Fraichement Oscarisé, Jared Leto est critiqué par la communauté Transgenre

4 mars 2014 | Tags: ,

86th Annual Academy Awards - Jared Leto

Jared Leto à la cérémonie des Oscars, prix de la meilleur performance d’acteur pour le film “Dallas Buyers Club”

Ce week-end nous avons reçu un couple d’amis récemment au courant pour ma transidentité et de façon assez inattendue la discussion s’est engagée sur la performance de Jared Leto dans le fim “Dallas Buyers Club” qu’ils venaient tout juste de visionner, et qui quelque part leur servait de référence pour appréhender ma transidentité.

Et bien je dois avouer que j’ai ressenti un décalage entre cette performance artistique et la réalité du vécu transidentitaire. Ce n’est pas d’ailleurs par hasard si la communauté a eu des mots plutôt rude à l’égard de l’acteur. Essayons de contextualiser un peu.

Jared Leto a donc reçu son premier Oscar dimanche soir en remportant le prix de la meilleure performance d’acteur pour son rôle dans ce film “Dallas Buyers Club”. Il y joue une femme transgenre, Rayon, pre-op et séropositive, vivant au Texas dans les années 1980.

La polémique autour de Jared Leto et de ce rôle avait commencé bien avant l’octroi de cette récompense, la communauté se demandant pourquoi ce rôle avait été donné à un homme blanc hétéro cis-genre. Et elle a continué outre-atlantique ce dimanche, beaucoup de militants trans lui reprochant de ne pas avoir remercié ni mentionné la communauté transgenre dans son discours de remise du prix.

De la façon dont mes amis m’ont raconté l’histoire de ce film (que je n’ai pas encore vu), je dois avouer que je me suis sentie très mal à l’aise. Coincée dans une narration oscillant entre l’orientation sexuelle et l’art du travestissement.

A mon sens, peu importe la qualité narrative du scénario, le fait qu’un homme cisgenre se déguise pour jouer le rôle d’une femme transgenre, et au delà de la performance artistique que cela requiert, perpétue une fois encore le stéréotype qu’une femme transgenre n’est qu’un homme déguisé en femme.

Alors je pose la question : pourquoi ne pas confier le rôle d’un-e transgenre à une personne transgenre ?

Bien évidemment il ne s’agit pas de limiter les acteurs transgenres à des rôles de personnes transgenres. Il s’agit d’abord de casser le stéréotype de l’homme déguisé et de donner sa chance à des personnes généralement exclues de la société et qui auraient énormément d’émotions à faire passer dans des films comme “Dallas Buyers Club”.

Par exemple en sortant de cette obsession du “passing“, renforcée une fois encore par une prouesse artistique de l’acteur, alors que ce que désir au plus profond de lui toute personne transgenre est de pouvoir être tout simplement elle-même et être reconnue comme telle.

Le concept de “passing” que dévoile cette incompréhension malsaine que j’ai ressenti avec mes amis me racontant le film, qu’être transgenre est en quelque sorte une performance par opposition à une, à ma réalité. Si vous avez vu la série “Orange is the new Black“, vous conviendrez que regarder un véritable acteur transgenre dans un rôle de transgenre a un effet très différent, très convaincant et réellement humanisant.

C’est d’autant plus surprenant de la part du réalisateur d’avoir confié le rôle de Rayon à un homme cis-genre que de nombreuses personnes transgenres américaines sont tout à fait capable de tenir ce rôle. La presse cinématographique en a d’ailleurs recensé quelques unes, toutes ayant même déjà démontré une réelle compétence d’acteur comme Harmony Santana (dans “Gun Hill Road”), Laverne Cox (dans la série culte “Orange is the new Black”), Jamie Clayton (des apparitions dans “Hung”), Stephanie Michelini (dans “Wild Side”), Alexandra Billings (première actrice trans à apparaitre dans une série américain “Grey’s Anatomy”), Elizabeth Coffey (dans “Pink Flamingoes” et un rôle cisgenre dans “Female Trouble”), la fameuse Calpernia Addams (dans le tragique “The Vagina Monologues”), l’androgyne Eva Robin’s (dans le fim d’horreur “Tenebrae”) ou encore Candis Cayne (dans “Nip / Tuck”).

Une femme transgenre recevant le prix d’interprétation féminine aux Oscars, ça aurait quand même eu plus de gueule qu’un prix de performance artistique, aussi doué soit Jared Leto.

Vous pouvez prolonger cette discussion dans le fil des commentaires ci-après ou, pour nos inscrit-e-s, rejoindre une discussion en cours sur un casting d’un film transgenre français dans notre forum.

Julie

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
L’APA révise le DSM : être transgenre n’est plus un trouble mental ?
Ce samedi 1er décembre 2012, le conseil d'administration de l'APA (American Psychiatric Association - Association américaine de psychiatrie) vient d'approuver les dernières révisions proposées au Manuel de Diagnostique et Statistiques des troubles mentaux, ce qui sera désormais connu comme le DSM-V. Cela marque un jalon historique pour les personnes transgenres et au genre non conforme, que leurs identités ne soient plus considérés comme un trouble mental. L'homosexualité avait été déclassifiée de la même façon des troubles mentaux en 1973. Jusqu'à présent, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Transgenre
Je suis transgenre et j'aime cette image. Cette photographie de source inconnue nous rappelle que personne ne peut dire en regardant quelqu'un ce qu'il se passe dans sa tête ou ce qu'il a traversé dans sa vie ou ce qu'il envisage de faire demain. et encore moins juger ou fouiller le contenu de sa culotte. Une personne transgenre ou travesti n'est pas "identifiable" par un ensemble de stéréotypes. Tout comme bien peu de transgenres ressemblent à l'image stéréotypée que vous avez à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Thailande : Une candidate transgenre se lance en politique
La Thaïlande est réputée pour accueillir une importante « communauté transgenre ». Pour la première fois, une candidate transsexuelle se lance en politique, et brigue le mandat de dirigeante du bureau provincial de Nan. Une première dans la politique Thaïlandaise Cela ne saute pas aux yeux, mais cette charmante politicienne en campagne, connue sous le nom de Yonlada « Nok » Sunyot est née de sexe masculin. Si elle remporte les prochaines élections dans sa très conservatrice province thaïlandaise, elle pourrait devenir ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dans un comté américain, Une élève transgenre autorisée dans les toilettes des filles !
Une école de Nashua dans le New Hampshire a décidé d'accepter totalement l'identité sexuelle d'une élève transgenre de huit ans. Née dans le corps d'un garçon, elle souhaite pouvoir s'habiller comme une fille et utiliser les toilettes féminines de l'école. "Je pense que si l'environnement devient de plus en plus accueillant pour les jeunes transgenres, beaucoup d'entre eux vont avoir le courage de s'affirmer. Les parents et les écoles doivent apprendre à l'accepter", déclare Janson Wu, l'avocat qui a représenté l'élève ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dr. Kortney Ryan Ziegler
En Septembre 2013, les développeurs et les concepteurs de logiciels et les militants LGBT se réuniront à Oakland, CA., pour l'événement Trans*H4CK, le premier hackathon transgenre du monde visant à résoudre les problèmes spécifiques à la communauté transgenre. Selon ZDNet.com, ce hackfest de 48 heures, prévu du 13 au 15 septembre, mettra l'accent sur le développement d'applications, de sites, de produits et de solutions qui répondent aux besoins, aux risques, aux enjeux et aux intérêts des consommateurs des communautés transgenres. L'argent nécessaire ...
LIRE L'ARTICLE >>
Hommage à JoAnn Roberts, une travestie/transgenre merveilleuse
Un billet pas rigolo à écrire mais je pense nécessaire pour rendre hommage à une personne qui a énormément fait pour la cause travestie, transgenre et transsexuelle outre atlantique, dans une approche très respectueuse de la diversité de nos positionnements, réhabilitant le travestissement comme activité tout à la fois ludique pour certainEs et nécessaire pour d'autres. JoAnn Roberts nous a quitté la semaine dernière à 65 ans d'un cancer découvert en ce début d'année, laissant la communauté T américaine bien orpheline. JoAnn, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lettre ouverte à Txy et sa communauté
Bonjour à tout le monde, Tout d'abord un grand merci à Txy et son excellent travail dans le domaine élargi transgenre, c'est jusque là le seul forum que j'ai trouvé qui soit réellement cohérent et où la vérité ne côtoie pas la rumeur non fondée qui a pour résultat d'embrouiller les gens et leurs esprits pour au final les perdre. Si je fais aujourd'hui cette lettre c'est pour annoncer que mon parcours se finit et que je tourne une page sur ce monde ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les hommes dans l’armée sont ils plus susceptibles d’être transgenre ?
Selon une étude qui sera bientôt publiée, les hommes américains qui ont servi dans l'armée seraient deux fois plus susceptibles de se considérer comme transgenres que les hommes qui ne sont pas des anciens combattants. Le psychologue George Brown, Vétéran de l'US Air Force a indiqué à l'organisme de presse du Ministère de la Justice, avoir examiné les dossier de plus de 5 millions d'anciens combattants dans le cadre de cette étude. Un papier écrit par Brown en 1988, «Les transsexuels ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dossier Nouvel Obs sur les enfants transgenre aux US … et en France ?
A lire en version électronique si vous ne l'avez pas déjà fait dans le Nouvel Obs de la semaine dernière, une dossier très complet sur les enfants transgenres aux US. Un excellent article comme on aimerait en voir plus souvent. En résumé : Ryan, Sade, Amya, se sentent appartenir au genre opposé à leur sexe physique. Une clinique pionnière de Chicago prend en charge dès l'âge de 3 ans, ces enfants qui n'entrent pas dans les cases. Natacha Tatu, grand reporter ...
LIRE L'ARTICLE >>
31 mars 2013 – Journée Internationale de la Visibilité Transgenre
La Journée internationale de la visibilité Transgenre (TDOV - Transgender Day Of Visibility) a été lancée par Rachel Crandall en 2009, une activiste basée dans le Michigan. Elle a commencé cet événement comme un événement Facebook et sa diffusion en fait aujourd'hui une journée internationale pour célébrer la visibilité Trans. Cette année la Journée se déroule le 31 mars 2013 et les événements entourant cette journée internationale comprennent des manifestations, des actions positives, des sitins, des groupes de paroles ou de ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’APA révise le DSM : être transgenre n’est plus un trouble mental ?
Transgenre
Thailande : Une candidate transgenre se lance en politique
Dans un comté américain, Une élève transgenre autorisée dans les toilettes des filles !
Trans*H4CK – Le premier Hackathon transgenre mondial est prévu pour Septembre !
Hommage à JoAnn Roberts, une travestie/transgenre merveilleuse
Lettre ouverte à Txy et sa communauté
Les hommes dans l’armée sont ils plus susceptibles d’être transgenre ?
Dossier Nouvel Obs sur les enfants transgenre aux US … et en France ?
31 mars 2013 – Journée Internationale de la Visibilité Transgenre

16 responses to Fraichement Oscarisé, Jared Leto est critiqué par la communauté Transgenre

  1. Bérénice a écrit le 4 mars 2014

    Ah bah non alors. … on touche pas à mon jared. Suis pas d’accord moi.
    Je rejoint quand même ton jugement sur certains points.
    Enfin, hâte de voir ce film et cette performance d’acteur. Enfin plutôt l’acteur tout court :-)

  2. Brigitte Goldberg a écrit le 4 mars 2014

    “pourquoi ne pas confier le rôle d’un-e transgenre à une personne transgenre ?”. Regardez “Extravagance” et vous verrez que la performance du regretté Partick Swayze démontre le contraire…
    https://www.youtube.com/watch?v=hKZ9um4SRnA

    • Julie Mazens a écrit le 4 mars 2014

      rien ne prouve qu’une personne transgenre aurait fait moins bien …

      et ça renforce le côté déshumanisant que je dénonce : le transgenre est dans la performance.

      • Brigitte Goldberg a écrit le 4 mars 2014

        Rien ne prouve qu’elle aurai fait aussi bien :) Je pense que la prestation de Swayze dépasse justement la performance en donnant une incroyable sensibilité à son personnage. Mais, ce n’est qu’un avis personnel :)

  3. Chloé AVRILLON a écrit le 4 mars 2014

    Heureusement qu’il y a une super réalisatrice qui nous représente bien à Hollywood ! (Devinez laquelle ).
    Ca change de toutes ces mauvaises représentations cinématographiques , completement hor sujet, fussent elles émouvantes.

    J’attends d’ailleurs beaucoup du prochain film de François Osons au titre très juste “Je suis femme”.

    Cela dit je trouve dommage que les scénaristes et réalisateurs ne se rapprochent pas des personnes trans pour se documenter un peu plus ou du moins n’embauche pas des personnes trans comme consultantes en vécu transidentitaire. Ca leur éviterait de tomber systématiquement de le stéréotype.

    • Julie Mazens a écrit le 4 mars 2014

      Justement pour le film de Ozon, la prod m’a expliqué qu’il n’avait besoin de personne … qu’il voulait garder son “regard” vierge de toute “pollution” … et que cela ne l’empêcherait pas de faire un très beau film …

      Nous verrons bien.

      • Chloé AVRILLON a écrit le 4 mars 2014

        Mouais, alors j’ai des doutes sur ce qui va en sortir.
        Bon, au moins, ils ne sont pas tombés dans le même panneau que les autres en mettant pour titre “Je suis une femme” ou “je veux être une femme” qui ne signifient pas du tout la même chose.

  4. Alexandra a écrit le 4 mars 2014

    Le souci est que les réalisateurs ont autant de préjugés en faisant un film avec un rôle trans que lorsqu’ils faisaient les peplum dans les années 50 sans se documenter sur l’histoire réelle de l’Antiquité.

    On cherche le grand spectacle, pas la réalité trop brute. C’est juste pas vendeur.

    Rien d’étonnant à ce qu’ils ne veuillent pas prendre d’expertise dans le domaine. Leurs films deviendraient peut-être tout simplement trop fades à leur goût et au goût de leur porte-monnaie.

  5. Anna Tiger a écrit le 4 mars 2014

    Je ne sais pas si le film est bon, en tout cas la bande annonce donne envie.
    Et je n’ai pas d’avis sur le fait qu’il faille ou pas prendre des acteurs trans ou pas. Quand j’ai vu Trans America, je ne savais pas si le rôle était tenu par un homme une femme ou autre. J’ai juste trouvé le film meilleur que tous les autres sur le sujet.
    Je dois dire que je m’attends à des choses lamentables en général, vu que c’est une règle, on dirait.
    Et les réalisateurs qui ne se documentent pas pour rester vierges de toute influence, comment dire… Si c’est pour faire de la science fiction avec des klingons, pourquoi pas? Si c’est pour parler de rapports humains, il nous faut juste espérer qu’il connais son sujet par expérience personnelle. Au secours!

  6. Alixia a écrit le 4 mars 2014

    oui, bon, quand même, le personnage est très stéréotypé, z’aurais mieux fait de me prendre pour jouer le rôle, mais ah mince, parle pas l’anglish.

  7. Kimi a écrit le 5 mars 2014

    C’est marrant mais ces derniers temps, et depuis mon inscription sur le site je crois que je rejoins tout ce que tu dis dans cet article. Pour autant Jared Leto est loin d’être transphobe, il a plutôt l’air de militer pour “l’indiférence” plutôt que “la différence”, et p-e aussi qu’après ce qui s’est passé, il n’a pas souhaité intervenir sur le sujet, qui sait… et je vois mal un acteur gagnant une récompence devant le réalisateur et la prod dire : “euh, ça aurait été mieu de prendre une autre personne que moi pour ce rôle…”. On en parle c’est déjà ça !

    En tout cas c’est cool de relancer le sujet sur le court-métrage de NEOkei, projet qui m’a beaucoup touché à sa lecture !

  8. Julia Hamel a écrit le 7 mars 2014

    J’ai vu Dallas Buyers Club il y a maintenant quelques semaines dès sa sortie en France…

    Je vous préviens, j’ai rarement d’avis parfaitement tranché sur un film, sauf quelque chef d’œuvres. Il y en a que je déteste autant que je les aiment, d’autres que j’aime détester ou d’autres que je déteste aimer… Bref un beau bordel 😀

    Ceci n’est que mon humble avis…

    Est ce que le film est réussi ?
    Oui, sur de nombreux points ce film m’a bouleversé. Mais NON en ce qui concerne la manipulation du scenario et de cette histoire vendue comme étant “vraie”. Je m’explique un peu plus bas…

    Est ce que Matthew McConaughey et Jared Leto méritent leur Oscars ?
    Oui, la performance des deux acteurs est sincèrement extraordinaire.

    Est ce que j’aurai préféré que le rôle de Rayon soit tenu par une transgenre?
    Évidement !

    Sur le récent bashing de Jared Leto…

    S’il faut taper sur quelqu’un ce n’est surement pas sur Jared Leto, mais plutôt sur le réalisateur. On propose un rôle à Jared Leto, s’il ne l’avait pas accepté, on l’aurait proposé a un autre cis, c’est tout (pas a un transgenre)… Certes, Il aurait pu refuser le rôle en lisant le scenario. Mais je pense sincèrement qu’un cis, même avec les meilleurs intentions du monde (ou les plus mauvaises), ne verra pas forcement la transphobie sous-jacente et pernicieuse à la lecture d’un scenario comme celui là…

    Mais le réalisateur ? La production ? Eux, oui je leur en veux !

    Voici ma (grosse) réserve sur le scénario en lui même…

    Fait très étrange, Cette histoire est censée être tirée de faits réels. C’est l’histoire de Ron Woodroof, qui a réellement existé à la fin des années 80′ et qui a fondé le Dollar Buyers Club (sorte de France Loisir du traitement contre le SIDA). Rayon (Jared Leto) elle, est un personnage qui n’a jamais existé dans la réalité, elle est une pure création scénaristique. On se demande alors pourquoi ces même scénaristes font passer Ron Woodroof (Matthew McConaughey) pour un homophobe et un transphobe patenté, tandis que dans la réalité, il était visiblement ouvertement bisexuel, pas homophobe pour un sou et même parfaitement intégré dans la communauté gay…

    Pour preuve une enquête de Slate.com (la version US) :
    http://www.slate.com/blogs/browbeat/2014/01/17/was_dallas_buyers_club_s_ron_woodroof_gay_or_bisexual_friends_and_doctor.html

    Cela change tout de même carrément la perspective des rapports entre Ron (Matthew McConaughey) et Rayon (Jared Leto) dans le film.

    Maintenant la question à 2€ (je sais c’est pas beaucoup mais c’est pour le jeu…)

    Qu’est ce qui va avoir le plus de succès ? Qui va plaire au plus grand nombre ? et donc faire le plus d’entrée possible…

    Scénario 1 / Un cis hétéro homophobe et transphobe découvrant avec stupéfaction sa séropositivité qui se rachète une conduite en abandonnant ses préjugés et en s’associant à une transgenre séropositive ET toxico (forcement). Là, on a bien chargé la mule !

    Scénario 2 / Deux séropositifs, l’un bisexuel parfaitement intégré dans la communauté gay, l’autre transgenre, qui collabore pour essayer de s’en sortir ensemble. Là, c’est trop chiant…

    … mouais, moins vendeur et sensationnel le deuxième scénario quand même.

    Quelle est alors le but d’un tel choix scénaristique en travestissant l’histoire ainsi et en créant le personnage de Rayon de toute pièce si ce n’est de parsemer le film d’allusions ouvertement homophobes et transphobe et dès lors complétement gratuites ? Pour le sensationnalisme ? Pour que le public de la salle rie gaiement sur des séquences parfaitement transphobe ? Je l’ai vécu quand j’ai vu le film…

    (Attention! ceci ne SPOIL rien du tout je vous assure, j’aurais même préféré que cette séquence n’existe pas…)

    Dans une scène du film, Ron (Matthew McConaughey) se masturbe devant des photos de femmes cis avant de découvrir avec horreur, colère et dégout que Rayon a placé une photo d’elle parmi les autres. Ron furieux lui pointe alors son pistolet entre les jambes en lui promettant “de lui donner l’opération dont elle a toujours rêvé si jamais elle s’avisait de recommencer !”. Édifiant. J’étais vraiment très mal a l’aise en entendant les rires dans la salle…

    En même temps je suis bêtes, pour ce réalisateur, être trans c’est juste bon pour faire marrer les cis, personne n’a le droit de nous trouver sexy, attirante ou excitantes. Là, on est quand même a deux doigt de justifier certains actes de violences transphobe comme on en lit trop souvent dans les journaux.

    Les images en elles même ne sont pas dangereuses, d’ailleurs le réalisateur s’en défendra facilement en prônant (comme toujours) au contraire une grande ouverture d’esprit en abordant de tels sujets et en tournant de telles scènes, en plus c’était dans les années 80′, une autre époque…

    Mais la réalité et le point de vue est complétement biaisée. Le danger, il est dans la réaction de la salle et des spectateurs en voyant de telles scènes ! Une transgenre qui essaye d’exciter un cis… ça les fait marrer. Il veut lui tirer dessus, les rires redoublent. Tous ça me fait franchement très peur. Le problème est bel et bien là ! Et le film ne fait strictement rien formellement ou scénaristiquement parlant pour empêcher ou atténuer ce genre réactions, au contraire, il ne fait que les nourrir.

    Mais parfois, j’ai l’esprit décidément bien trop tordu… et puis il est tard et puis je suis fatiguée et je suis chafouine quand je suis fatiguée 😀

  9. laura ledoux a écrit le 15 mars 2014

    coucou,
    c’est deja beaucoup mieux que les roles de trans joués par des femmes cis (transamerica etc….) qui la me genent vraiment.

    en plus il joue parfaitement le role
    et la scene ou il va voir son pere est tres touchante, ca doit etre les hormones mais j’ai bien pleuré!
    il a touché juste; quand je suis habillée en homme j’ai vraiment l’impression d’etre comme ca!

    le scenario n’est pas terrible et est meme contestable mais les performances des deux acteurs faisaient qu’ils meritaient leurs oscars

    et puis en vrai (sur la photo des oscars) il est tres beau!

  10. NEOkei a écrit le 19 mars 2014

    Je vous rejoins dans vos avis concernant le film… Jared joue correctement le personnage, mais par contre celui-ci est écrit de manière tellement caricatural que ça fait grincer des dents… Et c’est un cis homme qui le dit !

    Merci beaucoup à Julie pour le petit mot sur mon film à la fin, le casting s’est justement terminé cette semaine, j’en parle dans le forum :)

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -