Julie – Le Film – Appel à contribution

26 mars 2014 | Tags: , , ,

Nous vous avions parlé de ce projet de court-métrage sur la transidentité en novembre dernier. Le projet est relancé sous sa forme définitive par son réalisateur Adrien Le Falher avec qui vous avez pu échanger sur notre site Txy, notamment sur l’importance ou pas d’avoir un acteur trans pour jouer le rôle de Julie.

Adrien est un passionné de photographie (cf sa page facebook) à l’initiative de plusieurs projets vidéos. Il a par exemple réalisé en 2012 le court métrage Whimper à l’occasion d’un concours organisé par Arte. Il a aussi réalisé un ensemble de timelapses pour son film Clair de Lune, et était cadreur et étalonneur sur le long métrage Incompatibles tourné l’été dernier à Monaco.

Et je dois mentionner que je participe au financement mais que je ne joue pas l’actrice principale, Adrien n’a pas voulu d’une fille trop vieille et trop bourgeoise ;).

Le projet a besoin de financement pour louer du matériel supplémentaire tel que des projecteurs kinoflo, du matériel caméra (optiques, retour vidéo, steadycam…), mais aussi pour pouvoir acheter des costumes et une perruque de bonne qualité pour le comédien principal. Les dons permettrons également de financer le voyage de l’équipe en Bretagne pour le tournage de la dernière partie du film.

Vous pouvez vous aussi participer au financement après avoir pris connaissance des informations suivantes puis en vous rendant sur la page ulule du projet.

Julie, the actress



Synopsis

julie-le-film

Antoine RENAUT joue le rôle de Julie. Antoine a déjà participé à de nombreux projets de fiction télé et cinéma et il est par ailleurs acteur-cascadeur au Buffalo Bill’s Wild West Show (Disneyland). Il interprète également dans la série Girlz produite par Arte Creative

Fiction, durée : 26 mn.

Julie est née Julien. A 22 ans, celle-ci ne peut pas se résoudre à continuer à vivre dans ce corps de garçon qui ne lui correspond pas, et commence sa transition pour devenir ce qu’elle a toujours été : une femme. Celle-ci s’enferme chez elle pendant des mois, limitant ses interactions sociales à l’entreprise qui l’emploie comme web designer et son psychologue. Ce dernier, voyant qu’elle commence à s’assumer, l’encourage à sortir de chez elle, et à vivre sa vie de femme.

Entre bonnes surprises et désenchantement, Julie va croiser des gens qui vont la comprendre, l’aider, ou l’humilier… Mais pas forcement ceux que l’on croit. C’est finalement en passant par une réelle acceptation d’elle-même qu’elle accédera à sa rédemption.


L’équipe de tournage

l-equipe-julie-le-film

Notre équipe de tournage est composée principalement d’élèves en dernière année à l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle qui ont déjà pu travailler sur de nombreux courts et longs métrages, séries, clips et émissions télévisées.

Les principaux membres de l’équipe de tournage sont : Adrien Marie (Directeur de Production), Adrien Remiot (Assistant-Réalisateur), Thomas S. Floch (Régisseur Général), Romain Girard (Chef Opérateur), Thibault Taccone (Chef Électricien), Théodore Celardo et Antonin Guerre (équipe son), Camille Bleuzé (Décoration), Cerise Montauban (Chef Costumière), Léa Mostermans (Chef Maquilleuse et Coiffeuse) et Jeanne Le Mouël (Storyboardeuse et Chef Monteuse).

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Julie – Le Film – Appel à contribution
Julie Un court-métrage fiction sur la transidentité, écrit et réalisé par Adrien Le Falher   PROJET REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE Ce projet ne sera financé que si au moins 3 000 € sont collectés avant le 4 déc. 2013. Pour le rôle de Julie, pour rester cohérent avec le propos du film et dans un soucis de réalisme, le réalisateur tient à caster une actrice transgenre. Le casting des acteurs est en cours. Le financement va servir à la location du matériel de tournage (l'équipe tourne ...
LIRE L'ARTICLE >>
Affiche du film HUMANITY
Le court métrage HUMANITY raconte l’histoire d’une personne atteinte d’un cancer et qui décide d’écrire un livre de mémoires. Ce film écrit et monté par Alexandre Meïer plus connu sous le nom de Lara Meïer l’artiste travesti, vient d'être sélectionné pour le Festival International Le Royal du Mans. L'artiste travesti prépare aussi un portrait de 5 minutes avec France 3 dans le courant de l'année, il parlera de ses futurs projets : une nouvelle chanson electro-dance, un premier clip vidéo ainsi que ...
LIRE L'ARTICLE >>
Casting pour un Film de Prévention du SIDA
Je vous fait suivre une recherche de Bruce (un des auteurs de Beware - What The Film!) qui réalise un film de prévention du SIDA destiné aux trans FtM et qui cherche des acteurs. Casting les 3 et 5 février sur Paris. PREMIER RÔLE DANS UNE VIDÉO DE PRÉVENTION Pour les besoins d’un film de prévention SIDA/IST destiné aux trans FtM (female to male), nous recherchons un garçon trans, 20/30 ans, ayant fait sa torsoplastie ou non, pour le rôle principal. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
“Je suis femme”, le prochain film de François Ozon
Cette été nous avons été en contact avec la production du prochain film de François Ozon, notamment avec la personne en charge du sourcing des comédiens. Ils ont contacté assez largement la communauté transgenre et ce sont notamment adressés à l'association ABC et à Txy via votre humble serveuse. Je dois mentionner au préalable que nous avons respecté strictement la demande de la production de rester discret sur le fait que François Ozon prépare un film sur l'histoire d'une femme transgenre ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’ordre des mots – Le Film
Un rapide billet pour vous signaler le site l'ordre des mots qui présente le film éponyme, documentaire réalisé en 2007 par Cynthia Arra & Mélissa Arra. Ce site très bien conçu présente en détail le travail réalisé mais surtout les lieux et dates des projections passées et à venir. Synopsis Ce film documentaire a pour objet de donner la parole à des personnes Trans’ et Intersexe dont la quête d’identité de genre se trouve entravée par des normes établies. Leurs moyens de résistance ...
LIRE L'ARTICLE >>
Satreelex, the Iron Ladies
Satreelex, the Iron Ladies (thaï: สตรีเหล็ก ou Satree lek) est une comédie thaï de 2000. Le film raconte l'histoire vraie d'une équipe masculine de volley-ball, composée principalement de kathoey, transsexuelles et d'homosexuels. Le film a été réalisé par Youngyooth Thongkonthun et écrit par Visuttchai Boonyakarnjawa et Jira Maligool. Le film est sorti en 2001 et se situe en 1996, lorsque l'équipe a participé et a remporté le championnat national en Thaïlande. Les deux personnages principaux, Mon et Jung, jouent deux kathoeys ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lana wachowski, très détendue, entre Tykwer (à gauche) et son frère Andy (à droite).
Depuis qu'elle a annoncé sa transition, Lana Wachowski, moitié des «frères» Wachowski créateurs de la trilogie «Matrix», ne s'était pas encore montrée. Elle le fait enfin pour dévoiler leur nouveau très ambitieux projet, Cloud Atlas. Les frères Wachowski ne sont plus. Entré dans l'Histoire avec Matrix (1999) et ses suites avant de chuter avec Speed Racer (2008), le duo de réalisateurs sera désormais appelé les Wachowski, la transformation de Larry en Lana étant entièrement achevée. Et alors que leur démentiel Cloud ...
LIRE L'ARTICLE >>
Fille ou garçon ? La réponse n'est parfois pas si évidente. Quand parents, médecins et psychologues doivent composer avec l'intersexualité... Si l'on en croit les statistiques, tout nouveau-né est soit un garçon, soit une fille. Et pourtant, ce n'est pas toujours aussi simple à déterminer ! Le sexe biologique d'un être humain s'exprime en effet à plusieurs niveaux et chez les intersexuels, l'apparence physique ne va pas forcément dans le même sens que les chromosomes. Depuis quelques années, la science se ...
LIRE L'ARTICLE >>
Projection pour le choix du film en lien avec le festival Chéries-Chéris – Ce dimanche 26 à La Mutinerie
Projection pour le choix du film en lien avec le festival Chéries-Chéris - Ce dimanche 26 à La Mutinerie Hello à touTEs, En attendant l'envoi du compte-rendu de notre dernière réunion (qui ne saurait tarder ;-)), je vous informe que nous avons fixé une projection du film pré-choisi pour la séance projection/débat de Chéries-Chéris, afin de valider qu'il convient bien. Rdv à 14h ce dimanche (26 août), à La Mutinerie (176-178 rue Saint-Martin, Paris 3ème).
LIRE L'ARTICLE >>
remise du prix de gauche à droite Cagla, Guillaume et Cathy organisatrice du festival.
NOOR est l'histoire d'un khusra pakistanais (Hijra en Inde) film franco-pakistanais réalisé en 2012 par Mme Cagla ZENCIRCI et M. Guillaume GIOVANETTI. Il a obtenu le grand prix du long métrage au festival Chéries Chéris de Paris 2013. Sa sortie officielle est prévue en Avril 2014 ou en Juillet 2014. Les images sont superbes, le film sensible, l'histoire vraie (Noor joue son propre rôle). Surtout ne le ratez pas. Synopsis NOOR est un Khusra Pakistanai qui fait un travail d'homme, il sert le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Julie – Le Film – Appel à contribution
Lara Meïer – HUMANITY sélectionné au Festival International Le Royal du Mans
Casting pour un Film de Prévention du SIDA
“Je suis femme”, le prochain film de François Ozon
L’ordre des mots – Le Film
Satreelex, the Iron Ladies
Lana Wachowski, moitié des «frères» Wachowski créateurs de «Matrix», participe à la promotion de son nouveau film
Intersexualité : fille ou garçon ? Le Film
Projection pour le choix du film en lien avec le festival Chéries-Chéris – Ce dimanche 26 à La
“NOOR” – grand prix du festival parisien Chéries Chéris 2013

15 responses to Julie – Le Film – Appel à contribution

  1. Alixia a écrit le 26 mars 2014

    sans moi au vu du scénario.

  2. Héloïse a écrit le 26 mars 2014

    L’image pour le projet ULule fait plutôt 3615 UL*

  3. Shalin a écrit le 26 mars 2014

    Une idée d’une manière dont la transidentité est vécue…

    J’adhère à ce genre d’initiative même si je peux comprendre qu’on puisse en rejeter la forme, la banalité du scénario ou le non militantisme du message portée par une telle initiative. Au risque de me répéter, je pense qu’on en est encore sur une phase de “communication à établir” en ce qui concerne la société française et ce genre d’histoire appuie bien sur 2 points. Que même si l’Etat validait toutes les revendications que nous souhaitions, de une, ça n’enlèverait rien au fait qu’une très grosse majorité de personnes n’y connaît rien à la transidentité. De deux, que malgré tout, le pression psychologique des phases d’acceptation et d’assumation existera toujours et que cela doit être raconté autant de fois qu’il le faudra même si certaines personnes trouveront que cela relève du stéréotype ou du “vu et archi-vu”. Ce qui importe dans cette initiative, c’est l’envie du porteur du projet (qui s’est quand même donné la peine de se renseigner)

    Je suis partisane du credo : “nous sommes victimes mais nous pouvons réussir”. Après chacune(-) est libre d’imaginer sa vision de la réussite, même en imaginant un monde où SRS, FFS et CEC ne seraient pas être une obligation pour être celle qu’on est ^^.

    • yukarie a écrit le 26 mars 2014

      bien dit : nous avons besoin de visibilité.

      Et l’acteur ( j’ai failli écrire l’actrice) a l’air très crédible en trans pour le peu qu’on en voit.

  4. Shalin a écrit le 26 mars 2014

    Cela dit ! Je rejoins le propos d’Heloise.

    C’est quoi cette vignette pour la vidéo de présentation du projet ?
    Surtout que ça n’apparaît pas (ouf!) sur la vidéo…

    On dirait qu’on veut faire aussi bien que Adidas, la Fifa et les humoristes Français sur l’image stéréotypée du Brésil (?). Lol non mais, une explication, please.

  5. NEOkei a écrit le 26 mars 2014

    Un grand merci à Julie pour son soutient continu pour ce projet !

    Une précision pour l’image de présentation du projet… Il s’agit d’une peinture de John Kacere, qui a elle-même été reprise dans le film de Sofia Coppola, Lost in Translation (http://www.iwanttobeacoppola.com/storage/1_Sofia_Coppola_John_Kacere_Lost_In_Translation_Scarlett_Johansson_Underpants.jpg?__SQUARESPACE_CACHEVERSION=1312400465842)

    L’image est une référence à une scène du film où certains tableaux sont repris en raison de leur influence culturelle qu’ils ont eu sur la vision des genres dans la société. Ce plan ne laisse aucun doute sur le fait que le personnage dont on parle est une femme, et c’est l’idée du film : du début à la fin, le spectateur ne voit pas une personne trans, mais une femme. C’est l’idée majeure du film. Mais effectivement, ce n’est peut-être pas très clair, je vais changer ça…

    Pour ceux qui ont lu le scénario, ils auront vu que le film est militant, même s’il n’en donne pas l’air, et c’est bien l’idée : le but n’est pas de mettre à l’aise les spectateurs cis, mais bien d’éduquer d’abord, de faire comprendre que les femmes trans sont des femmes avant tout, et de le faire en suivant la vie d’une femme trans comme s’il s’agissait, une fois qu’elle a réglé ses problèmes personnels, de la même façon que n’importe quel film qui suivrait la vie d’une femme. Un peu de la même façon que La Vie d’Adèle (même si Julie n’a pas grand chose à voir) suit finalement l’évolution d’un couple, plus que d’une lesbienne.

    Antoine, l’acteur, est extrèmement motivé, connait le sujet, a déjà travaillé dans des projets pour le coup plus militant, nottament Girlz, pour arte, et a été pris pour son grand talent d’acteur avant tout. Je pense qu’il sera très convaincant dans le rôle…

    Quant au scénario, suite aux remarques d’Alixia et Alexandra, j’en réécris certains passages qui ont été critiqués. Comme je l’ai dit à celles qui l’ont lu, le but est vraiment de faire un film, avec votre aide, que vous pourrez supporter, dans le sens que c’est un film qui vous respectent toutes et qui s’approche le plus de la réalité, pas de la caricature.

    Encore une fois, un grand grand merci à Julie, et n’hésitez pas à m’envoyer des messages pour parler du film.

    • Shalin a écrit le 26 mars 2014

      Merci pour toutes ces précisions.
      Je comprends la démarche pour le tableau mais peut-être que cela m’évoque de trop l’image qu’on nous colle pour nous dénigrer, à savoir qu’on “devient” transgenre pour faire le trottoir (à défaut d’être frappée d’une “maladie mentale”). Ça ne reste que mon avis.

      C’est génial d’être aussi attentif à notre ressenti des choses mais il ne faudrait pas non plus que cela devienne un frein ou que cela dénature de trop l’intention première d’un tel projet. Même si j’imagine que les retours qu’on vous donne sont loin d’être superflus.

      Faudrait que je lise le scénario mais j’ai plutôt envie d’attendre le résultat final ^^.

      • NEOkei a écrit le 26 mars 2014

        C’est vrai, je n’avais pas pensé à l’image de la prostitué trans… J’y voyais uniquement l’image du film, qui sera pour le coup très douce, bien loin de cette idée là… J’ai changé l’image sur Youtube, qui met du temps à réagir… Je vais créer plus de visuels avec nos nouveaux acteurs, mais pour l’instant on a surtout été occupé à la préparation du film… J’avais créé quelques visuels avec l’ancienne actrice, qui était une jeune femme trans, qui nous a quitté pour jouer dans James Bond il me semble… Je ne lui en veux pas 😀 Mais il me semble que ça donnait plus une idée du style de projet. En voilà un exemple : https://www.dropbox.com/s/xed5apd6bjv5c63/Julie%20Poster%20Dos.jpg

        J’essaie bien sûr de rester au plus proche de mon idée initiale, et j’ai défendu en MP beaucoup de mes positions, mais j’écoute tous les retours, qui sont précieux, et j’admets mes erreurs quand j’en fait…

        Je tiendrais bien sûr tout le monde au courant de l’avancée du projet 😉

  6. Shalin a écrit le 26 mars 2014

    A voir le nouveau visuel que vous proposez, cela me donne plus envie de lire le scénario mais je reste sur mon idée(/bonne surprise espérée) de découvrir le projet dans son rendu final. En tout cas, je préfère cette évocation plus “anodine” voire banale mais assez subtile et qui colle plus à la phrase sur votre profil ^^.

    Merci pour la réactivité.

  7. Compte supprimé a écrit le 27 mars 2014

    Pour moi le seul film “efficace” sur la transidentité MtF est “NORMAL” de Jane ANDERSON avec Jessica LANGE et Tom WILKINSON je m’en suis servi lors de mon coming out auprés de mes proches.
    Ce n’est pas un chef d’œuvre du cinéma mais de très bonne qualité tant au niveau du scénario que de la mise en scène (opinion personnelle d’un.e Diplomé.e du CICF en 1968).
    Ou peut on voir le scénario de ce projet de Film ?

  8. Rayma a écrit le 28 mars 2014

    Très beau projet. Continuez je suis de tout coeur avec vous.

  9. Michèle de Guernhir a écrit le 3 avril 2014

    moi je peux héberger ; éventuellement car j’ai lu Bretagne et que j’ai une chambre vide et faire la guide touristique .
    bien que je sois une femme , nous pourrions aussi faire la tournée des bars
    mais attention les bons jours les femmes ici boivent autant que les hommes ailleurs LOL
    ( non c’est juste pour tenir la réputation ).
    plus sérieusement je peux apporter mon aide du fait que je suis trans ( beurk j’aime pas ce mot , mais il est partagé par tous ) , que je suis sur place , très intégrée socialement et que je participe ( au travers d’une radio ) à la vie ‘bretonnante ‘ et que si je ne sais pas tout il y a bien qu’un que je connaisse qui sait ou connais qq’un ….etc

    pour l’argent désolée ; ma situation serai plus à faire la quête LOL

  10. NEOkei a écrit le 3 avril 2014

    Merci à toutes pour votre intérêt, ça nous met la pèche !

    Pour revenir sur ce qu’à dit Shalin, c’est exactement ça, on cherche à rendre le sujet anodin, banal. S’il est clair assez rapidement dans le film que le personnage principal est une femme trans, à la fin de l’histoire ce n’est finalement plus qu’un détail, on suit surtout le parcours d’une femme… D’ailleurs, on ne montre jamais dans le film sa vie antérieure : l’idée n’est pas de montrer une sorte de “transformation”, ou de performance, de montrer notre acteur sous un visage masculin… Il s’agit bien d’une femme, du début à la fin.

    On va mettre à jour notre ulule bientôt, en rajoutant notamment un palier, et une nouvelle récompense. J’explique : le personnage de Julie est designer et aime aussi beaucoup prendre des photos, notamment des photos de fleur. Etant moi-même photographe, je vais proposer des tirages argentique (c’est à dire à partir d’une pellicule, pas d’une imprimante) de haute qualité, comme on en voit aux expos photos, comme compensation. Vous pourrez ainsi avoir un beau tirage d’une belle photo, en très bonne qualité, ça changera des posters, DVDs et mug habituels, et ça soulignera bien aussi qu’être trans c’est surtout être une personne, avec des goûts, des passions, etc… Le personnage de Julie n’est pas définie par le fait qu’elle soit trans, c’est juste une de ses nombreuses caractéristiques :)

    En plus de ça, on pense faire des vidéos tutoriels avec notre maquilleuse, qui est bien sûr une maquilleuse pro, pour donner des méthodes de contouring, etc, pour “féminiser” le visage, et apprendre aux femmes, trans ou non, des techniques de maquillage.

    Enfin, *.*; toute aide est la bienvenue ! Nous tournerons vers Plougonvelin, à l’ouest de Brest. A priori on n’aura pas trop de problème pour le logement, mais une rencontre est la bienvenue ! Une bonne partie de l’équipe (dont moi) est bretonne ou d’origine bretonne, on est tous très attaché à la région :)

  11. Simon Deleaux a écrit le 7 avril 2014

    Je ne peux qu’adhérer au concept et faire ma donation :)

    • NEOkei a écrit le 16 avril 2014

      Merci !

      J’ai vu ton blog et ton site, c’est super ! J’ai travaillé aux Philippines il y a quelques années (sur Net25, si tu connais :)), j’aime beaucoup le pays, et c’est vrai que la question de la transidenditée n’est pas du tout vu de la même façon là bas qu’ici ! Ca fait du bien de se dire que ça n’est pas la merde PARTOUT pour les trans*.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -