Le travesti Conchita saucisse gagne l’eurovision !

11 mai 2014 | Tags: ,

conchitaL’Autriche a remporté dimanche 11 mai à Copenhague le concours de l’Eurovision grâce au travesti à barbe Conchita Wurst. De son vrai nom Tom Neuwirth, le chanteur de 25 ans a conquis le public des 37 pays votants grâce au morceau « Rise Like A Phoenix », une ode au travestissement.

C’est marrant comment d’un coup les trans deviennent copines avec les trav … (humour noir)

Lire la suite de l’article du monde ici : http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/05/11/conchita-wurst-fait-gagner-l-autriche-a-l-eurovision-2014_4414781_3246.html


J’ai commencé par une longue période de travestissement et j’en suis fière !

Mais quand je vois sur des réseaux sociaux certaines personne, qui sont les premières à dézinguer les travesti-e-s à tout va, se gargariser maintenant de la victoire de Conchita comme un message de tolérance, ça me fait braire !

J’étais obligée de faire un peu d’humour acide, vous m’en excuserez 😛

Julie, mode peste

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
DR GentSide
Alors que l'Eurovision 2014 est en pleine préparation pour tous les pays participants, Conchita Wurst va représenter l'Autriche. Ce ne semble pas être au goût des Autrichiens, tout du moins d'une certaine partie de cette population pour qui il semble que l'existence même de personnes comme Conchita est problématique pour leur image. Le tableau est pourtant parfait. Conchita est une femme qui a tout pour réussir sur scène dans les critères de beauté si chers aux plateaux télé. Elle a une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Conchita Wurst au pays du communautarisme
L'opuscule révolté du traitement par les médias de l'affaire Conchita Wurst est assez symptomatique du repli communautaire trans, tout à fait essentialisant. J'ai l'impression (c'est juste la mienne, vous pouvez la partager) qu'à force de vouloir défendre tout, on finit par se diluer et on entre dans la paranoïa communautariste. Conchita Wurst est un nom de scène de Tom Neuwirth, artiste performeur et chanteur allemand. Le traitement mi-ironique mi-scandalisé fait de sa persona par les journaux autrichiens a suffi à faire ...
LIRE L'ARTICLE >>
Supermarché du genre chez Yabingle !
Le dernier billet sur les mots-clés des recherches YaBingle commence à dater un peu et la liste s'est fortement allongée ces derniers jours, peut être un effet manif pour tous ou bien théorie du genre. Voilà marquées en gras dans ce billet les perles qui vraisemblablement nous font de moins en moins rire, l'humour saucisse, le travestissement tagada, l'identité de genre version macho ou les hormones en injection. Ça doit être l'air du temps. Un peu de cynisme ne peut pas nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Photo © David Gsi - Les sept candidates travesties Miss Travesti Réunion 2013
Le 9 mars prochain aura lieu à Saint-Gilles la nouvelle édition du concours Miss Travesti Réunion 2013. L'élection met en compétition sept candidates travesties qui défileront devant un jury professionnel présidé par Sandy Coops, candidate réunionnaise de l'émission The Voice - seconde édition. Le jury comprends aussi Marie Payet élue Miss Réunion en 2011 et Aziz Patel, président du comité Miss France Réunion. Miss Travesti Réunion existe depuis dix ans mais n'est devenu médiatique que récemment sous l'impulsion de son organisatrice Logan ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dix bonnes raisons pour un travesti d’avoir ses ongles en mauvais état !
Je viens de me casser un ongle, malgré toutes les précautions prises :(. Et ce n'est pas la première fois ! Donc j'ai étudié la problématique en détail et j'ai fini par trouver dix excellentes raisons pour les travestis d'avoir leurs ongles en (très) mauvais état ! Cette étude me permet aussi d'affirmer que l'état et la longueur de vos ongles n'est pas qu'un indicateur de bonne santé mais qu'ils sont directement proportionnels à votre degré de transidentité. 1 - le travesti est d'abord ...
LIRE L'ARTICLE >>
Du travesti, comme avant-garde du combat des genres
Suite à la sortie de son livre « La femme et le travesti » (éd. du Rouergue, 2012), l’Observatoire Des Transidentités a souhaité rencontre Chantal Aubry afin de lui poser quelques questions. La revue Ganymède vient de publier cet entretien dont nous vous livrons deux extraits fort à propos. Le travestissement comme dernier rempart et dernier tabou : Dernier tabou, peut-être, mais surtout arme offensive, lieu d’une prise de conscience et d’un affichage particulièrement courageux, qui laisse loin derrière lui tous les autres ...
LIRE L'ARTICLE >>
être soi nécessite volonté et force
Hier matin je visionnais un nouveau témoignage de notre amie Emma ("Comment je vois ma transition") qui a déclenché le désir d'écrire sur un certain nombre de réflexions en cours sur le concept d'"être soi" dans un cadre transidentitaire. (Soit dit en passant, au delà des réflexions que ce visionnage a provoqué chez moi, je crois important que toute personne en questionnement sur la transition visionne ce type de témoignages rafraichissants et empreint de joie de vivre) Une jacasserie donc un peu ...
LIRE L'ARTICLE >>
Travesti
%CODE1% En 253 pages et avec beaucoup de courage - car il faut du courage pour être sincère - David Dumortier raconte dans son roman "Travesti" sa double personnalité, à la fois poète et travesti(e) - adjectif auquel il ajoute souvent un e. "Auteur le jour, travestie la nuit" confie-t-il en relatant sous une facture romanesque décousue ses souvenirs d'enfance et d'adolescence, sa carrière professionnelle en tant qu'écrivain, mais aussi et surtout ses nuits durant lesquelles les hommes viennent à sa rencontre ...
LIRE L'ARTICLE >>
La fable du travesti demoiselle d’honneur
Je dois vous avouer qu'il n'y a pas que les Carmen Steffens dans une vie de travesti-e, il y aussi une envie irrésistible depuis mon adolescence d'être invité-e à un mariage et d'y apparaitre comme une des demoiselles d'honneur. Je sais, j'ai plutôt l'âge d'être le père travesti de la donzelle ... L'intérêt avec le mariage pour tous, c'est que cette possibilité pouvait devenir plus facilement réalité. Une copine transgenre qui se marie, et hop la julie qui débarque aux côtés ...
LIRE L'ARTICLE >>
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !
Le Zeitgeist est un terme allemand qui signifie « l’esprit du temps » ; en cette fin d’année 2013 nous avons pris le temps de nous retourner sur les événements importants de notre communauté travesti et transgenre, qui nous ont marqués ou qui nous ont chagrinés. Une année 2013 un pas en avant deux pas en arrière pour nos droits en France ! Un mariage pour tous qui pose encore questions, un gouvernement qui recule sur la loi trans, ... En nous ...
LIRE L'ARTICLE >>
Eurovision : La candidature de Conchita Wurst, transgenre choisie pour représenter l’Autriche en 2014, fait polémique
Conchita Wurst au pays du communautarisme
L’humour saucisse, le travestissement tagada et autres mots-clés du moment
Le concours pour “changer les mentalités” – Miss Travesti Réunion 2013
Dix bonnes raisons pour un travesti d’avoir ses ongles en mauvais état !
Du travesti, comme avant-garde du combat des genres
Suis-je belle (la suite) ? L’illusion (du) travesti
Travesti
La fable du travesti demoiselle d’honneur
Zeitgeist Travesti et Transgenre – une année 2013 bien fade !

55 responses to Le travesti Conchita saucisse gagne l’eurovision !

  1. Cécile Pierre a écrit le 11 mai 2014

    C’est super qu elle est gagnée l eurovision, mais cela ne va rien changer a la vision des autres sur les t, ca me rappele (et ca me rappele la victoire de Lordi dans ce même concours, cela n a pas empecher le metal de rester marginal par rapport aux style de musique plus “moderne”.

  2. Chloé Tigre Rouge a écrit le 11 mai 2014

    Oh yeah ! J’avais prévu de faire un article dessus ce matin mais la déesse Sinusite l’a emporté et réclamait un sacrifice. Cependant voilà qui nous amène à une réflexion sur le genre comme performance qu’on revêt par rapport au genre comme élément intrinsèque de la personne.

    Je vous laisse développer :)

  3. florence varin a écrit le 11 mai 2014

    bonjour Julie j’aime bien ton “ mode peste” sourire
    j’ait découvert conchita il y as 15 jours ,les commentaire aller bon train
    il est possible (et cela je m’en fou) que conchita fait un peut de la provoque avec cette barbe certainement accentuée par le maquillage. en plus et d’ailleurs je trouve cela rigolo et beaucoup moins choquant que certaines chanteuses sans voix qui ce mettent nue ou presque sur la scène pour vendre leur merde (oups pardon ).
    et quand bien meme je la trouve féminine j’aime sa chansons trav ou trans peut import je la trouve belle sensible un être humain intéressant (cf. interview sur you machin…. )
    le fait aussi qu’un travestie chantent a l’eurovision ce n’est pas une première et nous trans n’oublions jamais qu’avant d’avoir fait notre choix nous étions trav et sa les trav ne peuvent par dire la meme chose sourire bonne journée avec toute ma tendresse

  4. Sylvaine TELESFORT a écrit le 11 mai 2014

    Bonjour !

    Tiens donc un nouveau Chevalier D’éon, est-ce qu’il va devoir rester comme cela toute sa vie ?

    Cordialement.

  5. alexia cérénys a écrit le 11 mai 2014

    je pense que lorsqu’il y a insulte cela cache de la jalousie et de la rancoeur ! A quoi bon, il me semble que toutes les T sont passées par cette étape dite” travesti ”
    oui certain comportement sont très discutable et critiquable mais autant d’un côté comme de l’autre !
    cela fait trois ans que je suis en transition et je suis très déçue de cette intolérance qui reigne eentre

    • Phlune a écrit le 11 mai 2014

      “…” toutes les T sont passées par cette étape dite” travesti ”.
      Ce n’est pas la première fois que je trouve cette affirmation catégorique sur TXY.
      Elle est fausse. :-)

      • alexia cérénys a écrit le 11 mai 2014

        Alors beaucoup, c’est vrai que je suis allée un peu vite dans l’écriture ^^

        • Phlune a écrit le 11 mai 2014

          Bah, en même temps, tu dis sans doute presque vrai : de mon côté, je n’ai JAMAIS rencontré ou croisé sur la Toile de femme trans’ disant “je ne me suis jamais travestie”, au point, que, par “sécurité” je me suis bien gardée de souligner ce “détail” de ma vie quand j’ai eu affaire aux psy en équipe hospitalière, tellement j’avais la trouille qu’on y voit une “anomalie” par rapport au modèle standard labellisé “transsexuel primaire” … Ma première sortie dans une tenue typiquement féminine fut pour aller voir le psy qui-va-bien (hors équipe) .. 😉

          • Ione Defelice a écrit le 29 mai 2014

            Je ne me suis jamais travestie.

            S’habiller en femme se sentant intérieurement ”femme” je n’appelle pas ça du travestissement.

            On ne devient pas trans le jour de la prise des hormones…on née comme ça.

            Un travesti ,c’est un travesti…il se sent bien homme mais aime s’habiller en femme pour x raisons.

            Et c’est transsexuelLE…=)

          • Phlune a écrit le 29 mai 2014

            “Et c’est transsexuelLE…=)”

            pour nous oui, pour les “labelliseurs” de la SOFECT, non : le label psychiatrique auquel je fais clairement allusion est “transexualisme masculin primaire” pour les MtF, et les briscrads de la SOFECT ont toujours revendiqué de dire “UN transsexuel” pour les MtF.
            Ça te fait gerber ? Moi z’aussi.
            C’est leur vocabulaire, pas le mien, voyons 😉

  6. alexia cérénys a écrit le 11 mai 2014

    dsl Je ne maîtrise pas le stylet avec la tablette.
    cette intolérance au sein même de la communauté
    Etant isole dans ma campagne je le découvre un peu plus chaque jour en me connectant sur Facebook et autre site !

  7. Bérénice a écrit le 11 mai 2014

    Le souci de la communauté, c’est qu’elle est remplie de gens différents qui se complaisent dans les clivages. Moi la première.
    Je ne me sens pas proche des travestis dans leur majorité, leurs démarches sont bien différentes de mes propres attentes. pour beaucoup, ce sont des hommes et ça c’est déjà une catégorisation assez flagrante pour créer des dissonnances au sein de la communauté.
    pour ce qui est des intersexes, encore plus de choses nous séparent. En tant que femme trans, je ne pourrais jamais comprendre ce que peut ressentir une personne inter, mais simplement essayer de l’imaginer. Tout comme je ne serais jamais capable de ressentir certaines choses que seules les femmes biologiques peuvent ressentir.
    Je te rejoint sur le fait de faire appel à nos largesses d’esprit respectives pour éviter les insultes et autres dégradations sociales inutiles ici.

    • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

      Sans oublier que beaucoup de personnes se désignent quasiment en tant que peuple élu en réponse aux stigmatisations dont elles sont victimes depuis des lustres.
      Ca peut devenir assez enervant, j’ai horreur des gens supérieurs aux autres.

  8. Julie Mazens a écrit le 11 mai 2014





    Bordas, la “femme à barbe ” en 1935 ! rien de bien nouveau sous le soleil !

    (merci à Hélène Hazera pour le lien)

    • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

      toutes façons, la barbe c’est moche même sur les mecs et puis ça pique et ça fait des trous dans la tronche alors moi, je milite pour abolir la barbe. La barbe à la fin…. :-)

    • Sylvaine TELESFORT a écrit le 11 mai 2014

      Bonsoir,

      C’est l’un des inconvénients de l’hyperplasie des surrénales.

      • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

        La barbe, ça s’épile depuis des siècles. Exhiber des “monstres” sous prétexte qu’ils ont une différence avec la norme est une pratique révolue depuis bien longtemps, fort heureusement.

        • Sylvaine TELESFORT a écrit le 11 mai 2014

          Quels monstres, je voudrai te voir avec des glandes surrénaliennes qui ont cessé de fonctionner !

          • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

            Nan mais y a un moment faut arrêter les conneries il me semble. Je pense que tu es suffisamment intelligente et cultivée pour savoir que les spectacles de “monstres” étaient monnaie courante à ces époques. J’avais pourtant bien mis “monstre” entre parenthèses mais apparemment, l’intelligence ne permet pas forcément d’avoir une bonne vue. Pour répondre à ton attaque car je prend cela comme tel, si j’avais eu la chance de naître sans dysphorie, c’est à dire femme biologique, mais que mes surrénaliennes avaient étés déficientes, je me serait faite épiler. J’ai rien dit de plus. Je crois que j’ai enfin réussi à localiser le problème ici. Sous couvert de solitude, chacun(e) à besoin de sortir sa petite science même quand ce n’est pas de rigueur.

          • Meghannoire a écrit le 13 mai 2014

            Tu veux dire que glandes “surrénaliennes” fonctionnent trop?

        • Meghannoire a écrit le 13 mai 2014

          Berenice, je suis d’accord avec toi. Il y en a qui sont ridicules et ça me tape la honte. La barbe s’épile facilement et ça détend devant un “Manga” ou autre genre. Mais il y a des poils qui sont très minces et aussi il y a le droit d’une personne. Il nous faut une flexibilité en notre image. Nous perdons “no matter what!”

          M’enfin cette “homme” a bien fait!

          • Sylvaine TELESFORT a écrit le 13 mai 2014

            Bonjour,

            Non les glandes surrénaliennes, ne sécrètent plus les hormones (Cortisol, Aldostérone et Androgènes), à la place elles émettent une hormones de synthèse proche de la testostérone. Ce qui fait, que la femme développe certains caractères masculin. Un traitement approprié permettra de stimulé les glandes surrénales afin que tous rentre dans l’ordre. .

          • Chloé Tigre Rouge a écrit le 13 mai 2014

            – On dit surrénales, pas surrénaliennes.
            – C’est pas une hormone de synthèse, c’est une hormone naturelle (une hormone de synthèse produite par le corps humain c’est un contresens).
            – Ce serait bien d’éviter les discours pathologisants avec des “tout rendre dans l’ordre” à tout va.

            Amicalement,

  9. severine tanguy a écrit le 11 mai 2014

    joli produit marketing qui n’enlève rien à la qualité et à la performance de l’artiste. Cela ne résoudra pas nos problèmes au quotidien. En gros, vous avez vu un phénomène de foire, une femme à barbe.
    ça ne fera pas avancer la vision des gens concernant les T.

    • Phlune a écrit le 11 mai 2014

      Pas sûr ! Effectivement il y a pour Conchita Wurst un phénomène analogue à celui de la popularité en leur temps de Bambi et Coccinelle, adulées dans leur cabaret par les même bourgeois venus se rincer l’oeil et s’encanailler, mais qui hurlaient au sacandale avec Ici-Paris lors du mariage de Coccinelle. Il n’y a pas d’évolution sans réaction, et donc sans réactionnaires, et heureusement qu’elle a quelque talent, si elle chantait comme une brèle, elle en prendrait 10 fois plus dans la figure. Mais alors quoi ? Faut empêcher ? Interdire ? Le prob n’est pas qu’elle soit là, mais bien qu’en lui faisant meubler l’antenne, on laisse les questions collectives dans l’ombre.
      Je ne pense pas qu’on puisse lui reprocher d’être l’alibi d’une société immobiliste, je crois plutôt, malgré le tralala et les paillettes, qu’elle participe à l’évolution créatrice.
      C’est sa place actuelle. D’autres( toi, moi, … ) feront autre chose, ce que nous pourrons, avec avec nos moyens …
      Le pire serait qu’elle s’enferme dans une potichitude de star propre à lui clouer le bec sur l’essentiel, mais rien ne dit qu’il en sera ainsi … :-)

  10. Simon Deleaux a écrit le 11 mai 2014

    Ca représente la diversité du genre au grand public, c’est une bonne chose.

  11. Ester a écrit le 11 mai 2014

    Cette personne me met mal a l’aise: j’ai le sentiment que c’est d’abord la provocation qui a été recherchée et cela n’a rien a voir avec sa façon de chanter. Je n’ai pas regardé l’Eurovision, je ne peux pas juger pour les autres participants.

    • Phlune a écrit le 11 mai 2014

      San vouloir coller des étiquettes partout : Conchita Wurst se dit homo depuis toujours. Son travestissement (au demeurant impeccable) n’est pas classique, à cause de sa barbe ? Eh bien disons qu’elle est queer, voilà tout . Qulle provocation ? Provocation du malaise ? Je doute qu’elle en ait grand chose à faire.
      A moins de lui reprocher ENCORE une non-conformité aux stéréoptypes dont nous devrions être les premières à nous réjouir qu’ils soient ébranlés, de temps en temps, non ?
      (Et si tu ranges ton malaise dans un coin, et que tu accueilles cette figure en toute simplicité, elle est magnifique :-))
      Chuis pas fane de son répertoire, hein, vu que je ne le connais même pas, mais le talent est là, et la fièrté itou :-)

      • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

        Surtout la provocation de voir un jeune homme de 25 ballets, ayant une apparence très féminine à en faire rougir toute une floppée de transexuelles courant après le fameux passing qui leur permet de pouvoir vivre leur vie simplement.
        Ce comportement n’est pas seulement du foutage de gueule au niveau des personnes bien penantes du genre et de la binarité, mais aussi une provocation contre ce que nous sommes.
        Je me sens offensée dans ma féminité à chaque fois qu’on remet cette farce sur le devant de la scène.

        • Phlune a écrit le 11 mai 2014

          Et les trans’ sont pas gentilles avec les trav’, qui sont pas cool avec les queer qui se moquent des hétéoro-cis, qui détestent tout le monde, en particulier, les trav’ qui offensent les trans’ en étant queer, qui font du bizness avec leur look, quelle image, nous qui sommes si conformes au modèle cis, etc et etc etc etc etc.

          Je passe la main, là …

          • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

            Idem pour moi, je pense qu’on ne se comprendra pas et j’en suis heureuse.

  12. Elodie a écrit le 11 mai 2014

    Provocation ou pas ! Femme Trans, Femme à barbe, Travesti, Queer ou Intersexe, elle a gagné l’ Eurovision en assumant sa différence et c’est une bonne chose pour la communauté T. Se sentir offensée, touchée dans sa féminité par cette artiste relève plus de la jalousie au vu de son superbe passing pileux ^^ qu’ autre chose selon moi. A vouloir nous étiqueter entre nous, nous nous mettons en danger toutes seules et contribuons à ce que la binarité demeure.

    • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

      Bien, je vous souhaite à toutes ( les hommes sont déjà censés avoir de la barbe) d’avoir le même passing barbu que cette caricature.
      Bien à vous… Moi, je préfère continuer le laser, mais chacune son délire.

      • Elodie a écrit le 11 mai 2014

        Exactement bien à vous … Chacune son délire ! ^^

      • Bérénice a écrit le 11 mai 2014

        Et je répète encore une fois que je n’ai absolument rien à voir avec ce personnage tout comme je n’ai rien à voir avec les gens qui marchent dans ses traces. Et ne souhaite en aucun cas pouvoir y être perçue comme une nana qui cautionne. Ce genre de comportements nuit aujourd’hui et je précise bien aujourd’hui à l’image des personnes transidentitaires. Je me fout qu’il se déguise en nana et arbore une magnifique barbe fleurie, c’est surtout que les gens réagissent en terme de norme et ont tendance à mélanger un travesti à barbe et une transexuelle.

  13. Anna Tiger a écrit le 12 mai 2014

    En découvrant ce soir ce sujet, je reste partagée.
    J’ai regardé deux fois la vidéo, puis une interview de 15 mn de cet artiste sans arriver à me faire une opinion.

    Musicalement, pour moi c’est de la variété sans intérêt.

    Sur le plan de la performance vocale, je trouve que pour un concours international, il n’y a trop de fausses notes, par contre, si c’est un homme qui chante en travestissant sa voix, je reconnais la performance. Mais cela n’a rien à faire dans un tel concours.

    Et en 1998, Dana International avait une voix bien plus féminine, bien qu’un peu moins affirmée.

    Ici nous avons affaire avec une personne tout à fait différente dans sa présentation.
    Franchement, je ne suis pas fane de son look.

    Tout ce que je peux dire, c’est que faire parler, débattre de ce qui doit ou ne doit pas être dans les limites du genre, de toute façon sera toujours mieux que cette chape de plomb qui étouffe un pourcentage non négligeable de l’humanité.

    Si demain quelques personnes dans la rue, dans le métro ou ailleurs me perçoivent comme trans ou trav et que la vision de cette gagnante de l’Eurovision les aident à devenir plus tolérantes à mon égard, alors ça me va.

    Je le redis, encore et encore, en parler, même maladroitement sera toujours préférable au silence.

  14. Ester a écrit le 12 mai 2014

    Une autre chose m’a dérangé avec les reportages a son sujet: le plus souvent les journalistes ont employé le féminin. Parce qu’ils ont cru bien faire, mais en l’occurrence j’aurais préféré qu’ils emploient le masculin. Cette personne n’est pas transgenre: elle fait juste un spectacle provocateur (c’est mon ressenti). Elle n’arrange surement pas la vision du grand public sur les TV/TG/TS et cela est, pour le moins, regrettable.

    • Anna Tiger a écrit le 12 mai 2014

      Je ne suis pas aussi sûre que toi sur l’impact auprès du grand public. Nous sommes déformés par le fait que nous parlons de cela tous les jours, mais pour monsieur et madame tout le monde, tout cela reste très confus, il n’y a pas une “vision du grand public” à proprement parler à notre égard.
      Et il en sera ainsi tant que dans les manuels scolaires il n’y aura rien sur ce sujet qui touche certainement autour d’une personne sur cent.
      Même si cette personne, à prendre au féminin ou pas, ne fait qu’utiliser ou créer une ambiguïté à des fins commerciales, la création du débat reste une bonne chose.

  15. sylvieb78 a écrit le 12 mai 2014

    On en revient toujours au même débat :

    Vaut-il mieux évoqué les TX :
    . . . – le plus possible, que ce soit en bien ou en mal, afin d’augmenter notre visibilité,
    . . . ou
    . . . – plus sélectivement, de manière positive*, afin de faciliter notre acceptation.

    * restera à définir les critères.

    • Ester a écrit le 12 mai 2014

      j’estime qu’il faut toujours privilégier une visibilité positive et en général montrer des aspects positifs sur les TX. Parce qu’il y a déjà bien assez d’autres personnes qui s’occupent de nous montrer sous des aspects négatifs. Ces personnes sont sûrement plus nombreuses que nous.

  16. Bérénice a écrit le 12 mai 2014

    Pour moi, c’est tout vu. Je ne veux pas de plus de tolérance à mon égard si elle est obtenue avec un porte drapeau auquel il est impossible pour moi de m’identifier.

  17. sylvieb78 a écrit le 12 mai 2014

    Nous sommes d’accord…

  18. Claude a écrit le 12 mai 2014

    Les trans deviendraient-ils plus binaires que les cis ? 😉
    Que ce mec ait l’allure qu’il a sur scène et que je trouve honnêtement bien réussie dans le genre queer ne me dérange pas. Il a de la voix et de la gueule ! Du cran aussi on disait quand j’étais môme !
    Je ne sais pas s’il fera avancer ou non notre cause, ou celle des trav, ce que je sais c’est qu’il perturbe les bourgeois bien-pensants et que ça fait un bien fou ! Zont besoin d’une bonne secousse pour sortir de leur vision étriquée, pour les faire avancer et leur ouvrir un peu le cœur.
    Alors des catalyseurs comme ça, j’en veux bien tous les jours ! 😀

    • Bérénice a écrit le 12 mai 2014

      Je suis ultrabinaire. C’est sans doute ce qui à fait que je me suis interdit toute existence durant ces longues années… Mon existence m’était complètement inconcevable il y a quelques mois en arrière.
      Et qui plus est, bourrée de contradictions. Je tiens des discours extrémistes mais le moindre risque que l’on puisse me prendre pour un homme me crée des crises d’angoisse.
      Je me soigne, rassurez vous.:-)

  19. Julie Mazens a écrit le 12 mai 2014

    Conchita Wurst à l’Eurovision : en dehors du showbiz, pas de salut pour les transgenres ?

    La victoire du travesti autrichien Conchita Wurst à l’Eurovision, samedi dernier, a été accueillie par de nombreux hommages, saluant notamment l’appel à la tolérance que symbolisait ce succès. Pour Brigitte Goldberg, présidente de Trans-Europe, cela souligne malheureusement combien les personnes transgenre et transsexuelles n’existent médiatiquement que par le showbiz.

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1199745-conchita-wurst-a-l-eurovision-en-dehors-du-showbiz-pas-de-salut-pour-les-transgenres.html

  20. florence varin a écrit le 12 mai 2014

    oui Eva tu as raison. Conchita à remporté l’Eurovision, merci il est vraie que cette femme à une barbe. Qui meme a mon avis est accentuer par un maquillage. Alors provoque ou pas , et quand bien meme. Ce n’est pour moi, pas le plus important. Ce qui compte, c’est la notion de la différence de genre, qui est en cause. Ici stigmatisée par cette barbe oui mais le combat de Conchita est bien la différence oups pardon Les différences de genres donnée une image exagérée pour bien que ce combat est lieu. Et il as eu lieu et la bravo! Car pour une fois qu’une chanteuse gagne sans avoir été obligée de montrer ces seins ou son cul, mais uniquement sur la valeur de sa voix. Je dit bravo et merci. Bravo car il fallait le faire contre vent et marrée les répercussion de cette Eurovision 2014 sont énorme (cf 20 minute de Dimanche). Et merci car c’est pour nous: femme, trans, travestie sans barbe (sourire), une leçons d’humilité et de courage. Un combat pour la tolérance ou plutot une incitation à la réflexion qui permettrais de comprendre que nous sommes pas tous construit sur meme modèle, qu’il existe des personnes différentes de nous et que nous meme sommes aussi déférent des autres. une étincelle d’intelligence concernant tous le monde ( a part madame Boutin) plus ont accepteras et nous en premier la pluralité de différence de genre plus le monde nous accepteras.

  21. Bérénice a écrit le 12 mai 2014

    Sauf que conchita n’est pas une femme. Il me semble qu’il est le premier à le revendiquer d’ailleurs.

    • pocahontas a écrit le 13 mai 2014

      coucou,

      Sauf que c’est une personne jeune et que son parcours de vie peut évoluer et que c’est peut etre une etape de sa vie d’une maniere ou d’une autre. Et quelque soit sa nature profonde ce soir cette personne a porté sur elle un poids qu’il n’est pas facile de porter, d’ou son succes et le salut des jury… Ce n’est pas une personne qui est venu militer pour la cause des personnes transgenres mais plutot devoiler son talent et sa personnalité, et peut etre qu’ona rien a voir avec cette personne mais c’est elle.

  22. Mariane Jullien a écrit le 13 mai 2014

    Même si je me demande si la victoire de Conchita à l’Eurovision est un événement ou un non-événement (qui s’en souviendra dans un ou deux ans ?), je pense qu’il faut y voir du positif. La plupart des gens ne font pas la différence entre les différents types de TG, un travesti, une personne en cours de transition, un drag-queen … Le fait que Conchita ait été traitée comme une femme par les commentateurs télé, qu’elle ait été plébiscitée par de nombreux pays notamment de l’Est considérés comme rétrogrades sert notre cause globale. Le fait qu’elle ait exprimée des sentiments plus féminins que masculins sert notre cause globale. Au-delà de l’aspect marketing géré de main de maître par les autrichiens avec cette barbe superflue, si on raisonne à l’inverse, la victoire de Conchita n’est-elle pas finalement un résultat du travail des associations LGBT dans l’acceptation de notre différence ?

    • Anna Tiger a écrit le 13 mai 2014

      oui, c’est un peu mon impression aussi, le grand public ne fait pas vraiment le distinguo entre un travesti occasionnel et une transgenre “accompllie”. La plupart du temps.
      Ce vote montre une évolution des esprits, mais il faut aussi garder à l’esprit qu’il y a des réactions négatives assez violentes qui s’expriment, tout n’est pas gagné.

      • Meghannoire a écrit le 13 mai 2014

        Il y en aura toujours, contre tous groupes, d’ailleurs. T’inquiètes.

        Une bonne culture à nous et une bonne logique au pourquoi que nous existons, nous aideront.

  23. Julie Mazens a écrit le 13 mai 2014

    Je me demande pourquoi les travestis ou les homos, quand ils singent les femmes, les montrent en général comme des idiotes maniérées?

    A lire sur http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2014/05/12/travesti-d-eurosong-le-reve-d-icare-255856.html

  24. Clarisse a écrit le 13 mai 2014

    Le cliché “t” , tel que nous ne pouvons que nous en affliger, est bien mis en évidence ne serai-ce que par le port , fort regrettable à mon goût,de cette barbe . Car même chez les hommes, elle ne constitue pas toujours un attrait du meilleurs effet .

    Mais ici, celui de la femme à barbe, triste et vieux fantasme de l’humanité en quête de sensationnel , est parfaitement mis en scène, bien davantage à des fins autres qu ‘artistiques et humanistes , la preuve en est de son succès .

    Mais cela peut-il nous être profitable pour une amélioration de notre acceptation ?

    Même , parce que j’ y vois tout l’ apanage des clichés affligeants, je doute d’ un retentissement positif quand à notre perception de la part du plus grand nombre . Ce spectacle est celui du voyeur ignorant, le plus souvent inculte de par son formatage le dépouillant de toute son authenticité d’être, et qui éprouve une joie perverse mêlée de sincérité lointaine , et de souffrance certaine à ne plus pouvoir se réaliser tel qu’ il se rêvait….D ‘où une attitude aigre douce aux effets fréquemment préoccupants ….

    Les folles en strass, joliment ridicules et bluffantes tant elles sont privées de raison, les pauvres …. Et toutes celles qui leurs ressemblent, où leurs sont apparentées . ” Ces pauvres déchues de l’intelligence”, comme l’ écrivait le bon Docteur Lesueur ,Directeur de l’ asile d’ aliénés de Blois dans son rapport moral de 1852 au sujet de ces folles, pour lesquelles il admirait la patience de ces braves religieuse leurs prodiguant les meilleurs soins …

    Car la nécessité de stigmatisation , celle de l’ impérieuse normo-pathie comme la décrit si bien Jean Oury, ne commence pas aux limites du temps, mais bien à celles que, sous contrainte , chaque personne s’ est vue assignée dès son plus jeune âge sous prétexte de sociabilisation à soi-même, au point de plus jamais devoir pouvoir s’ en passer, comme de la victime de son bourreau .

    Celui qui n’ entend plus battre son coeur, ne supporte pas que , quelque part , un autre puisse battre . Il se met alors en quête de le détruire, en se gorgeant si possible de sensationnel, en maigre et effroyable compensation de sa vie qui lui échappera désormais toujours, à moins que , un petit caillou dans le jardin de ses certitudes , en grippant son fonctionnement , ne l’ amène , aux prix il est vrai de grandes souffrances , à pouvoir enfin se révéler à soi-même .

    Cette barbe , et tous ces clichés étaient des à-tous commerciaux à l’ audimat réussi, mais surtout pas un progrès quand à notre réalité . Car , sans tous ces pitoyables artifices, cette Conchita aurait-elle reçue cette pseudo sacralisation ?

    Si il n’ en demeure pas moins pour moi qu’ elle émane d’ une profonde féminité, cette mise en scène va à l’ encontre de nous même, car ce ne sont que les tristes archétypes qui n’ en font son ” succès ” .

    Et nous bien connaissons ces derniers dans nos vies T ….

  25. Ester a écrit le 7 juin 2014

    Avec le temps je me demande quel aurait été l’impact si une femme s”était présentée avec une fausse barbe pour ce concours Eurovision. Est-ce que cela aurait suscité les m^mes réactions???
    Je crois que dans le cas Conchita il faut savoir mettre de côté son apparence et ne porter que sur son interprétation de la chanson un jugement. Un peu comme si tout s’était passé à la radio.
    Pour moi il est clair que sa barbe est “un coup marketing” audacieux. Elle a reçu sur internet des torrents d’insultes et menaces de mort ai-je lu sur un journal autrichien en ligne. De plus un grand nombre de personnes étaient facilement identifiables: les insultes et menaces venaient aussi bien d’autrichiens que d’autres nationalités. Dans l’état actuel la police pourrait procéder a des interpellations nombreuses. Ce sont des personnes de tous les milieux qui ont ainsi protesté.
    Le président autrichien a été aussi la cible de nombreuses protestations sur son profil FB (dixit la m^me source)

  26. Anna Tiger a écrit le 7 juin 2014

    Je suis d’accord pour m’insurger avec toi contre ces menace, mais j’aimerai revenir sur la qualité de la prestation, à mon sens, il faut que les autres aient été bien mauvais pour qu’elle gagne, je l’écoute à nouveau en écrivant ces lignes, vraiment, ce n’est pas bon, au sens de ce que l’on pourrait attendre d’un concours de chant international.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -