Photo du profil de Leïla

by

Ma dégaine, de quoi j’ai l’air ?

1 décembre 2014 | Tags: , ,

Que n’ai-je acheté somme de vêtements absolument ravissant sur les mannequins des magasins où, les voyant au travers d’une vitrine, je me voyais ainsi vêtue, belle, femme, sexy.

Je faisais un 38 (40 aujourd’hui, plutôt bien réparti).

Comme chacune d’entre nous en aube de transition, faire mes achats dans les boutiques demandait tant d’effort. Affronter ma peur du jugement des clientes et vendeuses sur l’aspect masculin de cet individu divagant dans les robes et les petites culottes, je rentrai chez moi sans avoir essayé avant tous mes achats, convaincue que leur taille, puisqu’elle était la mienne, me siérait, comme ça.

C’était en général le cas…

Mais quand que je m’attendais à voir dans le miroir l’effet senti avant à travers la vitrine, la déception alors était seule et unique pour compenser l’effort de ma journée shopping.

Oh… j’ai vite compris pourquoi certains vêtements si beaux ne m’allaient pourtant pas… je n’ai rien, c’est bien mon désarroi, des mannequins en plastique qui hantent magasins.

Ma taille n’est pas vraiment fine… mes hanches pas vraiment larges… mon tour de poitrine… mes épaules sont trop larges, la musculature marquée de mes biceps trahis mon passé de bûcheronne vaillante aux pieds des arbres…

Mais la beauté d’une robe… le désir profond qu’elle me rende aussi belle qu’elle le ferait quand même si j’avais comme d’autres cette plastique très femme… m’a encore bien souvent poussée à tant vouloir l’avoir que mon placard contient certaines qui y dorment encore.

Choisir des vêtements n’a rien à voir avec se demander lesquels d’entre eux sont plus à notre goût !

C’est se demander lesquels nous irons, dissimulent nos défauts, valorisent nos atouts !

J’en vois parfois certaines vêtues d’un petit haut manches courtes très moulant dévoilant leur nombril, au dessus d’une jupe minuscule serrée sur leurs fesses pourtant si athlétiques… Montrant des cuisses nues dignes d’un coureur cycliste, des biceps de musclor, à la John Carradine…

J’ai arrêté le sport…

Les hormones jouent leur rôle, mes cuisses sont bien plus rondes et mes bras bien plus fins. Mes postures détendues rendent mes épaules plus basses, ma chevelure coiffée atténue désormais mes traits encore trop durs (et j’évite les grimaces).

Pourtant, même aujourd’hui, je choisis mes couleurs et la forme de mes nippes selon quelques valeurs, ne portant sûrement pas une jupe trop serrée avec un haut trop clair.

Si mes mains sont trop grandes, alors des manches ¾ foncées ou bien très longues et des bracelets attirant le regard par un effet d’optique, rendant comme par magie le contraste grandes mains sur des poignets trop fins largement moins visible.

Je mettrai plusieurs couches, comme des jupons moulants, sur mes fesses et mes hanches, accentuant mes courbes sous mes robes trop moulantes, utilisant les fronces encore pour leur effet évident sur l’optique.

Avoir l’air élégant en portant fièrement la plus sexy des robes, mini et léopard, c’est porter un collant et limiter ses bottes aux trois quart du mollet.

Avoir l’air très sexy, c’est la porter alors avec des escarpins, sandales à talons hauts et jambes entièrement nues.

Pour avoir l’air d’une « pro »… c’est semelles compensées ou alors des jambières et on remonte sa robe bien jusqu’au ras du cul.

Chacune voyant ainsi en portant la même robe de quoi on aurait l’air.

Des bas résilles, accessoire magnifique sous une robe élégante, ou si comme moi, vous êtres DJ et portez des mailles larges oranges dans une soirée fluo.

Tout dépend du contexte et bien sûr du message que vous voulez laisser.

Si je ne veux pas que les gens me regardent en s’demandant « qui c’est ? » et « d’où elle sort ? », j’évite les rouges à lèvres et les ombres à paupières, surtout les trop foncés en milieu de journée.

Un maquillage de star se porte lors des soirées…

D’aucun me parle souvent de crédibilité ! La crédibilité tend à vouloir prouver !

Je ne suis pas crédible en femme ! J’en suis une !!! D’où aurais-je donc besoin de devoir le prouver ???

Les femmes et toutes les femmes, nous sommes grandes, petites, grosses, maigres, belles et bien moins belles…

Chacune d’entre nous doit apprendre à trouver les vêtements qui lui vont et trouver les couleurs qui la mettent en valeur. Cela ne tient en aucun cas de lutter contre la nature de nos physionomies, mais de l’accompagner.

Pour faire une parabole, parlons navigation :

Qu’y a-t-il donc au monde qui soit plus naturel que l’océan si vaste de notre belle planète ? Rien !…

Et lorsqu’on tient la barre d’un navire perdu dans la tempête, rien ne sert de lutter contre les éléments. Le vent, les vagues, on les écoute, on les suit, on réduit la voilure, accompagne la houle avec toute la souplesse que l’on puisse se permettre.

Vouloir l’affronter, cette terrible bête, revient à signer de sa main la future coque bisée, à forcer sa noyade. Il n’y a que Kersauson et de son acabit qui foncent tête baissée à travers la tempête pour gagner quelques heures et quelques encablures. Chaque fois, les résultats sont les mêmes à coup sûr : démâtages, coques brisées, disparus et noyés…

Si alors vous partez toute seule et inconnue traversant l’océan pour rejoindre des îles ou le ciel est plus bleu, que vous comptez passer cette dure traversée, arrivant en entier et en parfaite santé, vous évitez au mieux les tempêtes, hurlants à vos oreilles qu’elles veulent vous voir couler. Et quand malgré tout elles vous prennent entre leurs mains cruelles, prenez mal en patience, sans précipitation et vous y arriverez.

Le courage n’a jamais suffit.

c’est l’intelligence qui évite les écueils,le temps que l’habileté s’acquiert dans l’expérience.

 

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Technique simplissime pour la poitrine : trois silicones autocollants (1 A et 2 B) et un soutien-gorge bien serré. Pas besoin de corsets magiques, de maquillage ou de bandages ! Ils ne bougeront presque pas de toute la soirée au Too Much malgré les danses ! Parfait !
Parce qu'il s'agit d'une caractéristique importante de la féminité, la poitrine est un sujet que tout travesti doit maitriser, peut être même avant le maquillage. Avoir des faux seins réalistes est essentiel pour avoir une allure féminine mais aussi pour se sentir féminine. CertainEs m'opposeront que certaines femmes ont peu de poitrine. Certes, mais le reste de leur silhouette est à l'avenant ... Et avant de vous précipiter sur les produits vendus fort chers par les boutiques dites "spécialisées" en faux ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les quatre types de shilhouettes chez la femme, le travesti et le transgenre !
Pas si simple pour une personne travestie ou transgenre de choisir ses vêtements avec notre morphologie souvent particulière. Nous avions déjà publié des conseils pour choisir ses vêtements féminins et être bien dans sa peau de nana. Mais pour beaucoup d'entre nous, surtout les travestis débutants, il est compliqué de s'y retrouver dans les tailles ... d'autant plus difficile que beaucoup de travestis démarrent dans la vie avec des achats par correspondance ... et se retrouvent avec des armoires pleines ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lingerie et sous-vêtements sexy pour les hommes féminins
Pour les hommes (et les travestis et les transgenres avec service trois pièces) qui veulent des sous-vêtements sexy type lingerie fine, réalisés avec soin et s'intégrant parfaitement à un corps masculin, la société HommeMystère propose des culottes confortables, des soutien-gorges qui tiennent aux épaules, des combinés sexy malin et des tissus et coupes agréables pour être portés toute une journée. Notamment de jolis soutien-gorges et bustiers dans des tailles de bonnet (AA et A), de tour de poitrine et de bretelles adaptés. Je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Conseils vestimentaires pour les travesti(e)s
Première étape Travestie ou Transgenre, vous devez réaliser que vous êtes une femme à part entière avec ses qualités et ses défauts ; dans votre cas, généralement assez grande, plutôt ronde du bidou, plutôt carrée des épaules, plutôt masculine du visage, ... Vous n'êtes ni pire ni vraiment différente. Vous devez vous assumer et ne surtout pas chercher à vouloir ressembler à la poupée barbie sexy que les sites de VPC soit disant spécialisés "Travesti" essayent de nous vendre. Votre shopping : à ...
LIRE L'ARTICLE >>
La plus grande Hollandaise mesure 2m20 pour 142 kilos (elle est bien proportionnée)
Ce tutoriel fait suite à nos différents conseils sur le passing, un élément important de crédibilité pour envisager des sorties sereines et épanouissantes. Nous avions montré notamment dans un billet que le passing est d'abord une affaire d'état d'esprit, de feeling, de comportement, bien plus que d'une apparence féminine digne d'un catalogue de mode. De ce que je peux lire sur différents sites et des discussions que j'ai pu avoir récemment lors de sorties avec des copines, il me semble important d'insister ...
LIRE L'ARTICLE >>
Europride 2013 à Marseille en plein naufrage ?
Après la parution d'un premier compte-rendu sur le site e-llico et un certain nombre de statuts d'amiEs sur les réseaux sociaux, les participants à l'Europride 2013 qui se tient actuellement à Marseille sont très inquiets et parlent déjà de couac, d'ouverture confidentielle et voire même de naufrage. Le lancement de l'Europride 2013, qui se tient jusqu'au 20 juillet à Marseille, s'est fait mercredi dans la discrétion, avec une conférence d'ouverture au MuCem, et quelques couacs au niveau de l'organisation, un concert ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comme une gamine devant un gâteau au chocolat :) – avec Ester chez Make Up For Ever à Rue Des Francs Bourgeois.
Lorsque que l'on est travesti ou transgenre et que l'on veut sortir et comme le mentionnait Ester dans un commentaire, il est très important de "choisir son public" : des lieux à certains horaires sont plus tranquilles pour vos premières sorties que d'autres. Et il est important d'y aller crescendo dans les difficultés. Nous vous avons donc mijoté un programme en dix sorties, essentiellement en journée, de difficulté progressive et sans prise de risque inutile, pour que au fil de ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
La miss transgenre finit dans le top 12 de Miss Univers Canada
Jenna Talackova est la première miss transgenre à participer à l'élection de Miss Univers au Canada. Si elle n'a pas remporté le premier prix, elle a tout de même terminé dans le top 12 sur les 61 participantes. La jolie demoiselle n'est pas parvenue à se hisser dans le groupe des cinq finalistes, mais a tout de même reçu le prix de Miss Sympathie, tout comme trois autres candidates. L'histoire se finit donc bien pour Jenna, qui avait d'abord été exclue du ...
LIRE L'ARTICLE >>
de la couleur !!!…..
c'est toujours ce dilemme affreux et si féminin ... quel Haut avec cette jupe verte ??? quelles couleurs avec mes cheveux blond miel ..???? quel maquillage avec mon petit top rose pale !!??? évitons les fautes de gouts !!! Vous voulez faire jouer les couleurs ? Deux petits conseils pour que cela reste harmonieux. Ou bien vous misez sur le contraste ou vous optez pour le camaïeu. Ne portez jamais plus de 3 couleurs à la fois. Choisissez une couleur dominante et relevez là avec quelques touches de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Cogiati
Le COGIATI, or COmbined Gender Identity And Transsexuality Inventory (Questionnaire combiné d'Identité de Genre et de Transsexualité): Un test unique créé spécialement pour la dysphorie de genre Homme vers Femme (i.e. MtF) pré-transitionnels indécis, réalisé par Jennifer Diane Reitz. Le COGIATI est précisément et strictement destiné aux individus Homme vers Femme (MtF) non opérés et prétransitionnels qui ne sont pas certains de ce qu'ils désirent ni de ce qu'ils sont réellement. COMMENT UTILISER LE COGIATI ? Répondez à toutes les questions aussi ...
LIRE L'ARTICLE >>
Se Travestir – avoir une poitrine réaliste et un décolleté plongeant
Se Travestir – Guide des Tailles Vestimentaires
Lingerie et sous-vêtements sexy pour les hommes féminins
Conseils vestimentaires pour les travesti(e)s
(Se travestir) Sept idées reçues sur le “passing”
Europride 2013 à Marseille en plein naufrage ?
Des conseils pour vos dix premières sorties en travestiE
La miss transgenre finit dans le top 12 de Miss Univers Canada
de la couleur !!!…..
Cogiati

22 responses to Ma dégaine, de quoi j’ai l’air ?

  1. Solène a écrit le 1 décembre 2014

    L’art de bien choisir ses vêtements, c’est une des choses les plus difficiles de ma transition je trouve ! Il existe tellement de type de vêtements différents pour les femmes, et puis ensuite savoir quel type va avec quoi. Ensuite, il y a ce fameux problème de “qu’est-ce qui me va bien ?” :) C’est une suite d’essais, d’échecs et de petites retouches pour au final apprendre petit à petit, pour moi en tout cas. Demander de l’aide à des femmes qui ont l’habitude m’a beaucoup aidé ! (merci Maman ! ^_^)

    • Amandine Morgan a écrit le 6 décembre 2014

      Après tant de refoulement, j’ai fait mes premiers achats. Je suis svelte, pas de graisse mais du muscle avec un très aimable taille 40. Mais j’ai une silhouette assez rectangle pas courbé.
      Je me rends compte que le moulant me va moins bien que le flottant. Et si je devais demander ce serait à mes sœurs (elles sont inconsciemment mon modèle de féminité).

  2. Ester a écrit le 1 décembre 2014

    Un article utile qui fera réfléchir certaines sur des difficultés qu’elles auront rencontrées.

  3. Anna Tiger a écrit le 2 décembre 2014

    oui, et réfléchir celles qui n’en sont pas encore au “comment je m’habille demain,”, comme presque toutes les femmes.
    Tiens, d’ailleurs, comment je m’habille demain? :-)
    spéciale dédicace:
    http://youtu.be/zdgbNLlLZaQ

    • Solène a écrit le 2 décembre 2014

      Ahhh, le gros problème du “je mets quoi demain ?” pour finalement prévoir 2-3 trucs et se dire “je verrai en fonction de la météo” 😀

    • Bérénice a écrit le 2 décembre 2014

      Pour moi, ce que je mets demain ne me concerne pas. Tous les jours, c’est bleu de travail et le week end, c’est détente. Je ne fais pas le ménage en tailleur.
      Alors effectivement, dans ce contexte, je suis un sac à patates et j’essaie de m’en accomoder. Je suis une femme et n’ai rien à prouver où à faire croire à quiconque.

      • Anna Tiger a écrit le 3 décembre 2014

        Chère Bérénice,
        comme toi je suis en journée en bleu de travail dan la journée, à faire des trucs fatigants, sales, et dans des environnements pas glamour du tout, dans le froid en plus!
        Mais il ne me viendrait pas à l’esprit de me rendre au travail autrement qu’habillée comme j’ai envie, même si c’est à 200m de chez moi.
        Mais je reconnais que mar moment j’en ai un peu ma claque comme on dit
        Courage!

        • yukarie a écrit le 3 décembre 2014

          je confirme : entre deux trucs sales, Anna est une vraie pin up !
          Jamais on ne croirait qu’elle fait ce métier.
          je ne sais pas comment elle fait !

          • Anna Tiger a écrit le 4 décembre 2014

            je confirme : entre deux trucs sales, Anna est une vraie pin up !
            Jamais on ne croirait qu’elle fait ce métier.
            je ne sais pas comment elle fait !

            Bon, je recadre, cela pourrait être mal interprété 😀 : ce métier, c’est mécanicienne, je précise bien que je n’ai pas grand chose à reprocher aux autres métiers finissant en “…cienne”

            Sinon, pour te répondre Yukarie, comment je fais? Et bien je me donne du mal, comme toutes les nanas que tu croise et qui font des efforts, ça ne tombe pas tout cuit. Etre une femme, c’est un job à plein temps :-), mais je crois que tu sais ce que c’est 😉
            Merci pour le compliment!, Leïla qui ne m’a vu qu’en cote de travail ne va pas te croire!

  4. Solène a écrit le 2 décembre 2014

    Y a aussi le petit soucis des vêtements un peu trop moulants en bas (certaines jupes / robes ou shorts, quelques pantalons) pour les personnes n’ayant pas eu de chirurgie de réassignation. Même si un tucking est possible, pour une journée de travail c’est juste HYPER DÉSAGRÉABLE.

  5. Agnès Jill Robert a écrit le 3 décembre 2014

    Perso je n’en suis pas (encore) au comment je m’habille demain. Mais en revanche j’ai fait récemment l’amère expérience d’avoir confondu l’envie de ”m’habiller comme ça” avec celle de ”ce qui me va”. Et là je dois dire que ce fut une expérience un peu, comment dire… humiliante, oui et… riche d’enseignement. Leïla j’ai beaucoup aimé ton article.

    • yukarie a écrit le 5 décembre 2014

      tu peux nous donner plus de détails ? ou bien c’est de l’ordre du privé ?
      ( toute expérience nous enrichie )

      • Solène a écrit le 5 décembre 2014

        Personnellement, ma première sortie “travestie” c’était à un marché de Noël, maquillée n’importe comment, je devais être affreuse à voir, j’en ai encore honte quand j’y repense ! 😀

  6. Phlune a écrit le 5 décembre 2014

    Il est chouette ton article, Léila :-)

    Et ce comm d’Anna : “prévoir des trucs le soir et mettre autre chose le matin… 😀 ”
    que tu te dis :
    1) Whaa, le stérétotype nul
    2) Ah merde, mais au fait c’est VRAI, d’ailleurs j’ai pu rien à me mettre
    (les trucs qu’on décide mordicus scrongneugneu le soir ne sont JAMAIS ce qu’on met le lendemain, généralement à l’arrache, à la dernière minute)
    3) J’entends rigoler les mecs qui disent qu’on est toutes pareilles

    (“-Oui, mais toi, mon amûûûr, c’est différent, voyons …”
    -T’as intérêt, gars …”)

    Anhais (et d’autres avant) : faire le distingo entre”ce qui me plaît” et “ce qui me va” peut coûter un peu de frais inutiles, au début. Après on se contente de trouver chouettes les copines qui savent s’habiller, et c’est trop bon de prendre peu à peu la leçon.
    J’adore ma vie parce que je suis sans cesse en train d’apprendre, et que j’ai été privée de cette joie par toutes les écoles que j’ai subies …

    :-)

  7. Leïla a écrit le 8 décembre 2014

    Vous êtes drôlement chouettes les filles !!!

    Et dis donc Anna, c’est pas parce que tu m’as vue habillée (j’sais plus comment d’ailleurs mais forcément assez sexy) que j’ai pas eu moi-même mon lot de cotes de travail… je dirais même que moi j’étais il y a peu en tenue de sécurité de bûcheronne ! Alors pour la silhouette on repassera.
    Mais comme toi ma chère Anna Diva, rien ne m’a jamais empêché d’être pour autant très féminine. et pour travailler sous la pluie avec une tronçonneuse, mascara waterproof et fond de teint super longue tenue !!! Et c’était qui la boss qui se faisait obéir par une équiper de gros balèzes ? C’était Leïla !

    Alors je suis bien placée pour croire aux propos de Yukarie à ton sujet.

    Hihi… je repense à la première fois que mon équipe m’a vue débouler au travail… minijupe sur collant de laine et bottes à talons… deux d’entre eux étaient tous rouges. Mais quand j’ai enfilée ma tenue de sécu et casque sur la tête j’ai dit sur un ton autoritaire : “_Bon allez les gars, on a pas qu’ça à foutre, on s’bouge le boule et on fait pas les fainéasses ! Y a du taf là.” Puis sur le site j’ai abattu le premier arbre sous leurs regards incrédules avec dextérité et précision.

    Trois jours plus tard ils me vantaient au bar du coin, comme quoi j’en envoyai comme nana et pas un seul n’a jamais moufté ou rechigné à faire ce que je lui demandai, tous déterminés à me montrer qu’ils étaient capables d’en faire au moins autant que moi.

    Comme quoi on peut être une vraie warior et hyper féminine. Ça nous rend encore meilleures ! Style Wonder-Woman ou Xéna la guerrière.

    (Hé vous avez vu comment elle est charpentée la Xéna ?)

  8. Emmanuelle a écrit le 11 décembre 2014

    Merci beaucoup pour ton partage clair et censé :)
    J’aime beaucoup le style de ton écrire.
    Belle journée Lumineuse pour toi

  9. Agnès Jill Robert a écrit le 17 décembre 2014

    Legging noir moulant (forcément), bottines, petit pull court devant, base dentelle à mi-fesses, petit blouson simili : la tenue top sexy que j’adore, c’est mon kiff, c’est comme ça…sauf que j’ai oublié ce jour-là, emballée par les ”succès” de mes précédentes sorties (je ne sors au grand jour, en ville

  10. Agnès Jill Robert a écrit le 17 décembre 2014

    que depuis quelques mois) que pour moi c’est encore le stade du travestissement, que je suis menue et svelte (pour ne pas dire maigre), certes , mais que question formes et volume, ça manque vraiment de remplissage et que oui, malheureusement, ”ça me plaît” mais ça ne me va pas du tout ! J’ai réalisé mais un peu tard que ma tenue faisait plutôt déguisement ridicule, repérable à cent mètres. Dépit ajouté au fait qu’il a fallu subir (non sans réagir, calmement mais fermement) quelques comportements plus que limite , dans un bar, notamment. Mortifiée comme je l’étais ce jour-là, ce fut un peu rude d’affronter le retour dans les transports en commun. Rude aussi d’envisager de ressortir, d’ailleurs cela fait un mois que cette petite expérience, pourtant riche d’enseignement s’est produite , et je n’ai pas remis le nez dehors…

    • Leïla a écrit le 26 décembre 2014

      Courage Anhaïs,
      On en a toutes vécues de similaires. Oh crois moi, au début je n’avais pas cette longue tignasse, mais les cheveux couts, j’étais très athlétique et j’ai mis du temps à trouver mon style adéquat, tellement sexy que je voulais être que je me fourvoyai.
      Les gamines, ado, lorsqu’elles commencent à choisir leurs sapes, ont eu tout le loisir de tester et de comparer.

      Nous, nous devons nous débrouiller.

      Mais tu ne dois pas lâcher l’affaire, un ensemble discret, un maquillage léger, et personne ne t’enquiquinera plus.

      Et surtout !!! L’angoisse que tu ressent dans ces moments est perçue par les autres. Elle leu donne cette pseudo-légitimité à te traiter de façon incorrecte. Sois fière et forte, les imbéciles sont de tristes personnes.

  11. Agnès Jill Robert a écrit le 27 décembre 2014

    Coucou Leïla, merci pour ton message revigorant et tellement juste. J’aime bien ton approche des choses, lue aussi dans tes autres écrits . Non je ne lâche pas l’affaire et J’essaie d’arriver à admettre que les années perdues ne se rattrapent pas, même si c’est dur.
    Petit à petit, d’essais en tatonnements je façonne mon style, autant en fringues qu’en manière d’être une nana. Ça commence à se préciser un peu.
    La confiance et l’estime de soi grandissent en moi au fur et à mesure que je laisse la part ignorée de moi prendre les commandes avec en prime un grand apaisement intérieur et un rapport aux autres apaisé lui aussi.
    Fière et forte

  12. Anna Tiger a écrit le 28 décembre 2014

    Anhais,
    Oui, comme le dit Leïla, notre souci c’est que nous passons en condensé toutes les étapes de la vie d’une femme, en faisant notre adolescence sur le tard, cela donne des situations cocasses, sur le plan vestimentaire notamment… :-)
    C’est un cap à passer, pas facile de faire le deuil d’années que nous ne vivrons jamais, c’est comme ça.
    Mais s’habiller, se maquiller, s’accessoiriser comme une personne de son âge, ça ne veut pas dire être austère, c’est ça qui est magique en étant femme. Nous pouvons être élégantes, un peu sexy mais pas trop, raffinées ou décontractées. La palette est étendue à souhait, la difficulté étant de le faire avec goût et justesse, cela vient avec l’expérience. Ca peut être rapide!
    Un peu d’assurance et d’aisance finisse d’achever ta personnalité, à ce moment là, tu passes comme un lettre à la poste.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -