Photo du profil de Ester

by

Régulation hormonale et transsexuelle

23 décembre 2015 | Tags: ,

Dans le corps la production des hormones sexuelles est régulée par d’autres hormones produites dans le cerveau.
Il se trouve que ces hormones qui ne sont pas des stéroïdes mais des peptides, sont identiques chez l’homme et la femme.

Simplement chez la femme la production de ces hormones suit un cycle menstruel alors que chez l’homme il n’y a pas de cycle ( de cette nature). Pratiquement les peptides ne peuvent pas être administrés par voie orale parce que la digestion les détruirait, contrairement aux stéroïdes.
Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement est que comme ces hormones du cerveau sont les mêmes chez l’homme et la femme ET qu’elles régulent la production des glandes sexuelles cela signifie que si on prend des hormones la régulation s’active. L’important n’est pas la nature de l’hormone mais sa quantité.
Donc une transsexuelle qui prend des hormones féminines et rien d’autre verra la production de ses hormones masculines baisser sous l’influence du système de régulation du cerveau. Ce système ne peut agir que sur les glandes sexuelles mais pas sur l’hormone qu’on a pris

La conclusion est que la prise d’anti-hormones masculines n’est pas aussi obligatoire que certaines peuvent le penser.
Une recherche avec “régulation hormone sexuelle” apporte les réponses plus détaillées:
Extrait d’un Cours universitaire sur la régulation hormonale.

HOMME, Le contrôle du complexe hypothalamo-hypophysaire : l’importance du rétrocontrôle
Les gonades (testicules) sont stimulées par des hormones provenant de l’hypophyse (FSH et LH), cette glande est elle-même dépendante de l’hypothalamus. Le complexe de commande hypothalamo-hypophysaire doit donc être informé en permanence des variations du taux sanguin de testostérone par rapport à la valeur consigne pour pouvoir modifier son fonctionnement en conséquence.
Le testicule exerce un effet modérateur sur le système de commande hypothalamo-hypophysaire : il s’agit d’un rétrocontrôle négatif qui assure une stabilité des productions hormonales.
Une perturbation est donc automatiquement corrigée :
– s’il y a une augmentation du taux sanguin de testostérone, le rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire est important d’où la diminution de la sécrétion des gonadostimulines ce qui entraîne une moindre sécrétion de testostérone par les testicules (cellules de Leydig) et donc un retour à la normale du taux sanguin de testostérone
– s’il y a une diminution du taux sanguin de testostérone, le rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire est faible d’où la sécrétion importante des gonadostimulines ce qui entraîne une stimulation des testicules (cellules de Leydig) et une augmentation de la sécrétion de testostérone et donc un retour à la normale du taux sanguin de testostérone
EXTRAIT de Regulation hormonale chez l’homme

REMARQUE J’ai converti en article un sujet de forum afin qu’il soit plus facilement accessible.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Les Anti-Hormones Masculines
Avertissement Important: cette page sur les anti-hormones est fournies uniquement pour informer et ne constitue en aucun cas des conseils médicaux. Nous ne saurions être responsable de tout traitement hormonal que vous pourriez décider de suivre. Un tel traitement devrait toujours se faire sous la supervision d’un professionnel de santé qualifié : médecin traitant ou endocrinologue. Cette partie traitera des ANTI-HORMONES. Certaines transsexuelles n'ont pas pris ce genre de produit. En effet il existe plusieurs médicaments avec des effets androgènes accompagnés d'autres ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dans le dernier Science et Vie n°1169 un article sur la greffe d'utérus décrit une expérience récente et réussie en Suède. Cette expérience est théoriquement possible pour une transsexuelle MtF selon les chirurgiens. L'expérience qui a eu lieu à consisté à greffer un utérus à une femme née sans utérus ni vagin (1 cas sur 4500 naissances). C'est une donneuse ménopausée qui présentait une meilleure compatibilité qui a accepté ce don d'organe. Un embryon obtenu in-vitro a été introduit dans l'utérus ...
LIRE L'ARTICLE >>
Du Big-Bang à la Transsexualité – 2
La détermination du sexe. Le sexe génétique Avec l’apparition de la vie, la nature adopta le système de reproduction le plus simple et le plus efficace. Chaque individu se reproduisait de façon asexuée. L’avantage, un processus rapide permettant  la production d'un grand nombre de descendants et une vitesse de prolifération élevée. Au risque de vous décevoir, la reproduction sexuée n’est pas apparue pour notre plaisir. Rappelons nous qu’à l’époque, les rayonnements ultraviolets qui atteignaient la terre étaient d’une très forte intensité et entraînaient ...
LIRE L'ARTICLE >>
Menus Travaux d'aiguille (Homespun): Un transsexuelle monologue de Calpernia Addams Traduction: David Latour, Sophie Berthier avec l'aimable autorisation de Calpernia Addams Ce monologue a été écrit et interprété par Calpernia Addams dans le cadre de "The Vagina Monologues" à Los Angeles, en Californie. La production a été encadrés par le dramaturge Eve Ensler et Jane Fonda. Réalisé par Andrea James, réalisé par Calpernia Addams. http://www.youtube.com/watch?v=P038ZOsntk4
LIRE L'ARTICLE >>
Traitement hormonal Homme à Femme (MtF)
Beaucoup de transsexuelles (MtF) pensent que les hormones sont un remède miracle qui va les transformer en créatures de rêves. Non ! Les hormones ne sont pas des produits anodins. On ne peut pas décider de s’hormoner sur un coup de tète ou sur un caprice ou encore pour assouvir un fantasme passager ("avoir des gros seins"). Quand on décide de s’hormoner, c’est un choix personnel définitif : les conséquences sociales deviennent irréversibles et les risques sont importants pour la santé en ...
LIRE L'ARTICLE >>
Si je suis entrée dans la prostitution, c’est parce que je suis transsexuelle. On m’avait dit que c’était le seul endroit où je pourrais rencontrer des trans. Je n’avais pas de famille, personne. J’avais 14 ans et je voulais me procurer des hormones. On m’a envoyée dans un foyer d’urgence pour les mineurs. J’en suis partie. Je dormais à la rue, je vivais chez les uns et chez les autres. J’ai commencé la prostitution au Bois de Boulogne. Je n’ai pas ...
LIRE L'ARTICLE >>
Titica, la chanteuse transsexuelle lutte contre la transphobie
La jeune chanteuse transsexuelle angolaise Titica veut aider, à travers son art, à lutter contre l'homophobie et la transphobie dans son pays. C’est l’étoile montante de la scène musicale angolaise. Elle s’appelle Titica, a 25 ans et est transsexuelle et lesbienne. Son succès détonne dans un pays majoritairement catholique, où l’homosexualité reste un tabou. Elle est de toutes les fêtes, officielles et privées. Elle passe sur toutes les radios, du nord au sud du pays. Et elle revient d’une mini-tournée internationale, après ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)
Ce roman fantastique de Lizzie Crowdagger avec des illustrations de Rose Butch déroule trois histoires sur 183 pages où l'on suit le parcours de la narratrice, Cassandra qui croise le chemin d'un gang de lesbiennes surnaturelles. Ce livre aborde les thèmes lesbiens, féministes et trans. Afin d'avancer dans son parcours transsexuel, Cassandra décide de se procurer des hormones de manière illégale, sans se douter que l'association lesbienne à laquelle elle s'adresse sert en fait de couverture à un gang de motardes ...
LIRE L'ARTICLE >>
Klinefelter 47 XXY, Prader, Hypospadias, Intersexuation
NDLR : "homme" est ici employé dans sa composante physiologique, pas dans sa composante genre. Vouloir se faire passer pour une personne inter-sexe relève d’un parcours d’un super-combattant, puisque de nos jours seul la génétique peut mettre en évidence les personnes ayant ces mutations. Klinefelter - Définitions - Particularités L'être humain né avec un Syndrome de Klinefelter est un homme de grande taille. La débilité n’est qu’une apparence tenace, d’une soi-disant rumeur. La maladie chromosomique, apparaît pendant la division des cellules, soit au moment ...
LIRE L'ARTICLE >>
Tabac et THS, le tour de vice…
Nous avons toutes nos petits vices, et, certainEs d’entre nous sont accro au tabac. Dans des circonstances normales, ce n’est déjà pas du tout bon pour la santé, mais, lorsque l’on est sous THS, cela risque encore d’aggraver les choses. A partir de 35 ans, fumer en étant sous traitement hormonal provoque une forte augmentation des risques cardio-vasculaires. La meilleure manière de résoudre le problème, c’est de comprendre ce qui provoque une addiction si forte. En fait, la dépendance du à la nicotine ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les Anti-Hormones Masculines
Transsexuelle et greffe d’utérus?
Du Big-Bang à la Transsexualité – 2
Menus Travaux d’aiguille (Homespun): Une transsexuelle monologue
Traitement hormonal Homme à Femme (MtF)
Myriam, transsexuelle et prostituée
Titica, la chanteuse transsexuelle lutte contre la transphobie
Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)
Klinefelter 47 XXY, Prader, Hypospadias, Intersexuation
Tabac et THS, le tour de vice…

9 responses to Régulation hormonale et transsexuelle

  1. Ester a écrit le 24 décembre 2015

    Il y a un débat permanent entre celles qui pensent que la prise d’anti-hormones est nécessaire, celles qui les prennent à regret et celles qui trouvent leur effet positif. L’article explique objectivement la situation.

    • Solène a écrit le 24 décembre 2015

      Quand même quand on regarde les différents témoignages, les personnes sous androcur disent changer beaucoup comparé aux personnes sous finastéride où les changements se font un peu et encore comparé aux personnes qui prennent que des oestrogènes où il se passe pas tellement grand chose à ce niveau là.

      Difficile d’avoir un avis fiable là-dessus car d’après ce qu’on en lit, l’anti-androgène semble très important dans les changements physiques, peut-être que cela agit sur autre chose que le simple taux de testostérone ? Ou alors que le taux de testostérone mesuré seul ne veut rien dire ?

  2. Elysa a écrit le 29 décembre 2015

    Perso j ai été sous androcur pendant 11 mois jusqu’a l’opération. En gros j’ai choisi ça pour apparemment se féminiser plus vite mais il y a un hic.
    Les risques à partir de 5 ans: risque foie mort, bon pour une greffe et à partir de 10 ans risque œdème cerebro.
    Donc j’arrête l’androcur après l’opération et je ne reste qu’avec l’estrogène; pas de finasteride de mon coté et pas de progestérone. J’ai l’impression que suivant l’endocrino chacun jure avec ses propres traitements.
    Perso quand j’ai arrêté ou commencé le ths avec androcur j’ai senti les effets secondaires de changement d’humeur, susceptibilité et changement des sensations. Masse musculaire qui fond, changement des masse graisseuse c’est trés efficace et un produit plutôt fort qu’à faut boire beaucoup sous comprimé et me suis senti comme asséchée pour ça qu’il est grand temps que je passe à un truc plus soft mais si les changements sont aussi rapides c’est aussi surement dû à ça . c’est bien pour le début mais pas sur le long terme à mon humble avis .
    voila un avis fiable et honnête .
    good luck !

  3. Krys a écrit le 28 mars 2016

    question: est-ce que l’on peut dire que l’androcur serait alors plus indiqué pour les personnes qui vont se faire opérer à plus ou moins brèves échéance, et donc avec arrêt de anti-androgène après opération ?
    est-ce que si l’androcur est un facteur d’amplification des changement physiques, seraitt-il pertinent de le prendre que 1, 2, 3 ans pour avoir des modifications plus rapides et visibles et de l’arrêter ensuite (tout en continuant bien sûr la prises d’hormones féminisantes) et ce sans opération en parallèle ?

  4. Patriciadu66 a écrit le 3 juin 2016

    L’Androcur est prescrit en France pour traiter beaucoup de pathologies liées aux déviances sexuelles mais aussi pour nous. C’est effectivement une castration chimique sur le long terme. Il est vrai aussi que l’Androcur induit des effets iatrogènes non négligeables. La liste de ces effets est longue et varie sur chacun de nous. Personnellement je soupçonne ce médicament de créer des états de dépression ou des variations d’humeur. Je pense qu’il faut savoir écouter son corps et en parler aussi à son docteur en cas de problème. Ce médicament est interdit aux USA et beaucoup de transgenres font leur parcours sans. Après chacune est libre de continuer avec ou pas.

  5. Ester a écrit le 25 mai 2017

    Une étude scientifique montre que le dosage de l’androcur peut être diminué de moitié, donc de 50 a 25mg/jour chez les transsexuelles http://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/15532739.2017.1290566
    +++Conclusions: We found that 25 mg of CPA (cyprotérone Acetate=Androcur) daily was effective at suppressing testosterone levels to within normal female range when used in combination with recommended estrogen therapy in transgender women. Clinicians should consider using a lower dose of CPA in order to minimize potential adverse effects.+++
    J’ai remarque qu’on pouvait encore diminuer la dose à cause de la persistance du produit dans le corps.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

X
- Entrez votre position -
- or -