Traitement hormonal Homme à Femme (MtF)

1 juin 2012 | Mots-clés : , , ,

Beaucoup de transsexuelles (MtF) pensent que les hormones sont un remède miracle qui va les transformer en créatures de rêves. Non ! Les hormones ne sont pas des produits anodins.

On ne peut pas décider de s’hormoner sur un coup de tète ou sur un caprice ou encore pour assouvir un fantasme passager (“avoir des gros seins”).

Quand on décide de s’hormoner, c’est un choix personnel définitif : les conséquences sociales deviennent irréversibles et les risques sont importants pour la santé en cas d’arrêt ; c’est qu’on a vraiment choisi de vivre, définitivement, au féminin ou du moins avoir un mode de vie atypique.

(Lire aussi notre article de fond sur le sujet des hormones)


Comment les hormones agissent-elles?

Les hormones sont des messagères chimiques sécré­tées par des glandes hormonales. Ces messagères sont relâchées dans le circuit sanguin où elles dirigent les activités et le développement de nombreuses autres cellules. Les hormones affectent l’apparence, la répartition et la croissance des graisses corporelles, la poitrine, la pilosité, les organes repro­ducteurs ainsi que la texture de la peau.

Quelles hormones féminisent le corps?

Une thérapie hormonale (THS pour Traitement Hormonal Substitutif) chez les personnes Homme à Femme augmente le niveau d’œstrogène et abaisse la quantité de testostérone à la quantité moyenne chez la “femme”, ce qui cause des changements internes et visibles sur le corps. Une troisième hor­mone, la progestérone, est directement liée au cycle reproducteur “féminin” et n’est pas produite chez les personnes “masculines”. Elle ne fait pas nécessaire­ment partie de l’hormonothérapie prescrite aux per­sonnes Homme à Femme.

Comment puis-je me procurer des hormones?

Les hormones sont des médicaments; ce sont donc les médecins, les endocrinologues et les gynécologues qui peuvent les prescrire. Elles doivent être prises avec précaution parce qu’elles peuvent provoquer des effets secondaires et permanents.

Quelles effets auront les hormones sur mon corps?

Les effets des hormones peuvent varier dépendant du dosage, votre physique ou votre âge et se com­pléteront sur plusieurs années. Les hormones agissent sur le corps entier. Il n’est pas possible de choisir les effets qu’elles auront.

Plus jeune vous commencerez votre THS, meilleurs seront les résultats.

Est-ce que ma voix va changer?

Les hormones n’auront aucun effet sur votre voix. Les cordes vocales sont des muscles. Par le biais d’exercices et de pratiques, vous pouvez travailler votre voix.

Muscles

On peut s’attendre à une perte du volume musculaire à long terme. Les effets seront graduels.

Graisses

Avec la prise d’œstrogène, les graisses se répartiront de façon plus harmonieuse sur le corps et peuvent féminis­er les cuisses, les fesses, le bassin, le ventre, les bras, etc. Les effets seront gradu­els et peuvent diminuer avec l’arrêt des hormones.

Poils

Avec la prise d’anti-an­drogène, la pilosité corpo­relle peut diminuer. La barbe n’en sera que quelque peu affectée. Si on veut éliminer les poils de barbe de façon permanente, vous pouvez avoir recours à l’électrolyse ou l’épilation laser ou la lumière pulsée.

Cheveux
La thérapie hormonale peut revigorer votre chevelure, mais ne stimulera pas de la pousse de nouveaux cheveux.

Peau

La peau du visage et du corps peut s’affiner et la taille des pores de peau peut réduire. Vous pouvez commencer à voir des changements entre 1 à 3 mois.

Humeur et sentiments

Vous découvrirez de nouvelles sensations, vous regarderez le monde d’une autre façon avec un autre regard, vous serez plus émotives, plus sensible ; vous pleurerez pour un rien et vous rirez aussi pour un rien.

En effet, changer le niveau hormonal peut entraîner des variations de l’humeur positives et négatives. Il est difficile toutefois de savoir quels changements sont chimiquement liés à la thérapie hormonale et ceux qui sont dus aux facteurs sociaux, économiques, et personnels en lien avec la transition. Par exemple, la joie peut être un résultat d’avoir un corps plus cohérent avec l’esprit.

Érections, éjaculations et fertilité

La fréquence des érections, leur durée et leur fermeté en seront diminuées. Le sperme n’atteignant pas sou­vent sa maturité, ceci peut causer l’infertilité de moy­en à long terme. Vous pouvez commencer à voir des changements entre 1 à 3 mois

Seins
Les hormones permettent le développement des seins chez les femmes transsexuelles. Comme toutes femmes, pour celles qui sont insatisfaites de leurs seins une fois la croissance ter­minée, des options non-chirurgicales et chirurgicales sont disponibles afin d’obtenir la poitrine désirée. Les effets seront graduels et peuvent diminuer avec l’arrêt des hormones.

Œstrogène, anti-androgène, progestérone, que dois-je prendre?

Oestrogène: L’oestrogène est une hormone impor­tante dans un régime féminisant. C’est la principale responsable du développement des caractéristiques sexuelles secondaires du corps (développement de la poitrine, changement de la distribution de la graisse corporelle, etc.).
Anti-androgène: Les anti-androgènes sont utilisés lors de la thérapie hormonale pour abaisser la pro­duction de testostérone au niveau moyen produit par les femmes biologiques. Ceci permet de prendre un dosage moins élevé d’estrogènes, diminuant ainsi les risques associés, tel les phlébites et les maladies du foie.
Progestérone: Faute d’études concluantes à son sujet, elle n’est pas souvent prescrite.

Est-ce que les hormones vont me transformer en femme?

Pas du tout… Quoique les hormones soient de bons outils de transition, elles ne sont pas pour autant des pilules miracles! Ce n’est pas cela qui fera de soi une femme ou un homme.

Quels sont les risques de l’hormonothérapie?

La plupart des risques associés à la prise d’hormones peuvent être atténuées par de fréquents examens sanguins pour évaluer la santé du foie. Les médicaments inclus dans l’hormonothérapie sont traités et transformés par le foie; il y a donc une possibilité que la prise d’hormones à long terme puisse exercer une contrainte sur celui-ci et lui causer du stress ou tout simplement entraîner une maladie du foie.

Étant donné qu’on ne sait jamais ce qu’elles contiennent, les hormones provenant d’une source incertaine devraient être évitées. Dans le cas con­traire, vous risquez de vous exposer à des problèmes de santé inutiles et sur­tout de retarder le traitement hormonal.

Chaque médicament pris à long terme peut entraîner des effets secondaires et des risques sérieux. Des visites régulières chez votre médecin constituent une com­posante importante et nécessaire. Même si c’est difficile et inopportun par mo­ments, il est important que vous soyez proactive en­vers votre santé pendant l’hormonothérapie.

Dois-je prendre des hormones toute ma vie?

Si vous décidez d’arrêter la prise d’hormones, vous pourrez avoir besoin d’un suivi médical pour vous assurer que votre niveau d’hormones ne vous met pas à risques élevés de développer l’ostéoporose ou d’autres problèmes de santé. Ceci est particu­lièrement vrai pour les Homme à Femme qui ont eu recours à une vaginoplastie.

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Une étude médicale montre que le traitement hormonal Trans est sûr et efficace
Une étude récente a montré que le traitement hormonal de substitution (THS) des patients transsexuel-le-s est à la fois sûr et efficace. Les résultats d'une étude européenne sur l'hormonothérapie ont été présentés au 95e Congrès annuel de l'Endocrine Society à San Francisco samedi dernier par le docteur Katriern Wierckx. Apaisant des craintes que l"hormonothérapie puisse conduire à des effets néfastes sur la santé, les résultats obtenus ont indiqué que les personnes transgenres en thérapie hormonale (NDT: sur une courte période) ont reçu ...
LIRE L'ARTICLE >>
Un an de traitement hormonal (MtF)
(transcription rapide) Emma aborde sa transition un an après le début de son THS au travers d'une vidéo en français fort sympathique et passe en revue plusieurs sujets d'importance : - manque d'information sur la possibilité d'éviter un parcours "officiel" trop discriminant, - l'auto-médication est une très mauvaise idée, - important d'être suivi par un médecin endocrinologue, - décision de la transition au bord du précipice : ça ou rien ! - aller en douceur, prendre le temps - ...
LIRE L'ARTICLE >>
19 juin 2010 Je vais vous présenter dans cette rubrique mon bilan physique, ressenti et psychologique. Tout ce que je vais vous décrire est apparu durant ces 2 mois passés: donc à mettre très probablement sur le compte du traitement “androcur 50mg + estreva 1,5g”. 1- Bilan physique      – ma masse musculaire c’est petit à petit estompée, mes muscles ne sont plus aussi rebondis et j’ai la nette sensation d’avoir moins de force (j’éprouve aujourd’hui mille difficultés à remonter un chariot de courses à ...
LIRE L'ARTICLE >>
Effets des hormones féminines sur les femmes transgenres / transsexuelles
En complément de notre document assez complet sur les hormones féminines et les femmes transgenres / transsexuelles, nous venons de mettre en ligne un tableau sur les effets de ces hormones féminines sur différentes caractéristiques du corps en transition (seins, pilosité, ...). Vous pouvez aussi lire notre article simplifié sur les différents éléments clés relatifs aux hormones. Cette page sur les effets des hormones féminines est fournies uniquement pour informer et ne constitue en aucun cas des conseils médicaux. Nous ne saurions ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les hormones féminines et les femmes transgenres / transsexuelles
Nous venons de mettre en ligne un document assez complet sur les hormones féminines et les femmes transgenres / transsexuelles. Les thématiques développées sont : introduction aux hormones, type d'hormones, effets du traitement hormonal, traitement hormonal substitutif (THS), modes de prise, produits d'hormonothérapie, dosage hormonal, traitement après une réassignation (SRS), risques potentiels et effets secondaires, risques long termes, obtention des médicaments sans ordonnance. Vous pouvez aussi lire notre article simplifié sur les différents éléments clés relatifs aux hormones. Cette page sur les hormones ...
LIRE L'ARTICLE >>
28 août 2010 bon oui je sais ca fait pas exactement 4 mois de traitement mais plutôt 4 mois et 3 semaines! je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire de bilan avant aujourd’hui. 1- bilan physique En ce qui concerne ma masse musculaire, la tendance qui se dégageait lors de mon 1er bilan se confirme: j’ai clairement moins de force, et, il m’arrive régulièrement d’avoir des courbatures (surtout au niveau des bras et des épaules) sans pour autant avoir pratique de ...
LIRE L'ARTICLE >>
Oméga 3, un complément indispensable à un Traitement Hormonal
Pour changer et montrer que je ne suis pas juste celle qui provoque les polémiques, je viens publier ici un petit billet sur les Oméga-3 et leurs effets bénéfiques. Plusieurs personnes ayant commencé une hormonothérapie se sont vues prescrire de l’Androcur 50 mg ou Acétate de cyprotérone en dose quotidienne de 25, 50 voire 100 mg afin de ralentir la production d’hormones mâles. La liste des contre-indications et des recommandations est si longue que l’Androcur a déjà fait l’objet d’un article. Parmi ...
LIRE L'ARTICLE >>
Effets des hormones féminines sur les femmes transgenres / transsexuelles
Avertissement Important: cette page sur les effets des hormones féminines est fournies uniquement pour informer et ne constitue en aucun cas des conseils médicaux. Nous ne saurions être responsable de tout traitement hormonal que vous pourriez décider de suivre. Un tel traitement devrait toujours se faire sous la supervision d'un professionnel de santé qualifié : médecin traitant ou endocrinologue. Cette page est un complément d'information sur les hormones féminines pour les femmes transgenres et transsexuelles. Caractéristiques Désirées Effets du Traitement Hormonal Autres Traitements alternatifs Forme ...
LIRE L'ARTICLE >>
Retour sur le traitement médiatique d’un changement de sexe Nantais
NDLR : nous avions publié en septembre 2012 un article sur une enseignante à Nantes, suite à son changement de sexe. Sophie nous a demandé de pouvoir exprimer son opinion à propos des articles traitant de cette information. J’ai lu l’article sur le changement de sexe d’une collègue de Nantes, et je serais très contente si vous faisiez apparaitre mon opinion à propos des articles traitant de cette nouvelle. Mais pas juste ce que je pense du changement de sexe d’une collègue, ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les oestrogènes peuvent être pris sous forme de pilules, d'injection, ou de timbre transdermique (photo).
Avertissement Important: cette page sur les hormones est fournies uniquement pour informer et ne constitue en aucun cas des conseils médicaux. Nous ne saurions être responsable de tout traitement hormonal que vous pourriez décider de suivre. Un tel traitement devrait toujours se faire sous la supervision d'un professionnel de santé qualifié : médecin traitant ou endocrinologue. Introduction aux hormones Tous les animaux ont des hormones. Les hormones sont des messagers chimiques qui circulent dans le sang et qui mettent en ou hors ...
LIRE L'ARTICLE >>
Une étude médicale montre que le traitement hormonal Trans est sûr et efficace
Un an de traitement hormonal (MtF)
1er bilan biologique apres 2 mois de traitement!
Effets des hormones féminines sur les femmes transgenres / transsexuelles
Les hormones féminines et les femmes transgenres / transsexuelles
2ème bilan biologique apres 4 mois de traitement
Les Oméga 3, des acides gras destinés à devenir nos amis …
Effets des hormones féminines sur les femmes transgenres / transsexuelles
Retour sur le traitement médiatique d’un changement de sexe Nantais
Les hormones féminines et les femmes transgenres / transsexuelles

5 réponses à Traitement hormonal Homme à Femme (MtF)

  1. Sonia Joly a écrit le 1 juin 2012

    je sus tout a fais d’accord avec vous moi je prend avec un suivie médical et une visite chez un psy je prend 4 doses d’estreva et de la progestérone. avant je prenais de l androcur mais suite a une dépression je suis en arrêt depuis cinq mois je voulais juste vous dire que prendre des hormones c est pas un jeu il faut être sur de le vouloir et surtout être déjà femme dans sa tête bisesSonia

  2. Morgane Beaumont a écrit le 28 décembre 2012

    Très bon article. Qui décrit bien les effets réels… et imaginaires!
    Il y a cependant un risque médical qui semble échapper à tous les commentateurs. La prise d’hormones provoque forcement une perturbation hormonale qui peut être source d’inflammations chroniques (Problèmes cardiaques, maladies auto immunes, Alzheimer…). Les tests sanguins ne suffisent pas pour détecter ces risques.

    • Alexandra a écrit le 1 avril 2013

      Pour te répondre Morgane, en effet la prise d’hormones induit un risque. Chez certaines (cas très rare) cela peut même aller jusqu’à des embolies pulmonaires.
      Toutefois… Quand nous entamons nos transitions, nous en passons toutes par un traitement hormonal (avec suivi médical !!!) afin de “retrouver” le corps que la nature ne nous a pas donné. Nous acceptons donc toutes la prise de risque. Mais entre nous… Rester dans ce corps que nous rejetons et qui finit par tellement nous peser que chez certaines cela peut arriver au suicide et prendre un risque pour enfin avoir le corps qui nous correspond, eh bien nous prenons ce risque.
      Par contre, il est certain que quelques traitements sont plus à risque que d’autres. Par exemple, on voit bien que l’anti-androgène sur le long-terme induit une probabilité de danger réel pour la santé assez forte. On sait que l’estradiol pris sous forme de comprimés vient charger le foie contrairement au gel… Et là… Le problème est chez les médecins à qui nous donnons notre confiance et qui nous prescrivent des hormones sous des formes inadaptées.
      Et que dire de la chirurgie de réattribution sexuelle ? C’est le moment où nous remettons notre vie dans les mains de quelqu’un à qui nous faisons confiance totale (Sinon, on ne la fait pas). Et on le sait, certains chirurgiens sont absolument à éviter.
      Etre trans’ est en fait un risque permanent. Mais nous acceptons ce risque. Ce risque fait partie intégrante de notre vie… Et nous permet d’avoir une vie épanouie.

  3. Alexandra a écrit le 1 avril 2013

    La progestérone est prescrite par les endocrinologues la majeure partie du temps pour que les seins poussent harmonieusement. En effet, sous l’effet de l’estradiol seul, les seins peuvent pousser en partant vers l’extérieur. La progestérone compense ce problème.

Répondre

Vous devez être connecté pour commenter.