Incontournable Article causant de : transidentité.

La Transidentité chez un individu est le fait d’avoir d’avoir une identité de genre opposée à son sexe physique de naissance. La transidentité rassemble les personnes transgenres, transsexuelLEs, hermaphrodites, travestiEs, androgynes, intersexuéEs, etc.


Mojito Mélo – L’interview

19 janvier 2015 | Tags: , , , ,

mojito-melo-couverturePas simple d’être une femme Trans en début de vie, encore moins une fille sauvage en construction. Surtout quand les sentiments s’emmêlent. Grande fragilité, forte émotivité, être soi, besoin de reconnaissance.

Mojito Mélo raconte l’éveil et l’émancipation par le trouble, le sentiment et l’émotion, un méli-mélo qui se joue de l’archétype de la femme transsexuelle et de certains stéréotypes associés à la féminité.

Nous avons posé quelques questions à l’auteure de cette petite romance, Julie Mazens.


*** Tu peux nous résumer l’histoire en quelques mots ?

C’est une narration, donc cette histoire est forcément basée sur un certain vécu. Celui d’une femme trans qui découvre les sentiments au féminin et qui a des difficultés à gérer ses émotions naissantes. En état de faiblesse, et alors qu’elle est en recherche affective, l’héroïne croit tomber amoureuse d’un homme qui s’avère toxique, malsain voir pervers.

*** Pourquoi ce titre ?

Pour paraphraser mon ami Claude qui m’a aidé dans certaines de mes réflexions, ce livre étudie l’impact de l’absorption de boissons alcoolisées sur le cœur troublé d’une jeune femme en quête d’elle-même … (rires).

Il y a très peu d’alcool dans ce livre, l’héroïne ne boit qu’une coupe de champagne de temps en temps et un Mojito très exceptionnellement, quand elle se sent d’humeur mutine.

*** Comment est venue l’idée de ce livre ?

J’ai commencé à vivre une situation personnelle compliquée et j’ai trouvé dans l’écriture un moyen de prendre un peu de recul. C’est au plus fort de cette situation que j’ai décidé d’en faire un livre romancé. Une forme d’exorcisme certainement. Et assez bizarrement, ma situation personnelle s’est trouvée fortement influencée par cette écriture et réciproquement, puisque les deux se sont déroulées en parallèle.

J’ai trouvé aussi intéressant de sortir des habituels livres écrits par des personnes Trans, généralement des biographies de transitions. J’aborde une période particulière de la vie d’une femme trans, celle de sa puberté. Pour l’héroïne cette période commence vraiment à sa date d’anniversaire, la quarantaine bien révolue, après juste un an de traitement hormonal.

*** Le contenu ne fait-il pas un peu patchwork ?

Le livre alterne des petites narrations, de courtes réflexions, des dialogues, des poèmes et un conte, le tout agrémenté de quelques citations et d’une pincée de magie.

C’est un mélange de différents styles qui peut surprendre mais qui correspond à mon état d’esprit du moment. C’est le journal intime de l’héroïne écrit en quasi temps réel. J’aurais été trop à l’étroit si j’avais du me contenter d’un seul style en particulier.

*** Tu t’exposes vraiment beaucoup dans ces textes, non  ?

(rires) L’héroïne s’expose beaucoup en effet. Elle parle notamment de sa sexualité de femme trans pas encore opérée.

Bien évidemment la sexualité des personnes Trans est d’une immense diversité et d’une immense richesse. Je n’en montre qu’une toute petite facette mais elle est déjà très différente des stéréotypes véhiculés. Cette exposition est nécessaire pour lutter efficacement contre les habituels clichés de la femme trans portés par le discours dominant.

Les personnes trans ont droit aux sentiments, à l’amour et à une sexualité épanouie, comme tout être humain. Je pense que c’est le message le plus important à retenir de cette histoire.

*** Depuis la sortie du livre, l’héroïne a-t-elle finalement trouvé ce qu’elle cherche ?

C’est bien possible mais elle préfère rester très discrète :) !

*** Tu as des premiers retours de lecteurs ou lectrices ?

Oui. Ma première lectrice, Nathalie, une fille cisgenre, m’a dit « quand tu parles des bouleversements hormonaux je me suis retrouvée ado ! ». C’est le compliment le plus sympa. La situation que je romance n’a finalement rien d’exceptionnelle, c’est le lot commun de toutes les adolescentes. C’est le fait que l’héroïne soit née et éduquée comme un garçon, puis en pleine déconstruction du genre / construction de son identité féminine qui rend cette histoire un peu singulière.

*** Tu as une anecdote à propos du livre ?

Oui. Alors que je corrigeais un des premiers manuscrits, assise dans un café, je suis abordée par un garçon sympa : « Bonjour ! on prend un café ensemble et on fait l’amour ? Je plaisante. Oublie le café. » (rires)

*** Quels sont tes prochains projets ?

J’ai un projet bien avancé pour un livre de contes que je souhaite offrir à tous les enfants que je connais. Je peux déjà vous en donner le titre : « La véritable histoire du Croc » et vous en trouverez quelques extraits sur mon blog (http://www.killbill.fr/tagged/contes). Actuellement, je cherche une illustratrice, l’appel est lancé !

Avec ces contes, je revisite certaines histoires à la moulinette de la déconstruction du discours dominant. Je m’inspire aussi fortement des histoires de Baba Yaga mais aussi de la magie blanche avec des fées et des lutins. J’aborde des thèmes que j’affectionne tout particulièrement et que j’ai déjà traité dans le cadre de mes écrits sur la transidentité mais de manière plus générale : l’émancipation, la liberté, l’épanouissement à être soi, le sentiment d’injustice, le deuil, le lâcher-prise, l’égo, la féminité, …

Je commence aussi l’écriture d’un roman. Vous aurez quelques extraits prochainement sur mon blog (http://www.killbill.fr/). La transidentité sera une des composantes de l’histoire mais dans un positionnement assez inattendu.

*** Et le militantisme dans tout ça ?

Je considère que c’est une forme efficace de militantisme que de publier des narrations authentiques de nos vies de personnes trans, de nous re-approprier nos histoires et de ne pas laisser des espaces à des tiers et encore moins au discours dominant pour nous invisibiliser et nous stéréotyper.

Par ailleurs, je milite dans mon quotidien avec une très forte visibilité positive. En tant que chef d’entreprise, mes clients, mes fournisseurs, mes collègues, mes partenaires, mes actionnaires, savent tous que je suis une femme trans et cela est totalement accepté et intégré. La transidentité est une richesse humaine incroyable.


Pour acheter le livre sur Lulu.com

acheterLivre


Derniers Articles causant de : transidentité.

Ma transition, Mes voisins, Bonjour…Bonsoir…

5 octobre 2015 | Tags: , , ,

Ma transition, Mes voisins, Bonjour…Bonsoir… Je n’ai jamais pris la peine (le courage?) d’expliquer à mes voisins qui j’étais. Cela m’a toujours semblé déplacé, car nos discussions sont axées majoritairement sur le bâtiment et les aléas du quotidien (qui n’a pas déjà parlé des courses, des factures et de la météo?) Cela faisait un certain […]

Bénédiction des couples de même sexe – Grande avancée de l’EPUdF

17 mai 2015 | Tags: , , , , ,

L'Eglise Protestante Unie de France (EPUdF), regroupant les Eglises luthérienne et réformée, vient de voter, en ce jour d'IDAHOT (International Day Against Homophobia And Transphobia), l'autorisation des bénédictions de couples de même sexe au sein des églises affiliées.

Incident sérophobe lors de la manifestation de la Journée Mondiale Contre le SIDA

1 décembre 2014 | Tags: , , ,

Hier dimanche 30 novembre a eu lieu une manifestation à Paris, partant de République et passant dans le Marais, dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. Alors, «Sida, on meurt en silence» ? Est-on prié, en 2014, alors que l'épidémie après une période de répit apparent repart, causant précarité, exclusion, misère, de bien vouloir laisser faire le virus et de respecter la comédie qui se joue en mourant sans faire de bruit ?

T-DoR 2014 à Paris – Une action

23 novembre 2014 | Tags: , , , , , ,

Ce 20 novembre 2014 a eu lieu, comme chaque année, le T-DoR, porté cette fois par le Collectif Existrans. Nos confrères de Yagg diffusent le photoreportage réalisé par Karine Pelgrims et la vidéo de Christine Rougemont.

Existrans 2014 – Reportage

1 novembre 2014 | Tags: , , , , ,

Christine Rougemont a produit et réalisé un reportage sur la marche de l'Existrans 2014. Nous le relayons ici.

Couverture de l’Existrans par Contrepoints

20 octobre 2014 | Tags: , , , ,

Un de mes webzines préférés, Contrepoints, a publié un article exposant une approbation libérale de nos revendications judiciaires. Je vous offre ici quelques morceaux choisis qui invitent à la méditation et au débat, dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Un indice pour estimer le nombre de personnes Trans en France et dans le monde

23 septembre 2014 | Tags: , , , ,

Il y aurait 85 000 personnes trans dans ces 9 états. WolframAlpha nous indique que la population totale de ces états est de 51 millions d'habitants.

Fuir et fuir encore

2 juillet 2014 | Tags: , , , ,

Je ne peux pas me défaire d'elle. Je ne dois pas non plus lui donner plus de valeur que sa valeur effective. Pourquoi fuirais-je ma transidentité ? Pourquoi tant de personnes Trans fuient-elles leur transidentité ?

T comme… “Tarité”

30 juin 2014 | Tags: , , ,

La transidentité est l'arbre qui cache la forêt, c'est l'apparente évidence qui se substitue à l'être.

Le sexe biologique : une autre illusion

8 juin 2014 | Tags: , , , , , , , , ,

Le sexe biologique est souvent invoqué pour être invalidé en tant que déterminant social. On invoque pour lui donner corps la forme du sexe, les chromosomes, les taux hormonaux, voire les caractéristiques sexuelles secondaires ; on dit ensuite, par un tour de passe-passe après avoir donné corps à ce "fait" que ce n'est finalement pas ça qui compte mais ce qui est "entre les oreilles" (dans la tête).

Trans de vie – Saison I, épisode IV – Jeunesse

4 juin 2014 | Tags: , , ,

En perdant l’essentielle d’une vie, « sa jeunesse », j’ai gagné un relatif recul. Un recul sur les choses, ne me rendant pas plus sage. Mais juste avec ce sentiment d’être arrivée à un stade où on à l’impression de ne plus servir à quoi que ce soit.

T comme Transcendance ( et Dieu dans tout ça ? )

23 mai 2014 | Tags: , , ,

Y a-t-il une spiritualité Trans ? La question est épineuse et sans doute mal posée. Il serait judicieux de se demander quelle est la place de la transidentité dans la spiritualité, à savoir : les religions, les mythologies et cosmogonies existantes ou ayant existé.

Trans-Maçonne

17 mai 2014 | Tags: , , , ,

Je suis trans et j'en suis fière. Je suis Franc-Maçonne et j'en suis fière

Jean Zaganiaris – De la contre-révolution à la queer theory, de Joseph de Maistre à Judith Butler

15 mai 2014 | Tags: , , , , , , ,

Jean Zaganiaris a soutenu son Habilitation à diriger des recherches (HDR) en sociologie le 7 mai 2014 à l’Université Picardie Jules Verne. Cette habilitation s’intitule « Sexes, mensonges et littérature : la place des genres, des sexualités et des transidentités dans la littérature marocaine ». Jean Zaganiaris nous a adressées amicalement le texte de sa publication orale.

Comprendre et Respecter une personne Transgenre

11 mai 2014 | Tags: , , , , , ,

Pour celles et ceux qui désirent en savoir plus sur comment se comporter et comment respecter une personne qui ne se conforme pas nécessairement à l’idée que l’on se fait de l’identité de genre.

EELV fait une proposition de loi – Attention les dégâts !

14 avril 2014 | Tags: , , , , ,

Le changement de la mention du sexe et celui des prénoms serait, selon cette loi, permis par décret du Garde des Sceaux. Cela signifie (je prie que vous me détrompiez) que cette naturalisation sera publiée au Journal Officiel, ce qui donc constituera un éternel outing de la personne trans.

X
- Entrez votre position -
- or -