Être/Paraître

10 janvier 2016 |

Qu’apprenons nous de la transition ?

Cela apparaît comme une transgression de la norme mais finalement ce n’est pas pour la faire progresser car un bon nombre d’entre nous s’empresse de la réintégrer le plus rapidement possible, juste en changeant de côté et cela renforce la binarité du genre en se conformant aux codes et usages non sans une certaine jubilation.

Poupées gigognes qui parfois sonnent creux.

Alors, passage douloureux à la poursuite d’une chimère ? Souffrance relationnelle d’une image de soi perçue dans le regard de l’autre ?

Émotions exacerbées chimiquement se traduisant par une versatilité féminine enthousiasmante ?

L’autorisation à user des artifices et atours féminins prompt à émoustiller les sens testosteronés et plonger dans une légéritude outrancière jusqu’à la caricature ?

Reproduire les schémas normés en s’empressant de jouer un rôle en se persuadant que c’est être soi ?

Conforter ses stratégies de séduction pour recevoir une pseudo reconnaissance en usant de ses charmes, collectionner les expériences pour se conforter dans le “séduire pour être aimée et finalement je ne peux m’aimer que si je séduit…” ?

Boulimie sexuelle, affective, érotique pour combler un néant jamais rassasié et pleurer sur son sort dans la solitude des espaces virtuels ?

S’il y a vide avant celui ci perdure, il prend juste une autre apparence, tout comme le corps, l’esprit se transforme ce qui n’est pas forcément synonyme d’évolution.

Devenir femme ce n’est pas devenir soi car on ne devient pas, on est, on révèle, on explore, on extériorise, on harmonise.

Être soi ce n’est pas être femme, être soi c’est une aventure intérieure ou on s’interroge, c’est une introspection, une compréhension afin de dénouer les stratégies développées dès l’enfance, faire le tri du bon grain de l’ivraie, creuser, rebâtir les fondations dans la perenité.

Travailler sur la forme sans se soucier du fond revient à engranger des frustrations qui reviennent en boomerang une fois le parcours achevé.

Alors c’est quoi un bon passing ?

C’est le sien, le seul et l’unique qu’aucune autre ne saurait decrire. Il n’est pas d’exemplarité en la matière, quoiqu’on en pense en bavant devant la vidéo d’unetelle particulièrement séduisante et féminine. Nul besoin d’étalonnage, cela s’inscrit dans un cheminement de vie, de notre vie.

C’est ressentir au fond de soi cette sérénité qui permet d’affronter les vissicitudes de l’existence. On ne se sent jamais bien dans la peau d’une autre.

Quel que soit son âge, son physique, nous devenons ce que nous sommes et la course effrénée au fantasme ne conduit qu’à la dépression, la perte de contrôle et de confiance en soi.

Inutile de se battre, on ne se bat pas contre soi, ce n’est que dans le lâcher prise que le bonheur émerge (ce qui n’est pas le cas pour nos droits qui ont besoin qu’on se batte pour une société juste et plus égalitaire), dans la relation amoureuse qu’on entretient avec soi.

Pour être aimée, il faut s’aimer soi même, pour être respectée il faut être respectable, pour être heureuse il faut s’y autoriser et se libérer de toute culpabilité, c’est un droit pour chacuNE d’entre nous.

 

 

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Jenny témoigne de sa décision d’entamer une transition MtF
D'origine anglaise, j'habite en France à Saint Malo depuis quinze ans et je viens de décider d'entamer une transition MtF. Voici une petite vidéo pour présenter ma décision. Avant de me lancer sur cette transition irréversible, j'ai considéré toutes mes options. Même si je sais que je me sens femme, une transition c'est pour la vie et c'est plus compliqué que de juste prendre des hormones ou faire des séances laser. D'après moi le succès d'une transition dépend d'abord de la qualité ...
LIRE L'ARTICLE >>
Voilà les T!, les vidéos c’est déjà fini. Retrouvez dans ce post nos 8 vidéos. Dites-nous dans les commentaires ce que vous en avez pensé, ce qu’elles vous ont inspiré et surtout continuez à les faire tourner! La vidéo de lancement: http://www.dailymotion.com/video/xqytnv_voila-les-t_news La transition: http://www.dailymotion.com/video/xr13qn_voila-les-t-la-transition_lifestyle Les infections sexuellement transmissibles: http://www.dailymotion.com/video/xr15u1_voila-les-t-les-infections-sexuellement-transmissibles-ist_news Sexualités http://www.dailymotion.com/video/xr1815_voila-les-t-sexualites_people Les médecins spécialistes: http://www.dailymotion.com/video/xrhhxa_voila-les-t-les-medecins-specialistes_lifestyle Ne pas rester seul-e face au système de santé: http://www.dailymotion.com/video/xrlqb7_voila-les-t-ne-pas-rester-seul-e-face-au-systeme-de-sante_lifestyle Le dépistage: http://www.dailymotion.com/video/xrssgp_voila-les-t-depistage_lifestyle Vivre avec le VIH: http://www.dailymotion.com/video/xrxig4_voila-les-t-vivre-avec-le-vih_webcam Bonus: Florence Derive évoque son parcours et explique pourquoi il faut toujours se protéger des IST et notamment du VIH http://www.dailymotion.com/video/xs75ar_voila-les-t-florence-derive_webcam
LIRE L'ARTICLE >>
Flamingo Pride
Un chouette court métrage pour votre pause du midi racontant l’histoire d’un flamant rose hétéro cherchant désespérément sa dulcinée. Il use de toutes les stratégies pour pouvoir la (re)trouver. Un court métrage Flamingo Pride plein d’humour et de couleurs :) Court métrage : Flamingo Pride by Talking Animals http://vimeo.com/62085792
LIRE L'ARTICLE >>
Fille ou Garçon mon sexe n’est pas mon genre
Réalisateur : Valérie Mitteaux Producteurs : ARTE FRANCE, OSTINATO PRODUCTION, CHAZ PRODUCTIONS Ils sont nés femmes mais vivent aujourd’hui comme des hommes. Portraits croisés de quatre "transboys" ou trans' FtM. Kaleb a une trentaine d’années. Après avoir fait le choix de "transitionner" (passer du féminin au masculin), il participe à des ateliers pour s’approprier sa masculinité. Lynn, lui, n’a jamais suivi de traitement hormonal. Il s’est autoproclamé "homme" et le revendique dans un one-man-show. Miguel, qui a collé des photos du temps où il s’appelait ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une vidéo d’Acceptess-T pour le T-DOV
Le 31 mars est le T-DOV (Transgender Day Of Visibility). A cette occasion, l'association Acceptess-T, accompagnée par Karine Pelgrims et Christine Rougemont, a réalisé une vidéo que nous tenons à relayer, car elle est porteuse d'un message fort et significatif. %CODE1% Edition: mise à jour de la vidéo
LIRE L'ARTICLE >>
Camille Barré, femme trans et candidate aux élections municipales de Rueil-Malmaison
Comme j'habite moi aussi à Rueil-Malmaison depuis plus de dix ans, c'est avec une certaine fierté que je partage cette vidéo avec vous, réalisée par Le Parisien. D'autant que Camille et moi partageons un autre point commun, nous avons le même prénom de naissance :) ... Camille Barré, une candidate aux élections municipales sous l'étiquette Front de Gauche. Son parcours trans (réassignée en 98, changement d'état civil en 99) lui confère un parcours atypique et une motivation décuplée pour lutter contre ...
LIRE L'ARTICLE >>
Ah, les médecins spécialistes… Les rapports des trans’ avec leurs gynécologue, urologue ou endocrinologue ne sont pas toujours faciles, loin s’en faut. Dans la vidéo du jour, Gabriell, Anakin et Julie font part de leur expérience et expliquent pourquoi il est important de continuer à les consulter. N’hésitez pas à témoigner via le sondage et/ou dans les commentaires! Présentation et sketches: Rochelle Grégorie. http://www.dailymotion.com/video/xrhhxa_voila-les-t-les-medecins-specialistes_lifestyle
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 3 et Appel à contribution
Ce numéro de TransKind, la revue FtM, est consacré aux militantisme(s). Vous y trouverez plusieurs textes écrits par des militants trans, ainsi qu’une interview de Tom Reucher et un reportage photo sur l’Existrans de 2012. Pour le prochain TransKind nous recherchons des témoignages concernant le choix du prénom. Vous pouvez nous soumettre un texte sur ce sujet en respectant les consignes de soumission suivantes : • La longueur de votre texte doit être comprise entre 4000 et 8000 signes • Tous les textes doivent être ...
LIRE L'ARTICLE >>
La situation choquante des trans en Europe
Nos confrères de Yagg publient sur leur site un article relayant une vidéo de Transgender Europe. Cette vidéo expose la situation choquante des trans sur notre continent, en particulier en France. Voici la réalité à laquelle nous devons faire face pour disposer de papiers correspondant mieux à notre identité réelle que ceux que l'on a initialement. Vidéo dure mais si vraie hélas : l'intrusion de la psychiatrie, du système judiciaire et des institutions médicales dans nos vies sont une violence inacceptable et ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Jenny témoigne de sa décision d’entamer une transition MtF
L’intégrale des vidéos
Flamingo Pride
Fille ou Garçon mon sexe n’est pas mon genre
Une vidéo d’Acceptess-T pour le T-DOV
Camille Barré, femme trans et candidate aux élections municipales de Rueil-Malmaison
Les médecins spécialistes
TransKind n° 3 et Appel à contribution
La situation choquante des trans en Europe
TransKind n° 5

7 responses to Être/Paraître

  1. aline laconte a écrit le 10 janvier 2016

    Bonjour Cyane
    ouah! ouah! ouah! Que de vérités, quelle leçon philosophique ! Nous ne nous connaissons pas encore puisque je suis nouvellement inscrite.
    Cela doit être un plaisir de côtoyer une personne telle que toi !!! bravo et merci car je partage totalement ta façon de penser. Il est vrai que lorsque l’ on arrive à un certain âge, la sagesse s’ installe au regard de la vie passée.

  2. Ester a écrit le 10 janvier 2016

    Cet article de Cyane était en “attente de relecture” depuis de long mois. Je l’ai finalement publié, il m’a paru prêt à l’être.

  3. marie a écrit le 10 janvier 2016

    Le savoir être… Être soit, libre et liberéE … se libérer des codes sclérosant et de nos croyances… lâcher prise tout simplement…

  4. Gisèle a écrit le 13 janvier 2016

    Merci Cyane pour cet élégant article. A lire absolument !
    “Devenir femme ce n’est”, effectivement, “pas devenir soi car on ne devient pas, on est…”
    La transition débute bien sûr à un moment, mais cet instant quel-est-il? Ce jour où apparemment, pour les autres, tout commence, n’est pas un commencement. C’est une étape dans un processus bien plus long et complexe qu’il n’y parait, c’est le fruit d’une lente maturation. Alors, vient ce jour où : “on révèle, on explore, on extériorise, on harmonise”, mais au fond de son âme, nul doute, on est déjà (parfois depuis fort longtemps) !

  5. Ester a écrit le 12 juillet 2016

    Je pense vraiment qu’en cas de déprime de questionnements cet article fait du bien!!!

  6. ANDREE a écrit le 26 novembre 2016

    Que de vérités et de sagesse dans ces propos !

    Poursuite d’une chimère parfois, lorsque nous n’avons pas la chance d’avoir une silhouette qui se prête à la transition…
    On regrette le temps perdu car ce qui aurait été possible à 16 ou 18 ans ne l’est plus lorsque les hormones ont à jamais modelé notre corps dans le mauvais sens !
    Lorsque nous avions cet âge, pour beaucoup d’entre nous, la transition était une chose inenvisageable… Hélas ! Et maintenant, tenter de féminiser notre apparence, pour certaines d’entre nous dont je fais partie, serait devenir un “clown” et ruiner ntre intégration sociale et professionnelle.
    Quelques-unes ont la chance inouïe d’avoir l’opportunité d’un bon “passing”. Dans ce cas, pas d’hésitation.
    Dans la situation inverse, il n’y a de possibilité que de transition “interne”, sans en faire étalage. Même si c’est frustrant, je pense personnellement qu’il vaut mieux s’en tenir là.
    J’ai été contrainte de choisir cette voie, enfermée dans un genre qui n’était pas le mien. J’ai tout de même réussi à obtenir une orchidectomie ce qui m’a beaucoup soulagée et dispensée de prendre des antiandrogènes nuisant à ma santé.

    Je porte des sous-vêtements de mon genre depuis mon adolescence, des pantalons et jeans féminins (discrets tout de même) sans problème (évidemment puisque délivrée de la “bosse”), des collants, chemisiers, chaussures, etc également de mon genre, et même des soutiens-gorges discrets, faits sur mesure, adaptés à la taille disproportionné de mon tour de buste et de ma poitrine…
    Il existe même un site qui propose des chemisiers, tailleurs, jupes, pantalons sur mesure adaptés à notre situation à un prix raisonnable.
    Aller plus loin, compte tenu de mon physique serait du “déguisement” sans aucune crédibilité même si c’est très, très frustrant !.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -