Pourquoi je n’irai pas à l’Existrans…

8 octobre 2013 | Tags: , , ,

Cette Existrans ne me représente pas !La semaine prochaine aura lieu la 17ème marche de l’Existrans … comme les autres années, elle réunira quelques centaines, voire milliers de trans, proches, sympathisants et autres amateurs de causes perdues d’avance… avec un peu de chance, quelques journalistes viendront pour dire qu’ils y étaient, et de politiques, il n’y aura point, sauf ceux qui ne font pas avancer les choses.

Pour ma part, j’ai décidé de ne pas aller manifester pour une cause qui pourtant me concerne au premier chef…  je suis hormonée depuis deux ans et demi, je me ferai certainement opérer dans les années à venir pour mettre un point final à ma quête et j’ai démarré un processus de changement d’identité en contactant une avocate.

En prenant cette décision, je sais que je ne me ferai pas que des ami-e-s, mais j’ai décidé une nouvelle fois de dire ce que je pense…

Il serait temps que le groupe qui compose le comité organisateur de l’Existrans se remette un jour en question clairement et arrête de rejeter ses échecs sur les politiques. Certaines militantes sont présentes depuis plusieurs décennies et n’ont jamais rien obtenu, il serait temps pour elles de passer la main. De plus, certaines associations devraient faire silence sur leur position ultra-queer et ne pas chercher à les amener dans des revendications plus globales. Je ne peux comprendre pourquoi certaines ont besoin d’intellectualiser le fait d’être trans … quand je fais caca, je n’ai pas besoin de me pencher sur le processus. Les positions militantes trop tranchées d’un côté ou de l’autre n’ont pas de place dans un organisme censé représenter globalement les personnes transidentitaires.

Les divas qui n’ont d’oreilles que pour elles mêmes devraient un jour cesser de fréquenter toujours les mêmes personnes qui les bénissent et affronter celles qui ont un point de vue différent pour apprendre l’art du consensus, du compromis. Le public transidentitaire a changé depuis quelques années et de marginalisé, il est devenu de plus en plus intégré à la société qui l’accueille. Petit à petit, les personnes transsexuelles se retrouvent à tous les niveaux de la société française, tant dans le secteur public que privé, en qualité de travailleur autonome ou salarié et la prostitution n’est plus le passage obligé que beaucoup de pionnières ont dû emprunter. Si elle reste l’unique solution de survie pour certaines, elle ne l’est plus pour le plus grand nombre, celles qui composent la majorité invisible et silencieuse.

Il serait donc de bon ton que les responsables (ou ceulles qui se targuent de l’être) se mettent au diapason du plus grand nombre et fassent un véritable travail de recherche et de remise en question. Que ces personnes responsables cherchent réellement les meilleurs moyens de faire avancer les choses auprès des politiques plutôt que de toujours avancer un chiffon rouge tel que “La reconnaissance et la prise en compte dans les demandes de régularisation des trans sans papiers de leur extrême fragilité sociale.”. Il est bien entendu que je n’ai absolument rien contre les personnes sans papiers mais lorsque l’avancée des revendications d’une infime minorité fait reculer celles du plus grand nombre, je ne peux m’empêcher de frémir !!

Si c’est cela la vision démocratique d’un mouvement ??

Année après année, ce petit bout de chiffon rouge revient, autrement formulé et enfonce, année après année, la majorité silencieuse et invisible au  seul profit (? sic)  d’une minorité tapageuse.

Je n’ai pas l’âme d’une actrice de cinéma, avant de défendre les droits d’une minorité parmi les minorités, j’essaye d’abord de faire avancer les droits de la majorité …

Pour cette raison, je me détache de l’Existrans considérant qu’une fois encore, j’irai manifester pour rien.

A bon entendeur, salut…

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
La réponse à ma “Lettre ouverte d’une trans à François Hollande”
La réponse à ma “Lettre ouverte d’une trans à François Hollande”. J’ai reçu cette lettre aujourd’hui, signée du chef de cabinet de François Hollande. Ça roule quoi, François Hollande est d’accord avec nous ! Du coup même plus besoin d’aller à l’Existrans, la marche des trans et de ceux et celle qui les soutiennent (heu à toutes fins utiles je vais y aller quand même, c’est le 20 octobre, 14:00 Place de la Bastille à Paris, on sait jamais…). J’ai caviardé les ...
LIRE L'ARTICLE >>
19 octobre 2013 – Journée Internationale d’Action pour la Dépathologisation Trans 2013
STP, Campagne Internationale Stop Trans Pathologization, a retenu la date du samedi 19 octobre 2013 pour la Journée Internationale d'Action pour la Dépathologisation Trans 2013. Comme lors des années précédentes, nous invitions les groupes d'activistes du monde entier à organiser des manifestations et tout autre type d'action en faveur de la dépathologisation des personnes trans (NDLR : Existrans 2013 en France). Le mot d'ordre de l'édition 2013 est "Stop Pathologizing Gender Diversity in Childhood".  De plus, nous aimerions vous informer de la publication ...
LIRE L'ARTICLE >>
Compte-Rendu 1ere Réunion Organisation Existrans 2012
Compte-rendu rÉunion #1 Existrans 2012 04/07/2012 PrésentEs : Kira (OUTrans), Julie (site Txy), Joana (Acceptess-T), Marcella (Acceptess-T), Camille B. (Fières et Révolutionnaires – PC), Hélène Hazera (Act-Up Paris), Natacha (Acceptess-T), Flo (OUTrans), Léa (SOS Homophobie), Giovanna (Acceptess-T), Jules (OUTrans) 1.    Débriefing et retours sur l’Existrans 2011 Organisation difficile, surtout sur la fin, et notamment à cause de réunions trop tardives et où peu de personnes étaient présentes. Beaucoup de personnes et d’associations ont abandonné l’organisation, ce qui a été assez dommageable. Tout le monde s’accorde sur ...
LIRE L'ARTICLE >>
Quelques réalités à propos des toilettes publiques
Nous sommes en 2013 et nous sommes toujours être en train de nous battre contre les droits qu'on nous retire. Le Colorado à certaines de meilleures lois concernant les droits des trans', et nos lois à propos des lieux publics couvrent les droits des personnes transgenres et transsexuelles, mais nous sommes toujours à devoir nous battre pour l'accès aux toilettes. Très récemment, une enfant de six ans a été l'objet de discriminations quand, malgré les lois nous protégeant, son école ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Fin d’engagement « militant », juste un travail à terminer …
Fin d'engagement « militant », juste un travail à terminer... Dernière expression personnelle, mis à part celles que j'avais autorisées par le passé et que je ne peux plus annuler ou faire supprimer, si je reste disponible pour quelques personnes sincères et qui sont des amies, je cesse toute activité de visibilité me concernant et tout engagement « militant » en transidentité. Inutile de me demander « pourquoi Florence? » la plupart d'entre vous le savent déjà, entre celles qui vont ouvrir ...
LIRE L'ARTICLE >>
La loi doit aller au bout des intentions !
Un positionnement net et de poids pour toutes les personnes transidentitaires sans discriminations! Souvent accusé à tord de ne pas être suffisamment investis dans la lutte pour l'égalité et la non discrimination des personnes LGBT dans le monde du travail, la Confédération CGT en appuyant l'urgence d'une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel et moral des personnes, s'exprime clairement pour demander que l'avancée proposée par le Sénat pour lutter contre la transphobie dans son projet sous le terme "d'identité sexuelle" reprenne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Mélange Instable
Ce matin, j'ai un coup de cœur terrible pour un blog que je viens de découvrir par hasard. En plein débat sur l'abolition de certaines drogues, la dépénalisation ou la réglementation de la prostitution, Mélange instable est un blog qui ne peut pas vous laisser indifférentE. A lire aussi pour certaines copines Trans qui pensent qu'une prostitution libre et choisie serait possible ... En résumé, et comme souvent : Ceux qui parlent ne savent pas (ou si peu...), et ceux qui savent ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
25 aout 2012 : Savannah Garmon à la Mutinerie
4e vague: discussion sur le transféminisme, en théorie et en pratique, avec Savannah Garmon Le samedi 25 aout 2012 de 17h à 19h. La Mutinerie 176 rue Saint-Martin, 75004 Paris Savannah Garmon est une activiste et auteure trans-féministe, elle vit à Toronto et comme elle est de passage à Paris, on l'a invitée à venir discuter avec nous des mouvements qui luttent contre la transmisogynie. Du mouvement pour les droits des gays des années 60 (auquel Sylvia Rivera et Martha P. Johnson ont participé et ...
LIRE L'ARTICLE >>
21 mai 2013 – Le Concert Pour Tous : vive l’Egalité !
ATTENTION : CONCERT REPORTE AU 21 MAI 2013 Le Concert pour tous initialement annoncé pour le 17 mai se déroulera finalement le 21 mai sur la Place de la Bastille. Ce concert gratuit et en plein air aura pour invité exceptionnel le chanteur Mika. Toute la soirée, de 19h à minuit, des artistes, des intellectuels, des responsables associatifs et politiques interviendront sur une grande scène place de la Bastille. Le 23 Avril 2013, l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi ouvrant ...
LIRE L'ARTICLE >>
J’ai rechuté, j’ai mis la culotte de ma femme
Dans un moment de désespoir, il reprit un verre de whisky et entre deux moments d’ivresse, il dit à sa femme qu’il avait décidé de se soigner. Il ajouta qu’il avait déjà assisté à plusieurs réunions d’une association de soutien aux personnes désireuses d’arrêter. Sa femme n’y croyait pas un seul instant car  cela faisait trop longtemps qu’il vivait avec son problème. Il avait même fait une crise qui faillit casser son couple tellement elle n’en pouvait plus de supporter ...
LIRE L'ARTICLE >>
La réponse à ma “Lettre ouverte d’une trans à François Hollande”
19 octobre 2013 – Journée Internationale d’Action pour la Dépathologisation Trans 2013
Compte-Rendu 1ere Réunion Organisation Existrans 2012
Quelques réalités à propos des toilettes publiques
Fin d’engagement « militant », juste un travail à terminer …
La loi doit aller au bout des intentions !
Mélange Instable
25 aout 2012 : Savannah Garmon à la Mutinerie
21 mai 2013 – Le Concert Pour Tous : vive l’Egalité !
J’ai rechuté, j’ai mis la culotte de ma femme

91 responses to Pourquoi je n’irai pas à l’Existrans…

  1. AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

    Tout est dit… malheureusement :/

  2. TransKind a écrit le 8 octobre 2013

    Encore un texte qui apporte beaucoup, donc si j’ai bien compris “en tant que majorité (auto-proclamé majorité comme d’hab) occupons nous donc, d’abord de nous même, parce que les personnes qui sont dans le plus dans la merde, bah c’est pas notre problème”… magnifique leçon de vie.
    De toute façon quand on commence une phrase par “Il est bien entendu que je n’ai absolument rien contre… mais…” c’est que c’est mal barré et que quelque part on le sait, sinon on commencerait pas par se justifier.
    Ne viens pas à l’Existrans, tant mieux.

    • Diane Librement a écrit le 8 octobre 2013

      c’est vrai, ça vous permettra de rester entre vous … comme d’habitude 😉

    • TransKind a écrit le 8 octobre 2013

      pardon je me suis trompé de compte , je ne répond pas au nom de Transkind, juste en mon nom propre.
      Killer

    • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

      La phrase qui résume bien ce que la majorité silencieuse pense de l’Existrans.

      “Si c’est cela la vision démocratique d’un mouvement ??”

      L’ayant vécu de l’intérieur, j’ai même moyen de confirmer l’extrême virulence déployée lorsque ce sujet est abordé pour dire de le mettre un peu en veilleuse.

      L’Existrans dans sa partie staff n’est nullement démocratique et c’est le terme de l’article de Diane.

      Après, on peut discuter chaque ligne, décortiquer chaque mot, mais c’est le maître-mot de ce qu’elle dit et de ce que la majorité pense, et aimerait voir cesser.

      • killer a écrit le 8 octobre 2013

        quand on aura les stats du nombre de mails par expediteur sur cette liste , on verra bien qui faisait un blocage anti-démocratique.
        Et je ne vois pas comment tu saurais ce que pense la “majorité des trans”…

        • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

          Ah non non… Ne mélange pas.

          Là, tu vois, je n’interviens plus depuis quelques semaines. Je vous laisse entre vous.

          Donc ne parle pas de blocage, vous êtes à nouveau entre vous.
          Je me suis complètement désintéressée de vos revendications qui ne me représentent nullement.

          J’ai travaillé pour cette majorité silencieuse dont parle Diane, mais vu le blocage massif que vous avez fait pour tenter de me faire taire bien des fois, et à grand renfort d’insultes caractérisées parfois, moi-même étant restée polie malgré tout, je pense que là, vous retournez, tu retournes la situation de la même manière que sur la liste.

          Attention ! Ici, tu n’es pas sur la liste et au bas mot, ce ne sont pas 60 personnes qui lisent, mais 800 membres et 1500 lecteurs par jour, pas loin de 250000 personnes par an. Donc, si tu tentes de retourner la situation à ta guise, il n’y a qu’à toi que tu feras illusion au bout du compte, pas aux quelques personnes qui vivent un consensus en vase clos depuis des années.

          Je n’ai rien bloqué, j’ai été très factuelle, mais tout le monde n’aime pas la logique et les faits.

          Je répète que depuis deux semaines vous avez à nouveau le champ libre. J’ai vu très largement ce que je voulais voir et je vois que tu essaies de le propager ici.

          Pour ma part, l’aventure Existrans s’arrête là depuis deux semaines. J’ai d’autres chats à fouetter, je veux aller de l’avant. C’est pas la sensation du tout que j’ai avec ce sujet tel qu’il est traité par ce staff. Et je vous ferai des vacances, je ne serai pas sur cette manifestation qui ne représente nullement la vision que j’ai de la transidentité et de son traitement politique et social.

          Bien à toi.

          • killer a écrit le 8 octobre 2013

            hahaha… incroyable mauvaise foi. Heureusement que y’a les archives publiques pour que tout le monde puisse se rendre compte …

          • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

            Ça tombe bien. J’ai les mêmes archives et j’assume pleinement ce que j’ai écrit.
            C’est cool ! Si c’est publié, on verra toutes les grossièretés que j’ai dû encaisser. Et parfois ça a été du lourd.

          • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

            c est clair , que certaine asso on foutu la merde lors de toutes les consultation de 2012 a 2013 , avec des blocus ou des demandes de préambule fantaisiste avant toutes Négo ! c est la politique du blocage pour obligé a inclure leur demande dans les projet , c est pas de la démocratie ! la politique Ultra Queer et limite anar de certaine asso ne représente pas la communauté trans et certainement pas les iNTER ! ET C EST MARRANT ON RETROUVE LES MÊMES PARTOUT QUI FOUTENT LA MERDE

            votre politique c est zéro concession , nous détenons la vérité et nous foutrons la merde jusqu a ce que ca passe ! c est ca votre démocratie ?

          • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

            et aussi la petite campagne de cassage contre Alexandra et d autre via les mail de certaine personne , pour expliquer qu il fallait les éjecter et je passe sur les nom d oiseau ! on se retrouve avec une prise de pouvoir organiser par la diffamation ! c est devenu une extension des mouvement Anar

            et pourtant je ne suis pas souvent du même avis que Alexandra ,mais certaine pratique me dégoute , et en tant que représentante d asso je suis contre l extrémisme

          • Nida a écrit le 8 octobre 2013

            Pour faire suite au propos Alexandra sur la liste diffusion, je confirme sur le blocage qu’elle a subit.

            Je me retrouve avec le même même situation que Diane & Alexandra vis à vis de l’existrans.
            Et d’un autre coté je préfère aller m’afficher publiquement dans mon milieu professionnel, associatif (compétition de jeux vidéo et organisation d’événement lié) et sportif ou je vie car je suis accepter comme je suis.
            En gros je préfère me payer un billet de train et l’hôtel pour l’événement Paris Games Week que l’Existrans. Et m’afficher dans ce lieu geek ultra intégriste et machiste.

          • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

            J’aurais bien aimé avoir accès aux archives publiques. On peut avoir l’URL pour se faire sa propre opinion ?

            Par ailleurs, je m’étonne et je constate avec un peu d’amertume et de déception qu’il n’y ait pas eu de réaction quand j’ai critiqué le communiqué de l’Existrans. C’est facile de stigmatiser Diane qui proteste contre les méthodes d’intimidation (dont j’ai pu avoir un aperçu lors d’échanges facebookéens) et la ghettoïsation (phénomène dont on sait très bien qu’il est avant tout le fait d’un isolationnisme communautariste). Par contre, dès qu’on tripote un peu plus profondément les (l’absence de ?) fondements philosophiques et juridiques, y’a personne. Est-ce parce que l’Existrans est une organisation creuse aux revendications superficielles, qui est restée coincée dans le siècle de Camille Cabral, du Moulin Rouge et de la prostitution ?

            Les années 200x et 201x sont celles de la sortie du ghetto trans, de la déconstruction de la communauté trans’ comme communauté de galère, et de la délégitimation de l’idée d’une “essence trans”, très années 90 justement. L’Existrans n’a plus de légitimité, car elle a 2 ou 3 combats de retard. Bloquer les rues et faire du bruit, bof. C’est bien un truc de gauchistes. Si votre combat est orienté VIH et mondialisme, ne confisquez pas la plate-forme trans pour ce faire, merci.

          • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

            Heureusement que y’a les archives publiques pour que tout le monde puisse se rendre compte …

            Les mêmes archives sur lesquelles tellement de violence et d’intolérance sont déversées que je ne peux littéralement pas supporter de les lire pendant plus de 5 minutes avant que ça ne me déclenche des crises d’angoisse massives?

            Je suis trans, j’ai une grande gueule, et pourtant je suis terrorisé à l’idée de débattre avec des gens comme toi sur votre terrain (la liste de l’Existrans). Si ça ne te dérange pas d’entendre ça, c’est que TU as un GROS problème.

          • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

            Tu auras compris, Alex, quand je disais par moments que je ne savais pas comment je trouvais l’énergie de tenir ?

            J’ai subi par moments des attaques en règle très violentes, mais j’ai réussi à rester digne.

            Par contre, il est clair que je n’ai pas hésité à charcler avec la langue de Molière en contre-feu. Tu as dû voir ce type d’interventions à plusieurs reprises.

            Le plus rigolo dans l’histoire (complètement vérifiable) c’est quand à un moment tout le monde était à court d’argument et qu’on nous a demandé à Chloé Avrillon et à moi d’arrêter de “polluer” la liste “parce que le serveur n’avait pas suffisamment d’espace de stockage”. Donc, a été utilisé une soi-disant l’imitation du système de stockage pour nous faire taire. Là, j’ai encore plus ouvert ma grande bouche, parce que faut pas me prendre pour une idiote, l’informatique est mon domaine et si une telle limitation existe réellement, chose à laquelle j’ai un mal fou à croire, c’est que l’Existrans en est encore à l’âge de pierre (c’est peut-être ça en fait la solution ?), et la menace suivante a été l’éviction de la liste pour cause de soi-disant flooding de la liste. Rien ne les arrête,

            Et je passe bien d’autres frasques tout aussi sordides, voire même plus.

            Mon lot d’insultes, de menaces, je l’ai eu. Mais j’ai gardé au final ma dignité. Pas facile vu le contexte et la violence des attaques. Mais bon… On n’est pas du même monde non plus.

          • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

            Tu auras compris, Alex, quand je disais par moments que je ne savais pas comment je trouvais l’énergie de tenir ?

            Oh, je n’ai jamais eu de doute! J’ai déjà eu l’occasion de te dire que je ne sais pas comment tu as réussi à ne pas craquer. Moi, je n’aurais jamais pu tenir, c’est clair!

            on nous a demandé à Chloé Avrillon et à moi d’arrêter de “polluer” la liste “parce que le serveur n’avait pas suffisamment d’espace de stockage”

            Oh… J’ai jamais vu ça parce que j’avais laissé tomber l’observation de la liste depuis belle lurette (trop de crises d’angoisse), mais je dois avouer que je suis sur le cul que qui ce soit, de nos jours, ose encore utiliser une tactique totalitaire aussi transparente O.o C’est tellement… petit, minable…

            Et ça ne fait que me donner encore moins envie de “discuter” avec eulles, vu que j’ai pour principe (d’essayer) de ne pas perdre de temps avec des gens aussi foncièrement malhonnêtes.

            c’est que l’Existrans en est encore à l’âge de pierre (c’est peut-être ça en fait la solution ?)

            C’est une bonne analogie, oui. L’âge de pierre a été une énorme avancée par rapport à ce qui était avant, mais ce n’est plus d’actualité. L’Existrans a été une énorme avancée à son époque par rapport à ce qui existait avant, mais en refusant de se moderniser, elle devient de moins en moins d’actualité.

        • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

          quand on aura les stats du nombre de mails par expediteur sur cette liste , on verra bien qui faisait un blocage anti-démocratique.

          Comme si ce genre de stats voulait dire quoi que ce soit… Tu peux avoir 20 interventions d’une personne plaidant une cause, et une seule intervention d’une autre personne posant son veto pur et simple, et le blocage anti-démocratique viendra pourtant bien de la personne posant son veto.

          • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

            Tu sais, Alex, quand le vocabulaire est limité et arrive rapidement dans le domaine de la grossièreté, rien d’étonnant à ce qu’une intervention de plus de trois lignes fasse peur et semble un roman aussi gros que “Guerre et paix”.

            Et puis en effet, il y a cette volonté de poser un veto. Ça, ça a été une constante. Toujours vérifiable…

        • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

          Ah ben je sais qu’au moins plus de 1000 lecteurs ont lu cet échange. Quand je disais que ce n’est pas 60…

          😀

          C’te misère !!

    • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

      si j’ai bien compris “en tant que majorité (auto-proclamé majorité comme d’hab) occupons nous donc, d’abord de nous même, parce que les personnes qui sont dans le plus dans la merde, bah c’est pas notre problème”… magnifique leçon de vie

      Donc quand les femmes se battent pour que TOUTES les femmes soient traitées à égalité avec les hommes, c’est qu’elles n’en ont rien à faire des femmes battues?

      Quand les LGBs se battaient pour que TOUS les LGBs puissent épouser la personne de leur amour quel que soit son sexe/genre, c’était qu’ielles n’en avaient rien à faire des LGBs en prison?

      Quand les assos anti-racisme se battent pour que TOUTES les personnes non-blanches soient bien traitées, c’est qu’elles n’en ont rien à faire des personnes non-blanches atteintes du SIDA?

      Ton argument ne tient pas la route. Se battre pour que TOU-TE-S les trans soient mieux traitéEs ne veut PAS dire qu’on ne soutient pas également les trans qui sont particulièrement vulnérables.

      Par contre, prétendre que se battre pour les trans les plus vulnérables équivaut à se battre pour touTEs les trans est un énorme mensonge égoïste. Toutes les femmes ne sont pas battues, tous les LGBs ne sont pas en prison, toutes les personnes non-blanches ne sont pas atteintes du SIDA – et touTEs les trans ne sont pas en position d’extrême vulnérabilité.

  3. TransKind a écrit le 8 octobre 2013

    aucune idée de qui est le “vous”, les minoritaires?

  4. Nadine a écrit le 8 octobre 2013

    La division a encore frappé, merci mesdames et messieurs les politiciens !! Et l’état, aussi !

    • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

      L ÉTAT N EST PAS RESPONSABLE DE LA DIVISION § CERTAINE ASSO ON CLAQUE LA PORTE APRÈS 10 MIN DE REUNION CAR ON REFUSER LEUR EXIGENCE AVANT DE COMMENCER

      la division vient de l intérieur

  5. killer a écrit le 8 octobre 2013

    du coup on peut aussi ne pas s’occuper des trans en prisons, puis bon des précaires, puis bon des non-blancHEs, puis de celles qui ont le sida… mais a la fin tu crois qu’il y’aura qui a l’Existrans? Tu crois vraiment que la majorité c’est toi?

    • Diane Librement a écrit le 8 octobre 2013

      j’ai pas parlé des Trans en prison, des précaires, des non blanChes, des personnes qui ont le Sida … tu n’as pas bien lu, recommence 😉 … lorsque les femmes françaises ont manifesté pour obtenir le droit de vote, elles ont manifesté pour TOUTES les femmes françaises, pas pour que TOUTES les femmes (y compris les étrangères) aient le droit de vote … mais c’est bien d’avoir essayé … essaie encore

      • killer a écrit le 8 octobre 2013

        Ok c’est moi qui sait pas lire et qui sur-interprète et non pas ton texte et ce que tu racontes qui est gravos… si ça peut te faire plais’ et t’eviter de reflechir, comme tu voudras.

        • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

          Cf. supra. Vous êtes sur des plates-formes de minoritaires et vous prétendez parler au nom de la majorité. C’est comme si les salafistes (ou les loubavitch, ou les St-Pie-X) confisquaient la voix de toute la communauté religieuse (pick yours).

          Les “punks à iench du gender” que Boutin nous agite sous le nez, elle ne les a pas inventés, elle ne les a pas subis en hallucinations, ils existent.

          • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

            ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh trop fort ! les punk a chien , mais belle synthèse

    • Alexandra a écrit le 8 octobre 2013

      Des trans… Aussi… La catégorie qui ne vient pas à cause de ces sujets et qui n’a pas envie d’être filmée, photographiée et interprétée dans cette catégorie parce qu’elle a déjà assez lourd à gérer rien que pour faire passer sa transidentité dans le travail, dans la famille, dans l’entourage.

      Je te retourne la question… Et alors ? On fait quoi des trans qui veulent vivre simplement et ne pas être désocialisées ? Une majorité, quoi…

      On essaie la question suivante ?

    • Diane Librement a écrit le 8 octobre 2013

      qu’une chose soit claire, chaque personne est libre de sa vie et je n’ai pas pour vocation à émettre un jugement sur la manière de vivre de chacun(e) … cependant je crois qu’il serait opportun de constater que les avancées n’ont jamais été faites par les extrémistes mais par les gens sans problèmes, lisses et tout et tout … tant qu’on voudra mettre en avant plan ce qui choque, qui fache dans notre communauté (à laquelle je me rattache cependant) on obtiendra rien …

      • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

        Perso, je dirais qu’on a besoin des deux: il faut des extrémistes parce que ce sont eulles qui vont oser ruer dans les brancards pour changer les choses, mais ces mêmes extrémistes doivent s’appuyer sur l’image des gens plus “lisses” parce que c’est cette image qui va rassurer et donc convaincre le grand public en face.

        Exemple: le mariage pour tous. Tant que les LGBs étaient considéréEs comme des personnes exubérantes (type drag queen et autres) et hyper-sexuelles, personne n’aurait envisagé d’associer le concept du mariage avec eulles. C’est la représentation beaucoup plus “lisse” de la personne LGB lambda en tant que Monsieur ou Madame Tout-Le-Monde qui se trouve juste aimer une personne du même sexe/genre, qui a changé la donne dans la population hétéro. Seulement, il a quand même bien fallu la force et le courage des LGBs plus extrémistes pour ne serait-ce qu’oser présenter cette image plus lisse au grand public.

        Nous aussi, on a besoin de tout le monde: des trans plus extrémistes pour oser aller demander l’impensable, et des trans plus lisses pour démontrer que les trans ne sont pas des monstres bizarroïdes, mais bien des gens comme tout le monde avec juste un petit détail différent.

        • Diane Librement a écrit le 8 octobre 2013

          euh, l’image des gays et lesbiennes a changé dans les médias quand les gros moustachus, les cuirs et folles ont commencé à comprendre qu’il était mieux pour tout le monde qu’ils soient discrets … et ont donc laissé leur place à des personnes plus représentatives de “monsieur et madame tout le monde” … on souffre radicalement d’un déficit d’image et je ne compte plus le nombre de “ah bah t’es normale, toi” que j’ai du encaisser … oui je suis normale, nous sommes normaux et ce serait bien que les extrémistes de notre camp le comprennent si illes veulent un jour obtenir quelque chose de l’état !!

          • AlexMec a écrit le 9 octobre 2013

            On ne peut pas dire que “les gros moustachus, les cuirs et folles” soient discrets à la Gay Pride 😉

    • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

      du coup on peut aussi ne pas s’occuper des trans en prisons, puis bon des précaires, puis bon des non-blancHEs, puis de celles qui ont le sida…

      Personne n’a jamais dit qu’il ne fallait pas s’occuper de ces trans-là. Tu as créé un faux argument pour pouvoir le démonter – un “strawman”, en anglais.

      mais a la fin tu crois qu’il y’aura qui a l’Existrans?

      Personne, justement, c’est bien le problème! Alors même que la fréquentation de Txy indique que de plus en plus de trans sont là, à l’écoute, il y a fort à parier que l’Existrans ne rassemblera pas ou guère plus de monde que les années précédentes: c’est toujours le même noyau dur, le même noyau extrémiste, qui rejette les trans “modéréEs” au lieu de les accueillir. Aucun intérêt, et surtout aucune représentativité.

  6. killer a écrit le 8 octobre 2013

    hahaha… bon allez.

  7. Kim Syl a écrit le 8 octobre 2013

    J’aime cet article qui n’est pas politiquement correct, et pourtant tellement vrai !

  8. killer a écrit le 8 octobre 2013

    [modéré. Propos grossier et attaque directe purement personnelle]

  9. Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

    Pourquoi je suis dégouté ! pourquoi je ne veut plus m impliquer ! pourquoi j ai tout arrêter dans mes démarche d aide , certes oui je flirté avec le Grettis pour être présente comme conseillère ! mais voila combien de demande D ald remplie de demande de CMU , de demande de RSA remplie ! de médecin Friendly trouver , d endo ! c était pas rien ! et la politique de certaine asso et le courant de pensée ultra Queer mon dégouté de tout , des attaques personnel et j en passe on tuer mon implication oui je suis cash je manque de diplomatie je suis dans l extrême écorché vive mais j y peut rien c est moi , je n irai pas a l existrans pour moi c est devenu ridicule et cela dessert totalement la cause Trans et ne représente pas du tout les Inter

  10. Julie Mazens a écrit le 8 octobre 2013

    (je tiens à préciser : je suis modérée en tout chose, agnostique, un peu féministe, mais pragmatique donc un peu binaire, etc … et l’avis ci-dessous est mon avis personnel, pas celui de Txy en tant que collectif)

    J’irais marcher à l’Existrans et j’en ferais même un beau reportage comme l’an dernier, même si je pense que cet événement n’apporte rien, ni en terme de visibilité positive, ni en terme de pression politique pour obtenir des droits, ni en terme de rassemblement d’une communauté dispersée.

    Pour participer à la liste Existrans, je ne peux qu’y constater la non représentativité de notre communauté, la majorité silencieuse et modérée étant quasi absente ou pour le moins inaudible et certains mouvements minoritaires ultra (arnarchiques et/ou ultra queer et/ou ultra féministe) étant sur-représentés.

    • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

      total en accord ! les sur représenté font pression sur les autre par tout les moyen diffamation insultes décrédibilisation total pour devenir majoritaire , l existrans n est plus qu un groupe d antifa queer ou si tu es binaire et trop dans la féminité affiché suivant des critères qu il n accepte pas on te casse

    • Diane Librement a écrit le 8 octobre 2013

      completement d’accord avec toi, Julie, j’ai écrit ce texte dans ce sens

  11. Marion Pipos a écrit le 8 octobre 2013

    Personnellement j’ai pas envie de me balader avec des fous ou des folles, qui ne fond que bloquer les choses.
    C’est ce genre d’événement qui m’enerve le plus, bon on verra si ça avance pour le prochain quinquennat.
    Mais je pense que tout le monde c’est grillé pendant le mariage pour tous.

    • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

      Moi, “des fous ou des folles”, ça ne me dérange pas, mais par contre je ne veux pas être vu avec des gens immatures et mal embouchéEs qui ne savent que brailler, “Je veux, je veux, je veux, donnez-moi, z’êtes que des gros salauds si vous me donnez pas là maintenant comme je veux!” J’aurais trop honte.

      • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

        <3 pareil. Des syndicalo-gauchistes quoi.

        • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

          Moi je me la joue à la Yougoslave: non-aligné sur toute la ligne 😀 ! Donc je m’en fous que les gens soient syndicalo-gauchistes, félino-canins, ou vampirico-zombifiés; ce qui m’intéresse, c’est ce qu’iels veulent et comment iels le demandent.

          • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

            Ben, là dans le cas présent, c’est avec les méthodes du terrorisme intellectuel : nous voulons, et si nous n’avons pas, nous nous plaindrons très fort, bloqueront votre circulation, et même si il le faut nous vous accuserons de suicides et autres dépressions qu’en fait NOUS avons causés avec notre absence de pragmatisme dans les revendications.

            Bon, je suis un peu injuste sur la dernière partie, car le désespoir est avant tout causé par les situations personnelles, mais l’attitude de blocage qui s’est récemment incarné en un avatar argentin et le putosérocentrisme sont créateurs de précarité.

          • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

            merci , d un coup je me sent moins seule !!!!!!!

  12. Julie Mazens a écrit le 8 octobre 2013

    Après 8 heures de publications seulement, déjà 121 likes sur FB (3 à 4 fois le rendement habituel d’un bon article), 500+ lecteurs avec un temps moyen de lecture largement supérieur à 5 minutes 30, déjà 50+ commentaires et deux heures d’avance sur le trafic habituel de ces derniers jours.

    A croire que la majorité silencieuse se manifeste !

  13. yukarie a écrit le 8 octobre 2013

    tu as un lien vers ce site FB ?

    • Julie Mazens a écrit le 8 octobre 2013

      les likes FB sont indiqués dans un petit carré en bas de l’article, avec les likes G+ et les retweets. Ce sont des stats sur le nombre de fois que l’url du présent article a été marqué “J’aime” sur FB / G+ ou retweeter sur Twitter.

    • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

      FB = Facebook, G+ = Google+ (pour info)

  14. pocahontas a écrit le 8 octobre 2013

    Sinon défiler dans la rue c’est simplement pour dire qu’on exite et que certaines personnes ont des revendications, même personnelle. C’est déjà bien même si les demandes sont ignorées.
    Par contre comme je milite pas et que je ne connais pas les clans d’idées ca serait bien d’expliquer sur des postes comme ca de notifier les positions de chacune, parce que comme ca on ne comprend qu’il y a des clans et c tout ?
    Qu’est ce qui vous divise ?
    Parce qu’a la manif il va y avoir a tout peter 500 personnes divisé par 2 = 250, on va plutot croire à un car de touriste qu’a un défilé de revendication.
    Enfin voila quoi

  15. Sylvaine TELESFORT a écrit le 8 octobre 2013

    [Contenu tenant du communiqué de presse associatif n’ayant pas sa place dans les commentaires. Par ailleurs, attaque frontale d’une autre association-membre. Le refaire sous forme de communiqué de presse. Modéré]

  16. pocahontas a écrit le 8 octobre 2013

    Et donc a exitrans c’est un probleme entre les personnes inter-genres et transexuelles ?

    De personnes qui se font passés pour des inter-genres pour assimiler des avantages ?

    Et donc de ce fait personne ne sait plus pour quelle cause on defile ?

    • Chloé Tigre Rouge a écrit le 8 octobre 2013

      Y’a autre chose aussi. Des revendications façon “gauchistes” extrémistes, communautaristes, avec un spectre ultra-large qui va du SIDA à la prostitution en passant par des papiers.

      C’est des revendications humanistes, mais à tout demander tu n’obtiens rien. C’est une approche pas pragmatique et c’est ça que j’aurais tendance à dénoncer. L’Existrans a 2 ou 3 combats de retard.

      Désolée de le dire, mais on ne peut pas soigner toute la misère du monde dans des revendications, on doit avant tout s’adapter à ceux qu’on représente, et non, le combat des trans, ça n’est pas VIH-prostitution (qui est un besoin sanitaire et social)

    • AlexMec a écrit le 8 octobre 2013

      La multiplication des revendications est effectivement un des gros problèmes.

      Perso, j’ai aussi un ENORME problème avec une de leurs revendications en particulier, à savoir le démantèlement pur et simple des équipes dites protocolaires. Je reconnais parfaitement que pour l’instant, beaucoup de ces équipes ont un comportement abominable envers les trans qu’elles traitent – mais il n’en reste pas moins qu’énormément de trans ne peuvent pas se payer un parcours en libéral et ont donc BESOIN de ces équipes. Supprimer ces équipes purement et simplement reviendrait à condamner ces trans à ne pas transitionner, ou les contraindrait à trouver des “moyens alternatifs” pour financer leur transition (retour direct à la prostitution!) Je refuse donc de soutenir toute plateforme qui exigerait le démantèlement de ces équipes, lui préférant nettement le concept de re-calibrage du comportement de ces équipes par de l’information et de l’encadrement.

      • killer a écrit le 9 octobre 2013

        non mais evidemment le demantelement est demandé en ayant pensé a une alternative afin d’obtenir les remboursements, il n’y a pas que les equipes off comme possibilité…

        • AlexMec a écrit le 9 octobre 2013

          “Remboursement”, par définition, implique qu’on paye d’abord et qu’on est remboursé ensuite. Or mon propos est précisément que bien des trans n’ont pas les moyens de “payer d’abord” et d’attendre d’être “rembourséEs ensuite”. Pour touTEs ces trans, la seule solution viable est la prise en charge directement par la Sécu, donc directement par le système de santé publique, ce qui veut dire en équipe hospitalière/protocolaire.

          D’autre part, peux-tu élaborer plus avant sur l’alternative dont tu parles? Parce que certaines alternatives dont j’ai entendu parler relèvent tout simplement de l’utopie. Alors avant d’aller plus avant, je voudrais savoir de quoi tu parles exactement.

          • Alexandra a écrit le 9 octobre 2013

            L’alternative souvent proposée est un chiffon rouge agité pour calmer ceulles qui disent comme Chloé, toi et moi. Le pire c’est que nous trois avons des approches différentes et que nous arrivons aux mêmes conclusions. Comme tu le disais une fois, si Alex et Alex sont d’accord ça sent très mauvais. J’ajoute, si Alex, Alex et Chloé sont d’accord ça sent vraiment très très mauvais !

            On a largement eu le temps de confronter nos idées et je vois que même avec nos diversités de pensée, on en arrive tous trois à la même conclusion. Le démantèlement des équipes est la pire des choses qui puisse être demandée. Et les fameuses solutions alternatives proposées par certaines personnes qui pourraient exister, pour l’instant on n’en voit que pouic car elles ne sont que des utopies dans la tête de ceulles qui réclament à cors et à cris le démantèlement des équipes.

            J’avais moi-même parlé d’une refonte et restructuration des équipes en profondeur, ce qui n’est pas du tout pareil que le démantèlement. Dans mon cas, il n’y a pas destruction mais transformation des processus. Ça c’est réalisable. En entreprise on appelle cela la gestion du changement. On ne détruit pas, on refonde.

            Mais actuellement cette solution n’est pas retenue, je suis même passée presque pour une vendue à la SoFECT, c’est dire la déformation qui a pu être faite de mes propos, et il n’y a rien de proposé en échange. Que du vide. Nada !

            J’en viens même parfois à me demander si ce ne sont pas des personnes qui n’en ont rien à faire des soins nécessaires pour les trans qui demandent ces démantèlements ou des personnes qui sont ultra-libérales dans leur approche du traitement des soins des trans et qui sont dans une optique demerden sie sich, ne pensant pas aux plus faibles, aux plus dans le besoin des prises en charge. Et ça se dit de gauche au passage ! Pathétique ! Vraiment pathétique !!

            Je suis entrepreneuse, donc économiquement plutôt à droite selon les conventions dans la tête de la majorité des gens, mais il ne me viendrait pas un instant à l’idée de mettre dans la mouise des personnes sans ressource. Demander tel démantèlement sans avoir rien à proposer en échange, car en effet pour le moment ce sont des mots utopistes mais rien de concret et juste de la destruction qui ressemble étrangement à des idées extrémistes, est juste se moquer du monde. Ça n’est pas un instant modéré. Et ça n’est pas réfléchi un seul instant.

  17. frédérique pilato a écrit le 8 octobre 2013

    et bien quelle pagaille, je trouve aussi que les revendications sont devenues trop particulière donc inefficace et hors sujet, sida, prostitution, sans papier entre autre. Mais la question que je me pose est: est-ce que manifester mène à des résultats tangibles ?, je ne crois pas que ce soit une méthode efficace aujourd’hui. Aucune manifestation n’a vraiment réussi à modifier le cours de quoique ce soit ces dernières années Trouvons d’autres moyens, lobbying politique, information vers le grand public, action directe lors de réunion politique, montrer que l’on existe avec un discours construit et des demandes essentiels sur le sujet.. Des opérations de communication ciblées sur la cible principale: les députés et sénateurs.

  18. Christine Rougemont a écrit le 8 octobre 2013

    Bon, je n’interviens jamais, Chloé le fait assez bien toute seule. Pourtant je sais ce que sont les trans depuis un sacré moment.
    “Les trans”, ce n’est pas le milieu que veut nous vendre une certaine mouvance LGBT Queer. Oui, il y a une majorité silencieuse qui n’a qu’un souhait, être invisible, ne pas faire de vagues, et souhaite s’intégrer en tant que personne du sexe (genre) qu’elle ressent comme elle s’est efforcée de l’être dans celui que la nature et par là même la société lui imposait.
    On ne verra jamais ces personnes revendiquer, ni manifester, cela se comprend car nous avons toutes, ce souhait au fond de nous-mêmes, d’oublier, de tirer un trait sur notre vie d’avant.
    Certaines ne le feront pas pour des raisons parfois professionnelles ou d’un autre ordre (personnalité connue et j’en passe), pour les autres cela pourra aller jusqu’à disparaitre quelque part, pour réapparaitre sous une nouvelle apparence. J’en ai croisé beaucoup qui ont déménagé et ont même coupé les ponts avec tout ce qui faisait leur vie d’avant ou de pendant la transition.
    Je ne reprendrai pas les arguments que Chloé et d’autres ont utilisé car je soutiens ce point de vue. Ceux qui n’ont rencontré que des personnes engagées ou criant leur “trans machin identitaire” ne connaissent pas la majorité silencieuse qui a “fait avec” ce que les lois et la société permettaient pour tenter de vivre au mieux, avec de vrais faux papiers, des attestations bidonnées, la pilule en guise d’apport hormonal et des négociations avec un médecin complaisant (bon, ça date mais pas tant que ça) La majorité silencieuse a besoin d’avancées mais on ne peut compter sur elle, les manifs, je n’y crois pas, elles datent d’une autre temps et réunissent dans notre cas trop peu de monde pour les raisons que j’évoquais plus haut. Le lobbying, j’y crois plus mais d’une façon intelligente, pas pour obtenir un faire valoir politique et une visibilité personnelle, c’est en tirant la couverture à eux que certains nuisent à notre cause.

  19. Bérénice a écrit le 8 octobre 2013

    Ben moi, j’irai! Je pense faire partie de cette majorité silencieuse dont parle christine, mais qui crève d’envie d’exister quand même!
    Et pour l’instant n’étant qu’une trans parmi tant d’autres, difficile d’être madame tout le monde….Alors au diable les conneries qui divisent et qui font que certaines et certains en critiquent d’autres, il y aura certainement des échanges constructifs et aussi faible soit leur valeur, ce sera au moins ça de positif!
    Après, je n’ai absolument aucune idée des idées qui seront exposées et militées! Sans m’en foutre complètement, quand je vois les querelles enfantines que cela crée, je préfère m’en détacher!

  20. Sylvaine TELESFORT a écrit le 8 octobre 2013

    TXY me demande d’entreprendre une inscription sous mon identité pour éviter d’intervenir son l’AMIHE. Bien, mais le petit soucis c’est que les différents genre citer, un n’entre pas dans un Genre puisque étant une maladie rare : INTERSEXE c’est appartenir à une mutation génétique qui a attrait à l’hermaphrodisme uniquement.

    Merci de me répondre
    Cordialement
    Sylvaine TELESFORT

    • Nathasha a écrit le 8 octobre 2013

      tu exagère légèrement non? je suis hermaphrodite vraie avec la total test Prader 3/4 dérèglement hormonal sévère caryotype XXY non mosaïque ect ect j ai toutes les expertise medical les test et reconnaissance et pourtant je ne pathologise pas a mort et je suis inscrite comme femme , donc faut peut être arrêter les polémique pour tout

      c est ca , la représentation inter ?

      • Sylvaine TELESFORT a écrit le 9 octobre 2013

        Nathasha, Selon l’ordre médical Français Européen de l’Union Européenne et de l’ONU, 47 XXY n’a pas fonction d’être reconnu hermaphrodite vrai; Que tu soit du Syndrome de Klinefelter, c’est fait réel. Mais se prétendre hermaphrodite vrai, tu possède là une mauvaise information. L’information internationale se trouve ci-après. (est-ce que tu accepterait qu’une personne se détermine porteuse du HIV alors qu’elle ne souffre que d’une tuberculose ! Non surement. Chez nous, excuse moi, nous sommes direct, il vaut mieux dire la vérité que tourner autour du pot)

        Ma prochaine intervention se fera sous mon identité réelle.
        Cordialement

        Syndrome de Klinefelter
        Numéro Orphanet ORPHA484
        Synonyme(s) Syndrome 47,XXY
        Prévalence 6-9 / 10 000
        Hérédité
        Sporadique
        Âge d’apparition Adolescent / adulte jeune
        CIM-10
        Q98.0 Q98.1 Q98.2 Q98.4
        OMIM –
        UMLS
        C0022735 C2930823
        MeSH
        C531723 D007713
        MedDRA
        10023463
        SNOMED CT
        268300003 405769009
        RÉSUMÉ
        Le terme de syndrome de Klinefelter regroupe un ensemble d’anomalies chromosomiques caractérisées par la présence d’au moins un chromosome X supplémentaire dans un caryotype masculin 46,XY. L’aneuploïdie 47,XXY est l’affection chromosomique sexuelle la plus fréquente, avec une prévalence de 1/500 hommes. D’autres aneuploïdies des chromosomes sexuels ont été décrites mais sont moins fréquentes, les caryotypes 48,XXYY et 48,XXXY touchant de 1/50 000 à 1/17 000 naissances de garçons. Quant à l’incidence du caryotype 49, XXXXY, elle est comprise entre 1/100 000 et 1/85 000 naissances de garçons. Les effets sur le phénotype physique et sur le développement physique et cognitif sont d’autant plus importants que le nombre de X supplémentaires est élevé ; chaque X supplémentaire est associé à une baisse de quotient intellectuel (QI) d’environ 15 à 16 points, le langage étant le plus affecté, et notamment les capacités d’expression. Une analyse cytogénétique formelle est nécessaire pour confirmer le diagnostic. Dans le cas où un diagnostic prénatal n’a pas été réalisé, les hommes 47,XXY présentent divers signes cliniques variant avec l’âge. Dans la petite enfance, une analyse chromosomique peut être réalisée face à un hypospadias, un micropénis, une cryptorchidie, ou un retard de développement. Les enfants en âge d’être scolarisés peuvent présenter un retard de langage, des difficultés d’apprentissage ou des troubles du comportement. Plus tard, le diagnostic peut être posé chez des enfants ou adolescents au cours d’un examen endocrinologique réalisé en raison d’un retard de puberté ou d’un développement pubertaire incomplet avec morphologie eunuchoïde, gynécomastie et microrchidie. Les adultes sont souvent diagnostiqués pour un problème de stérilité ou un cancer du sein. Un traitement de substitution androgénique doit être commencé dès la puberté (vers l’âge de 12 ans) et la dose d’hormones doit être augmentée avec l’âge de manière à maintenir une concentration correcte en testostérone, oestradiol, FSH et LH.
        Editeur(s) expert(s)
        Pr John M. GRAHAM
        Dr Jeannie VISOOTSAK
        Dernière mise à jour : Octobre 2006

    • Alexandra a écrit le 9 octobre 2013

      Il y a une champ “Genre” qui permet de dire comment on s’autodétermine : MtF, FtM, MtX, FtX, femme, homme, trans… Ce qu’on veut finalement, correspondant à la manière dont on veut que les gens s’adressent à nous. Et en effet, cela n’a pas à voir avec intersexe.

      Il y a un champ Bio qui permet de dire ce qu’on veut en plus, à savoir par exemple ce qui a trait à intersexe qui trouve sans problème sa place dans ce champ.

      À votre disposition pour répondre à toute autre question.

    • DustWind a écrit le 9 octobre 2013

      Sylvaine,

      J’ai bien vu la modération faite du commentaire fait sous le compte de “Association AMIHE” précédement.

      J’ai aussi lu les questionnements et réflexions de “Txy” afin d’intégrer d’autres plateformes associatives a son contenu.

      Si je crois en l’émulation … je crois aussi a l’indépendance. Je ne sais pas si un espace d’émulation associatif est prêt sur le site “Txy” ou sur un autre. Je subodore avec conviction qu’une plateforme associative partagée pourrait catalyser les émulations et les échanges …

      Mais je dois accepter qu’un espace n’en soit pas un autre et que l’intégration de diverses lignes communicatives réclame de la “diplomatie” ou réclame une forme spécifique.

      Demander a ce que tu participe actuellement en tant que “toi” ( et non en tant qu’association ) … me semble acceptable dans la mesure ou des questionnements sur la nécessité d’un espace partagé et associatif ai déjà étés posées …. et dans la mesure ou tu ouvre le dialogue sur une telle possibilité.
      A toi de contacter les admins/modérateurs du site Txy afin de concrétiser cela dans une forme qui corresponde a l’assocation AMIHE et a “Txy“.

  21. Ester a écrit le 8 octobre 2013

    Bonsoir,
    Je propose un retour en arrière, un petit coup d’oeil dans le rétro!
    2005 ma première participation et mes réflexions http://estermarie.free.fr/exist/existrans.htm
    2006 ma seconde participation et nouvelles réflexions http://estermarie.free.fr/existrans-06/index.htm
    J’écris en introduction
    “Tous les ans, depuis 10 ans cette année 2006, se tient une manifestation dédiée aux TRANSGENRES. Elle est organisée grâce au concours de (presque) toutes les associations concernées et les demandes sont sensiblement les mêmes d’une année sur l’autre montrant la grande difficulté de parvenir a résoudre ces problèmes.”

    Aprés avoir été en 2005 et 2006 j’ai laisser passer plusieurs années et je suis retournée vers 2009 ou 2010 mais sans faire de reportage; j’ai eu l’impression qu’il n’y avait plus qu’un tiers de participantEs par rapport aux précédentes réunions de 2005 et 2006.
    En résumé rien n’a vraiment changé depuis…Surtout si d’une année sur l’autre les mêmes revendications reviennent on doit se poser des questions de fond sur la stratégie employée et la remettre en cause.
    Il me parait essentiel de bien scinder les thèmes et ne pas voir mélanger les thèmes SIDA, Sans Papier, au sujet principal la Défense des intérêts des trans*. Autrement dit ne faire qu’une chose mais la faire BIEN.
    J’estime que Julie a raison de venir et de faire un reportage sur cette manifestation. C’est la SEULE manifestation dédiée aux trans*.

  22. killer a écrit le 9 octobre 2013

    J’adore @chloe tigre rouge, merci de me traiter de gauchiste , c’est ce que je suis, et venant d’une personne adherante a un groupe d’extreme droite, je prend ça comme un compliment… tous mes voeux a troisieme voie

    • DustWind a écrit le 9 octobre 2013

      “Mais je dois accepter qu’un espace n’en soit pas un autre et que l’intégration de diverses lignes communicatives réclame de la “diplomatie” ou réclame une forme spécifique.”

      Killer : le but est-il de faire avancer un quelconque débat ou de vulgairement défendre les idées gaucho ou autre des intervenants … a force de te lire … je me dit que tu t’éloigne du débat … le débat n’est pas “Chloé” ni la gauche, le millieu, ni la droite…

      • killer a écrit le 9 octobre 2013

        En fait je n’ai usé d’aucun argument, ni ne suis en aucun cas rentré dans le débat car je sais que c’est inutile ici, je vais pas non plus me fatiguer pour des personnes bourgeoises et étroites d’esprit qui ne se remettent jamais en question.

        • AlexMec a écrit le 9 octobre 2013

          des personnes bourgeoises et étroites d’esprit qui ne se remettent jamais en question

          Si tu savais quoi que ce soit sur moi, tu aurais honte d’utiliser des termes pareils. Et ne viens pas dire que tu ne parlais pas de moi: tu n’as pas mentionné d’exception, donc tu parlais de tout le monde ici.

        • Alexandra a écrit le 9 octobre 2013

          Qui est ton mentor pour le terme “personnes bourgeoises” ?

          Ensuite, je rejoins Alex. Tu n’as mentionné aucune exception et c’est juger bien des personnes ici sans la moindre réflexion… Ce qui nous éloigne du sujet, mais pas tant que cela.

          Sachant que tu es en train de défendre à grands coups de cris d’orfraie la position générale de la liste, tu montres en public les procédés employés en semi-public sur ces listes. C’est un bel exemple.

          J’ai envie de te dire de continuer si tu es sûr de ne pas avoir peur du ridicule.

          • Nathasha a écrit le 9 octobre 2013

            Bourgeoise ! et étroite d esprit , allez j ai pas envie d être modéré donc je vais être cool !

            bourgeoise car je ne vie pas vivre dans un squatt , car j ai un métier , car je refuse de carburer a la bière , et que je ne fait pas tout les festival alternatif
            et que je ne défend pas des cause obligatoire pour vous

            [modéré] vous concrètement vous avez fait quoi pour les trans ? combien de dossier ou de trans a tu aider et quand je dit aider c est pas deux trois fiole d androtardyl mais je parle de Médecin d endo d accompagnement social complet ! hébergement , suivis medical ect ect
            je peut te faire la liste pour moi , et tu en croisera a Chrysalide et partout dans Lyon et alentour

            tu peut nous traiter de bourgeoise , mais de ton cotés tu es quoi ?
            tu critique Chloé Tigre rouge comme Faf , mais par ton comportement ta façon de parler et d agir sur le plan asso c est du système totalitaire les facho c est vous mais ils vous manque un truc ” les couilles ” pour le reconnaitre vos façon de faire c est de l atteinte a la liberté d expression , a la démocratie sous couver d ideo d extrême gauche

            vous êtes TOXIC
            [modéré]

            messieurs ,mesdames les admin je vous laisse modéré car je suis très énervé par les facho qui se cache derrière la gauche pour ne pas assumer ce qu ils sont

    • Chloé Tigre Rouge a écrit le 9 octobre 2013

      Je ne suis pas pétainiste, non, et je méprise Gabriac, Ayoub et les réacs sclérosés à pousse de cheveux inversée de leur espèce. Mets à jour ton firmware, “tueur” [modéré].

      Par ailleurs, pour une faf, voire NS selon certains, je me trouve ‘achement ouverte, propre, aimable et à l’écoute. Votre projet de société est un truc sans formes, sans citoyenneté, sans nations, sans genres, sans âme quoi ! Votre projet de société, c’est la destruction de la société et le retour à l’âge des tribus, chasse-cueillette, pas de civilisation ni d’exercice raisonné du pouvoir, au nom de la liberté individuelle… en somme, vous n’en avez pas. Vous êtes des agitateurs sans but. Désolée j’adhère pas à ça même si vous avez un fond bien pensant et que vous êtes sûrement très gentils.

      Je note, et je confirme, que vous maintenez des fiches sur les gens. Ca n’est guère surprenant, c’est une habitude qui remonte à la Stasi, et plus tôt (et plus “français”) au gouvernement socialiste de Pierre Laval et Marcel Déat… C’est un honneur d’être comptée parmi vos ennemis, vous êtes des gens dangereux pour les T et pour la société.

      (édité pour éviter les grossièretés exprimées ab irato)

  23. Rayma a écrit le 9 octobre 2013

    Bonjour, J’ai commencer ma transition depuis peu et toute ces asso et aussi l’existranse c’est nouveau pour moi.

    Je ne pourrai pas y aller uniquement faute de moyens et pas pour d’autre raison tel qu’elle sois.
    Juste en faite se qui me déçois et se que je peu en lire c’est que vous vous êtes diviser pour diverse raisons…

    C’est une bonne chose de faire passer ce message par rapport a l’exitrans après de la a faire appel à boycotté une des seule manifestation qui est pour les trans je suis pas d’accord avec ça.

    C’est sur que si toutes les asso était unie dans un but commun sur certain sujet je pense que ça pourrai avancer, et si ça se trouve c’est déjà le cas pour certains mais je sais une chose c’est que c’est très dur de mettre tout le monde d’accord peu importe le sujet.

    Tout se que je vois moi c’est que j’ai beaucoup de difficulté dans ma transition pour beaucoup de choses et qu’il y a surement beaucoup de choses a améliorer afin de ne pas avoir a supporter ce calvaire administratif.
    Comme si c’était déjà pas assé dur en sois de pas se sentir bien…

    Quoi qu’il en sois moi je reste pour se genre de manifestation même si en sois ça ne fait pas avancer du tout nos droit, ça reste important pour moi de montrer au autres qu’on existe.

    Je compte beaucoup sur les différentes asso pour faire avancer les choses et peut-être qu’un jour je me joindrai a une d’entre elle pour essayer d’aider avec le peu que je puisse faire mais pour le moment je dois déjà apprendre a m’apprécier…

    Bisous a toutes et tous. Et soyez constructif ;).

    • Julie Mazens a écrit le 9 octobre 2013

      +1 !

    • AlexMec a écrit le 9 octobre 2013

      Ce billet n’est pas un appel au boycott. Diane ne fait qu’exprimer ses propres raisons pour ne pas aller à l’Existrans cette année, sans inciter personne d’autre à en faire autant.

      Pour le reste, je suis bien d’accord avec toi!

    • Alexandra a écrit le 9 octobre 2013

      Diane a expliqué les raisons qui font que, comme tu le constates d’ailleurs toi-même, il n’y a jamais les avancées de base que les trans réclament.

      Le message est plutôt de dire : “écoutez la majorité silencieuse, elle a des choses à dire. Ne restez pas dans votre tour d’ivoire.”.

      J’espère simplement, en fait non je sais, que ce qui a été écrit par pas mal de monde y compris ton intervention est lu et va faire réfléchir sur les positions extrêmes et jusqu’au boutistes des personnes concernées car au bout du compte elles font du mal à la communauté.

      Jusqu’à présent, ces réunions se passaient entre quelques personnes qui décidaient de faire la pluie et le beau temps à l’Existrans, ce qui est encore le cas pour cette édition.

      L’année dernière, j’avais déjà pondu un article où je disais que je n’étais pas d’accord avec le principe de démantèlement des équipes tel qu’énoncé. Roxy avait aussi écrit un billet allant dans le même sens, sur d’autres points.

      Diane, cette année, a eu un énorme ras-le-bol et l’a exprimé ici. Il se trouve que vous êtes nombreuxSES désormais à être connectéEs et que ces fils de commentaires vous permettent de vous exprimer, chose que tu as faite. Internet a cela de magique qu’il permet même à des personnes ne pouvant être présentes physiquement de quand même pouvoir s’exprimer et avoir un poids.

      Pour ma part, j’ai été dans les discussions parfois très houleuses et où j’ai eu mon lot que vous ne voyez pas ici, mais qu’il est aisé de voir en s’inscrivant sur les listes de l’Existrans et en ne faisant que lire. C’est pas mal pour se faire une idée précise des idées discutées pour lesquelles on défile.

      L’idée est juste de remettre les pendules à l’heure et de demander à tout le monde d’aller vers en consensus en tenant compte enfin de la majorité silencieuse qui ne l’est plus tant que cela, puisque la preuve tu viens de t’exprimer.

      Pour ma part, pour cette année, je maintiens ma non-participation car je suis trop éloignée de ce que je défends par rapport à ce qui a été défendu au travers de ces réunions. C’est le principe même de liberté. Je ne convainc personne de ne pas y aller, chacun étant libre et n’étant pas moi-même dans un processus d’extremisation. J’ai une vie sociale dans laquelle je me sens parfaitement intégrée à protéger, et ma participation à telle manifestation avec tels messages est incompatible. Quand les messages feront réellement avancer la cause trans sur des points légitimes et aisés à obtenir sans se mettre la population à dos, je serai de la partie. Là, pour le moment, ce n’est pas le cas.

      Personne ne veut la mort de l’Existrans mais beaucoup veulent voir un changement radical des messages véhiculés vers le public. Donc, qu’il y ait du monde à battre le pavé, ce sera pas mal, mais que le staff de l’Existrans prenne désormais conscience qu’il est lu et que les trans silencieuxSES le sont d’un coup moins devenuEs.

  24. Chloé AVRILLON a écrit le 9 octobre 2013

    MOI NON PLUS !!!! (mais…)

    Je n’irais pas à l’existrans non plus ! M’fait chier le monde des trans, enfin de certaines trans, frange de la communaué dans laquelle je ne me reconnais pas… Toujours à critiquer la moindre initiative politique, sans pour autant prendre les devants en proposant des actions ou des textes concrets en alternative. Et puis quand je pense comment il a fallu faire accepter cette idée de rajouter dans les revendications de l’existrans, l’idée de la prise en charge des ados… pfff… j’te jure… Que d’égoïsme rencontré.
    Que de déni aussi sur ce pourtant parfois nécessaire accompagneent psychologique qui n’est pourtant pas une psychiatrisation du parcours (“Non ! On en veut pas !’ qu’elles braillent ! Et si moi j’en ressent le besoin ? Hein ?)
    Démédicalisation ? Vous vous foutes de ma gueule ou quoi ? Heureuement qu’il y a médicalisation de la transition, sinon pour tes hormones, cocotte, tu pourrais aller te faire voir… sur les sites de cul sur Internet que le beauf transphobe moyen va consulter en catimini quand bobonne n’est pas là pour se pignoler devant des meufs à quequettes.

    Enfin bon, Diane Lo, ma belle, ton billet est même très en dessous de la réalité, trop gentil même, trop sage. Mais ça c’est normal, tu es une nana très sage et il n’est que le reflet de ta belle personnalité, toujours respectueuse de l’autre.

    C’est pour tout celà que je n’irais pas à l’Exisrans cette année…
    PAR CONTRE, J’IRAIS A L’EXISTRANS POUR UNE SEULE RAISON !!!
    J’irais parce qu’au début de mon parcours, j’étais un peu perdue : deux copines m’ont ouvert la porte, m’ont rassuré, m’ont expliqué, m’ont conseillé, m’ont prise par la main.
    Si elle n’avait pas été là, comment aurais je fait ? Où en serait je aujourd’hui ? Et puis je me dis qu’i y a les autres, celles qui n’ont pas commencé leur parcours, des enfants, des ados, des adultes, qui ne m’ont pas fait de mal. C’est ça le monde des trans : une main tendue est toujours là pour t’accueillir pour ton premier jour qui t’aide à faire le grand saut, et elle te dit “c”est important tu sais, on l’a fait pour moi, et j’espère que tu le fera pour d’autres”.
    J’IRAIS A L’EXISTRANS non pas pour moi même, non pas pour mon passé, non pas pour le présent, mais pour l’avenir de tous ceux et toutes celles qui un jour en aurait besoin. Je sais que mon geste aura été utile un jour, même si, sans doute, je ne serais plus là pour le voir. Venir à l’existrans, c’est y apporter mon âme, ma vision de la vie, mes convictions et justement empêcher l’existrans de devenir ce que je ne souhaite pas qu’elle soit : un enterrement de 1ere classe.

  25. Diane Librement a écrit le 9 octobre 2013

    à priori, 36 heures après la publication de mon coup de gueule, tout est dit , tout le monde a pu s’exprimer , les “d’accord” , les “pas d’accord” . Pour rétablir certaines vérités, je n’ai nulle part appeller au boycott de l’Existrans, je considère celle-ci comme un moment important pour nous permettre de nous rendre visible …
    j’ai juste voulu souligner la main-mise par quelques unes d’une manifestation qui dans leurs revendications ne prennent pas soin du plus grand nombre mais se contente de défendre des intêrets particuliers .
    Il semble que mon texte ait été approuvé par un bon nombre de personnes puisqu’il a bénéficié de 214 “Likes” ce qui pour la webmestre du site dépasse de loin tous les autres textes publiés.
    J’espère juste que ces “Likes” seront pris en compte comme la démonstration de présence d’une véritable majorité silencieuse .

    • Rayma a écrit le 10 octobre 2013

      Désolée pour la mauvaise interprétation a propos du boycotte.
      j’ai une excuse aussi c’est que le titre est très fort et l’image aussi et cela est destiné a être vue sur internet par un grand nombre de personnes ça peux porter a cette conclusion.
      Il faut jamais négliger le poids des mots lorsqu’on s’adresse au plus grand nombre ;).

  26. Vincent Magnin a écrit le 13 octobre 2013

    Pourquoi moi, je ne serai pas à l’existrans : je n’ai pas d’argent, pas de papiers, je ne peux pas travailler, ni (dans ma région) avoir une reconnaissance travailleur handicapé pour pallier à cette incapacité. Les organisateurs de l’existrans vont militer pour mes droits et l’évolution de ma situation. Je ne verrai peut-être aucune répercussion de mon vivant mais ça aura changé quelque chose à ma vie de savoir qu’ils ont essayé. Je me moque bien de leur look, de leur appartenance politique, ou de ce que pensent d’eux les ignorants des problèmes du monde LGBT, qui avaient de toute façon décidé de trouver la chose scandaleuse avant même d’en voir les images biaisées à la télé (notamment les gens chez qui je suis obligé de vivre.) Je me moque même des maladresses de leurs discours, ces gens sont les seuls à cette heure qui parlent pour moi et me donnent une existence.

    En voyant ce titre, j’ai pensé à ceux comme moi qui voudraient y être mais qui n’osent pas, ne peuvent matériellement pas, ne se l’avouent pas, n’y sont pas autorisés par leur entourage, ont peur d’être filmés, ou souffriraient trop d’y apparaître et de se sentir seuls à avoir honte dans une foule qui s’affirme fière… ça c’est de la majorité silencieuse. Je ne parle pas chiffres, je parle souffrance.

    • AlexMec a écrit le 15 octobre 2013

      Les organisateurs de l’existrans vont militer pour mes droits et l’évolution de ma situation.

      Non, pas du tout. Tu n’es pas prostitué, tu n’as pas le SIDA ou une autre MST, et tu n’es pas à la rue – donc les intégristes de l’Existrans n’en ont rien à faire de toi. La preuve, c’est qu’ielles veulent t’enlever la seule chose à laquelle tu pourrais prétendre dans ta pauvreté financière, à savoir la prise en charge par la Sécu de ta transition si tu veux en faire une. Si on les laisse faire, alors les gens comme toi devront d’abord payer et ensuite être rembourséEs, ce qui va drôlement vous avancer!

      Je me moque même des maladresses de leurs discours, ces gens sont les seuls à cette heure qui parlent pour moi et me donnent une existence.

      Faux. Il existe bien des gens et des associations en-dehors du noyau dur de l’Existrans qui militent pour les droits des trans. Ces gens et ces associations sont FORCEES AU SILENCE par les intégristes de l’Existrans. Donc non seulement le noyau dur de l’Existrans n’en a rien à faire des trans invisibles comme toi, mais en plus ielles mettent des bâtons dans les roues des autres assos.

      ça c’est de la majorité silencieuse. Je ne parle pas chiffres, je parle souffrance

      Si tu crois que les intégristes de l’Existrans en ont quoi que ce soit à faire de ta souffrance, tu te mets le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. La preuve: le mot d’ordre de la campagne internationale Stop Trans Pathologization 2013 – que l’Existrans prétend soutenir – est « Arrêt de la pathologisation des diversités de genre dans l’enfance », et pourtant Chloé et Alexandra ont dû se battre jusqu’au bout pour que soit inclus UN point (sur 13!) concernant les enfants et les adolescents. S’ielles n’en ont rien à foutre de la souffrance des enfants, tu crois vraiment qu’ielles s’intéressent à la tienne?

      • Alexandra a écrit le 17 octobre 2013

        Je n’aurais pu mieux dire…
        Tu as bien résumé plusieurs mois de participation à ces discussions et les énormes difficultés à essayer de protéger le plus grand nombre…
        Le nombrilisme a encore de bien beaux jours devant lui.

  27. killer a écrit le 17 octobre 2013

    Tiens bon Vincent.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -