Photo du profil de Rayma

by

A la recherche du bonheur

29 avril 2014 | Tags: , ,

Je rédige cet article car j’en ai besoin. Ça m’aide à ne pas sombrer dans une dépression et je me dis que peut-être quelqu’un y trouvera un intérêt.

A-la-recherche-du-bonheur

Pour moi dans la vie il y a certaines choses qu’il est important d’obtenir afin d’être épanouis :

L’Amour (avec un grand A comme Arnaque)  :

Je ne pense pas être la mieux placée pour parler de cette partie car de ce coté là, j’ai eu très peu de chance. Mais comme le dit une certaine chanson : “les histoires d’amour finissent mal, en général…”

Je suis plus sur de moi sur mes envies et j’ai même peur de retomber amoureuse. De plus maintenant j’ai vraiment peur de l’acte sexuel. Mon endocrinologue m’a donné quelque chose pour compenser l’androcur afin de quand même pouvoir avoir une relation. Et finalement je dois avouer que ça m’a soulagé l’esprit et ça me permet de pense un peu à autre chose.

Le travail (l’argent) :

Pour bien se construire je pense qu’il est bien d’avoir un travail où on se sent accepté en tant que femme (ou homme pour les FtM).

Il est aussi important d’avoir une charge de travail de quantité importante mais pas non plus étouffante. Venir au travail sans savoir quoi faire de sa journée c’est aussi très pesant, j’en ai fait l’expérience.

Il y a l’argent qui va avec le travail ; avoir de bonnes finances c’est aussi important pour le moral.

Parfois dans notre situation obtenir ces deux parties reste très compliqué. Personnellement je n’ai pas trop à me plaindre de ce coté là car j’arrive à gagner de quoi vivre et surtout j’ai un travail où je suis bien acceptée avec de très bonnes possibilités d’évolution.

Bien que ça fasse un an de transition à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ose toujours pas me rendre au travail avec une robe ou une jupe… Je suis désespérante de ce coté là.

La santé :

Bien sur cette partie est aussi importante et l’on ne peut pas trop jouer dessus; juste accepter ce qui nous arrive. J’essaie d’avoir une vie plutôt saine et de faire un minimum de sport.

Les amis, la famille :

Bien sur avoir des ami(e)s c’est une chose importante. Mais il reste difficile d’avoir de vrais amis. De plus maintenant l’entraide existe de moins en moins. Depuis que je rencontre des gens qui traversent ou ont traversé la même chose que moi je me suis rendue compte que cette entraide était toujours présente. Même si parfois il y a des jalousies ou diverses querelles qui n’ont pas lieu d’être.

Personnellement comme je n’ai pas d’amis proches de chez moi je vais souvent chercher du réconfort sur facebook (je sais que ce n’est pas forcément la meilleur chose à faire mais ça m’aide).

Pour ce qui est de la famille, ça c’est difficile. Parfois en faisant notre transition on perd notre famille et on espère même si on sait que ça n’arrivera pas qu’elle reviendra vers nous. Pour ma part j’ai la chance d’en avoir une super. Même si ils ne comprennent pas et qu’ils restent tristes pour moi, ils sont quand même toujours là. Je me dis que ça viendra et j’essaie de ne pas forcer les choses avec eux.

Avoir une activité épanouissante régulière :

La c’est surtout une chose qu’il est facile de mettre en place pour chacun(e) de nous.

Pour moi ça passe par la couture ainsi que le badminton. J’aime aussi faire quelques soirées.

La couture je commence tout juste dans une association et j’ai déjà réalisé mon premier teeshirt. Maintenant je me lance dans un costume de Saber de Fate Stay Night. J’ai choisi cette activité car j’avais envie de réaliser mes propres vêtements et déguisement, tout ça m’intéresse beaucoup. Je précise que je ne l’ai pas choisi parce que c’est une activité plutôt féminine. Je pense qu’il faut faire quelque chose qui nous plait beaucoup.

Le temps où je ne pouvais pas m’habiller car je ne trouvais pas vraiment ma taille est bientôt révolue .

Pour le badminton, c’est plus un sport qui permet de me défouler complètement et aussi car les gens de ce club sont vraiment top. Mon prochain costume est d’ailleurs pour un tournoi de badminton un peu spécial.

Sortir de chez soi :

Même pour les personnes qui comme moi sont un peu casanières je pense qu’il est important de sortir de chez soi régulièrement, ça permet de s’aérer l’esprit. Soit en allant au cinéma dans un bar, en boite ou autre…

En conclusion je ne pense que ces grandes lignes de vie sont applicables à tous et pas qu’au trans. Elles permettent d’avoir une vie épanouis et toutes ne sont pas indispensables suivant les personnes. J’ai surement volontairement oublié certaines choses (entre autre la confiance en soi que je n’ai pas ). Et je compte sur vous pour me dire ce qui peu manquer.

Je tiens à insister sur le fait de sortir, d’avoir des amis à qui on peut se confier et aussi de se trouver une activité physique, créative, ludique. C’est très important pour le moral car ça permet de nous faire oublier notre transition, la solitude.

Cette recherche c’est ma transition vers le bonheur.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
La transition n’est qu’une étape
Certains se demanderont pourquoi j’ai choisi de dire publiquement quelque chose que je me suis battu pour cacher toute ma vie. Peut-être qu’il n’était pas judicieux pour moi de le faire. Qu’importe. Je ne suis pas là pour revendiquer des droits pour les personnes transexuelles, ni un changement de législation. Je suis juste là pour affirmer que nous pouvons mener une vie normale, singulière, être monsieur ou madame Tout-le-monde. Si j’ai fait ça, c’est avant tout pour dire que tout va bien, ...
LIRE L'ARTICLE >>
40 ans de transition ? Quand une oisillonne apprend à voler
Si je puis dire, ma transition a débuté il y a plusieurs années, entre mes 13 et 15 ans. Aussi, je n’ai plus aucun souvenir de cette prise de décision. Je ne me rappelles même plus dans quelles conditions, j’ai pu la prendre. Et je n’ai pas souvenir d’avoir eu une quelconque pression de la part de mes parents et de ma famille. Tout ce que je peux me rappeler est que j’avais conscience que ce désir était plutôt subversif ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le soutien, la base de tout, à tous les niveaux et pour tous!
Bonjour la vie! J'ouvre les yeux ce matin, en larmes. Je sors d'un rêve particulier mais certainement très utile au niveau de ma construction personnelle. Comme ça, à chaud je vous dirais que c'est encore un de ces fameux rêves dans lequel les vieux fantômes viennent faire la nouba en toute impunité, profitant de l'activité de mon inconscient alors que celui ci est le plus vulnérable. En fait il n'en est rien du tout! Ces chimères transparentes et fluides n'ont absolument plus ...
LIRE L'ARTICLE >>
Transition… Du verbe transiter… Se déplacer… Se mouvoir… L’Evolution
Ce matin, au fil d'un échange, le mot transition a été évoqué dans son sens le plus large et m'amène à cet article afin d'éclairer quelques lanternes. La transition pour nous qui sommes ou avons été dans un mouvement "Homme vers Femme", ou "Femme vers Homme" a un sens fort et que nous nous sommes approprié-e-s du fait qu'il résume bien tout ce que nous faisons pour nous retrouver nous mêmes. On en arrive même durant cette période critique, tellement nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Manila Luzon (Hot Couture)
qui aime la vodka ? qui aime Absolut vodka ? Voici le making off de leur dernière publicité : http://www.youtube.com/watch?v=YVdPwyvzovA Et voici la pub : http://www.youtube.com/watch?v=-9FHa0aMaOQ avec Shangela, Raja, Manila Luzon (Hot Couture), Yara Sofia et Alexis Mateo de RuPaul's Drag Race.
LIRE L'ARTICLE >>
Psychiatre – Round 1
J’ai pris rendez-vous début septembre chez un psychiatre qui suit déjà d’autres personnes en transition. Je le fais car cela est plus ou moins une obligation du corps médical ne se basant sur un texte législatif en la matière. Comme on dit en informatique : Best practice. Je ne suis pas contre le fait d’en voir un, car le fait de vouloir faire une transition est quelque chose de très lourd à gérer. Même si on arrive à surmonter énormément de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Discriminations manifestes à Carré Annexe avec leurs soirées « Ladyboy »
Nous nous faisons l'écho d'un message envoyé par L’ Association des Transgenres de la Côte d’Azur (ATCA). L’ Association des Transgenres de la Côte d’Azur a été avertie des démarches publicitaires de la discothèque le Carré Annexe sur leurs soirées « Ladyboy ». Le style des textes choisi par la direction de cet établissement « Transgenre ne caches pas ton genre », « Toutes les ambiguïtés sont les bienvenues », « soirée talons » est orienté de curieuse manière. Au lieu de proposer ...
LIRE L'ARTICLE >>
Petit partage sur mon parcours
Bonjour à tous et toutes. Je ne fais pas ça souvent mais je prends la plume aujourd'hui car j'avais envie de vous faire partager mon ressenti. Pourquoi ce titre ? Car je trouve que la transition c'est comme un parcours militaire ;). Il est souvent semé d'embûches difficiles à surmonter ou seule notre volonté est mise a rude épreuve. Plus on avance plus on en est fière et heureuse (ou heureux) et si on le finit il ne nous reste qu'à savourer ...
LIRE L'ARTICLE >>
28 août 2010 bon oui je sais ca fait pas exactement 4 mois de traitement mais plutôt 4 mois et 3 semaines! je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire de bilan avant aujourd’hui. 1- bilan physique En ce qui concerne ma masse musculaire, la tendance qui se dégageait lors de mon 1er bilan se confirme: j’ai clairement moins de force, et, il m’arrive régulièrement d’avoir des courbatures (surtout au niveau des bras et des épaules) sans pour autant avoir pratique de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Narcissique?
On m’a souvent reproché d’être imbuvable au début de ma transition !J’ai bien pris conscience de la chose, et j’essaye, jour après jour, de limiter ce côté égocentrique qui se traduit par un narcissisme exacerbé ! Cela n’est pas facile, car contraire à mon bien-être présent, mais je sais que cela est nécessaire pour une acceptation sociale encore plus parfaite ! Mon amie Alexandra écrivait récemment cela dans son blog :« Notre problème central, à nous les transsexuel-le-s, est notre obligation à nous faire accepter dans le ...
LIRE L'ARTICLE >>
La transition n’est qu’une étape
40 ans de transition ? Quand une oisillonne apprend à voler
Le soutien, la base de tout, à tous les niveaux et pour tous!
Transition… Du verbe transiter… Se déplacer… Se mouvoir… L’Evolution
Absolut commercial “30 Years of OUTrageous”
Psychiatre – Round 1
Discriminations manifestes à Carré Annexe avec leurs soirées « Ladyboy »
Petit partage sur mon parcours
2ème bilan biologique apres 4 mois de traitement
Narcissique?

4 responses to A la recherche du bonheur

  1. Julie Mazens a écrit le 29 avril 2014

    Tu as bien raison. Le bonheur n’est pas au bout du chemin mais tout au long de ce parcours de transition. les petites choses simples de la vie, bien entourée, c’est essentiel.

    Plein de bisous à partager avec tes ami-e-s et tes proches.

    You rules !

  2. yukarie a écrit le 29 avril 2014

    on sent dans tes propos un grand besoin de chaleur humaine (comme tout le monde) exacerbé peut être en ce moment.
    A cause de la solitude ?

    L’argent ! c’est ce qui m’a fait renoncer à la transition à l’âge de 35 ans … Autres temps, autres mœurs !

    Je vais donner sur la suite un point de vue à partir d’une expérience spirituelle.

    Amour avec A comme Arnaque ! grands dieux ! quel vilain mot .
    Je suggère A comme Affection.

    En spiritualité on dit que l’Amour n’existe pas au niveau humain. Seule l’affection existe.
    quand ce n’est pas simplement se renvoyer mutuellement l’image que l’autre attend.
    Les traditions spirituelles disent que la rencontre amoureuse est un feu de paille qui crée une grosse flamme , et qui ne dure pas. L’amour est un feu de bois. Il faut du temps pour l’allumer, s’en occuper, souffler dessus, etc. Puis quand il a pris, il devient de plus en plus fort, ronfle, donne une bonne chaleur qui rayonne longtemps, qui se propage, qui peut allumer d’autres feux. Et longtemps encore après que la flamme s’est éteinte , la braise est toujours là, prête à reprendre, encore chaude.
    C’est pour cela que les traditions déconseillent les séparations (sauf cas spéciaux). Les vieux couples ont traversé bien des épreuves (c’est quelque chose qu’on oublie souvent dans notre société) , mais leur feu est fort.

    Pour autant , l’Amour est ce qui va vers le divin, et vient du divin.
    Certaines traditions disent : mettez le divin entre vous dans le couple, et votre couple sera rempli d’Amour.
    D’où certains rituels de la chambre à coucher …
    Évidemment, cela demande une conception du divin un peu moins étriquée que l’espèce de grand barbu caché derrière son nuage en train de nous épier.

    Et puis quelques phrases qui semblent banales et pourtant oh combien profondes:

    L’Amour se donne, il ne se prend pas
    (même si on en a tant besoin )

    Pour aimer l’autre il faut s’aimer soi-même.
    (oui mais comment faire ?)

    L’amitié : Le pendant de l’ Amour, cette fois en relation avec le reste du monde.
    Une fois encore, si on attend des autres, on n’aura pas grand chose. Si on donne , sans attente de retour, on obtiendra beaucoup.
    Au concept d’amitié, il est bon de substituer le concept de fraternité ( de sororité 😉 )
    La fraternité est ouverte. Elle n’attend pas, elle tolère l’attitude inconvenante momentanée, elle ne retient pas, toutes qualités que l’on attend de l’amitié, mais dans l’amitié il y a une sorte de sentiment de possession et d’attentes qui vient gâcher la relation.

    enfin plus personnel et pour revenir les pieds sur terre : j’ai commencé à me mettre à la couture, guidée par mon épouse. Mais ce n’est pas aussi facile que je le croyais, je vais donc réorganiser mes activités pour me laisser du temps pour le faire.
    Si tu as des trucs, des modèles, qui nous conviennent bien à nous femmes taillées en V, je suis preneuse.

    • Meghannoire a écrit le 4 mai 2014

      Yukarie… ma vie approche à celle de la simplicité louanger en le Shintoïsme et en le christianisme à ses premières heures.

      Bon dimanche!

  3. Meghannoire a écrit le 4 mai 2014

    “… dire ce qui peu manquer.”?

    Non! Tu as tout fait. C’est jusque, comme tous et toutes, nous avons besoins de communiquer. C’est normal.

    L’argent ne me dit rien. En gagner par orgueil est une perte de temps et d’émotions.

    J’ai fait une déclaration d’amour, cet avril. Elle dit “je sais”. Je n’avais pas eu le choix. Avant, elle me disait toujours “Meghan, tu peux toujours m’écrire!”. Elle a sa vie et j’ai la mienne. Et nous nous sommes dit “nous avons toujours les messages”. Savoir si elle est bien me va.

    Je m’isole. J’ai une peur profonde des humains et aussi, cela me laisse le temps de lire le dictionnaire japonais-français, j’en suis passée à mi-volume. J’étudie les caractères chinois et japonais pour ensuite les dessiner en ma série d’une bande-dessinée dont je colore.

    J’ai perdu des amis par éloignement et par manque d’intérêt commun et à la fin j’en ai gagné autres.

    Avoir peur de porter une robe ou une jupe façonne notre réalité.
    Porter une jupe écolière avec chemise blanche, en lin ou en coton ou avec camisole sous un pull-à-haut-collet noir en laine mérino est guerrière ou porter une petite robe blanche, simple, en lin ou en coton, encore, sans motif est sobre et peut-être guerrière, alors il n’y a pas de problème. Tu peux porter un slim sous.

    Pour ma santé, je ne mange jamais de viande d’animaux terrestres et je mange les noix, les épinards, les légumes, les fruits, les œufs et le peu de poissons, crus et qui sont “non-allergènes pour moi”. Et je fais bouillir en l’eau les grains-non-blés, mon ventre ne digère pas le blé et ni l’avoine. Les graines de lins et les graines de shia sont seulement laissées à gonfler en en l’eau ou en le lait de soja.

    Je lis que tu t’occupes. C’est santé.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -