Enquête Chrysalide ‘La drogue, où en êtes-vous?’

22 octobre 2013 | Tags: , , ,

La fin de l’enquête Chrysalide ‘La drogue, où en êtes-vous?’ approche (fin octobre), touTEs les personnes transidentitaires sont invitées à y répondre pour avoir un échantillon représentatif de la population T.

chrysalide_petit

Objectifs

Nous menons cette enquête auprès des personnes transidentitaires, dans une perspective de réduction des risques en matière de consommation de produits psycho-actifs : tabacs, alcool, médicaments détournés de leur usage, drogues. Nous souhaitons rendre compte des différentes pratiques et types de dépendances des T afin de créer des outils adaptés.

Nous invitons également les personnes non consommatrices à s’exprimer au travers de ce questionnaire.

Ce questionnaire est exclusivement réservé aux personnes T.

Remplir ce questionnaire ne vous prendra que 10 à 15 minutes. Les réponses sont anonymes.

Les réponses sont récoltées du 1er décembre 2012 au 31 octobre 2013. Les résultats seront publiés par Chrysalide sur notre site Internet et dans un futur guide.

D’avance, merci pour le temps que vous y consacrerez.

L’équipe de Chrysalide.

Lien vers le questionnaire

Pour accéder au questionnaire en ligne : http://chrysalidelyon.free.fr/sondage_drogue2013.php

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Enquête européenne LGBT
Quel est l'objet de cette enquête européenne LGBT ? L'Union européenne souhaite entendre parler de vos expériences - faites valoir votre propre expérience. Pour promouvoir la législation et les politiques en faveur de l’égalité, l'Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) a lancé une enquête LGBT à l'échelle européenne, avec un questionnaire disponible en ligne et souhaite recueillir les opinions notamment des personnes trans âgées de plus de 18 ans vivant dans l'Union européenne. Cette enquête pose une série de questions ...
LIRE L'ARTICLE >>
Appel à contribution pour une étude sur les discriminations au travail des personnes LGBT
Cet article se fait le relais d'un appel à contribution pour une enquête dans le cadre d'une étude préliminaire sur les discriminations au travail ou en recherche d'emploi des personnes LGBT. Le monde professionnel est un lieu où les discriminations directes ou indirectes dues à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre des travailleuses et des travailleurs sont encore très présentes. En tant que personnes transidentitaires, notre communauté est très largement concernée avec des enjeux spécifiques liés notamment au changement d'état ...
LIRE L'ARTICLE >>
Intergroupe sur les droits LGBT – Dernière enquête de l’UE sur les discriminations
L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) avait lancé une enquête LGBT à l’échelle européenne sur les discriminations inclut l'orientation sexuelle et l'identité de genre. La Commission européenne vient de publier les résultats de cette enquête sur les discriminations dans l'Union européenne, y compris, et pour la première fois, fondées sur l'orientation sexuelle et sur l'identité de genre. Aucun changement significatif n'a été enregistré au cours des trois dernières années. Cet Eurobaromètre 2012 sur les discriminations indique que 46% des personnes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Entretien avec Chrysalide
Association Chrysalide Interview ODT Après OUTrans, nous poursuivons le travail de visibilité des associations trans. Ce mois-ci Chrysalide nous propose un panorama de ses activités, initiatives et analyses de la situation trans en France. La préoccupation de l'écriture d'une histoire Trans est[...]
LIRE L'ARTICLE >>
Chrysalide Lyon - Flyer Recto - LGBT n'oubliez pas les T !
Nous sommes quelques membres de cette association inscrits ici dont moi-même. En lisant le coup de gueule de Nida hier, les flyers de cette association très appréciée et très compétente n'en sont que plus d'actualité :) ! Depuis 2007, l'association Chrysalide élabore et réalise de nombreux projets : ►soutenir des personnes transidentitaires, ►créer un lieu d'échange, ►faire évoluer les lois et les politiques de soins, ►lutter contre la transphobie, ►documenter, informer, militer ... L'association a besoin de vous tous pour continuer à produire un travail de qualité ...
LIRE L'ARTICLE >>
(brochure de Chrysalide Lyon) Guide pratique à l'usage des professionnels de santé Par ce document, nous souhaitons proposer des conseils pratiques aux personnels médicaux afin qu’ils puissent accueillir des personnes transidentitaires dans un climat détendu et serein. Les professionnels de santé pourront ainsi affiner leurs connaissances des transidentités et offrir un cadre respectueux dans lequel le patient trans pourra exprimer plus aisément ses besoins.
LIRE L'ARTICLE >>
Ni homme, ni femme : enquête sur l’intersexuation
%CODE1% Présentation de l'éditeur Ni homme ni femme est le premier livre, en français et destiné au grand public, à faire le point sur une question quasiment taboue et presque inconnue de la plupart d entre nous : comment vit-on avec des organes génitaux atypiques ? Pour y répondre, Julien Picquart a rassemblé des témoignages inédits sur le sujet. Quinze personnes racontent leur quotidien, leur parcours, leur vie sentimentale et sexuelle, les traitements hormonaux et chirurgicaux. Les parents témoignent aussi et reviennent sur ...
LIRE L'ARTICLE >>
Urgent: Existrans => Chambres à saisir pour le 20 octobre au soir !
Suite à annulation, pour celles et ceux qui souhaitent nous rejoindre en dernière minutes au défilé de l'EXITRANS 2012, nous sommes Pascale et moi avec Delphine et nous avons 3 places (déjà réservées) sur 2 chambrées doubles de disponibles pour le nuit du 20 au 21 octobre au sein d'un centre de jeunesse pas cher (31,70E hors taxes inf à 2,00E) Le CISP Kellerman, http://www.cisp.fr/cisp/pages/home-11.html proche de la Porte d'Italie. Merci de faire circuler svp !!!!! Contactez moi ou sur FB contacter Delphine https://www.facebook.com/delphine.cls Florence.
LIRE L'ARTICLE >>
La toute première enquête sur les groupes de défense des trans et intersexes
L'enquête menée auprès des 340 organisations décrit une profonde discrimination et de multiples défis auxquels sont confrontées les personnes trans* et intersexes et la coordination qu'elles mènent à travers le monde pour obtenir leurs droits humains. Elle montre également l'insuffisance des moyens financiers auxquels font face les groupes trans et intersexes ainsi que les défis et les obstacles auxquels ils sont confrontés pour obtenir des ressources pour mener à bien leur activités. DIFFUSION IMMEDIATE 23 Janvier 2014  LA TOUTE PREMIERE ENQUÊTE SUR LES ...
LIRE L'ARTICLE >>
Appel à contribution pour une étude sur la représentation du sein dans les parcours transgenre et intersexe
Ce petit billet pour un appel à contribution dans le cadre d'une étude sur la représentation du sein dans les parcours transgenre MtF et FtM et intersexes. Cette étude se veut respectueuse des personnes trans’ et intersexes, comme de leur parcours de vie et de leur autodétermination J'ai voulu une approche inclusive dans le choix du vocabulaire. Je vous prie d’excuser toute maladresse qui serait bien entendue involontaire de ma part. Questionnaire Il s'agit d'un court questionnaire limité à 9 questions. Avons-nous voulu ou pas ...
LIRE L'ARTICLE >>
Enquête européenne LGBT
Appel à contribution pour une étude sur les discriminations au travail des personnes LGBT
Intergroupe sur les droits LGBT – Dernière enquête de l’UE sur les discriminations
Entretien avec Chrysalide
LGBT n’oubliez pas les T !
L’accueil médical des personnes transidentitaires
Ni homme, ni femme : enquête sur l’intersexuation
Urgent: Existrans => Chambres à saisir pour le 20 octobre au soir !
La toute première enquête sur les groupes de défense des trans et intersexes
Appel à contribution pour une étude sur la représentation du sein dans les parcours transgenre et intersexe

26 responses to Enquête Chrysalide ‘La drogue, où en êtes-vous?’

  1. Chloé Tigre Rouge a écrit le 22 octobre 2013

    Je vous invite à répondre massivement pour donner un échantillon statistique plus précis.

  2. Alexandra a écrit le 22 octobre 2013

    Le questionnaire est très bizarrement fait. Il oblige à répondre à certaine questions pouvant laisse entendre qu’on est sous traitement VIH par exemple. Ça concerne essentiellement le dernier pavé. À défaut, j’ai rempli en cochant la première colonne, mais ça n’a pas de sens.

    J’ai abondamment utilisé la zone de commentaire finale pour signaler les incohérences rencontrées dans le questionnaire.

    Et en effet ! Malgré ce point de détail que je cite, répondez le plus massivement possible afin que la statistique ait du sens.

    • AlexMec a écrit le 22 octobre 2013

      Même problème pour moi au niveau de la consommation de psychotropes: le médicament que je prends sur ordonnance et pour traiter un trouble psychiatrique bien précis, est inclus dans la liste des drogues que l’on peut prendre. Donc soit je ments en ne mentionnant pas que je le prends parce que je ne le prends pas pour me droguer, soit je fausse les résultats en mentionnant ma consommation plusieurs fois par jour – sur ordonnance et hors tout contexte de problème de drogue…

      Dans le doute, j’ai dit que je le prenais, et j’ai détaillé le problème dans la zone de commentaire finale. A eulles de voir comment iels veulent gérer ce problème 😛

      • Julie Mazens a écrit le 22 octobre 2013

        moi y avait pas les cases : chef d’entreprise, égérie (Carmen Steffens), bourgeoise (qui crapote beaucoup), café (8 à 10 mugs par jour), lexomil (même si j’ai très fortement réduit depuis 2 ans) et surtout work-alcoolic (14 à 18 heures par jour).

        • AlexMec a écrit le 22 octobre 2013

          Pour le Lexomil, je pense que tu pouvais le coller dans la même catégorie que mon Xanax (Xanax, Valium, et je ne sais plus quoi). Mais si tu le prends sur ordonnance et/ou pour traiter un réel symptôme, tu te retrouves dans la même situation que moi 😛

          Pour le reste: c’est vrai que je ne me souviens pas d’avoir vu une catégorie “profession libérale” et encore moins “chef d’entreprise”. Cela rejoint une autre chose que j’ai mentionnée dans mon commentaire final: ce questionnaire n’est pas vraiment adapté aux trans non-droguéEs/prostitutéEs/à la rue. Mais bon, il a le mérite d’exister, c’est déjà beaucoup!

          • Julie Mazens a écrit le 22 octobre 2013

            Lexomil, c’est plutot du Bromazépam en principe actif (cf http://www.doctissimo.fr/medicament-LEXOMIL.htm) donc je ne pense pas que ça soit de la même catégorie que le valium dont le principe actif est le Diazépam (mais j’y connais pas grand chose).

            Dans mon cas, c’est plus une aide ponctuelle en cas de très gros stress. Mais je n’en ai plus pris depuis que j’épanouie ma féminité … je crois que ma derniere prise remonte à l’an dernier voir encore plus loin même si j’en ai toujours un sur moi au cas où je fasse une crise.

          • AlexMec a écrit le 22 octobre 2013

            Bromazépam, diazépam, alprazolam (Xanax)… Ce sont tous des anxiolytiques appartenant à la même classe de benzodiazépines, utilisés pour traiter le même genre d’affections (à des degrés et formes divers), et ayant le même genre d’effets (encore une fois, à des degrés divers). Ils ne sont évidemment pas identiques, mais ils appartiennent à l

          • Alexandra a écrit le 22 octobre 2013

            Oui. J’ai pas parlé du manque “profession libérale” et “chef d’entreprise” mais en effet c’est frustrant.

            Quand je dis qu’on existe pas, on voit bien que même au sein de la communauté, les stéréotypes existent.

            Je le dis en rigolant mais sans rigoler aussi.

            C’est pénible.

        • AlexMec a écrit le 22 octobre 2013

          (désolé, je tape de travers aujourd’hui pour cause de pansements aux mains :/ )

          … à la même catégorie de psychotropes.

          • AlexMec a écrit le 22 octobre 2013

            (Okay, apparemment, j’ai aussi la tête de travers, vu que je ne sais même plus cliquer sur le bon bouton “répondre” O.o )

  3. Bérénice a écrit le 22 octobre 2013

    J’arrive pas à le voir leur questionnaire… Je voudrai bien participer mais je suis trop nulle en informatique je crois …^^

    • Alexandra a écrit le 22 octobre 2013

      Peut-être ton navigateur qui ne sait pas afficher leur site… Quand j’ai voulu remplir en étant sur Safari sur iPad le site ne s’est jamais affiché correctement.

      Yels n’ont pas l’air d’avoir un site full-compliant avec tous les navigateurs…

  4. Florence GrandeMa a écrit le 22 octobre 2013

    C’est fait, bof à part un peu d’alcool pas grand chose à signaler… Jamais toucher à une drogue et pas de sexualité à risques, ou peu de risque de sexualité tout court hihi, tranquille quoi les réponses. Kiss.

  5. yukarie a écrit le 22 octobre 2013

    comme Bérénice : je n’ai pas accès à un quelconque questionnaire

    A moins que j’y ai déjà répondu dans le passé et qu’ils coupent l’accès en reconnaissant l’ordinateur?
    ou est-ce parce que j’utilise Firefox sous Linux ?

  6. Héloïse a écrit le 22 octobre 2013

    Selon vous, votre consommation globale est: *
    Importante
    Assez importante
    Dans la moyenne
    Assez faible
    Faible
    Négligeable

    Dans quelles circonstances est-ce que vous consommez (sur les 12 derniers mois)? *
    Seul-e
    Entouré-e de gens que vous connaissez
    Entouré-e d’inconnu-e-s
    Indifféremment en toutes circonstances
    En lisant Hammarberg

    Vous avez déjà parlé de votre consommation à
    Saint Hammarberg

    Avez-vous constaté des effets que vous estimez liés à des interactions entre votre traitement hormonal (THS) et votre traitement anti VIH et/ou anti VHC ou l’usage de produits psycho-actifs ?

    Je suis suis en bas de la 2e page et il ne se passe rien quand je clique sur continuer, je n’ai pas dû donner les bonnes réponses.

  7. Bérénice a écrit le 22 octobre 2013

    Ce qui est dommage c’est de faire l’enquête sur 12 mois sans tenir compte du fait qu’on ait pu arrêter de consommer dans ce laps de temps…. Je crois que cela peut fausser les résultats!
    Si on prends mes réponses on va me prendre pour une toxico alors que je suis saine de corps depuis plus de six mois!

    • Alexandra a écrit le 22 octobre 2013

      Ce questionnaire n’est pas impartial du tout.
      Il part du principe que la consommation d’alcool correspond à de la consommation de drogue, omettant le simple fait que consommer un bon vin avec un bon plat n’est pas histoire d’alcool mais histoire de mariage des saveurs. Et pourtant, il y a consommation d’alcool.
      Ensuite… Je sais que dans le cadre de la SRS il y a deux ans j’ai eu de la morphine… médicale de fait. Suis-je une droguée parce qu’on m’en a administré pour m’éviter une douleur post-opératoire ?
      Ce questionnaire a clairement ses limites.
      Ce qu’il faudra voir, c’est ce qu’yels en font.

      • AlexMec a écrit le 23 octobre 2013

        Je sais que dans le cadre de la SRS il y a deux ans j’ai eu de la morphine… médicale de fait. Suis-je une droguée parce qu’on m’en a administré pour m’éviter une douleur post-opératoire ?

        Idem pour moi: j’ai eu du Dafalgan-Codéine pour gérer la douleur lors de ma mastec et dans les semaines qui suivaient. Au début, je l’ai indiqué dans le questionnaire, et puis j’avoue, je suis revenu en arrière et j’ai effacé toute trace de codéine, parce que zut, me retrouver considéré comme trans drogué à la codéine alors que je n’ai pris cette codéine que dans le cadre d’une opération de changement de sexe, ce serait quand même bien un comble O.o !

      • Chloé Tigre Rouge a écrit le 24 octobre 2013

        Dire “un drogué” c’est essentialisant. Fais-tu usage de drogues pour une raison autre que médicale ? C’est là la question qu’on peut se poser, mais elle ouvre aussi des possibilités d’interprétation (mon mal-être n’est-il pas médical, bien que la drogue ne vienne pas du médecin ?). Bref, bien formuler, c’est un art.

        • AlexMec a écrit le 24 octobre 2013

          Je dirais que c’est le questionnaire lui-même qui essentialise, puisqu’il ne laisse pas de place pour ceulles qui ne consomment pas du tout, ni pour ceulles qui consomment pour des raisons clairement médicales et sur prescription. Perso, ça ne me dérangerait nullement de dire que je suis accro à mes pilules, que je suis en quelque sorte “un drogué sur ordonnance”, mais le questionnaire ne prévoit pas cette catégorie :/

  8. Anna Tiger a écrit le 24 octobre 2013

    je n’ai pas pu répondre car certaines questions ne correspondent absolument pas à ce que je pourrais y mettre, n’ayant jamais rien consommé.

  9. Héloïse a écrit le 24 octobre 2013

    Voilà une enquète très intéressente, on pourra dire que grâce à une étude réalisée par eulles-même, 100% des punk à iench du djender sont accro à plusieurs substances, sous traitement vih vhc. Raison de plus pour ne pas donner de droits à tant de débauchés

  10. Chloé Tigre Rouge a écrit le 24 octobre 2013

    Il y a un tropisme misérabiliste dans ce questionnaire. J’en ai fait la remarque dans le champ dédié. J’ai toutefois répondu.

    Je trouve le commentaire d’Anna intéressant, “je n’ai pas pu répondre car certaines questions ne correspondent absolument pas à ce que je pourrais y mettre, n’ayant jamais rien consommé.”. Cela nous indique qu’on doit construire les questionnaires de façon entièrement inclusive, sans exclure la possibilité d’une “normalité”.

    Je n’irais pas jusqu’à dire que les assos n’ont aucun intérêt à ce que le questionnaire montre que la population est finalement assez faiblement touchée par les questions de toxicomanie, pour des raisons de subventions, mais mon expérience au PASTT me laisse craindre ce genre de dérives.

    • Nathasha a écrit le 24 octobre 2013

      ahhhhhhhhhhh subvention ! tu fais un qcm avec question légèrement biaiser ! tu en fais une synthèse et voila tu a un support pour des subvention , et hop tu t apercois que presque tout les t sont accro a des substances alcool tabac compris

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -