Once upon a time / part five

30 mars 2015 |

ATTENTION A LIRE DE PREFERENCE DANS L’ ORDRE, donc lire avant de 1 à 4 …………

Cinquième volet de ‘’ ma petite vie de femme ‘’ et promis, cette fois pas de retour en arrière comme dans les précédents épisodes.
Ma garde robe, s’ agrandissait donc, je penses à cette époque, avoir été une des meilleures clientes des 3 Suisses …. Mais voilà, maintenant le simple fait de me vétir ne me suffisait plus, je voulais me transformer complétement, il allait donc falloir penser au maquillage. Toujours à cette époque ( de mémoire ) le magasin par correspondance cité plus haut n’ en vendait pas, il me fallait prendre mon courage à 2 mains et acheter en grandes surfaces. Brrrr, pas super courageuse la Karina en ce temps là ( il y a environ 30 ans …. Tiens ?? 30 ans déjà … flute, çà passe quand même vite …. ). Mon plan était établi, j’ avais prévue de faire normalement mes courses ( ben oui, vous vous souvenez, j’ étais re-devenue célibataire ) et après avoir entassée dans le cady diverses victuailles, liste en main ( comme si une femme imaginaire me l’ aurait écris ) je passais ( presque en courant ) dans le rayon hygiène et jetais dans mon chariot 1 voir 2 produits de maquillage. Je passais à la caisse et était soulagée que la caissière ne faisait pas attention ( du moins j’ espérais ). Donc au bout de quelques semaines et de quelques courses, je commençais à avoir à peu près tout ce qui me fallait ( ben oui, car pour passer inaperçue j’ achetais à chaque fois que peu de produits, oui je sais on est bête de complexer …. Mais j’ étais jeune …. ).
Et le grand soir, était arrivée, j’ allais enfin me transformer totalement en femme. Je savais déjà ce que j’ allais porter et j’ allais franchir un cap, me raser le bas des jambes ( oui pas les cuisses, personne ne les verrais ….. vous avez dit : ridicule ?? … oui ! je sais …. ) et donc me maquiller, pour la première fois de ma vie, toute seule. Je crois avoir eue un certain mérite, car autant ma Mère était très féminine au niveau vestimentaire, autant je ne l’ ais pratiquement jamais vue maquillée, donc j’ avais pas de modèle pour le reproduire sur Moi. Il me fallait donc improviser, tatonner, y aller au feeling. J’ avoue ne plus avoir un souvenir précis de ce soir là pour le maquillage, mais très certainement ce n’ était pas ‘’ top ‘’. Ensuite je plaçais ma perruque, l’ habillement avait été fait en premier, il ne me restait plus qu’ à enfiler mes talons aiguille de l’ époque.
Voilà ! j’ étais une femme et bon sang que je me sentais bien ……. Quel apaisement, enfin j’ étais MOI, enfin je me sentais ‘’ dans ma peau ‘’.
J’ allais déambuler comme çà dans mon studio toute la soirée, j’ avais même pas faim, je me regardais moi même ( pas dans un miroir ) et j’ étais tout simplement bien. J’ aimais mes jambes fines, gainées de bas si doux si crissants ( quelle magnifique musique lorsqu’ on croise ses jambes ). Quel bonheur de devoir remettre en place une bretelle de soutien gorge, enfin je vivais ce que j’ avais tant espérer. C’ était sur, ce n’ était qu’ un début, je recommencerais.
Mais l’ heure était venue de devoir arréter tout çà …… démaquillage, déshabillage et dodo pour oublier qu’ on est pas vraiment une femme …..
Quand un soir, des amis m’ entraine dans un club discothèque de ma région, club privé connu pour être une boite de travestis. J’ hésites à y aller, j’ ai peur de je ne sais pas de quoi ( certainement de moi même !! ), enfin je me laisses entrainer et j’ y vais. Grand bien ce sera, car je fréquenterais ce club environ 10 ans et croyez le ou non JAMAIS je n’ y apparaitrais en femme !!!! je n’ aurais jamais osée vis à vis de mes amis et j’ y étais trop connu ‘’ comme homme d’ affaires ‘’ …… Mais naturellement j’ en bavais d’ envie, aussi l’ idée de sortir en femme commencait à germer dans ma tête, j’ en avais marre de tourner en rond chez moi … ).
Mais cela sera pour le prochain épisode.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
ATTENTION A LIRE DE PREFERENCE DANS L' ORDRE ...... Donc lire avant les 3ères parties ..... .Voilà, chose promise, la suite de ma modeste petite vie de ‘’ femme ‘’ du moins à temps partiel. Hihi, je ne résiste pas à vous refaire le coup du retour en arrière ( voir les précédents épisodes ). Encore une anecdote du temps au j’étais garçonnet, moins de 10 ans, qui inconsciemment me prouve aujourd’hui que déjà je me sentais fille. En effet, le samedi ...
LIRE L'ARTICLE >>
ATTENTION DE PREFERENCE A LIRE DANS L' ORDRE ( donc lire avant part 1 & 2 ) La suite …. La suite ………. Je vous entend d’ ici scander cette supplique ( Oui ! bon je sais j’ affabules, mais on se refait pas … ), donc je vais vous narrer le suite de ma petite vie. Mais avant, encore un petit come-back ( je sais, je vous ais déjà fait le coup la dernière fois, c’est certainement pour çà que je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Oui ..... il était une fois une petite Fille enfermée dans le corps d'un affreux garçon et c'est Moi ! Je pense que tout a commencé aux environs de mes 6 ans. A cette époque ma Mère me faisait encore ma toilette et par la même occasion faisait la sienne. Ma Mère était excessivement féminine et déjà je l'enviais, je ne comprenais pas pourquoi je devais être un garçon !!! Je trouvais déjà mes habits bien anodins, à côté des merveilles ...
LIRE L'ARTICLE >>
ATTENTION DE PRÉFÉRENCE A LIRE DANS L'ORDRE .............. voir avant partie 1 ............... .... Je vous avais promis la suite, arrivée vers l' age de 18/20 ans, mais avant d' autres souvenirs de jeunesse me paraissent important à narrer ici afin qu' on comprenne mieux mon devenir féminin. D' abord un ensemble de parfum typiquement féminin qui m' ont de suite attirée. Ma Grand-Mère Paternelle me gardait tous les Etés. Mes Parents louaient à cette époque une belle maison bourgeoise pour les ...
LIRE L'ARTICLE >>
Mes premières vacances full-time en fille !
Coucou les filles ! Hier matin, après une nuit de navigation, le voilier bien amarré à Port Médoc, j'ai raccompagné mes ami-e-s jusqu'à la voie ferrée. Je me suis retrouvée seule et triste avec une pitoyable perspective : repasser en mode garçon. Beurk ! Je l'ai fait : enregistrer le voilier à la Capitainerie, prendre une douche dans les sanitaires pour hommes, nettoyer le bateau puis errer comme une âme en peine. Re-beurk ! J'étais fatiguée et triste. C'est difficile d’atterrir au retour ...
LIRE L'ARTICLE >>
Maman
Maman, J’espère que là ou tu te trouves, tu te sens mieux ... Je t’écris car tu es partie sans que je puisse t’avouer certaines choses. Oui, ce 11 octobre 2000, mon train avait du retard et pendant que tu agonisais sur ce lit d’hôpital, pendant que tu luttais pour vivre quelques instants de plus pour m’attendre et me revoir une dernière fois, moi je pensais très fort à toi et je n’avais qu’une hâte, celle d’arriver et de te dire combien ...
LIRE L'ARTICLE >>
Si je suis entrée dans la prostitution, c’est parce que je suis transsexuelle. On m’avait dit que c’était le seul endroit où je pourrais rencontrer des trans. Je n’avais pas de famille, personne. J’avais 14 ans et je voulais me procurer des hormones. On m’a envoyée dans un foyer d’urgence pour les mineurs. J’en suis partie. Je dormais à la rue, je vivais chez les uns et chez les autres. J’ai commencé la prostitution au Bois de Boulogne. Je n’ai pas ...
LIRE L'ARTICLE >>
Maquillage Virtuel avec Lancôme
Lancôme propose une application sur son site internet "Virtual Mirror" qui permet de voir les effets make-up des produits directement sur votre visage. Il suffit de télécharger votre photo et de sélectionner le make-up qui vous plait pour en simuler le résultat. A l’ère du web 2.0, il n’est plus nécessaire de se déplacer pour acheter son maquillage. Grâce à Lancôme, vous pouvez tester directement les produits qui vous font rêver et les commander ensuite depuis votre canapé. L’application offre, grâce à ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’enfant qui était en moi
La jeune enfant était meurtrie. Elle pleurait sans discontinuer, malgré toutes mes tentatives pour la cajoler. Elle avait fini par me désorienter sérieusement. La profonde déchirure qu’elle portait en nous avait fait mainmise sur mon âme. J’avais beau m’évertuer à rapiécer sa mémoire, elle s’octroyait de plus en plus d’espace, exigeant une condition impossible. Et cette impossibilité lui faisait répandre toutes les larmes de son corps. Je m’étais imaginé pouvoir la consoler en lui disant que je comprenais ses attentes. Que je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Pourquoi ?
Oui, c’est le titre que j’ai donné a mon témoignage, puisque c’était la question pendant toute ma sortie que je me suis posée le plus souvent. J’ai fait une sortie en femme et j’en suis très contente. Cette sortie m’a donné beaucoup d’expériences, toutes positives. Vous devez savoir de moi, que je suis une personne qui croit en Dieu depuis son enfance. Alors, accepter mes désirs pour le travestissement, c’est encore plus compliqué, puisque ça me fait des problèmes de conscience. ...
LIRE L'ARTICLE >>
Once upon a time / part four
Once upon a time / part three
Once upon a time / part one
Once upon a time / part two
Mes premières vacances full-time en fille !
Maman
Myriam, transsexuelle et prostituée
L’expérience du maquillage virtuel avec Lancôme
L’enfant qui était en moi
Pourquoi ?

6 responses to Once upon a time / part five

  1. yukarie a écrit le 2 avril 2015

    la suite, la suite …

  2. KEE NA KA กีนาค่ะ a écrit le 8 avril 2015

    Bonjour karina,

    J’aime bien la manière dont tu ecris , c’est vivant et plein d’humour….Tu me fais revivre certains épisodes de ma vie et trés certainement de la vie de beaucoup d’autres !!!!

    Bises,

    Khi

    • Karina LAGARCHE a écrit le 8 avril 2015

      Merci Khi c’ est très sympa.
      Je penses effectivement que le parcours de beaucoup d’ entre Nous est assez semblable …..
      J’ ai été voir tes photos, je te trouve vraiment très féminine ….. bravo !!
      Bises,
      Karina.

  3. KEE NA KA กีนาค่ะ a écrit le 8 avril 2015

    Karina,

    La tu me touches au fond du coeur, et moi qui suis tellement peu certaine de moi-même a ce sujet, c’est une force de plus qui me pousse vers le grand pas.

    Merci encore, et attends le 6 avec impatience….les bas qui crissent, les 100 pas dans la maison, tout est si vrai quand je regarde mon sol ( de bois ) je vois encore les marques des talons qui resteront ( forever )….

    Bises,

    Khi

    • Karina LAGARCHE a écrit le 9 avril 2015

      Bonjour Khi,

      Tu sais nous doutons Toutes ….. Moi la première ….. ça commence à aller mieux maintenant au bout de presque 1 an d’ hormonothérapie et puis surtout parce que en ” Garçon ” aujourd’ hui on me dit 9 fois sur 10 ” Madame ” alors je me dis que je commence à bien passer ……

      Le ” 6 ” arrive ……

      Bises,

      Karina

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -