Le cerveau peut produire et libérer des œstrogènes

6 décembre 2013 | Tags: , , , ,

cerveau-homme-femme-genreA l’Université du Wisconsin à Madison, une équipe de recherche sur les Primates vient de publier une information assez surprenante : le cerveau peut produire et libérer des œstrogènes. Une découverte qui pourrait nous conduire à une meilleure compréhension des changements hormonaux observés avant la naissance et tout au long de notre vie.

Les résultats de cette recherche, publiés aujourd’hui dans le Journal of Neuroscience, montrent que l’hypothalamus, une région du cerveau, peut contrôler directement la fonction de reproduction chez les singes rhésus et donc il est fortement probable que cette fonction soit aussi effectuée chez les femmes.

Les scientifiques savent depuis environ 80 ans que l’hypothalamus est impliqué dans la régulation du cycle menstruel et de la reproduction. Dans les 40 dernières années, ils ont prédit la présence d’œstrogènes dans les neurones  mais ils ne savaient pas si le cerveau pouvait réellement fabriquer et libérer des œstrogènes.

La plupart des œstrogènes, tels que l’estradiol, une hormone primaire qui contrôle le cycle menstruel, sont produites dans les ovaires. Estradiol circule dans tout le corps, y compris le cerveau et la glande pituitaire, et a des influences sur la reproduction, le poids corporel, et sur les mécanismes de l’apprentissage et de la mémoire. En conséquence, de nombreuses fonctions normales sont compromises lorsque les ovaires sont enlevés ou perdent leur fonction après la ménopause.

” Découvrir que l’hypothalamus peut rapidement produire de grandes quantités d’estradiol et participer au contrôle de la libération hormonal par les neurones gonadotrophines nous a surpris »,

a indiqué Ei Terasawa, professeur de pédiatrie à l’École de Médecine d’UW et de la santé publique et directeur au centre de recherche sur les Primates à l’université de Wisconsin.

«Ces résultats vont non seulement changer notre compréhension sur la façon dont la fonction de reproduction et le comportement sont contrôlés, mais vont avoir de réelles implications pour la compréhension et le traitement d’un certain nombre de maladies et de troubles. “

Pour les maladies qui peuvent être liées à des déséquilibres d’œstrogènes, tels que la maladie d’Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux, la dépression, l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale et d’autres maladies auto-immunes, l’hypothalamus peut devenir un nouveau domaine de ciblage pour des médicaments, précise Ei Terasawa.

” Ces résultats peuvent nous orienter dans de nouvelles directions de recherche et nous  aider à trouver de nouveaux outils de diagnostic et de traitements pour les maladies neuro-endocrines.”

L’un des auteurs de l’étude, Brian Kenealy, qui a obtenu son doctorat cet été dans le programme d’endocrinologie et physiologie de la reproduction à l’UW – Madison est optimiste sur les possibilités de cette découverte :

” Cela ouvre de nouvelles voies de recherche en reproduction humaine et sur le développement, ainsi que dans l’action des œstrogènes sur l’âge de notre corps.”

Brian Kenealy a effectué trois expérimentations dans le cadre de cette étude.

Dans la première expérience, une brève infusion de benzoate d’estradiol administré dans l’hypothalamus des singes rhésus qui ont subi une chirurgie pour enlever leurs ovaires a stimulé rapidement la libération de GnRH. Le cerveau a pris le relais et a commencé à libérer rapidement cet œstrogène par grandes vagues.

Dans la deuxième expérience  la stimulation électrique de l’hypothalamus a provoqué la libération de l’œstrogène et de la GnRH (imitant ainsi comment les œstrogènes pourraient induire une action sur les neurotransmetteurs).

Troisième expérience, l’équipe de recherche a administré du “létrazole” infusé, un inhibiteur de l’aromatase qui bloque la synthèse d’œstrogènes, ce qui entraîne un manque d’œstrogènes ainsi que la libération de GnRH dans le cerveau.

Ensemble, ces méthodes ont démontré comment la synthèse locale de l’œstrogène dans le cerveau est importante dans la régulation de la fonction de reproduction.

Les systèmes de reproduction, neurologiques et immunitaires des singes rhésus se sont révélés être d’excellents modèles biomédicaux pour l’homme depuis plusieurs décennies, précise Ei Terasawa, qui se concentre sur les mécanismes neuronaux et endocriniens qui contrôlent l’initiation de la puberté.

Responsable de cette découverte, Ei Terasawa précise aussi que des données récentes ont montré que les œstrogènes agissant comme un neurotransmetteur dans le cerveau induisent des comportement sexuels chez les cailles et les rats. Le travail de Brian Kenealy est la première preuve de cette action hypothalamique locale chez les primates, et même chez ceux qui n’ont plus d’ovaires.

” La découverte que le cerveau des primates peut fabriquer de l’oestrogène est la clé pour une meilleure compréhension des changements hormonaux observés au cours de chaque phase du développement , de la période prénatale à la puberté , et à l’âge adulte , y compris le vieillissement”

(Traduit librement par Barbara A. d’après une source médicale)

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l’identité de genre peut attendre
Nous nous faisons l'écho de la nouvelle loi votée le 25 juillet, les réactions continuent à tomber ... ________________________________________________________________________________ Vote à l'unanimité du projet de loi sur le harcèlement sexuel. La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l'identité de genre peut attendre. ________________________________________________________________________________ Communiqué de Presse Fédération LGBT / ANT Le 25 juillet, l'Assemblée nationale a adopté le nouveau projet de loi relatif au harcèlement sexuel, pour combler le vide juridique laissé par l'abrogation, le 4 mai dernier, du ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le ciel peut attendre …
Avant-hier, le journal Têtu titrait sur son site : « Vote du mariage pour tous : Où fêterez-vous ce moment historique? ». Ce moment historique je ne le fêterais pas. Au delà de cette loi louable mais mal ficelée et incomplète, qui ne prend pas en compte les problèmes liés à la filiation et à la parentalité, (et je ne parle même pas de la PMA), je me disais que cette grande conquête pour l’égalité des droits concernerait aussi celles et ceux ...
LIRE L'ARTICLE >>
Peut-on parler de “marketing” du Troisième Genre ?
Il n'est pas rare de trouver spontanément des corrélatifs envers différentes choses. Il y a quelques jours par exemple, une amie et moi-même dissertions en comparant les sociétés d'insectes et la société humaine. Il me semble en avoir trouvé un sur lequel m'appuyer afin essayer de faire passer un message, d'une part à ceux dont le jugement se limite à l'apparence, mais aussi à celles qui sont parfois l'objet justifié de ce jugement. Il concerne la comparaison entre certaines communautés, en l'occurrence ici ...
LIRE L'ARTICLE >>
Alors voilà, le genre de petit rien qui s'ajoute au grand tout. Donc il y a quelques jours, avec mon ami Clément -il fait partie des gens qui savent pour ma transition- nous étions partis faire des achats dans un Leroy-Merlin, près de Toulouse. La canicule arrivant, il voulait acheter une hélice de plafond, de façon à rendre plus supportables les chaudes nuits et les bouillantes journées. Nous passons en caisse, lui muni de son gros carton et moi d'une petite balise d'éclairage nocturne à 1€ que j'avais l'intention ...
LIRE L'ARTICLE >>
Qui défend l’enfant queer ?
Roxanne nous a transmis un édito publié dans le Libération avec le petit message suivant : "c'est un texte d'une incroyable vérité, d'une incroyable beauté. Je ne peux que partager tellement c'est touchant". Et c'est un très bon édito car il replace la manifestation du 13 janvier 2013 sur le terrain même de ce qu'elle défend : l'enfant. Les manifestants du 13 janvier n’ont pas défendu le droit des enfants. Ils défendent le pouvoir d’éduquer les enfants dans la norme sexuelle et de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un texte de Paul Beatriz Preciado
Beatriz Preciado devient Paul Preciado !!! Comme d'habitude, ce texte est fabuleux d'intelligence. "Devenir trans, comme devenir indépendant, signifie qu’il faut surtout et toujours démissionner de la nation et du genre." Je vous laisse découvrir tout le reste et vous en imprégner ... http://www.liberation.fr/chroniques/2015/01/16/catalogne-trans_1182248 Pour lire ses autres articles, c'est ici : http://www.liberation.fr/auteur/13780-beatriz-preciado
LIRE L'ARTICLE >>
Nath-Sakura en Avignon du 13 au 20 juillet 2012
MISE A JOUR @ 11:50 : ATTENTION. Malgré ce qu'annoncent toujours indûment les organisateurs, il n'y a pas d'exposition Nath-Sakura en Avignon le 13 juillet ! Information officielle En marge du Festival d’Avignon, le Darjeeling a réuni des grands noms du fetish, dont Christophe Mourthé pour une série d’expositions exceptionnelles. L’exposition de Nath-Sakura durera du 13 au 20 juillet. La soirée d’ouverture exceptionnelle aura lieu le 13 juillet à 20 h, en présence de l’artiste. Elle sera suivie d’une nuit fetish qui ...
LIRE L'ARTICLE >>
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Alors que la France vient d'être condamnée par les Nations-Unies pour ses pratiques de "normalisation" sur les personnes trans et intersexes, au Pakistan, pays conservateur musulman de plus de 180 millions d'habitants, où les personnes transgenres sont définies comme un troisième sexe verra la participation d'un membre de la communauté des eunuques, ou "hijras" en ourdou, des hermaphrodites, des transsexuels et des travestis lors des prochaines élections nationales. En 2009, les "eunuques" avaient été reconnus comme un sexe à part. Deux ans plus tard, la justice ...
LIRE L'ARTICLE >>
Fatales – dédicaces possibles avant ce samedi !
L'équipe de Nath-Sakura se réunit ce week-end pour finaliser les dédicaces sur le nouveau livre et préparer les colis. Si vous voulez un livre dédicacé il faut le commander avant ce samedi 20 octobre 2012 :). "Fatales" est un recueil de Nath-Sakura et Clair Obscur. Il comprend 40 photos de Nath-Sakura et 40 photomanipulations de Clair Obscur. Il est préfacé par Christophe Mourthé et accueille les textes de Jean-Paul Gavard-Perret. 96 pages, couverture rigide, dos carré, 21x14,3 cm, papier 200 grammes. ISBN : 978-2-9542917-0-3 Lien ...
LIRE L'ARTICLE >>
Florence Grandema.
Transidentité simple question de genre sexuel? Être ou ne pas être qu'une «identité sexuelle » telle est la question... La fécondation in vitro de mon esprit stérile fertilisera peut-être par son approche ou ne sera pas reproductrice, du moins je l'espère, des généralités réductrices et castratrices pour tenter d'y répondre! Étant bien précisé en introduction que ce n'est que mon positionnement et que je ne livre ici que mon vécu avec le recul de trente ans de parcours d'apprentissage et de connaissance de ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transphobie devient un critère légal de discrimination aux contours flous, mais pour le gouvernement l’identité de genre
Le ciel peut attendre …
Peut-on parler de “marketing” du Troisième Genre ?
Une petite anecdote peut-être ? (2nde édition)
Qui défend l’enfant queer ?
Un texte de Paul Beatriz Preciado
Nath-Sakura en Avignon du 13 au 20 juillet 2012
Au Pakistan, une transsexuelle candidate aux élections
Fatales – dédicaces possibles avant ce samedi !
[Concours Txy 2012] “Transidentité” par Florence Grandema

4 responses to Le cerveau peut produire et libérer des œstrogènes

  1. Nathasha a écrit le 6 décembre 2013

    ben c est marrant l œstradiol benzoate c est ce que je prend en injection! je savait que c était fort mais a ce point whaou

  2. Meghannoire a écrit le 6 décembre 2013

    Très bon article, Barbara, merci!

    Ceci est une bonne nouvelle car ça voudrait dire que nous n’aillons pas vraiment besoin de nos glandes sexuelles. C’est un site de plus! La testostérone est la plus grande source d’oestradiol à cause de sa transformation par l’aromatase chez la femme comme l’homme. L’oestradiol puissent être fabriquée en les glandes surrénales et en les os. Il ne faut pas oublier que la testostérone soit changer en oestradiol en l’os. Et la cholestérol, la pregnenolone et la progestérone sont les premiers précurseurs de tout dont l’androstenedionne. Je crois que j’ai placé une figure en mon profil sur ce. Nous, les femmes et les hommes avons toutes ces hormones, à part qu’elles ne sont qu’à de différente partition entre elles.

    J’ai lu, il y a quelques temps quatre très long textes scientifiques sur l’influence de la croissance des os par l’oestradiol et les testosterones, les plus importantes. La progestérone à ses propres récepteurs qui promissent un remodelage osseuse. Récemment, les physiologistes ont trouvé des récepteurs spécifiques pour la diogenine et une isoflavone. En un sens, cela serait une logique d’évolution humaine et autres animales.

    J’ai lu, il y a plusieurs années que des botanistes ont trouvé aussi la progestérone humaine en l’écorce d’un genre de pins d’Afrique. Mais en de petite quantité.

    La plus grande partition d’hormone sexuelle chez la femme est la progestérone et la plus grande partition, chez l’homme est la testostérone. Ce sont ces deux hormones qui sont la source de l’oestradiol, l’oestrone et puis l’oestriol. En une de mes tables spécifie qu’il y a de l’oestrone en les graines de pommegrate.

    Bah, j’ai lu des centaines d’études à propos des hormones en général et je vous reviendrai ailleurs sur ce sujet fabuleux.

    Une dernière chose, il me soit important à ajouter qu’il n’y a rien de chimique qui fasse qu’une personne soit transsexuelle. Je pense que ça soit plutôt l’âme, la conscience, la volonté ou peut-être un choix justicieux en une société mais là aussi toucherait l’âme de la personne.

    To bad pour les fautes de bigglerie.

    • yukarie a écrit le 7 décembre 2013

      je crois comme toi que chercher dans la chimie l’origine de la transidentité c’est une cause perdue. Il vaut mieux aller chercher dans l’âme, la conscience , ou autre chose du même genre.

  3. Brigitte Goldberg a écrit le 6 décembre 2013

    Désolée, mais je n’ai pas assez de neurones pour générer quoique ce soit ! 😀

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -