Dix idées reçues pour votre (première) sortie en travestie

23 septembre 2012 | Mots-clés : , , , , , , ,

avec Candice à Place de la Bastille – Paris

Ce tutoriel pour travestie ou transgenre en début de parcours fait suite aux conseils pour réaliser vos premières sorties et aux astuces pour sortir de chez soi en toute discrétion. Cette troisième partie a été réalisé en partant des conseils très pertinents que l’on trouve sur la toile, notamment chez Ester de Paris et chez Jacqueline, conseils disponibles depuis plusieurs années sur leurs blogs respectifs que j’ai enrichis de mes expériences récentes avec mes premières sorties en 2012.

Son fil conducteur est de passer en revue dix idées préconçues sur ce que vous pensez devoir savoir faire avant de sortir. Nous allons vous montrer que non seulement ce sont des freins à votre motivation de sortir la première fois mais qu’en plus cela peut être totalement contre-productif dans cet objectif que nous avons toutes d’améliorer notre passing.


1. J’ai besoin de l’aide d’une femme

C’est un point que nous avons déjà abordé dans le précédent article et sur lequel il y a clairement matière à débat : avons-nous besoin de l’aide d’une femme pour réussir notre (première) sortie travestie ?

Nous pensons qu’il n’est absolument pas nécessaire d’avoir l’aide d’une femme pour choisir nos vêtements ou appliquer notre maquillage.

En conseil vestimentaire, elle peut être de très bon conseil pour elle même et avoir très bon gout et ne pas être très pertinentes notamment à cause des particularités liés à votre physique. Il en est de même pour le maquillage, elle peut très bien le faire pour elle et ne pas réussir le geste sur votre personne. Sans parler là encore des problèmes qui sont propres aux travesties comme le cache barbe.

Notre conseil est de vous entrainer à vous maquiller en utilisant nos tutoriels et en participant à un atelier de maquillage. Voir Natura par exemple qui propose de tels ateliers, ou tout simplement lors d’une sortie organisée par des communautés comme Txy ou l’ABC ou Hommefleur.

Une fois préparée, la présence d’une femme ou d’une copine peut être cependant très utile pour avoir son opinion et éventuellement corriger quelques défauts. Un très bon palliatif, c’est l’usage d’un miroir et d’un appareil photo qui va vous permettre d’étudier tranquillement et à froid le résultat obtenu. Et vous deviendrez vite une experte de la prise de photo à bout de bras ☺.

2. J’ai besoin de vêtements très féminin et sexy

La plupart d’entre nous se procurent progressivement tout le nécessaire pour se travestir. Sauf que lorsque l’on a enfin décidé de mettre le nez dehors, nous n’avons que des vêtements excitants et sexy …

Photo prise par Ester au Musée Carnavalet – Paris

Or, ce sont ceux que l’on trouve les plus sexy qui sont les plus difficiles à porter, surtout pour les premières sorties. Dans la mesure où il faut adapter son aspect visible au lieu et au thème de la sortie, il faut être habillée et maquillée dans le même style que les autres femmes que vous aller croiser. On irait pas idée d’aller magasiner en robe de soirée …

Le mieux est donc bien de s’habiller de façon simple, naturelle et surtout pas provocante pour ne pas accumuler les difficultés. Idem au niveau du maquillage.

Préférez une jupe longue et ample à une mini, plus facile pour donner l’illusion d’une silhouette féminine si le vêtement n’est pas moulant. Avec une petite ceinture et le tour est joué.

3. Jamais sans mes talons

Si vous êtes une adepte des talons comme moi, prenez pour vos premières sorties (et même pour toutes les suivantes, surtout pour les promenades et le magasinage) des chaussures avec des talons larges et pas trop hauts.

Avec des talons aiguilles vous pourriez avoir des difficultés à marcher et même des crampes s’ils sont hauts et que la sortie dure plus que quelques minutes ! Et puis il est assez rare de croiser une femme en talons hauts dans un magasin … sauf peut être sur les Champs-Élysées :).

Et n’oubliez dans votre kit de survie une paire de ballerine si vos talons venaient à avoir un problème … c’est bien connu, ça n’arrive qu’aux autres

4. Jamais sans mon rembourrage

Pour améliorer notre silhouette, nous avons toutes commencé en utilisant des corsets ou autre guêpière pour affiner au niveau du ventre. Certaines rembourrant aussi au niveau des hanches et des fesses pour une silhouette globalement plus féminine.

Andrej Pejic avec un push-up

C’est vrai que la silhouette est très importante pour convaincre que vous êtes vraiment une femme mais je pense que ces artifices sont plus des contraintes qu’un réel avantage, notamment en modifiant votre agilité.

En effet, faites une tentative d’essayage dans un magasin, notamment de chaussures, avec un corset … vous allez comprendre de quoi je parle …

Personnellement, je ne rembourre plus les fesses et je porte juste une culotte gainant taille haute, bien plus pratique à l’usage, à la fois dans le maintien du ventre mais aussi de votre petit oiseau. Ensuite j’adapte une tenue avec une ceinture afin de visualiser une taille.

Bien évidemment, si vous avez bébé chro, il va falloir passer un peu au régime :).

Côté poitrine, n’en faites pas trop non plus. Du bonnet B suffit largement en empilant 2 ou 3 silicones dans votre soutien gorge. En fonction de la tenue et de votre taille, vous pouvez même ne mettre qu’un push-up. Pour preuve, cette photo de Andrej Pejic pour une publicité de push-up, sans autre rembourrage …

5. Les forces de l’ordre peuvent m’interpeller

Nous en avons discuté dans nos forums, les forces de l’ordre n’ont aucune raison de vous interpeller au prétexte que vous êtes travestie, dans la mesure où vous ne troublez pas l’ordre public.

Des expériences vécues par les différentes copines, des contrôles courtois, respectueux et surtout professionnel, d’ailleurs bien souvent avec du personnel féminin pour effectuer le contrôle.

Ceci dit, n’oubliez pas d’avoir vos papiers d’identité avec vous pour ne pas vous retrouver au poste au prétexte d’avoir à prouver qui vous êtes. Nous avions déjà donné ce conseil dans le cadre de votre kit de survie qui vous accompagne à chaque sortie.

J’ai une anecdote personnelle à ce sujet. Je suis entrée dans un bâtiment officiel très sécurisé mais ouvert au public et j’ai fait sonner le portique de sécurité. La préposée au dispositif m’a regardé longuement, de la perruque aux talons, puis retour inverse en passant par ma petite jupe. Elle a finit par me dire “ça doit être vos bijoux, vous pouvez passer madame”. Je crois surtout qu’elle ne savait pas comment gérer la situation pour la fouille au corps … elle même ou appeler un collègue masculin … elle a préféré me laisser passer !

6. En groupe c’est beaucoup plus facile

Accompagnée tout devient beaucoup plus facile ! mais dans la mesure du possible et sauf pour une raison exceptionnelle (sortie Txy ou étape 3 de votre programme de sorties), il est préférable de ne pas être plus de 2 ou 3 copines sauf à vouloir passer pour une “bande de travs”.

N’oubliez pas non plus que la crédibilité d’un groupe est inférieur à la crédibilité de la copine la moins crédible. Donc assurez vous de vos copines en leur donnant un coup de main le cas échéant.

7. Je dois être parfaite

Il faut éviter d’être perfectionniste sinon vous ne mettrez jamais le nez dehors. Cette perfection que vous n’atteindrez jamais n’est qu’un prétexte car vous n’osez pas !

Quelque soit vos efforts et votre préparation, quelque soit la qualité de votre tenue et de votre maquillage, votre passing n’a aucune assurance d’être réussi. Jamais ! car cela dépend trop du contexte, de votre stress, de votre comportement, de votre public, …

Il ne faut jamais se décourager ! nous passons toutes par ce problème. Et nous devons le prendre comme une phase nécessaire d’apprentissage du travestissement.

N’oubliez pas non plus qu’il est plus facile de faire croire que l’on est une vraie femme avec un look de garçon manqué qu’une vraie femme très féminine. L’objectif étant d’être considérée comme une femme, peu importe la manière dont vous y parvenez. J’ai récemment acheté des perruques qui me donnent un look plus garçonne et j’ai de bien meilleurs retours en sortie avec cet artifice.

8. Il me faut une voix plus féminine

C’est le point le plus délicat à gérer et vous allez vite vous en apercevoir lors de vos premières interactions sociales. Vous allez trouver votre voix trop basse, trop monocorde, moins musicale et donc pas féminine.

A ce problème vous avez plusieurs approches possibles : ne rien faire et assumer (après tout, des femmes qui fument ont la voix assez grave), féminiser un peu votre voix (parler plus doucement en modulant, utiliser un registre de vocabulaire adapté, maintenir les sons plus longtemps, …) ou carrément prendre des cours chez un orthophoniste :).

Ester nous donne aussi quelques conseils pour obtenir une voix plus féminine avec des exercices assez simple :

Il existe des moyens pour obtenir une voix plus féminine par des exercices simples. Les femmes n’ont parfois pas une voix plus aigüe mais leur intonations sont différentes.Ce n’est pas la hauteur de la voix qui fait la différence: les femmes parlent en moyenne 1/2 octave au-dessus des hommes, ce qui n’est pas grand chose. Pour parler avec une voix plus haute faites d’abord les essais suivants:

1° parler le plus aigu possible vous vous rendrez compte que vous employez une voix de tête et que vous avez dû faire un effort et mouvement particulier dans la gorge.

2° parlez aigu mais sans passer en voix de tête, le résultat sera beaucoup moins aigu.

3°essayez de parler en voix de tête le plus grave possible: logiquement vous serez dans le registre de voix souhaitable.

Les femmes utilisent un registre plus étendu que les hommes: la distance entre les sons graves et aigus est beaucoup plus importante dans une même phrase. Le phrasé des hommes est plus monocorde et moins musical.

De la même manière, les femmes vont jouer sur plusieurs notes, alors que les hommes se limitent à deux ou trois.

L’enveloppe de la voix féminine est différente: les sons sont maintenus plus longtemps.

Les hommes ‘marquent’ les syllabes importantes en augmentant l’intensité, les femmes en augmentant la hauteur. L’intensité d’une phrase dite par une femme est plus constante que lorsqu’elle est dite par un homme.

Là aussi, comme pour votre tenue ou votre maquillage, si vous attendez d’avoir une voix féminine parfaite pour sortir, vous n’êtes pas rendue :(. Faites comme moi, adoucissez votre voix, parlez doucement, modulez vos sons et assumer que vous n’avez pas les cordes vocales d’une femme !

9. Je dois me dandiner

Toutes les femmes ne roulent pas des fesses ! marchez naturellement sans vous dandiner pour éviter d’être ridicule ou de vous tordre une cheville sur vos talons.

Nous vous avions donné quelques conseils pour vous apprendre à marcher sur des talons. Entrainez vous un minimum et surtout ne forcez pas les mouvements. Gardez de la souplesse et de la fluidité, votre passing n’en sera qu’amélioré.

10. Je suis invisible

A trop vouloir jouer les femmes invisibles, vous ne ferez qu’attirer l’attention sur vous ! On a jamais vu une femme raser les murs, baisser la tête, ne pas répondre à une question, …

Assumez que vous n’êtes qu’une travestie et que sauf rare exception, il y aura toujours un imprévu ou une personne pour remarquer que vous n’êtes pas une femme.

Je vous souhaite à toutes de très belles sorties !

Kisss.

PS: n’hésitez pas à donner vos conseils dans la zone de commentaire de ce billet ou dans celle du billet sur les conseils pour préparer vos sorties. nous prendrons les meilleurs conseils pour un prochain article !

Vous avez aimé cet Article ? Vous aimerez aussi :
Dix conseils pour votre première sortie en travestie
NDLR : ce billet était initialement une syndication autorisée d'articles d'un blog de travestis. A la demande récente de l'auteur, nous avons supprimé ce contenu et, en lieu et place - notamment pour garder les commentaires de qualité, référencé dix conseils basés sur du contenu original publié sur Txy. Dix conseils pour votre première sortie en travestie comprends les rubriques suivantes : 1. être prêtE à sortir pour  « tester » son passing 2. se préparer un programme en dix sorties 3. s'exfiltrer de chez soi 4. choisir ...
LIRE L'ARTICLE >>
La plus grande Hollandaise mesure 2m20 pour 142 kilos (elle est bien proportionnée)
Ce tutoriel fait suite à nos différents conseils sur le passing, un élément important de crédibilité pour envisager des sorties sereines et épanouissantes. Nous avions montré notamment dans un billet que le passing est d'abord une affaire d'état d'esprit, de feeling, de comportement, bien plus que d'une apparence féminine digne d'un catalogue de mode. De ce que je peux lire sur différents sites et des discussions que j'ai pu avoir récemment lors de sorties avec des copines, il me semble important d'insister ...
LIRE L'ARTICLE >>
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
Pour faire suite à nos conseils pour vos première sorties, vous êtes nombreuses, travesties et transgenres, à hésiter à franchir le pas de votre porte par crainte d'être vu par l'entourage, les voisins ... tout le monde n'ayant pas la chance d'habiter un immeuble dans une grande ville, réel avantage car dès le couloir atteint, personne ne sait d'où vous venez ... Alors évoquons ici les petites stratégies pour se travestir puis filer à l'anglaise passer une agréable journée en promenade ...
LIRE L'ARTICLE >>
Les salons sont magnifiques ... Julie avec Ester, à Musée Carnavalet - Paris Historique.
Lorsque que l'on est travesti ou transgenre et que l'on veut sortir et comme le mentionnait Ester dans un commentaire, il est très important de "choisir son public" : des lieux à certains horaires sont plus tranquilles pour vos premières sorties que d'autres. Et il est important d'y aller crescendo dans les difficultés. Nous vous avons donc mijoté un programme en dix sorties, essentiellement en journée, de difficulté progressive et sans prise de risque inutile, pour que au fil de ces ...
LIRE L'ARTICLE >>
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Je l’ai fait. Non,ce n’était pas un rêve ni un mirage. Je me pince une dernière fois pour une ultime vérification.Était-ce bien réel ? Il semble bien que oui. Oh, je n’ai rien fais d’extraordinaire mais pour moi, ce fut un pas de géant. J’avais envie de prononcer une phrase bien marketée du type : ”un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité”. Ce week-end, Léa est sortie pour la première fois. Léa, c’est moi. Comment ce fait si dérisoire peut il avoir provoquer tant ...
LIRE L'ARTICLE >>
Travestie ou Femme, tout ce qu’il ne faut pas faire en maquillage !
Une vidéo que nous avions sélectionné en mai dernier pour vous (désolée il y a entre 20 et 30 secondes de pubs) et qui présente ce qu'il ne faut pas faire en maquillage et les trucs et astuces qu'il est préférable d'utiliser. C'est toujours intéressant de voir qu'en la matière, les femmes et les travesties font les même erreurs :) ! Pour celles qui n'ont pas le temps d'écouter toute la vidéo réalisée avec les conseils d’une maquilleuse professionnelle de Make Up ...
LIRE L'ARTICLE >>
[TravestiE Tout Terrain] Maquillage et soleil font très bon ménage !
Nouvelle rubrique que nous initions aujourd'hui : le/la travestiE tout terrain avec un premier sujet que nous avons déjà abordé très rapidement sur ma page facebook : comment se maquiller quand il fait 35°C ou plus à l'ombre ... Le sujet a démarré mardi dernier avec l'arrivée des grosses chaleurs sur la France et notre amie Alexa Queen qui nous faisait remarquer que le maquillage en été, pas facile facile pour unE travestiE : "Dur dur de se make up avec ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sortie en petit comité sur Bordeaux
Coucou, tout le monde les gens. Hier, j’ai organisé une petite sortie sur Bordeaux afin de rencontrer les T locales autour d’une journée/soirée festive en petit comité. En effet lors de la « grande » sortie sur Bordeaux nous avons émis l’idée d’organiser des sorties locales pour celles qui ne peuvent se déplacer loin ou qui n’osent pas trop sortir quand il y a beaucoup de monde (Au mois de Mai, on était un bonne vingtaine de T) Mais revenons à la sortie d’hier, le ...
LIRE L'ARTICLE >>
(c) Nath Sakura, 2012
Un billet qui me trotte depuis assez longtemps dans mes quelques neurones de nana givrée et qui se rappelle à mes bons souvenirs ! car dans deux jours ma prochaine sortie et mon ange Agnès qui me parle de son appareil photo à charger, des photos qu'elle va prendre de nous. Et moi d'imaginer l'organisation nécessaire pour que mon iphone ait suffisamment de jus entre le départ du matin, la rencontre avec Manon pour sa première sortie, la marche Existans, le ...
LIRE L'ARTICLE >>
Sortir comme une grande fille : le sac à main, votre kit de survie !
Vous n'auriez pas l'idée de partir dans le désert sans prendre un bon GPS, une gourde pleine d'eau, un chapeau et un sérum antivenimeux contre les morsures de serpent ou de scorpion ! Donc, pour vos premiers pas en tant que fille en extérieur, il est important d'emmener avec vous le strict minimum pour survivre à tout imprévu qui pourrait vous mettre dans une situation plus ou moins délicate en milieu urbain. L'idée de ce tutoriel m'est venue après avoir vécu il y ...
LIRE L'ARTICLE >>
Dix conseils pour votre première sortie en travestie
(Se travestir) Sept idées reçues sur le “passing”
[TravestiE Tout Terrain] Sortir en nana – Trucs et Astuces pour une exfiltration reussie !
Des conseils pour vos dix premières sorties en travestiE
Première sortie : Atelier narratif, rencontres Txy
Travestie ou Femme, tout ce qu’il ne faut pas faire en maquillage !
[TravestiE Tout Terrain] Maquillage et soleil font très bon ménage !
Sortie en petit comité sur Bordeaux
Suis-je belle ? La travestiE et le rituel des photos
Sortir comme une grande fille : le sac à main, votre kit de survie !

5 réponses à Dix idées reçues pour votre (première) sortie en travestie

  1. AlexMec a écrit le 23 septembre 2012

    O.o

    :( :( :( :(

    Wow… Quel stress, les filles! Je ne me rendais pas compte… Je sais que je ne suis pas physionomiste pour un sou, mais honnêtement, si je ne vois pas cette typique ombre de barbe sur vos joues, et si vous n’en faites pas trop, je ne remarquerai probablement jamais que vous êtes travesties. La plupart des gens s’en tiennent à quelques signaux de base pour assigner un sexe, et ne vont pas plus loin à moins que quelque chose attire leur attention. Les femmes cis masculines existent, alors les gens se diront que vous n’avez pas été gâtées par la nature bien avant d’imaginer que vous êtes travesties. (Seule exception: le groupe. Plusieurs femmes masculines ensemble, là oui, ça va commencer à mettre un doute.)

    Vraiment honnêtement, quand je repense aux filles trans que j’ai rencontrées, les seules choses qui les identifiaient comme trans était la barbe pour celles qui en avaient encore, et la voix si elle était vraiment trop grave. Okay, et QUELQUES comportements absolument révélateurs, d’accord :P (Par pitié, même en pantalon, gardez vos genoux relativement serrés quand vous êtes assises ;) ) Mais sinon à part ça? Des nanas comme les autres, peut-être un peu androgynes ou masculines pour certaines, mais j’en connais tant d’autres comme ça!

    Sinon, quelques commentaires:

    “Or, ce sont [les vêtements] que l’on trouve les plus sexy qui sont les plus difficiles à porter, surtout pour les premières sorties.”

    Amen! Pour faire simple: le secret pour réussir à porter un vêtement sexy sans avoir l’air bizarre, c’est l’assurance. La nana cis la mieux foutue du monde aura l’air suspect dans un vêtement sexy si elle ne l’assume pas. Donc vraiment, si vous avez déjà un peu la trouille, fuyez les vêtements sexy comme la peste pour votre première fois! Choisissez plutôt quelque chose de basique avec une paire d’accessoires féminins et pas tape-à-l’oeil, et mettez l’accent sur un ou deux aspects féminins de votre corps maximum: vos seins, votre ratio taille/hanche si vous en avez un bon, vos jambes si elles passent bien, votre visage s’il passe bien… Ca suffit largement!

    “N’oubliez pas non plus que la crédibilité d’un groupe est inférieur à la crédibilité de la copine la moins crédible. Donc assurez vous de vos copines en leur donnant un coup de main le cas échéant.”

    Ca oui, c’est important. Au mieux, si vous passez vraiment bien, on vous prendra peut-être pour la bonne copine cis qui aide les pauv’ travelos <.<

    "N’oubliez pas non plus qu’il est plus facile de faire croire que l’on est une vraie femme avec un look de garçon manqué qu’une vraie femme très féminine."

    Tout à fait! Ne serait-ce que parce que vous pouvez vous permettre des "écarts de comportement": mains dans les poches, posture relâchée, voix moins contrôlée, et même maquillage plus simpliste ou plus "criard"! Ah c'est sûr, c'est moins sexy :P Mais c'est beaucoup plus facile. Ah oui, au fait: même les garçons manqués peuvent avoir les cheveux longs ;) Et mettre des bijoux et tout et tout.

    Pour la voix… Honnêtement, j'ai été bluffé par une trans qui a simplement osé: osé la voix de tête. J'étais sûr qu'elle avait dû faire des séances chez l'orthophoniste pour avoir une voix comme ça, mais non! Quant à l'intonation monocorde, ne vous en faites pas: c'est plus le volume qui compte. Parlez doucement et ça fera au moins déjà à moitié l'affaire.

    "9. Je dois me dandiner"

    Moyen garanti de vous exposer comme travestie =_= Les femmes cis se dandinent tellement rarement que ça me fait bizarre quand j'en vois une qui le fait.

    "A trop vouloir jouer les femmes invisibles, vous ne ferez qu’attirer l’attention sur vous !"

    Absolument! En fait, c'est l'inverse: vous ETES invisibles – jusqu'à ce que vous vous fassiez remarquer. Ou plutôt, les gens ne vont pas aller chercher plus loin que vos quelques signes extérieurs de féminité, sauf si vous les y poussez avec un détail qui ne colle pas. J'en sais quelque chose: avec mes vêtements de mec, mes chaussures de mec, ma coupe de cheveux de mec, mon comportement que j'essaie de faire le plus mec possible, et même ma voix qui baisse, les gens ne regardent pas plus loin que mes joues vierges de toute ombre, mon torse pas plat et mes hanches surdimensionnées, pour me donner du "Madame" ;) Alors si je passe encore, vous passerez aussi… à condition de ne pas en faire trop ;) !

  2. yukarie a écrit le 27 septembre 2012

    merci Alex.

    Ce regard en miroir, de quelqu’un qui connaît la réalité trans’, vue de l’autre côté, donnent à tes propos, non pas plus de véracité (ce qui fait appel à la raison) car les copines sont aussi dans le vrai, mais donnent plus de confiance (ce qui fait appel à l’émotion, au cerveau droit).

    Je crois que d’une façon générale, nous aurions beaucoup à gagner à partager entre hommes trans’ et femmes trans’.
    Il y a quelques jours, je visionnais une vidéo de FtM qui cherchaient à entrer dans le personnage masculin. Et je me disais que les MtF ont un entraînement à ce jeu de 30, 40, 50 ans. Car nul doute que pour beaucoup de MtF, nous avons fait comme les FtM : nous avons observé les gars et joué le même jeu qu’eux pour paraître en hommes, avec l’angoisse de ne pas y arriver. Et en règle générale, ce n’est pas mal réussi dans ce sens, ce qui est le gros problème aujourd’hui d’ailleurs puisqu’il nous faut “apprendre” le féminin !!!
    Ironie de la vie !!

  3. ester a écrit le 1 octobre 2012

    Bonsoir,
    La synthèse que Julie à faite puis la contribution d’Alex sont vraiment bien faites et, je le crois, utiles.
    L’idée de chercher à paraitre une femme un peu masculine, parce que c’est un challenge plus facile a réussir, m’avait été donnée par mon ex (épouse). Et l’avantage qu’il y a est qu’on peut alors faire tout ce qu’une femme fait en étant tranquille. En résumé pour unE travestiE le premier objectif est d’être considérée comme une femme, si elle peut ensuite être charmante, sexy etc… tant mieux.
    Je cite Alex: “Au mieux, si vous passez vraiment bien, on vous prendra peut-être pour la bonne copine cis qui aide les pauv’ travelos <.<" Effectivement j'ai connu cette situation en sortant il y a bien des années avec une copine qui "passait" bien mieux que moi à cette époque. Pour elle c'était valorisant et moi j'étais avec une bonne copine.
    Je veux revenir sur les tenues sexy, je vois parfois dans la rue des femmes habillées trés sexy mais dont le visage trop sérieux voire rébarbatif laisse une impression de malaise: difficile de comprendre et imaginer le lien entre ce que montrent les vêtements et ce qui émane de leur expression.
    Tout ça pour rejoindre ce qu'écrit Alex: il faut assumer le port de tenues sexys et tant qu'a faire avoir une expression "adaptée".

  4. djin klodine a écrit le 24 novembre 2014

    a partir du moment ou l on se pose la question de savoir comment ceci ou comment cela c est que l on n a pas la fibre naturelle pour exister au féminin !!

Répondre

Vous devez être connecté pour commenter.