Photo du profil de Anouk

by

(Revue de presse) Connaissez-vous l’histoire de Luana ?

9 novembre 2013 | Tags: , ,

Luana, un enfant argentin de six ans, enregistré à la naissance comme garçon, vient de se voir accorder de nouveaux papiers d'identité de fille par la province de Buenos Aires (photo Reuters).

Luana, un enfant argentin de six ans, enregistré à la naissance comme garçon, vient de se voir accorder de nouveaux papiers d’identité de fille par la province de Buenos Aires (photo Reuters).

Connaissez-vous l’histoire de Luana, une petite fille de 6 ans née garçon, le premier enfant trans reconnue officiellement en Argentine voire dans le monde ?

C’est d’abord une histoire de souffrances.

Souffrance de ne pas être reconnue d’emblée comme telle. Des crises de larmes interminables, un corps qui parle par la souffrance endurée  : peau qui part en lambeaux, cheveux qui tombent …

Même les premiers mots de Lulu n’ont pas été pris au sérieux et pourtant la question était claire : “Moi, fille !” a-t-elle annoncé dès 20 mois en se frappant la poitrine.

Souffrance redoublée par l’aveuglement du corps médical, l’acharnement d’une psychologue ignare…

Et c’est enfin le tour de la délivrance et de la joie de vivre d’une enfant qui ne demandait que cela : être Lulu et non Manuel. Grâce à l’amour, la clairvoyance et le courage de ses parents ; grâce à la loi d’identité de genre votée en Argentine en 2012.

Aujourd’hui, Lulu a sa nouvelle carte d’identité et s’interroge sur son avenir de femme. Et à cette nouvelle rentrée des classes : “tu es une fille maintenant ? Bon, d’accord. On va jouer ?”

Pa


Pour en savoir plus sur Luana, Revue de Presse

En français
tu es une fille maintenant ? bon, d’accord. On va jouer ?
A six ans Luana devient le premier enfant trans
Luana première enfant trans reconnue en Argentine
La loi argentine très libérale

En anglais
Telegraph
Advocate

En espagnol
http://m.youtube.com/watch?v=AX2uFcx1Wvs&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DAX2uFcx1Wvs
https://mobile.twitter.com/LosAndesOnLine/status/387704039493734400?screen_name=LosAndesOnLine
http://www.lanacion.com.ar/1623497-luana-la-primera-nena-trans-que-logro-la-rectificacion-del-nombre-en-su-dni
http://www.lanacion.com.ar/1623249-luana-la-primera-nena-trans-que-podria-tener-nuevo-dni-con-su-nombre-femenino
http://www.lanacion.com.ar/1627459-luana-la-nena-trans-de-seis-anos-ya-tiene-su-nuevo-dni
http://www.mdzol.com/nota/491245/
http://www.larazon.com.ar/actualidad/Luana-nena-trans-nuevo-DNI_0_504000207.html
http://www.infobae.com/2013/10/09/1514825-lulu-la-nina-trans-6-anos-ya-tiene-su-nuevo-dni
http://www.lavoz.com.ar/ciudadanos/rectificaran-dni-de-luana-la-nina-trans
http://www.elcomercio.com/sociedad/Argentina-identidad-transexual-record-nina_0_1007899380.html
http://www.minutouno.com/notas/301561-la-nena-trans-6-anos-recibira-este-miercoles-su-nuevo-dni
http://sociedad.elpais.com/sociedad/2013/10/09/actualidad/1381350842_204659.html


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
(Revue de presse) Le “troisième sexe” lutte partout pour conquérir sa liberté !
Je voulais vous signaler trois informations d'importance qui montre que les choses continuent à bouger sur notre petite planète transgenre ! Difficile de naître ni fille ni garçon. Encore plus difficile de se faire assigner un genre avant de savoir qui on est. Suite à la mobilisation des intersexes contre la chirurgie et les traitement hormonaux précoces, les autorités suisses ont amorcé un débat national pluridisciplinaire afin de protéger les droits de l’enfant. Lire >>>. Les citoyens transgenres au Népal n'auront plus ...
LIRE L'ARTICLE >>
Communiqué de presse du Centre LGBT Paris IDF
EDIT : Le magazine Genres de juin 2013 vient de paraître sur le site du Centre LGBT Paris IDF et contient le communiqué de presse en page 3. Suite à la publication malheureuse d'un document polémique dans la revue Genres de janvier 2013 éditée par le Centre LGBT Paris IDF, Txy, représenté par Alexandra et accompagnée par Diane et Johanna, a rencontré les coprésidents du Centre, Garance et Jean-Charles. De cette rencontre très fructueuse et très constructive a découlé le communiqué ...
LIRE L'ARTICLE >>
Articles de presse
Voici une revue de presse que l’on m’a envoyé.
LIRE L'ARTICLE >>
Communiqué de Presse – EXISTRANS #17 – 19 OCTOBRE 2013 – 14H – INVALIDES
COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 15 octobre 2013 EXISTRANS #17 – 19 OCTOBRE 2013 – 14H – INVALIDES L’Existrans : la marche des personnes Trans & Intersexes et de celles et ceux qui les soutiennent aura lieu cette année le 19 octobre avec un cortège qui partira des Invalides à 14h où chacunE est attenduE afin de venir scander et défendre les revendications du collectif. Pour cette dix septième édition, et dans un climat politique frileux où le gouvernement ne mesure pas l’urgence de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Collectif Existrans – Communiqué de Presse – Une loi et vite !
Démédicalisation et déjudiciarisation du changement d'état civil pour les personnes trans : après l'avis de la CNCDH, le parti socialiste au gouvernement doit plus que jamais tenir ses engagements : une loi et vite ! Le 20 mars 2006, à la suite d’une occupation du siège du PS par Act-Up Paris, François Hollande répondait par courrier : "Il me semble donc indispensable qu’un nouveau prénom d’usage puisse être attribué plus facilement, et que les documents administratifs qui doivent être produits dans ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’identité de genre, L’impensé sociojuridique dans les sociétés de droit
Cet article est ma contribution aux actes de la table ronde du 7 juin à Paris. Je n’exclue pas la possibilité d’une réécriture en vue d’une publication dans une revue. Les actes complets peuvent sont consultables sur le site de l’association Id Trans qui présente le document ainsi : Id Trans’ a contribué à l’organisation de la table ronde de l’InterLGBT du 7 juin 2013 à la mairie du IIIe arrondissement de Paris sur le sujet : "Pourquoi et comment donner ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le n°1 de Transkind, la revue FTM est en ligne!Au sommaire: une interview de Sam Orchard, le dessinateur et activiste néozélandais, un dossier « Avant la transition » et des trucs et astuces pour fabrique soi-même son packing.Vous pouvez aller télécharger le numéro, en PDF sur le site de la revue: TranskindPour en savoir plus sur les auteurs de la revue, lire cet article: Transkind: un webzine par et pour les transboys (Yagg)
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Mariage pour tous. Le conseil constitutionnel a validé la loi
Aujourd'hui, journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le conseil constitutionnel a validé la loi. Le mariage est désormais ouvert y compris aux couples de même sexe. Néanmoins, les trans' mariées et en instance de changement d'Etat-Civil ne se réjouiront pas de cette loi qui est un recul sur plusieurs points soulevés d'une part par Chloé Avrillon (voir l'article Mariage pour tous et parents trans’ : Chloé Avrillon lance l’alerte) et d'autre part par Brigitte Goldberg (voir l'article Loi sur ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des Trans Argentins reçoivent une nouvelle carte d’identité
DES TRANS ARGENTINS REÇOIVENT UNE NOUVELLE CARTE D'IDENTITÉ DE LA PART DE CRISTINA FERNANDEZ. La présidente de l'Argentine a personnellement remis, lundi 2 juillet 2012, les premières cartes d'identité destinées spécifiquement aux personnes ayant légalement changé de sexe en vertu d'une loi qui crée un précédent à l'échelle internationale. Cristina Fernandez s'est dite fière d'avoir établi une nouvelle norme internationale avec cette législation sur l'identité sexuelle, qui a été adoptée à forte majorité au Congrès et qui permet à quiconque de changer ...
LIRE L'ARTICLE >>
(Revue de presse) Le “troisième sexe” lutte partout pour conquérir sa liberté !
Communiqué de presse du Centre LGBT Paris IDF
Articles de presse
Communiqué de Presse – EXISTRANS #17 – 19 OCTOBRE 2013 – 14H – INVALIDES
Collectif Existrans – Communiqué de Presse – Une loi et vite !
L’identité de genre, L’impensé sociojuridique dans les sociétés de droit
Le n°1 de Transkind, la revue FTM est en ligne!
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Mariage pour tous. Le conseil constitutionnel a validé la loi
Des Trans Argentins reçoivent une nouvelle carte d’identité

22 responses to (Revue de presse) Connaissez-vous l’histoire de Luana ?

  1. Julie Mazens a écrit le 9 novembre 2013

    Personnellement, je n’ai pas relayé cette information à chaud sur l’instant contrairement à d’autres informations que nous poussons (souvent sous la signature “La Compagnie des Trans” avec Alexandra et quelques autres contributrices) le plus rapidement possible pour vous en faire profiter.

    Car je ne suis pas très à l’aise avec ce genre d’information, et c’est un avis très personnel, que je trouve très voyeurisme, très “manipulée” par les médias pour en faire une (trop?) belle histoire authentique.

    Et je m’interroge aussi sur le fond.

    Six ans est-ce trop tôt ou pas pour savoir vraiment qui l’on est ? et quelle influence de l’environnement dans une telle décision ?

    Je remercie Pa d’avoir insisté pour publier cette information car elle a le mérite de poser les points que je mentionne dans le débat que je souhaite le plus constructif possible. La ligne des commentaires est à vous ! (et aussi la ligne éditoriale, si l’unE d’entre vous souhaite faire un billet sur ce sujet).

    • Anouk a écrit le 10 novembre 2013

      J’ai lu la réaction de Julie. Je la remercie à cette occasion d’avoir accepté et plus encore d’avoir effectué la publication de mon petit article malgré sa réserve. Avant de répondre sur le fond, je souhaiterais préciser deux choses.

      Tout d’abord, je ne vois pas pourquoi il y aurait un doute sur les faits. Il est tout de même question d’une reconnaissance officielle et d’un changement d’état civil avec une carte d’identité à la clé. Des faits trop précis, trop importants et vérifiables pour être inventés (songeons qu’ils sont rapportés dans la presse argentine – aux premières loges par conséquent).

      Par ailleurs, j’ai effectué sur internet une recherche assez approfondie dans la presse en trois langues français, anglais et espagnol. Je n’ai pas constaté que les médias avaient fait leurs choux gras de cette nouvelle. Le nombre de réponses est très modeste. Et les faits rapportés sont concordants. Par conséquent, je ne vois pas où pourrait se trouver une “manipulation” éventuelle, ni dans quel but.

      Ceci étant dit. Passons au fond.

      1/ “Six ans est-ce trop tôt ou pas” ? Dans le cas de Luana, la réponse est évidente : pas le choix. Que chacune lise son histoire, vous en serez convaincue. Pourquoi ne souffrirait-elle pas à ce point de l’erreur de genre la concernant ? Est-ce si exceptionnel ? N’y a-t-il pas nombre témoignages de trans qui ont vécu, elles aussi, un enfer pendant leur enfance pour la même raison ?

      2/ Ce qui répond également à la seconde question “quelle influence de l’environnement dans une telle décision ?” Les parents (d’après ce qu’on en lit dans la revue de presse) n’avaient pas tout d’abord fait le choix d’une demande de changement de genre comme le permet la loi de 2012. Bien au contraire. Je renvoie aux articles. C’est en désespoir de cause et sous les conseils d’une association LGBT que les parents de Luana se sont engagés dans cette voie. Voie de plus encadrée par un avocat. Le propos des parents me paraît mesuré et prudent.
      Le cas de Luana, à mon humble avis n’est pas exceptionnel. Le commentaire d’Anna en fait état. Pour autant, Il n’y a pas à généraliser une telle solution… Et là, je partage tout à fait le questionnement et la prudence de Julie et d’autres. Mais dans le cas de Luana, la solution ne faisait pas de doute.

      En conclusion, d’après ce que je découvre ici depuis peu par mes échanges avec les amies de txy mais aussi à Toulouse avec les amies de l’association LGBT, Arc en ciel, il semblerait n’exister qu’une seule généralité : chaque trans est un cas particulier, n’est-ce pas 😉

      • Julie Mazens a écrit le 10 novembre 2013

        merci Pa pour ces précisions ! très bonne analyse :).

        Juste sur le côté “manipulations” médiatiques, je parlais du cas général pour ce type d’information. Dans le cas présent, je dois reconnaitre qu’une certaine presse virulente est restée assez discrète sur le sujet, malgré l’excitation actuelle autour de la “théorie du genre”.

        Kisss.

      • Alexandra a écrit le 10 novembre 2013

        Pour mémoire, j’ai été complètement consciente de qui j’étais, à l’âge de 8 ans.
        A 4 ans, déjà, je sentais que je ne cadrais pas avec ce qu’on m’imposait en terme de comportement, d’éducation.
        Ca reste à mon sens très plausible.

  2. Anna Tiger a écrit le 9 novembre 2013

    moi aussi j’ai été informée il y a quelques temps de cette histoire par diverses sources.

    Comme Julie, il y a quelque chose qui me dérange dans ce récit: je suis étonnée par la précocité de la revendication claire mentionnée à 20 mois.

    Pour le reste, je retrouve un peu plus les schémas classiques, comme le mien.

    Je suis contente malgré tout pour cette petite, car moi , ma différence à été étouffée par mes parents à coups de raclées.

    • Anouk a écrit le 10 novembre 2013

      Anna, je suis très intéressée par ces “diverses sources” car je n’ai guère trouvé concernant la France tout au moins d’autres sources que le quotidien Libération et à la marge le Nouvel Obs. A la marge, c’est-à-dire une sorte de supplément se voulant médical. Je ne compte pour rien quelques rares brèves ici ou là, toutes reprises des sources précédentes.

      • Anna Tiger a écrit le 10 novembre 2013

        je me suis mal exprimée, je voulais dire que plusieurs personnes m’ont envoyé cet article de Libé. Mais je connais trop bien ce journal et certaines personnes qui y travail pour prendre au sérieux son contenu.. et je ne parle pas de cet article en particulier

        • Anouk a écrit le 10 novembre 2013

          Alors croise avec la revue de presse (en anglais et espagnol) et tu retrouveras les mêmes faits. Libé ne les a donc pas inventés. Il ne faut pas confondre esprit critique nécessaire et scepticisme systématique. C’est mon avis et je le partage 😉

  3. Brigitte Goldberg a écrit le 9 novembre 2013

    20 mois ? A ce régime là dans quelques années on pourra dire que le fœtus est trans à l’échographie !

  4. Nathasha a écrit le 9 novembre 2013

    ” et s’interroge sur son avenir de femme.” a 6 ans !!! mais bien sur ! , ca en devient ridicule

  5. Chloé Tigre Rouge a écrit le 9 novembre 2013

    Il faut évaluer la nuisance sur différents plans de l’acceptation et de la prise en compte sur tous les plans (médical, juridique, social) de la transidentité à cet âge-ci. Sur le plan médical, ça me semble quasi-nul. Sur le plan juridique, ça n’a rien d’irréversible. Sur le plan social, je ne sais dire : j’ai juste l’idée qu’une hypersexuation à 6 ans est un peu précoce peut-être (en même temps l’Amérique du Sud est connue pour la précocité de ses fillettes, enceintes à 10 ans parfois).

    Pour le reste, l’instrumentalisation qui en est faite (il n’eût plus manqué qu’elle habitât dans un bidonville et cela aurait été tout à fait exquis pour les journalistes en mal de sensationnel)

    • Anouk a écrit le 10 novembre 2013

      Je me demande vraiment si l’on a été lire les articles en lien ? Mon texte se veut simplement une simple invitation à le faire. Je ne voulais ni recopier les articles en question, ni les paraphraser. D’où le titre “Connaissez-vous l’histoire de Luana ?” Aussi n’ai je pas, moi, raconté son histoire. J’invite donc chacune à le faire avant tout commentaire hâtif.

      • Anna Tiger a écrit le 10 novembre 2013

        je ne connais pas la vérité dans cette histoire, des enfants qui revendiquent très tôt leur malaise, d’accord, j’en suis passée par là. C’est juste le “moi fille” à 20 mois qui ne passe pas pour moi, et qui du coup, rend cette histoire suspecte. Mais je peux me tromper.

        • Anouk a écrit le 10 novembre 2013

          Il est vrai que l’utilisation de son prénom par un enfant quand il parle de lui et le «je» sont plutôt attestés après deux ans. Mais Luana est peut-être précoce… Ou les parents ont avancé un âge erroné sans intention forcément de tromper. Ou autre hypothèse : des fioritures de journalistes à ne pas exclure bien sûr.

        • Julie Mazens a écrit le 10 novembre 2013

          Je suis ma petite fille de cœur qui vient de rentrer en première année de maternelle (un peu plus de 3 ans donc), ils sont entrain de classifier les personnes moi fille, toi fille, papa garçon, …

          Ceci dit, je ne suis pas spécialiste, mais j’ai l’impression que “‘moi fille” est possible à 20 mois mais certainement pas avec un libre arbitre. Et le poids et influence de l’environnement proche doit questionner ! à 20 mois, les enfants font énormément de mimétisme.

  6. Anouk a écrit le 10 novembre 2013

    Nathasha, as-tu été lire les articles en liens ? Tu aurais appris alors que Luana s’interroge sur la possibilité de voir ses seins pousser et si elle aura ou non une pomme d’Adam comme son oncle. N’est-ce pas là s’interroger sur son avenir de femme ? Dans ce qu’il y a de plus concret et immédiat : son propre corps ? Des interrogations improbables chez une enfant de 6 ans comme Luana ? Je ne vois vraiment pas où est le ridicule. Peut-être dans ma formulation qui peut laisser supposer davantage… Mais pas si on a lu les articles en liens.

    • Nathasha a écrit le 10 novembre 2013

      oui a 6 ans ! je voudrais bien quelques infos sur le contexte familiale ! J ai 3 enfant que j ai élevé et donc une expérience certes personnel mais non négligeable ! je sais ce que c est une enfant de 6 ans , peut être suis je dur ! mais pour moi c est pas clair du tout ! et je n y crois pas un instant ( pas au changement d état civil!) mais au libre arbitre de l enfant et qu aucune pression familiale ou influences soit responsables de ca

      • Chipie a écrit le 10 novembre 2013

        Pour l’avoir vécu dans mon enfance, et le revivre aujourd’hui en voyant grandir un petit neveu, je peux vous garantir que les enfants n’ont aucun libre arbitre, ou en tout cas extrêmement rarement. La pression sociale en général, et celle de l’environnement proche plus particulièrement est telle pour “aider” l’enfant à s’insérer dans le genre qui correspond à son sexe de naissance qu’il lui est quasiment impossible à long terme de revendiquer quelque déviation que ce soit de ce mécanisme si bien rodé dans notre société binaire. Le jeune enfant s’oriente automatiquement vers un genre, guidé par ses émotions, son ressenti, sa sensibilité et ses affinités, sans tenir compte de son sexe. entrejambes!
        C’est l’adulte qui lui apprend un jour que c’est l’aspect de son entrejambe à la naissance qui scelle la façon dont il doit se comporter en société. Et ce jour là, est certainement un des plus terribles si par malheur il n’y a pas correspondance entre genre et sexe! Car pour l’enfant, il va falloir choisir entre rejeter son corps, autrement dit lui-même à cet age, ou admettre que tout son ressenti, ses émotions, sa pensée sont faux!
        Et oui, quand je lis l’article en question, et que je pense à ce que mon petit neveu est en train de vivre, et que j’analyse ce qu’on m’a raconté de ma petite enfance, oui, je peux parfaitement comprendre que Luana à 2 ans ait exprimé aussi clairement, et simplement son sentiment d’appartenance au genre féminin.

  7. Julie Mazens a écrit le 10 novembre 2013

    Un lecteur sur Facebook me faisait remarquer en commentaire que la loi californienne semblait bien plus adaptée que la loi argentine pour protéger ces enfants sans les assigner dans un genre trop tôt.

    Si quelqu’un a une idée plus précise (@chloetigre @goldberg @alexandra …) ! c’est vrai qu’on se focalise trop sur cette loi argentine très éloignée des fondements juridiques français pour être applicable alors que la loi californienne est bien plus proche dans l’esprit.

    • Brigitte Goldberg a écrit le 10 novembre 2013

      Nous avons participé au groupe de travail de Michel Teychénné sur les discrimination en milieu scolaire. nous nous sommes battues, (en vain comme d’habitude), pour que le sujet des enfants ayant un comportant “différent” par rapport à leur sexe biologique soit abordé en classe afin de prévenir au mieux les insultes et les actes de violence. Nous avons demandés également qu’une formation spécifique soit dis^pensé aux infirmières en milieu scolaire et que, (là je sens que je vais me faire incendier), les enfants en question soient orienté vers des psychologues. reste que le problème du suivi médical chez les jeunes enfants reste extrêmement délicat car personne ne sais à partir de quel moment il y a une réelle conscience de son genre. Cela dit, certain indices devraient alerter les parents et un suivi spécifique devrait être prévu. Quand à savoir si l’on doit autoriser un THS avant la puberté, honnêtement, je n’ai pas la réponse…

    • Brigitte Goldberg a écrit le 10 novembre 2013

      Pour celle et ceux que le sujet intéresse, voici la contribution que nous avions remise et à Michel Teychénné à l’époque :
      http://www.trans-europe.org/Contribution%20Trans-Europe.pdf

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -