Cendrillon : la révélation!!

13 février 2016 |

,Nous fûmes invités ma femme et moi, un samedi soir, à célébrer l’ anniversaire de ma cousine. Elle avait invité pour cette occasion des copains et amis que nous ne connaissions pas. Au début, nous n’ étions pas très alaise. Pour célébrer cet événement, ma cousine et son mari avait préparé un apéro dinatoire. Elle disposait, au rez de chausser de sa maison d’ une grande pièce de 25 m2, qu’ ils avaient aménagé en salle de réception, avec un bar, et y avaient installé un buffet froid digne de  « la grande bouffe ». Ceci étant, les apéros commençaient à faire leurs effets et l’ atmosphère se réchauffa quelque peu. Bombes de mousses, confettis et serpentins firent leurs apparitions. Certains commencèrent à danser sur des musiques latines. C’ est alors que ma cousine vint me voir et me dit : « viens avec moi » et m’ entraîna dans sa chambre ( non !, pas de pensées malsaines ) puis se mit a sortir de son armoire : un chemisier blanc, une jupe longue bariolée, un soutiens gorge, puis s ‘ en fût chercher une de ses perruques, me regarda et me dit : « je vais te déguiser en nana, déshabille toi et enfile ces vêtements » Je devais être rouge écarlate, j’ avais le feux aux joues et je tremblais de plaisir. Je ne me fis pas prier, et devant elle, je me parais avec délice de ses vêtements. La mise en place de son soutiens gorge noir, me fis un effet incroyable. J’ avais des frissons qui me parcouraient le corps, tellement visibles, qu’ elle me demanda si j’ avais froid. J’ étais gênée qu’ elle ait pu s’ apercevoir de mon trouble à ce point. Sourire aux lèvres, elle s’ en fût chercher deux ballons afin dit elle, de me faire une jolie poitrine. Les ballons biens gonflés me faisaient une poitrine généreuse. J’ avais les jambes qui tremblaient. Enfin elle ajusta la perruque sur ma tête, une jolie perruque courte, frisée, châtain très claire presque blonde. Je n’ en pouvais plus, mon trouble était grandissant, je me sentais terriblement bien dans ses vêtements. Le cœur battant à cent à l’ heure je prenais conscience de ma vrai personnalité, ma féminité exacerbée à son paroxysme, je sentais naître Aline !!! Vînt le moment du maquillage. Ce fût pour moi un moment difficile, les yeux dans les yeux, le la sentais se poser des questions devant mon émois que je ne pouvais dissimuler. Quand vînt le moment de mettre le rouge à lèvre, mes lèvres tremblaient tellement qu’elle se mit à rire, son regard était malicieux, (avait elle ressenti cette soif de féminité qui transpirait tellement de moi ? Les femmes sont très intuitives ) augmentant encore un peu plus mon trouble. L’ heure fût venue de rejoindre les convives y compris ma femme ! Suivie de ma cousine, je fis irruption dans la salle, et là, hormis les rires, applaudissements et le crépitements des flashs, je ressentis, comme la fois du carnaval, le regard inquisiteur des hommes et le regard complice et admiratif des femmes. Le reste de la soirée ne fût que du bonheur pour moi, je me sentais affreusement bien, c’ était inéffable !! Depuis ce jour, ma cousine me regarda d’ un œil différent, complice, amusé, sûr, d’ avoir participé à une révélation, sans jamais me trahir ni me faire d’ allusions particulières.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Cendrillon
             Bonjour à toutes. Je vais vous raconter quelques unes  de mes anecdotes, cela, en plusieurs épisodes, sous le titre "Cendrillon".  Pourquoi cendrillon? eh bien, je n' ai jamais eu la possibilité de vivre ma féminité aux yeux de tous, autrement que par des travestissements d' animation de courtes durées, pas jusqu' à minuit bien sûr!! mais pour des durées toujours trop courtes ou, comme elle, le rêve disparait et ou je dois avec regret retrouver les fringues de mon entité masculine.              Cette façon de me ...
LIRE L'ARTICLE >>
  A l' approche d' un week-end de février, en l' an de grâce 1977, ma femme me dit, un vendredi soir en sortant de son travail, il y a ce week-end, un défilé de carnaval suivi d' un bal costumé organisé à la salle des fêtes de Bar le Duc, on va y emmener la petite. Là, il y a un déclic en moi, je saute sur l' occasion et propose à mon épouse de déguiser notre fille et de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Lingerie pour femmes transgenres et travesties par Chrysalis
De plus en plus de femmes transgenres travaillent dans le monde de la mode et une marque de lingerie a su le remarquer. Il s'agit de la marque Chrysalis. Depuis 2010, Chrysalis Lingerie crée des lignes de soutiens-gorge et de dessous qui répondent aux besoins bien spécifiques des femmes transgenres. Les sous-vêtements sont étudiés pour soulever, rentrer et lisser et les soutiens-gorge sont rembourrés. [...] L’idée, d’après Cy Lauz, une des co-fondatrices de la marque, était de créer un produit qui éliminerait au ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un soutien-gorge au royaume éclairé des Ladyboys
Alors que les pubs pour soutiens-gorge se font de plus en plus rares dans nos pays, une très jolie video pour un soutien-gorge Thaïlandais pour la marque de lingerie Wacoal Mood. Au royaume éclairé des Ladyboys, la chute n'est pas bien difficile à deviner mais ne boudons pas notre plaisir... Et puis le modèle est tellement joli ! Préparez les brumisateurs, il va faire chaud sur le site ... Voici l'œuvre : http://www.youtube.com/watch?v=aUArFxV_V5g Synopsis : Une publicité thaïlandaise pour un soutien-gorge push-up révolutionnaire qui se nomme ...
LIRE L'ARTICLE >>
L’enfant qui était en moi
La jeune enfant était meurtrie. Elle pleurait sans discontinuer, malgré toutes mes tentatives pour la cajoler. Elle avait fini par me désorienter sérieusement. La profonde déchirure qu’elle portait en nous avait fait mainmise sur mon âme. J’avais beau m’évertuer à rapiécer sa mémoire, elle s’octroyait de plus en plus d’espace, exigeant une condition impossible. Et cette impossibilité lui faisait répandre toutes les larmes de son corps. Je m’étais imaginé pouvoir la consoler en lui disant que je comprenais ses attentes. Que je ...
LIRE L'ARTICLE >>
Oui ..... il était une fois une petite Fille enfermée dans le corps d'un affreux garçon et c'est Moi ! Je pense que tout a commencé aux environs de mes 6 ans. A cette époque ma Mère me faisait encore ma toilette et par la même occasion faisait la sienne. Ma Mère était excessivement féminine et déjà je l'enviais, je ne comprenais pas pourquoi je devais être un garçon !!! Je trouvais déjà mes habits bien anodins, à côté des merveilles ...
LIRE L'ARTICLE >>
Trans-Maçonne
Je suis trans et j'en suis fière. Je suis Franc-Maçonne et j'en suis fière Bien sur, on ne manquera pas de m'interpeller sur l'influence et les scandales de la FM, qui régulièrement font les marronniers d'une presse à sensations. Bien sur on ne manquera pas de l'interpeller sur ce que le "bien pensant commun" considère au pire comme une perversion au mieux une maladie quand on parle de transidentité. Ce n'est pas l'objet de cet article. Je fus initiée en février 2010 dans ...
LIRE L'ARTICLE >>
ATTENTION A LIRE DE PREFERENCE DANS L' ORDRE, donc lire avant de 1 à 4 ............ Cinquième volet de ‘’ ma petite vie de femme ‘’ et promis, cette fois pas de retour en arrière comme dans les précédents épisodes. Ma garde robe, s’ agrandissait donc, je penses à cette époque, avoir été une des meilleures clientes des 3 Suisses …. Mais voilà, maintenant le simple fait de me vétir ne me suffisait plus, je voulais me transformer complétement, il allait donc ...
LIRE L'ARTICLE >>
Si j’étais une femme belle et libre
La pilosité Une femme qui ne se rase pas les jambes : "tu es une féministe indomptable en plein combat contre la société binaire" Une femme transgenre qui ne se rase pas les jambes : "tu n'es qu'un homme velu dans des vêtements de femme" Le maquillage Une femme pas maquillée : "tu es d'une beauté si naturelle, tu as une telle confiance en ta féminité" Une femme transgenre pas maquillée : "tu n'arriveras jamais à ressembler à une femme, mais essaye au moins de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Pourquoi ?
Oui, c’est le titre que j’ai donné a mon témoignage, puisque c’était la question pendant toute ma sortie que je me suis posée le plus souvent. J’ai fait une sortie en femme et j’en suis très contente. Cette sortie m’a donné beaucoup d’expériences, toutes positives. Vous devez savoir de moi, que je suis une personne qui croit en Dieu depuis son enfance. Alors, accepter mes désirs pour le travestissement, c’est encore plus compliqué, puisque ça me fait des problèmes de conscience. ...
LIRE L'ARTICLE >>
Cendrillon
Cendrillon: coming out déguisé ou pas?
Lingerie pour femmes transgenres et travesties par Chrysalis
Un soutien-gorge au royaume éclairé des Ladyboys
L’enfant qui était en moi
Once upon a time / part one
Trans-Maçonne
Once upon a time / part five
Si j’étais une femme belle et libre
Pourquoi ?

4 responses to Cendrillon : la révélation!!

  1. Marie a écrit le 14 février 2016

    Bonjour
    Un résumé de la trans-identité, des émotions, du plaisir et du bonheur!

    Marie

  2. aline laconte a écrit le 15 février 2016

    Bonsoir
    Très curieux ce que peux nous réserver la vie. Nous révéler, nous faire prendre conscience, au détour d’ une fête, d’ une rencontre ou, d’ une toute autre occasion, que nous ne sommes pas ce que nous propose le reflet de notre miroir !! Pourquoi n’ ai je pas vécu et ressenti cela comme un simple déguisement pour passer une bonne soirée entre amis et amies, comme le font beaucoup d’ autres garçons? Pourquoi devons nous subir, affronter, souffrir de cette erreur de la nature, qui une fois révélée, nous envahit, devient obsédante au point de perturber notre vie sentimentale, affective, de compromettre notre vie sociale et professionnelle, de bouleverser nos principes existentiels et notre éthique !!!!

  3. Ester a écrit le 22 février 2016

    Merci pour ce témoignage Aline. Pour certaines il existe un évènement révélateur et marquant pour toute la vie tel celui-ci.

  4. Camille38 a écrit le 26 novembre 2016

    Je comprends très bien ce que tu as pu ressentir à cet instant.
    Moi le jour où j’ai passé une robe de ma mère et mise des talons hauts j’ai fait “Ouha !” devant la glace, et j’ai tout de suite compris que je n’étais pas un garçon à cet instant.Ca fait 50 ans que ça dure maintenant.
    Quel courage de ta part de t’être lancée dans la cage aux lions sans filet.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -