Mexico s’accorde en genre et en nombre

16 mai 2015 |

Publié sur Libération le 24 avril 2015 par Emmanuelle Steels, correspondante de Libération à Mexico l’article suivant:

A Mexico il est maintenant possible à toute personne de changer officiellement de sexe sans expertise médicale et autant de fois que souhaité.

“Un nouveau genre, un nouveau prénom, pour 12 euros seulement. Une visite au registre civil et l’acquittement des taxes administratives de 203 pesos sont les seules étapes à franchir pour changer officiellement de genre à Mexico. Le féminin ou masculin est déterminé par la simple volonté du sujet, sans expertise médicale ni décision d’un juge, comme c’était le cas sous la législation antérieure.

La réforme adoptée par les députés locaux et entrée en vigueur début avril institue le libre choix du genre – et d’un nouveau prénom – pour toute personne majeure de nationalité mexicaine. En une dizaine de jours, la procédure est bouclée. Durant les trois premières semaines, 734 demandes ont été introduites et 681 citoyens ont déjà reçu leur acte de naissance modifié. Laura Victoria Martes, une illustratrice de 56 ans, a été l’une des premières bénéficiaires. «Maintenant, plus personne ne pourra questionner mon identité. Ni me dire : “Il te manque encore un cil en plus pour être une femme”», commente-t-elle ironiquement.

La reconnaissance officielle du genre n’est plus conditionnée à la chirurgie ou à la modification de l’apparence physique. «La loi intègre une dimension importante : certaines personnes cherchent la pleine réassignation sexuelle, alors que d’autres ne modifient pas leur corps, souligne l’avocat Jaime López Vela, qui dirige l’association Agenda LGBT. Désormais, un citoyen peut vivre pleinement son genre sans que personne ne vienne vérifier ou contester son choix.»

Expertises. «L’identité de genre est absolument personnelle et aucune autorité ne peut interférer dans la décision, affirme Jacqueline L’Hoist, présidente de la Commission contre la discrimination, qui dépend de la mairie de Mexico. Le texte rompt avec les stéréotypes de genre. Une personne peut avoir une apparence féminine et opter pour une identité masculine.» Sous le système précédent, moins de 200 personnes s’étaient vues autoriser le changement de genre par la justice. Les expertises médicales et les formalités administratives rendaient le processus long et coûteux. Au contraire de la réforme votée en Argentine en 2012, la première à autoriser le libre choix du genre, la loi de Mexico ne contraint pas à l’irréversibilité de la décision. Un citoyen peut changer de genre autant de fois qu’il le souhaite. Et si la catégorie «transgenre» n’est pas admise formellement, c’est pour ne pas renvoyer le citoyen dans un cul-de-sac administratif qui l’empêcherait, par exemple, d’obtenir un passeport.

A la sortie des bureaux du registre civil, dans le centre de Mexico, le soulagement prédomine. «Fini les questions, fini les jugements extérieurs», soupire Ferlaa Estrada, une esthéticienne venue de Pachuca, petite ville au nord de Mexico. Alors que ses reins ne supportent pas les traitements hormonaux qui lui permettraient d’accentuer sa féminité physique, elle prétend avoir, grâce à cette nouvelle loi, «atteint la concordance». «Avant, c’était comme si la société me rappelait constamment que je n’étais pas ce que j’étais censée être. C’était une liberté rabotée. Mais je ne me leurre pas : on ne va pas cesser de nous discriminer simplement parce que nous avons de nouveaux papiers.»

«Vulnérabilité». Dans le monde du travail, les documents d’identité modifiés accordent une nouvelle sécurité aux personnes transgenres. «Le fait d’avoir une identité ne coïncidant pas avec mon apparence a toujours été un obstacle, témoigne Laura Victoria Martes. Tu ne peux pas mettre ton travail en avant car tu dois d’abord commencer par donner des explications sur toi, et cela te place dans une situation de vulnérabilité.» Bryan, ingénieur de 25 ans, affirme ne pas trouver d’emploi du fait d’être né Cynthia : «Maintenant que j’ai les papiers en règle, je n’aurai plus à expliquer qui je suis.»

La réforme est passée avec le vote de la droite, sans la moindre résistance de la part des secteurs conservateurs. «L’Eglise a réagi dans le sens où elle n’a pas réagi du tout. C’est positif», remarque Jacqueline L’Hoist. La réforme n’a pas suscité la moindre polémique dans une ville où les habitants disent d’eux-mêmes qu’ils «ne se surprennent plus de rien». En 2009 déjà, l’approbation du mariage homosexuel, assorti du droit à l’adoption, n’avait pas provoqué de grandes manifestations, alors que les marches et protestations diverses paralysent tous les jours la grande avenue Reforma.”

Nous sommes encore bien loin de cet état ici en Europe. A quand une réforme simple?

Mexico s’accorde en genre et en nombre

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
L’identité, un droit, notre droit !
En France nous sommes plus 65 millions d’habitants... dont un certain nombre de personnes "trans» ... Combien? ça nous ne le savons pas ... l’estimation est entre cinquante et cent mille. Ce que nous savons par contre, c’est que la majorité de ces personnes sont des sans papiers dans leur propre pays. Tout citoyen français a droit à sa carte d’identité nationale. Les informations qu’elle contient sont le numéro de la carte d’identité, nom, prénom, sexe et date et le lieu de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Identité intersexe et identités plurielles en débat
Identité intersexe et identités plurielles en débat L'originalité de ce dossier sur les intersexuations mobilise des expertises et des spécialistes avec l'association Orféo et Vincent Guillot, ancien porte-parole de l'Organisation Internationale des Intersexué.es (OII) et un réseau d'expertises[...]
LIRE L'ARTICLE >>
Une Népalaise transgenre lors d'un évènement contre l'homophobie et la transphobie le 17 mai 2013 à Katmandou (AFP PHOTO/Prakash MATHEMA)
(source AFP) La Cour suprême du Népal a ordonné au gouvernement d'ajouter une troisième catégorie aux passeports pour que les personnes transgenres n'aient plus à se définir comme homme ou femme, a annoncé mardi un porte-parole de la plus haute juridiction de ce pays. La justice a donné son feu vert lundi à la modification des passeports après une requête en ce sens d'un citoyen transgenre. "La Cour suprême a statué sur la requête réclamant une nouvelle catégorie. La Cour a ordonné ...
LIRE L'ARTICLE >>
DR ILGA Europe
Une large majorité du Sénat Hollandais a voté en faveur d'une nouvelle loi pour les transgenres le 17 décembre dernier. Le Réseau Transgenre des Pays-Bas (Transgender Network Netherlands, TNN ) et le COC Pays-Bas (COC Nederland, collectif d'associations LGBT, équivalent de l'Inter-LGBT Française) parlent d'une "victoire pour les personnes transgenres dans les Pays-Bas". La loi devrait entrer en vigueur le 1er Juillet 2014. La nouvelle loi offre aux personnes transgenres , âgés de 16 ans et plus, une procédure simplifiée pour modifier la ...
LIRE L'ARTICLE >>
Chloé et Marie Avrillon: l’interview, par AndBraisez
Chloé Avrillon se bat pour obtenir des papiers qui correspondent à son identité de femme, tout en restant mariée à Marie, son épouse depuis août 1997. Après une décision défavorable du tribunal de grande instance (TGI) de Brest, Chloé avait décidé de faire appel. Le procès a eu lieu le 25 juin à la cour d’appel de Rennes, mais la décision ne sera rendue qu’en octobre. ci-dessous, une vidéo réalisée par l’association LGBT bretonne AndBraisez. http://www.youtube.com/watch?v=ZGKITurMttA
LIRE L'ARTICLE >>
29 Avril 2013 – Vos Papiers
Dans le cadre d'une projection hors cursus Femis, VOS PAPIERS de bruce (36') Montage : bruce et Avril Besson – Montage son/mix : Tristan Pontécaille – Etalonnage : Amine Berrada. Photomatons croisés de 7 garçons et filles trans qui nous parlent de leur rapport aux papiers d'identité. Seront projetés aussi d'autres court-métrages. Retrouvez l'événement Facebook ici. Teaser du film "Vos Papiers" de bruce https://vimeo.com/58195478
LIRE L'ARTICLE >>
Li Jing, femme transgenre taïwanaise.
Une news passée très inaperçue dans les médias généralistes et la communauté LGBT : Taiwan vient d'autoriser le changement d'état civil sans condition de transition. Une décision qui donne une plus grande liberté de choix aux personnes transidentitaires et intersexes. Le ministère de la santé de Taïwan a décidé d'autoriser le changement d'état civil sans condition de transition. Après un long débat qui s'est tenu le 9 décembre dernier, le ministère a notamment conclut que les personnes désireuses de changer d'état civil ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
Communiqué commun : ORTrans / ID Trans’ / Inter-LGBT Les associations ORTrans, ID Trans’ et Inter-LGBT ont été reçues le jeudi 7 juin par le groupe de travail du Sénat sur le harcèlement sexuel. Cette audition a fait suite à une demande spécifique de nombreuses associations de personnes Trans (ORTrans, ID Trans’, ACTHE, ACCEPTEES-T, Mutatis Mutandis, ABC ) appuyée par l’Inter-LGBT organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Paris. Sous la présidence de Jean-Pierre Sueur, président de la commission des Lois, Annie ...
LIRE L'ARTICLE >>
Tribune : Les personnes trans, toujours victimes, toujours oubliées
Tribune écrire le 29 mars 2012 par Elisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie, et Laura Leprince, présidente de la fédération Inter-trans'. Pour la Journée Mondiale contre l'Homophobie, il nous parait nécessaire plus que jamais de rediffuser cette tribune ! Lire aussi le livre blanc que nous avons mis en ligne récemment. À la rentrée scolaire 2011, le débat public en France s'est focalisé sur l'enseignement de l'identité de genre aux élèves de 1ère. De nombreuses voix, pour la plupart conservatrices, se sont élevées ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une avancée importante
Le 5 décembre 2013 ce jour est d'importance dans mon histoire . Il marque la fin provisoire de ma recherche d'emploi . Cela a débuté hier , à 10 heures , par le 14ème entretien d'embauche que j'arrive à décrocher depuis début septembre . Celui là , comme les autres , s'est très bien déroulé avec en plus , une discussion ouverte concernant ma « différence » (NDLR Émilie est en parcours transidentitaire). Cet entretien s'est terminé sur le constat que la décision serait ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’identité, un droit, notre droit !
Identité intersexe et identités plurielles en débat
Le Népal officialise le troisième genre sur les passeports
Victoire pour les personnes transgenres aux Pays-Bas
Chloé et Marie Avrillon: l’interview, par AndBraisez
29 Avril 2013 – Vos Papiers
Taiwan autorise le changement d’état civil sans condition de transition
Les associations trans ont été entendues par le Sénat à propos de la loi sur le harcèlement sexuel
Tribune : Les personnes trans, toujours victimes, toujours oubliées
Une avancée importante

3 responses to Mexico s’accorde en genre et en nombre

  1. Lise a écrit le 17 mai 2015

    Une chouette nouvelle, merci Caroline d’avoir partagé cet article! A noter quand même que la réforme ne concerne que Mexico City et que dans le reste du pays, la situation reste très problématique – pour celles qui lisent l’anglais, il y a un article très intéressant sur le sujet dans le nytimes (http://www.nytimes.com/2015/03/08/magazine/redefining-gender-in-mexico-city.html?_r=0) écrit par une personne transgenre. Est également abordé le problème de l’alternative restreinte à deux genres uniquement, qui n’est pas sans lien avec la langue espagnole elle-même (et pour des raisons que l’on pourrait aussi développer à propos du français). En tout cas la loi adopté à Mexico, dans l’une des plus grandes villes du monde, montre nettement qu’une simplification des procédures d’état civil n’est en rien un obstacle au fonctionnement normal de l’administration. Vivement que la France planche sur la question!

  2. Ester a écrit le 18 mai 2015

    Pour compléter la remarque de Lise j’ignore si les mexicains des autres états peuvent venir profiter de cette loi a Mexico, un peu comme on irait “en ville faire ses papiers officiels”.

    • Lise a écrit le 18 mai 2015

      Si j’ai bien compris ce que j’ai lu sur le sujet, c’est possible à condition de te faire domicilier dans la capitale – comme on le fait parfois en France pour trouver le bon tribunal 😉

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -