Photo du profil de Ester

by

Travail de la voix chez l’orthophoniste

22 mars 2017 |

Je remarque souvent que beaucoup sont passées chez l’orthophoniste mais que personne n’explique ce qui s’y passe. Le mystère règne. Voila donc mon témoignage
Je suis allée voir une orthophoniste parisienne qui m’a été recommandée sur TXY Lucile Girard Moneron ( Docteur en éthique médicale à l’université Paris Descartes, Orthophoniste libérale et vacataire à l’hôpital Beaujon selon France Inter).
La première fois, en Juillet 2016, c’était juste une prise de contact pour lui présenter une ordonnance de mon médecin traitant: avec ce document elle a pu faire une demande de prise en charge auprés de la Sécurité sociale. Je l’ai envoyé et ne recevant aucune réponse j’ai téléphoné a l’orthophoniste pour savoir si “Silence vaut accord”: oui, c’est ainsi désormais dans ce cas. Comme je partais en retraite en Octobre j’ai demandé un RdV à partir d’Octobre: le 21/11 je suis venue pour la première séance. J’ai commencé a lui parler puis ensuite j’ai raconté une anecdote (liée a la situation actuelle); en m’écoutant elle a dit c’est bien parce que vous commencez déjà à faire une partie de ce que je vous aurais demandé de faire.
L’un des problèmes que j’ai c’est de maintenir la voix et l’autre c’est, avec les personnes que je connais depuis longtemps, de leur parler avec la voix d’avant (enfin si on peut dire ça). Quand je m’adresse de vive voix a des inconnuEs il n’y a pas de réaction qui laisserait penser que “quelque chose ne vas pas”. Mais au téléphone ça ne passe pas (encore..?)
Déjà la première fois elle avait remarqué que ma voix était déjà “travaillée” et que c’était une bonne base.

Lors de cette première séance voici les exercices:
++il faut prononcer trois fois des syllabes un peu comme si on apprenait à lire et on le fait avec chaque voyelle ( par exemple CRE, CRE, CRE, CRI, CRI, CRI, CRO, CRO, CRO etc…) ça c’est pour travailler à la fois la voix et l’articulation. Cette partie a duré assez longtemps (première séance?)
++ lire une longues liste de mots aléatoires, sans doute pour favoriser une certaine agilité.
++il faut lire un monologue de plusieurs pages; Là c’est pour travailler sur la durée, maintenir la voix. Au début dès la seconde phrase ma voix avait commencé a décrocher et comme elle me l’a fait remarquer j’ai pu rectifier et ensuite lire sans problème. Je ne m’étais pas rendue compte que j’avais changé de voix.
++un exercice assez curieux: il s’agit d’un dialogue de sourd ou chacune tient dans la main des phrases courtes et simples et quand l’une dit quelque chose l’autre réponds par une autre phrase qui n’a rien à voir. Assez rapidement on ajoute une intonation à ces phrases et ce doit en être l’interêt
++l’exercice de lecture a été fait sur un autre texte aussi. Comme ce sont des textes destinés au théâtre ils se prêtent bien à l’intonation.
LEs textes monologues sont trouvés sur internet dans les sketchs d’humoristes. Ils sont donc en plus amusants: travailler en s’amusant!
Autre séance:
1° des exercices de prononciation de syllabes assez complexes, cette fois qui n’existent pas en français: chacune déclinée plusieurs fois avec des voyelles différentes.
2° des vocalises ouuuuuu modulées de diverses façons: ton descendant, ton montant, ton montant puis descendant.
3° vocalises de voyelles seules
4°un exercice bizarre ou il faut prononcer ZZZZZZZZZZE ou ZZZZZZZZZZZZZA(etc..) l’important est de faire durer la préparation du Z. Je crois que c’est pour entrainer la voix a maintenir (ou préparer?) un son assez aigu.
5°Prononciation de phrases vides des sens, mais c’est pour travailler la diction
Prononciation de mots en accentuant (élevant le ton de) la dernière syllabe.
7° Lecture à deux de scène de théatre: moi je fais une voix et elle fait l’autre; Nous l’avons fait pour les Femmes Savantes (2 scènes) et pour un sketch humoristique. Ces deux exercices étant séparés par quelques uns des autres que j’ai indiqué.

Celles qui ont réussi l’entrainement chez l’orthophoniste peuvent ensuite utiliser DEUX voix aussi bien l’une que l’autre. Cela est intéressant parce que souvent on réussi bien la transformation de l’apparence et il reste la voix qui pose un problème gênant. C’est pour ça que j’ai posté ce texte sur TXY.
Quand on veut aller suivre cet entrainement (et qu’il soit remboursé par la sécu) il faut aller voir son médecin traitant lui expliquer qu’on est transgenre et qu’on souhaite travailler sa voix: il vous fait un papier pour aller voir unE orthophoniste. Avec ce papier l’orthophoniste peut faire une demande prise en charge auprés de la sécu. En absence de réponse c’est accepté! Trouver l’orthophoniste qui sache s’occuper de ce problème est assez difficile: il faut se renseigner sur internet avant.
Travailler sa voix c’est un peu comme l’épilation définitive ça permet de faciliter grandement une vie de transgenre SANS avoir de répercussions sur l’entourage et au travail. Pour les personnes qui ne souhaitent pas aller “trop loin” c’est,me semble-t-il une solution idéale.

Voici le résultat qu’il est possible d’obtenir après plusieurs séances : [Lien vers l’extrait] (Voix de Solène à 25 ans après 8 séances d’orthophoniste)

Remarque cet article reprend plusieurs témoignages sur un forum.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Évolution depuis l’opération
(NDLR: ce billet fait suite au billet "Bref aperçu de mon voyage en Thaïlande") Coucou à tout le monde, Je vous écris ce petit billet pour vous faire part des observations que j'ai pu faire sur les changements post opération. Certaines choses m'avaient marquées assez bien. Faut dire, maintenant que j'ai presque plus de testo (0.4), c'est nettement différent. Le dernier truc que j'ai remarqué est le suivant: j'ai beaucoup plus de cil qu'avant et ils sont bien plus longs. C'est assez comique. Je ...
LIRE L'ARTICLE >>
exemple sans rasage
Bonjour à toutes et tous, Je viens par cet article apporter mon expérience pour l'épilation de la barbe... En effet, il y a quelques années (10 ans environs), je n'avais pas les moyens de faire des séances de laser ou de lumière pulsée. J'ai donc eu la "brillante" idée de vouloir m'épiler la barbe à la pince à épiler ..... quelle souffrance .... J'ai donc passé pratiquement 24H non stop -non, non , vous ne rêvez pas-  pour m'épiler , la moustache ...
LIRE L'ARTICLE >>
Comment communiquer comme une Femme ?
Je sais que cela peut sembler dur (et il me faut aussi balayer devant ma porte), mais je dois vous le dire ... les rares fois que j'ai discuté avec l'une d'entre vous, j'ai souvent eu la désagréable impression de discuter avec un homme. Et ce n'est ni la façon dont vous me regardez lors d'une rencontre physique, ni même dans le son de votre voix au téléphone. C'est la façon dont vous communiquez avec moi. Apprendre à communiquer comme une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Étiquettes pour tous
La question est simplement celle-ci: d'où vient ce besoin si fort de classification et d'étiquetage ? Pour une grande partie de ma vie et sans même me rendre compte, j'ai classé et appliqué toutes ces étiquettes qui me sont rendues disponibles. Sauf que quelque chose a changé, j'ai commencé à comprendre une réalité beaucoup plus complexe en termes de sexualité humaine, où il n'y a que les "hommes" qui aiment les "femmes" et vice versa, les "hommes" qui aiment les "hommes" et ...
LIRE L'ARTICLE >>
Scoop !!! touTEs les trans sont des x-men !!!!
J'ai un scoop pour vous ! TouTEs les trans sont des x-men ! Pour s'en convaincre, il suffit de regarder ces vidéos et de relever les phrases suivantes : Vidéo 1 : http://youtu.be/tT8oQT8ILpY ► On vaut plus que tout cela, on ne le sait même pas ► Il n'y a pas que la douleur, ni la colère, il y a aussi de la bonté en nous ! (... et quand à réussi à tout canaliser... ça déménage !!!!) ► Demain, l'humanité saura que les trans existent (si, si, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Je l’ai fait. Non,ce n’était pas un rêve ni un mirage. Je me pince une dernière fois pour une ultime vérification.Était-ce bien réel ? Il semble bien que oui. Oh, je n’ai rien fais d’extraordinaire mais pour moi, ce fut un pas de géant. J’avais envie de prononcer une phrase bien marketée du type : ”un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité”. Ce week-end, Léa est sortie pour la première fois. Léa, c’est moi. Comment ce fait si dérisoire peut il avoir provoquer tant ...
LIRE L'ARTICLE >>
TransKind n° 5
Un cinquième numéro qui parle des hommes transgenres dans le cinéma et à la télévision. Les films où ils sont présent sont suffisamment rare, ce qui a permis d'en passer un certain nombre en revue. Vous trouverez aussi une interview de Bruce, des conseils vestimentaires, du festival de Douarnenez, des réflexions de Josk, l'annonce de la naissance du collectif nantais Purple Block, le communiqué de l'Existrans et quelques autres contributions. Pour le prochain numéro, nous lançons un appel à contribution. Le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Actuellement en discussion au Sénat dans le cadre de la loi Égalité Femmes - Hommes, des amendements ont été déposés par différentes sénatrices hier en fin de journée, amendements relatifs à l'identité de genre et à la procédure de changement d'état civil (CEC). Voici la liste des amendements déposés : - 79 et 80 (UCI / Jouanno) - 92 (PS / Blondin et Meunier) - 130 (Écologistes) - 154 (Communistes) - 169 (Écologistes) Et de façon plus indirecte : - 74 (UCI / Jouanno) - 56 (Communistes) - 136 (Communistes) Une ...
LIRE L'ARTICLE >>
Le sujet Trans de la semaine : une voix et un téléphone
Après celui sur le “passing”, nouveau défi éditorial ce matin lancé à plusieurs de nos auteur-e-s avec une simple question : si je dis “voix et téléphone” tu me racontes quoi en quelques lignes (et je ramasse les copies dans l'heure). Laissons nos ami-e-s s'activer sur ce sujet. En attendant, je vais commencer par vous raconter une petite anecdote qui m'est arrivée pas plus tard que lundi. Je marche dans la rue, les écouteurs aux oreilles avec de la bonne musique (Candy ...
LIRE L'ARTICLE >>
Depuis que j’ai commencé à me travestir (fin juin 2011) les choses ont fortement évolué dans ma tête. Le plus important est l’acceptation de ce que je suis ce qui me permet de commencer à assumer.Le fait de ce cacher, de mentir à son entourage tout comme aux inconnus est un poids qui avec du recul est ressentie comme un mensonge à soit même. La citation de fin de Lord of War, certes sortie de son contexte donne une idée ...
LIRE L'ARTICLE >>
Évolution depuis l’opération
Conseils pour l’épilation laser
Comment communiquer comme une Femme ?
Étiquettes pour tous
Scoop !!! touTEs les trans sont des x-men !!!!
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
TransKind n° 5
Sénat – Un manque de courage politique, des amendements catastrophiques !
Le sujet Trans de la semaine : une voix et un téléphone
Qui est Nida à ce jour ?

27 responses to Travail de la voix chez l’orthophoniste

  1. Emmanuelle a écrit le 22 mars 2017

    Merci pour ce témoignage. C’est vrai que je n’en avais pas vu beaucoup pour l’instant, et que je ne voyais pas trop comment faire pour travailler seule.
    J’ai parlé de ce problème de voix à mon psychiatre, parce que, après que j’ai dit à ma femme que j’avais accueilli, habillée en fille, les agents qui venaient faire les relevés de gaz et d’électricité, elle m’avait répondu que, non, ce n’était pas possible, que j’avais une voix de garçon! L’horreur, quoi!
    Le psychiatre m’a dit qu’il allait se renseigner auprès d’une orthophoniste. J’espère que ça me permettra d’avancer un peu plus…

  2. Johanne a écrit le 22 mars 2017

    N’importe quel orthophoniste est compétent, le travail sur la voix est leur métier. Après c’est une question de feeling avec l’orthophoniste. Si tu peux venir sur Paris, Lucile Girard-Monneron et sa collègue Pauline Huret-Liouville sont vraiment formidable et surtout Lucile est très au fait de la question trans, c’est elle qui est à l’origine de la création du collectif ResPecTrans. Comme elles sont très connues, pas sûre qu’elles aient encore des disponibilités.

  3. Johanne a écrit le 22 mars 2017

    Ester,
    “Travailler sa voix c’est un peu comme l’épilation définitive ça permet de faciliter grandement une vie de transgenre SANS avoir de répercussions sur l’entourage et au travail. Pour les personnes qui ne souhaitent pas aller “trop loin” c’est,me semble-t-il une solution idéale.”
    Je ne comprends pas ce que tu veux dire. C’est aussi important, si ce n’est plus, de faire ce travail sur la voix et l’épilation définitive pour toutes celles qui font une transition “complète”. Et de faire cela le plus tôt possible quand on commence la transition est le mieux.

    • Solène a écrit le 22 mars 2017

      Ester parle des personnes qui ne font une transition que partielle si on peut dire. Et qui vivent en femme cachée de leurs proches. Ces personnes ne peuvent pas vraiment entamer un traitement hormonal, mais faire une épilation définitive du visage et apprendre à changer de voix leur permet de vivre leur vie de femme beaucoup plus facilement.
      Elle utilise la formule “solution idéale” en parlant des personnes qui ne font pas une transition complète, mais pour une transition, il est évident que c’est “LA” solution nécessaire 😀

      • Ester a écrit le 22 mars 2017

        C’est exactement ça!

        • Johanne a écrit le 22 mars 2017

          J’avais bien compris. Mais pourquoi parler spécifiquement des personnes qui ne font pas une transition complète. Ce message s’adresse aussi aux autres et rappeler que si l’on peut faire cela avant de commencer le THS et de vivre en voulant être identifiée comme une femme c’est préférable quand on peut.

  4. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    Petite question de débutante… quels exercices peut-on faire chez soi sans passer par une orthophoniste dans un premier temps, en partiulier pour placer le timbre de sa voix … Je n’ai pas encore passé le cap du médecin traitant :-(

  5. Ester a écrit le 22 mars 2017

    @ Caroline Voila comment faire. Je vais te dire comment j’ai fait AVANT de venir voir l’orthophoniste, donc c’était un premier pas.
    D’abord on commence par parler avec la voix le plus haut possible c’est juste pour comprendre comment on passe en voix de tête. Il n’est pas possible ni souhaitable de garder une voix aussi aigüe; Ce qu’il faut faire ensuite c’est de baisser le ton tout en restant en voix de tête et quand on arrive à un certain niveau, il n’est plus possible de diminuer encore et on passe alors à la voix normale mais aigüe; On remarque en soi un changement dans la façon de produire le son. J’ai considéré que le point bas de la voix de tête était l’objectif a atteindre. C’est pas trop difficile a obtenir, ce l’est plus à conserver. Maintenant j’ignore si l’orthophoniste estime que cet ainsi qu’il faut faire: elle ne me l’a pas dit clairement. Cette partie du travail de la voix doit être complétée par le phrasé et la modulation au sein d’une phrase choses assez difficiles que je ne maitrise pas. (encore?)

  6. Johanne a écrit le 22 mars 2017

    L’objectif c’est plutôt d’arriver à parler avec une voix de poitrine assez haute et non une voix de tête. Comme m’a fait remarquer Lucile Girard lors de ma dernière séance que je n’avais pas du tout une voix de “fausset” (ce qui est souvent le cas en voix de tête), mais une voix féminine. Les femmes ne parlent pas naturellement avec une voix de tête.

  7. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    merci Ester… C’est une technique que j’ai adopté intuitivement il y a quelques temps. Passer en voix de tête je le fais assez souvent (et je peux monter haut :) ), et je m’etais dit que je pourrais essayer de la baisser pour obtenir une voix d’alto… jusqu’à décrocher. J’ai remarqué en effet que monter dans mon registre d’homme m’apportait moins d’harmoniques que si je baissais de ma voix de tête… Par contre je ne sais pas si le résultat est correct et passable. Le phrasé et la modulation je ne sais pas pour le moment par où m’y prendre…

  8. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    @Johanne
    merci pour l’information… par contre comment avoir des harmoniques riches dans ce cas? Au moyen des exercices que mentionnait Ester?

  9. Johanne a écrit le 22 mars 2017

    oui tout à fait

  10. Solène a écrit le 22 mars 2017

    J’ai rajouté un extrait de ma voix à la fin de l’article. Si d’autres personnes veulent s’enregistrer et qu’on mette un lien ici, pas de soucis.

  11. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    merci Solène
    donc récapitulons :
    – des exercices de lecture le plus haut possible en voix de tête pour remuscler ou étirer les cordes vocales paresseuses depuis longtemps
    – essayer de monter le plus haut possible sa voix de poitrine sans pour autant passer en voix de tête et travailler l’articulation pour enrichir ses harmoniques

    bise à toutes

  12. Ester a écrit le 22 mars 2017

    Caroline tu dois choisir une méthode ne pas faire les deux sinon laquelle voix auras-tu?

  13. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    :) une voix de mutante …
    intuitivement je choisirais plutôt ta méthode qui me semble plus facile a priori
    mais c’est peut-être pour cela qui faut passer par un spécialiste :-(

  14. Julia Prisco a écrit le 22 mars 2017

    Bonjour,
    Je peux témoigner ici de la trahison de ma voix.
    Je suis allée boire un verre dans un café des champs Elysées.
    Je suis rentrée naturellement, pas de regards particuliers.
    Je me suis installée derrière une femme qui m’avait vu rentrer
    et passer devant elle.
    Quand j’ai appelé le serveur pour payer (il ne m’avait pas entendue), elle s’est subitement retournée, toute surprise.
    La voix m’avait trahie.
    Julia.

  15. Caroline M. a écrit le 22 mars 2017

    Suite à une discussion avec Solène, je me propose d’établir une heuristique perso a priori (puisque vous seules avez le a posteriori).

    Je suppose que les méthodes utilisées (celle de Johanne et celle d’Ester) ne sont pas antinomiques ; elles correspondent peut-être à une typologie donnée de consoeurs :
    1) la voix naturelle est plutôt basse voire baryton : la méthode de Johanne semble plus adaptée car il y a de la marge pour monter dans les aigus sans passer en voix de tête
    2) la voix naturelle est plus proche de ténor, et le saut d’octave se fait naturellement, pour ensuite baisser la tonalité jusqu’à arriver à une voix plus riche en harmoniques

    Est-ce que vous vous retrouvez dans cette description?

  16. Johanne a écrit le 22 mars 2017

    Pour moi, ce ne sont pas 2 méthodes différentes. Au début on travail avec une voix de tête et ensuite avec une voix de poitrine.

  17. Ester a écrit le 23 mars 2017

    L’important c’est de savoir qu’on a toutes une marge de progression et que ça vaut la peine d’essayer. J’ai indiqué les moyens de le faire seule chez soi. En pratique il faut plus considérer cela comme une préparation pour les séances d’orthophonie. Peut être certaines réussiront toutes seules.
    Enfin il faut se rappeler que certaines femmes ont de voix aussi graves que les hommes et pourtant elles n’ont pas de problèmes. Cela est dû alors à la modulation des phrases qui est féminine. Certaines femmes sont, au téléphone, considérées comme des hommes et cela ne leur fait pas plaisir du tout! C’est surtout en début de conversation au moment de décrocher, avant d’avoir pu prononcer une phrase assez longue. Donc quand ça arrive a une trans** elle peut se consoler en pensant à ça…

  18. Caroline M. a écrit le 23 mars 2017

    Merci Ester. Oui tout à fait, cela vaut la peine d’essayer, et j’ai commencé. Comme j’aime chanter, cela sert aussi d’exercice.

    Par contre, si un jour certaines d’entre vous veulent poster des “cours” audio des exercices qu’elles ont fait ou font encore, je suis preneuse 😉

    • Ester a écrit le 30 mars 2017

      Bonjour,
      Il n’existeAUCUN COURS détaillé en FRANCAIS sur youtube: PERSONNE N’A JAMAIS VOULU EN FAIRE depuis des années que je le suggère sur tous les forums ou j’ai été. J’ai déja commencé a décrire dans l’article ce qui se faisait dans les séances d’orthophonie ou j’ai été. Il est possible que d’autres orthophonistes fassent autrement; en tout cas la spécialiste citée est vraiment spécialisée sur la question.

  19. Dayzelle a écrit le 13 avril 2017

    Merci beaucoup Ester pour ce témoignage fort utile
    .
    La voix est un véritable problème avec lequel je suis en pleine négociation depuis quelques temps. Ayant toujours aimé m’amuser avec ma voix (imitations notamment), j’ai profité de cette expérience pour commencer à la travailler toute seule; je pense m’être pas mal rapprochée de la voix féminine que je peux espérer avoir, cependant il me reste à optimiser le tout car ce n’est pas non plus la voix féminine par excellence… De base j’ai une voix plutôt grave donc bon.
    Me reste à franchir le cap auprès d’autrui, ce qui n’est pas encore fait, je me contente de l’adoucir pour l’instant. Au téléphone par contre, j’ai tenté plusieurs fois le coup en appelant des magasins pour des demandes d’infos et j’ai eu l’agréable surprise d’être appelé “Madame” dans la majorité des cas. Bon, je ne compte pas la fois où j’avais oublié pourquoi j’appelais et que je m’étais emmêlée les pinceaux avec mes différentes voix, mais à part un bon fou rire on risque pas grand chose.

    Bref, ton témoignage a répondu à la question que je me posais depuis longtemps, à savoir ce qu’il se passe dans le cabinet de l’orthophoniste. D’ailleurs, on voit parfois qu’il faut consulter un phoniatre et d’autres fois on me parle d’orthophoniste. Qu’en est-il en fait? Doit-on voir l’un, puis l’autre, ou au final les 2 sont compétents?

    Dayzelle

  20. Ester a écrit le 17 avril 2017

    Le phoniatre et l’orthophoniste ne font pas la même chose: je ne connais pas trop la différence je sais juste que c’est l’orthophoniste qui permet de trouver sa voix féminine.

  21. DOREEN FERRETTI a écrit le 5 septembre 2017

    Je confirme le protocole. Ayant suivi le même avec Lucile Gérard ….

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -