieur” .J’ai cherché l’erreur, car cela faisait longgemps que cela ne m’était pas arrivé. Sans doute la jupe noire et les bas noirs. J’ai tout de suite, le legging que je venais d’acheter, je n’ai le droit qu’à des “Madame” ou rien,mais pas un seul monsieur.
    Cela ne fait pas plaisir, mais je me rappelle de ma soeur, qui raconte qu’elle a eu le droit à un monsieur, dans une boulangerie, alors je pense que ce n’est pas uniquement moi.
    Par ailleurs, si on est en prise pour une femme, comment le dire à son interlocuteur ou interlocutrice? Car la réaction des gens n’est pas toujours celle qu’on attend, surtout quand on explique qu’on edt marié, et qu’on a des enfants. Trop de passing aurait aussi des conséquences. Je suis allée danser un jeudi soir et ai discuté avec une femme. Elle discutait avec moi comme avec une copine. J’ai senti le besoin de lui dire celle que j’étais. Ce n’est pas passé du tout. Nous avons continué à discuter, mai je n’étais plus une femme à ses yeux.
    Bref, le problème est de savoir si on est.détecté ou pas. Et comment le savoir?

  4. Meghannoire a écrit le 9 octobre 2013

    Les filles et les femmes crachent sur les jupes, les robes et les shorts depuis très longtemps. Elles n’ont plus besoins à se rabaisser à se dénuder les cuisses… cela fait plotte soumise pour elles. J’ai entendu cela de leur part.

    Souvent, je les attends dire qu’elles ont toutes les atouts physiques pour être belle no-mater what they wear”!

    Depuis longtemps, je vois des filles battre celles qui ne portent que ces accoutrements. C’est pourquoi qu’elles t’appellent monsieur parce que c’est seulement des travelos qui portent ces choses là…

    En tout cas, nous pouvions prendre ceci comme une bonne nouvelle. Moi, je suis asexuée depuis longtemps (castrée) et je ne me suis jamais porté aussi bien alors…

    … pour celles qui veulent s’affiner à la gracilité et à être dé-virilisée, vous n’avez pas besoin d’un “réal Life test” de un à deux ans à vous habiller comme “quoi”… parce que vous vous êtes déjà habillée en fille et en femme pendant toute votre vie… avec jeans serré guerrière, le vêtement traditionnel de la fille et de la femme.

    Le seul temps qu’elle vont porter ces accoutrement qu’elles trouvent abjects est quand elles auront visé un gros mâles pleins de frics (travestis vers un mensonge) ou en des temps extrêmement rare comme les mariages ou les funérailles et pour dire ensuite qu’elles sont encore féminine, encore pacifiques et encore non violentes tralala… (travestis vers l’hypocrisie).

    En tout cas, pour moi, l’identité “féminine en conscience” n’existe pas alors ce fait vous laisse, femmes transsexuelles et garçons graciles, totalement libre à être outrecuidantes avec les psychiatres, les psychologues et autres médecins à la cons.

    Ici, je vais toujours me répéter. Les femmes transsexuelles et les garçons féminins devront avoir leur propre indépendance (donc un magasin d’hormone) et le droit à la métamorphose… les japonais et les chinois ont droit aux hormones sur demande et aux States, il y a ce qu’on appelle des “professional cutter”…

    Bonne nuit, Reiko!

    • Bérénice a écrit le 9 octobre 2013

      Merci de ton approche méghan! Mais ça ne pouvait pas plus mal tomber pour moi!
      En effet, en ce moment, je recommence à me poser des questions et les questions, tout le monde sait ou ça peut mener!
      Un grand mal être est en train de s’installer et va bien au delà d’un simple passing!

    • Alexandra a écrit le 12 octobre 2013

      Tu as une vision très fermée de la liberté de chacune qui me désole quelque peu.
      Ta vision comme quoi la robe et la jupe sont des éléments que les femmes ne veulent plus porter, et qui serait finalement un élément de la garde-robe de travesties qui s’habillent en caricature (c’est bien ce que tu voulais dire avec “travelo” ?) est plus que réductrice.

      J’ai l’impression, en te lisant, d’entendre les féministes des années 70 qui elles se battaient pour avoir le droit de porter le pantalon comme elle voulaient. En 1970, ça avait du sens. Désormais, on s’habille comme on veut. Et j’ai même tendance à dire, que nous avons la chance d’avoir une garde-robe très étendue puisqu’elle va de la jupe au pantalon en passant par la robe, les chaussures à talons, et les chaussures plates.

      Après… C’est plus la question du “je mets quoi” pour me sentir à l’aise. Pour le reste, je n’ai toujours pas compris ce que sont venus faire les psychiatres et le real-life test dans le commentaire. Et je n’ai pas compris toute cette noirceur qui t’habite…

      Pour ma part, j’utilise tout le spectre de la garde-robe fonction de mon humeur et j’ai dépassé ces considérations “hautement” philosophique concernant tel ou tel autre vêtement. En fait, c’est bête à dire, je vis.

      • Nathasha a écrit le 12 octobre 2013

        j ai pas voulu répondre ! a cause de ca ! je suis une caricature !

        • Meghannoire a écrit le 12 octobre 2013

          Toi aussi, Natasha, je n’ai pas voulu te faire du mal!

          “Travesti” n’est pas mauvais en soi. Je suis travestie selon cette société mais je le redéfinis comme “une travestie d’espace-temps” vu comment les sociétés occidentales accueillent l’érotisme… très mal.

          Ce n’est pas moi qui a inventé le mot “travelo”. Je ne l’ai qu’utilisé par ordre d’explication et de la placer dans la bouche de la boulangère. Travelo a des mauvaises connotations qui donnent un aspect lugubre aux garçons féminins et aux femmes aux chromosomes XY ce qui est réellement faux selon mes constations. Nous pouvions toutes paraître belles et des filles ou femmes comme elles, rien de plus normales.

          • Nathasha a écrit le 13 octobre 2013

            je ne suis pas travestie ! je suis une femme qui aime son look même si il est rétro et ne correspond pas aux critère des féministe new age ! je suis un stéréotype du passé qui répond certainement au model hétéro patriarcal , mais c est mon look je l aime depuis toujours et contrairement a des pseudo libéré je ne me déguise pas , pour affirmée ce que je suis ou le renforcé ! car même a poil je suis une femme

        • Meghannoire a écrit le 13 octobre 2013

          Je comprends, Natasha! Je t’ai lu et bonne nuit!

      • Meghannoire a écrit le 12 octobre 2013

        Je n’aime trop te déranger, Alexandra, mais je crois que tu n’as pas lu mon message ci-dessous.

        Je lis en un forum de féministe depuis près d’un an… pour les comprendre et disons que ça m’aide…
        …au point de vue de ma noirceur, bien, elle est en moi depuis la petite enfance, trois ans et demi, je crois et ce n’est pas vraiment reliée ou un fait sociétale, je crois que ça fait partie de ma conscience-même… par contre, je pense que les humains en générale ont des explications à me faire à cause de leurs mensonges et de leurs hypocrisies et c’est pour cela que je m’exprime.

        En tout cas, je vous ferai parvenir mon proposé pour un uniforme comme je le dit ci-dessous et comme promis, je continue à lire la brique (1225 pages) de l’anatomie et la physiologie humaine…

        Ci-bas, je te laisse un petit texte d’une MF du Québec et je te signale que le psychologue lui charge 120$CAN donc 60 euros pour dix rencontres pour seulement avoir droit aux hormones et j’ai laissé un lien ici à ce site féministe français. Bonne lecture! Reiko no ai!

        J’ai eu ma 3 ème rencontre avec mon psy cette semaine et il m’a dit qu’il n’a pas de doute que je sois transexuelle. Cependant, il dit qu’il hésite à me donner la lettre parce que je n’ai pas beaucoup d’appui quand je vais commencer ma transition et aussi parce que je n’ai jamais essayé de porter des vêtements féminins ce que la majorité des trans font plus jeunes. Mais dans quelques semaines, il va me faire la lettre. C’est ce qu’il m’a dit. Donc, je crois qu’après la 10ème rencontre, autout de ça, j’aurai ma lettre. AHHH que j’ai hâte! J’en peux plus d’attendre. J’y pense aux hormones, j’en rêve, le matin, midi, soir, tous les jours… La 3 ème rencontre, les questions étaient beaucoup plus pointus.

        • Meghannoire a écrit le 13 octobre 2013

          J’ai fait une petite erreur de syntaxe: c’est 60 euros pour CHAQUE rencontre et c’est peut-être dix ou plus de rencontres pour seulement avoir droit aux hormones.

          Bon, je vous laisse parce que à chaque fois que je lis “les conneries que les occidentaux font à l’encontre des travestis-transsexuelles”, je pique une coche de colère. Je sais bien que ce n’est pas votre faute. À plus, j’ai beaucoup à faire!

          Ko ni shi wa!

          Reiko no!

  5. Meghannoire a écrit le 11 octobre 2013

    Je suis désolée pour ce message pessimiste. Je n’ai pas voulu te faire du mal, Berenice mais je vais t’avouer que la nouvelle image guerrière des filles et des femme me fait très mal. En 1975, je n’ai pas aimé leur image, mais, éventuellement, j’ai accepté assez cordialement tout de même. Il y a eu une file d’événements et d’observations en leur direction qui me fait que je ne puisse plus les voir comme des êtres vivants sensuels et pacifiques…
    Ce qui a vraiment déclenché cette contrariété envers elles est que plusieurs d’elles dont ma thérapeute de cinq années m’ont dit que je n’étais pas assez féminine… parce ce que je ne maquillais pas, parce que je ne portais pas de robe(?), ça, c’est une bonne et parce que je lisais des “Manga” Shonen (ce sont des bande-dessinée pour garçons) et Hentai (bande-dessinée cochonne) et à cause de, elles ont assumé que j’étais attiré envers les filles… ce n’est pas le cas. Très jeune, je faisais complètement abstraction des organes génitaux et cela est depuis toujours. Mon attirance n’est pas sexuée.

    Je n’avais que trois ans et demi quand j’ai commencé l’onanisme et je n’ai jamais utilisé mon penis pour en arriver au coït alors je suis bien loin d’être virile… En tout cas, ma thérapeute ma bloqué à avoir les hormones et c’est par méchanceté.

    Enfin, j’ai fait des dessins d’uniformes pour les garçons-fille et les femmes transsexuelles pour un sentiment de fierté et d’appartenance et pour amoindrir ce fait anti-sensualité en notre société… pour être placé en deux autres forums… mais là, je suis un peu paresseux de les coller… je lis et j’écris des essais en une forum de féministes…

    Le passing est plus simple qu’on y pense. Il s’agit d’une affaire d’alimentation et de se prendre soin.

    Je te laisse, à plus, j’ai travaillé toute la nuit. Bonne chance!

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -