Mojito Mélo – L’interview

19 janvier 2015 | Tags: , , , ,

mojito-melo-couverturePas simple d’être une femme Trans en début de vie, encore moins une fille sauvage en construction. Surtout quand les sentiments s’emmêlent. Grande fragilité, forte émotivité, être soi, besoin de reconnaissance.

Mojito Mélo raconte l’éveil et l’émancipation par le trouble, le sentiment et l’émotion, un méli-mélo qui se joue de l’archétype de la femme transsexuelle et de certains stéréotypes associés à la féminité.

Nous avons posé quelques questions à l’auteure de cette petite romance, Julie Mazens.


*** Tu peux nous résumer l’histoire en quelques mots ?

C’est une narration, donc cette histoire est forcément basée sur un certain vécu. Celui d’une femme trans qui découvre les sentiments au féminin et qui a des difficultés à gérer ses émotions naissantes. En état de faiblesse, et alors qu’elle est en recherche affective, l’héroïne croit tomber amoureuse d’un homme qui s’avère toxique, malsain voir pervers.

*** Pourquoi ce titre ?

Pour paraphraser mon ami Claude qui m’a aidé dans certaines de mes réflexions, ce livre étudie l’impact de l’absorption de boissons alcoolisées sur le cœur troublé d’une jeune femme en quête d’elle-même … (rires).

Il y a très peu d’alcool dans ce livre, l’héroïne ne boit qu’une coupe de champagne de temps en temps et un Mojito très exceptionnellement, quand elle se sent d’humeur mutine.

*** Comment est venue l’idée de ce livre ?

J’ai commencé à vivre une situation personnelle compliquée et j’ai trouvé dans l’écriture un moyen de prendre un peu de recul. C’est au plus fort de cette situation que j’ai décidé d’en faire un livre romancé. Une forme d’exorcisme certainement. Et assez bizarrement, ma situation personnelle s’est trouvée fortement influencée par cette écriture et réciproquement, puisque les deux se sont déroulées en parallèle.

J’ai trouvé aussi intéressant de sortir des habituels livres écrits par des personnes Trans, généralement des biographies de transitions. J’aborde une période particulière de la vie d’une femme trans, celle de sa puberté. Pour l’héroïne cette période commence vraiment à sa date d’anniversaire, la quarantaine bien révolue, après juste un an de traitement hormonal.

*** Le contenu ne fait-il pas un peu patchwork ?

Le livre alterne des petites narrations, de courtes réflexions, des dialogues, des poèmes et un conte, le tout agrémenté de quelques citations et d’une pincée de magie.

C’est un mélange de différents styles qui peut surprendre mais qui correspond à mon état d’esprit du moment. C’est le journal intime de l’héroïne écrit en quasi temps réel. J’aurais été trop à l’étroit si j’avais du me contenter d’un seul style en particulier.

*** Tu t’exposes vraiment beaucoup dans ces textes, non  ?

(rires) L’héroïne s’expose beaucoup en effet. Elle parle notamment de sa sexualité de femme trans pas encore opérée.

Bien évidemment la sexualité des personnes Trans est d’une immense diversité et d’une immense richesse. Je n’en montre qu’une toute petite facette mais elle est déjà très différente des stéréotypes véhiculés. Cette exposition est nécessaire pour lutter efficacement contre les habituels clichés de la femme trans portés par le discours dominant.

Les personnes trans ont droit aux sentiments, à l’amour et à une sexualité épanouie, comme tout être humain. Je pense que c’est le message le plus important à retenir de cette histoire.

*** Depuis la sortie du livre, l’héroïne a-t-elle finalement trouvé ce qu’elle cherche ?

C’est bien possible mais elle préfère rester très discrète :) !

*** Tu as des premiers retours de lecteurs ou lectrices ?

Oui. Ma première lectrice, Nathalie, une fille cisgenre, m’a dit « quand tu parles des bouleversements hormonaux je me suis retrouvée ado ! ». C’est le compliment le plus sympa. La situation que je romance n’a finalement rien d’exceptionnelle, c’est le lot commun de toutes les adolescentes. C’est le fait que l’héroïne soit née et éduquée comme un garçon, puis en pleine déconstruction du genre / construction de son identité féminine qui rend cette histoire un peu singulière.

*** Tu as une anecdote à propos du livre ?

Oui. Alors que je corrigeais un des premiers manuscrits, assise dans un café, je suis abordée par un garçon sympa : « Bonjour ! on prend un café ensemble et on fait l’amour ? Je plaisante. Oublie le café. » (rires)

*** Quels sont tes prochains projets ?

J’ai un projet bien avancé pour un livre de contes que je souhaite offrir à tous les enfants que je connais. Je peux déjà vous en donner le titre : « La véritable histoire du Croc » et vous en trouverez quelques extraits sur mon blog (http://www.killbill.fr/tagged/contes). Actuellement, je cherche une illustratrice, l’appel est lancé !

Avec ces contes, je revisite certaines histoires à la moulinette de la déconstruction du discours dominant. Je m’inspire aussi fortement des histoires de Baba Yaga mais aussi de la magie blanche avec des fées et des lutins. J’aborde des thèmes que j’affectionne tout particulièrement et que j’ai déjà traité dans le cadre de mes écrits sur la transidentité mais de manière plus générale : l’émancipation, la liberté, l’épanouissement à être soi, le sentiment d’injustice, le deuil, le lâcher-prise, l’égo, la féminité, …

Je commence aussi l’écriture d’un roman. Vous aurez quelques extraits prochainement sur mon blog (http://www.killbill.fr/). La transidentité sera une des composantes de l’histoire mais dans un positionnement assez inattendu.

*** Et le militantisme dans tout ça ?

Je considère que c’est une forme efficace de militantisme que de publier des narrations authentiques de nos vies de personnes trans, de nous re-approprier nos histoires et de ne pas laisser des espaces à des tiers et encore moins au discours dominant pour nous invisibiliser et nous stéréotyper.

Par ailleurs, je milite dans mon quotidien avec une très forte visibilité positive. En tant que chef d’entreprise, mes clients, mes fournisseurs, mes collègues, mes partenaires, mes actionnaires, savent tous que je suis une femme trans et cela est totalement accepté et intégré. La transidentité est une richesse humaine incroyable.


Pour acheter le livre sur Lulu.com

acheterLivre


Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Passagers du genre, Quelques extraits
Nous vous avions indiqué la sortie du livre "Passagers du genre" en septembre dernier. Suite à un contact avec l'auteure,Bénédicte Radal, nous complétons notre information de quelques extraits du livre. Livre disponible dans toutes les librairies (sur demande, ISBN : 979-10-91282-18-5, 94 pages) … ou en livre numérique ici. « Je me considérais comme un garçon mais je savais que physiquement je n'étais pas comme eux » « Ce qu'on voit à la télé, ce sont des personnes qui savent depuis l'âge de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le comptoir de l’info: la transidentité
Anne Gaelle et Florence Bertochio discutent sur la transidentité. - mal être dans l'enfance, l'adolescence : j'ai l'impression que je ne suis pas dans le bon corps - la transidentité n'a rien à voir avec la sexualité mais avec le genre - histoire vielle comme le monde : des enfants se construisent dans un genre qui n'est pas le sexe biologique - il faut les accompagner - problématique des papiers d'identité, incompréhension des pouvoirs publics pour simplifier la vie des trans - procédure pour le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Passagers du genre, comprendre la transidentité
Là encore, un adoucissement un peu forcé. La voix dévoile. Un des premiers pièges, parmi les nombreux dont le chemin de la métamorphose est miné. Tu entres dans un magasin, on te dit « Bonjour, Madame ». Tu repars, c’est « Au revoir, Monsieur » : ta voix t’a trahie.Ne pas parler trop fort. Cela reviendrait à se dévoiler. D'autres extraits du livre ici. "Passagers du genre" comme une respiration, un livre à plusieurs visages qui ouvre la porte et donne le ton à la différence et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Reportage de Serge Moati – “Mes questions sur les Trans”
Documentaire de Serge Moati diffusé sur la chaine France5 le 17/05/2011. Préalablement à la diffusion de ce reportage, Morandini sur Direct8 a reçu Anne-Gaëlle (vu dans le reportage d’Olivier Delacroix) Synopsis : Dans la lignée de ses précédents documentaires sur l'homosexualité masculine et féminine, Serge Moati s'interroge ici sur la "transidentité" en donnant la parole aux femmes devenues hommes et aux hommes devenus femmes. Loin du misérabilisme mais sans oublier les souffrances surmontées, ce film propose des rencontres riches, porteuses de paroles fortes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Transsexuel – manifeste pour sa réhabilitation …
Coucou les meufs, J'adore les paradoxes et il y en a quelques-uns qui me turlupinent depuis quelques temps : - ce rejet, et même ce mépris chez certaines, des translovers ... d'ailleurs, il faudra qu'un jour vous m'expliquiez avec quels genres de mecs vous couchez et comment vous faites ; - cette excitation quasi-obsessionnelle à démontrer que la transidentité n'est pas une sexualité ... et dans le même temps à se précipiter en bas-résilles partout où y'à moyen de se faire attraper. Je sais, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le siècle des pénombres
« 2022. Une femme est morte assassinée sauvagement mais sa conscience ne l'a pas quitté. En ces temps où l'extrémisme politique et l'intolérance ont peu à peu submergé le monde, son esprit toujours présent dans ce corps immobile va retracer en détails l'inexorable chemin qui l'a conduite ici. De l'acceptation sociale à l'épuration fasciste, elle sera passée du rêve de sa vie au plus terrible des cauchemars. Soudainement rejetée par le nouveau système, elle sera harcelée et meurtrie au plus profond d'elle-même par ...
LIRE L'ARTICLE >>
1er numéro des “Cahiers de la Transidentité”
Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du premier numéro des "Cahiers de la Transidentité". Cette revue, qui s'adresse aux institutions mais aussi au grand public, est le fruit d'une collaboration entre les associations ABC et GEST. Au sommaire de ce numéro 1 L’édito: 2012 année de transition ? Approche historique de la transidentité Histoire du mouvement militant trans’ en France Cartographie des personnes trans’ au regard du dispositif médico-juridique français Transitions Vie affective et familiale, sexualité L’Odyssée de l’espèce sans genre (fiction) Contacts et liens Bibliographie succinte ...
LIRE L'ARTICLE >>
La prise en charge de la transidentité – Héloïse SCHNEIDER
Héloïse Schneider est diplômée du Master 2 droit de la santé de l’Université Montesquieu Bordeaux IV, promotion 2011-2012. Elle est l’auteur du mémoire sur La prise en charge de la transidentité. Ce mémoire aborde le difficile et actuel sujet de la prise en charge effective, adaptée, cohérente et simplifiée de la transidentité afin de garantir l’effectivité des droits reconnus à tout citoyen. En France, le parcours trans est très critiqué : les bases légales sont quasiment inexistantes ou inadaptées, les possibilités de traitements ...
LIRE L'ARTICLE >>
Entretien avec Chrysalide
Association Chrysalide Interview ODT Après OUTrans, nous poursuivons le travail de visibilité des associations trans. Ce mois-ci Chrysalide nous propose un panorama de ses activités, initiatives et analyses de la situation trans en France. La préoccupation de l'écriture d'une histoire Trans est[...]
LIRE L'ARTICLE >>
9 février 2014 – Groupe mensuel de partage Transidentité
L'existence de lieux, permettant aux personnes trans mais aussi aux partenaires de personnes trans d'échanger, est une réelle nécessité. En effet, la transidentité est très souvent une cause de graves perturbations dans les couples. Le CGLBT de Rennes a donc mis en place un groupe de discussion qui est réservé à ces personnes. Une fois par mois (chaque 2ème dimanche du mois) le local est ouvert uniquement aux personnes trans* et à leurs partenaires. L'objectif est de créer un moment tranquille où les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Passagers du genre, Quelques extraits
Le comptoir de l’info: la transidentité
Passagers du genre, comprendre la transidentité
Reportage de Serge Moati – “Mes questions sur les Trans”
Transsexuel – manifeste pour sa réhabilitation …
[Livre Txy de l’été] Le siècle des pénombres
1er numéro des “Cahiers de la Transidentité”
La prise en charge de la transidentité – Héloïse SCHNEIDER
Entretien avec Chrysalide
9 février 2014 – Groupe mensuel de partage Transidentité

9 responses to Mojito Mélo – L’interview

  1. ines 85 a écrit le 20 janvier 2015

    finalement plein de choses en commun, moi aussi je trouve dans l’écriture le recul nécessaire par rapport à ce que je vis…. ce que je découvre et ce que je suis … je commande ton livre de suite :)

    • Julie Mazens a écrit le 21 janvier 2015

      Bonjour Ines,

      Nos vies si particulières ont souvent besoin de trouver des exutoires, l’écriture est assez efficace en ce sens. N’hésites pas à témoigner (articles, forum, …) sur le site de ton ressenti et de tes découvertes !

      Et mille merci pour ta commande ! bisous

  2. Claude a écrit le 20 janvier 2015

    “Pour paraphraser mon ami Claude qui m’a aidée dans certaines de mes réflexions” : merci Julie.
    C’est vrai qu’on discute de temps à autre sur ces sujets et que cela permet à chacun de nous d’avancer dans ses réflexions, dans son évolution. L’amitié où l’on peut parler de tout, surtout entre un homme et une femme, est assez rare je crois, pour ne pas dire providentielle, et encore plus dans cet univers méconnu, la vie amoureuse et sexuelle des trans.
    Un amalgame trop fréquent avec la prostitution ou le porno fait que beaucoup sont même incapables de nous penser tout simplement adolescents, puis en quête d’amour, d’épanouissement, de construction d’une histoire sentimentale et même d’un couple banal ayant pignon sur rue.

    Oui les trans ont une vie sexuelle et aiment, des cis ou des trans on s’en fout, elles/ils aiment d’autres humains… comme eux !

    “La transidentité sera une des composantes de l’histoire mais dans un positionnement assez inattendu.”
    Positionnement inattendu… ahem… c’est sexuel ? 😉
    Si c’est le cas je veux bien t’aider… à l’écrire, seulement à l’écrire, hein ! 😀

    • Julie Mazens a écrit le 21 janvier 2015

      Ahahah tu ne sauras rien sur ce positionnement inattendu et non ce c’est pas sexuel. tu ne penses plus qu’à ça, mon cher 😛 !?

      Merci pour ton commentaire qui est tout à fait dans l’esprit du livre ! plein de bisous !

    • Julie Mazens a écrit le 21 janvier 2015

      J’ai oublié de préciser pour ceux qui lisent nos commentaires, il y a un petit message romancé de Claude dans ce livre … 😀 autour de la page 115, une histoire de Diamant …

  3. Elysa a écrit le 10 février 2015

    ça réchauffe le cœur cette article.

  4. Claude a écrit le 8 mars 2015

    Le livre est en vente à Pau auprès de l’Association IDEM.
    Nombre d’exemplaires très limité.
    La prochaine réunion de l’asso étant le 20 mars, vous pourrez vous y procurer votre exemplaire directement 😉

  5. isabelle a écrit le 28 avril 2015

    Bonjour, ce livre m’intéresse. Moi ce fut une grande joie de découvrir et de vivre ces émotions féminines dès le premier mois des prises d’hormones qui m’ont fait d’ailleurs monter les larmes tant ces émotions se marient si bien avec ma vrai sensibilité intérieure.J’ai eut aussi la joie de le partager avec mes enfants, qui ont alors compris que je rentrai dans une nouvelle sensibilité et fragilité, ils m’ont assuré leur protection.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -