Once upon a time / part three

25 février 2015 |

ATTENTION DE PREFERENCE A LIRE DANS L’ ORDRE ( donc lire avant part 1 & 2 )

La suite …. La suite ………. Je vous entend d’ ici scander cette supplique ( Oui ! bon je sais j’ affabules, mais on se refait pas … ), donc je vais vous narrer le suite de ma petite vie.
Mais avant, encore un petit come-back ( je sais, je vous ais déjà fait le coup la dernière fois, c’est certainement pour çà que je suis une inconditionnelle de Monsieur Claude Lelouch ce célèbre cinéaste qui reviens toujours en arrière … ), petit come-back sur les odeurs qui ont participées à mon amour de la féminité. Dans ma part two je vous parlais des émois que m’ avait procurée la poudre de riz employée par ma Grand-Mère, mais il en était de même pour le rouge à lèvres. Quelles merveilles ces petits tubes magiques. Bien sur pendant longtemps j’ ai fait celui qui avait horreur de çà, d’ abord auprès de ma Mère, ensuite auprès de mes petites copines. Mais en réalité j’ ai toujours adorée cette texture, son gout et son parfum. Pourquoi donc était il impossible que j’ en portes ??? c’était trop injuste, quelle horreur décidément d’ être un garçon ……. Même chose pour le vernis à ongle, je pourrais ici faire un copié/collé de ce que je viens de décrires ci-dessus.
Enfin vers mes 14 ans environ, j’ étais déjà petit-e et fin-e de corps comme de visage, je portais enfin les cheveux longs ( avec la permission de mes Parents ) c’était la mode à cette époque, et de ce fait on m’ appelais toujours ‘’ Mademoiselle ‘’. Mais aussi bizzarre que cela puisse paraître je supportais pas ( alors qu’ on fond, mais inconsciemment çà me rendais heureuse ….. oui je sais suis compliquée …. ). Aussi je me suis artificiellement grossis la voix et je m’ arrangeais partout ou j’ allais, pour dire un grave bonjour, en premier, ainsi on me disait jeune homme quand même plus souvent ( pas toujours c’est vrai !!! ). Mais résultat des courses, aujourd’ hui encore j’ ai une voix de stantor, bien incompatible avec la féminité que je veux afficher ………. Và falloir que j’ aille voir un ortho. maintenant pour revenir en arrière, c’ est malin …….. Allez fin du come-back.
Donc après ma première petite Amie ( voir part two ) il y eu ………. Devinez quoi ??? ma deuxième petite Amie ! ( pas terrible la plaisanterie, mais il est tard et je suis fatiguée, pardon ). Cette Fille ( et je dit volontairement fille car à cette époque elle avait tout juste 18 ans, bien plus jeune que Moi ) était encore plus féminine que la première. A tel point qu’ elle portait toujours des bas avec porte-jarretelles, accessoires que j’ avais jamais réussie à faire porter à ma première petite Amie. Mais pour elle s’ était naturel et vraiment elle adorait. Elle était tellement sensuelle que bien vite elle devina mon attirance au delà de la ‘’ normale ‘’ pour toutes ses fanfreluches. Et je finis par craquer et lui avouer que Moi aussi j’ aimerais ressentir sur Moi ses affaires de femme. Aussitôt dit aussitôt fait et un soir, elle décida de m’ habiller et de me maquiller en Femme, pour mon plus grand bonheur. Elle semblait apprécier vraiment et elle alla jusqu’ à acheter une perruque blonde ( oui celle de certaines photos de Moi, ici année 2011, pour les connaisseuses ) et même ma première paire de chaussures de femme à ma pointure ( nous n’ avions pas la même …. de pointure ….. suivez un peu enfin …. ). Tout se passait bien jusqu’ au jour ou Elle ‘’ péta un plomb ‘’ en se ruant sur Moi comme une furie, de plus à cette époque elle travaillait chez Moi dans ma société et bien sur c’est à cet endroit qu’ elle me bondit dessus, en m’ insultant carrément, en me disant qu’ elle en avait marre, qu’ elle ne voulait pas vivre avec une femme mais avec un vrai homme, j’ en passes et des meilleures. J’ avais pas vue le coup venir, heureusement elle déversa toute sa bile avant que mes autres employés arrivent, au moins à ce niveau là, le pire était évité. Bien sur la séparation était inévitable. Au niveau de la vie privé mais aussi au niveau professionnel et je perdais beaucoup, car j’ avais avec Elle une vraie complicitée et de plus c’ était une bonne collaboratrice pour le travail.
C’ était juré ………. JAMAIS plus je ne m’ ouvrirais de ma passion à personne, autant rester seule dans son coin pour vivre cela. Mais c’ était décidé je voulais vivre cela …….. ce sera la partie ‘’ four ‘’

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
ATTENTION DE PRÉFÉRENCE A LIRE DANS L'ORDRE .............. voir avant partie 1 ............... .... Je vous avais promis la suite, arrivée vers l' age de 18/20 ans, mais avant d' autres souvenirs de jeunesse me paraissent important à narrer ici afin qu' on comprenne mieux mon devenir féminin. D' abord un ensemble de parfum typiquement féminin qui m' ont de suite attirée. Ma Grand-Mère Paternelle me gardait tous les Etés. Mes Parents louaient à cette époque une belle maison bourgeoise pour les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Oui ..... il était une fois une petite Fille enfermée dans le corps d'un affreux garçon et c'est Moi ! Je pense que tout a commencé aux environs de mes 6 ans. A cette époque ma Mère me faisait encore ma toilette et par la même occasion faisait la sienne. Ma Mère était excessivement féminine et déjà je l'enviais, je ne comprenais pas pourquoi je devais être un garçon !!! Je trouvais déjà mes habits bien anodins, à côté des merveilles ...
LIRE L'ARTICLE >>
Mes premières vacances full-time en fille !
Coucou les filles ! Hier matin, après une nuit de navigation, le voilier bien amarré à Port Médoc, j'ai raccompagné mes ami-e-s jusqu'à la voie ferrée. Je me suis retrouvée seule et triste avec une pitoyable perspective : repasser en mode garçon. Beurk ! Je l'ai fait : enregistrer le voilier à la Capitainerie, prendre une douche dans les sanitaires pour hommes, nettoyer le bateau puis errer comme une âme en peine. Re-beurk ! J'étais fatiguée et triste. C'est difficile d’atterrir au retour ...
LIRE L'ARTICLE >>
J’ai rechuté, j’ai mis la culotte de ma femme
Dans un moment de désespoir, il reprit un verre de whisky et entre deux moments d’ivresse, il dit à sa femme qu’il avait décidé de se soigner. Il ajouta qu’il avait déjà assisté à plusieurs réunions d’une association de soutien aux personnes désireuses d’arrêter. Sa femme n’y croyait pas un seul instant car  cela faisait trop longtemps qu’il vivait avec son problème. Il avait même fait une crise qui faillit casser son couple tellement elle n’en pouvait plus de supporter ...
LIRE L'ARTICLE >>
Je suis allée voir une amie en Nida pour la première fois chez elle. Et sa fille m’a fournit un grand moment de bonheur qu’elle  m’a dit une fois rentré chez moi. Sa fille a demandé à sa mère quand je suis partie si je n’étais pas la sœur de mon il. Mon amie explique à son enfant la situation, qu’elle comprend et rajoute qu’elle me trouve belle. Ce n’est pas grand chose, mais super important pour moi. Quand mon amie m’a dit ...
LIRE L'ARTICLE >>
Marie parce que c’est joli
%CODE1%Le livre de Marie-Pierre est la chronique authentique d'un petit garçon qui se sentait une petite fille, d'une petite fille qui devint une femme et d'une femme qui à force de ténacité trouve le succès et rencontre l'amour. Nous suivons Marie... parce que c'est joli de suivre Marie depuis son enfance en Algérie jusqu'au cabaret du Carrousel où elle devient BAMBI, l'amie de Coccinelle, et la tête d'affiche du spectacle pendant une vingtaine d'années. Nous suivons Marie parce qu'elle sait nous conter ...
LIRE L'ARTICLE >>
La vraie histoire de Sophie – témoignage d’un-e travesti-e
Coucou, Je m’appelle Sophie, j’ai 39 ans, je suis née garçon et j’adore porter des vêtements de femme. Oui, comme la société nomme un tel cas, je suis une travestie. De nos jours, il y a de nombreuses études sur ce domaine et comme plusieurs milliers de gens peuvent se demander comment une personne devient travestie, je vous raconte mon histoire. Je peux dire qu’il n’y a rien de particulier dans ma famille, mes parents ne sont pas divorcés, j’ai grandi dans ...
LIRE L'ARTICLE >>
Se Travestir – Quelle taille de chaussures pour nos pétons ?
Qui ne c'est pas trompé en achetant une paire de chaussures sur le net ? Très souvent elles sont trop petite.... n'est ce pas ? En effet Votre taille de chaussures homme n'est pas forcément votre taille de chaussures féminine,   car bien qu'en France la pointure de chaussures Homme  = pointure de chaussures Femme: Pointure = 3/2 de la longueur du pied (par exemple un 40 mesure 26.7 cm) Les pieds des femmes sont plus fin en largeur et en hauteur (le dessus du pied) ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un petit pas pour Flo, un pas de géante pour sa féminité !
Un petit pas pour Flo, un pas de géante pour sa féminité !!! Que je vous raconte depuis le début. Désolée si je suis un peu longue … Donc, j’ai débarqué sur Saint Étienne début mai. Je suis allée un jour à l’office du tourisme. C’était pas Flo, mais l’usurpateur qui y est allé. Bref. Je rencontre une employée, avec qui je discute pas mal, on échange, etc. Premier contact. Il y a un mois environ, le retour à l’office du tourisme. Encore l’usurpateur masculin ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’Histoire de Lou – 5ième partie – Outing
Petit intermède anachronique d’une opération d’outing, rondement menée ! Christelle est une ex « bonne copine » de Lou. Christelle, à la différence de Lou était clairement outée. Plus exactement, Christelle avait une âme de militante, elle s’affichait volontiers comme une « Femme Trans » et rajoutait à ceux qui voulaient bien l’entendre : « et les mecs que ça débectent, ça me met en transes ! » Christelle avait un franc parler, « un peu trop de testostérones ? », la taquinait ...
LIRE L'ARTICLE >>
Once upon a time / part two
Once upon a time / part one
Mes premières vacances full-time en fille !
J’ai rechuté, j’ai mis la culotte de ma femme
Les enfants sont merveilleux
Marie parce que c’est joli
La vraie histoire de Sophie – témoignage d’un-e travesti-e
Se Travestir – Quelle taille de chaussures pour nos pétons ?
Un petit pas pour Flo, un pas de géante pour sa féminité !
L’Histoire de Lou – 5ième partie – Outing

4 responses to Once upon a time / part three

  1. yukarie a écrit le 2 mars 2015

    ah l’ambiguïté de faire tout pour passer pour un mec et avoir le plaisir sous-jacent d’avoir des éléments féminins. Moi, ce n’était pas la voix, c’était la moustache à la Charles Bronson que je portais pour faire plus viril …

  2. Karina LAGARCHE a écrit le 2 mars 2015

    hihi ….. à chacune son truc ……

  3. dominique a écrit le 12 mars 2015

    et moi je faisais tout pour avoir des épaules des biceps et être fort comme les autres et prendre du poids pour décoller de mes 58 kg

    • Karina LAGARCHE a écrit le 15 mars 2015

      Non, Moi j’ avoue que j’ ai toujours eue horreur des muscles et plus jeune je faisais 48 kgs et j’ en étais bien contente …

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -