Travesti, Transgenre – Oui je te connais, toi !

27 février 2014 | Tags: , , , , ,

bambi-et-viviane

Bambi et Viviane Namaste – Mairie du 10ème arrondissement de Paris – le 17 février 2014

Oui je te connais toi ! J’ai été comme toi.

Toi, oui toi, le travesti-e, le transgenre,

Dès que je vais écrire ces trois lettres, tu vas quitter la lecture de ce billet.

Tu me connais, tu sais ce que je fais pour notre communauté depuis 2 ans.

Alors je vais te demander de m’écouter, de me faire confiance,

et d’aller jusqu’au bout de ce billet.

Je n’ai jamais rien exigé, mais l’heure est d’importance.

Lis moi jusqu’au bout.

Il s’agit d’une question de vie ou de mort.


Je vais aller à l’essentiel pour toi qui a promis de me lire jusqu’au bout.

Oui il existe une stratégie globale pour lutter contre le VIH.

Des outils sont en place, rétroviraux, trithérapie, dépistage anonyme et gratuit (flash tests, auto-tests, …), médicaments préventifs, …. Oui la mortalité diminue.

Mais il faut savoir que plus la communauté est discriminée et plus les risques d’être contaminé sont importants (cf études de séro-prévalence aux US).

Alors il faut se souvenir que notre communauté est discriminée : par les stéréotypes de genre et la transphobie, par le système de santé, par les institutions publiques, par la non reconnaissance de notre état civil, par le marché du travail.

Alors il faut reconnaître que le sujet du VIH est tabou dans notre communauté.

Les pratiques sexuelles du travesti, du transgenre, ne pas en parler pour ne plus donner prise aux images d’Épinal. Ne pas en parler par honte.

Oui les trans prostitué-e-s sont à l’avant garde de la lutte contre le sida.

Et Heureusement !

Et pourtant ielles ont d’autres priorités : se loger, avoir des papiers, manger.

Oui il n’y a que 7% de séropositifs chez les trans non prostitué-es, contre 36% chez les travailleurs du sexe – enquête d’Alain Giami, chercheur à l’Inserm.

Mais crois-tu vraiment que les hommes ne vont pas des un-e-s aux autres ?

Oui toi le travesti, le transgenre qui, comme au début de l’épidémie, penses que la fellation ne présente aucun risque.

Oui toi le travesti, le transgenre, sais-tu que la syphilis et la tuberculose sont chez nous ?

Oui toi le travesti, le transgenre qui ne réalise pas la différence entre imaginer avoir le sida et apprendre sa séropositivité.

Des années pour reprendre pied.

Et puis vivre avec sa trithérapie.

Oui toi le travesti, le transgenre, sais-tu que la femme que tu es a cinquante fois plus de risque VIH qu’une personne cisgenre.

Protégé-e pour la sodomie, contaminé-e par la fellation.

Oui nous n’avons aucun chiffre chez les travesti-e-s – d’ailleurs qui donnerait de l’argent de prévention pour protéger les « travestis » ?

Oui toi le travesti, le transgenre qui pense supprimer le risque en gérant le risque.

Quelque soit ton fantasme, quelque soit ton partenaire, protèges-toi !

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

Julie, qui a pris conscience qu’elle avait elle-même une pratique à risque :(


helene-en-discussion-avec-le-docteur-florence-michard

Hélène Hazera en discussion avec le Dr. Florence Michard (Hôpital Bichat)

Le 17 février dernier j’ai participé à l’atelier trans/VIH, une initiative commune de Viviane Namaste de l’Institut Simone de Beauvoir – Québec et d’Hélène Hazera, activiste sous l’étiquette d’Act-Up Paris.

L’atelier était animé par Bambi avec la présence de Rémi Féraud, Maire du 10ème arrondissement de Paris et de Jean-Luc Roméro du Crips Île-de-France pour l’introduction puis de Camille Cabral (association Pastt), Kouka Esperanza Garcia (association Pari-T), Dr. Florence Michard (Hôpital Bichat), Hélène Hazera (Act-Up Paris) et Giovana Rincon (association Acceptess-T) pour les interventions.

Cet atelier Trans/VIH a rappelé quelques autres réalités dont j’aurais l’occasion de vous parler prochainement au travers de mes prochains écrits (interactions hormones et traitements, absence d’études épidémiologiques, …). Ce texte se focalise sur un rappel au bon sens et à la prévention.


Pour en savoir plus, le dossier Arcat Santé réalisé en 2011 sur les Trans est très complet.

Il commence par une question qui m’a servi de fil conducteur pour rendre compte de l’atelier Trans/VIH : Un ingénieur, né femme. Une prostituée, née homme. Un retraité, travesti à l’occasion … La lutte contre le sida peut-elle s’adresser à « la » population des transgenres, comme elle a su mobiliser les gays ou les usagers de drogues ?


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
17 février 2014 – Forum Atelier de sensibilisation : Trans’ et VIH
Atelier de sensibilisation sur les trans’ et le VIH : pourquoi les personnes trans’ sont à risque, et comment travailler auprès de cette population ? Les inscriptions doivent se faire avant le 12 février. Il faut envoyer un email à l’adresse bastier@lecrips.net en spécifiant les informations suivantes : nom, prénom et email. Toutes les info sont sur le lien : http://lecrips-idf.net/rubrique392.html Atelier: Trans’ et VIH Exposition-photos: l’histoire des personnes trans’ et le VIH/sida à Paris   Objectifs Sensibiliser les professionnels de santé aux situations des personnes trans’ ...
LIRE L'ARTICLE >>
Hélène Hazera
Huitième Merveille du monde, Hélène Hazera est une journaliste, actrice, réalisatrice et productrice d'émissions française. Hélène participe chaque année à l'organisation de la marche de l'Existrans et s'occupe de la commission Trans d'Act'Up. En 2012, Hélène a participé à la campagne des vidéos Voila les T ! de prévention et de santé pour les transidentaires, notamment comment vivre avec le VIH. 1. Quel est ton prénom? D'où vient-il ? Hélène c'est le prénom le plus proche (à mon sens) du nom que mes parents ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comment dire à son conjoint que l’on est travesti ou transgenre ?
Nous explorons depuis quelques semaines le sujet très vaste et très complexe du coming out, notamment sur la démarche général, les risques et les précautions à prendre et quelques recettes pour gérer les outings involontaires ; mais nous n'avons fait qu'effleurer un sujet extrêmement sensible pour beaucoup de nos amiEs, celui du coming out auprès de son conjoint. Non pas le pourquoi mais surtout le comment le lui dire ! Les forums sont pleins de questions en ce sens mais si les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2012 haute en couleur !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l'esprit du temps » ; en cette fin d'année 2012 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. En nous souhaitant à toutes et tous, travestis, transgenres, transsexuelLEs une belle année 2013 riche de diversité, de solidarité, de joies et d'amour. Janvier 2012 ► François Hollande pour la présidentielle de 2012 nous promet une loi ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l’esprit du temps » ; en cette fin d’année 2013 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. Une année 2013 un pas en avant deux pas en arrière pour nos droits en France ! Un mariage pour tous qui pose encore questions, un gouvernement qui recule sur la loi trans, ... En nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Casting pour un Film de Prévention du SIDA
Je vous fait suivre une recherche de Bruce (un des auteurs de Beware - What The Film!) qui réalise un film de prévention du SIDA destiné aux trans FtM et qui cherche des acteurs. Casting les 3 et 5 février sur Paris. PREMIER RÔLE DANS UNE VIDÉO DE PRÉVENTION Pour les besoins d’un film de prévention SIDA/IST destiné aux trans FtM (female to male), nous recherchons un garçon trans, 20/30 ans, ayant fait sa torsoplastie ou non, pour le rôle principal. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Coming Out © Sarah Joly
Le plus souvent, que l'on soit travesti ou plus largement une femme transgenre qui s'ignore encore, nous enfouissons notre secret au plus profond de nous même mais aussi au plus profond d'une cave ou d'un placard, dans une valise ou un carton ... parfois même, pris d'un terrible remord, jetons-nous toute notre panoplie de la parfaite bimbo, entre deux compulsions, persuadés que nous sommes que ce besoin ne reviendra plus jamais ... Et alors que, paradoxalement, il nous arrive dans ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
Buhmika Shrestha en meeting
(Source PNUD) Le Népal vient de boucler le premier recensement national permettant officiellement à ses citoyens de choisir une troisième option dans la catégorie genre, ouvrant ainsi la voie à une reconnaissance plus poussée des droits des minorités sexuelles dans l’accès aux services publics. La reconnaissance officielle des droits à un troisième sexe fait suite à une décision historique de la Cour suprême en 2007 visant à assurer des droits aux personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles, transsexuelles et intersexuelles, qui a permis d’ajouter ...
LIRE L'ARTICLE >>
Photo “Transgenre”
Cette photo "anonyme" et transgenre nous inspire !   Il se dégage De cette image Le paysage de mon identité Il se dégage De cette image Le visage de ma masculinité Il se dégage De cette image La facette de ma féminité Il se dégage De cette image Le voyage de ma transidentité Elle traduit Le sens de ma vie Elle correspond A mon moi profond Je suis double Je vous trouble Qu’en pensez-vous ? Qu’en dites-vous? Julia
LIRE L'ARTICLE >>
La fable du travesti demoiselle d’honneur
Je dois vous avouer qu'il n'y a pas que les Carmen Steffens dans une vie de travesti-e, il y aussi une envie irrésistible depuis mon adolescence d'être invité-e à un mariage et d'y apparaitre comme une des demoiselles d'honneur. Je sais, j'ai plutôt l'âge d'être le père travesti de la donzelle ... L'intérêt avec le mariage pour tous, c'est que cette possibilité pouvait devenir plus facilement réalité. Une copine transgenre qui se marie, et hop la julie qui débarque aux côtés ...
LIRE L'ARTICLE >>
17 février 2014 – Forum Atelier de sensibilisation : Trans’ et VIH
Hélène Hazera
Comment dire à son conjoint que l’on est travesti ou transgenre ?
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2012 haute en couleur !
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Casting pour un Film de Prévention du SIDA
Travesti et Transgenre – Réfléchir à deux fois avant de faire son coming out !
Première transgenre politicienne népalaise
Photo “Transgenre”
La fable du travesti demoiselle d’honneur

7 responses to Travesti, Transgenre – Oui je te connais, toi !

  1. Dominique Menezkaer a écrit le 27 février 2014

    Ce sont les pratiques sexuelles qui sont plus ou moins contaminantes et non pas le fait d’avoir telle ou telle orientation sexuelle ou identité de genre. D’où la difficulté des campagnes de sensibilisation, lesquelles sont largement orientées vers les “gays”. Beaucoup de “bisexuels” ne sont pas touchés par ces campagnes parce qu’ils ne s’identifient pas comme “gay”….

  2. Emma a écrit le 27 février 2014

    Je ne comprends pas. Pourquoi serait-ce tabou dans le milieu ? La protection n’est pas tabou chez les hétérosexuels. Elle ne l’est pas non plus chez les homosexuels. Du coup ça m’intrigue.

  3. Chloé AVRILLON a écrit le 1 mars 2014

    Le VIH un tabou chez les trans ?

    Non, je n’ai pas l’impression… Je pense même que l’info passe et circule très bien !

    Plus de pratique à risques chez les trans malgré le fait de connaître ces risques ? Là je dirais d’avantage oui !
    Ne cherchez pas, si tabou il y a, il est ici !

  4. Chloé Tigre Rouge a écrit le 5 mars 2014

    Là où j’étais Txy était censuré (site “Sexe, pornographie” selon leur filtre). Je contourne la censure et je vois cet article. Il est très bien, brillant, et il faut le promouvoir.

    Oui, on a une sexualité. Oui, parfois elle est à risques et débridée. Oui, on a du mal à en parler concrètement, le VIH est un sujet de bitchage chez certaines mais ne va pas au-delà.

    J’ai une vie sexuelle plutôt accomplie (même si je suis en convalescence génitale en ce moment, et que cette vérité est donc suspendue pour un instant), et je sais qu’il m’est arrivé, parfois, de prendre des risques, parce que ça semblait safe, parce que l’envie était là… c’est pas une bonne chose.

    La prévention et le dépistage nous concernent. Les soins sont de bonne qualité aujourd’hui et permettent de mener une vie (presque) normale quand on s’y prend à temps, mais de grâce évitons de répandre ce fléau invisible, cette bombe à retardement, qu’est le VIH.

  5. paloma a écrit le 6 mars 2014

    trés bien resumer julie

  6. Marie-Pierre a écrit le 8 mars 2014

    Bien dit julie …vive la protection !!!! mes faut faire le geste de se proteger pendent l acte …bizz

  7. Priska Travis a écrit le 12 mars 2014

    Bravo de ta mise en garde… un p’tite piqure de rappel ne fait pas de mal et nous rappelle à toutes que nos vies sont fragiles 😉

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -