Carmen Steffens – Une après-midi au Paradis

24 novembre 2013 | Tags: , , ,

Julie, Agnès et Carmen Steffens, une histoire d'amour !

quelque part au Paradis

Vendredi dernier, Agnès et moi avons passé un week-end en famille à Aix-en-Provence et nous avons profité de ce déplacement pour faire une descente à la boutique marseillaise de Carmen Steffens qui se trouve au 72 rue Paradis … tout un programme que je vous propose de découvrir en texte et en photo.

C’est de notoriété publique, j’ai un attachement très particulier à cette marque brésilienne de chaussures et de sacs à main. C’est quelques jours après avoir fait mon coming out transidentitaire auprès de mon amour d’Agnès à l’automne 2010 que j’étais tombée par hasard sur leur boutique aixoise – fermée depuis mais la ré-ouverture dans une rue beaucoup plus marchande est prévue pour le printemps prochain, rue Fabrot.

Tarik Lakehal, le responsable de la collection printemps/été 2014

Tarik Lakehal, le responsable de la collection printemps/été 2014

Dans une petite ruelle perpendiculaire au Cours Mirabeau, j’étais tombée en arrêt devant une belle devanture avec des chaussures très sexy et très colorées et je n’avais pas eu besoin d’insister beaucoup pour y réaliser nos premiers achats de Noël quelques semaines en avance.

Déjà nous avions été merveilleusement bien reçues même si à l’époque je me suis contentée d’accompagner Agnès ; ce n’est que plus d’un an et demi après que j’ai assumé mon travestissement et réalisé mes premiers achats Carmen Steffens dans la boutique parisienne.

Après ce coup de cœur initial, la raison m’a fait aimer cette marque au point de devenir une cliente fidèle et d’en faire régulièrement la promotion auprès des copines travesties et transgenres : une très grande variété de modèles en escarpins, sandales, bottines et bottes (une diversité comparable à celle des transgenres en fait), et surtout des sacs assortis en version unique – aucune chance de croiser une autre femme avec le même sac que vous, chaque modèle est importé du brésil au compte goutte.

les bottines de zulie

les bottines de zulie

Mais j’apprécie surtout un excellent rapport qualité prix avec des chaussures faites mains, très confortables car adaptées à nos pieds (les brésiliennes ont le pied un peu plus large que les européennes) et très résistantes sur la durée avec une utilisation régulière. Après trois années d’usage, nos premiers escarpins et sandales sont presque comme neufs.

J’étais devenue une cliente régulière et connue de la boutique parisienne qui a fermé récemment (pas ma faute !) en raison d’un emplacement pas forcément très adapté à ce type de produits (rue Saint-Dominique) et j’avais du me replier cet été sur des achats par Internet. Et un rapport avait même conclu à l’implication de ces achats sur la dette mondiale !

Je dois préciser à ce sujet que je n’ai jamais été déçue par ces achats à distance – et j’ai même fait de très bonnes affaires avec des ventes promotionnelles flashes – mais l’essayage en boutique est un plaisir indescriptible qui commençait sérieusement à me manquer.

(N’hésitez pas à utiliser ce service qui autorise le retour des produits sous quelques jours, sans frais et sans condition. Le site en ligne : http://carmensteffens.fr)

Eric Portelli, PDG Europe pour la marque Carmen Steffens

Eric Portelli, PDG Europe pour la marque Carmen Steffens

De fait, j’étais en contact avec le PDG europe de la marque, Eric Portelli avec qui nous avions quelques échanges par email. Je l’avais notamment contacté pour militer pour des tailles plus grandes pour les copines et pour avoir des news concernant la ré-ouverture de la boutique parisienne.

Comme la marque importe jusqu’à la taille 41 (ce qui, selon la fameuse loi Fuijeda, permet à unE 42 néE garçon de se chausser, et pour les grandes pointures supérieures au 42 relire nos conseils ici) et souvent en quantité très faible, ce qui interdit à beaucoup de travestis et femmes transgenres de pouvoir gouter à ce pur plaisir de se dandiner en Carmen Steffens, j’avais notamment interpellé Eric pour demander des tailles plus grandes et en plus grande quantité.

Et nous échangions assez régulièrement sur l’actualité des ouvertures de boutiques, en espérant à chaque fois avoir une bonne nouvelle concernant Paris.

C’est donc avec une certaine émotion que j’avais prévenu Eric de notre déplacement ce jour là. Nous avions prévu un créneau horaire hors période de pointe (15h – 17h) pour être certaines d’avoir la boutique à nous :). Ce qui a été effectivement le cas ! Nous avions laissé nos bagages à la consigne de la gare Saint-Charles puis nous avons descendu la Canebière à la recherche du paradis.

En arrivant, Agnès trépignait de joie à la vue du logo et de la devanture. Nous avons réalisé nos premières photos et fait connaissance avec l’équipe qui gère la boutique de Marseille et qui avait été informée de notre venue – d’autant que j’avais fait mettre de côté ma paire de bottine la semaine précédente …

Nous avons immédiatement commencé nos essayages avec Margaux et Giovanna à la manœuvre. Avec, comme d’habitude, la valse des boites et les allers retours devant les grands miroirs, futures acquisitions aux pieds ou au bras.

Vente privée Carmen Steffens - Agnès et Julie

Concentrées en pleine séance d’essayage, coupe de champagne à la main :)

Toutes concentrées sur nos essayages respectifs, à nous mirer escapins et sacs à main, Eric Portelli a fait une arrivée discrète pour nous souhaiter la bienvenue.

Une demi-surprise – sa future égérie ne pouvait pas le laisser indifférent – mais surtout un grand moment de bonheur que nous avons pu apprécier comme il se doit, une coupe de champagne à la main.

Nous avons discuté de différents sujets, à commencer par le procès intenté par Louboutin pour les semelles rouges.

S’attaquer à une institution comme Yves Saint Laurent était certainement un combat perdu d’avance, même pour Louboutin. Mais avoir inclus Carmen Steffens dans cette histoire a donné clairement une très belle visibilité à cette marque naissante en pleine croissance.

Je sentais Eric, avec son sourire malicieux, heureux d’avoir fait un super coup marketing à moindre frais ! bravo.

Vente privée Carmen Steffens - Julie et Tarik

Avec Tarik, nous discutons collections et tendances 2014

L’autre sujet de discussion, je l’ai eu avec Tarik Lakehal, responsable Retail France, une personne fabuleuse, souriante et très compétente, très au fait des tendances de la mode.

Tarik prend de l’importance dans le dispositif commercial en devenant coordinateur pour la marque et il s’est notamment occupé de la collection printemps/été 2014 qui sera disponible pour la France.

Il m’a surtout confirmé que nous aurions beaucoup plus de modèles en taille 41 et 42 (donc 42 et 43 selon la fameuse loi Fuijeda).

Mais il faudra faire vite à l’arrivée des collections, car chaque modèle ne sera disponible qu’en un ou deux exemplaires dans ces tailles dans chaque boutique.

Pour des tailles encore plus grandes, cela semble pour l’instant inaccessible, le concepteur brésilien n’en propose pas et ce n’est donc pas une limitation d’importation ou de choix de collection.

Nous avons aussi discuté des boutiques existantes (y en a une à Caen ! l’absence de soleil ne semble pas être une limite au développement commercial de la marque), des ouvertures en cours (à Cannes et à Nice) et de la ré-ouverture de la boutique parisienne avec Eric.

Sous l’emprise du champagne qui coulait à flot, j’ai obtenu le lieu probable d’implantation pour Paris et c’est … comment dire … je n’ai le droit de rien dire (“je vous le dis mais vous n’écrivez rien sur votre blog hein !?”).

Vous connaissez ma résistance face à la torture et de surcroit la boutique a reçu des consignes strictes au cas où vous souhaiteriez me soutirer l’information contre quelques escarpins supplémentaires …

Agnès qui n’a pas bien compris où la boutique allait s’ouvrir se plaint alors à Eric de n’avoir jamais aucune réponse de sa part à ses mails alors que j’ai régulièrement des échanges dans l’heure (pointe de jalousie ?) …

… et où nous apprenons alors qu’Agnès écrit à la boite email brésilienne … qui ne doit rien comprendre au charabia français, même d’une afficionada impatiente.

Une après-midi merveilleuse qui se termine déjà, c’est l’heure de la sortie de bureau et le magasin commence à se remplir. Il est temps de nous quitter !

Agnès me lance un regard très noir … j’ai au bras le sac bleu qu’elle avait remarqué en rentrant … mais j’ai été la plus rapide pour le closing de cette opération !

Deux heures passées comme un éclair et j’espère pouvoir retrouver toute cette équipe avec la sortie de la collection printemps/été 2014, peut être à Aix-en-Provence pour l’inauguration de la nouvelle boutique !


Vente privée Carmen Steffens - Agnès et Julie

De gauche à droite : Margaux, Eric Portelli, Julie et Agnès

Vente privée Carmen Steffens - L'équipe de Marseille - Rue du Paradis

De gauche à droite : Margaux, Giovanna et Tarik. Où l’on voit que cette équipe est habituée à prendre la pose :) !


Une dernière photo avant de nous quitter et déjà le chemin de retour vers la Gare Saint-Charles.

J’ai gardé mes nouvelles bottines aux pieds, histoire de les faire (j’ai prévu ensuite, comme pour chacun de mes nouveaux achats, de faire poser une semelle chez le cordonnier pour améliorer la durée de vie).

Nous prenons encore des photos en haut des escaliers de la gare avant d’aller récupérer notre valise à la consigne et de prendre l’express régional pour Aix-en-Provence.


Gare Saint Jean - Julie en Carmen Steffens

En haut des marches, sac à la main, bottines aux pieds

 

Julie, Agnès et Carmen Steffens, une histoire d'amour !

Agnès heureuse après avoir dévalisé la boutique …

 


Voilà !

J’espère avoir pris une belle option pour devenir la prochaine égérie de la marque Carmen Steffens. J’attends avec impatience l’ouverture de la boutique parisienne à l’automne prochain et je vous promets que nous organiserons, avec le soutien de Tarik et d’Eric, un bel événement pour touTEs nos amiEs.

Julie, with love.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
CARMEN STEFFENS PARIS by Gyselle Soares
Bon, les filles qui me connaissent bien savent que je kiffe tout particulièrement les Carmen Steffens et j'en ai quelques paires (pour info, Agnès les accumule aussi avec plus de 14 paires ...). Deux raisons à ça : un look d'enfer, que ce soit les sandales ou les escarpins, et une chaussure plutôt large car brésilienne (le pied féminin brésilien est plus large que celui des consœurs européennes) - donc bien adaptée aux pieds des tgirls. Personnellement, j'ai l'impression d'être dans ...
LIRE L'ARTICLE >>
Txy vu du Portugal : spécialiste de la mode !
Pour preuve que Txy devient un média connu et reconnu, un de nos articles est référencé sur un site Portugais consacré à Gyselle Soares. Nous avions écrit un article consacré à Gyselle et Carmen Steffens, un de mes petits péchés mignons ... :) Ce qui est très amusant, c'est que le site Txy est vu comme un blog spécialiste de la mode. Et je trouve cela très mignon et vraiment génial ! En plus, nous avons quelques visiteurs Portugais toutes les semaines qui ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des escarpins impliqués dans la dette mondiale !
Julie et Alexandra font du shopping ensemble Julie aperçoit une devanture Carmen Steffens (1) et s’empresse d’y entrainer son amie Une superbe paire d’escarpins dans les mains, la Julie s’exclame “Que penses-tu de celles là ?” Alexandra fait une vraie moue dubitative (2) “En as-tu vraiment vraiment besoin ?” Très respectueuse de l’état financier de notre planète, elle ajoute d’un air excessivement sérieux “Les achats impulsifs ne font qu’augmenter notre énorme dette” Mais Julie a réponse à tout, surtout lorsqu’il s’agit de Carmen Steffens “Des escarpins ne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Des souliers de Princesse
Cette saison Carmen Steffens a créé des chaussures dignes d’un véritable conte de fées !… un escarpin d’un bleu intense, une des couleurs phare de la saison, incrusté d’une multitude de cristaux d'Autriche !! Comme c’est un accessoire unique et digne d’une princesse, il est numéroté et présenté dans une boîte capitonnée de satin pour être rangé comme un vrai bijou. Envie de jouer les Cendrillon ? Sinon en plus accessible cette saison chez Carmen Steffens, les escarpins Eva Marbella, portés par ... ...
LIRE L'ARTICLE >>
Metropolis : le transgenre dans l’art et dans la réalité
Au moment où les modèles les plus demandés sont androgyne, Bettina Rheims a pris des photos de 30 jeunes transgenres. Tout a commencé par un appel lancé sur Facebook. Bettina Rheims, la star française de la photographie, était à la recherche de jeunes personnes qui entretiennent un rapport pour le moins particulier à leur sexe. Elle a reçu des centaines de réponses et noué des contacts aux quatre coins du monde. Pour finalement inviter une trentaine de jeunes hommes et femmes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Chez les Filles – Paris
Chez les Filles est un restaurant situé dans le quartier de la Butte aux Cailles, dans le 13ème arrondissement de Paris à quelques mètres de la place d'Italie. Il est possible de s'y rendre via la ligne 6 de métro, station Corvisart. Ouvert : Du Lundi au Vendredi de 12h00 à 14h30 et de 19h00 à 00h00 et Samedi et dimanche de 19h00 à 00h00 Téléphone (préférable de réserver) : 08 99 10 35 73 Ce restaurant est un des points de rendez-vous des ...
LIRE L'ARTICLE >>
Ganimo
Bande dessinée réalisée pour le projet 17 mai 2012 dans le cadre de la journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie. La page de Gheof/Ganimo, l'apprenti dessineux !  
LIRE L'ARTICLE >>
Flyer Événement Sosie - Makeup For Ever
Samedi 28 juillet 2012 de 11h à 20h, toute l'équipe de la boutique MakeUp For Ever du Marais (5 rue des Francs Bourgeois 75004 PARIS) vous accueille pour un événement sosie ! Vous assisterez à la transformation d'un homme en Dalida par un maquilleur professionnel. L'occasion pour vous d'apprendre pleins de nouvelles techniques. Cette boutique organise des ateliers maquillage.` PS: Si vous avez suivi mes dernières aventures, Julie dans le monde merveilleux des bisounours, vous aurez compris que j'ai tout particulièrement apprécié cette ...
LIRE L'ARTICLE >>
Liu Xianping présente la nouvelle collection de sa petite fille !
Une jeune créatrice de mode chinoise fait poser son grand-père de 72 ans pour des tenues destinées aux adolescentes. Et les ventes explosent sur la boutique en ligne Yuekou. C’est par accident que Liu Xianping a commencé sa carrière de mannequin. Au début, il essayait et donnait son avis sur les tenues créées par sa petite fille, il les portait et donnait des conseils de mode. Puis ils se prirent au jeu et elle décida, dans un concept marketing bien réfléchi, de réaliser ...
LIRE L'ARTICLE >>
Léa T, mannequin trans’, devient la nouvelle égérie de Benetton !
Bon finalement j'ai bien toutes mes chances pour devenir la prochaine égérie de la célèbre marque Carmen Steffens ! Lea T, le mannequin brésilien, pose plutôt dénudée pour la nouvelle campagne de Benetton. La top modèle dont le corps est simplement recouvert d'un drap vert a été photographiée par Giulio Rusitchellu et l'image sera diffusée pour la nouvelle campagne Benetton pour le printemps/été 2013. You Nguyen, le directeur artistique de Benetton, s'explique sur le choix de Léa T pour cette compagne. Loin ...
LIRE L'ARTICLE >>
CARMEN STEFFENS PARIS by Gyselle Soares
Txy vu du Portugal : spécialiste de la mode !
Des escarpins impliqués dans la dette mondiale !
Des souliers de Princesse
Metropolis : le transgenre dans l’art et dans la réalité
Chez les Filles – Paris
Ganimo
Evénement Sosie le 28 juillet 2012 à Paris
À 72 ans il devient mannequin pour …adolescentes !
Léa T, mannequin trans’, devient la nouvelle égérie de Benetton !

16 responses to Carmen Steffens – Une après-midi au Paradis

  1. Florence GrandeMa a écrit le 24 novembre 2013

    Vous êtes merveilleuses et nous vous embrassons, kiss.

  2. Armonia Puel a écrit le 24 novembre 2013

    Des bisous à toutes les deux qui êtes de plus en plus belles !!!!

  3. Brigitte Goldberg a écrit le 24 novembre 2013

    La classe :)

  4. Alexandra a écrit le 24 novembre 2013

    Vraiment, vous êtes géniales ! Gros bisous.

  5. Julie Mazens a écrit le 24 novembre 2013

    Pour les grandes tailles >= au 43, quelques références ici : http://www.txy.fr/blog/2013/03/30/se-travestir-chaussures-de-grandes-pointures/

  6. paloma a écrit le 25 novembre 2013

    trop bien

  7. Phlune a écrit le 25 novembre 2013

    Ouaaaaaah le publi-reportage-appel-à-sponsor éhonté, ah ah ah

    Enfin, bon, des grolles, c’est des grolles, hein ===================>[ ]

  8. Phlune a écrit le 25 novembre 2013

    Mouarf, à 5 € la citation, tu vas pouvoir gaver le serveur pour les dix ans qui viennent …

    Change rien, Julie, c’est très bien comme ça 😉

    Bisous

  9. Lucie Lulu a écrit le 27 novembre 2013

    Super Julie.

  10. Cécile Pierre a écrit le 6 mai 2014

    Magnifique, Vous êtes toutes les 2 très belles, et message pour Agnés : tes bottes te vont trop trop bien.

    Par contre vous avez dut laisser une fortune la bas non ?

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -